Interrogation légitime sur un défaut grec

69

Un lecteur travaillant dans une grosse banque étrangère nous signale qu’il y a quelques semaines: “Nous avons eu une simulation de banqueroute de la Grèce pour la mi-mars.

Question: sommes-nous très proches d’une annonce de banqueroute de la Grèce par les agences de notation qui ont récemment dégradé ce pays juste au-dessus du gouffre? Après l’accord d’hier, qui a vu une remontée de l’eurodollar, on ne peut que constater le curieux vent glacial de ce jour… A discuter entre vous.

29 Commentaires

  1. Mise en perspective: ce ne sont que des scenarios internes de stress test, c’est assez courant de faire cela. Il n y a rien d etrange.

    Gerer, c est prevoir.

    Rien de mieux de faire une analyse de scenarios avant que la realite rattrape eventuellement la virtualite de l exercice.

    c est le meilleur moyen de mesurer l exposure : tout cela est bien classique dans la vie d’une banque.

  2. 15 mars = Ides de mars (mois de la guerre) = date de l’assassinat de Jules César marquant le déclin de l’empire romain !

    • le 15 mars c’est tous les ans !! Il faut arrêter de dire n’importe quoi. Et ce n ‘est pas l ‘assassinat de Jules César qui marque le déclin de Rome.

    • @Néo coralie

      Faudrait relire tes cours d’histoire… César a été assassiné parce qu’il voulait transformer la république en empire. Ce n’est donc pas le déclin de l’empire romain mais la fin de la république romaine et le début de l’empire. Empire qui connut son apogée quelques dizaines d’année plus tard.

  3. Il y a MLP en ce moment sur France24. Je ne voterai certainement pas pour elle, mais il faut avouer qu’elle est bougrement efficace… Elle sera au second tour, c’est clair…

  4. il manque 30 signatures à mlp, 27 de ses parains se sont désistés, la date d’échéance du 16 mars pour apporter ses signatures approche !

    • Si elle n’a pas ses signatures, le voile tombe et la soi-disante démocratie n’existera plus aux yeux de beaucoup…ne vaudrait il mieux pas qu’elle ne les obtienne pas ? Cela aidera au réveil des masses…sachant qu’elle pourra se rattraper avec les législatives.

      • c’est vrai qu’a choisir l’éveil tout de suite, plutôt que faire croire encore et encore aux français que tout va bien, les élections sont démocratiques.

        c’est tentant.

  5. Le déficit commercial des Etats-Unis au plus haut depuis octobre 2008 :

    Le secrétaire américain au Commerce John Bryson le 13 décembre 2011 à Washington

    Le déficit commercial des Etats-Unis s’est fortement creusé en janvier, pour atteindre son plus haut niveau depuis octobre 2008, selon des chiffres publiés vendredi par le gouvernement.

    En données corrigées des variations saisonnières, ce déficit a atteint 52,6 milliards de dollars sous l’effet d’une accélération des importations, soit beaucoup plus que les 48,2 milliards sur lesquels tablaient les analystes.

    Le déficit commercial de décembre a été nettement révisé à la hausse, à 50,4 milliards, contre une première estimation à 48,8 milliards.

    En janvier, la progression des exportations (+1,4% à 180,8 milliards de dollars) a été loin de compenser la nette hausse des importations (+2,1% à 233,4 milliards).

    D’après le département du Commerce, les Etats-Unis n’avaient pas importé autant de biens (196,1 milliards) depuis juillet 2008, et n’avaient jamais importé autant de services (37,3 milliards).

    La balance commerciale américaine a été une fois de plus déséquilibrée par les cours élevés du pétrole, avec un prix du baril de brut importé qui est resté pour le quatrième mois consécutif au dessus de 100 dollars. Rien que dans les produits pétroliers, la première économie mondiale présente un déficit commercial de 29,7 milliards de dollars.

    La dépendance vis-à-vis du pétrole étranger est l’un des thèmes de la campagne électorale présidentielle américaine. Alors que les républicains accusent le président Barack Obama d’être responsable du prix élevé de l’essence en refusant des projets de développement de l’industrie pétrolière, celui-ci défend son bilan énergétique en affirmant que l’offre nationale de pétrole a augmenté.

    Les exportateurs américains continuent d’afficher de bonnes performances. Le département du Commerce a relevé des exportations records de services ainsi que de biens d’équipements et pour l’industrie automobile.

    Jusqu’ici, les Etats-Unis ont maintenu le rythme nécessaire pour atteindre l’objectif du président Barack Obama de doubler les exportations entre 2009 et 2014.

    Par pays, des chiffres qui ne sont pas corrigés des variations saisonnières, les Etats-Unis ont accusé avec leur premier partenaire commercial, le Canada, leur déficit le plus élevé depuis octobre 2008, à 4,8 milliards de dollars.

    Avec la Chine, deuxième partenaire, le déficit a été de 26,0 milliards.

    Avec la zone euro, il s’est élevé à 7,6 milliards, dont 1,1 milliard avec la France, huitième partenaire commercial des Etats-Unis en 2011

    http://www.boursorama.com/actualites/le-deficit-commercial-des-etats-unis-au-plus-haut-depuis-octobre-2008-9e32f6e76060aed985d643e8eeb552a2

  6. ^^ Obama est jugé responsable du prix élevé de l’essence en refusant des projets de développement de l’undustrie pétrolière !

  7. Grèce/dette: il manque 7 milliards pour être à 100% d’effacement

    ATHENES – Les détenteurs d’obligations grecques qui n’ont pas accepté l’offre d’échange de dette proposée par la Grèce représentent 7 milliards d’euros, a indiqué vendredi le ministre des Finances Evangélos Vénizélos, appelant les réfractaires à rallier le mouvement.

    A l’issue de l’appel d’offre lancé par la Grèce et qui a expiré jeudi à 20H00, la participation a atteint 95,7%, il manque en réalité 7 milliards d’euros pour atteindre l’objectif qui doit permettre d’effacer 107 milliards d’euros de la dette souveraine, a déclaré le ministre.

    L’objectif d’effacement de 107 milliards d’euros est la condition mise par la zone euro et le FMI pour parvenir à un taux de dette jugé soutenable à 120,5% du PIB d’ici 2020 au lieu de plus de 160% actuellement.

    La Grèce va proposer à l’Eurogroupe qui se réunit vendredi de prolonger le délai pour les réfractaires jusqu’au 23 mars, a-t-il indiqué, appelant ces derniers à accepter l’offre d’échange d’obligations faite par le pays.

    Dans le cas contraire, il les a menacés de s’exposer à des pertes plus élevées que celles déjà très importantes prévues par le plan de restructuration de dette (aux alentours de 74% de pertes pour les créanciers privés détenteurs d’obligations grecques).

    Nous savons protéger nos intérêts et ceux de la zone euro (….) certains peuvent croire qu’ils pourront réussir à être totalement remboursés, mais c’est une pensée naïve a-t-il ajouté.

    Sur l’ensemble de l’opération, il s’est toutefois félicité d’une participation massive, qui constitue un vote de confiance dans les perspectives de rétablissement de l’économie grecque et la capacité de l’eurozone à tourner la page de la crise du surendettement.

    (©AFP / 09 mars 2012 13h23)

    l’isda a été saisi à nouveau sur la question du défaut grec, il s’est réuni à 13 heures (site isda.org)

  8. une petite devinette à 1 euro avant le we…. : Quel est l’ anagramme de Papandreou…….?

    “Nappadeuro” !

    Bon we à toutes&tous

  9. l’isda doit se prononcer sur le défaut grec et les ministres des finances européens sur l’activation des clauses d’action collectives et les cds
    CDS SSS mais pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes !

  10. La zone euro débloque 35,5 milliards d’euros pour la Grèce, le reste suivra

    Afp | 09 Mars 2012 15h49

    Les ministres des Finances de la zone euro ont débloqué vendredi 35,5 milliards d’euros dans le cadre de l’échange de dette de la Grèce et le reste du paquet d’aide suivra la semaine prochaine, a expliqué l’Allemand Wolfgang Schäuble.

    Il s’exprimait lors d’un point de presse à Berlin, juste après une conférence téléphonique de l’Eurogroupe qui a pris acte du succès de l’opération d’échange de dette initiée par Athènes.

    Celui-ci était une condition au déblocage d’un deuxième paquet d’aide pour la Grèce, d’un volume total de 130 milliards d’euros.

    Toutefois, seule la partie concernant directement l’échange de dette, c’est-à-dire un paquet de 35,5 milliards destiné essentiellement à aider les banques à fournir des garanties à la Banque centrale européenne (BCE), a été débloquée vendredi.

    Les banques de la zone euro ne pouvant plus utiliser leurs obligations grecques comme garanties (ou “collatéraux”) lors des opérations de prêt de la BCE, les dirigeants européens leur avaient promis une compensation financière pour faire passer la pilule.

    Le reste du paquet, 94,5 milliards d’euros essentiellement de prêts à Athènes, sera débloqué vraisemblablement la semaine prochaine, a dit M. Schäuble, quand “les conditions formelles” seront remplies, mais cette étape ne fait aucun doute.

    “Nous ne sommes pas sortis d’affaire, mais nous avons fait un grand pas important”, a déclaré le ministre à propos de l’échange réussi de dette et exprimé sa “confiance d’avoir aux résultats escomptés”, à savoir un redressement des finances et de l’économie grecques, “en suivant cette voie”.

    Il a assuré qu’il n’y avait “pas l’ombre d’un danger” que le cas grec, avec un appel à contribution des créanciers privés, se répète ailleurs en zone euro.

    Les dirigeants européens attendent maintenant un engagement du Fonds monétaire international (FMI) sur le montant de sa contribution au deuxième programme pour la Grèce.

    “Il ne sera pas facile d’arriver à une décision au sein du directoire (du FMI) si les ministres des Finances européens chiffrent leurs attentes ex ante”, a-t-il dit, refusant de s’engager sur un chiffre.

    Le président de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker a dit s’attendre à une “contribution importante” du FMI.

    http://www.rtl.be/info/economie/monde/862224/la-zone-euro-debloque-35-5-milliards-d-euros-pour-la-grece-le-reste-suivra

  11. Bof, il ne va rien se passer de bien grave. La Grèce a augmenté son déficit de 30 milliards, si tout baigne elle aura un déficit de 170% du PNB en 2020 et nous aurons déboursé 130 Milliards (de plus) pour cela. Dans moins d’un an elle sera en défaut de paiement. Les nouvelles créances grec ne valent déjà plus un rond (ce qui va plomber à nouveau les comptes des banques et accroitre la récession)… Les CDS vont faire couler 2, 3 banques par ci par là… Un beau succès. L’euro a encore quelques mois devant lui. D’ici là, comme prévue, les martiens vont venir nous sauver :-).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici