Par Menthalo – Alf Field

334

L’événement de la semaine pour tous les observateurs du marché de l’Or a été l’oracle de l’analyste Alf Field, publié jeudi par Goldseek

Alf Field est l’un des analystes des vagues d’Elliott les plus respectés sur le marché de l’or. Après 2008, il avait décidé de ne plus publier ses analyses pour ne pas inciter ses lecteurs à “jouer” sur les marchés, mais les encourageant à acheter du physique en appliquant la politique du “Buy and Hold”.A) Traduction de l’article d’Alf Field
B) Les commentaires de Menthalo sont en bas de page, pour ceux qui auront du mal à digérer un si gros pavé de texte.
La Correction de l’Or est terminéeaffirme Alf Field en titre 
Il y a une forte probabilité que la phase de  consolidation de l’or soit terminée. Cet article est structuré en 4 sections:
1)- Justification en Vagues d’Elliott qui m’amène à penser que la correction de l’or est finie.
2)- Pourquoi les corrections arrivent sur les cours de l’or d’un point de vue fondamental.
3)- Dans quelle mesure les manipulations affectent le prix de l’or.
4)- Possibilité de survenue d’un événement de type “cygne noir”, qui pourrait provoquer une violente hausse des cours.

1) Justification de la fin de la correction des prix d’or:

En termes d’Elliott, la correction se compose de trois vagues: une vague A baissière, une vague B de retracement et une dernière vague C baissière. Il ya habituellement une relation entre les vagues A et C. Souvent, elles sont égales ou elles ont une connexion en relation avec la suite de Fibonacci. Le tableau ci-dessous est celui du prix de l’or en utilisant les fixings PM:

Dans le cas, les vagues A et C sont égales en termes de pourcentage à 14,5% et 14,7%. La baisse globale de 1895 $ à 1531 $ est – 364 $ ou -19,2%. Mon discours au Symposium d’or de Sydney en Novembre dernier, a démontré que la plus grande correction dans la vague intermédiaire précédente  de 700 $ à 1895 ont été d’environ 12% sur les fixings PM. Ma prévision était que la correction actuelle de 1895 $ serait un degré de magnitude supérieure à 12%. Une baisse de 19,2% se qualifie comme de un degré supérieur à 12%.

Il est intéressant d’observer que si 12% est multipliée par le rapport de Fibonacci de 1,618, le résultat est de 19,4%, pourcentage très proche de la baisse réelle de 19,2% de cette correction. 

Le tableau ci-dessous est celui du prix de l’or sur les futures 2mth:

Le discours du symposium d’or  suggérait que la correction devrait se situer entre 21% et 26% des prix de l’or au comptant. La baisse réelle est de 1920 $ à 1523 $, une perte de – 397 $, ou -20,7%. Ce pourcentage est juste en dessous de la fourchette cible, mais se qualifie comme d’un degré plus grand que les corrections de 14% dans le mouvement haussier précédent de  680$ à  1.913$.

La vague C de la correction dans le tableau ci-dessus révèle certaines subdivisions symétriques qui confirment que la vague C a été achevé à 1523 $ le 29 Décembre 2012. Avec le décompte correct de toutes les vagues mineures  et en tenant compte que la correction a été de la taille attendue, cela devrait être à la fois la fin de la correction et de cette vague intermédiaire II.

La probabilité que cette analyse se révèle exacte est élevée, peut-être 75% ?
Il existe de plus faibles probabilités qui autoriseraient: 
(1) que ce soit une vague A d’une correction de plus grande ampleur, 
(2) que la correction actuelle soit plus complexe, pour éventuellement atteindre les objectifs de prix inférieurs (par exemple -26%)
(3) que la possibilité d’une déflation, de faillites et d’une dépression, amènent également à tester des prix inférieurs.

Le mouvement haussier qui commence devrait donc être la vague intermédiaire III de “Major Wave Three”, la partie la plus longue et la plus forte de ce marché haussier. Le gain de la “Vague intermédiaire I”  de 680 $ à 1.913$ a été de 181%. Le gain de la vague Intermédiaire III doit être plus grand, au moins un gain de 200%. Un gain de cette ampleur à partir du cours de 1.523 $ devrait pointer vers un prix plus de 4500 $ l’once.  Avant d’atteindre cet objectif, nous devrions connaitre deux corrections qui devraient être de 12% ou 14%.

2) Pourquoi l’or est sujet à de nombreuses corrections:

L’or est unique parmi les métaux, en partie parce qu’il n’est pas consommé, mais aussi parce qu’il a des qualités inhabituelles. Il n’a aucune utilité. On ne peut ni le manger ni le boire. Il ne rapporte aucun revenu, ne se corrode pas et ne se ternit pas. Il est divisible et il est fongible (une once d’or peut être substituée à une autre once d’or au même degré de finesse). Il existe d’importants stocks d’or et la production annuelle représente généralement moins de 2% du stock d’or existant. Ce sont ces qualités mêmes qui ont amené l’or à être utilisé comme monnaie au cours des millénaires.
D’autres métaux et matières premières sont produits pour la consommation. Lorsque leurs stocks s’accumulent en raison d’une offre supérieure à la demande, les propriétaires de ces stocks sont obligés de vendre en raison du coût de stockage ou de l’altération de leurs stocks. Ainsi, le prix de la marchandise tombe à un niveau, où les producteurs secondaires doivent se retirer des affaires jusqu’à ce que la demande dépasse l’offre à nouveau. Le niveaux des stocks baisse jusqu’à ce qu’ils soient épuisés et que les conditions de pénurie prévalent de nouveau. Il en résulte alors une forte hausse des prix pour ce produit, qui va faire arriver de nouveaux fournisseurs sur le marché. Dans les “soft commodities”, les conditions météorologiques peuvent également faire des ravages au niveau des stocks, causant des changements de prix spectaculaires.
Le point est que, pour toutes matières premières autres que l’or, le niveau des stocks est déterminant dans l’établissement du prix de la marchandise. L’or a été accumulé au fil des ans parce que c’était la monnaie  comme une garantie pour se préserver contre des mesures fiscales, des risques économiques ou politiques. Le stock d’or existant a toujours été élevé au regard de la production minière annuelle.
.
En 1971, lorsque le cours forcé à 35 dollars l’once entre le dollar américain et l’or a été aboli, on a supposé que tout l’or produit à travers l’histoire antérieure était d’environ 90 000 tonnes. C’est un chiffre élastique, qui devrait probablement être revu à la hausse. Comme il n’est pas important dans cette discussion, nous allons utiliser ces 90 000 t comme point de départ. Au cours des siècles, l’or a été perdu ou n’était plus disponible sur le marché. Si nous supposons que environ 15.000 t ont été perdus, cela signifie que, en 1971, environ 75.000 t d’or était à la disposition du marché. La  production d’or en 1971 a été de 1.450 t, soit moins de 2% du stock d’or disponible.
Un chiffre fiable disponible en 1971 était que l’or détenu par les banques centrales et les institutions officielles était d’environ 37 000 t. Par déduction, les 38 000 tonnes restantes du stock disponible devait avoir été détenues par des investisseurs / accapareurs sous la forme de lingots, pièces de monnaie ou bijoux. Cette nouvelle production de 1450 t en 1971 n’avait pas de sens par rapport aux stocks de 75 000 t. Le prix de l’or à venir allait être déterminé par ce que les détenteurs de l’or allaient faire de leurs stocks face à la demande de nouveaux acheteurs. Pour de multiples raisons, il y eut une demande d’or considérable au cours des années 1970, ce qui amena une forte augmentation du prix de l’or.
En glissant rapidement sur les 40 ans jusqu’à notre situation actuelle, la production minière au cours de cette période de 40 ans a pu être environ 90.000 t, dont peut-être 10 000 t ont été perdus ou consommés par l’industrie ou la bijouterie  qui ne permettent pas  la récupération. Ce qui laisse 80 000 tonnes à  ajouter au stock estimé de 75 000 t en 1971, ce qui donne un stock actuel total de 155 000 tonnes d’or. La production annuelle actuelle est de 2500 t, ce qui est encore inférieur à 2% du stock disponible.
Alors que l’or détenue par les banques centrales et institutions officielles en 1971 était un montant fiable d’environ 37.000 t, nous n’avons plus de chiffres précis pour l’or détenu par les sources officielles. Nous savons que les banques centrales ont réduit leurs avoirs au cours des années,  par la vente ou par la location.
Les banques centrales ne publient plus de chiffres précis sur leurs avoirs en or, mais aux fins de cette discussion, nous supposons que le niveau actuel est de 30.000 t, soit une baisse de 7.000 tonnes depuis les niveaux de 1971. Les 7000 tonnes vendues par les banques centrales ont été absorbées par les investisseurs. A leurs stocks de 45 000 t sont venus s’ajouter les 80 000 t de production de  depuis 1971. Cela signifie que de nouveaux acheteurs sont entrés sur le marché au cours des 40 dernières années et ont gonflé l’or détenu par des investisseurs à peut-être 125 000 t. (38.000 +7.000 + 80.000). Cela fait beaucoup d’or!
Ces chiffres sont des estimations approximatives car il n’existe aucun moyen de les étayer. La chose importante est que la tendance indique que les investisseurs devraient posséder une quantité considérable d’or, un multiple de la quantité détenue par les banques centrales. Chaque fois que l’or marque de nouveaux plus hauts, les investisseurs / accapareurs ont un bénéfice sur leurs avoirs en or. Lorsque le prix de l’or augmente de 400 $ l’once (de 1500 $ à 1900 $) en seulement sept semaines, comme ce fut le cas en Juillet et août dernier, les bénéfices des investisseurs ont été énormes. Sans surprise, beaucoup ont décidé de prendre quelques bénéfices, alors même que les nouveaux acheteurs devenaient prudents en raison de cette rapide  hausse des prix.
Le résultat se traduit par une correction du prix de l’or. Ce phénomène est normal et se produira de temps en temps, surtout lorsque le prix de l’or poussera vers de nouveaux sommets. Le résultat naturel d’un grand stock d’or détenu par des investisseurs est que les corrections occasionnelles doivent être prévues.

Étendue de la manipulation dans le marché de l’or:

Il est difficile de visualiser une manipulation sur le marché physique de l’or lorsque les investisseurs détiennent 125 000 t et le volume des échanges est grand. Le marché à terme est une autre histoire. Le marché à terme de l’or s’est généralisé dans les années 1970, lorsque le prix a été libéré des  35 $ l’once. Il devenait possible de contrôler une grande quantité d’or pour un dépôt de 10% ou moins, permettant aux parieurs d’améliorer leurs positions sensiblement.
Il y a beaucoup de similitudes entre les casinos et les marchés à terme. Dans un casino, la maison échange l’argent du parieur contre des jetons en plastique avec lesquels ils vont jouer. Les règles de jeux dans un casino sont toujours en faveur de la “banque. Il y a toujours plus de perdants que de gagnants, la différence étant la marge de profit pour le casino. Dans le marché à terme, chaque transaction nécessite qu’il y ait  en face de vous quelqu’un d’autre pour prendre le pari inverse. Les deux parties ont mis en place les dépôts nécessaires qui sont détenues par l’opérateur du marché. Là aussi, les pertes dépassent toujours les gains, la différence étant comptabilisée en tant que frais de courtage et coûts de marché.
Dans un casino, si l’on pouvait disposer d’une quantité illimitée d’argent, on pourrait concevoir une méthode de paris en pyramide permettant lorsque l’ont gagne de récupérer toutes les pertes antérieures ainsi que le pourcentage de profit désiré. Par exemple, à la roulette sur une longue période toutes les colonnes ou les douzaines (les 2 à 1 plans) viennent un peu moins de 33% du temps. Un joueur pariant sur un de ces derniers avec des fonds illimités savent que tôt ou tard, un pari gagnant se produirait. Lorsque c’est le cas, le joueur récupère les pertes cumulées, plus le pourcentage de profit désiré. Un système infaillible? Pas tout à fait. Casinos imposent des limites sur chaque table pour chaque pari, ce qui empêche cela.
Dans le marché à terme, il est possible pour les joueurs avec des fonds illimités d’exploiter un système similaire sur le côté “short” du marché de l’or. Comme expliqué dans la section précédente, les corrections arrivent dans le marché de l’or, surtout après que le prix ait augmenté pour atteindre de nouveaux sommets. Si le joueur sait que la correction doit survenir, avec des fonds illimités, il peut augmenter sa position “short”  jusqu’à de que la correction arrive. Puis il ferme sa position en encaissant un bénéfice.
Cela pourrait être contourné en imposant des limites sur la taille de la position qu’un joueur peut détenir, tout comme les casinos imposent des limites sur chaque type de pari. Cela est extrêmement difficile à réglementer et à surveiller les marchés à terme. Les autorités se base, sans doute, sur le fait que chaque contrat de vente à découvert doit être racheté à un moment donné, donc la position est auto-correctrice. Cela est vrai, mais la manipulation se produit lorsque la correction a commencé et que le joueur détenant une très grosse position de vente à découvert, donne alors au marché un coup de pouce à la baisse, déclenchant des ordres “stop loss”.
La plupart des joueurs sur le “côté long” opèrent sur la marge. C’est l’attraction du marché à terme, d’augmenter ses bénéfices. Ces joueurs  fonctionnent avec des fonds limités, de sorte qu’ils ont, soit des ordres “stop-loss” en place, qui deviennent des ordres du marché lorsqu’ils sont déclenchés, soit ils ne parviennent pas à fournir des liquidités supplémentaires lorsque leurs courtiers augmentent les “dépots de garantie”, ce qui amène le courtier à vendre leurs positions, alourdissant alors  les ordres de vente “au marché”.

Un ordre de vente “Au marché” amène une vente du contrat à n’importe quel prix, s’il y a un acheteur à ce moment-là sur ​​le marché. Si l’ordre est donné lorsqu’il y a peu d’ordres d’achat en cours et les grands marchés sont fermés, cela peut provoquer une avalanche de vente. La violente baisse du 26 Septembre 2011 est typique de ce qui peut arriver dans ces circonstances. C’est dans ces circonstances, que les très gros acteurs en position de “vente à découvert” vont pouvoir racheter leurs positions.

Il devrait être évident pour tous à partir de ce constat, que le marché à terme est un endroit extrêmement dangereux pour ceux qui veulent participer au marché de l’or. Il y a d’autres risques qui ne sont apparues que récemment  sur les marchés à terme. Pour s‘en tenir à l’analogie du casino, supposons que vous avez eu un peu de chance au casino et que vous décidiez d’encaisser vos jetons en plastique. Lorsque vous arrivez à la caisse, vous découvrez qu’elle est fermée avec une pancarte disant «à court d’argent. Revenez demain”. Vous revenez le lendemain pour trouver une pancarte disant que le casino est en faillite et qu’il a été fermé! Lorsque vous obtenez des informations, vous découvrez le caissier a pris l’argent en dépot pour aller jouer au Casino d’à côté et qu’il a tout perdu. 

Dans le marché à terme, l’opérateur détient toute la trésorerie, tandis que les parieurs n’ont que des contrats. L’opérateur utilise la trésorerie pour payer les gagnants et les frais de couverture. Supposons que l’opérateur décide de prendre à terme une position risquée pour son propre compte sur un autre marché, mais utilise pour cela la trésorerie apportée par ses clients-parieurs. Si sa position risquée tourne à l’aigre et que l’opérateur fait faillite, ses clients-parieurs auront tout perdu. Alors que tous les faits n’ont pas encore émergé, il semble que c’est ce qui a  provoqué la faillite de MF Global, la dixième plus grosse faillite dans l’histoire des Etats Unis.
En cette période de crise économique et financière, nous devons être extrêmement vigilants avec nos investissements. Soyez attentif à la demande sur l’or-papier, en vous rappelant de l’adage intraductible “gear today, gone tomorrow”, (que je traduirais par “in” aujourd’hui, “out” demain.. ou “achetez au son du clairon, vendez au son du canon”)

Un “cygne noir”  qui pourrait déclencher un fort rallye sur l’or:

Pour atteindre l’objectif de 4500 $ d’Elliot dans le prochain mouvement haussier, il faudra un événement pour déclencher de nouveaux achats substantiels de l’or. Quel pourrait être cet événement? Par définition, ce sera une surprise pour tous les participants sur le marché, ce qu’on appelle un «cygne noir». Cela ne nous empêche pas de faire une proposition.
Une zone éventuelle d’où pourrait émerger des problèmes innombrables  sont les dérivés. La Banque des Règlements Internationaux publie une liste des produits dérivés en cours, deux fois par an. Le dernier rapport  révèle que la valeur notionnelle totale a augmenté de 601 Trillions de dollars (avec un “t”) en Décembre 2010 à $ 707 trillons en Juin 2011. Presque toute l’augmentation a été représentée par les contrats de taux d’intérêt qui ont maintenant une valeur  de 553 trillions de dollars, soit 78% du total.
Comme nous l’avons découvert en 2008, les dérivés sont bénins jusqu’à ce que des pertes se produisent. Les  Dérivés sur les taux d’intérêt protégent les banques de la hausse des taux d’intérêt. La plupart des banques empruntent à court terme, mais ont des livres d’emprunt à taux fixe sur le long terme. Ainsi, une forte hausse des taux d’intérêt pourrait déclencher les créances sur ces produits dérivés.
Pour le moment, les taux semblent être verrouillé à pratiquement zéro aux Etats-Unis, mais ce n’est pas le cas en Europe. Les Européens comprennent la leçon que les taux augmentent, lorsque les investisseurs s’inquiètent que l’emprunteur ne peut rembourser le montant emprunté, sans parler de l’intérêt sur le capital. Quand on ventile plus loin dans les statistiques de la BRI  nous découvrons que 219 billions de dollars de dérivés de taux d’intérêt sont libellés en Euros, contre 170 milliards de dollars libellés en dollars américains .
Si seulement 10% de ces dérivés sur les taux d’intérêt en Euro amènent des pertes,  le système bancaire mondial devra faire face à des pertes de 22.000 milliards de dollars. Cela suffirait à mettre en faillite la totalité du système bancaire mondial, quelque chose que les politiciens du monde ne peuvent pas tolérer.
Que signifierait un renflouement de 22.000 milliards de dollars pour les marchés financiers? Quel impact pour le prix d’or?
Si ce “cygne noir” n’est pas déclenché par les taux d’intérêt, il ya 64 Trillions de dollars de dérivés de change et 32 Trillions de $ de CDS en circulation qui pourraient également déclencher des surprises.
Alf Field

B) Commentaires de Menthalo
En toute humilité, n’étant qu’un vulgaire béotien, ne cherchant même pas à comprendre le B + A =BA des vagues d’Elliott, je me permets de commenter les propos du Maître, voire de lui opposer ses propres arguments, pour démontrer le contraire. Après tout, Alf Field se donne 3 chances sur 4 d’avoir raison, Il me reste donc 1 chance sur 4 , que je m’empresse de saisir.
1) Correction en W
Sur le graphe ci-dessous, on voit dans le coin supérieur droit, que les cours de l’or ont reflué une première fois en août, puis une seconde fois, formant un “W”.
On retrouve une figure équivalente, dans le coin inférieur gauche du graphe, marquant la correction des cours de l’or à la fin de 2009-début 2010. A la suite de ce “W”, les cours avaient très fortement monté jusqu’à la correction survenue au mois d’aout dernier. A très court terme, les cours devraient monter pour aller se frotter à la résistance matérialisée par l’oblique rouge, avant d’essayer de revenir dans le canal  en traits noirs gras.
2) La Mère de toutes les Crises
Alf Field nous parle des cygnes noirs, dont la migration obscurcit le ciel de notre horizon économique, comme un facteur de hausse formidable pour l’Or.
Mais si on se réfère à la crise précédente, en 2008, on constate que le désordre bancaire et monétaire qui avait suivi la chute de Lehman Brothers mi septembre, avait contraint banquiers et financiers à vendre l’or, l’argent et toutes les valeurs qui avaient le mieux résisté à la crise boursière due aux “sub-primes”.
Sur le graphe, on voit que la consolidation en “W”  de la hausse précédente était presque terminée, quand soudain “patatrac”, Lehman explose en vol. Les 4 mois suivants ont été agités sur les marchés, formant une nouvelle jambe de baisse.  Certaines mines ont perdu jusqu’à 90% de leur valeur de 2007 et beaucoup d’investisseurs ont tout perdu, en devant vendre à ce moment-là.
La crise des produits dérivés pourrait provoquer une hécatombe similaire. Jim Willie évoque 20 Lehman Brothers … le QE de la Fed et de la BCE sont autant de rustines pour éviter la catastrophe d’exploser. Mais ce ne sont jamais que des rustines, qui ne sont pas de taille à arrêter le tsunami de 707 TRILLARDS DE DOLLARS de produits dérivés.
Si on prend du recul et qu’on regarde un graphe mensuel, on constate qu’il y a de la marge à la baisse par rapport à celle de 2008. Regardez le RSI en bas du graphe.
Les cours devraient profiter de l’embellie, finir ce beau “W”, peut être aller jusqu’au support (noir gras), faire un “throw-back” pour valider le passage de l’oblique rouge avant de rebondir…
Mais que se passera t’il quand le tsunami des dérivés interviendra en février ou en mars ? Pour Alf Field on s’envole à la hausse avec 75% de chance … 😉
D’après nos informations, certains très gros acteurs de la Banque Européenne, dont on-ne-dit-pas-le-nom, joueraient les 25% de chance contraires, restant en liquide pour acheter plus bas.
Evidemment ces gens-là ne sont pas liquides en Euro et peuvent zapper finement d’une monnaie à l’autre, ce qui n’est pas votre cas.
Ce qui est vrai pour l’Or le sera également pour l’Argent…. et les bourses
Ce qui fera s’envoler l’or a plus de chance d’être en rapport avec l’Iran et Israël. Si cela n’arrive pas à TCT, ce facteur n’interviendrait que dans la deuxième moitié de 2012.
Pour vous, le mieux est de ne pas jouer mais d’assurer vos arrières en vous hâtant lentement…. car nul ne connait le temps qui nous est imparti. 😉

Voilà ci-dessous, un graphe affiné du mouvement attendu en Hebdomadaire à CT

1)  1)  Continuation du mouvement haussier … franchissement de l’oblique du canal baissier puis les cours arrivent au contact du bas du canal LT (noir gras)…
2) Premier refus … courte jambe de baisse pour aller s’appuyer sur l’oblique baissière, ce qu’on appelle un « throw-back » ou un « pull-back » pour valider le mouvement haussier.
3) Nouvelle jambe de hausse pour essayer de ré-intégrer le canal haussier … franchissement possible, tout dépendra de la vitesse de la hausse précédente et de la crise …
4) La chute des cours, si elle doit avoir lieu,  va être liée à l’amplification de la crise de la dette en Europe d’abord, aux Etats Unis ensuite, avec un décalage de 2 à 3 semaines.

Quand cela pourrait il intervenir ?
Certaines sources évoquent fin février ou mars, cela devrait être possible d’affiner en regardant les échéanciers des adjudications d’obligations européennes et américaines dans les semaines à venir.

La chute pourrait nous amener les cours à retester la Moyenne Mobile à 40 mois autour de 1.400  Avant un violent rebond au début de l’été. La jambe de hausse attendue par Alf Field n’intervenant alors qu’avec la matérialisation d’un conflit au Moyen Orient, qui pourrait intervenir au Quatrième trimestre 2012.
Ceci n’est qu’une alternative pessimiste pour contrebalancer l’hypothèse optimiste de Alf Field, et en aucun cas une recommandation pour prendre une position sur les marchés.

Carpe Diem

42 Commentaires

  1. Un grand merci à Menthalo qui a pris la peine pour ses lecteurs de traduire l’ensemble du texte.
    Je ne suis pas toujours en accord avec vos analyse mais force est de constater que vous donnez beaucoup de temps aux autres.

  2. Je viens d’affiner le mouvement que j’anticipe dans la hausse avec un graphe Hebdo, qui devrait être mis en ligne dans les minutes qui suivent.
    Une fois encore, ce n’est que l’alternative que Alf Field ne s’est pas donné la peine d’évoquer.
    Alf Field est une pointure dans l’analyse technique… moi pas.

    • “Ceci n’est qu’une alternative pessimiste pour contrebalancer l’hypothèse optimiste de Alf Field, et en aucun cas une recommandation pour prendre une position sur les marchés”.

      J’aurai plutôt dit que l’hypothèse de Alf Field est pessimiste… puisqu’elle correspond au cygne noir. Je note que d’hypothèses en hypothèses, personne n’est sûr de rien, si ce n’est que l’économie est dans un état catastrophique. Mais cela peut durer des mois voire des années comme cela. La réalité est que la probabilité que cela se termine bien est très faible.

  3. La banque de Corée va acheter de l’or, et s’attend à ce qu’il remplace le dollar

    La banque de Corée n’avait pas acheté d’or depuis 11 ans, mais devrait bientôt commencer à acheter du métal jaune, rattrapant ainsi les autres banques centrales qui ont commencé à investir sur le métal jaune à partir du mois de Septembre de l’an dernier.

    Un employé de la banque de Corée déclarait récemment que ‘la banque a mis en place un nouveau plan de gestion de ses devises étrangères applicable dès cette année, et a également longuement observé les politiques économiques employées par les banques centrales d’autres nations ainsi que les tendances sur le marché global de l’or. Etant donné les changements étant actuellement opérés sur la sphère financière, le nouveau plan de gestion de la banque de Corée est vital’.

    Selon quelques experts, ce commentaire est une preuve que la banque de Corée s’apprête à acheter de l’or. La Corée possède la sixième réserve de devises étrangères, mais se classe 56e pour ce qui est de ses réserves d’or.

    La Chine, possédant la plus importante réserve de devises étrangères de la planète, a secrètement acheté plus de 454 tonnes d’or au cours de ces six dernières années. Cela a intensifié la compétition des pays quant à diversifier leurs réserves de devises sur l’or.

    En mai de cette année, la banque de Corée possédait 14,3 tonnes d’or, soit bien moins que les Etats-Unis (8134 tonnes), l’Allemagne (3413 tonnes), la Chine (1054 tonnes), le Japon (765 tonnes), la Russie (537 tonnes), Taiwan (424 tonnes), les Philippines (154 tonnes), Singapour (127 tonnes), la Thaïlande (84 tonnes), et la Malaisie (36 tonnes).

    Pire encore, la part de l’or dans les réserves de devises étrangères de la Corée est la plus faible de la planète – 0,19% selon son prix marché, et 0,03% selon sa valeur comptable.

    Vous pourrez trouver les réserves de la Banque Centrale de Corée ici, et celles de la Chine là.

    La Chronique de l’Or

    24hGold

  4. Si on regarde les produits dérivé sur l’or Papier, on vois une grave perte de confiance envers le papier. Tant que ces bulles des matière première et des ETF ne seront pas dégonflée, les cours vont être malmenée par le même genre de “mauvais perdant” qui manipule l’économie.
    Alors oui, il devront vendre leur bijoux de famille pour boucler les comptes ou réalisée leur faillite.
    Mais ça ne ferras qu’apporter du crédit à ceux qui n’ont plus confiance dans les monnaies.

  5. Je lis tous les jours les commentaires de Menthalo avec assiduite,et moi aussi je le remercie de prendre de son temps pour nous informer.

  6. Bon ,imaginons (il faut être bigrement doué …!!!) que je posséde des milliers de louis d’or,de napoléons….
    je ne sais d’ailleurs pas trop ce que c’est (jamais vu !!!)
    Dites moi ,quand j’aurai gagné au loto,(très vite alors ! ) puis échangé mes kilos d’euros contre ces piècettes d’or :
    COMMENT VAIS JE FAIRE MES COURSES chez Lidl,Auchan,au marché,aux fripes etc…???
    Quelle forme de “monnaie” me sera rendue si nécessaire ??????????????
    Suis je à peu près assuré de pouvoir sortir sans être égorgé puis dévalisé????
    Pas Simple à mon avis.
    UNE SEULE SOLUTION = Un lopin de terrain avec :
    patates ,poireaux,petits pois et haricots verts et + si “monnaie” (laquelle ? )
    MAIS ,
    Qui fera la “Garde” ,muni d’un fusil de chasse,pour préserver mon “Bien” contre les inévitables et très nombreux prédateurs-voleurs?
    Vous voyez : NO SOLUTION….
    A moins qu’ici,sur ce site qui DOIT EXISTER ET SE DEVELOPPER +++ ,nous soyions en mesure,après réflexions et mises en commun de nos cogitations (même si un peu “fumeuses” ou/et provocatrices) de pouvoir apporter quelque soulagement à nos anxiétés légitimes !!!

    • @lucie2

      Disont que si la monnaie euro disparait. Tout vos économies en euo sur des pièces d’or ou argent pourra :

      se revendre sur une nouvelle monnaie franc ou autre ou faires vos courses ou autres achats (bien sûr avec une pièce de nap nous irons pas acheter une baquette de pain mais des courses alimentaires en négociation avec un commerçant).

  7. Je vais être un peu hors sujet, mais c’est marrant, cette suite de Fibonacci on la retrouve un peu partout ? Finalement, cette histoire de “Nombre d’Or”, et de “Divine Proportion”, ce n’est peut-être pas du flan ?

  8. tout un symbole pour les moutons

    Recevoir la Toison d’Or 8 jours après avoir célébré Jeanne d’Arc, pas besoin d’étre grand historien pour savoir que ce Philippe Le Bon, grand Duc d’Occident,initiateur de cette Toison d’Or etait l’ennemi particulier et cousin de Charles VII, le Vendeur de Jeanne d’Arc,capturée à Compiègne par Luxembourg; ce Duc de Bourgogne s’est abaissé à vendre aux Anglais Jeanne La Pucelle :que voila une décoration détestable !

  9. “Selon le World Gold Council, les stocks d’or mondiaux seraient de 165 000t. Parmi ce stock, 51% est accaparée par la bijouterie et 12% par des utilisations industrielles. L’or en tant qu’investissement ne représente que 58 500t.”

    http://revolution-monetaire.blogspot.com/2011/02/etalon-or-le-retour-en-grace-dune-idee.html

    Je vous conseille par ailleurs ce blog fort intéressant, qui fait la promotion du “100 % monnaie”, antithèse du système de réserve fractionnaire bancaire qui nous a mené où nous sommes actuellement.

  10. Entièrement d’accord avce la simulation de Carpe Diem. L’Iran est sur la route de …..BAKOU. Eternel recommencement. Les dés seraient-ils déjà jetés ?

    • Tout le monde n’est pas pour intensifier les sanctions sur l’Iran.

      Le gouvernement japonais qui importe 10% de son petrole avec l’Iran, vient d’annoncer, officiellement, son refus… Pourtant, le ministre français des Affaires étrangères, qui a rencontré son homologue japonais, à Tokyo, avait essayé, pourtant, de convaincre le Japon de rejoindre les Etats-Unis et leurs alliés européens, pour imposer de nouvelles sanctions anti-iraniennes.

      La Chine, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, a annoncé son opposition à l’intensification des sanctions anti-iraniennes…

      Le ministre sud-coréen de l’Economie vient d’annoncer, récemment, que les sanctions contre le secteur pétrolier de l’Iran pourraient fragiliser l’économie mondiale.

      Par ailleurs, le président pakistanais a déclaré qu’Islamabad ne voulait absolument pas réduire le taux de ses échanges économiques et commerciaux avec eux. Dans le même temps, l’Inde, qui est le plus grand importateur de pétrole iranien, a annoncé qu’elle ne céderait pas aux pressions des Etats-Unis et de leurs alliés occidentaux, pour boycotter le pétrole iranien.

      Et, enfin, le vice-ministre russe des Affaires étrangères a mis en garde contre les conséquences négatives des sanctions contre le secteur de l’énergie de l’Iran, tandis que la Turquie a annoncé, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, qu’Ankara n’avait absolument pas l’intension de rejoindre les rangs des pays qui tentent d’augmenter les pressions économiques contre ce pays.

      Malgre cela, on va encore nous faire le coup de la communaute internationale qui aurait decide d’intensifier l’embargo. Et les medias alignes propageront ce mensonge.

      http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/163993-de-nombreux-pays-refusent-daccepter-les-sanctions-de-loccident-contre-liran

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici