Quel est le pari de David Cameron sur l’euro, intime des Rothschild ?

114

On sait que plusieurs économistes annoncent désormais la fin de l’euro et que nous jouons les prolongations. Certains Britanniques, inspirés par la City, sont des joueurs, des spéculateurs invétérés. La maison de paris britannique William Hill mise sur un abandon de l’euro d’ici à la fin 2012. “Les paris sur la survie de la zone euro vont dans un seul sens, les joueurs voulant seulement miser sur sa disparition”, a expliqué un porte-parole de William Hill, à la veille du sommet européen de deux jours présenté comme crucial pour tenter de sauver la zone euro et créer le“choc de confiance” attendu depuis des semaines.

En fait, le bookmaker britannique propose une cote de 3 contre 1 pour une disparition de la monnaie unique d’ici à 2013. Cela correspond à un gain de 3 livres pour une mise de 1 livre si ce scénario se réalise. Il propose aussi des paris sur le premier pays à quitter l’euro, la Grèce étant favorite. Ce qui signifie que sur cinq chances, il en y a quatre que la Grèce quitte l’euro, selon William Hill. (Source)

Rappelons cette information : Selon le quotidien conservateur britannique Daily Telegraph, le ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni (Foreign Office) a dépêché des instructions aux ambassades britanniques des pays membres de la zone euro pour dresser des plans de contingence offrant secours et assistance aux expatriés britanniques en cas d’éclatement de la zone euro.

«En privé , écrit le journal , des ministres britanniques avertissent que la fin de l’euro, jadis impensable, devient actuellement de plus en plus plausible». «Les diplomates se préparent à aider les Britanniques vivant à l’étranger en cas d’effondrement bancaire et même en cas d’émeutes résultant de la crise de la dette. Le Trésor britannique a confirmé au début du mois qu’une planification d’urgence est en cours.» «(…) Des instructions récentes du ministère des Affaires étrangères aux ambassades et consulats ordonnent la préparation de plans d’urgence pour des scénarios extrêmes, y compris d’émeutes et de troubles sociaux».

Magnifique message des sbires de la CITY.

63 Commentaires

  1. Les britanniques ont comme vous le savez la planche à billet à domicile, donc eux peuvent bénéficier d’une certaine clémence de la part des agences de rating, à n’en pas douter ces deux jours sont historiques, la perfide Albion reste la perfide Albion.

    • @id
      Qu’étions nous avant l’euro? L’euro est un pet de lapin dans l’histoire de la France. Avez-vous vu une quelconque amélioration de votre condition depuis la création de l’euro?
      Cette monnaie s’est imposée avec une étonnante facilité, le chemin inverse est aussi simple…

      • Bonsoir quidam, je suis entièrement d’accord avec çà. Le problème est qu’on va tellement triquer qu’on risque de retombrer dans l’ambiance des années 30 et après. Je me rappelle lors de la crise de 2008 un banquier m’avait conseiller de changer de pays si je ne voulais pas être expulsé par les fascistes à venir. Je crois qu’il commence juste à avoir raison, vu ce qui se passe.

  2. Mouais ! Tout ça c’est du flan…

    Création de l’euro :
    EUR-GBP = 0.60
    EUR-USD = 0.90

    Aujourd’hui :
    EUR-GBP = 0.85
    EUR- USD = 1.34

    Les monnaies anglo-saxonne ont perdu 40 à 50% de leur valeur par rapport à l’euro en une dizaine d’année. Super ! Et ça se permet de donner des leçons…

    Il n’y a pas de crise de l’euro, c’est un fantasme absolu.

    Il y a une crise de l’endettement des pays, zone euro ou non, un point c’est tout. Que cet endettement soit un euro, en dollars, en livres, en francs ou en cacahouètes ne change absolument rien.

    • @ Vincit

      Sauf que l’euro interdit tout ajustement monétaire, donc ça se paie par du chômage, etc…. et au final, des taux d’emprunt monstrueux que n’ont pas les pays hors zone euro !

      • “et au final, des taux d’emprunt monstrueux que n’ont pas les pays hors zone euro !”

        Ah bon !

        Chine : 4%
        Russie : 6%
        Inde : 8%
        Afrique du sud : 8%
        Brésil : 12%

        Parlons pas de la Hongrie, Roumanie, etc…

      • Ha bon les autres n’ont pas de chômage…
        Ce que certain gagne en taux d’emprunt, d’autre le perds en inflation.

        Prends la Suisse taux d’emprunt stable, impression de 200 milliards pour lutter contre la valeur refuge, donc le francs se stabilise, mais dans les fait il viens d’imprimé 30% de leur masse monétaire. Alors c’est sur vu que tout le monde à confiance dans leur monnaie, elle ne subit pas ces 30% d’inflation, mais dès que la situation va se détendre, ça va corriger grave.
        La seul solution qui leur resteras en financier averti, c’est détruite ces 200 milliards pour limiter la casse, mais pour détruire ses billets, il faut d’abord qu’il reviens en suisse et gérée assez bien sont coup pour ne pas crée une crise des liquidités ou casser la reprise économique.

      • @Vincit

        De quels taux parles-tu ? à 6 mois ? 1 an ? 2 ans ? 10 ans ?
        Il ne faudrait pas tout mélanger… ni mélanger des torchons et des serviettes.

        NB. Je ne savais pas que la Chine empruntait sur les marchés… sa monnaie n’est pas libre !

        Tu es sûr que tu ne confonds pas les taux directeurs de la banque centrale avec les taux d’emprunt sur les marchés ??? lol

  3. Les couloirs du pouvoir…

    Pour aller plus loin, 1932 – le Système Américain contre l’Empire…

    Cliquez sur le Lien :
    http://www.dailymotion.com/video/x6rclo_1932-le-systeme-americain-contre-l_news#from=embediframe

    Les agences de notations telles que Standard & Poor´s, Moody´s, Fitch etc sont les plus influentes (il en existe d´autres), elles détiennent le pouvoir absolu quant à l´étude de la solvabilité d´un état ou d´une société cotée en bourse. Elles ne sont pas influencées par les politiques mais, plus surprenant encore, elles sont sous l´égide du gouvernement américain.

    Toutefois on a pu remarquer que Standard & Poor´s avait dégradé la solvabilité des États Unis (06.08.2011). La notation a été réduite de AAA à AA+ perdant ainsi la notation la plus favorable dans le monde.

    Il faut savoir que la banque d´affaires au monde la plus pourrie est la Goldman Sachs, qui ne dispose pas de guichet. On ne rentre pas dans Goldman Sachs comme dans une banque et toutes les transactions financières se font dans une chambre noire.
    Goldman Sachs est toute-puissante, d´autant qu´elle a su développer une domination basée sur des principes maffieux machiavéliques.

    Les agences de notations, se prenant pour Dieu, font la pluie et le beau temps, elles utilisent des méthodes de calculs à l´américaine sans jamais toucher à Goldman Sachs.

    La vaste blague est qu´après le dépôt de bilan, Lehman Brothers était, une année après, bénéficiaire de plus de 1 000 000 000 de dollars. Vous comprendrez aisément que derrière ce bric à brac financier il se passe des choses qui échappent même à l´entendement de la compréhension humaine.
    John Nash y aurait perdu son latin.

    Les règles économiques sont bafouées par des truands sans scrupules, des “banksters” véreux, qui sont tous d´accord avec Goldman Sachs.

    Mais au fait, qui est Goldman Sachs pour avoir autant d´influence dans le monde entier ?

    Définition : Goldman Sachs est dirigé par un lobby de milliers d´étoiles de David, fondée initialement, en 1869, par un Achkenaz et immigré allemand, Marcus Goldman.

    Ce qui est assez intéressant dans cette affaire, c´est que Mario Draghi, Mario Monti et Lucas Papademos ont tous été nommés aux plus hauts trônes en provenance de Goldman Sachs.

    On a l´impression que Goldman Sachs ressemble à la Franc-Maçonnerie, il est assez étrange que le parcours professionnel entre 2002 et 2005 de Mario Draghi, devenu le nouveau Président de la Banque Centrale Européenne, constitue une grande zone opaque. On note particulièrement son rôle dans l´affaire mystérieuse du maquillage des comptes de la Grèce.

    Nous sommes en droit de penser que l´Europe vit ses dernières heures car nous avons des brebis galeuses dans le troupeau pour thermo-nucléariser l´Europe et l´Euro.

    Goldman Sachs retourne à ses racines, c´est à dire l´Europe.

    En conclusion, la zone euro sera déglinguée au point que le Portugal, l´Irlande, la Finlande, la Grèce, l´Allemagne pourraient évacuer la zone Euro plutôt que d´appartenir à des règles budgétaires davantage centralisées, selon les dires de Jim O´Neill, Président de Goldman Sachs Asset Management et donc conspirer à la destruction en attendant une récidive historique.

    Nicolas Sarkozy risque de rentrer dans une phase de dépression majeure si Andréa Merkel décidait de fêter Noël sans lui car la France se retrouverait isolée du reste du monde d´autant plus qu´elle a mené des actions militaires à l´encontre des intérêts nationaux, du peuple français, entraînant de facto de probables attentats.

    Ce serait le dernier Nouvel An de paix pour la France et l´Europe.

    Pour aller plus loin, 1932 – le Système Américain contre l’Empire…

    Cliquez sur le Lien :
    http://www.dailymotion.com/video/x6rclo_1932-le-systeme-americain-contre-l_news#from=embediframe

    • la fed est constituée de la reunion de plusieurs banques privée:

      banques rothschild de paris
      banques lazard brothers de paris
      israel moses bank d italie
      banque warbug d amsterdam
      banque warbug de hambourg
      banque lehmann de new york
      chase manhattan bank de new york
      banque GOLDMAN SACHS de new york

  4. Il n’y a pas que la City qui parie sur la mort de l’euro. Tout homme avec un peu de bon sens sait que l’euro, ça ne peut pas marcher.
    L’euro est une absurdité, un non-sens économique.
    Pas de monnaie unique sans un Etat unique, un peuple unique.
    Les expériences d’union monétaire ont toutes échoué dans l’Histoire, sauf celles qui ont réussi à imposer par la dictature ce carcan monétaire, mais ça ne dure jamais longtemps.

    • C’est pas seulement un non-sens économique, c’est avant tout un non-sens humain.
      Déjà que les gens n’arrive pas à ce mettre d’accords dans leur propre pays alors qu’il parle la même langue, mais là on aimerais en fédéré 27 et que ça marche.
      Faudrait d’abords imposer dans les écoles, l’anglais et l’allemand et l’espagnole d’office avec un niveau d’autonomie linguistique totale + une autre langue de la zone Euro. Là on pourrais commencer à ce dirent qu’un modèle des États-unis d’Europe pourrais fonctionner qu’il y a un respect culturel et des spécificité local.
      Parce que franchement qu’es-ce que les 26 autrs ont en a glander de la production de bonnet traditionnel hongrois en amadou ou de la qualité des boyaux des cervelas Suisse ou de la politique spirituelle à saint-jaque de Compostelle si en plus il faut déjà apprendre la langue local
      pour s’initie à un trucs abscons, c’est mal partie.
      Faut pas se leurrer, les super empire ne marche uniquement parce que les royaume gère le trucs comme elle l’entende et que le partie centrale leur fout la paix.
      Donc, il aurais plutôt fallut choisir le modèle confédérale.

  5. A contrario, sans y croire :
    PARIS – Standard and Poor’s (S&P), qui a menacé lundi d’abaisser la note de 15 pays de la zone euro, n’envisage pas de scénario d’éclatement de l’union monétaire, a assuré jeudi le chef économiste Europe de l’agence de notation, Jean-Michel Six.

    Ce n’est pas du tout un scénario que l’on considère aujourd’hui, a affirmé M. Six lors d’une conférence de presse, rappelant que les deux hypothèses macroéconomiques retenues pour l’Europe en 2012 étaient appuyées sur un maintien de la zone euro.

    (©AFP / 08 décembre 2011 12h13)

    • @ Yackfr,
      Ce qui n’est pas forcément bon signe. C’est une forme de menace : “Vous mettez en place les plans d’austérité qui doivent servir à finir de piller vos richesses citoyennes mais vous gardez l’€ comme il est afin que le process mis en place se poursuive comme prévu. Pour vous montrer que nous ne rigolons pas, nous allons fair un exemple. Dans 3 mois, la Grèce va quitter l’€, nous allons lui tomber dessus avec une telle violence que plus personne n’osera l’ouvrir. Vous pensez que la Grèce ne peut pas tomber plus bas : attendez de voir…”

  6. Les POLITICIENS FRANÇAIS ont TRAHI le PEUPLE …

    Cliquez sur le Lien :
    http://www.dailymotion.com/video/xiphz5_conspiration-du-silence-extrait-du-discours-de-m-philippe-seguin-le-5-mai-1992_news

    Très grand discours. M. Philippe Séguin fut l’une des plus fortes personnalités qui ont animé le juste combat contre le Traité de Maastricht. « L’Europe que l’on nous propose n’est ni juste, ni libre, ni efficace. Elle enterre la conception de la souveraineté nationale et les grands principes issus de la Révolution : 1992 est littéralement l’anti 1789 » Philippe Séguin.

  7. Petite blague pour ceux qui suivent le foot…

    David Cameron a rdv ce matin a Manchester avec Ferguson et Mancini.Il veut savoir comment on sort de l’Europe…

    • @ fredo,
      Qui peut certifier que la traduction ne soit pas un fake ? Je ne veux pas être parano mais la manipulation est facile avec une langue que très peu maitrisent. Je n’ai pas reconnu le mot ‘fanghuo” qui concerne les français je crois.

      • @ Quidam,
        la fatigue, la fatigue. je me suis laissé entrainer dans l’ultra sériosibilitude, maladie qui guette en permanence celui qui cherche.
        Merci de votre coup de main mon cher.
        Bon le fond est un bon résumé. Je ne serai toutefois pas surpris qu’un site anti-nous le reprenne en direct pour démontrer que toute remise en cause du système s’apparente à du délire total et de la manipulation. L’humour peut être à double tranchant.

  8. Voilà que font surface les premiers signes montrant que les banques centrales pensent à comment ressusciter des devises, basées sur des billets de banques qui n’ont plus été imprimés depuis que l’euro a été mis en circulation en 2002.

    Au moins une – la Banque Centrale d’Irlande – est en train d’évaluer si elle a besoin ou non d’assurer l’accès à des imprimeries au cas où il lui faudrait produire de nouveaux billets de banques comme support d’une devise qui renaîtrait…

    source : Wall Street Journal – “les banques se préparent pour la vie après l’euro”
    (http://online.wsj.com/article/SB10001424052970203413304577084483874422516.html?mod=WSJ_hp_LEFTTopStories)

  9. Que les Etats européens se préparent à sortir de l’euro, c’est possible, c’est sans doute même souhaitable.
    Mais n’oublions pas que nous sommes en présence d’une guerre économique entre l’Europe d’un côté, les USA et leur caniche britannique de l’autre. Donc la première chose à faire quand on a une information, c’est de regarder d’où elle vient: une info du Wall Street Journal est une info qui vient du camp ennemi. Elle n’est pas forcément fausse, mais il ne faut pas la croire aveuglément.

  10. La vidéo est peut être un fake, mais le contenu de la traduction est tres claire, en plus elle date de 2010. c’est pire aujourd’hui.
    intéressent les sources.pour ma part j’en suis convaincu à 1000%. tout va dans ce sens.
    cela se voit à la fin des marchés, de plus en plus de personne n’ont pas de quoi manger, ca se corse vraiment.soyer solidaire et faite ce que vous pouvez pour les aider.

      • Effectivement, il n’a pas la langue de bois des politiciens Français crétins.
        Il y a de cela bien longtemps, les politiciens Allemands
        disaient que les politiciens Français étaient les plus bêtes du monde.
        Ils avaient bien raison, c’est toujours vrai.

        Une chose peu connu des Français :
        Le jadis chancelier Konrad Adenauer,
        connaissant la psychologie du Général de Gaulle,
        lui faisait croire qu’il “portait la culotte” et a obtenu
        des concessions importantes pour l’Allemagne.
        Je ne me souviens plus lesquelles.
        Lorsque de Gaulle allait en Allemagne, et qu’il prenait un bain,
        il y avait des micros dans la salle de bain.
        Bien sûr, de Gaulle s’en doutait, et l’enregistrement
        obtenu par les Allemands étaient dérisoires.
        Tout cela est vieux comme la diplomatie.

        On a même dit que de Gaulle avait la simplicité hautaine.

        Lors des évènements de mai 68,
        de Gaulle voyant qu’il était impossible d’assurer
        l’autorité de l’Etat, s’est enfui avec deux hélicoptères
        à Baden Baden en Allemagne et franchit la frontère
        franco-allemande sans demander d’autorisation.
        Les autorités Allemandes en furent choquées,
        mais avalèrent la couleuvre.
        Il rencontra alors le général Massu.
        De Gaulle lui dit en le voyant :
        Alors Massu, toujours aussi con ?
        Massu lui répondit :
        Pour vous servir mon général.
        Ensuite, ils parlèrent des évènements
        et Massu lui fit un soufflage de bronche de première.
        De Gaulle lui dit :
        Continuez Massu, continuez !
        Alors de Gaulle retourna à Paris
        et décida de nouvelles élections.
        L’écrasante majorité des Français ayant été effrayés
        par mai 68 votèrent massivement pour la droite.
        Les gaullistes godillots se gardent bien de parler de tout cela.
        Bref, je ne dis pas cela pour dénigrer de Gaulle,
        mais pour montrer qu’il ne faut pas se faire d’illusions.
        Tous les politiciens, même les plus grands, ont leurs faiblesses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici