Surveiller les cours de bancaires

490

Nous avons eu plusieurs entretiens ce matin avec des sources que nous écoutons depuis de nombreuses années. Nous vous recommandons de suivre très attentivement le comportement de CREDIT AGRICOLE et de SOCIETE GENERALE par rapport aux points critiques donnés par Trader Noé dans ses récentes analyses, dont celle d’aujourd’hui.

Ne jouez pas en bourse ! Quand le cartel bancaire imposera son scénario le plus violent, vous gagnerez “virtuellement” à la baisse, mais vous n’aurez rien de concret en face. Nous sommes à l’époque du CASH car le scénario argentin était un test qu’ils ont l’intention d’appliquer en grandeur nature en Europe. Nous en parlerons bien évidemment dans le prochain numéro de LIESI.

Pour conclure… suivre les points de rupture des valeurs bancaires et espérer qu’ils ne soient pas torpillés par les traders de cette main anonyme et vagabonde dont parlait Henry Coston dans ses ouvrages si précieux. Il est malheureux que les détenteurs d’assurances vie et autres produits de papier n’aient pas compris ce qui se met en place. On peut raisonnablement dire aujourd’hui qu’ils ont pratiquement tout perdu du fait de leur aveuglement. Nous voudrions tellement nous tromper…

127 Commentaires

  1. Dans la journée, la France va tenter de lever entre 7 et 8 milliards d’euros . Suivons ce que celà va donner . A moins que ce ne soit la BCE qui rachète … Il semble bien que la trève des confiseurs soit terminée .

    • La constitution Allemande bloque la BCE, l’Europe ne peut pas imprimer indéfiniment comme les USA. Les actifs pourris couplés aux dettes souveraines s’échelonnent en trillions d’euros, c’est comme si vous gagnez 2000 euros net par mois et que vous contractiez 4000 euros de crédits. C’est l’huissier qui fini pas taper à votre porte, pour les nations cela va etre les agences de notation. D’ailleur cela ne devrait pas tarder car les échéances arrivent…

      • Les banques Espagnoles ont besoin de 50 milliards d’euros pour faire face aux très mauvais chiffres de l’immobilier. Surveiller la Hongrie, ce pays est dans l’oeil du cylone. Il n’est pas impossible qu’un défaut imminent ce profil pour cette nation. La Grèce doit en ce moment etre en négociation avec ses créanciers, à voir dans les quinze jours qui viennent.

    • oui, nous arrivons vers la periode cruciale du 17janvier-29 janvier ( equerre de la terre dans l’alignement jupiter saturne).

      • Désolé, mais là il ne s’agit pas d’astrologie. Ca va bien pour amuser les âmes simples, mais les astres n’ont jamais été responsables de la catastrophe en train de s’abattre sur nous.

      • @Anduril3019

        Ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit stp! j’ai dit periode cruciale = substrat de la terre et c’est parce que l’energie polarisée en ion + est moins bonne que les ion – alors ton mental est affecté.par conséquent je peux si je sais te conduire là ou je veux pour te rendre mon esclave.
        finance, revolte, guerre ce ne sont que des moyens, leur ordre suit un plan qui apparient a celui qui le construit.mais il suivra toujours la ligne directrice des cycles des planetes.La période est propice pour atiser la haine comme affaiblir les libertés,Cette periode est une fenetre cad que toute periode est d’une durée courte donc tu n’as pas trop le choix non plus quand tu bati un plan sur quelques années en l’occurence cette fenetre est de 2007à juin 2013. la prochaine sera autour de 2031.
        par conséquent, une simple observation rationnelle et un peu de logique et tu peux deviner l’odre du plan.Là c’est le moment pour faire la guerre et effondrer un systeme sociale ou financier.Cela ne tient pas donc du hasard mais de la connaissance des étoiles.

  2. Cher Al ,
    Vous dites ignares ?

    Non ce sont d’ignobles crapules , traitres à leur serment , à la nation , qui vendent l’or et les actifs,mettent en gage le restant et ruinent le peuple pour payer à leurs maitres financiers interlopes une dette fictive.

    Une saine justice leur appliquerait immédiatement douze balles dans la peau.

    Pour un meilleur contrôle des dépenses publiques , lorsqu’il s’agit d’ avortons et autres demi-portion , six suffiront.

  3. Les rendements de l’assurance vie plongent :

    Quelques uns des meilleurs contrats du marché affichent des rémunérations en forte chute (0,40% à 0,70%) pour l’année 2011.

    Certains épargnants vont être surpris. S’ils s’attendaient bien sûr à une diminution de la rémunération de leur contrat d’assurance vie, ils n’avaient sans doute pas prévu un recul aussi fort. Quelques uns des assureurs traditionnellement les plus généreux viennent en effet d’annoncer pour 2011 des rendements beaucoup plus faibles qu’en 2010. Chez MMA ou à la GMF, la chute atteint 0,70%!

    …………………….

    http://www.boursorama.com/actualites/les-rendements-de-l-assurance-vie-plongent-eba82e4005a8e050da049eeee2199100

  4. @Geraldine
    “Certains épargnants vont être surpris. S’ils s’attendaient bien sûr à une diminution de la rémunération de leur contrat d’assurance vie, ils n’avaient sans doute pas prévu un recul aussi fort.”
    Ils vont surtout être surpris lorsqu’on leur annoncera non pas un recul mais la disparition pure et simple de leurs économies. Ils pourront alors prendre la mesure de leur paresse intellectuelle et de leur naïveté. Une bonne douche froide ça réveille les endormis 😉

    • Ne sois pas si dur quidam, blâmes-tu les médecins ou les boulangers de ne rien y connaître en économie, de faire confiance aux responsables a priori compétents?
      Franchement, ce n’est pas simple de comprendre qu’il faut s’y intéresser contre l’adversité, pas plus que de comprendre réellement ce qu’il en est.

      • “blâmes-tu les médecins ou les boulangers de ne rien y connaître en économie, de faire confiance aux responsables a priori compétents?”
        Tout à fait ! Je blâme ces gens de s’en tenir à une télévision nauséabonde. Même le simple ouvrier sans qualification se rend bien compte qu’on lui raconte souvent des conneries. Mais tant qu’il peut aller faire ses courses à carrefour ces questions ne le touchent pas.
        Nous sommes responsables, collectivement, d’élire des gens “a priori compétents”.
        Je ne suis pas non plus expert en économie loin de là, je n’ai pas non plus le niveau d’études d’un médecin. Pourtant un tout petit peu d’attention suffit à comprendre que quelque chose cloche.
        Je blâme ces gens de ne pas chercher à savoir quoi et de se comporter comme des moutons !

      • Bah, tu as peut-être raison. Après tout, ce devrait être la norme de chercher à comprendre comme nous faisons. Et la politique de l’autruche est le meilleur moyen de se faire botter le cul sans savoir qui remercier.
        J’ai seulement l’humeur indulgente aujourd’hui en estimant la sanction de la paresse particulièrement lourde.

      • je partage votre avis yackfr
        personne n’est à blâmer, dans les classes défavorisées il est plus facile de se dire que le système foire car les gens sont confrontés violemment aux problèmes qu’il génère… dans les autres classes pour certains tant que le ronron quotidien n’est pas trop perturbé rien ne les alerte, peut-on leur en vouloir ?
        c’est plutôt malheureux de penser que les gens vont être spoliés.

      • @pourquoi29
        “dans les autres classes pour certains tant que le ronron quotidien n’est pas trop perturbé rien ne les alerte, peut-on leur en vouloir ?”
        OUI ! on peut leur en vouloir ! Les choses ne changeront que par une prise de conscience collective !
        Bien sûr le dernier de la classe ne deviendra pas Einstein ! Mais la paresse est un vice commun à tous. Et mère de tous les autres !

        @yackfr
        Il m’arrive d’être plus indulgent… Ce qui s’en vient m’effraie, je le deviens moins. Il faut les réveiller ces gens ! qu’ils jettent leur télé par la fenêtre ! On ne va tout de même pas se laisser exterminer sans réagir ! On écrira sur nos tombes: “ils ne savaient pas les pauvres”?

      • @quidam,
        je n’arrive pas à leur en vouloir mais seulement à les plaindre mais je comprends vos commentaires, nos pensées se rejoignent “’ Il faut les réveiller ces gens ! qu’ils jettent leur télé par la fenêtre ! ” tout à fait !!!!
        et comme vous l’avez dit plus haut ” une bonne douche froide va les réveiller”
        après plusieurs mois de lutte pour en éveiller certains dans notre entourage, je fatigue et j’en arrive à les plaindre , ils vont se prendre une grosse baffe dans la “tronche” c’est tout !
        ” pas question de se faire exterminer sans réagir” il n’y pas plus logique que cette cette phrase !
        100% d’accord
        seulement une petite divergence sur le terme blâmer !

      • @pourquoi29
        “après plusieurs mois de lutte pour en éveiller certains dans notre entourage, je fatigue et j’en arrive à les plaindre”
        Moi aussi pourquoi29 moi aussi… mais nous ne ferons riens si cette partie de la population ne se réveille pas. Le découragement me fait parler comme ça. D’autant plus que c’est la guerre qui nous attend, elle ne fera pas de distinction entre ceux qui ont compris et les autres.
        Je suis père de famille, ça ne m’amuse plus l’incrédulité des moutons.

      • @quidam
        alors nous sommes dans le même état…
        je veux rajouter que de la rage j’en ai mais après qui vous savez !
        j’ai des enfants aussi !
        et pour clore ce que j’ai dit plus haut il m’est arrivé de traiter de con des gens bien plus cultivés que moi( dans des moments tendus)..

      • @ quidam et pourquoi 29

        même chose pour moi – je commence à baisser les bras –
        Tenter de faire comprendre à l’entourage ce qui se passe, avec des preuves qui crèvent pourtant les yeux, ne font que me discréditer auprès d’eux
        Je pense qu’ils savent la finalité mais ne veulent pas la regarder en face – c’est un manque de courage et de penser un peu plus loin perturbe leur vie
        Maintenant j’abandonne la transmission de l’information – mais j’imprime les documents spécifiques à ce qui se prépare et je compte bien les ressortir quand le pire sera arrivé mais ça changera quoi?
        Je ne poste plus que très rarement – un coup de blues sans doute

    • Je serais contente, des avares j’en connais un max. Même qu’une partie de mon héritage partira en fumé, La gueule de mes frangins !. Et la cousine de mon mari, radine de première, amasser et encore amasser, toujours amasser, ça viens te dire bonjour seulement quand ça à besoin, et une fois je lui ai demandé un service pour mon mariage elle m’a refusée cette idiote. elle a plus de 150 000€ sur ses compte et j’en passe d’autre

  5. Hier unicredit à annoncer son plan de re-capitalisation (de 7 milliard je crois) avec un tritre proposé au souscripteur de 40% inférieur que le prix de l’action sur le marché. Résultat plongeons de 15% du titre et suspension illico pour cause de “volatilité importante” (c’est vrai que gérer la chute c’est la base dans l’art de voler)
    Si ceux qui ont le nez dans les comptes et qui donne le prix théorique de la premiere action l’estime 40% inférieur au marché, on peut imaginer que pour les autres bancaire la correction est du même ordre.
    En ce début d’anné il y a les adjudications d’etat et les recapitalisation bancaire qui vont être animées.

    • bonjour a tous, @quidam, @ Pourquoi 29, vous vous dévalorisés grandement quand vous vous considérés de classe inférieur. Ce “classement” n’est que le résultat de ce “brain washing” que l’on nous impose depuis la naissance. Pour le reste bien d’accord: J’essaie de parler avec mon père, immigré de l’Est pendant la seconde guerre et qui a “réussi”. Mur d’incomprehension total…… Ma soeur… probleme de coeur sur le tard…. Donc rien à foutre. HIHA!!

  6. Champagne !
    L’instant d’après le vent se déchaîne
    Les heures s’allongent comme des semaines
    Tu te retrouves seule assise par terre
    À bondir à chaque bruit de portière
    Et ça continue encore et encore
    C’est que le début d’accord, d’accord…

    • Bonjour a toi ,

      Et que pense tu de celle ci :

      Moi je viens du ciel , et les etoiles entre elles
      Ne parle que de toi ….

      Tu connais la suite … et je prie moi aussi avec toi.

    • tjrs @ Melchissedech,

      Je me sent l’ âme vagabonde aujourd’ hui , ne faudrait il pas que tous que ns sommes et surtout pour nos ‘ dirige – gents ” le devoir de mediter sur ces paroles :

      Le pouvoir de l’amour prévault à l’amour de pouvoir , ( J Hendricx ) il me semble . Je sais l’Utopie n’est plus de ce monde , seul le “Meilleur des mondes ” d’ Aldous Heuxlei” reste l’utopie qu’il ns faut ” suivre , souvenez vous , on nous l’a inculqué des notre entrée au collegue . RE – lisez ce phamplet prophétique , qui avant Wells et son 1984 et le celebre jeu de société INWO , avait annoncé la couleur . Certains film comme le navet JUDGE DREAD et consort en gros tous ce qu’ HOLLYWOOD produit est annonciateur de ce qui va nous tomber sur la tête . Mais HEUXLEY était bien informé le bougre , j’ai lu recement qu’ IL en faisait parti , ce qui explique cela . Mais relisez l’annonce d’un nouvel ordre mondial , avec en plus gratos un peu de SOMA qui semblait etre une bonne DOPE .

      • Et celle là ? (J’ai *** le titre)

        “Je veux vous parler de l’arme de demain
        Enfantée du monde elle en sera la fin
        Je veux vous parler de moi … de vous

        Je vois à l’interieur des images, des couleurs
        Qui ne sont pas à moi qui parfois me font peur
        Sensations … qui peuvent me rendre fou
        Nos sens sont nos fils nous pauvres marionettes
        Nos sens sont le chemin qui mène droit à nos têtes

        *** tu la tiens dans ta main
        Tu as l’détonateur juste à côté du cœur
        *** , c’est toi elle t’appartient
        Si tu laisses quelqu’un prendre en main ton destin
        C’est la fin , la fin

        Mon père ne dors plus sans ses calmants
        Maman ne travaille plus sans ses excitants
        Quelqu’un leur vend de quoi tenir le coup
        Je suis un electron bombardé de protons

        Le rythme de la ville c’est ça mon vrai mon vrai patron
        Je suis chargé … d’éléctricité
        Si par malheur au coeur de l’accélérateur
        J’rencontre une particule qui m’mette de sale humeur
        (Oh faudrai pas que j’me laisse aller
        Faudrait pas , non …)

        *** c’est l’arme de demain
        *** tu la tiens dans ta main
        *** , c’est toi elle t’appartient
        Si tu laisses quelqu’un prendre ce qui te tient
        C’est la fin”

  7. @quidam

    juste un commentaire à propos des : “banquiers escortés par la police….”.
    Comme nous l’avait rappelé M. Baudoin Prot en 1992 ou 1993, en visite dans notre agence BNP (et oui, j’avoue, j’ai démarré ma carrière dans la banque!), nous n’étions que des “employés de banque” et non des banquiers (je ne saurai dire s’il avait un air méprisant ou non ?!!).
    La différence est énorme, on le comprend bien.
    Aussi, comment blâmer les “employés” de banques des agences de quartiers, qui essaient juste de faire leur boulot et de nourrir leurs familles, bien loin des complots ourdis par leurs grands patrons. Pour l’immense majorité d’entre eux, ils ne les verront jamais de leurs yeux, et seront virés (comme aujourd’hui) quand ca va mal, sans parachutes dorés.

    Je comprends parfaitement le symbole, mais refuse cet amalgame. A ce compte-là, il faudrait aussi passer à tabac (!), tous les employés des cigaretiers, big pharma, biotech, pétroliers, assurances, nucléaire, bouffe industrielle,….. (accessoirement, qui resterait-il pour bosser ?!)

    • @BFO
      Je me suis sûrement mal exprimé, vous faites bien de me reprendre. Je suis consterné par le fait justement que des guichetiers, des “employés de banque” prennent à la place des vrais responsables ! J’en fait le constat parce que c’est ce qui s’est passé en Argentine et que cela me désole au plus haut point !
      “Aussi, comment blâmer les “employés” de banques des agences de quartiers, qui essaient juste de faire leur boulot et de nourrir leurs familles, bien loin des complots ourdis par leurs grands patrons.”
      tout à fait d’accord avec vous.

    • @ BFO

      Juste te dire que ns sommes tous responsable de nos actes , que ns effectuons en ame et conscience … S’il m’est arrivé de faire qq cose de mal je le savais au moment ou je le faisait .

      Dieu ns a donné le libre arbitre , mais souviens toi qu’il ” maudit” l’ignorance , l’ignorance des repercutions de ce que l’on fait a autrui . Ce manque d’altruisme est une calamité ds notre société .

      Mais bon , il pardonne car “ils” ne savent pas ce qu’ils font .

      CQFD

  8. France OAT = Demandeurs en baisse ??

    **
    (11h30)

    La France lève 7,963 milliards d’euros à des taux en légère hausse

    L’Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de la France, a annoncé jeudi avoir levé, comme prévu, 7,963 milliards d’euros d’obligations assimilables du Trésor (OAT), à échéance 2021, 2023, 2035 et 2041 pour cette première émission obligataire française de l’année. Pour l’obligation de référence à dix ans, les taux d’emprunt restent bas mais ils s’inscrivent toutefois en légère hausse tandis que la demande a été moins forte que lors des précédentes opérations similaires.

    http://lci.tf1.fr/filnews/economie/la-france-leve-7-963-milliards-d-euros-a-des-taux-en-legere-hausse-6921906.html

  9. Bonjour,
    il est très rare de voir passer des infos sur le groupe BPCE, je me doute qu’il ne se porte pas mieux que les autres mais j’aimerai comprendre 2 choses à ce sujet. Pourquoi tourne t’il moins d’infos sur la santé financière de ce groupe sur internet, pour quelles raisons (engagement sur les dettes de quels pays par exemple) ce groupe coulera comme les autres.

    D’avance merci de m’éclairer.

  10. Les bancaires à la fête,

    si qqun connait la cause de cette baisse ?. Je croyais que les largesses de Noel de la BCE leur avait donné la cash nécessaire pour passer au chaud l’hivers.

    CREDIT AGRICOLE 4,150 – 3,49 %
    BNP PARIBAS 29,480 – 3,82 %
    AXA 9,995 – 3,89 %
    STE GENERALE 16,185 – 4,79 %

    • Vous avez trouvé l’explication de l’express… 😉
      Personnellement je préfèrerais un article du banquier anonyme nous expliquant un peu plus ce qui se passe s’il n’est pas trop fâché 🙂

  11. bonjour , je viens de trouver un nouvel emploi a auchan , ont me propose de devenir actionnaire dans un plan épargne entreprise sur 5 ans , ya t’il des risques d’investir dans se genre de plan aujourdh’ui ???

    • oh que oui il y en a, il faut tout faire pour sortir du système actuels, c’est à dire, pas d’actions, aps de papier, etc..

      Donc devenir actionnaire aujourd’hui va à l’inverse de ce qu’il faut faire pour se protéger !

      • ok merci , la plupart des salariés ou je bosse sont actionnaires , j’ai essayé d’en parlé avec mes collégues sur le risque de se genre de placements , la plupart m’ont rigolé au nez , avec du genre une boite comme auchan se cassera jamais la gueule et bla bla bla , sa comfirme se que je penssé , les gens vivent encore sur leurs petits nuage , remplis de bisounours , malgrés les alertes , le jour ou ca va tombés , comme en gréce par exemple , ca va faire mal , car les gens sy attendent vraiment pas

      • Lors de la privatisation de France Télécom, la plupart des salariés FT riaient au nez de ceux qui ne souscrivaient pas aux plan d’actionnariat des salariés. Et le cours dégringola et le rire s’est transformé en amertume.

    • @ bibi,
      Pour te donner un ordre d’idée. Un pote bosse dans une des 3 grandes banques françaises ont nous parlons souvent depuis quelques temps.
      Comme il bouge tous les 3 ans de poste en France, il reçoit une compensation de loyer, en gros, il peut bien se loger sans rien débourser. Donc il n’a jamais chercher à se créer un capital à ce niveau. Pour compenser cela, sa rémunération était bonifiée de nombreuses stock options à X années à un taux de levée super intéressant. Le super plan. Tu penses une grande banque comme ça, pas de risque, le boulot peinard. En gros, son placement, c’était cela.
      Bref maintenant ça vaut plus rien. S’il levait les SO aujourd’hui pour les vendre, il perdrait de l’argent. Une partie de sa rémunération s’est envolée en fumée, tout simplement.
      Alors Auchan…

  12. Les bancaires. Comme nous savons tous maintenant que la BCE monétise en utilisant tous les stratagèmes possible, achat sur le marché secondaire, prêt illimités aux banques à taux très faible afin qu’elles puissent acheter des émissions d’emprunt des états etc… Voila à peu près les deux scénarios auxquels on peu s’attendre :

    Quelles seront les conséquences d’une monétisation par la BCE?

    Autrement dit la situation va s’aggraver et la monétisation, directe ou via un intermédiaire comme le MES, apparaîtra comme inévitable. Officiellement les autorités nous diront que cette monétisation se fera à petite dose, sous contrôle strict et uniquement en vue de rassurer les marchés : ils peuvent continuer à prêter aux Etats puisque la BCE veille et rachètera ce que le marché ne veut plus.

    Mais il est utile de regarder précisément ce qui va alors arriver et pour cela il faut envisager deux scénarios :

    Scénario 1 : la BCE monétise sur le marché secondaire (là où s’échangent des titres financiers déjà existants)

    On se place dans l’hypothèse où la BCE achète des dettes souveraines sur le marché secondaire ( elle n’a pas le droit de le faire sur le marché primaire sauf changement de traité) en créant l’argent pour payer. Cela veut donc dire qu’un énorme pool d’investisseurs (banques, fonds de pension, assurances, …) va se retrouver avec un gros montant de cash frais en trésorerie à la place de leurs dettes souveraines.

    Jusque là, il ne se passe rien du tout (sauf bien entendu, une brutale baisse des taux souverains) et des commentaires dans la presse allant dans tous les sens.

    Mais que vont faire les détenteurs de ce cash frais avec ces montants?

    Ici plusieurs visions s’affrontent: certains pensent que les détenteurs vont investir dans l’économie (c.à.d. prêter aux particuliers pour consommer, aux entreprises, etc) et donc “relancer” la consommation et tout redeviendra comme avant. Nous serons sauvés.

    Personnellement j’estime que ceux qui pensent cela commettent deux erreurs:

    – Ils sous-estiment largement le montant d’actifs défaillants camouflés par les banques et par d’autres gros détenteurs. Ceux-ci savent qu’ils doivent provisionner pour encaisser ces dépréciations inévitables et seront ravis d’accumuler ce cash providentiel. C’est exactement ce que les banques américaines font (car la FED a déjà purgé une partie des bilans bancaires des grosses banques américaines)

    – Ils ne comprennent pas la logique du monde financier: une banque prête si elle est convaincue qu’elle pourra titriser le prêt, le revendre avec profit à un fonds de pension, à des Chinois ou à d’autres. Alors dans ce cas certaines banques ne sont pas toujours trop regardantes en ce qui concerne la qualité de l’emprunteur. Mais le marché des ABS étant congelé, on peut oublier la titrisation. Donc la banque sait qu’elle devra garder le prêt dans ses livres et elle est nettement plus regardante sur la qualité de l’emprunteur dans le contexte incertain. Même gavée de cash, elle ne prêtera pas “aveuglement” (d’où une faible offre en crédit). De plus les demandeurs de crédits pour des projets industriels, immobiliers ou autres (créateurs d’emplois), face à l’avenir incertain, préfèreront reporter leur demande en crédit (d’où une faible demande en crédit).

    En attendant où dormira ce fameux cash dans un contexte de grandes incertitudes?

    – Dans les coffres électroniques de la BCE (sécurité maximale)

    – Dans les valeurs refuges les plus sûres (or, argent, métaux précieux)

    – Là où il y aura toujours une demande garantie par les consommateurs: on pense principalement à la nourriture d’autant plus que toutes les lois interdisant de spéculer sur la nourriture ayant été abolies, la nourriture est considérée comme un instrument financier. On peut inévitablement s’attendre à une flambée des prix de la nourriture avec des conséquences dramatiques.

    – Naturellement ce cash ira sur le marché ultra spéculatif des devises ce qui affaiblira l’euro avec un impact difficile à prédire sur le marché des swaps.

    – Finalement une partie ira aussi en bourse qui devrait donc la faire remonter provisoirement et fictivement.

    Comment vont réagir les autres détenteurs de dettes souveraines qui n’ont pas pu profiter de la première vague d’actions promotionnelles de rachats par la BCE ?

    Dans un premier temps ce sera l’euphorie car l’idée est très répandue que cette action devrait relancer l’économie. Les taux baisseront ce qui contribuera à renforcer cette euphorie et les économistes nous diront qu’ils avaient eu raison. Puis comme l’économie ne repartira pas, la nourriture devenant plus chère, le marché des devises turbulents, … etc, les détenteurs de dettes souveraines se diront que la BCE va « remettre le couvert » car la première action n’aura pas été suffisante, une 2ème semblera bien vite nécessaire. Les taux repartiront à la hausse et tout le monde sera en attente de cette 2ème vague. Soit la BCE recommencera et on sera alors dans un cycle infernal qui se terminera très mal. Soit la BCE ne fera rien et la déception sera immense et là aussi cela se terminera très mal.

    Retenons surtout une conséquence douloureuse : la nourriture qui devient plus chère.

    Il existe un deuxième scénario, la BCE monétise sur le marché primaire ( à l’émission).

    Précisons tout d’abord qu’un Etat doit renouveler ses dettes existantes et le plus souvent emprunter un montant additionnel pour combler ses déficits. La partie de dettes existantes, détenues par des investisseurs et monétisée par la BCE est décrite ci-dessus dans le scénario 1. Le scénario 2 qui suit, traite donc de la monétisation du montant additionnel.

    Considérons donc le cas d’un Etat qui se tourne vers la BCE pour qu’elle lui crée de l’argent en échange de sa dette souveraine. La question devient très politique puisque dans ce cas, cet Etat émetteur va recevoir le cash et lui ne va pas thésauriser. Ce cash va filer dans l’économie mais, et c’est mon point de vue, pas là où il sera le plus productif car l’Etat est incapable de savoir avec certitude où se trouve la véritable demande économique. Dans le pire des cas, de faux signaux de demandes pourront être générés auxquels certaines entreprises répondront. Il y aura apparition de bulles. Mais imaginons que j’ai tort et même si l’Etat est très habile dans ses dépenses, le risque est énorme que le marché interprète cette monétisation pour financer cet Etat comme une manière de résoudre un problème d’insolvabilité. Très clairement, in fine, la valeur d’échange de l’euro sera diluée, autrement dit on observera une inflation des prix. Bien entendu une autre conséquence sera que cet Etat aura tendance à moins respecter les limites de son endettement. Certains Etats abuseront plus que d’autres. Donc il faudra encadrer l’usage de la monétisation sur le marché primaire au niveau européen néanmoins certains Etats interpréteront les règles d’une manière ou d’une autre tandis que d’autres Etats seront en violation “provisoire”. ..etc

    C’est d’ailleurs pour éviter toute cette complexité et dangerosité que cela est actuellement interdit par les traités.

    Devant le risque d’émissions de plus en plus nombreuses, liées à la facilité avec laquelle les Etats pourront accéder à du cash frais venant de la BCE, les détenteurs de dettes souveraines seront tentés de vendre. Cela amorcera une spirale vicieuse: les détenteurs vendent ou refusent de rouler la dette, les Etats doivent donc se tourner encore plus vers la BCE, ce qui poussent les détenteurs à vendre encore plus, …etc

    Dans cette hypothèse, on se dirigerait vers une hyperinflation à la Weimar/Zimbabwe avec une fuite encore plus marquée des investisseurs vers des valeurs refuges (métaux précieux et nourriture). Si les traités devaient un jour autoriser ce scénario, ce sera alors la fin de l’euro.

    Ainsi la monétisation permettra aux banques de se délester d’actifs incertains ( les dettes souveraines) et de se repositionner dans des actifs de refuge (par exemple la nourriture). Elles pourront ainsi se préparer tranquillement à l’étape suivante, à savoir la conversion des monnaies moribondes ( euros, dollars, yen , livre, …etc) en une monnaie mondiale via le processus de recyclage offert par les DTS du FMI.

    Terminons sur les conséquences de la monétisation en regardant l’impact de l’accumulation de dettes souveraines douteuses sur la BCE elle-même. Une banque centrale est une banque avec des fonds propres proportionnellement semblables à ceux des banques commerciales. Donc si la BCE accumule des titres dont la valeur chute, malgré toutes les astuces comptables, tôt ou tard ses fonds propres deviendront négatifs et en principe les actionnaires (c.à.d. les banques centrales nationales) devront libérer du capital pour éponger les pertes. Si la recapitalisation est trop faible ce sera la faillite. Qui dit faillite signifie que la BCE ne pourra plus rouler les opérations de « repos » qui permettent aux banques européennes de recevoir quotidiennement du cash de la BCE et donc de survivre. En plus, sans BCE les taux courts termes ne seront plus régulés donc l’impact sur le marché des dérivés liés aux taux d’intérêt sera désastreux. Mais inutile de s’attarder sur un monde sans banque centrale car cette idée ne fait pas partie du consensus évoqué en début d’article. Les règles comptables seront modifiées pour éviter une faillite de la BCE ou encore une autre banque centrale européenne sera établie. Remarquons que cette perspective favorisera encore plus le rôle du FMI en tant que future banque centrale mondiale émettant une monnaie mondiale basée sur les DTS.

    C’est une partie de l’article de pascal Roussel. qui est ici http://www.les-crises.fr/euro-objectif/

    • @ Spark,
      oui encourageant.
      Mais attention, comme toute idée, tout dépend comment elle sera utilisée. Manipuler d’une certaine façon cela peut devenir aussi un système d’asservissement. C’est comme la capitalisme libéral qui a été manipulé et dévoyé pour devenir un fantastique système d’escroquerie.
      Regardez la façon dont on présente la TVA sociale…

  13. Un peu en aparté, mais tant pis : je suis allé voir le film “Take Shelter”, et… même si ce n’est pas un grand film, je ne peux que vous recommander d’aller le voir. Comment un homme et ses rêves prémonitoires le poussent à croire qu’une énorme tempête arrive, alors que personne ne le croit, ou plutôt tout le monde le croit fou, que ce soit sa femme, ses collègues et ses amis, simplement parce que sa mère est devenue schizophrène paranoïaque à 30 ans et qu’il en a 35…

    Je noterai simplement qu’il est fait mention dans le film d’une explosion relâchant un gaz toxique, et qu’un enfant y survit bien qu’il ait été exposé au gaz pendant… 11 heures. Encore le chiffre 11…

    • Mauvais film comme tout les films américains (récents), un des derniers films du cinéma americain: The Misfits, ça se loue, ça s’achète, ça fait du bien…

  14. Les employés de banques qui se disent banquiers , qui connaissent le risque des supports papier de l’assurance vie et ne mettent pas en garde discrètement les épargnants sont aussi coupables que leur escrocs de patron .

    Ils sont complices d’une activité criminelle de spoliation organisée , contre des personnes parfois faibles et sans instruction , qui leur font confiance.
    Si , et cela est vraisemblable , nous nous dirigeons vers un bank holiday et une fermeture des bourses , beaucoup perdront tout.

    Donc , pour les “banquiers” ,la corde et le lampadaire d’à côté.

    Le procès de Nuremberg n’ a pas retenu la dispense de responsabilité dans l’exécution d’un ordre odieux.

    Ils ont agit contre la morale et la vérité , qu’ils en payent les conséquences.

    • @ Alcide
      Je pense sincèrement (mais peut être suis-je trop naïve … 🙂 ) que les simples conseillers ne savent même pas ce qu’ils vendent à leurs clients… et j’irai même plus loin, je suis aussi sûre que la plupart des directeurs d’agences locales ne savent pas non plus ce qu’il y a dans les sicav monétaires, opcvm et j’en passe … et c’est aussi certainement pourquoi la plupart des banques ne se font plus confiance entre elles !! Elles ne savent pas combien d’actifs pourris elles ont et ce qu’il y a dedans !
      Les conseillers sont juste des marionnettes en bout de chaine. Je parle de ça par expérience, ayant un cas épineux en cours avec saisie d’un médiateur , asn etc…. c’est hallucinant de voir les incompétences de nos correspondants locaux , ça fait très peur !!

      • Entièrement d’accord avec toi Caralmera, ce n’est pas une généralité mais c’est vrai que la plupart des agents n’approfondissent pas les produits qu’ils proposent.

      • Mêmes les conseillers en gestion du patrimoine et conseillers financiers n’ont pas la moindre visibilité à six mois. Tenez, l’un d’eux me disait fin décembre que les banques allaient au contraire de ce que je rapportais depuis ce site repartir à la hausse!
        A l’inverse quand on connait personnellement les gens, un conseil en assurance en l’occurrence, il finit par me dire qu’ils s’attendent à ce que les banques trinquent un max.
        Qui croire, quand, en plus de l’incompétence, leur relative honnêteté vis à vis des clients/ loyauté et soucis de rentabilité ds l’entreprise viennent biaiser l’équation?
        Beaucoup de clients ne font rien donc, ne bougent pas. Ils sentent l’escroquerie palpable mais le réflexe devant la contradiction est de rester sur ses anciennes positions, c’est-à-dire celles qui les firent prendre des actions ou ass-vies il y a longtemps.
        Ce n’est guère que parce que je lis LIESI et que je suis très fortement l’actualité alternative que j’ai pu conseiller de foutre le camp à mes amis. Mais de leur point de vue, ils hésitent entre un type compétent et un ami incompétent ; que feront-ils? Je n’en sais rien mais je ne parie pas sur moi.

      • @ Alcide,
        Caralmera a entièrement raison. Ils sont formés (en fait formatés) à vendre des produits dont on leur indique les avantages alors qu’ils n’ont aucune formation dans ce sens. Il ne faut pas oublier l’esprit de corps qui anime les gens qui bossent dans une entreprise. Ils ont confiance (encore mais pas pour longtemps) dans leur entreprise tant que ça va bien. On leur dit que l’entreprise, c’est eux, c’est ce qu’ils en font. Donc comment penser que l’entreprise est mal vu que c’est moi qui la fait. la gestion des ressources humaines a fait des progrès fantastiques.

    • alcide

      Entièrement d’accord avec toi, mais que l’on pende aussi et tout de suite.

      Les assassins
      les pédophiles tueurs d’enfants.
      les automobilistes alcooliques tueurs de personnes ( Mon frère est mort à 9 ans à cause d’un connard bourré à 3,80g)
      les violeurs qui torturent leurs victimes avec perversité
      les assassins de personnes âgées.
      Bref toute la lie de la terre, qui occupe nos prisons, ressortent au bout de 10 ans pour refaire les mêmes turpitudes.
      Une vie humaine n’a pas de prix……..

      • j’ai perdu un cousin germain à 12 ans, une amie 15 ans et mon meilleur ami le jour de mon anniversaire et je l’attendais en vain à la boum de mes 17 ans
        très très triste ce jour là..
        Vitesse et alcool…à cause des chauffards mais j’ai connu aussi un ami qui vit avec cela
        sur la conscience à vie…

      • phil44

        Tout à fait d’accord avec toi.
        Chacun d’entre nous à le libre arbitre , le choix .
        C’est la grandeur de l’homme , par rapport à un animal qui est irresponsable de ses actes.
        Considérer l’homme et la société des hommes est indissociable de faire respecter la justice.

        Actuellement le mensonge généralisé veut que l’on appelle des criminels de 25 ans des “jeunes” , que les hommes politiques échappent à toute forme de justice ,que les banquiers nous mettent en servitude ,etc , etc , la liste est trop longue.
        Qu l’on autorise des magistrats et des hauts fonctionnaires à être FM , étant alors systématiquement parjure de leur serment d’exercer leur attribution avec impartialité avec leur engagement à aider leur “frère ” de combine en toute circonstance.
        Il y a aussi ,la confusion entre la charité et l’élevage des parasites , la liberté et la licence, la décence dans les propos avec la dissimulation de la vérité…. Au final ,le bien avec le mal.

        C’est en réalité toute la société des hommes qui marche sur la tête.
        Cette confusion généralisée au plus haut niveau des responsables à détruit notre civilisation.

        Je crois que la crise économique est en réalité une crise morale née d’une exacerbation de la cupidité à un niveau inouï , qui étonnamment ne semble pas choquer ceux qui sont encore à téter le système , qui pensent faire parti de l’élite car ils sont propriétaires d’un joli pavillon de banlieue.

        Pourtant ,Ils partiront tout de même dans la grande charrette lorsque les véritables décideurs déclencheront le corralito à l’européenne.
        Et ils le subiront d’autant plus gravement qu’ils ne sont préparés ni mentalement , ni physiquement ,ni intellectuellement , n’étant pas autonomes.
        Le bon bourgeois sera alors bien plus démuni que l’ouvrier ou le paysan.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_%C3%A9conomique_argentine

        Pourquoi il n’y a pas plus de personnes qui font ce constat et en tire les conséquences pratiques quant à la nécessaire réorganisation pratique de la société qui ne peut être fondée que sur des bases morales.

        Je l’ignore.

        Mais c’est peut être tout simplement le signe des temps.

    • J’ai discuté avec un conseiller de la banque verte, je lui ai demandé comment il faisait pour conseiller ses clients sa réponse ” cela devient vraiment compliqué car les clients nous demande des produits sans risque, cela n’existe plus” c’est fou cela veut bien dire que même le livret A est devenu un placement à risque…..?

    • A Alcide,

      Heureusement que vous êtes là, votre bon sens terrien, votre capacité à éviter que votre pensée se dilue dans les émotions peu masculines de la plupart des intervenants sur LIESI me procurent toujours autant de plaisir…SVP continuez…

    • Les employés de banque sont des EXECUTANTS – par conséquent, ils ne font qu’obéir aux ordres de leur direction. Comme beaucoup de nos concitoyens, ils ont une famille à nourrir, un loyer ou des traites à payer et c… Aller à contre sens de leur direction, c’est s’exposer à un licenciement ou une mise au placard.

      Si on reprend votre raisonnement, il faudrait également pendre l’employé de grande surface, le vendeur d’automobile et c… parce qu’ils vendent des crédits à des taux usuraires.

      Il faut être raisonnable et bien identifier les cibles sans quoi nous risquons de nous perdre : s’attaquer aux négriers plutôt qu’aux nègres !

  15. 2012. Nous y sommes.
    Dit simplement…

    Pour nous petits humains, 2012 n’est pas la fin du monde, mais le début d’un nouveau. Un monde intermédiaire, un monde de changement qui nous touchera jusqu’en 2079, moment où la métamorphose de la nouvelle planète sera complète.

    Cette période qui s’échelonne de 1984 à 2079 n’est pas unique. Divisée en sept parties appelées journées, cette semaine était répertoriée dans le savoir traditionnel des anciens comme l’Apocalypse.

    La Terre et les planètes tournent et changent. Elles le font et le feront encore. Ainsi en va t’il du plan divin. Nous entrons maintenant dans la troisième journée de l’Apocalypse. Jupiter entre dans la constellation du Taureau et viendra en 2013 compléter la formation pentagonale des planètes joviennes. À terme de la période actuelle, les terres cultivables et la population de la planète seront réduites à une fraction de ce qu’elles sont présentement.

    Famines, crises sociales et guerres ne cesseront pas. En 2012, la musique du chaos s’enflera d’un autre ton.

    Visible par les aurores boréales qui continueront à descendre en latitude, le champ magnétique continuera à s’appauvrir et la protection qu’il nous apporte contre les perturbations climatiques continuera à s’amenuiser.

    Le climat planétaire.

    La chaude température se poursuivra encore un moment. Mais les précipitations vont augmenter vers la fin janvier. En mars, la chaleur exceptionnelle se transformera en température froide accompagnée de vents et de pluies en grande quantité. Avril sera un retour à une chaleur trop hâtive et malsaine. À partir du milieu de mai jusqu’à aout, les changements de températures seront rapides et les écarts importants, il faut par conséquent s’attendre à des temps orageux et de nombreux épisodes de grêles. L’automne sera froid et pluvieux et l’hiver sera plus chargé en neige.

    L’activité volcanique de la bande équatoriale s’accroitra de quelques crans. Trois fenêtres de tremblements de terre plus importante s’ouvriront dans l’année. La première sera de la mi-février jusqu’à la fin de mars. Une seconde fenêtre se produira en mai-juin. Une troisième à la toute fin de l’an.

    La succession des brusques variations et des phénomènes se produiront principalement à des moments important pour les récoltes et elles auront comme conséquence d’affecter la saison des cultures.

    Le climat vital .

    Avril sera trop chaud et l’automne sera froid et humide. Ces saisons seront par conséquent malsaines et propices aux développements de maladie.

    C’est dans les dernières journées de juin, d’aout et d’octobre que les conditions culmineront à nouveau pour occasionner des morts d’animaux massives comme par les années passées.

    Déjà les humeurs sont plus irritées et agressives qu’à l’habitude, même les animaux sont plus agressifs. Trois crises solides de climat vital s’ajouteront. D’une semaine chacune, la première crête se produira le 21 de mars, la seconde crête se produira le 28 de juillet et la troisième crête se produira le 17 de novembre. Crise humaine, tuerie insensée, les raisonnements seront courts et les réactions promptes.

    Culminant en aout et provoquant de nombreuses révoltes, une nouvelle vague de débâcle sociale se développera autour du Moyen-Orient occasionnant au passage un regain d’activité dans les pays bordant le nord de la Méditerranée.

    Le plan humain.

    Le plan humain fut spécialement concocté par des joueurs dominants pour tirer parti des extrêmes du climat planétaires et du climat vital. Crises, révolutions et provocations guerrières sont soigneusement planifiées et préparées de longue haleine. Elles sont conduites aux excès à des moments ou les individus sont plus vulnérables, engageant des réponses excessives et laissant la porte ouverte à toutes les exactions.

    La guerre garantit la dette, un portail de l’esclavage en continu.

    D’ailleurs vous n’avez qu’à observer l’état lamentable de l’économie de votre pays pour vous en convaincre.

    Le plan fut appliqué selon le même stratagème à de nombreuses reprises depuis le 14e siècle. Quand une crise des climats s’approche dans une région, un pays ou un continent, une libéralisation économique débridée est alors semée à tout vent. Le savoir-faire est exporté, les richesses sont liquidées et la main-d’oeuvre désabusée. Les premières crises sociales sont le prétexte à démarrer une spirale de violence qui débouche toujours sur des interventions militaires interne ou externes, mettant tout à sac. Ne possédant plus les ressources nécessaires pour payer ses dettes de guerre, il ne reste que les titres de propriété et la mise en tutelle de la population, souvent attelée comme bête de somme à la production d’armement, poursuivant ainsi une chaîne infernale. Épousant étroitement les cycles du climat et profitant d’un moment similaire, c’est au début du 20e siècle que ce stratagème fut appliqué pour la dernière fois et qu’il s’apparente le plus à celui moderne. Ainsi, aux mêmes étapes de l’escalade climatique, il sera possible de retrouver des actions et provocations similaires. Le 9-11 en était.

    La première moitié de l’année sera un moment propice aux provocations de guerres. Il faut s’attendre à des évènements d’éclats. Déjà alimentés par une dépression économique, les coups de gueule aux voisins et aux groupes de pression populaires garantiront de maintenir une tension suffisante. Devant l’affront, les sensibilités exacerbées feront le reste et assureront un appui croissant au front populaire qui prendra l’allure de révolution à plusieurs endroits de la planète.

    C’est à partir du milieu d’aout qu’ils s’attèleront à enfarger l’économie. Septembre, octobre et novembre seront des mois très sombres résultants d’une crise économique qui sera plus sévère encore que celle de 1929. Pour y arriver, un climat de guerre suffisamment relevé devra être instauré et être en place pour aout, et des actions de guerre percutantes devront être exécutées. C’est de cette crainte que naitra le chaos nécessaire à l’effondrement financier. Turquie, Iran, Israël, Pakistan, Irak, Afghanistan, les candidats ne manquent pas. Cette première vague de guerre deviendra le prélude à la troisième guerre mondiale dans les prochaines années.

    Du même coup, il est probable qu’il y ait résurgence de maladie contagieuse. L’automne qui approche sera un moment favorable aux développements de ces maladies. Un changement qui deviendra la norme des prochaines décennies. Il faudra surveiller étroitement les vecteurs de contagion.

    En conclusion

    Quoi que vous fassiez, vous ne pourrez rien changer à ce qui approche. Ça va gicler dans toutes les directions.

    Préparez-vous à recevoir le choc et assurez vos arrières. Ayez toujours un plan « B » à portée de main. Méfiez-vous des communications électroniques. Soyez méfiants des étrangers. Favorisez les rencontres avec des gens de proximité dont vous connaissez la valeur et prenez soin de vos proches.

    Surveillez vos émotions. Elles vous rendent prédictibles.

    Éloignez-vous de la violence. Ne participez pas aux mouvements de masse. Ils sont alimentés et conduiront à l’excès. Ils aboutiront sur une violence qui deviendra une étiquette justifiant la répression. Ils seront le théâtre des premières rafles de masse et surviendront brutalement. Ça n’a jamais fonctionné et donner plus de la même chose ne fonctionnera pas plus. Changez les règles du jeu.

    Soyez plus alertes encore si vous êtes entre l’équateur et le 35e parallèle nord. Cette bande entourant la planète sera plus affectée par les changements climatiques que les autres et elle se retrouvera sous le collimateur à tout instant.

    Ne croyez pas à la guerre. Il n’y en a jamais eu qu’une et c’est celle au peuple. Le plan. Lisez l’histoire.

    L’argent, seule véritable loi de notre monde moderne, conduit à la dette et la dette conduit à la guerre. Un cercle vicieux qui se réclame, un stratagème infernal qui vise à tenir une classe populaire en laisse à tout instant .

    Pour le reste, un soleil très vert se dessine. Si vous êtes une bonne âme, vous saurez quoi faire.

    Ceci était la première heure de la troisième journée de l’Apocalypse. Pour en connaitre plus sur tout ce qui nous attend, « Apokalupsis » est une excellente référence.

    Bien à vous
    Pierre de Châtillon 4 janvier 2012

  16. >Caralmera

    Je suis complètement d’accord avec toi, je connais des employés de banques (des personnes que je connais depuis longtemps), ils me disent à peu près la même chose tous les deux, ils ne savent que très peu du contenu de ce qu’ils proposent, et surtout quand ils demandent à leur hiérarchie qu’on leur en disent plus sur le contenu ou sur les perspectives à venir, et bien c’est aussitôt refusé, on leur dit de se contenter de ce qu’ils savent déjà (donc quasiment rien) !!

    Une de ces personnes à peur de l’avenir, et comme il n’arrive pas à en savoir plus sur les risques à venir par sa direction, et bien il me demande beaucoup de détails !!

    Un comble, c’est le monde à l’envers !

  17. @ Eusebius – Oui, je sais ma future ex conseillère ( future ex car elle est au CA !!) aussi 🙂 !!! Je lui ai même transmis mardi les références du site Zerohedge ! ensuite ce sera celles de Liesi , mais j’y vais petit à petit 😉

    Et pour en revenir à nos interlocuteurs banquiers locaux, il ne faut pas oublier aussi qu’il y a eu des vagues d’embauches assez importantes ces dernières années, mais que très peu de conseillers à la base étaient issus du monde financier ou bancaire !! Les banques embauchaient de simples commerciaux, avec formation succincte mais surtout commerciale … et financière à minima … pas le temps de les former, le temps, c’est de l’argent 😉

    PS: Rectificatif de mon post précédent, il faut bien sur lire AMF (Autorité des marchés financiers) et non ASN ….

  18. @Imotus
    avec un peu de retard, j’ai du relire vos post 2 fois voir 3 ainsi que vos liens pour vous comprendre, en fait vous avez d’énormes connaissances pour tout ce qui est de l’interprétation des astres en général (des planètes ex: soleil) en fonction du temps (période) et surtout sur le monde invisible .(qui n’est pas accès a tout le monde, je le conçoit )
    pour ma part, j’ai aucune connaissance concernant L’ÂME ( Dieu est plus savant).
    merci pour vos liens et interventions.

    • Apparemment le filtre de LIESI ne parvient pas à contenir la propagande gnostique de l’initié imotus dans les files de commentaires. Soyez sur vos gardes.

      • Esther,
        C’est plus grave que ça. En effet, il y a quelques jours, Liesi a même vanté les mérites d’Imotus… Moi les bras m’en tombent honnêtement, je l’ai dit déjà 2 ou 3 fois. Ou sont les “mésanges” et autres pourfendeurs du catholiscisme? Pourquoi laisse t’on impunément Imotus répandre ses idées astrologiques (au minimum) sur ce site qui était chrétien, enfin c’est ce que j’avais compris? Quid de l’interdiction faite dans le Deutéronome de faire de la magie, de l’astrologie, de parler avec le esprits, choses que visiblement Imotus se vante de faire régulièrement ? Au début il me faisait bien rire, je pensais que c’était un drogué, mais plus maintenant.
        Enfin, c’est pas mon blog, je sais, si je suis pas content je n’ai qu’à ne pas lire ses commentaires. Mais tout ceci discrédite ce site qui est sérieux…

      • Une piqûre de rappel fais du bien après les intervention d’imotus:
        “Quid de l’interdiction faite dans le Deutéronome de faire de la magie, de l’astrologie, de parler avec le esprits”
        J’apprécie quelque peu les intervention d’imotus dans la mesure ou elle permettre d’enfiler les lunettes de l’ennemi. Du 17 au 29 janvier… Nous verrons si les lucifériens du complexe militaro-bancaire prennent les astres comme conseil.

      • @ Esther et Marc,
        Je ne comprends pas votre peur. Vous avez votre foi, votre certitude et vous savez que vous devez utiliser votre libre arbitre. Donc ce n’est pas parce que vous cotoyez une personnes ne suivant pas les préceptes de Dieu que vous allez risquer la damnation. Il vous suffit de rappeler le Deutéronome pour ceux qui pourrait avoir des doutes dans leur foi et c’est tout.
        Ce n’est pas de la propagande, c’est un point de vue. Je ne pense pas que vous soyez favorable aux méthodes anciennes de brûler les hérétiques sur le bûcher. Je trouve au contraire louable de la part de LIESI de laisser une certaine liberté de parole.

      • Bonjour librezen,
        Bien sur, tu as raison, je ne veux bien sur bruler personne, Imotus est grand et sait (?) ce qu’il fait, c’est lui qui joue avec le feu, pas moi. Ce qui me gène c’est que Liesi ait par au moins 2 fois “encouragé” Imotus, et là j’avoue ne plus comprendre. Si ce site est chrétien, ils peuvent laisser dire des trucs qu’ils n’approuvent pas, OK, mais de là à encourager??
        Ibrahim, tu as aussi raison, mais ce jeu me semble dangereux, tout du moins pour des gens qui ne sont pas surs de leurs convictions, et ignorants des interdictions divines… Tiens, combien de “catholiques” lisent régulièrment leur “horoscope”… 🙁

      • @ Marc,
        Dans l’apocalypse delon St Jean, n’est il pas écrit quelque chose (je te fais confiance pour retrouver l’exact mention) comme : “tu lèveras les yeux au ciel et tu verras….”. En gros, pour que tu saches que le temps est proche, tu verras des signes dans les cieux…
        Si Imotus se cantonne à regarder dans les astres pour voir les signes annonciateurs ou non des dernies temps, il est en accord avec cet écrit. Non ?

      • Tu as raison Librezen pour ce verset, mais il veut dire que les choses qui arriveront dans le ciel nous aideront à garder confiance. Ce que fait Imotus c’est bien différent… relis ces commentaires, ça n’a plus rien à voir avec de la “constatation” de phénomènes météorologiques ou d’arrivée de météorites. Je te répette que ce qui m’a géné le plus c’est le soutien apparent de Liesi. Qu’il y ait des tas d’astrologues, de sorciers, etc, autour de nous, je le sais bien malheureusement…

  19. @ imotus
    Quelle est la référence aux dates du 17-29 janvier… si elle est un tant soit peu rationnelle (sinon, je crains d’avoir du mal à vous suivre sur votre terrain, que je trouve glissant – eut-être la météo pluvieuse ?!)

  20. Paris lève avec succès près de 8 milliards d’euros

    La France a passé son premier test financier de l’année en levant, comme prévu, 7,963 milliards de dollars sur les marchés. Mais les taux d’intérêt sur ces émissions d’obligation étaient en légère hausse par rapport aux opérations précédentes.

    AFP – L’Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de la France, a annoncé jeudi avoir levé,
    comme prévu, 7,963 milliards d’euros d’obligations assimilables du Trésor (OAT), malgré une demande plus faible que lors des opérations précédentes.

    Pour cette première émission de l’année, l’AFT s’était fixé comme objectif d’émettre un montant total compris entre 7 et 8 milliards d’euros sur des échéances 2021, 2023, 2035 et 2041.

    Elle a finalement opté pour le haut de la fourchette.

    Les taux d’emprunt sont en légère hausse pour l’obligation de référence à dix ans.
    euro : le scénario du pire
    Par FRANCE 24

    Sur la ligne d’OAT à échéance le 25 octobre 2021, l’AFT a adjugé 4,020 milliards d’euros au taux moyen pondéré de 3,29% contre 3,18% lors de la dernière opération similaire le 1er décembre.

    Sur la ligne d’OAT à échéance le 25 octobre 2023, l’AFT a adjugé 690 millions d’euros au taux moyen pondéré de 3,50%. Aucune comparaison de taux n’a été fournie par l’AFT.

    Sur la ligne d’OAT à échéance le 25 avril 2035, l’AFT a adjugé 1,088 milliard d’euros au taux moyen pondéré de 3,96%. Aucune comparaison de taux n’a été fournie par l’AFT.

    Enfin, sur la ligne d’OAT à échéance le 25 avril 2041, l’AFT a adjugé 2,165 milliards d’euros au taux moyen pondéré de 3,97% contre 3,94% lors de la dernière opération similaire le 1er décembre.

    Le règlement de ces quatre lignes interviendra mardi.

    Cette émission intervient au lendemain de la première levée de fonds de l’année pour l’Allemagne.

    Berlin a rassuré en plaçant avec succès une émission obligataire à 10 ans, mais l’opération n’a pas déchaîné l’enthousiasme n’ayant attiré que 5,14 milliards d’euros d’offres, à peine plus que son objectif de départ de 5 milliards d’euros.

    Les investisseurs attendent dans la journée la première adjudication du Fonds européen de stabilité financière (FESF) en 2012. Il s’apprête à lancer une émission obligataire de 3 milliards d’euros à trois ans pour venir en aide à l’Irlande et au Portugal.

    http://www.france24.com/fr/20120105-dette-emission-obligation-france-succes-taux-interet-hausse-zone-euro-finance-triple-a-crise

  21. Une question à 2 700 milliards de dollars ???

    5 janvier 2012 | Philippe Béchade | Catégorie: Inflation, dettes souveraines et récession, Philippe Béchade Chronique AGORA

    ▪ L’optimisme des opérateurs était excessif début 2011 nous explique-t-on aujourd’hui… Il n’empêche que les acheteurs de début janvier — dont nous ne faisions pas partie, et nous avons failli nous en mordre les doigts — avaient engrangé 10% à l’issue des six premières semaines de

    l’année, avant de tout reperdre à la mi-mars.

    Ce serait l’inverse en 2012 : le consensus était trop pessimiste à l’approche des fêtes et cela expliquerait le rebond de 10% du CAC 40 et de l’Euro-Stoxx 50 durant la Trêve des confiseurs, ainsi que l’entame très positive des 2 et 3 janvier (avec +2,7% en 48 heures).

    Sauf que les deux hausses, si elles s’avèrent comparables en amplitude, ne le sont certainement pas en termes de volumes. Il ne s’est en effet échangé que 1,75 milliard d’euros en moyenne quotidienne au cours des 15 derniers jours, pour un cumul absolument ridicule de 19,3 milliards d’euros en 11 séances de hausse. Cela alors que l’activité dépassait largement les 3,5 milliards d’euros en janvier 2011 (avec plusieurs séances à plus de 4,5 milliards, et même cinq milliards en fin de mois).

    Mais peu importe le caractère artificiel de ce rally de fin d’année, réservé aux rares initiés encore présents entre les deux réveillons et ce 2 janvier (alors que Londres et Wall Street étaient en congé).Voilà qu’on nous affirme que les investisseurs avaient trop noirci le tableau, histoire de justifier leur désertion des marchés à l’issue d’une année calamiteuse.

    ▪ Aurions-nous manqué un détail ou deux ?
    Afin de ne pas être accusé de balancer nous aussi des commentaires alarmistes à l’emporte-pièce, nous tenons à votre disposition toute une masse d’informations techniques venant étayer notre argumentation (il vous suffit d’en faire la demande par e-mail).

    Vous nous faites le plus souvent le grand honneur de nous accorder une confiance pleine et entière mais si nous persistons à produire des commentaires négatifs alors que les marchés s’obstinent à grimper, vous allez finir par vous demander si un ou deux détails ne nous auraient pas échappé… et qui donneraient raison aux marchés.

    Or ce sont bien les marchés qui ont perdu la raison — et nous en détenons de nombreuses preuves… mais ce n’est pas l’aspect des choses le plus inquiétant.

    Le coeur du problème, c’est que ni les élites politiques, ni les médias, ni une majorité d’économistes ne veulent l’admettre publiquement. De peur des représailles, probablement ! Face à un fou potentiellement violent et pratiquement impossible à raisonner, il vaut mieux s’abstenir de provocations inutiles… surtout qu’il n’existe aucune camisole de force et aucun neuroleptique pour contenir ses accès irrépressibles d’exubérance ou de noire déprime.

    Les traders se retranchent donc derrière le sempiternel “le marché a toujours raison”, en ajoutant perfidement “c’est juste qu’il change constamment d’avis”. S’il s’agissait d’un personnage clé, tel qu’un haut dirigeant politique ou d’un gouverneur de banque centrale retournant sa veste au gré de ses bonnes ou mauvaises humeurs, tout le monde dirait que c’est un crétin irresponsable affublé en outre d’une incompétence crasse.

    Mais le marché, cela ne sert à rien de le critiquer puisqu’on ne peut pas le virer avec pertes et fracas. Alors notre rôle, c’est de vous avertir quand le marché perd les pédales et le contact avec la réalité, et nous sommes de nouveau en plein dedans.

    Peut-être qu’une correction de 1,6% mercredi prouve que la crise de schizophrénie est en train de s’achever mais rien n’est moins sûr. Il se trouvait encore hier matin des opérateurs pour se féliciter du “succès” de l’émission de quatre milliards d’euros de bons du Trésor à 10 ans par l’agence allemande de la dette (Finanzagentur).

    ▪ Une émission de Bunds qui ne nous rassure pas
    Si la demande a couvert 1,3 fois les premières tranches de Bunds mises aux enchères, le Trésor allemand n’a levé que deux tiers du montant maximum prévu. Pas vraiment de quoi se rassurer après l’émission ratée du mois de novembre : 60% seulement du papier avait trouvé preneur avec un taux de couverture ridicule de 1,1.

    Pendant que l’Allemagne affichait une satisfaction de façade, les taux longs se tendaient en Espagne (5,5%), au Portugal (13,5%) et en Grèce (35%). Il y a plus inquiétant encore : la banque centrale s’est vue contrainte ce week-end d’allouer 25,5 milliards supplémentaires à 34 banques qui risquaient de se retrouver en défaut de paiement vis-à-vis de leurs contreparties anglo-saxonnes.

    Il s’agit cette fois de prêts pour une durée de trois mois qui complètent une allocation de 33 milliards de dollars à 14 jours réalisée juste avant Noël (histoire de tenir jusqu’au 31 décembre).

    Vu de Wall Street, il semblerait que la plupart des banques européennes ne constituent plus des contreparties viables. Ces mêmes banques pourraient démentir cette frilosité de leurs consoeurs américaines en se prêtant allègrement de l’argent entre elles… mais elles sont les premières à se méfier les unes des autres et préfèrent le placer à un taux négatif (compte tenu d’une inflation durablement ancrée au-dessus des 2%) auprès de la BCE.

    Les dépôts atteignaient 850 milliards d’euros au 30 décembre et la BCE a enregistré un placement record de 435 milliards d’euros auprès de ses guichets mardi. Et que la BCE fait-elle de cette manne ? Elle re-prête le tout aux établissements de crédit exsangues (Madrid étudierait un plan de sauvetage pour les banques espagnoles avec le FMI) et participe aux émissions de dettes souveraines qui ne trouvent pas preneur.

    Le bilan (le montant des encours) de la BCE atteint maintenant le faramineux total de 2 700 milliards d’euros pour 81 milliards de capitaux propres.

    Allez vous étonner en découvrant ces chiffres que les stratèges internationaux orchestrent un rapatriement de capitaux vers les Etats-Unis ! C’est en tout cas ce que semble confirmer une rechute de 1% de l’euro vers 1,2930 $ — il reperd ainsi tout le terrain gagné depuis le 31 décembre.

    ▪ La cerise sur ce triste gâteau…
    Nous allons conclure cette Chronique un peu technique par la cerise sur le gâteau. Comment les marchés vont-ils digérer la décote de 75% et non de 50% de la dette grecque qui se profile, même si les pourparlers sur la prochaine tranche de refinancement d’Athènes — jugée cruciale — prévue fin janvier ne tournent pas en eau de boudin ?

    Souvenez-vous de l’inflexibilité de Baudouin Prot, arc-bouté derrière la ligne Maginot des 50% de décote. Il assurait fin octobre que les banques françaises ne sauraient tolérer que l’on leur impose le franchissement de ce seuil ; au-delà, ce sera “l’incident de crédit”, avec comme contrepartie l’activation des CDS et le risque d’un véritable Fukushima bancaire.

    Or il est d’ores et déjà sûr et certain qu’on va le franchir, ce seuil — peut-être même avant la fin du mois de janvier… Alors question à 2 700 milliards d’euros : qui va payer ?

  22. Comment super Mario ” maquille ” les comptes de la BCE…………..

    BCE : bilan et US$

    Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

    La BCE vient enfin de publier cet après midi 4 janvier son dernier bilan hebdomadaire arrêté au 30 décembre alors qu’il aurait dû être publié mardi 3 janvier.

    La rubrique 6 du passif n’est curieusement jamais commentée (entourée en bleu). Elle fait pourtant
    apparaitre une augmentation anormale des engagements… en devises en réalité de la BCE vis-à-vis de non résidents (mais notés en euros) qui ont augmenté en une semaine de 24,7 milliards d’euros pour atteindre un montant record de 156 milliards…

    Document 1 :

    … ce qui signifie que la BCE augmente de plus en plus ses emprunts auprès, non seulement de la Fed, mais d’autres institutions. Ils se montaient à 51 milliards… seulement le 2 décembre dernier avant les folles turbulences de cette fin d’année.

    Pire, les gens de la BCE font apparaitre ces emprunts de dollars non pas dans la rubrique 8 des engagements en devises envers de non résidents (qui ne se montent qu’à 9 milliards d’euros, entourée en orange) mais dans cette rubrique 6 d’engagements en… euros envers de non résidents !

    Il s’agit là manifestement d’une présentation pour le moins contestable en vue de tromper les investisseurs qui se bornent à lire les commentaires officiels de la BCE qui ne donnent aucune information à ce sujet, évidemment !

    Par ailleurs, les généreux prêts de la BCE aux banques sont couverts par 850 milliards d’euros déposés par des banques en position créditrice au 30 décembre (rubrique 2 entourée en jaune).

    Enfin, le total du bilan de la BCE atteint la somme faramineuse de 2 700 milliards d’euros pour 81 milliards de capitaux propres ! Du délire total.

    A l’actif, la rubrique 5 (entourée en jaune) fait apparaitre 863 milliards de prêts de la BCE aux banques a priori débitrices le 30 décembre,

    Document 2 :

    Compte tenu d’autres rubriques, il n’y a pas de création monétaire dans les opérations acrobatiques de la BCE, les prêts étant couverts par des dépôts.

    Le plus grave est cet endettement en dollars de la zone (euro) vis-à-vis des Etats-Unis car la tendance est de plus en plus catastrophique.

    Tout est simple…

    http://chevallier.biz/2012/01/bce-bilan-et-us/

  23. Le CAC 40 soigne ses actionnaires………………..

    Les grandes sociétés cotées verseront 37 milliards de dividendes au titre de 2011.

    Les dividendes des stars du CAC 40 résistent à la crise

    Les rachats d’actions ont doublé en 2011

    Malgré la crise, les grandes entreprises vont tenter de préserver leurs actionnaires. Les dividendes qui seront versés cette année par les ténors du CAC 40 (au titre des résultats de l’exercice 2011) devraient en effet atteindre 37,4 milliards d’euros, selon les estimations des analystes du consensus FactSet, retraité par PrimeView.
    Le rendement du CAC 40 – dividende par action rapporté aux cours de Bourse -apparaît ainsi très attractif, à 4,45 %. « Les sociétés cherchent à maintenir leurs coupons afin d’éviter de donner un signal négatif au marché », explique Pascal Quiry, coauteur du Vernimmen. Dans le détail, 20 entreprises de l’indice vedette devraient faire progresser leur dividende et 11 le stabiliser, d’après Markit Dividend.

    Si les champions français peuvent se permettre de soigner leurs actionnaires, c’est d’abord parce que leurs résultats ont bien résisté en 2011. Les analystes prévoient des bénéfices récurrents agrégés autour de 86 milliards d’euros, quasiment stables (- 0,2 %) d’une année à l’autre. « La dégradation de la conjoncture a été assez tardive dans l’année et les entreprises regorgent de cash », souligne Pierre Sabatier, stratégiste chez PrimeView. Total restera le plus gros contributeur en volume, avec un dividende attendu à 5,3 milliards d’euros. Il est suivi par France Télécom et Sanofi.

    Même si cela peut sembler paradoxal, plusieurs valeurs « cycliques » devraient augmenter leurs dividendes. Les analystes prévoient des fortes hausses pour des sociétés telles que Renault -qui avait abandonné son dividende 2009 en pleine crise -, Safran, Michelin, LVMH ou encore EADS. « Plusieurs valeurs sensibles à la conjoncture devraient globalement enregistrer les plus importantes progressions de profits en 2011, reprend Pierre Sabatier, mais avec la récession à venir, la tendance ne sera pas pérenne. »
    Perspectives incertaines

    De fait, les perspectives sont plus incertaines. Toutes les sociétés ne pourront pas tenir le rythme. « Les versements, décidés en général au printemps, au moment des assemblées générales, dépendront des résultats 2011 bien évidemment, mais aussi des perspectives 2012. Si les entreprises constatent une forte détérioration de la conjoncture, elles ne prendront pas le risque d’augmenter leurs coupons pour ensuite les abaisser l’année suivante », reprend Pascal Quiry.

    Les prévisions des analystes marquent d’ailleurs une inflexion ces derniers mois : alors qu’ils attendaient, au pointage de septembre, des dividendes en légère hausse sur le CAC 40 – au titre de l’exercice 2011 -, ils prévoient désormais un recul de 7 %. Depuis l’été, les discours des entreprises se sont faits plus prudents. « Le recul des coupons devrait être limité. Le principal point noir, pour l’instant, se concentre sur le secteur bancaire », souligne Pierre Sabatier. Société Générale et Crédit Agricole SA ont d’ores et déjà prévenu qu’ils envisageaient de ne pas verser de dividendes. BNP Paribas, de son côté, a annoncé que son dividende serait en baisse.

    Les spécialistes tablent aussi sur des abaissements de dividendes dans le secteur des services aux collectivités en Europe et en France, alors que certaines sociétés pourraient souffrir d’un alourdissement de la fiscalité. Veolia Environnement – qui a déjà lancé des avertissements sur ses résultats -devrait verser un dividende en repli. D’autres sociétés de divers secteurs qui ont également fait des « profit warnings » récemment -tel Carrefour par exemple -pourraient également abaisser leurs dividendes, selon les analystes. De même, les télécoms – parmi les plus gros rendements -, « qui annoncent des objectifs longtemps en avance, pourraient de ne pas distribuer ce qu’ils avaient initialement prévu », prévient Alessandro Ferretti, analyste chez Markit.

    « Il est frappant de constater que des sociétés affichant des rendements mirobolants largement au-dessus des obligations d’Etat -tel France Télécom, à plus de 11 % -ne sont pas récompensées en Bourse, note Pierre Sabatier. Cela témoigne du manque de confiance des investisseurs sur la pérennité du dividende à long terme et reflète plus globalement le contexte d’incertitudes. » Alors que la plupart des économistes prévoient une récession en zone euro cette année et que les profits 2012 sont prévus au mieux stables, au pire en nette baisse, les dividendes qui seront distribués en 2013 pourraient accuser le coup, selon Pierre Sabatier.
    MARINA ALCARAZ, Les Echos
    Total sera la société la plus généreuse du CAC 40 avec ses actionnaires tandis que Renault devrait fortement augmenter sa contribution. Bouygues, lui, a été le plus actif en termes de rachat d\’actions.

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0201825050653-le-cac-40-soigne-ses-actionnaires-271152.php

  24. @Imotus

    voila une réponse qui j’espère vous éclaircira concernant l’Âme.
    ci-joint une vidéo de Abdelhamid Kichk (que la paix et la bénédiction d’Allah sur lui) qui étais un grand savant musulman et qui explique que personne, je dit bien personne ne peut connaitre l’Âme a part le créateur des cieux et de la terre.Même les Prophètes (envoyés de Dieu n’avait pas et jamais connaissance de l’Âme(Allah c’est garder ce secret pour lui uniquement. bref.Dites moi ce que vous en pensé.

    http://www.dailymotion.com/video/x74xzt_l-ame-cheikh-kichk_lifestyle

    Si vous êtes croyant en Dieu l’Unique et que vous me dites que vous avez une connaissance de l’Âme alors je serais d’où elle vient.
    bonne video

  25. Connaitre l’Ame veut dire connaitre Dieu. On ne peut connaitre Dieu comme objet, car cela signifirait que l’ont est distinct de lui. Mais on “connait” l’Ame/Dieu en tant que sujet JE SUIS. En tant qu’ETRE.

    sources: la Bible, le Bouddhisme, l’Indouisme, Le Taoisme, l’Islam, les mystiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici