Les Suisses ne voient l’avenir qu’en jaune

108

Comme la météo financière européenne n’est pas très bonne, les responsables de la Banque nationale suisse (BNS) envisagent sérieusement de faire le nécessaire pour revoir leur or. Il semble donc que le président vénézuélien Hugo Chavez a eu raison d’exiger, l’été dernier, le rapatriement des 200 tonnes d’or de son pays. Les banquiers centraux suisses commencent à douter sérieusement… de la pérennité du système monétaire international actuel.

D’aucuns affirment que si les Allemands exigent, eux aussi, le rapatriement de leur stock d’or, alors plusieurs banquiers américains pourraient avoir des insomnies.

Pour revenir aux banquiers centraux suisses, ils sont quatre à lancer une initiative fondée sur trois exigences :

1) L’or de la BNS doit être stocké physiquement en Suisse.

2) La BNS n’a pas le droit de vendre ses réserves d’or.

3) La BNS doit détenir au moins 20% de ses actifs en or.

Ce ne sont pas les deux guignols UMP/PS qui se présentent à la candidature à la présidence française qui risquent d’avoir un geste civique et responsable de ce niveau.

25 Commentaires

  1. “…les deux guignols UMP/PS…”
    J’aime beaucoup quand on appele un chat un chat . Bravo à l’auteur de l’article .

  2. la situation que l’on vit actuellement ressemble de plus en plus aux années 30,montée du populisme, guerre économique, et guerre a venir de Go et Magog comme dirait Denistoo 😉
    pour l’Or c’est l’Assurance vie de nos économies et celle des Nations …
    pas étonnat que ça devient tendu a ce niveau actuellement.

    • @catena;
      Qu’entendez-vous par populisme, je vous prie ? C’est peut être à force de regerder les émissions de Ruquier, que vous adoptez le vocable gauchiste . Pour ma part, je suis électeur FN . Je ne suis pas antisémite . Si j’avais vécu en 1940, j’aurais certainement adhéré à l’Action Française . Pour mémoire, les collabos qui ont voté les pleins pouvoirs à Philippe Pétain, le 10 juillet 1940, c’était le parlement issu des législatives de 1936 . Autremet dit, le front populaire . A l’exception des communistes, qui étaient interdits de mandats pour cause de trahison . On a appelé ça pudiquement, soutient au pacte germano-soviétique, alors que la France était déjà en guerre . Voici une petite vidéo, rien que pour vous mettre les idées d’aplomb .

      http://www.dailymotion.com/video/xft7u3_la-gauche-fut-la-mere-de-la-collaboration_news

      • J’oubliais . La politique économique de la France est la même que celle qui a mené à la guerre . Ce fut celle du cabinet Laval, SFIO . C’est le même lascard qui fut fusillé à la libération pour les raisons que vous savez . Bien entendu, vous ne lirez jamais celà dans des manuels écrits en loges . Ne comptez pas, non plus, sur un prof gauchiste pour vous l’expliquer . Par contre, vous pouvez vous faire un devoir d’en informer vos enfants .

      • @ AI :

        D’accord avec vous sur les responsabilités (soigneusement occultées) des partis du Front Popu dans la politique de collaboration. En particulier, une délégation du PC a demandé aux Allemands l’autorisation de faire reparaître “L’Humanité” ! Les communistes se fichaient bien de la résistance à ce moment-là. Tout a évidemment changé quand les troupes allemandes sont entrées en URSS.

        Juste un détail : Laval était un radical, c’est Déat qui venait de la SFIO. L’un comme l’autre ont passablement aidé leurs amis francs-maçons pendant l’occupation. Cela ne leur a pas valu une reconnaissance aussi efficace des bénéficiaires à la libération…

      • Tout à fait Al !

        Ce qui est très étonnant, alors que la situation était très grave, on n’a pas trouvé mieux que de nommer un homme qui avait déjà 84 ans en 1940 !

        Mais on oublie souvent d’ajouter que son second était bien plus jeune (57 ans en 40) et bien plus entreprenant. Il s’appelait Laval. Il fut vice-président du Conseil et dauphin désigné du maréchal au début !. Il devint même chef du gouvernement en 1942. Il avait épousé la fille du maire radical-socialiste de Chateldon et sœur du conseiller général socialiste. ce n’est donc pas étonnant qu’il soit devenu à 31 ans, le benjamin des 103 députés socialistes de l’époque.

        C’est en octobre 1940, que Laval rencontre Adolf Hitler à Montoire-sur-le-Loir et propose que les deux pays s’allient très étroitement. Deux jours après, il organise l’entrevue retentissante de Montoire, où la poignée de main symbolique entre Hitler et Pétain engage la France dans la collaboration d’État..Un mois plus tard, lors d’une autre réunion avec Hermann Göring, Laval suggère une alliance militaire avec l’Allemagne nazie, et fait dresser des plans pour une reconquête commune du Tchad, passé aux gaullistes sous l’impulsion de son gouverneur, Félix Éboué. Il va aller jusqu’à livrer à l’Allemagne l’or de la Banque nationale de Belgique, confié par Bruxelles à la France. Il lui cède aussi les participations françaises dans les mines de cuivre de Bor (Serbie), les plus importantes d’Europe à produire ce métal.

        De juillet à décembre 1940, Laval mène une politique de collaboration active avec l’Allemagne. Cela inquiète certains membres de son gouvernement. Et surtout Laval agit trop indépendamment au goût de Pétain. fin décembre Laval est limogé par Pétain. Laval est même brièvement arrêté, mais Otto Abetz intervient pour le libérer (il était un ambassadeur nazi).

        Comme quoi la gauche n’a rien à dire !

  3. La croix : Les femmes de militaires réclament les soldes de leurs maris

    Des femmes de militaires manifesteront samedi 10 mars devant le ministère de la défense pour protester contre d’importants retards et dysfonctionnements dans le paiement des soldes des militaires.

    Depuis le basculement en octobre des 130 000 bulletins de soldes de l’armée de terre sur le nouveau logiciel informatique Louvois, le ministère de la défense est confronté à des difficultés persistantes. Des soldes, primes et allocations n’ont pas été payées ou que partiellement, plongeant de nombreuses familles de militaires dans de graves difficultés financières.

    Le ministre de la défense, Gérard Longuet, avait demandé début mars aux armées que « tous les moyens nécessaires soient mis en œuvre » pour régler le problème.

      • Avec un ministre qui s’appelle Longuet, rien d’étonnant à ce qu’il y ait du retard !

        Cela dit, pour des militaires qui s’amusent à attaquer la Libye et la Syrie, méritent-ils des primes ? Ils devraient plutôt passer en cour martiale !

  4. Concernant l’or, je me demandais dans quel mesure il n’est pas vain d’acheter de l’or physique. Émettons l’hypothèse que le cartel fasse descendre le prix de l’or à des niveaux extrêmement bas juste avant l’implosion du système financier et la chute des banques. Donc personne ne vendrait dans ce cas la. Et c’est à ce moment la que les banques seraient nationalisées, donc tout les biens saisis (même les coffres : exemple Banco Português de Negócios en 2008). Une bonne partie de l’or physique serait récupérée car il y en a peu qui l’auront enterré dans le jardin, et puis pour les autres, ils sont de toute manière fichés (car l’achat d’or est enregistré ) . L’état saura qui en a et viendra le récupérer car on reviendrait très probablement à l’étalon or.

    Est ce plausible?

    o

  5. Et oui mon cher LIESI : deux guignols UMP/PS, nos pantins médiatique, nos révolutionnaires des pauvres et de la France souveraine, Nos deux samaritains des temps modernes et le peuple formaté dans la vie quotidienne (dormir, travail, manger, consommer, payer). Nos hommes d’histoires doivent rigoler dans leur tombes ou au ciel. l’un est l’inspecteur gadget l’autre est fantomas. l’un est garssimor avec tic et tac tac, l’autre est zébulon.

    je vous invite à voir ce passage de Gabin dans le film “président” passage immortel.

    http://www.youtube.com/watch?v=Dq8CyzMJNWY

  6. Cet intérêt pour l’or laisse peut-être augurer d’un renouveau dans la création monétaire! LaRouche propose plusieurs solutions pour faire repartir l’économie sans l’abcès de la dette! Entre autres, une remise à jour des compétences monétaires des états en réintroduisant le Glass Steagel permettant de séparer les activités de l’Etat des jeux de casino des banques! Des lignes de crédits pourraient être créées pour de grands projets , des constructions, des aménagements allant dans le sens d’une écologie durable: énergies renouvelables, aide à l’isolation de bâtiments, recherche… confiés aux entreprises compétentes et mises en concurrence! Ces crédits sans intérêts seraient remboursables sur le long terme par l’impôt.
    Les spéculateurs pourraient s’adonner à leur sport favori sans jamais empiéter sur le domaine public!
    Hélas!, les dirigeants des pays européens ont signé le traité de Lisbonne – qui n’est qu’une copie de la Constitution européenne, refusée par les citoyens de 3 pays au moins!!! Et l’article 123 stipule que les Etats doivent lancer leurs emprunts sur le marché des capitaux!
    Roooh! C’est embêtant…
    À croire qu’il y aurait connivence entre dirigeants et banquiers… mais non -mais non -mais non -mais non – voyons!!!!!

  7. ” Ce ne sont pas les deux guignols UMP/PS qui se présentent à la candidature à la présidence française qui risquent d’avoir un geste civique et responsable de ce niveau. ”

    J’en connais un ” qui doit se retourner dans sa tombe ” …

  8. Or physique : le plus grand hold-up de tous les temps est en cours…
    Par Isabelle Mouilleseaux

    L’or à nouveau en déperdition…

    L’or replonge sous les 1 700 $.

    L’heure de la relique barbare a sonné…

    Les médias sont unanimes… et les investisseurs détenteurs d’or paniquent.

    De mon côté, je crois plus que jamais en l’or, en l’or physique.

    Vous connaissez les innombrables raisons qui me poussent à être “bullish gold”. De la crise de la dette à la planche à billets, en passant par la demande des émergents, le risque inflationniste, la baisse de l’offre et j’en passe…

    Mais il y en a une autre raison, dont je ne vous ai encore jamais parlé…

    La Chine est en train de prendre le contrôle du marché PHYSIQUE de l’or.

    Et quelque chose d’énorme va émerger :

    P.A.G.E.

    Nous ne voyons rien venir…
    Nous sommes obnubilés par nos élections, la dette, l’euro et la Grèce, le défaut… Et à force d’avoir le “nez dans le guidon”, nous ne voyons pas le monde changer profondément autour de nous.

    Les cartes sont en train d’être rebattues, sans nous ; le monde de demain se réorganise… sans nous.

    En matière stratégique, la Chine cultive le secret. Difficile de savoir ce que fait Pékin et quelles sont ses arrière-pensées de long terme. Ce qui ne nous empêche pas d’essayer de les deviner pour reconstituer le puzzle.

    Voyez-vous, nos vieilles démocraties semblent incapables de vision de long terme (le terme étant strictement limité aux prochains mandats électoraux de nos chers politiques).

    La Chine a cet immense avantage d’être capable de se projeter loin dans l’avenir, de se fixer des objectifs clairs et de mettre tous les moyens en oeuvre pour les atteindre. La patience et la persévérance sont ses forces.

    Or il se pourrait bien que l’un des objectifs majeurs de Pékin soit d’imposer le yuan comme monnaie internationale en réalisant le plus grand hold-up de tous les temps : un “hold-up” sur l’or physique.

    La Chine est en train de prendre le contrôle du marché PHYSIQUE de l’or.

    Voici comment :

    1 – La Chine préempte l’or qui sort de SES sous-sols
    La Chine est de loin le 1er producteur mondial d’or (350 tonnes/an, 400 t d’ici trois ans). Où diable va tout cet or qui sort des sous-sols chinois ? Aucune trace sur les marchés internationaux…

    Dans les réserves de Pékin !

    Comme vous le savez, quelque 70% des réserves de change des banques centrales américaine, allemande, française… sont détenues en or. Inversement, la Banque centrale chinoise à les deux-tiers de ses réserves libellées en dollar (dollar dont la valeur s’effrite chaque jour un peu plus) ; seulement 2% de ses réserves sont en or. Le potentiel de rattrapage est énorme. Mais surtout, il est en marche.

    Ne vous étonnez pas que les mines occidentales ont le droit de creuser et investir dans les mines d’or chinoises autant qu’elles le souhaitent. Les mines sont montées sous forme de joint-venture avec les Chinois et la moindre once extraite est vendue… au gouvernement chinois (au cours du marché, quand même…).

    Mais ce n’est pas tout…

    2 – La Chine pompe tout l’or qu’elle peut sur les marchés internationaux
    Bloomberg a récemment annoncé que la Chine avait acheté dans le plus grand secret 3,6 millions d’onces d’or à Hong Kong sur les derniers mois. C’est extrêmement rare qu’on détecte ce type d’opérations et ce ne sont toujours que des rumeurs.

    Au troisième trimestre 2011, les banques centrales ont acheté pour 150 tonnes d’or. Enorme ! D’après Reuters (qui a épluché les données du FMI), seules deux banques ont les moyens d’acheter de tels volumes : l’Inde et la… Chine.

    Tous les achats d’or de la Chine se font dans le plus grand secret. Si on officialisait ses achats et ses intentions, le cours de l’or grimperait, rendant d’autant plus coûteuse sa stratégie d’achat d’or “tous azimuts”. Ce n’est clairement pas son intérêt.

    Mais ce n’est pas tout…

    3 – La Chine rafle l’or jusque dans les sous-sols des autres
    Non contente de capter l’or physique déjà extrait ainsi que l’or qui sort de ses sous-sols, la Chine met AUSSI la main sur les réserves d’or internationales à extraire dans les prochaines années.

    La Chine fait main basse sur les producteurs d’or. Dernière victime en date : Jaguar Mining. Les Chinois ont mis un milliard cash sur la table pour rafler la minière… avec une prime de 77% sur le dernier cours (77% !). Les Chinois ont les moyens de leurs ambitions.

    Et si elle ne peut pas acheter sa cible ? Elle lui proposera des contrats de rachat de sa production d’or de très long terme. Ce qui revient au même : mettre la main sur la production d’or future…

    Bien entendu, elle a les moyens de convaincre…

    Le process est bien huilé, rodé et verrouillé de tous les côtés ; et ce process progresse, inexorablement… Et le jour où nous nous réveillerons, il sera trop tard…

    Mais ce n’est pas tout…

    4 – Pékin pousse les Chinois à acheter de l’or physique comme jamais
    Et là, c’est un tournant majeur. N’oubliez pas que jusqu’à fin 2009 il était strictement interdit à tout Chinois de détenir de l’or physique sous peine de prison !

    Aujourd’hui, non seulement l’interdiction est levée, mais en plus Pékin fait absolument TOUT ce qui est possible pour pousser ses citoyens à la consommation d’or PHYSIQUE.

    Campagnes de pub, ouvertures de boutiques vendant de l’or physique à tous les coins de rue… tout est fait pour inciter à la consommation.

    L’inflation aidant, les Chinois font la queue pour acquérir des lingots dans les corners spécialisés comme nous faisons la queue pour acheter une baguette à la boulangerie. Des lingots de 5 grammes à 1 kg, aussi purs que ceux vendus en Suisse et estampillés par le fondeur Heraeus…

    Les lingots de 10 et 50 grammes, plus accessibles, font “carton plein”.

    A votre avis, pourquoi Pékin pousse-t-il ses citoyens à la consommation d’or physique avec autant d’empressement ?

    Vous voulez mon opinion ?

    Les Chinois sont très patriotes. Si comme en 1933 aux Etats-Unis, il venait à l’esprit de Pékin de réquisitionner l’or de ses citoyens “pour la bonne cause”, les Chinois apporteraient leur or. Imaginez les volumes potentiels…

    Mais ce ne sont que des suppositions… bien entendu.

    Pourquoi la Chine achète-t-elle (et fait-elle acheter) tout cet or physique ?, me demanderez-vous
    Je vois deux raisons majeures :

    1 – La Chine met en place un méga hedge (couverture) contre la chute inévitable du dollar dont elle est la première victime.

    N’oubliez pas que la Chine détient des centaines de milliards de dollars. Et que ce dollar a déjà perdu la moitié de son pouvoir d’achat depuis 2001. L’or peut neutraliser ces pertes…

    2 – La Chine pourrait bien avoir l’intention de faire du yuan la monnaie de référence de demain, garanti par de l’or physique. Et cela passera par P.A.G.E.

    P.A.G.E., pour Pan Asia Gold Exchange. Du lourd…

    Pékin est en train de monter un marché de l’or asiatique, concurrent direct du LME et du Comex, les deux principaux marchés de l’or actuels : deux marchés occidentaux ; deux marchés… probablement un tantinet manipulés par “les grands de ce monde”. A eux deux, ils contrôlent un marché de l’or de plus en plus “papier” et de moins en moins “physique”…

    Pékin a décidé de mettre un terme à ce monopole occidental, pour ne pas dire anglo-saxon, et de donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Les hautes sphères politico-financières américaines ont du souci à se faire…

    Je développerai ces deux points dans un prochain article, car celui-ci devient franchement trop long et votre temps est précieux.

    Je n’ai pas pu vous parler des marchés ni des minières, faute d’espace. Promis, la semaine prochaine.

    D’ici là, restez à l’écoute.

    Isabelle Mouilleseaux

    Chronique Agora

    • Ca n’est venu à l’idée de personne qu’il puisse exister une relation bijective entre un étalon-or et son……étalon ?
      Si le Dollar plonge, croyez-vous que l’or, à lui tout seul, puisse représenter l’unique référence-unité pour les transactions ?
      Cette valeur supposée pourrait-elle être épargnée de toutes les arnaques qui ont eu droit de cité depuis que le club de Chicago a petit à petit métastasé toutes les thèses, ou presque, économiques et politiques de la planète ?
      Personnellement j’en doute fort.
      C’est l’illusion d’un échappatoire, qui n’a de durable que celle de nos mémoires aussi sélectives que volatiles.

    • Autre élément de réflexion, en admettant que ce soit le Yuan, comme semble l’annoncer Isabelle Mouilleseaux, qui deviennent la monnaie de référence, est-ce qu’un seul instant on va croire le système chinois à même d’en accepter une réévaluation de 150% à 200% ?
      Je ne sais pas si vous voyez le topo au niveau exportations, eux qui se refusent encore et toujours à toute évaluation de leur monnaie.
      Cependant, je n’écarterait pas l’hypothèse selon laquelle ils puissent se servir de leur stock de dettes souveraines libellées en dollar pour en maintenir une valeur paravent. Ca, ça serait du grand art. Mais faut-il encore avoir un contrôle suffisant sur les modalités de transactions sur l’ensemble des grandes bourses, là, c’est plus difficile.

  9. Trop tard. Probable que nous ne reverrons pas cet or. 600 tonnes qui était en Suisse on été vendue il y a 4 ou 5 ans. Les joyaux de notre indépendance agonisent: armée, banques, monnaies. Swissair déjà morte et on a payé trois milliard pour la donner au Allemand. Reste notre démocratie directe, vidée de sa vitalité sans les précédents. Nous serons avalés par le Komintern de Bruxelles et/ou dépecé vivant.

  10. Europe : le « pacte budgétaire » Merkozy est déjà moribond

    “… voici venu un nouveau texte anti-crise en chantier à Bruxelles, qui pourrait bien encore déclencher une belle polémique, en pleine campagne présidentielle française : le « two-pack », dans le jargon anglo-saxon. Ces deux projets de règlement, initiés par la Commission européenne, aujourd’hui en débat au Parlement, veulent renforcer le contrôle, depuis Bruxelles, des politiques budgétaires menées par les dix-sept États de la zone euro…”

    http://www.crashdebug.fr/index.php/international/4416-europe-le-pacte-budgetaire-merkozy-est-deja-moribond

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici