On tourne en rond…

49

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer Jürgen Stark, l’économiste en chef démissionnaire de la Banque centrale européenne (BCE). Sa retraite ne l’empêche nullement de s’exprimer et de garder sa ligne de défense : “L’Europe doit régler ses problèmes toute seule et réduire sa dépendance envers les marchés de capitaux par une politique budgétaire conséquente”. Dans un entretien accordé à Die Welt, il vient de mettre en garde les responsables de la zone euro contre la mobilisation du Fonds monétaire international (FMI) pour soulager la crise de la dette. Selon l’Allemand, en mêlant le FMI à ses problèmes, l’Europe risque de s’exposer outre mesure aux intérêts des autres pays. Dans la pratique je ne vois aucun autre Etat en dehors de la zone euro qui aurait besoin de cet argent (du FMI). C’est une tentative de contourner l’interdiction du financement direct des Etats par les banques centrales en Europe, a encore critiqué M. Stark, qui était déjà un fervent opposant des rachats d’obligations souveraines par la BCE.

3 Commentaires

    • comme le chien !qui veut se mordre la queue, sauf que l europe non seulement elle se l est mordu mais elle la mange et il n en reste plus grand chose

    • sauf que ce monsieur croit encore que la zone euro pourra s’en sortir en se contentant d’appliquer l’orthodoxie budgétaire la plus stricte…. désolant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici