Trader Noé – Analyse du 17 février 2012

89

L’indice E-mini SP 500 reste toujours dans son canal ascendant de début d’année. Désormais, nous surveillerons les résistances 1364-1375 et 1400 points, mais aussi le support phare des 1333 points correspondant à 3350 points sur le Future CAC 40.

Espérons que le titre Peugeot pourra se redresser et repasser au-dessus des 16.4 puis 18 euros dans un premier temps. En revanche, la rupture du support des 13.4 déclencherait probablement un retour sur la zone support 11.5-11 euros. La rupture des 10.7 euros déclencherait ensuite une nouvelle accélération dans la tourmente des indices. Dans ce cas, le siège serait prié d’intervenir pour éviter que le cours ne chute davantage suite à une spéculation abusive. (Sortez de la bourse pour éviter toutes les manipulations et investissez la trésorerie dans des valeurs refuges).

De même, pour Air France, nous surveillerons attentivement le support des 4.5 euros. Sous ce seuil, une accélération pourrait se déclencher vers les supports des 3.4-2.9 euros.

Le 30 mai 2011, nous étions très positif sur le titre Hermes, nous avions précisé que le cours pourrait se rapprocher des 250 euros alors qu’il était à 170 euros environ. Actuellement, le cours évolue à proximité des 290 euros et le cours a progressé de 60 %. C’est un arc inversé. Désormais, les résistances des 295-310 euros sont importantes. Tant que le cours évolue au-dessus des 280 euros, la tendance reste haussière. Cependant, si le cours cassait ce support, allégez les positions et attendons de nouveaux supports pour se placer.

3 Commentaires

  1. Merci pour votre analyse matinale, pourriez vous juste m’expliquer pourquoi vous ne vous référez pas dans votre prospective à l’évolution du Djones.

    Il reste l’indice phare et c’est toujours sa chute qui a provoqué en cascade la chute des autres places boursières.

    Or, ce Dow jones approche tout doucement des 13.000 points, ce qui est en soi un prodige quand on connait la situation des Etats Ruinés d’Amérique. Le dow jones avait atteint les 14000 au début de la crise des subprimes.

    Ce qui me fait dire que vu la vitesse de progression de l’indice, vu qu’il serait incompréhensible qu’il performe au delà de 14000 (à ce titre là 13500 me parait un point pifométrique pertinent), il peut être fortement envisageable qu’à la mi mars on puisse assister à la chute finale.

    http://bourse.lemonde.fr/vals/US/index/US2605661048-graphique-historique-dow+jones+industrial.html

    La mi-mars est également la période anniversaire de Fuckhisma. Et comme de par hasard, on assiste au recrudescence de seisme supérieur à 6, les volcans toussent de plus en plus, les dauphins s’échouent en masse…

    Les avalanches de Qe 1,2,3… des banques centrales sont sensés juste retardées les choses. Un peu comme un shot de crédit pour maintenir le consommateur hagard dans son illusion de prospérité. Rien ne sera remboursé. C’est juste pour patienter avant la grande danse de la tectonique des plaques.

    (cet avis n’engage que moi, il ne peut en aucun cas être considéré comme une recommandation pour jouer au casino de la bourse ou pour prendre du prozac)

    • Le DJ n’est pas significatif de part les valeurs qu’ils englobent. Il faut par exemple noter que durant la crise 2008 les valeurs ayant fait faillites ont été remplacées…

      Ceci dit, la question reste valable… le S&P 500 est très haut, le NASDAQ également… Ils montent simplement parce que les indicateurs américains poussent les robots à acheter. Il n’y a pas de logique long terme derrière cette hausse des indices et cela peut encore durer un moment.

  2. “Aux Etats – unis, maintenant les marchés sont surachetés et une correction est à venir très bintot.” Marc Faber. De toute manière c’est pareil en Europe, le CAC à 3440 pts ! Le gros arc à poulies pour le printemps Noé ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici