Iran : scénario d’une catastrophe

244

Une attaque contre l’Iran est annoncée depuis plusieurs années par différents services de renseignement privé, dont les plus sérieux. Dans la lettre LIESI, nous avons toujours dit que cette guerre arriverait car elle est en effet “programmée”, mais nous l’avons jusqu’ici toujours repoussée parce qu’elle doit être déclenchée à un moment particulier de déconfiture de l’Occident. Un krach bancaire renforcerait considérablement la réalisation de cet événement. (LIESI 244 et 245) Pour le moment, ce n’est pas le cas. Suivons avec Trader Noé, les points donnés sur le graphique du secteur bancaire européen. Au fur et à mesure que les cours des indices boursiers déclineront, les moulins à propagande que sont les grands médias, amplifieront la préparation psychologique des populations à ce futur drame. Voici un article intéressant de Manlio Dinucci. Il donne des détails concernant certaines conséquences d’un scénario d’attaque des néo-conservateurs sionistes/anglo-américains.

Sur un ton de bonimenteur, le ministre israélien de la défense Ehud Barak a annoncé que si « le pays était contraint à une guerre » contre l’Iran, cela ne lui coûterait pas « mille morts, ni dix mille, mais à peine 500 et même moins si tout le monde reste à l’abri chez soi ». Ne sont pas compris dans le calcul macabre, tous les autres morts de la partie adverse. Selon de hauts fonctionnaires britanniques, l’attaque contre l’Iran pourrait avoir lieu entre Noël et le début de la nouvelle année, avec l’appui logistique américain. Les experts pensent que les sites nucléaires iraniens seraient touchés par des missiles et des chasseurs-bombardiers, à travers trois couloirs aériens : un direct à travers Jordanie et Irak, un méridional à travers Jordanie et Arabie saoudite, un septentrional à travers la Méditerranée et la Turquie.

Les implantations nucléaires seraient touchées par des bombes pénétrantes à tête non-nucléaire, comme les Blu-117 déjà fournies par les Etats-Unis, qui peuvent être larguées à plus de 60 km de l’objectif, sur lequel elles se dirigent automatiquement.

Que se passerait-il si la centrale nucléaire iranienne de Bushehr était détruite, alors qu’elle a commencé à produire de l’électricité en septembre dernier pour une capacité de 60 mégawatts ? Un nuage radioactif se produirait, semblable à celui de Tchernobyl, qui, selon les vents, se propagerait sur le Golfe persique ou même sur la Méditerranée. Les conséquences seraient encore plus graves si, par rétorsion, l’Iran frappait le réacteur israélien de Dimona, dont la puissance est estimée à 70-150 MW. L’Iran ne possède pas d’armes nucléaires, mais a des missiles balistiques à moyenne portée, testés en juin dernier, qui, avec leur portée d’environ 2.000 km, sont en mesure d’atteindre Israël. Ces missiles sont installés dans des silos souterrains, et donc difficilement neutralisables par une attaque « préventive ».

Si le réacteur de Dimona, qui produit du plutonium et du tritium pour les armes nucléaires israéliennes, était endommagé ou détruit, le nuage se propagerait non seulement sur Israël (Dimona est à seulement 85 km de Jérusalem), mais aussi sur la Jordanie (distante de 25 km) et l’Egypte (distante de 75 km). Et, selon les vents, ce nuage pourrait même atteindre l’Italie et d’autres pays européens. Les radiations (surtout celles de l’iode-131 et du césium-137) provoqueraient avec le temps des milliers de morts par cancer.

Voila donc ce qui est prévu par ceux qui planifient une attaque contre l’Iran. L’objectif avoué est de neutraliser la capacité de riposte de l’Iran. Or ceci ne pourrait être fait par les seules forces israéliennes. Selon Dan Plesch, directeur du Centre d’études internationales de l’Université de Londres, « les bombardiers américains sont déjà prêts à détruire dix mille objectifs en Iran en quelques heures ». Et même la Grande-Bretagne, révèle  The Guardian, est prête à attaquer l’Iran. Le plan prévoit à coup sûr le déploiement d’armes nucléaires israéliennes (parmi lesquelles le missile Jericho à longue portée, testé le 2 novembre) et aussi américaines et britanniques. Soit pour dissuader l’Iran d’effectuer de lourdes représailles, même contre des bases américaines du Golfe, soit par une attaque résolutive effectuée avec une bombe à neutrons, qui contamine moins, mais tue davantage. Une guerre contre l’Iran comporterait la plus haute probabilité d’une utilisation d’armes nucléaires depuis la fin de la Guerre froide jusqu’à nos jours. Tandis que l’opinion publique est concentrée sur le spread (écart) financier, le spread humain augmente : le différentiel entre les choix politiques et ceux nécessaires pour la survie de l’espèce humaine. (Source: Il Manifesto)

50 Commentaires

    • Même les chinois profitent des sanctions contre l’Iran pour obtenir un pétrole moins cher. Les chinois, ne déclencheront pas de guerre pour l’Iran

      Pour obtenir gain de cause, Pékin, principal partenaire commercial de l’Iran, a réduit de plus de moitié en janvier ses importations de brut iranien en se reportant sur des approvisionnements en Russie et au Vietnam. La Chine importait près de 550.000 barils par jour d’Iran en 2011 et elle n’a prévu d’en acquérir qu’environ 285.000 par jour en janvier.
      La chute des revenus pétroliers a un impact direct sur la vie quotidienne des Iraniens avec la hausse des prix des biens subventionnés et la baisse du rial.
      Certains bureaux de change de Téhéran disent que leur activité est suspendue jusqu’à nouvel ordre. “Le taux change toutes les secondes (…) Nous ne prenons plus de rials pour les échanger contre des dollars ou toute autre monnaie étrangère”, a dit Hamid Bakshi, d’un bureau du centre de Téhéran.

    • A barge,

      Je suis ravi que vous mettiez en avant cet excellent site que je consulte régulièrement, la vision apocalyptique développé parfois sur LIESI y est raisonnablement tempérée grâce à des analyses pertinantes et pleines de bon sens…

      • A géraldine,

        C’est vrai la forme est assez déroutante, les analyses sont cependant très pointues, trop pointues peut-être pour qui s’y aventurer sans bagages, je suis d’accord avec vous, il n’est pas toujours simple d’expliquer des choses compliquées avec des formules simplistes….A conseiller à des initiés donc….

      • Je suis d’accord que c’est un peu abscons; réserver la connaissance aux initiés n’est pas très productif (ni très sain). Sans nier la qualité du site, bien entendu.
        @ Geraldine : Je vous recommanderais bien la lecture d’une édition commentée du fameux “L’Art de la Guerre” de Sun Tzu, ou de méditer sur les maximes du “Hakagure” (existent en format poche). Sinon, essayez de voir si il n’y a pas “Les (nouveaux) mondes rebelles” (Ed. Michalon) ou un atlas géopolitique à votre bibliothèque municipale. Empruntez-le, et essayez de décrypter l’actualité avec. Prenez ça comme un jeu, une énigme à résoudre…
        Si vous préférez un bon roman, il y a le “Cryptonomicon”, de Neal Stephenson 😉

      • @ Geraldine : Je viens de me relire ; désolé si j’ai l’air un peu peu paternaliste, c’était pas l’idée.
        Bonne année 😉

  1. Comment utiliser un pantin gentil et mal cravaté pour accroitre des pseudo controles qui feront que demain les ETATS perdront toute autonomie: Rien que le profil du typ à ce poste doit nous alerter que nous allons nos faire enfariner.Toujours,utiliser un pantin gentil pour faire passer une dictature finaniere ou autre d’ailleurs car le epuple est compatissant et prefera toujours une restriction a ce qu’il a que de se sanctionner lui meme et prend son destin en main. C’est une programmation ancienne qui a commencé avec les romains sur dieu et la mort.Apres on a créé noel et depuis les pleuples croient aux miracles.
    http://www.europeenimages.net/action-afficherDossier-dossier-13-film-858.html

  2. @LIESI “Une attaque contre l’Iran est annoncée depuis plusieurs années par différents services de renseignement privé, dont les plus sérieux”

    La prise de position officielle de la RUSSIE et de la CHINE ne change-t-elle pas la done, nous faisant plutôt évoluer vers une guerre froide sauf incident majeur, genre l’IRAN bloque les pétroliers dans le détroit d’ORMUZ ?

  3. n’importe qui bien informé aurait pu écrire cet article ! la critique principal est que l’auteur oublie de citer deux variables très imprtantes : la position de la russie et de la chine. il ne faut pas les oublier : ces deux pays soutiennent l’iran. la russie a des liens privilégiés depuis longtemps avec l’iran et l’iran est la source principale de pétrole pour la chine.
    enfin israel pourrait se faire atomiser par la russie ou la chine !?
    de toute manière, si les armes nucléaires sont employées llà-bas, s’en est fini de l’humanité ! riches ou pauvres, bankers ou non, maçons, chrétiens, musulmans, il n’y aura plus personne ! le monde sera anéanti !

    • Mais ça fait partie du scénario, que la Chine et la Russie soutiennent l’Iran.
      Et comme les leadership économique et militaire seront transférés des USA vers la Chine et la Russie, on peut même prédire quel “camp” ils feront “gagner”.

      Préparez-vous à des invasions en Eurpe et aux USA.

      C’est est fini de l’humanité qui restera à la surface, oui, probablement. Du moins en grande partie.

      Mais il ne faut pas oublier toutes ces bases souterraines, un peu partout dans le monde, où ils se réfugieront pendant la guerre de tous contre tous.

  4. Par contre, je m’attends à un évênement majeur en EGYPTE. Lequel : je n’en sais rien.

    Pourquoi ?… D’un point de vue strictement religieux

    En effet, les apparitions mariales en EGYPTE n’ont pas cessé depuis 1968 que ce soit à ZEITOUN
    http://prophetesetmystiques.blogspot.com/2009/12/apparition-zeitoun.html

    ASSIUT

    ou dernièrement à WARRAQ EL-HADAR en 2009 (cherchez dans le même site)

    Or la Vierge Marie ne se déplace jamais pour rien…. Voir les apparitions de KIBEHO au Rwanda (cherchez dans le même site) qui ont précédé le génocide…. ou HRUSHIV en Ukraine (cherchez dans le même site) qui ont précédé TCHERNOBYL

  5. @jozecat

    renseignez vous sur le monde des djinns (les chayatines)
    ils peuvent prendre des apparences humaine ou animal etc … ne pas confondre avec la Vierge Marie (mère de Jésus)

    • Moui “ceux qui ne connaissent pas la Vierge Marie”…. et je fais bien la différence entre savoir et connaître. Je sais dans les livre que quelqu’un existe et je connaîs quelqu’un si je l’ai rencontré.

  6. L’Iran demande aux Etats-unis de rester à l’écart du détroit d’Ormuz. “Je recommande et j’insiste pour que le porte avions américain ne retourne plus dans le Golf, nous n’avons pas l’habitude de répéter nos avertissements”. ATAOLLAH SALEIHI, Général des forces armées Iraniennes. Ca commence à souffler !

    • Bonsoir clavreul,

      Les États-Unis maintiendront leur flotte dans le golfe Persique !

      Les États-Unis ont promis mardi de maintenir leurs navires de guerre déployés dans le golfe Persique malgré les mises en garde de l’Iran, qui se livre à une démonstration de force autour du détroit d’Ormuz, a déclaré mardi le Pentagone.

      «Le déploiement des équipements militaires américains dans le golfe Persique sera maintenu au niveau qui est le sien depuis des décennies», a annoncé le porte-parole du Pentagone George Little dans un communiqué.

      Les mouvements des porte-avions dans le golfe Persique et le détroit d’Ormuz, son embouchure stratégique pour le trafic maritime pétrolier, relèvent d’un engagement militaire américain de longues dates, aussi bien pour garantir la sécurité des opérations militaires américaines dans la région que la protection des règles internationales du commerce maritime, a précisé le porte-parole.

      «Nos passages par le détroit d’Ormuz sont en conformité avec la législation internationale qui garantit le droit de passage à nos vaisseaux», a-t-il déclaré.

      «Nous sommes engagés à protéger les règles du commerce maritime, bases de la prospérité internationale, c’est l’une des principales raisons de la présence militaire américaine dans la région», a-t-il ajouté.

      Le porte-avions américain John C. Stennis stationné dans le Golfe a traversé la semaine dernière le détroit d’Ormuz pour se rendre en mer d’Oman, en pleines manoeuvres navales iraniennes qui ont duré 10 jours dans la région du détroit.

      Un haut responsable militaire iranien a averti mardi les États-Unis de ne pas renvoyer leur porte-avions dans le Golfe.

      Le bâtiment américain devra affronter «toute la force» de la marine iranienne s’il revenait, a prévenu un responsable militaire iranien.

      Une question : Les navires de guerres étasuniens ne sont pas en violations des eaux territoriales Iranienne ?

      • Salut MOMO NI PRENO, je ne sais pas comment ça va vraiment finir tout cela. Une chose est sur c’est qu’après l’écroulement financier et économique que nous connaissons aujoud’hui, la fuite en avant continue et maintenant c’est avec les armes. C’est tout ce que je vois dans cette affaire là, ça fait un certain temps que je parle de troisième conflit mondial armé et bien c’est la tournure que cela prend.

  7. Nous ne sommes que des pions ! Que pouvons nous y faire ? La décision ne nous appartient pas…Que la guerre entre l’Iran et l’empire américano-sioniste devienne une réalité ou pas ! Que les écrits qu’ils soient chrétiens, musulmans etc…Nous mettent en garde contre des suppos de Satan oeuvrant dans l’ombre pour nous asservir…Que la fin de notre monde est inéluctable, que le jugement dernier est proche ! Tous ça pour dire que nous sommes aux premières loges, en première ligne pour en prendre pleins la gueule, parce que c’est la vie d’innombrables être humains depuis des millénaires…

    • Bonjour momo ni preno,

      J’espère que les premiers qui vont en prendre plein la gueule seront pour une fois nos militaires, ignares collabos, acceptant sans rien dire d’être les supplétifs des américains aux détriment de la morale et des intérêts de la nation, nos pilotes bombardant les populations civiles en Libye sans remords, sans états d’âmes, leur soumission est une honte pour la France je souhaite que le peuple français puisse dans l’avenir leur demander des comptes pour cette forfaiture….

  8. Et pour couronner le tout, impossible d’approvisionner un compteur Geiger de bonne qualité (comme le Radex), depuis environ 9 mois.

    On en trouve d’occasion au double du prix en France et plus facilement en Russie (en Russe le plus souvent) ou aux USA (en Anglais)

  9. Une flotte russe s’apprêterait à accoster en Syrie

    Le quotidien syrien à grand tirage Al-Watan affirme qu’une flotte russe menée par le porte-avions Amiral Kouznetsov accostera d’ici quelques jours à la base navale de Tartous, en Syrie, et qu’il y restera pendant six jours.

    La flotte russe comprend « des avions Sukhoï 33 et MiG 29 ainsi que des hélicoptères (anti-
    sous-marins) Ka-27, plusieurs systèmes de missiles antiaériens, des navires de guerre et des sous-marins », affirme-t-il.

    Selon Al-Watan, considéré comme proche du pouvoir, le porte-avions sera escorté « du navire anti-sous-marin Amiral Chabanenko […] du navire de support Nicolaï Chiker ainsi que des navires-citernes Sergueï Osipov, Viazma et Kama ».

    La base navale de Tartous est la seule dont dispose la Russie en mer Méditerranée, ce qui lui confère une importance stratégique certaine. Moscou l’a récemment agrandie.

    La Russie s’impose comme le plus important allié de la Syrie depuis que le pays est en proie à un soulèvement populaire, à la mi-mars. Moscou est le principal fournisseur d’armes de Damas et protège le régime de Bachar Al-Assad de sanctions au Conseil de sécurité de l’ONU.

    À l’instar de Pékin, Moscou a opposé son veto en octobre à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU prévoyant la possibilité d’imposer un embargo sur les livraisons d’armes à la Syrie.

    Pressée d’agir par les Occidentaux, la Russie a déposé en décembre un projet de résolution imputant les violences à parts égales au régime syrien et aux opposants, ce qu’ont rejeté les pays occidentaux.

    « Le Conseil de sécurité [de l’ONU] ne peut pas rester silencieux », a déclaré une fois de plus mardi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, sur les ondes d’iTélé. « On voit bien qu’il y a une répression absolument sauvage, que ce régime n’a plus réellement d’avenir et donc il appartient à la communauté internationale de se prononcer ».

    Le président français Nicolas Sarkozy a quant à lui appelé le président Bachar Al-Assad à quitter le pouvoir et la communauté internationale à « prendre ses responsabilités » pour faire cesser la répression.

    « Elle doit agir efficacement, en dénonçant sans relâche une répression barbare, s’assurer que les observateurs de la Ligue arabe ont tous les moyens et toute la liberté de faire leur travail, en prenant les sanctions les plus dures, en assurant l’accès humanitaire ».

    « Aujourd’hui, les massacres commis par le régime syrien suscitent à juste titre l’écoeurement et la révolte, dans le monde arabe, en France, en Europe et partout dans le monde », affirme Nicolas Sarkozy.

    Rencontre de la Ligue arabe au Caire

    Par ailleurs, les pays membres de la Ligue arabe se réuniront samedi au Caire, en Égypte, pour étudier le premier rapport de ses observateurs en Syrie, a annoncé le secrétaire général adjoint de l’organisation panarabe, Ahmed bin Heli.

    Un responsable de la Ligue a déclaré sous couvert de l’anonymat à Associated Press que les délégations pourraient discuter de la possibilité de retirer les observateurs du pays.

    Les observateurs de la Ligue arabe, qui sillonnent le pays depuis le 27 décembre, doivent s’assurer du respect d’un accord devant entraîner la fin des violences. Leur travail est sévèrement critiqué par l’opposition.

    Lundi, le secrétaire général de la Ligue, Nabil Al-Arabi, a reconnu que la présence des observateurs n’a pas permis jusqu’ici de faire cesser les tueries dans le pays. Il a cependant souligné que quelques progrès ont été accomplis.

    « Un des objectifs de la mission était d’assurer la libération de 3484 personnes détenues par le gouvernement syrien en quatre étapes. La libération d’un nouveau groupe sera annoncée bientôt. Les chars se sont retirés des villes et de leurs environs. Mais, selon certaines informations, des tireurs embusqués continuent à opérer depuis les toits de bâtiments et il y a des violences continuelles », a affirmé M. Al-Arabi.

    Selon les Comités locaux de coordination, qui chapeautent les manifestations contre le régime du président Bachar Al-Assad, pas moins de 390 personnes ont été tuées depuis que les premiers membres de la mission sont arrivés en Syrie, le 21 décembre.

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), un groupe d’opposition basé à Londres, a rapporté que deux civils ont été tués à Hama et trois autres ont subi le même sort à Homs, haut lieu de la contestation dans le centre du pays.

    L’OSDH affirme par ailleurs que 18 membres des forces de sécurité syriennes ont été tués mardi à l’aube dans des affrontements avec des déserteurs dans la région de Deraa, dans le sud de la Syrie.

    L’agence de presse officielle syrienne Sana a pour sa part annoncé qu’un « groupe terroriste armé » a fait exploser un gazoduc près de la ville de Rastane, non loin de Homs, dans le centre du pays, interrompant du coup l’approvisionnement en gaz de deux centrales électriques.

    Les observateurs critiqués par l’opposition

    Dans un communiqué, les Comités locaux de coordination ont demandé au chef de la Ligue arabe et aux observateurs d’avoir une attitude « objective, impartiale et honnête ainsi qu’un sens des responsabilités […] et d’annoncer leur impuissance à mener seuls cette mission et demander l’aide des organisations internationales concernées ».

    « Nous voulons dire à Nabil Al-Arabi que le manque de professionnalisme des observateurs et le non-respect des horaires de leur arrivée dans des lieux précis ont fait que de nombreuses personnes ont été tuées », ont-ils souligné. « Le travail des observateurs, qui devaient en principe surveiller l’application du plan arabe visant à faire cesser les assassinats, est entravé quotidiennement par le régime ».

    « Les officiers et les soldats de l’armée portent des costumes de policiers, conduisent des véhicules militaires repeints et changent le nom des lieux, mais cela ne signifie pas que l’armée s’est retirée des villes et des rues ni que le régime applique les clauses du protocole » arabe, ajoutent les Comités locaux de coordination.

    Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a pour sa part réclamé une clarification de cette mission d’observateurs. « Est-ce qu’ils peuvent vraiment avoir accès à l’information en toute liberté ? […] Je suis dubitatif », a dit le ministre, ajoutant : « Il faut vraiment que la vérité soit établie et que le régime n’arrive pas à intoxiquer finalement les observateurs qui sont sur le terrain ».

    L’Armée syrienne libre prête à reprendre l’offensive

    L’Armée syrienne libre affirme de son côté que la mission des observateurs de la Ligue arabe constitue un échec et que ses combattants sont prêts à reprendre l’offensive si la situation n’évolue pas rapidement.

    « Si nous avons le sentiment que les observateurs ne sont toujours pas sérieux dans les prochains jours, au plus tard dans une semaine, nous prendrons une décision qui surprendra le régime et le monde entier », affirme le chef de l’ASL, le général Riad Al-Asaad, dans une entrevue à l’agence Reuters.

    La semaine dernière, le colonel Al-Asaad a annoncé qu’il avait ordonné à ses troupes de cesser le combat pendant la visite des observateurs de la Ligue arabe, sauf dans les cas de légitime défense.

    Radio-Canada.ca avecAgence France Presse, Associated Press et Reuters

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/01/03/003-russie-syrie-flotte.shtml

    • A émiliano zappata,

      Pour l’arrivée de l’Amiral Kouznetsov les russes prennent leur temps les syriens attendent depuis plus de deux mois son arrivée alors qu’il se trouve en méditérannée avec son escorte depuis au moins deux mois et demi…pas presser d’arriver les russes…
      Pour la deuxième partie de votre poste vous vous contenter de diffuser la propagande anti-Bachar de l’OTAN, les massacres Libyens au nom de la démocratie ne vous suffisent-ils pas?….

    • Zappata, on connais la chanson tu vois? tout ce que tu débite dans ton post est pure propagande, ça n’a rien a faire ici, on a vu pour la Lybie, 80.000 morts au nom de l’humanitaire, le tout sous les bombes de Sarkosy et dirigé dans l’ombre par Obama le prix nobel de la guerre…

      • @ 11, Francky Vincent ,

        Je ne fais que ” citer ” un article….

        Je n’ai jamais dis que ” je cautionnais ” et je suis totalement d’accord avec vous

        Cordialement

  10. face a face IRAN/USRAEL…

    IRIB- Aux Etats-Unis, Obama a préparé le terrain pour une guerre plus importante, au Moyen-Orient, en déplaçant des troupes d’Irak et d’Afghanistan, pour les concentrer sur l’Iran.

    Pour déstabiliser l’Iran, Washington multiplie les opérations militaires et civiles secrètes contre les alliés de l’Iran, en Syrie, au Pakistan, au Venezuela et en Chine. Voilà les ingrédients de la stratégie belliqueuse israélo-étasunienne contre l’Iran : des guerres, dans les États voisins, des sanctions économiques internationales, des attaques cybernétiques, pour mettre à mal les industries vitales et des assassinats ciblés de savants et d’officiels militaires. Le projet, en son entier, de sa planification à son exécution, peut être attribué, sans risque d’erreur, à la configuration du pouvoir sioniste, qui tient les positions stratégiques, dans l’Administration étasunienne, les médias dominants et la “société civile”.

    Une analyse systématique des politiciens étasuniens du Congrès, qui promeuvent et mettent en oeuvre la politique de sanctions, montre que les rôles principaux sont tenus par des méga-sionistes (les adeptes du “Israël avant tout”), comme Ileana Ros-Lehtinen et Howard Berman, Dennis Ross, à la Maison Blanche, Jeffrey Feltman, au Département d’Etat, et Stuart Levy et son remplaçant, David Cohenson, au Trésor. La Maison-Blanche est, entièrement, aux mains des collecteurs de fonds sionistes et fait ce que veulent les 52 présidents des principales organisations juives étasuniennes.

    La stratégie israélo-sioniste est d’encercler l’Iran, de l’affaiblir, économiquement, et de l’attaquer, militairement. L’invasion de l’Irak a été la première guerre des États-Unis, au bénéfice d’Israël ; la guerre de Libye, la seconde ; la guerre, par personnes interposées, contre la Syrie, la troisième. Ces guerres ont détruit les adversaires d’Israël ou sont en passe de les détruire. En 2011, les sanctions économiques destinées à créer de l’agitation intérieure, en Iran, ont été la principale arme sélectionnée. La campagne, pour les sanctions internationales, a mobilisé toute l’énergie des lobbies sionistes. Ils n’ont rencontré aucune résistance, dans les médias dominants, ni au Congrès, ni dans les bureaux de la Maison-Blanche. La Configuration de Pouvoir Sioniste (CPS) n’a pas été l’objet de la moindre critique de la part des groupuscules, mouvements ou journaux de la gauche progressiste, à part quelques notables exceptions.

    Le repositionnement des troupes étasuniennes de l’Irak, aux frontières de l’Iran, les sanctions et l’influence grandissante de la cinquième colonne israélienne, aux États-Unis, signifie que la guerre va s’étendre au Moyen-Orient. Cela implique, sans doute, une attaque aérienne “surprise” de missiles par les forces étasuniennes. Elle sera justifiée par une prétendue “attaque nucléaire imminente”, inventée par le Mossad israélien et transmise, dans les termes exacts, par leses laquais du Congrès étasunien et de la Maison-Blanche, pour être officialisée et diffusée au monde entier. Ce sera une guerre meurtrière, sanglante et longue, au profit d’Israël ; les États-Unis en paieront le prix militaire direct et le reste du monde paiera un prix économique élevé. La guerre US fomentée par les Sionistes fera évoluer la récession du début de 2012 en une profonde dépression, vers la fin de l’année, et provoquera, sans doute, des soulèvements populaires massifs.

    James Petras

  11. Si le pétrole est à 200 /300 dollar le baril suite à la fermeture et minage du détroit d’Ormuz , comptez 1 semaine maximum avant écroulement total et émeutes de la faim en occident.

    Il n’y a pas de stock , quasiment tout est livré par transport routier.

    Donc , aux premières escarmouches qui vont certainement rapidement dégénérer en échange massif de missiles NBC , nous serons fixés.

    Ceci sans intervention directe de la France dans ce conflit odieux , sinon ce sera peut-être une réponse bactériologique et/ chimique sur les grandes villes des partenaires otanesques du sionisme agressif.

    Vraisemblablement , nous n’aurons pas le temps d’examiner vers la fin de l’année, les effets d’une dépression, le chaos sera rapide car la société est frivole , ne s’appuie pas sur un socle de connaissances vitales , est en outre totalement déstructurée.

    La progressivité comme la continuité n’existe pas , le fonctionnement normal est non linéaire , c’est pour cela que nous avons beaucoup de difficultés à évaluer les durées et imaginer les changements .
    Mais pourtant ,si actuellement tout semble sous contrôle, les éléments du désastre sont en place , demain nous pouvons avoir une vie différente et plus rude.

  12. aucun pays ne peut resister aux usA et de leurs alliers local; la frappe sera MASSIVES
    MULTIPLE, Rapide ,ciblée dissuasive sans pitié , ni respect des populations

    • A Bobelo,

      Les américains n’ont jamais gagnés une guerre, à part Cuba au 19 ème siècle, les Phillipines, la Grenade, sans les 20 millions de russes qui se sont fait tuer pendant la 2 ème guerre mondiale je penses que pour vaincre le Moustachu trépidant ils auraientt été obligés d’utiliser l’arme nucléaire…

      Les américains ne nous ont vraiment pas étonnés par leur capacités guerrières…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici