87 Commentaires

  1. Dans un texte précédant, j’ai trouvé cette phrase :
    – « Qui osera mettre fin à l’esclavage de la Nation ? Seul un homme d’état courageux soucieux du bien commun en est capable. »

    Je me demande où vous trouverez un tel homme. Pourquoi les gens qui se considèrent comme intelligents ont besoin de quelqu’un pour les gouverner, de quelqu’un qui décidera à leur place ?

    Imaginons : qu’on supprime la multitude de lois inutiles ou périmées et qu’on les remplace par un petit nombre de lois courtes, simples que tout le monde comprendra.
    – Plus de président, plus de ministres, plus de députés au service de monsato et diverses multinationales, plus de sénateurs, plus d’organisations obscures dites constitutionnelles, éthiques pour placer des amis. Des commissions diverses occupées toujours par le même milieu, les amis d’amis, les ex, les en cours, la famille…

    > La population vote pour chaque loi par internet, par téléphone ou dans chaque commune (pendant une semaine, par exemple) au coût minimal.
    > un roulement de fonctions exécutives limités à un an, par exemple, (ceux qui veilleront au respect des lois (c’est le cas aujourd’hui)) : impôts, police, etc. Ces représentants seront élus par la population, de préférence.
    > un roulement pour représenter le pays à l’étranger, poste pour l’occasion, ex. signer un traité, un contrat d’état….
    > Le représentant d’Etat sera élu au suffrage universel sur son CV, il sera mandaté par la population pour signer le traité, le contrat… (voté, avant, par la population) Tout détournement des clauses votées par la population sera puni de perte de droits civiques à vie et d’emprisonnement en fonction du préjudice causé à la nation, à l’Etat.
    == actuellement, les gens confondent l’Etat et les gouvernants.
    > Tout citoyen (une seule nationalité) pourra vérifier le respect de lois, du vote, la répartition budgétaire détaillée… en accédant aux dossiers avec son mot de passe personnel. Il pourra comprendre, débattre dans des réunions de sa commune, de son quartier, sur internet…
    Chaque citoyen pourra présenter au vote une proposition de loi, bien expliquée et cohérente qui sera validé ou non, en fonction du nombre d’adhésion par un premier vote.
    > Les magistrats seront élus et devront pratiquer une justice équitable pour tous, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
    > Chaque département présente son bilan de l’année précédente, de l’année en cours et les besoins prévisionnels pour l’année à venir, y compris le montant des salaires de fonctionnaires. La population valide ou corrige la demande. Le vote, la discussion, l’information peuvent s’étaler sur un ou deux mois.
    Les dépenses doivent correspondre aux recettes. En cas de déséquilibre, il faudra voter une répartition différente. Donner la priorité à l’humain et pas à l’humain bestial.
    > La participation des forces françaises dans des conflits qui ne menacent pas la France, doit être soumise au vote après la réflexion collective sur sa nécessité, sur son objectif, sur les conséquences pour le pays, sur le coût et sur les gains à obtenir pour les citoyens. Pas de profit, pas d’intervention !

    > Le vote majoritaire doit atteindre au moins le 3/5 des votants. Il faut aller vers une société où chacun s’y retrouvera et pas où les uns vivent bien en écrasant les autres. Chacun s’exprime pour soi.
    > La manipulation médiatique : « les français pensent… » ne doit pas être prononcée. Il faudra réduire les salaires des médias et les sanctionner en cas de manipulation de masses. Aujourd’hui, des journalistes couchent avec des politiques qui les placent, avec des salaires des nababs pour manipuler les auditeurs et surtout les téléspectateurs.

    Voilà, des propositions… à modifier, à ajouter.
    Ceux qui diront qu’on ne doit pas consulter les français pour tout ne s’expriment que pour eux. Personne ne les oblige à voter. S’ils ne votent pas, ils se taisent. Chacun s’exprime pour soi.

    En ce qui concerne la dette, elle a été faite par ceux qui gouvernent : le président, les ministres, les députés, les sénateurs et leurs acolytes (leurs conseillés et leurs militants), ils doivent la rembourser sur leurs biens et sur leurs revenus personnels. Qui veut rembourser une dette faite par un autre ? Un citoyen mouton, un simplet, un soumis ?

    • bonsoir, pas mal le texte … il se rapproche du vrai socialisme universel !!! malheureusement c’est pas pour demain !!! Sinon pour la dette … ben il est sur que tous les européens ne sont pas des banquiers, des présidents ou des ministres ou élus régionaux incapablent d’un soupçon de gestion et quelque peu franc-maçons névrosés !!!… donc nous n’avons pas à nous plier aux mesures d’austérité … c’est pour cette raison que ma politique est “l’écobuage” … le grand nétoyage par le feu !!

      bonne soirée

    • Au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Mais les moutons ont besoin d’un berger. Le problème est qu’ils se choisissent toujours, ou presque, le mauvais.

      Vous aurez beau trouver le meilleur système qui soit, acte louable en soit, que vous aurez tôt fait de voir se mettre en place une nouvelle élite qui voudra prendre les choses en mains.

      Pessimisme ? Que non. Réalisme tout simplement.

      Veillons et prions en attendant l’arrivée de notre divin rédempteur.

    • J’aime beaucoup ces propositions. Disons que c’est beaucoup plus représentatif d’une VRAIE démocratie, bien loin de l’illusion démocratique qu’on nous sert depuis des décennies, dans laquelle un pantin à la solde des financiers est élu pour un certain nombre d’années durant lesquelles il continuera à faire le long travail de mise en esclavage de ses propres concitoyens. Comme le disait Bukowski: “la différence entre une dictature et une démocratie, c’est qu’en démocratie tu votes avant d’obéir aux ordres. Dans une dictature tu ne perds pas ton temps à voter”.
      Ou quelque chose du genre.
      Quelqu’un qui parle avec beaucoup de justesse et de pertinence de l’illusion démocratique dont il est question, c’est Étienne Chouard. J’engage ceux qui se rendent ici, et qui, par conséquent s’intéressent à ce qu’on est en train de faire de nos libertés les plus fondamentales, à se renseigner sur ce brillant économiste.

  2. Quel est l’intérêt de cet article ? Dis autrement quelle information nous donne-t-il ? Et pour finir, il n’y aura pas de divorce entre Merkel et Sarkozy car ils ne sont pas mariés. D’ailleurs qui voudrait épouser Sarkozy ? Ah oui, j’oubliais… Je ne suis pas convaincu que l’Allemagne arrivera à s’en tirer que ce soit avec ou sans la France.

  3. @ Hervé

    ‘il vous plais soyez zen, il y a rien de méchant ici.

    Certains ont une vision basée sur des faites historiques
    D’autres analyses les faits sur la base des évènement politiques
    D’autres tente de se focaliser sur les paramètres économiques et financiers
    D’autres y voient des évènements annoncés (voir prophétisés)
    D’autres y voient un ensemble de hasard que l’on gèrent au quotidien.
    Certains y font une synthèses de certains de ces points si dessus

    Ce qui compte d’en tirer les éléments que l’on pense importants pour sa vie personnelle d’abord et pour la société en suite.

    Pour finir je citerais juste un Mr qui ne me semble pas vraiment un imbécile,

    Franklin Delano Roosevelt

    “En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.”

    Je suis de ce qui pense que le monde (le mode vie) dans lequel nous vivons n’est pas issu du hasard.

    Posons nous trois questions.

    1)Alors qu’il ne faudrait que 4 à 5 milliard d’€ pour éliminer la famine dans le monde, pourquoi personne ne veut le faire ?

    2) Alors que la terre a de quoi nourrir 12 milliard d’êtres humains, pourquoi laisser des gens mourir de faim ?

    3) Pourquoi les laboratoires pharmaceutiques refusent de vendre à bas prix des médicaments pour sauver des millions de vies ?

    Les êtres humains sont ils une espèces qui est faites pour causer le malheur ?
    Est ce que la majorité des gens sur cette terre veulent que les gens meurent de faim ?
    Si c’est une minorité qui veut cette situation, quel moyen a cette minorité pour empêcher le bien de tous?
    Et pourquoi des gens voudraient que des êtres humaines vivent dans la misère, alors que nous avons tous les moyens possible au 21è siècle pour changer cela ?

    Pourquoi Hervé ?

      • @Neopascon
        Nul doute que les événements en cours et à venir ne peuvent être étrangers au Divin Créateur.
        Nul doute que la peur n’est pas la réponse adéquate.
        Merci pour ce partage.

    • Rassurez-vous Merlin. L’aide, sûrement insuffisante malheureusement, accordée à l’Afrique permettra à cette dernière de doubler sous peu sa population. Je vous remercie à l’avance de céder votre place tout comme moi à ces braves gens. Les frontières sont un concept si dépassé franchement…

      Après tout, l’Afrique n’est-elle pas le berceau de l’humanité ? Ne vous inquiétez pas. Je suis certaine que le futur gouvernement mondial répondra à vos attentes.

      • @ renée

        Vous pensez que lorsque l’on parle de famine on ne parle que de l’Afrique ?
        L’Etat du monde vous échappe quelques peu….
        Vous savez ce qui se passe dans nos campagnes en France ? Demandez au restos du cœur !

        J’ai eu la chance de voyager, vous savez ce qui se passe au USA ?
        Vous savez ce qui se passe à paris après les marchés ? Vous avez vu sous les périphériques à paris?

        Vous parlez Afrique, je vous parle du monde.

        Mr quand des millions de gens (en France) vont travailler pour 800€ pour juste avoir de quoi manger (sans même de quoi avoir pour se soigner, j’appel ça de la famine !)

        Demandez à EDF le nombre d’explosions de coupure de compteurs (les types n’en peuvent même plus et vous me parlez d’Afrique?

        Réveillez vous !!!

    • “En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.”
      Je ne suis pas d’accord. Il faudrait passer par tout un ensemble de théorie philosophique pour dire pourquoi. Mais a minima, je dirais Jules César, J.F. Kennedy n’avaient pas prévu d’être assassinés. Est-ce le hasard ? Non plus.

      Pour les 3 questions, je te répond plus tard, je n’ai pas le temps de suite.

      Mais OK pour être plus ZEN :-).

    • @Merlin (suite)

      1)Alors qu’il ne faudrait que 4 à 5 milliard d’€ pour éliminer la famine dans le monde, pourquoi personne ne veut le faire ?

      Le problème ne me semble pas si simple que cela. Nous ne sommes pas Dieu, quel conséquence à éliminer la famine, les maladies et à continuer à se reproduire comme des lapins ?
      Nous sommes des animaux, mortels qui est plus est. Il faut repositionner la mort au centre de nos sociétés (et la vie aussi bien sûr) ou dis autrement il faut arrêter de vivre comme si nous étions immortels. La famine est quelque chose de naturel ce qui est moins naturel c’est de piller les peuples et de les conduire à la famine.

      2) Alors que la terre a de quoi nourrir 12 milliard d’êtres humains, pourquoi laisser des gens mourir de faim ?

      Je ne suis pas si sur que la terre puisse nourrir 12 milliards d’êtres humains sans agriculture industrielle avec tous les effets pervers qui sont liés. En parlant de gens qui meurent de faim, je pourrais simplifier la question en disant qu’il parait encore moins compréhensible que des gens meurent de faims en occidents, non ? 46 millions d’américains sont inscrits à la soupe populaire !
      Le problème à mon avis est le même, nous nous prenons pour Dieu : nous sommes plus intéressé à construire des i-phones, des routes, des voitures et à rechercher l’immortalité au travers de nos objets, qu’à simplement vivre ! La question n’est pas pourquoi laisser des gens mourir de faim ? La question est est-ce qu’une voiture est plus importante qu’un être humain ?

      3) Pourquoi les laboratoires pharmaceutiques refusent de vendre à bas prix des médicaments pour sauver des millions de vies ?

      Là c’est facile. Une société capitaliste n’est pas sensé donner des produits.

      Les êtres humains sont ils une espèces qui est faites pour causer le malheur ? Le malheur est une notion purement humaine… Les animaux s’entretuent sans causer leurs malheurs. Nous ne pouvons pas l’éliminer (le malheur) juste essayer d’être un peu moins abrutis. Mais en déjà 150 000 ans (naissance de homo sapiens) nous n’avons pas réussi. L’homme est-il trop stupide ?

      Est ce que la majorité des gens sur cette terre veulent que les gens meurent de faim ? La majorité des gens s’en foutent : chacun ses merdes. Une petite larme devant TF1 et on repart.

      Si c’est une minorité qui veut cette situation, quel moyen a cette minorité pour empêcher le bien de tous? Le bien de tous n’existe pas. Je ne pense pas qu’une minorité veut cette situation. Ils s’en foutent, ils veulent juste être les rois du monde. Et tout le sujet de mes mails, c’est que je ne suis pas certains que cette minorité existe réellement.

      Et pourquoi des gens voudraient que des êtres humaines vivent dans la misère, alors que nous avons tous les moyens possible au 21è siècle pour changer cela ?

      Je pense que c’est une réflexion matérialiste. D’une part je ne suis pas certain que nous ayons tous les moyens, d’autre part la misère ou la douleur des autres ne fait pas de mal à soi-même. Et puis l’histoire montre que le pouvoir rend (très souvent) fou.

      • Vos doutes sur LIESI sont compréhensibles si vous cherchez des reponses ou directions rapides et toutes faites. Ce qui est moins compréhensible c’est que vous puissiez vous satisfaire de réponses rapides et toutes faites sauf bien sûr si vous ne vous elevez pas plus haut qu’un animal. L’homme est un animal, certes, mais comme le disait V. Hugo, un animal que l’âme habite. La dessus je le suis, je dirais même une “âme particulière” (car je pense que les animaux ont une âme/ou conscience mais différente de la notre). Puisse chacun de nous se souvenir de ce “détail” (sans aller chercher à l’offrir à religion, quelqu’elle soit). C’est pour cela que je pense que ce vous décrivez est vrai mais pas définitif et irrémédiable.

      • votre paradigme socio culturel est le parfait exemple du conditionnement …qui s’ignore…
        il n’y a pas plus esclave que celui qui se croit libre….

        http://barruel.com/

        il faudrait vous sortir de votre “sommeil” et vite car sinon l’éveil sera brutal…sinon fatal

    • ET pourquoi avez-vous pris des vacances cet été alors que vous auriez pu rester chez vous et envoyer l’économie ainsi réalisée à un africain ???

      Pourquoi ?

      • @PhiliP,
        relisez bien PhiliP, Merlin n’a jamais parlé d’Afrique. Il n’a parlé que de famise et montré que c’est le système (libéralisme mondialisé basé sur la mise en place de la pénurie pour survaloriser des produits qui devraient être simples et accessibles à tout le monde). C’est tout
        Votre mise en avant de l’Afrique montre vos peurs j’imagine. La peur du noir qui nous envahi.
        Mais l’ennemi n’est ni le noir, ni l’arabe ni l’asiatique. C’est le NOM
        @ Renée,
        L’évolution économique entraine systématiquement la maitrise de la natalité.

  4. Bonsoir.

    LIESI est une de mes sources fiables,une des mieux documentées et commentées.
    Dans cette foule d’intervenants,quelqu’un peut-il m’indiquer s’il dispose d’infos (non diffusées of course) sur la réduction “rigoureuse” des
    -salaires
    (quel pourcentage approximatif à envisager…dans un premier temps)
    -pensions acquises et versées “à vie” = idem : quel % de réduction….???
    Malgré Ma Confiance en Celui qui dispose de Tout et peut Tout,je crains et surtout pour “mes Jeunes,Enfants/Petits-Enfants”

    • quel est le prix du futur véhicule de peugeot…ça vous donnera une idée de la future échelle des salaires en france …du moins pour les survivants…

    • Bonsoir luci2,

      Pour les salaires, il me semble que la vraie question serait plutôt de savoir qui aura encore un boulot (et accesoirement, dans quelle mesure le chômage pourra suppléer au manque de boulot). Ceci sans même évoquer la part d’inflation (non négligeable) qui n’est déjà pas prise en compte par les mécanismes d’indexation…

      Quant aux pensions, là je crois que vous pouvez franchement oublier : même certains économistes plutôt conformistes commencent à le reconnaître sur les ondes.

      Ceci dit, votre confiance en Celui qui peut tout est on ne peut mieux placée. Du train où vont les choses, je suis convaincu qu’Il ne va plus tarder à se rappeler au bon souvenir des gens qui passent leur temps à se moquer de Lui, y compris quand ils se réunissent à Assise… Rira bien qui rira le dernier.

      • Je pense également que le principal problème va être un chomage massif pour plusieurs raisons qui peuvent se cumuler d’ailleurs selon les personnes :

        – Faillite de la boîte qui vous emploie, soit parce que le marché dans lequel elle se situe est mort et qu’elle n’a plus de clients (c’est mon cas : une prépa privée c’est cher, il n’y aura plus d’étudiants s’ils ne peuvent plus payer la scolarité), soit parce que le tissu d’affaires où elle évolue est moribond (exemple : une entreprise qui fabriquerait des pièces métalliques pour l’automobile…si le secteur auto s’effondre, elle devient quoi ?)

        – Perte de la clientèle pour les professions de commerce, artisanales, libérales…(imaginez le sort d’un magasin qui vend des choses frivoles comme des bibelots décoratifs, de la lingerie, …d’un institut de “fitness”,… d’un potier ou d’une dentellière,….entre mille exemples, dans une crise systémique majeure !)

        – Perte des moyens de transport pour se rendre à son travail (taxe sur les voitures devenue inacessible, comme en Grèce, prix de l’essence….)

  5. Hervé, votre présence sur ce site m’indique que vous cherchez des réponses, du moins, je le suppose.
    Des réponses à des questions que vous vous posez ?
    Des questions sur le pourquoi ?
    Vous sentez vous trahi par ce système ?
    Ressentez vous la dérive actuelle ?
    Pourquoi tant de questions ?
    Vous vous cherchez dans ce monde, quelque chose vous dérange ?
    Nous aussi !
    Pourquoi cherchons nous ?
    Pour connaître la vérité!
    Quelle vérité, celle qu’on nous cache ?
    Et dans quel but ?

    • En tout les cas, je vous remercie de vos réponses. Je ne cherche pas la vérité, je ne crois pas que la vérité soit la même pour tout le monde. J’essaye de comprendre. L.I.E.S.I fait comme s’il y avait des informations cachées. Je n’en ai trouvé aucune ici. Peut être suis-je déçu, j’attendais plus et je trouve plus ailleurs où l’on donne des informations bien plus précises (et inquiétantes) sur la situation actuelle, mais sans parler de Satan, de NOM et de complots…

      • Hervé

        Si vous ne comprenez pas , cela signifie que vous n’êtes pas au niveau de connaissance et de possibilités d’interprétation.
        Lisez un peu plus et parlez moins.

      • @Alcide

        Avec des réflexions comme celle là, je n’irais pas loin. Peut être est-ce que je lis plus que vous ? Seulement, je choisis mes lectures fonction de ce qu’elles m’apprennent.
        Et ici, les gens sont sympas, mais je n’apprend pas grand chose…

      • Si, si ! Il y a des vérités qui sont vraies pour tout le monde ! Le carré dans lequel j’écris ces lignes est blanc pour tout le monde. Donc la vérité existe !

      • …je ne crois pas que la vérité soit la même pour tout le monde…

        vous ramenez les choses à une logique de sceptique constamment. .

        Tous recherchent une stabilité de raisonnement. qui les rassure…

        qu’êtes vous dans ce système ?:un esclave…, comme moi…

        c’est ce rôle auquel nous sommes dévolu par l’oligarchie terrestre depuis Nimrod.

        Des citoyens de seconde zone qui ont été élevés que pour servir de rouage dans une société strictement à l’usage de l’élite.

        Constamment la recherche du maximum de plumes avec le minimum de cris. Nous n’avons connu que ça et nos parents aussi, se plaindre de quoi.

        Triste oui, ça dépend de quelle classe nous sommes j’imagine. Eux ne doivent pas trouver ça si déplaisant.

        Mais ce n’est pas vous ou moi qui sont visés. C’est la race humaine.

        Le faire ainsi permet son asservissement et la race oligarque peuvent ainsi bénéficier d’une aptitude extraordinaire qu’ils ne possèdent pas et qu’ils ne peuvent posséder, en parasitant une forme de vie qui la possède.

        Tout ça, ne sert qu’à ça.

        mais pour le comprendre et l’intégrer vous avez encore un bon bout de chemin à faire hervé…

  6. Aux dernières nouvelles : QE3 aux USA au cours du premier trimestre 2012, conséquence pour l’Europe : renflouement par les Etats-Unis.

    • QE3 de 1 500 milliards fin Q1 début Q2. C’est prévu mais on ne parle que de 600 milliards pour l’instant. La monnaie de singe ne renfloue rien. La vraie question est de savoir combien de temps cela permet de gagner : 1 semaine, 1 mois, 6 mois ? Et quand je dis de temps gagné, je ne parle que de la survie des politiques et des banques. Pour le chômage, la pauvreté, cela ne change rien.

  7. C’est tres curieux cette propension à croire que les évènements historiques sont le fait de gens superieurement intelligents qui s’entendent pour comploter dans le dos des peuples; j’ai une vision exactement inverse: il s’agit la plupart du temps de pauvres types qui s’agitent dans tous les sens en essayant de survivre au chaos consubstantiel à la nature humaine; quant à la faculté qu’ont deux individus de s’entendre plutôt que de se combattre, je ne me retiens plus de rire: encore une fois etudiez l’Histoire !

    • Qui a dit qu’ils étaient supérieurement intelligents ? 🙂

      Paul Jorion pense qu’il n’y a pas besoin de chercher des complots, que la bêtise suffit a expliquer notre situation actuelle. J’ai pour ma part quelques doutes.

      N’existe-t-il pas certaines sociétés secrètes ou d’autres simplement “discrètes” qui pourraient influencer la marche de notre société ? Sinon, à quoi pourraient-elles bien servir dans la mesure où il n’y a aucun doute sur leur existence ?

    • “Quand vous arrivez à la tete d’un pays, des présidents virtuels prennent les décisions à votre place”. Bill Clinton lors d’un discours en 1998. “Nous aurons un gouvernement mondial, qu’on le veuille ou non. Reste à savoir si le gouvernement mondial sera établi par consentement ou par conquete”. James Paul Warburg, le 17 février 1950. Tiens étrange, 57 ans après : “Au nom de la France, j’appelle tous les états à se réunir, pour fonder le nouvel ordre mondial du 21 ème siècle”. Nicolas Sarkozy, assemblée générale de L’ONU le 25 septembre 2007. “Tout ce dont nous avons besoin est d’une bonne crise majeure appropriée, et les nations accepteront le nouvel ordre mondial”. David Rockefeller, le 23 septembre 1994. Etc…etc…je vous conseille la lecture du livre le grand échiquier de Zigniev Brezinski. Le choix de la défaite de Annie Lacroix Riz est très intéressant aussi. Quand à la faculté de deux individus de s’entendre plutot que de se combattre, la j’avoue Michel qu’il est sur que nous sommes incorrigibles.

    • L’histoire est différente pour tout le monde!
      La vérité tombera bientôt et toi avec….tu seras tellement surpris que tu tomberas à genou!

      Tu es loin de l’éveil mais tu as encore une chance…

    • l’histoire que vous avez apprise ou plus exactement celle qu’on a fait apprendre n’est pas la vraie histoire …
      la naïveté de vos perceptions est sidérante….

  8. @ Hervé

    Sans aucune prétention, avec le plus grand respect, je pense que vous manquez cruellement de cultures (intellectuelle).

    Ceci se traduit par une pensée qui voudrait qu’il n’y est pas de logique, ni de sens à votre existence.

    Mourir n’est pas une conséquence mais une cause dans votre esprit. Vous avez une sorte de distorsion de la pensée qui refuse à l’homme la capacité de planifier les conditions d’atteintes d’un objectif.
    Je ne sais même pas si vous pouvez imaginer que des hommes aient des objectifs à plus forte raison à long terme.
    Un jour, par la culture, par l’histoire, vous en viendrez à comprendre que les frontières d’un pays ne sont pas le fruit d’un hasard.
    Un jour, par la culture, par l’histoire, vous en viendrez à comprendre que la guerre n’est pas le fruit d’un hasard.
    Et peut être en viendrez vous à vous demandez qui décide ces choses et pourquoi décident ils ces choses?
    Et même un jour vous vous demanderez , mais qu’est ce l’argent ? Et qui fait cet argent ?
    Des livres, des livres, des livres….c’est utiles des fois !

  9. @Merlin 10 décembre 2011 at 19 07 42 124212

    “Réveillez vous !!!”

    Ne vous inquiétez pas pour moi, je suis bien “réveillée”. 🙂

    En revanche, vous, vous semblez vous être réveillé récemment au milieu d’un cauchemar, ce qui semble vous pousser à faire feu de tout bois. 🙂

    Cette réalité que vous décrivez, je la vis depuis fort longtemps maintenant. Pardonnez-moi de ne pas en avoir la même approche que vous. Je préfère combattre les causes plutôt que les conséquences…

  10. @ renée

    Je me trompe mais j’ai l’ingression que pour vous la cause de la famine “c’est qu’ils sont Africains”

    Moi je pense que si ils sont pauvre c’est que c’est voulue (vue qu’ils vivent sur le continent le plus riche au monde.

    Pour vous “c’est comme çà”
    Pour moi “C’est voulue”

    Moi je suis au stade de “comment on créer des pauvres” ? Et qui organise cela ? Et comment font ils ça ? Et dans quel but ?

    • Peut-être que que ces victimes de la famine devraient reprendre leur souveraineté, tout comme nous devrions le faire, plutôt que de penser qu’une organisation supra-nationale viendra les sauver.

      J’ai parlais ironiquement de l’Afrique pour la bonne raison qu’elle est aux portes de l’Europe et que son trop-plein démographique se déverse chez nous à longueur d’année.

      Pardonnez-moi, je pense que votre discours est gauchiste et qu’il porte en lui-même les germes des malheurs qu’il prétend combattre. Voilà pourquoi je réagis de la sorte. Après, je ne doute pas une seconde que vous soyez de bonne foi. Dans le fond, je pense que nous sommes du même côté…

  11. 8 millions de personnes victimes
    de la précarité énergétique en France

    C’est ce chiffre que la Fondation Abbé Pierre met en avant dans sa nouvelle campagne d’hiver
    lancée aujourd’hui dans toute la France.
    08/12/2011

    Avoir aussi froid dehors que dedans… c’est ce que vivent 8 millions de personnes en France.
    Depuis 9 heures ce jeudi 8 décembre, des comédiens sont installés jusqu’à 17 heures dans une pièce ouverte au vent, située sur la place de la Fontaine des Innocents, dans le quartier des Halles à Paris, afin de sensibiliser le grand public à la précarité énergétique.

    Dès 5H30 ce matin, le montage du décor d’intérieur conçu par l’agence BDDP et Fils commençait avec quelques petits degrés au thermomètre et à 10 heures, lors de la conférence de presse, Patrick Doutreligne, Délégué général de la Fondation, dénonçait cette forme de mal-logement, soulignant une fois de plus que 10 millions de Français sont aujourd’hui touchés de près ou de loin par la crise du logement.

    Pour beaucoup, les dépenses contraintes de chauffage et d’éclairage sont de plus en plus lourdes à supporter et réduites au minimum alors que l’hiver est tout proche…

    http://www.fondation-abbe-pierre.fr/index.php?id=616

    • Une des solutions, qui malheureusement n’est pas à la portée de tout le monde, surtout pas du citadin captif, serait de recréer et d’exploiter les haies en France.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Haie

      “Les haies fournissaient le bois de chauffage, indispensable à la cuisine, ainsi qu’un complément appréciable d’alimentation grâce aux fruits et aux petits animaux qu’elles abritaient.”

      Seulement, il n’y en aurait pas assez pour 60 millions d’habitants…

      • Une des solutions ???
        Je crois que certain ont perdu la tête pour avoir dit à peu près cette phrase : “le peuple n’a plus de pain ? qu’il mange des brioches !”
        A méditer.

  12. @renée

    “J’ai parlais ironiquement de l’Afrique pour la bonne raison qu’elle est aux portes de l’Europe et que son trop-plein démographique se déverse chez nous à longueur d’année.”

    Quand la richesse emprunte, empruntait le meme chemin vous ni trouviez rien à redire !
    Votre discours de droitard réflete l’endocrinement nauséabond de TF1 entre autre…

    Sans les richesses volée chez l’étranger et l’utilisation de l’usure
    vous ne seriez encore que des pouyeux !

    • Oui, bien sûr Meydi LeGrizzly. Je vous prie de m’excuser pour mon discours nauséabond. La France ne serait certainement rien sans l’Afrique. C’est tellement évident. La richesse que la diversité nous apporte m’étonne chaque jour. Si vous saviez à quel point je l’aime. 🙂

      Dites-moi, vous qui semblez aimer l’histoire . Seriez-vous à même de me trouver un cours d’histoire sur les barbaresques ?

      Celui que j’ai à disposition n’est sûrement que de la désinformation :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Barbaresque

      D’après cet article, il semblerait que beaucoup de richesses soit allées de l’Europe vers l’Afrique. Mais tout ceci est normal bien sûr. 🙂

      De même, que pensez-vous des chrétiens qui sont maltraités actuellement en terre d’Islam ?

      Si vous le souhaitez, je ferais effectuer un virement direct de ma (minable) retraite sur votre compte. Je ne doute aucunement que vous l’ayez mérité. 🙂

    • Pardon, mais nous avons une civilisation basée sur le Christianisme, qui a donné les plus belles créations dans tous les domaines (les arts, les sciences).
      Nous n’avions certes aucun besoin de l’anti-civilisation qu’est l’Islam, lequel qui n’est ni plus ni moins que la barbarie. La richesse sonnante et trébuchante n’a donc rien à voir là-dedans.

      • La Mésange, encore une fois j’arrive un peu tard pour réagir à tes propos “innocents”. Je crois que tu confonds (de bonne foi sans doute) l’islam et les “islamistes” de benghazi ou d’ailleurs que tu as vu à l’euvre (torturant un homme) sur face de bouc comme tout un chacun sur ce site. Dommage pour une croyante …

      • @ La Mésange

        De la part de quelqu’un qui “enseigne” votre ignorance est pitoyable.
        Ëtre sous cultivé à ce point et enseigner, est à la limite d’une irresponsabilité coupable (collective).

        Ma pauvre dame dire pleines de haine, vous vous prétendez “croyante”. Quand vous rencontrerez DIEU vous aurez la mauvaise surprise d’apprendre qu’il déteste les gens pleins de haines envers les autres.

        DIEU et haine sont incompatible.
        DIEU est amour et votre cœur est si loin de ça.
        Croyez moi les bon prêtres de l’inquisition (dont vous semblez être une maléfique héritière) sont des saletés à qui DIEU réglera leurs compte sous peu.

        Non pour vous, mais pour atténuer, la catastrophe (que les événements produisent souvent) qui met à votre porté des enfants désireux de savoir; voici de la culture:

        Je précise je ne suis pas Arabe !

        L’âge d’or des sciences arabes
        Médecine, chirurgie, optique et pharmacopée

        De grands savants musulmans connaissent la notoriété, comme le célèbre médecin persan Ibn Sinâ, connu en Occident sous le nom d’Avicenne (980-1037) et dont le Canon de la médecine restera pendant des siècles une référence inégalée. Aux XIIe et XIIIe siècles, Le Caire et Damas sont les principaux centres de recherche médicale. Les hôpitaux ressemblent fort à nos centres hospitaliers d’aujourd’hui : ils accueillent des malades, sont ouverts à des consultations externes mais aussi à l’enseignement, et ont un personnel des deux sexes.

        L’Espagne joue également un grand rôle avec le médecin andalou Az-Zahrawi (al-Zahrawî Albulcassis, XIe siècle) qui, dans son traité de chirurgie, décrit tous les instruments utilisés et toutes les opérations possibles, compte tenu bien sûr des connaissances du temps.

        Des découvertes cruciales sont faites dans le domaine de l’optique physiologique concernant, par exemple, le fonctionnement de l’oeil et permettant des opérations aussi délicates que celle de la cataracte. Parmi d’autres découvertes fondamentales, figure la description par Ibn al-Nafis de la « petite circulation », le passage du sang du coeur au poumon. La musique est utilisée en thérapie pour apaiser les malades mentaux, un usage encore loin d’être répandu aujourd’hui en Occident. Les espèces animales font aussi l’objet d’études vétérinaires poussées, en particulier les chevaux. Tout ce savoir médical sera diffusé en Occident, en grande partie par le biais de l’Espagne.

        Mathématiques, astronomie, astrologie et cartographie

        Inventeurs, entre autres, de l’algèbre (du mot arabe al-djabr ), de la trigonométrie et de la géométrie, les mathématiciens nous ont transmis le système de numérotation dit des chiffres arabes, avec à sa base le zéro inventé par les Indiens. Discipline essentielle, les mathématiques trouvent ensuite leur application dans beaucoup d’autres domaines : de la musique à l’astronomie en passant par l’architecture et les arts.

        Discipline phare, l’astronomie permet de résoudre les problèmes concrets que pose la pratique religieuse à tout bon musulman : comment se repérer dans le temps pour déterminer l’heure exacte des cinq prières quotidiennes ? Comment trouver la direction de La Mecque, vers laquelle tout croyant doit se tourner pour prier ? Les savants, après avoir étudié les connaissances des Grecs et des Indiens, mettent au point de nombreux outils de mesure du temps et de l’espace, dont le plus connu est l’astrolabe. Plusieurs d’entre eux sont exposés à l’IMA, ainsi que des cadrans solaires, des globes célestes, des tables astronomiques, sans oublier des traités d’astronomie et des miniatures illustrant l’utilisation de ces instruments.

        Les philosophes et les religieux musulmans ont très tôt décrié l’astrologie, cette science de l’interprétation qui se base sur des calculs mathématiques, mais cela n’a en rien freiné son développement. La plupart des souverains ont justifié leurs actes en s’appuyant sur l’astrologie. Lorsque le calife abbasside al-Mansûr fonde Bagdad en 762, il le fait au moment précis indiqué par les astrologues. De même, les armées musulmanes n’attaquent l’ennemi que si les planètes leur sont favorables. Si l’astronomie permet de mesurer le temps, la cartographie joue un rôle essentiel dans la maîtrise de l’espace. La civilisation arabo-musulmane s’étend en moins d’un siècle sur trois continents, de l’Espagne à l’Inde. La pratique d’une religion (l’islam) et d’une langue (l’arabe) communes va permettre d’unifier ces territoires divers et éloignés les uns des autres. Mais pour les conserver et les contrôler, le pouvoir en place va devoir, en premier lieu, les situer et les connaître, d’où l’essor de la géographie et de la cartographie. Passer systématiquement de la recherche théorique à l’application concrète est une caractéristique que l’on retrouve dans chaque domaine scientifique.

        Architecture et décoration

        L’architecture et la décoration, domaines d’application par excellence des mathématiques, s’épanouissent de Tolède à Lahore. Toutes les coupoles utilisent une règle d’architecture inventée par les savants musulmans, basée sur une conception mathématique en trois dimensions, qui permet de passer d’un plan carré à un plan circulaire : les muqarnas . Les pavages et les mosaïques reprennent des motifs géométriques fondés sur des calculs mathématiques : dix-huit motifs différents de pavement ont ainsi été élaborés par les artisans musulmans et l’on s’est aperçu, bien plus tard en Occident, qu’ils étaient parvenus au maximum des possibilités mathématiques.

        La céramique, domaine d’application de la chimie, est la discipline maîtresse des arts décoratifs.

        On a retrouvé de beaux objets, témoins d’une progression technologique parvenue à son aboutissement : ils illustrent la variété des procédés employés dans l’empire arabo-musulman ainsi que le très large éventail de couleurs obtenues.

        Enfin, ce que les savants arabes nomment « les sciences des procédés ingénieux », regroupe toutes les techniques permettant d’exploiter les énergies naturelles (hydraulique et éolienne) et leur application mécanique : les procédés d’irrigation ont fait l’objet de recherches approfondies et leurs multiples utilisations dans l’art des jardins, ceux des villes maures d’Espagne (Cordoue, Grenade et Séville), restent un témoignage brillant de ce que furent les âges d’or de l’islam. :

      • @ La Mésange,
        Ouh làla. Je prends cela pour un surplus de fatigue. Ou alors quelqu’un a piraté votre compte, c’est pas possible autrement.
        Ou alors le NOM vous a bien lavé le cerveau.

      • A la bande de choqués de la vérité :

        Je n’ai rien à retirer à ce que j’ai écrit. Quant à lire les explications de Merlin, mon Dieu, pauvre gars…je n’ai vraiment pas le courage. C’est usant les gens sans aucune instruction qui prétendent donner des leçon de catholicisme aux catholiques, que voulez-vous…Renée a raison en disant que Merlin est un gauchiste : collaborateur de ses ennemis, libéral, rempli de haine et accusant les autres d’être haineux…bref, le gaucho collabo dans toute sa splendeur.

        Renée a bien résumé le problème, j’avais juste à ajouter une petite précision sur la civilisation, ce que j’ai fait. Si cela vous choque, qu’y puis-je ? Vous êtes tous semble-t-il du genre à être choqués en lisant une définition dans le dictionnaire, non ? Déchoquez-vous donc.

        Quant à détester l’Islam, évidemment, je le déteste comme Dieu le déteste, dans le même sac que le Judaïsme, le Bouddhisme, et toutes les fausses religions qui adorent des démons à la place de Dieu.
        Je n’ai rien contre les musulmans, les juifs, les adorateurs de l’oignon etc etc. mais j’ai en effet la plus grande haine et le plus grand mépris pour leurs religions infâmes (encore que l’oignon, en soupe…) . Leur couleur ou leur provenance raciale m’importe très peu, qu’ils soient verts, violets ou orange, s’ils ne sont pas chrétiens, qu’ils restent dans leurs pays respectifs : c’est tout ce que je demande…

        A l’époque de la civilisation, en France, tout le monde aurait trouvé ce discours tellement normal qu’on aurait même jugé bizarre que quelqu’un ait besoin de rappeler d’aussi élémentaires vérités…

        Hélas, maintenant l’intelligence s’est enfuie, on vit la complète inversion des valeurs prédite dans l’Apocalypse..aussi je n’espère pas vous convaincre, à moins que vous ne soyez subitement touchés par la grâce, Notre-Seigneur voulant…

      • @ La Mésange

        Je sais pas ce que vous vivez en ce moment, mais par compassion je vous souhaite le meilleur de ce que vous cherchez dans ce monde et ailleurs (tant que cela ne fait de mal à personne).

        J’ai beaucoup de compassions pour vous, quand on dit ” l’enfer est pavé de bonnes intentions”, j’espère que cela ne vaudra pas pour vous.

        Aimez votre prochain, un jour peut être cela vous fera du bien. Que DIEU vous guide.

  13. Je croit savoir qu’a une certaine époque les arabes perses et autres chinois, vous ont bcp appris,
    mais si je vous l’assure, on enseigne pas sa à l’ecole ripoublikaine certes, mais c’est un fait avéré
    qu’aucun intellectuel honnéte ne remettra en question, médécine, science, astronomie, poésie,
    et j’en passe…

    d’ailleurs je m’interroge vraiment sur cette évolution si rapide en un siécle et tant de choses
    accompli hummm c’est suspect non !?

    🙂

    @La mésange:
    Je ne rentrerait jamais dans vos vilénies par ailleurs, je ne combat pas le croyant,
    je n’aime juste pas que l’on casse du sucre sur le dos du pauvre africain qui comme tout un chacun, veut donner a ces enfants, ce qu’il pense le mieux pour lui…

    Ils ne sont pas la cause de la dette, non, ce sont juste des boucs-emissaires
    diviser pour mieux régner sa fonctionnera tjs aussi bien! égoiste jusqu’a la fin…

    Le complexe de supériorité vous connaissez ?
    Faut l’étudiez

    • @La mésange (ce ne sont pas des réponses, mais des réflexions)

      L’Afrique n’est pas un continent particulièrement vivable pour l’homme.
      Mais il semble que l’homme ne puisse naître qu’en Afrique.
      C’est donc sans doute LE continent à protéger. Et cela veut également dire protéger les peuples Africains. Et donc éviter de les polluer avec nos modes de vies car ils ont sans doute plus à nous apprendre que nous ne pouvons leur apprendre.

    • A l’ours,
      je me fiche comme de ma première chemise des africains : qu’ils fassent ce qu’ils veulent chez eux.
      Je répondais juste à votre assertion fantaisiste sur la civilisation, vous disiez que les Africains nous avaient apporté la civilisation…mon Dieu, mais quand ? 🙄
      Ca a dû se passer discrètement, parce qu’on ne l’a pas vu…

      Quant à l’apport prétendu des sciences, astronomie, etc… certes, oui, les Arabes ont apporté quelquechose à l’Occident JADIS, avant qu’ils ne tombent sous la coupe de Mahomet le sataniste.
      Dès lors, l’Islam a détruit l’âme arabe, et son intelligence s’est éteinte définitivement.

      Seule la conversion à la vraie Religion permettrait à ces peuples de sortir de leur misère matérielle, intellectuelle, morale et spirituelle, mais l’emprise du diable sur eux est aussi forte que lorsque déguisé en ange de lumière il est venu abuser leur “prophète”.

      La pente naturelle d’une humanité déchue a fait le reste : il est évidemment beaucoup plus simple de flatter l’homme dans ses plus bas instincts et d’encourager la luxure sous toutes ses formes (inceste, viol, pédocriminalité, polygamie..) comme le fait l’Islam, en promettant même un gigantesque lupanar à ses fidèles masculins en guise de paradis, plutôt que de prôner la chasteté et la mortification du corps.

      Il est beaucoup plus simple d’autoriser le mensonge, l’abus de confiance et le vol de son prochain au prétexte qu’il n’est pas mahométan, que d’obliger à la charité, à la stricte justice et au devoir de restitution.

      Il est beaucoup plus aisé de prescrire l’abstention de quelques aliments comme le cochon pour toute “mortification”, que d’imposer la véritable mortification des puissances de l’âme comme la volonté propre, la curiosité, l’orgueil, l’amour désordonné des créatures, etc.

      Il est enfin beaucoup plus simple d’autoriser voire encourager le meurtre des non-mahométans, la mise à mort des femmes infidèles, etc. plutôt que de prêcher qu’il “n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime”, et que “la Charité pardonne tout”.

      • @ la mesange

        “je me fiche comme de ma première chemise des africains : qu’ils fassent ce qu’ils veulent chez eux.
        Je répondais juste à votre assertion fantaisiste sur la civilisation, vous disiez que les Africains nous avaient apporté la civilisation…mon Dieu, mais quand ? 🙄
        Ca a dû se passer discrètement, parce qu’on ne l’a pas vu…”

        Et dire qu’elle enseigne, notre époque est décidément dramatique.

        Et dire que de grands Historiens comme le Professeur Cheikh Anta Diop 1923-1986 (Docteur ès Lettres, égyptologue, historien, linguiste, anthropologue, philosophe, physicien) sont inexistants dans certaines zones (pourtant utiles à l’enseignement).
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Cheikh_Anta_Diop

        Les Grecs et les Latins, témoins oculaires des Égyptiens anciens , confirment en permanence cette appartenance des Égyptiens à la « race » noire. Parmi les nombreux témoignages grecs et latins, citons ceux d’Hérodote, de Diodore, d’Aristote et d’Héliodore :

        – Hérodote, surnommé le père de l’histoire, historien grec 480-425 av JC, est allé en Égypte. Il nous dit que les Égyptiens anciens avaient la peau noire (mélagkhroés) et les cheveux crépus (oulotrikhes) [1].

        – Diodore de Sicile, historien grec contemporain de César Auguste, 63 av J.-C.-14 ap J.-C., nous dit que c’est l’Éthiopie qui aurait colonisé l’Égypte (au sens athénien du terme : l’augmentation de la densité a entraîné un mouvement vers le nord), [2]

        – Aristote, savant, philosophe, précepteur d’Alexandre le Grand, 389-322 av. J.-C., classe les Égyptiens et les Éthiopiens anciens dans les peuples qui ont une peau « excessivement noire »

        15 juin 2009
        “L’homme africain est entré dans l’Histoire, il y est même entré le premier. On ne peut avoir à son égard que du respect, le respect que l’on a pour un ancêtre commun”
        Jacques Chirac, (en réponse à l’historique discours de Dakar de Sarkozy.)

        Qui disait “« L’ignorance ne s’apprend pas. »

      • Pour un éventuel catholique qui passerait par ici (en reste-t-il ? j’en suspecte pas mal de lire mais de ne rien écrire…) ou pour quelqu’un qui ne serait pas tant gangrené par le modernisme et le libéralisme qu’il aurait encore la faculté d’adhérer à la vérité, voici juste un petit rappel de la Sainte Doctrine Catholique, en particulier sur ce qu’est la charité envers les non-catholiques (qu’on peut ranger dans la catégorie “pécheurs” ci-dessous) par st Thomas d’Aquin. Les “solutions” qu’il donne sont lumineuses et renferment ce que tout catholique doit s’efforcer de pratiquer à l’égard des infidèles.

        ce sont des extraits de la Pars 1
        **************************
        ARTICLE 6: Les pécheurs doivent-ils être aimés de charité?

        Objections:

        1. Non, semble-t-il, car il est dit dans le Psaume (119, 113): ” J’ai détesté les impies. ” Mais David avait la charité. Par conséquent la charité doit plutôt faire détester les pécheurs que les faire aimer.

        2. ” La preuve de l’amour, dit S. Grégoire, ce sont les oeuvres que l’on accomplit. ” Or, à l’égard des pécheurs, les justes, loin d’accomplir des oeuvres d’amour, produisent plutôt celles que la haine inspire: ainsi, dit le Psaume (101, 8): ” Dès le matin je mettais à mort tous les pécheurs du pays “; de même, dans l’Exode (22, 17), le Seigneur prescrit: ” Tu ne laisseras pas en vie les magiciens. ” Donc les pécheurs ne doivent pas être aimés de charité.

        3. Il appartient à l’amitié de vouloir et de souhaiter du bien aux amis. Or, par charité, les saints souhaitent du mal aux pécheurs, selon cette parole du Psaume (9, 18): ” Que les pécheurs aillent en enfer. ” Donc les pécheurs ne doivent pas être aimés de charité.

        4. C’est le propre des amis d’avoir les mêmes joies et le même vouloir. Or la charité ne fait pas vouloir ce que veulent les pécheurs, ni se réjouir de ce dont ils se réjouissent; c’est plutôt le contraire qu’elle produit. Donc les pécheurs ne doivent pas être aimés de charité.

        5. ” C’est le propre des amis de vivre ensemble “, selon Aristote. Or on ne doit pas vivre avec des pécheurs: ” Sortez donc du milieu de ces gens-là “, dit S. Paul (2 Co 6, 17). On ne doit donc pas aimer les pécheurs de charité.

        Cependant, S. Augustin, remarque que, lorsqu’il est prescrit: ” Tu aimeras ton prochain “, le mot prochain ” désigne manifestement tous les hommes “. Mais les pécheurs ne cessent pas d’être des hommes, car le péché ne détruit pas la nature. Donc les pécheurs doivent être aimés de charité.

        Conclusion:

        Dans les pécheurs on peut considérer deux choses: la nature et la faute. Par leur nature, qu’ils tiennent de Dieu, ils sont capables de la béatitude, sur la communication de laquelle est fondée la charité, nous l’avons dit. Et c’est pourquoi, selon leur nature, il faut les aimer de charité. Mais leur faute est contraire à Dieu, et elle est un obstacle à la béatitude. Aussi, selon leur faute qui les oppose à Dieu, ils méritent d’être haï s, quels qu’ils soient, fussent-ils père, mère ou proches, comme on le voit en S. Luc (14, 26). Car nous devons haïr les pécheurs en tant qu’il sont tels, et les aimer en tant qu’ils sont des hommes capables de la béatitude. C’est là véritablement les aimer de charité, à cause de Dieu.

        SOLUTIONS :

        1. Le prophète haïssait les impies, en tant qu’impies, en détestant leur iniquité, qui est leur mal. C’est la haine parfaite dont il dit (Ps 139, 22): ” je les haïssais d’une haine parfaite. ” Or, détester le mal d’un être et aimer son bien ont une même motivation. Aussi cette haine parfaite relève-t-elle aussi de la charité.

        2. Quand des amis tombent dans le péché remarque Aristote, il ne faut pas leur retirer les bienfaits de l’amitié, aussi longtemps qu’on peut espérer leur guérison. Il faut les aider à recouvrer la vertu, plus qu’on ne les aiderait à recouvrer une somme d’argent qu’ils auraient perdue; d’autant plus que la vertu a plus d’affinité avec l’amitié que n’en a l’argent. Mais, lorsqu’ils tombent dans une extrême malice et deviennent inguérissables, alors il n’y a plus à les traiter familièrement comme des amis. C’est pourquoi de tels pécheurs, dont on s’attend qu’ils nuisent aux autres plutôt que de s’amender, la loi divine comme la loi humaine prescrivent leur mort. Cependant, ce châtiment, le juge ne le porte point par haine, mais par l’amour de charité, qui fait passer le bien commun avant la vie d’une personne. Et pourtant, la mort infligée par le juge sert au pécheur, s’il se convertit, à l’expiation de sa faute, et s’il ne se convertit pas, elle met un terme à sa faute, en lui ôtant la possibilité de pécher davantage.

        3. Ces sortes d’imprécations contenues dans l’Écriture peuvent s’interpréter de trois manières. 1° comme des prédictions, et non comme des souhaits; ainsi: ” Que les pécheurs aillent en enfer ” (Ps 9, 18), signifie: ” Ils iront ” en enfer. 2° comme des souhaits; mais alors le désir de celui qui souhaite ne se rapporte pas à la peine des hommes, mais à la justice de celui qui punit, selon cette parole du Psaume (58, 11): ” Le juste se réjouira en voyant la vengeance “; car Dieu lui-même, en punissant, ” ne se réjouit pas de la perdition des impies “, dit la Sagesse (1, 33), mais de sa propre justice, selon la parole du Psaume (11, 7): ” Le Seigneur est juste et aime la justice. ” 3° comme un désir d’éloigner le péché et non comme un désir du châtiment lui-même, ainsi souhaite-t-on que les péchés soient détruits, et que les hommes vivent.

        4. Par la charité nous aimons les pécheurs, non pour vouloir ce qu’ils veulent, et pour nous réjouir de ce qui les réjouit, mais pour les amener à vouloir ce que nous voulons, et à se réjouir des choses dont nous nous réjouissons. De là cette parole de Jérémie (15, 19): ” Eux reviendront vers toi, et toi tu n’auras pas à revenir vers eux. ”

        5. Les faibles doivent éviter de vivre avec les pécheurs, à cause du danger qu’ils courent d’être pervertis par eux. Au contraire, il faut louer les parfaits, dont il n’y a point à redouter la perversion, d’entretenir des relations avec les pécheurs afin de les convertir. C’est ainsi que le Seigneur mangeait et buvait avec les pécheurs, comme on le voit en S. Matthieu (9, 10). Cependant, tous doivent éviter de fréquenter les pécheurs en s’associant à leurs péchés; c’est ainsi qu’il est dit (2 Co 6, 17): ” Sortez du milieu de ces gens-là, et ne touchez rien d’impur ” en consentant au péché.

        **********************
        ARTICLE 11: Doit-on tolérer les rites des infidèles?

        Objections:

        1. Non. Car il est bien évident que les infidèles qui ont leurs rites pèchent en les observant. Or il semble bien consentir au péché, celui qui ne l’interdit pas alors qu’il le pourrait, comme on le voit dans la Glose sur l’épître aux Romains (1, 32): ” Non seulement ils font, mais encore ils approuvent ceux qui le font. ” Ils pèchent donc, ceux qui tolèrent les rites des infidèles.

        2. Les rites des Juifs sont comparés à l’idolâtrie. Effectivement, sur cette parole (Ga 5, 1): ” Ne vous remettez pas sous le joug de l’esclavage “, la Glose dit: ” Cet esclavage de la loi n’est pas plus léger que celui de l’idolâtrie. ” Mais on ne supporterait pas que quelques personnes pratiquent un rite idolâtrique. Au contraire, les princes chrétiens ont fait d’abord fermer, et ensuite démolir, les temples des idoles, comme S. Augustin le raconte, les rites des Juifs non plus ne doivent donc pas être tolérés.

        3. Le péché d’infidélité, avons-nous dit, est extrêmement grave. Mais il y a d’autres péchés, comme l’adultère, le vol, etc., qui ne sont pas tolérés et au contraire sont punis par la loi. Les rites des infidèles ne doivent donc pas non plus être tolérés.

        Cependant, dans les Décrétales, S. Grégoire dit à propos des Juifs: ” Toutes leurs fêtes, telles que jusqu’à maintenant eux et leurs pères les ont observées par un culte séculaire, qu’ils aient la libre faculté de les observer et célébrer. ”

        Conclusion:

        Le gouvernement humain dérive du gouvernement divin et doit le prendre pour modèle. Or Dieu, bien qu’il soit tout-puissant et souverainement bon, permet néanmoins qu’il se produise des maux dans l’univers, alors qu’il pourrait les empêcher, parce que leur suppression supprimerait de grands biens et entraînerait des maux plus graves. Ainsi donc, dans le gouvernement humain, ceux qui commandent tolèrent à bon droit quelques maux, de peur que quelques biens ne soient empêchés, ou même de peur que des maux pires ne soient encourus. C’est ce que dit S. Augustin: ” Supprimez les prostituées et vous apporterez un trouble général par le déchaînement des passions. ” Ainsi donc, bien que les infidèles pèchent par leurs rites, ceux-ci peuvent être tolérés soit à cause du bien qui en provient, soit à cause du mal qui est évité. Du fait que les juifs observent leurs rites, qui préfiguraient jadis la réalité de la foi que nous professons, il en découle ce bien que nous recevons de nos ennemis un témoignage en faveur de notre foi, et qu’ils nous représentent comme en figure ce que nous croyons. C’est pourquoi les Juifs sont tolérés avec leurs rites.

        Quant aux rites des autres infidèles, comme ils n’apportent aucun élément de vérité ni d’utilité. il n’y a pas de raison que ces rites soient tolérés. si ce n’est peut-être en vue d’un mal à éviter. Ce qui est à éviter, c’est le scandale ou le dissentiment qui pourrait provenir de cette intolérance, ou encore l’empêchement de salut pour ceux qui, ainsi tolérés, se tournent peu à peu vers la foi. C’est pour cela en effet que l’Église a quelquefois toléré les rites des hérétiques et des païens quand les infidèles étaient très nombreux.

        Solutions:

        Cela répond clairement aux Objections.

        ***********************************************

  14. Pourquoi le taux irlandais baisse ?

    Mes réponses :
    C’est un pays qui a fait beaucoup d’effort payant
    Ils sont en rogne de voir que des mauvais élèves comme la grèce ou 50% de rabais alors qu’eux bien vaillant n’ont rien
    Résultat il pense à sortir de l’euro -> le “marché” récompense

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici