Poutine esquisse son programme 2012 pour la Russie

668

Le président russe Dmitri Medvedev a trouvé un terrain d’entente avec Washington concernant l’expédition de fournitures militaires en Afghanistan et un arrêt des ventes de missiles antiaériens à l’Iran. Dans la perspective du prochain retour de V. Poutine au Kremlin, probablement jusqu’en 2018, les analystes s’interrogent : est-ce que la politique étrangère de la Russie va radicalement changer ? Le futur président de la Russie vient de publier un essai, justement sur la politique étrangère de son pays, dans lequel il dit que les Russes doivent se serrer les coudes dans un monde qui devient dangereux et où les vues de Moscou doivent être prises en compte, même si cela se traduit par un front du refus aux Occidentaux.

Poutine écrit : « La Russie n’est traitée avec respect que lorsqu’elle est forte et reste ferme sur ses deux pieds ». Et la seule manière de créer un monde sécuritaire pour les Etats-Unis, c’est de le faire avec la Russie, certainement pas en cherchant à l’affaiblir géopolitiquement, ou tenter de nuire de quelque manière à son potentiel de défense.

De l’avis de Viktor Kremeniouk, directeur adjoint de l’Institut d’études canadiennes et américaines, la coopération du Kremlin avec l’Occident devrait se faire au cas par cas. Selon lui, les Russes ont maintenant de sérieux doutes sur les bonnes volontés de l’Occident à l’égard de la Russie. D’ailleurs, Poutine vient de mettre (encore) en cause la politique étrangère et agressive des Etats-Unis qui, systématiquement, empiètent sur des régions considérées jusqu’alors chasse gardée de la Russie. Poutine dit que cette agressivité survient comme par hasard dans un contexte électoral russe important. Poutine interprète le printemps arabe comme une tentative occidentale d’influencer une région où la Russie détient de sérieuses parts de  marché. Ce qui s’est produit avec la Libye est une gifle pour la Russie. C’est bien pourquoi la Russie ne bougera pas d’un iota sur la Syrie.

Poutine en profite pour accuser ces nombreuses ONG qui sévissent en Russie, sont financées par les Occidentaux, et sont utilisées pour le déstabiliser personnellement. Fort de l’expérience acquise durant ses nombreuses années de services comme officier du KGB, il dit bien connaître ces réseaux de financement extérieurs. Poutine affirme que le but des financiers de ces pseudo-ONG est de l’empêcher de bien gérer le destin des citoyens russes, de fragiliser la Grande Russie.

Poutine met également en lumière les relations fructueuses existant entre la Russie et la Chine. Il fait l’éloge de l’expansion économique de la Chine et du modèle de Pékin que la Russie doit imiter. Selon Alexander Lukin, directeur d’East Asian Studies à l’Université de Moscou, la Russie va considérablement développer ses relations commerciales et ses investissements avec la Chine.

Pour conclure, Poutine annonce que le monde va assister au grand retour de la Russie sur la scène internationale. La Russie de Poutine sera incontournable dans les gros dossiers régionaux et la résolution des bouleversements géopolitiques majeurs qui se préparent au Proche-Orient. En privé, Poutine confie que l’avenir de l’Europe occidentale est “extrêmement sombre”… Il faut interpréter cela à la lumière de la rencontre quasi-secrète qui a récemment eu lieu entre lui-même et Henry Kissinger, et où les deux blocs ouest/Russie se sont entendus sur certains partages (voir le dernier numéro de LIESI qui vient d’être publié). La teneur de ces accords explique ce que nous avons récemment écrit sur A. Merkel, l’ancien agent communiste de RDA.

66 Commentaires

  1. Vladimir Poutine pourrait être élu dès le premier tour avec 61,80% des voix, selon des premiers résultats partiels.

  2. L’entité Sioniste et communiste vont se battre sur le sol Européen, à l’issue de cette troisième guerre mondiale, ils se partageront le gateau européen. Mais alors la gouvernance mondiale la dedans ?

    • “On retourne vers le communisme” dites vous !

      Mais on y est déjà ! 80% des lois sont décidées à Bruxelles !

      Herman Van Rompuy a annoncé avoir été reconduit à la tête de l’Union européenne pour un mandat de deux ans et demi et avoir été nommé en plus « Président des sommets de la zone euro ».

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/03/01/97001-20120301FILWWW00723-van-rompuy-reconduit-a-la-tete-de-l-ue.php

      Le peuple européen a-t-il voté pour lui ? Non. de plus, n’était-il pas le seul candidat ?

      M. Van Rompuy, l’ancien Premier ministre belge, avait été nommé fin 2009 à la présidence du Conseil européen, poste créé par le traité de Lisbonne.

      Mais au fait, le traité de Lisbonne n’a pas été ratifié par les peuples européens. C’est donc contre les peuples que la technocratie européenne continue d’avancer et se donne un Président, co-opté par les puissants du milieu bancaire !

      Drôle de démocratie, n’est-il pas ?

      En plus, voilà que le Grand Orient de France est déterminé à peser sur la présidentielle française (on adore les superlatifs ! Il y a aussi le Grand Maître etc….)

      Le GODF a décidé d’inviter tous les candidats à la présidentielle française (sauf la candidate du FN jugée anti-républicaine). à venir s’expliquer avec les Frères sur les grands enjeux de société…selon eux : euthanasie, mariage et adoption homosexuelle, le nucléaire, la loi de 1905, les cellules souches, le cumul des mandats,la laïcité, la solidarité sociale, la citoyenneté, l’environnement, la dignité humaine…

      Le grand-maître Guy Arcizet explique : «On a un réseau, on va s’en servir. Y compris en allant voir ceux qui nous représentent, en les empêchant de dormir, même à 2 heures du matin…»

      En démocratie pourtant, il ne doit rien y avoir entre le peuple et les élus ! Le peuple décide , pas les loges !

      http://www.liberation.fr/politiques/01012392970-les-francs-macons-en-campagne

      vous avez raison, on retourne au communisme !

      • L’amoralité va de paire avec le communisme !

        Et c’est un peu normal que le PS sorte qu’il n’y a plus de droit immuable !

        C’est ainsi que nous l’explique Marisol Touraine, députée socialiste d’Indre-et-Loire, présidente du conseil général, en charge des questions sociales et de santé dans l’équipe de campagne de François Hollande :

        “L’enjeu est de prendre en considération l’évolution de la société, et de ne pas considérer qu’il y aurait une sorte de droit immuable. […] La société évolue, et nous devons en permanence nous interroger sur les règles que l’on doit s’appliquer. […] Il ne s’agit pas de prôner l’aide active à mourir pour tout le monde. Il s’agit d’ouvrir un droit, comme il y a un droit pour l’IVG. […] Quand je dis s’adapter, c’est aussi constater que les valeurs qui traversent la société évoluent. […] Cela va se traduire simplement par une loi qui lèvera toute ambiguïté sur le fait qu’un couple est composé de deux personnes, quel que soit leur sexe.”

        Il n’y a donc plus de limite. Après un couple composé de 2 personnes indistinctes, pourquoi pas un couple composé d’un majeur et d’un mineur, voire de 3 personnes ?

        Et est-il souhaitable qu’un enfant naisse volontairement sans père ou sans mère pour le plaisir égoïste d’un couple homo ? D’autre part, le cerveau n’étant pas bien sexué, quand il enregistre un plaisir jouissif pour la première fois, il s’en souvient et cherche ensuite à le reproduire. Un phénomène que les drogués connaissent bien. L’éducation sexuelle ne consiste-t-elle pas à prévenir les élèves de ce principe ? Malheureusement, elle ne peut plus le faire, car discriminatoire pour les homos !

      • Et qu’en pense l’église ?

        Pour elle, cette idée qu’il faut avant tout changer les structures et non les comportements, qui, eux, suivront le changement des structures, repose sur une vision fondamentalement matérialiste de l‘homme, qui rejoint largement l’analyse marxiste : la morale (« les superstructures ») reflète les rapports de production (« l’infrastructure »). Benoît XVI s’est radicalement élevé, à juste titre contre cette idée, en disant que, même avec les modèles économiques les plus justes du monde, s’il n’y a pas d’hommes justes, il n’y aura pas de société juste.

        Reste la question, si souvent discutée, du capitalisme. Il est clair que la doctrine sociale a toujours condamné le communisme comme « intrinsèquement pervers ». Léon XIII, s’il dénonce avec vigueur les injustices dont les ouvriers sont victimes, il ne condamne pas pour autant les institutions du marché, à commencer par la propriété, et s’agissant du capitalisme, comme l’écrira Pie XI en 1931, « ce régime, Léon XIII consacre tous ses efforts à l’organiser selon la justice ; il est donc évident qu’il n’est pas à condamner en lui-même ».

        Si l’Eglise défend la propriété, l’entreprise le marché, la libre créativité humaine dans le secteur économique, la responsabilité, etc. comme le fait Jean-Paul II dans le fameux paragraphe 42 de Centesimus annus sur le bon capitalisme, le Pape n’en discutait pas moins du vocabulaire : à capitalisme, il préférait économie de marché ou économie libre. Et surtout, exactement comme le fera Benoît XVI, il montrait à quelles conditions ces institutions du marché étaient acceptables : un cadre juridique ferme, et donc d’abord un état de droit, et une éthique. Mais l’éthique est celle d’hommes libres et responsables, pas celle d’institutions anonymes, comme Jean-Paul II l’a très bien expliqué à propos des « structures de péchés » qui sont une accumulation de péchés personnels, alors qu’une institution, dit-il « n’est pas par elle-même sujet d’actes moraux ».

        L’Eglise est en réalité très critique vis-à-vis de nombreuses pratiques économiques actuelles, mais elle condamne avant tout la façon dont les hommes se comportent dans les institutions économiques et leur refus de tenir compte de la dignité des personnes et du bien commun. L’analyse de Benoît XVI a fait progresser la réflexion en distinguant trois domaines, la politique (les lois justes), l’économie (le contrat) et la société civile (le don et la gratuité). Et il a dénoncé le « monopole » de la politique et de l’économie étouffant la société civile, c’est-à-dire étouffant les familles, les associations, les groupes caritatifs, etc. non pas dans une sorte de mise sur le même plan de tous les « pouvoirs », mais pour remettre chacun à sa place.

        L’Etat ne se grandit pas en voulant se faire lui-même commerçant, banquier ou assureur. L’Etat retrouverait son rôle, donc la politique sa noblesse, si elle se recentrait sur ce qu’elle est la seule à pouvoir faire, à commencer par défendre les droits fondamentaux des personnes, et d’abord le droit à la vie et, plus généralement, les « principes non négociables ».

      • C’est n’importe quoi. Vous ne savez pas ce qu’est le communisme apparement. Abstenez vous plutot que de dire ce genre de choses. Sans animosité; mais avec les yeux brulés. a+

  3. Pour moi c’est plutôt guerre civile en europe et le feu dans le monde musulman, malheureusement. Après la 3eme restera plus beaucoup de sionistes, ni de musulmans, de mon avis.

  4. @ eusebius, l’attitude de certains responsables allemands est une honte et le silence français aussi ! les grecs vont devoir choisir entre un 4ème reich ou une sortie de l’europe !

  5. Vladimir Poutine “élu” président de Russie le 04 mars, jour de la St Casimir, patron de Pologne, de Lituanie et des jeunes!
    120 ans après sa mort en 1604, on ouvrit son tombeau pour sa translation dans l’église que Sigismond III venait d’élever sous son vocable, on trouva son corps frais et entier qui, entre ses mains tenait cette hymne à la Sainte Vierge, extrait:

    “Purifiez les coupables et rendez-les dignes de tous les biens célestes ; Salut, ô Vierge sainte, vous par qui les portes du ciel ont été ouvertes à des misérables, vous que les ruses de l’ancien serpent n’ont jamais séduite ; Vous, la réparatrice, la consolatrice des âmes au désespoir, préservez-nous des maux qui fondront sur les méchants ; Demandez pour moi que je jouisse d’une paix éternelle, et que je n’aie pas le malheur d’être en proie aux flammes de l’étang de feu ; Demandez que je sois chaste et modeste, doux, bon, sobre, pieux, prudent, droit et ennemi du mensonge ; Obtenez-moi la mansuétude et l’amour de la concorde et de la pureté ; rendez-moi ferme et constant dans la voie du bien.

    • @michel;

      En espérant que l’adhésion de la Pologne à l’OTAN ne soit pas le prétexte à une énième guerre en Europe. Que Saint Casimir veuille bien écoutez nos angoisses.

  6. Shimon Peres : Israël “vaincra” s’il est obligé d’affronter l’Iran

    “L’Iran est un régime diabolique, cruel, moralement corrompu”, a déclaré M. Peres devant des milliers de délégués de l’Aipac, principal lobby pro-Israël aux Etats-Unis.

    Israël “vaincra” s’il est obligé d’affronter l’Iran, a déclaré dimanche le président de l’Etat hébreu Shimon Peres dans un discours prononcé devant un lobby pro-Israël à Washington.

    “L’Iran est un régime diabolique, cruel, moralement corrompu”, a déclaré M. Peres devant des milliers de délégués de l’Aipac, principal lobby pro-Israël aux Etats-Unis. “La paix est toujours l’option que nous privilégions, mais si nous sommes obligés de combattre, croyez-moi : nous vaincrons”, a-t-il ajouté. “Toutes les options sont sur la table”, dit-il, faisant référence à une option militaire.

    OBAMA “N’HÉSITERA PAS À UTILISER LA FORCE”

    Le régime iranien “est basé sur la destruction, c’est un affront à la dignité humaine”, a ajouté le président israélien. “L’Iran est le centre, le mécène et le financier de la terreur dans le monde. L’Iran est un danger pour le monde entier”, a-t-il ajouté. “Il menace Berlin comme Madrid, Delhi comme Bangkok. Pas simplement Israël”, a-t-il dit. “L’ambition de l’Iran est de contrôler le Proche-Orient, il pourra ainsi contrôler le plus grande partie de l’économie mondiale. Il doit être stoppé et il sera stoppé”, a poursuivi le Prix Nobel de la Paix.

    Le président américain a également prononcé un discours devant cette assemblée annuelle, à la veille d’une rencontre très attendue avec le premier ministre de l’Etat hébreu Benjamin Netanyahu. Barack Obama a estimé qu'”on parle trop de guerre” contre l’Iran, tout en assurant qu’il “soutient” Israël face à Téhéran et a réaffirmé qu’il “n’hésitera pas à utiliser la force” pour défendre les intérêts américains. Il a cependant ajouté que l’Iran pouvait “encore choisir la voie diplomatique” pour résoudre la crise sur son programme nucléaire controversé.

    http://www.lemonde.fr/international/article/2012/03/04/shimon-peres-israel-vaincra-s-il-est-oblige-d-affronter-l-iran_1651718_3210.html#ens_id=1389841&xtor=RSS-3208

  7. Bientôt en France ?

    La Grande Bretagne veut privatiser des services de police

    Le gouvernement britannique entend confier à des entreprises privées des responsabilités qui relèvent actuellement de la police, notamment la conduite d’enquêtes criminelles et de patrouilles de quartiers, selon des sources concordantes.
    La Grande Bretagne veut privatiser des services de police

    ©AFP

    Les polices de deux régions anglaises, celles des West Midlands (centre-ouest) et du Surrey (sud-est), ont sollicité des sociétés privées comme G4S pour qu’elles prennent en charge des services qui leur incombent actuellement, comme le suivi d’individus à hauts risques ou encore la détention de suspects, a rapporté le quotidien britannique The Guardian.

    Un tel contrat représenterait une valeur potentielle de 1,5 milliard de livres (1,8 milliard d’euros ou 2,4 milliards de dollars) sur une période de sept ans, selon le journal.

    Le gouvernement britannique « soutient » la démarche de la police « qui examine un partenariat avec le secteur privé afin de faire des économies et de mieux servir le public », a réagi à l’AFP un porte-parole du ministère de l’Intérieur.

    « Les sociétés privées ne pourront pas arrêter de suspects, et elles ne seront pas les seules responsables des enquêtes criminelles », a-t-il précisé.

    Le gouvernement britannique, dirigé par le conservateur David Cameron, a prévu de faire 20 % d’économies dans le budget de la police sur une période de quatre ans dans le cadre d’un vaste plan d’austérité.

    http://www.lesoir.be/actualite/monde/2012-03-03/la-grande-bretagne-veut-privatiser-des-services-de-police-900630.php

    • @Peet13
      Merci pour le lien , un excellent discours , bien des vérités .
      Mais auras t-elle les 500 signatures pour pouvoir se présenter ?
      Ce n’est pas certain.
      Le bonjour aux marseillais ,un bon souvenir de jeunesse.

  8. Encore un autre hiver – Les Restos s’adressent aux candidats

    Aujourd’hui, les Restos du Cœur invitent chaque candidat à la présidentielle à s’arrêter un instant autour de problématiques vitales pour près de 3 millions de personnes en difficultés.

    Alors que la crise est dévastatrice, et à quelques jours d’une échéance électorale majeure, l’association a choisi de témoigner, pour se faire l’écho des personnes que l’on écoute peu et qui viennent pourtant chaque année plus nombreux demander secours.

    Depuis plus de 25 ans, le combat des 60 000 bénévoles des Restos pour maintenir l’aide aux plus démunis a, conformément à l’esprit fondateur de Coluche, rassemblé au-delà des clivages politiques.

    Chaque candidat est donc destinataire de six fiches thématiques issues des constats de terrain. Parce que le message est plus convaincant quand il est illustré avec un peu de légèreté, le titre des Enfoirés « Encore un autre hiver » co-écrit par Grégoire et Jean-Jacques Goldman accompagne cette interpellation.

    L’association invite donc, sans prétention, à s’interroger et à agir, chacun dans son rôle: l’Etat comme garant des droits fondamentaux, le monde associatif comme partenaire responsable du combat contre la misère.

    Si les moyens leur sont favorisés, si l’indépendance et la créativité associatives sont préservées, les Restos pourront poursuivre leurs actions « permettant d’accompagner sans assister » et aider ainsi près d’un million de personnes à vivre dans la dignité.

    Cliquez pour télécharger les fiches thématiques :

    Accueil inconditionnel et sanctuarisation
    Encourager la générosité, confiance des donateurs
    Logement, hébergement et mixité sociale
    Politique européenne de sécurité alimentaire
    Pouvoirs publics et associations
    Retour à l’emploi et IAE

    Cliquez ici pour télécharger la lettre ouverte aux candidats

    http://www.restosducoeur.org/content/encore-un-autre-hiver-les-restos-s%E2%80%99adressent-aux-candidats

    http://www.youtube.com/watch?v=qmwU_64-0Tw&feature=related

  9. Qu’est ce que le projet de taxes sur l’or

    La nouvelle taxe sur l’or serait une taxation des transactions à hauteur de 10% au lieu de 7,5%. Il restera aussi la taxe de 0,5% en plus appelée CRDS, contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS). Cette nouvelle taxe a comme intention d’être justifiée par la hausse des cours du métal précieux ses dernières années.

    Quand le projet de loi va t il être voté?

    Pour le moment, le projet de loi ne semble pas être d’actualité à l’Assemblé. La proposition de loi a été faites le 10 janvier 2012, mais son vote ne devrait pas avoir lieu avant les élections à moins d’un revirement stratégique. En effet, cela pourrait avoir un impact sur la population en montrant une taxe qui montre que l’on taxe soit disant essentiellement les “riches” qui possèdent plus d’or.

    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=taxe+sur+l%27or+2012&source=web&cd=3&ved=0CDMQFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.orpostal.biz%2F2012%2F01%2F30%2Fprojet-de-taxe-sur-l-or%2F&ei=ndtTT7rUJdO08QOsoKnzBQ&usg=AFQjCNHNXJ-BmYP7C9-uXIpALO-4ahrdrQ

  10. imaginez avec hollande qui propose de taxer les riches à 75 % et un amalgame genre ceux qui possèdent l’or sont les riches !

  11. Jeudi 19 Janvier 2012

    Pour un démontage concerté de l’euro

    Bien que nos concurrents américain et chinois aient intérêt à la survie de la monnaie unique européenne, celle-ci est condamnée, tôt ou tard, à une explosion incontrôlable. C’est pourquoi, afin d’éviter ce désastre, les signataires de ce texte proposent qu’une concertation européenne soit engagée en vue d’aboutir au démontage nécessaire de l’euro. » Les douze économistes signataires, parmi lesquels Jean-Luc Gréau, Jacques Sapir et Jean-Claude Werrebrouck, estimant que « l’obstination des gouvernants à foncer, à marche forcée, dans l’impasse de l’euro ne peut conduire qu’à une aggravation générale de la situation économique en Europe. », proposent ici un plan de sortie de l’euro.

    par Gabriel Colletis, Alain Cotta, Jean-Pierre Gérard, Jean-Luc Gréau, Roland Hureaux,Gérard Lafay, Philippe Murer, Laurent Pinsolle, Claude Rochet, Jacques Sapir, Philippe Villin, Jean-Claude Werrebrouck

    La véritable cause de la crise de l’euro, c’est la montée inexorable de la dette extérieure dans la moitié des pays de la zone. La nécessité de faire appel à des capitaux étrangers indique que la question cruciale est que leurs ressources propres n’ont pas été utilisées suffisamment pour développer les capacités productives des pays concernés et les rendre compétitives. Si l’on retranche les créances que possède chacun des pays, une dette extérieure nette touche les deux tiers des membres de la zone euro.

    Les plus affectés sont les pays les moins compétitifs, comme la Grèce, le Portugal et l’Espagne ainsi que l’Irlande. Un deuxième groupe de pays comprend l’Italie, où la dette extérieure nette est de 27 %, et la France, dont les 30 % sont dus pour l’essentiel à une accumulation de sorties de capitaux d’investissements directs à l’étranger ; pour la Finlande et l’Autriche, la dette nette demeure minime, représentant moins de 8 % de leur PIB. Non seulement les autres pays de la zone euro ne sont pas concernés, mais ce sont au contraire des créances extérieures nettes qui apparaissent pour les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et surtout pour l’Allemagne.

    Dans ces conditions, l’obstination des gouvernants à foncer, à marche forcée, dans l’impasse de l’euro ne peut conduire qu’à une aggravation générale de la situation économique en Europe. Bien que nos concurrents américain et chinois aient intérêt à la survie de la monnaie unique européenne, celle-ci est condamnée, tôt ou tard, à une explosion incontrôlable. C’est pourquoi, afin d’éviter ce désastre, les signataires de ce texte proposent qu’une concertation européenne soit engagée en vue d’aboutir au démontage nécessaire de l’euro. Celui-ci pourra se faire selon les six modalités suivantes.

    1) Des monnaies nationales seront recréées dans chacun des pays de la zone. Cela se fera en échangeant un euro existant contre une unité de cette nouvelle monnaie. Pour les billets, il suffira d’une courte période de transition, pendant laquelle les anciens billets en euros – émis par chaque banque nationale et portant aujourd’hui un signe distinctif selon le pays (marque “U” pour la France) – seront surchargés d’un tampon, avant qu’une quantité suffisante de nouveaux billets n’ait été imprimée en vue d’un échange. Pour les pièces, l’échange pourra se faire très vite puisque celles-ci comportent déjà une face nationale.

    2) A la date du démontage de l’euro, les parités monétaires des nouvelles monnaies nationales, les unes par rapport aux autres, seront définies d’un commun accord, afin de rétablir des conditions normales d’échange. Là se trouve le seul moyen de résoudre valablement le problème principal, qui est celui des dettes extérieures nettes. On tiendra compte de la hausse des prix de chaque pays depuis la création de l’euro et de la situation de ses échanges extérieurs. Les dévaluations ou réévaluations nécessaires seront définies vis-à-vis d’une unité européenne de compte, dont la valeur internationale sera calculée par une moyenne pondérée des taux de change des monnaies nationales, comme c’était le cas pour l’ancien écu.

    3) A l’intérieur de chacun des pays resteront inchangés, à la date du démontage, les prix des biens et des services, de même que les valeurs des actifs et des comptes bancaires. La disparition de l’euro fera que la dette publique de chaque Etat sera convertie dans la monnaie nationale correspondante, quels que soient les créanciers, à l’exclusion de ceux qui détiennent des créances commerciales. En revanche, les dettes extérieures des agents privés, de même que leurs créances commerciales extérieures, seront converties dans l’unité européenne de compte. Bien que cette solution favorise les pays forts et défavorise les pays faibles, elle est la seule réaliste afin d’assurer la pérennité des contrats conclus antérieurement.

    4) Sans qu’il soit besoin d’établir un contrôle des changes, tous les gouvernements déclareront des vacances bancaires pendant une période limitée. Ils fermeront temporairement les banques pour déterminer celles qui sont viables et celles qui devront faire appel à la banque centrale. Les cotations seront arrêtées pendant cette période. La solution consistera sur la base d’un principe universel à décider que la garantie sera supportée par les banques centrales, qui abandonneront leur indépendance et retrouveront les statuts d’avant les années 1970. L’Etat protégera les épargnants, en prenant si besoin le contrôle d’une partie du système bancaire.

    5) Les taux de change nominaux des monnaies nationales resteront fixés, durant cette même période, selon les parités décidées d’un commun accord. Ensuite, ils feront l’objet d’un flottement concerté sur le marché, à l’intérieur d’une marge de fluctuation de + 10 %. Un nouveau système monétaire européen pourrait alors être étudié afin de stabiliser les taux de change réels.

    6) Cette opération serait facilitée si, préalablement au démontage de l’euro, son taux de change s’était fortement déprécié vis-à-vis des autres monnaies. La fin d’un euro cher ne sera sans doute pas acceptée par tous nos partenaires ni par la Banque centrale européenne, mais la France pourra y contribuer préalablement en abrogeant la loi Giscard de 1973. Celle-ci, qui interdisait le financement de la dette publique par la banque centrale, avait d’ailleurs été consolidée une première fois dans le traité de Maastricht, puis une seconde dans le traité de Lisbonne.

    Dans le futur, nous pensons que l’on ne pourra pas faire l’impasse sur les problèmes qui ont été masqués par la crise de l’euro, en particulier l’emballement de la création monétaire privée et la dérive mondiale des systèmes bancaires, conséquence de l’abolition du Glass-Steagall Act. Adoptée en 1933 (abolie en 1999)

    NOTE:
    à la suite de la crise de 1929, la législation bancaire stricte Glass-Steagall Act a, notamment, séparé les banques de dépôt des banques d’investissement aux Etats-Unis

    Collectif
    Gabriel Colletis, Alain Cotta, Jean-Pierre Gérard, Jean-Luc Gréau, Roland Hureaux,Gérard Lafay, Philippe Murer, Laurent Pinsolle, Claude Rochet, Jacques Sapir, Philippe Villin, Jean-Claude Werrebrouck (économistes)

    Publication originale : Le Monde

    http://www.observatoiredeleurope.com/Pour-un-demontage-concerte-de-l-euro_a1717.html?preaction=nl&id=16313262&idnl=107756&

  12. La société part vraiment en vrille :

    Une sexagénaire accouche de jumeaux !!

    Une femme pasteur de 66 ans à la retraite a donné récemment naissance à des jumeaux à l’hôpital cantonal des Grisons à Coire, en Suisse, selon le journal “Sonntags-Blick”. L’information a été confirmée à l’agence ATS par l’établissement qui n’a pas souhaité donner davantage de précisions.

    Selon le journal suisse, il s’agit de la femme la plus âgée à avoir accouché en Suisse. En 2010, une mère de 64 ans avait donné naissance à une fille. Concernant la femme de 66 ans, le journal indique qu’elle est allée en Ukraine, pour organiser sa grossesse.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/03/04/97001-20120304FILWWW00131-une-sexagenaire-accouche-de-jumeaux.php

    • @Zappata;

      Les vrilles qui gouvernent certaines plantes répondent, elles, à la règle d’or.
      Ferions-nous encore partie de la nature ?

  13. Quelqu’un a-t-il déjà expérimenté sur le site ce genre de problématique ?

    En effet, il m’est totalement impossible de publier certains posts très significatifs alors que d’autres sans grande importance, sont immédiatement et normalement publiés…

    Quelqu’un a-t-il une explication ?

  14. @Usum;

    C’est Giono qui écrivait, au détour d’une description apparemment anodine d’une foire agricole dans les années 50 (“Les grands chemins”)……”…Il est franc comme l’or, elle fait juste l’alliage qu’il faut pour que celui-ci ne s’altère pas à l’usage.” (description d’un couple).
    Soyez philosophe et tentez d’adhérer à cette image, imbriquez donc des posts très significatifs à une dose plus prosaïque; sait-on jamais, ” à l’usage”……

    • Vous n’avez manifestement répondu qu’à votre propre problème…,

      et pour en revenir au mien, je précise tout de même que le post qui semble poser souci n’est pas soumis à modération. Celui-ci reste juste invisible immédiatement après sa publication.
      Quand je recommence avec autre chose que ce post, tout se passe normalement et je suis publié.

      Autrement dit, certains posts sont refoulés en temps réel sans avoir à être soumis à une quelconque modération.

      • Si c’est vrai, alors c’est qu’il y a peut être un filtre sur certains mots clés. techniquement faisable. Essayez sans les mots qui pourraient poser problême (je n’ai aucune idée de quoi peut poser problème, entendons nous bien). insérez par exemple des espaces entre les lettres. Juste pour voir…

      • J’ironisais, car, sur d’autres blogs dont celui du quotidien Sud-Ouest, je connais ça, moi aussi.
        Prenons notre mal en patience, que faire d’autre ?

  15. J’ai remplacé tous les mots clefs par des ……….., et rien à faire, le post ne passe pas à l’écran…
    Plus que curieux…………………………………………………………

  16. Des militantes du mouvement ukrainien FEMEN ont manifesté devant l’urne dans laquelle Vladimir Poutine avait glissé son bulletin

    C’est leur marque de fabrique : manifester seins nus. Depuis 2008 les activistes de l’organisation ukrainienne FEMEN organisent ce type de protestation contre le tourisme sexuel, le sexisme, les agences de mariage internationales… Elles s’étaient même rendues devant le domicile parisien de DSK en criant “Shame on you” ou encore “Descends si tu es un homme”.

    Cette fois, elles s’attaquent à un autre homme politique, Vladimir Poutine. Trois militantes ont manifesté dans le bureau de vote dans lequel le Premier ministre russe avait voté un peu plus tôt. Elles ont tenté de prendre l’urne de vote en criant “Poutine voleur”.

    Les demoiselles ont été interpellées par la police.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DgXsRpB0zqc

  17. TIEN : ““On retourne vers le communisme” dites vous ! Mais on y est déjà ! 80% des lois sont décidées à Bruxelles ! ”

    On y est ? (NB J’ai été en URSS, j’ai vu) : Alors tout est gratuit de la crèche à la mort en passant par école, fac, hôpital, sports etc, et produits de 1e nécessité subventionnés, logement pour… le prix d’une voiture car indispensable, ni chômeurs ni sdf, etc. Je crois que pas mal de Grecs apprécieraient… et feraient la différence entre communisme et libéralisme. !

    Ceci dit, je ne comprends pas, j’ai le liesi (bulletin) devant moi, envoyé par un ami abonné :
    “rencontre quasi-secrète qui a récemment eu lieu entre lui-même et Henry Kissinger, et où les deux blocs ouest/Russie se sont entendus sur certains partages”, ici,
    et sur le bulletin du Liesi :

    “Poutine n’est pas le maître de la Russie, mais simplement le représentant du bloc de commandement russe”.

    Ca veut dire quoi ? Que le NOM aurait 2 jambes, une anglo-saxonne l’autre russe ? Moi je croyais que le NOM était anglo-saxon et que Poutine, patriote, le combattait.

    SVP, qui peut m’expliquer ? Important pour ne pas induire en erreur mes lecteurs MERCI eva

  18. Re : Visitez ce lien d’AgoraVox,

    c’est un de mes articles et le forum qui suit. On y parle de la Russie, de Poutine. Ca vaut le déplacement ! Note d’eva

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/democratie-occidentale-contre-111795?pn=1000#forum3249572

    NB Au Lecteur qui parle de Marine Le Pen, je propose de découvrir le candidat qui monte, ostracisé par les Médias car trop engagé, trop bien informé : Pourvu qu’il ait ses 500 signatures pour élever le débat, l’élargir ! Aidez-le ! François Asselineau, conférences, vidéos, Parti UPR (http://www.u-p-r.fr/) celui qui recrute le plus – seulement via Internet ! Je l’ai vraiment découvert sur une vidéo “Appel aux Maires” pour les signatures, coup de foudre politique ! Il faut qu’il puisse promouvoir la vérité, aidez-le à finir de trouver ses signatures !

    • @ eva R-sistons

      IL y a essentiellement deux camps politiques réels :

      – Le parti du cartel bancaire , celui qui fait les lois nécessaires au parasitisme bancaire comme la loi du 3 Janvier 1973 , l’article 123 du traité de Lisbonne , le MES , ce sont les partis de l’UMPSVertModem qui réalisent l’application scrupuleuse des instructions leurs maîtres.

      – Les autres dont le programme est clairement opposé à ce coup d’état de la finance comme:
      Le FN , l’UPR , Solidarité et Progrès.

      Il n’y a pas d’autres choix véritables , être larbin des banquiers ou rebelle.

      NB: Mélanchon est FM , donc clairement membre du système crapuleux , un sous marin , un traitre.

      • Svp, Alcide et Co, répondez-moi là ! Merci, eva

        “Poutine n’est pas le maître de la Russie, mais simplement le représentant du bloc de commandement russe”.

        Ca veut dire quoi ? Que le NOM aurait 2 jambes, une anglo-saxonne l’autre russe ? Moi je croyais que le NOM était anglo-saxon et que Poutine, patriote, le combattait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici