Trader Noé – Analyse du 22 mars 2012

429

Concernant l’indice E-mini SP 500, nous surveillerons le support des 1393 points. La rupture de ce seuil pourrait déclencher un petite correction vers les supports 1374-1365 points (support ascendant de novembre 2011).
Pour une poursuite haussière, il faudra que le cours franchisse la résistance des 1407 points.

L’EURUSD lutte pour éviter une chute immédiate. Tant que le cours évolue sous les résistances 1.325 et 1.35-1.365 la tendance reste orientée à la baisse.
Le seuil des 1.325 présente déjà un premier barrage et le cours pourrait se rapprocher des 1.30-1.27.

Le titre Dexia se rapproche du support des 0.27 et quelque chose semble se mettre en place. La rupture de ce seuil, puis des 0.25, aura logiquement une incidence négative sur d’autres pièces.

Pour EDF nous surveillerons toujours le support des 18.2 euros et celui des 17 et 15 euros.

Le titre Carrefour évolue toujours dans une zone support des 17 et la résistance des 23 euros. Pour échapper à la chute il faudra franchir cette résistance. Pour l’instant la tendance reste plutôt baissière et les ruptures des 17-16 euros pourrait déclencher une nouvelle accélération baissière vers le support majeur des 13 euros.

Cela prend forme comme si nous étions en juin 2011.

25 Commentaires

  1. Bonjour
    HS
    Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a annoncé mercredi dans un communiqué que l’attaque envers le présumé tueur est une manipulation politique visant à renforcer la victimisation d’Israël.

    Il ajoute à son communiqué son étonnement au fait qu’Israël était au courant depuis mardi de l’heure de l’assaut et que, dès lundi, les synagogues ont été mises sous haute surveillance aux états unis… Tout cela pour faire générer un drame mondial.

    (Source Xinhua)

    • Tout à fait ppradic ! Et sur ce sujet, firesteel visa juste en montrant la video ci-dessous.

      Ce micro crime est à mettre en parallèle au macro crime du néolibéralisme ! Il tua des soldats français partis tuer dans un pays étranger et des personnes juives pour se venger de leur colonisation en Palestine. Prochainement, un homme politique de l’UMPS sera élu. Il appliquera de facto ce néolibéralisme en continuant à utiliser une stratégie du choc faisant bien plus de victimes que ce micro crime : Côte d’Ivoire, Libye, Syrie, Iran ?

      Explication :

      Le chaos économique qui s’abat sur les USA et l’Europe a de multiples causes. Mais, parmi elles, les idées de Milton Friedman. Il engagea une guerre contre le New Deal. Il pensait que sans l’état, l’économie se corrigerait d’elle-même. Malheureusement, toutes ses idées ne se firent pas au nom de la liberté ni de la démocratie, mais grâce à des chocs, des états d’urgence. Une crise pour Friedman permet le changement. Et les mesures prises dépendent des idées en vigueur.

      Le premier test fut celui du Chili. Le 11 septembre, l’armée commandée par Pinochet prit d’assaut le palais présidentiel. Près de 13 000 opposants furent arrêtés. Pinochet imposa l’économie des Chicago boys ! Ce fut un échec. L’inflation un an après, s’éleva à 375% sur un an. en mars 1975, Friedman s’envola pour Santiago pour y pratiquer son traitement de choc qui alla bénéficier aux riches au détriment des pauvres. Une famille moyenne en était arrivé à dépenser 74% de son salaire à l’achat du pain.

      Pour Friedman, l’économie de marché était inséparable de la démocratie et de la liberté. Au Chili elle fut imposée par une dictature militaire avec l’assassinat de plusieurs milliers de personnes, des camps de concentration et la détention de plus de 100 000 personnes en 3 ans. D’autres pays suivirent les conseils des Chicago boys : le Brésil, l’Uruguay, l’Argentine. Dans ce dernier pays par exemple, les salaires se mirent à baisser de 40%, les usines fermèrent et les prisons et disparitions se multiplièrent. La torture était utilisée sur des étudiants et syndicalistes….des femmes enceintes furent exécutées mais après la naissance de leur enfant pour être adopté par les militaires.

      Cette situation a du causer un sérieux problème idéologique à Friedman ? Friedman était aussi opposé au contrôle des prix et des salaires car pour lui l’intervention de l’état pesait sur les libertés individuelles. Pourtant c’est ce qui fit Nixon ! Sa politique keynésienne fut un succès. Il fut réélu. Une véritable gifle pour Friedman.

      En 1979, Thatcher devint premier ministre en GB, puis un an plus tard Reagan président. Tous les deux des friedmaniens ! Au programme : Coupes budgétaires, baisse des impôts, désengagement de l’état dans les secteurs de l’industrie. Politique monétaire stable pour faire baisser l’inflation. Le chômage doubla, les émeutes éclatèrent… La guerre des Malouines sauvèrent Thatcher qui fut réélue. Celui lui permit de mettre sa thérapie de choc en place. Les mineurs restèrent presque un an en grève. On privatisa tout. Les services financiers furent dérégulés. Avant Thatcher, un PDG gagnait 10 fois le salire moyen d’un ouvrier. En 2007, 100 fois plus. Aux USA avant Reagan 40 fois. Après 400 fois.

      En URSS, ceux qui vivaient sous le joug communiste, voulaient la démocratie mais ce système néolibéral fou des oligarques, sans protection sociale… Quand l’économie de marché apparut, ce fut le chaos. Seulement une petite poignée d’affairistes amassèrent des fortunes. Les entreprises publiques furent bradées. En 1992, la consommation avait chuté de 40%. 1/3 des Russes vivait sous le seuil de pauvreté. La corruption sévissait. En mars 1993, le parlement abrogea les pouvoirs accordés à Eltsine pour le destituer ensuite par 636 voix contre 2. Eltsine ne l’accepta pas. Une centaine de manifestants furent tués, le parlement attaqué au tank… Il reprit le pouvoir et développa un capitalisme des copains créant une nouvelle classe de milliardaires. En 1998, 80% des fermes russes devinrent en faillite. 70 000 usines d’at fermées. En 8 ans, le nombre de Russes vivant dans la pauvreté avait augmenté de 72 millions alors que Moscou devenait la ville des milliardaires.

      Aux USA, Rumsfeld décida de privatiser l’armée américaine. Son adversaire c’était la bureaucratie du Pentagone. Le lendemain de sa déclaration, un avion s’écrasait sur celui-ci. Le choc du 11 septembre ! Depuis, l’industrie de la sécurité brasse plus d’argent que celle du cinéma et de la musique. 130 milliards de contrats. Ce fut ensuite une guerre soi-disant contre le terrorisme : bombardement de l’Afghanistan, invasion de l’Irak etc… On a appelé çà, le capitalisme du désastre.

      On a assisté ces dernières années à un transfert des richesses des états, obtenues grâce aux impôts du peuple, vers les gens les plus fortunés.

      Comme Obama, Friedman eut son prix Nobel. L’un pour la paix, l’autre pour l’économie !

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MKeiChMRWTU

  2. Toulouse: La Chine dénonce une manipulation

    Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a annoncé mercredi dans un communiqué que l’attaque envers le présumé tueur est une manipulation politique visant à renforcer la victimisation d’Israël.

    Il ajoute à son communiqué son étonnement au fait qu’Israël était au courant depuis mardi de l’heure de l’assaut et que, dès lundi, les synagogues ont été mises sous haute surveillance aux états unis… Tout cela pour faire générer un drame mondial.

    (Source: Xinhua / Traduction: Das Baham)

  3. Phénomène de notre société !

    On voit de plus en plus de couples se marier à l’église après que leurs enfants soient nés. Ils assistent ainsi à leur cérémonie !

    De même, cette année, 2 958 adultes seront baptisés en France, au cours des fêtes pascales des 7 et 8 Avril prochains. Ils recevront aussi les deux autres « sacrements de l’initiation », l’Eucharistie et la Confirmation. Les deux-tiers sont des jeunes âgés de 18 à 35 ans. 1355 viennent d’un milieu chrétien, 520 d’un milieu sans religion, 141 de l’islam.

    Actuellement 10 728 personnes vivent une démarche catéchuménale sur plusieurs années : 6 229 catéchumènes et pré-catéchumènes et 4 499 baptisés demandent l’eucharistie et la confirmation.

  4. Bonjour;
    la bourse de Paris est à -1,32% au moment où j’écris ces quelques lignes . Pourtant, on n’y fait plus attention, ça n’intéresse plus personne, aucun commentaire . Il y a quelques années, une telle ouverture aurait fait les gros titres . Question d’époque, on s’habitue à tout, comme si c’était normal …

  5. tant que ce système ne sera pas COMPLÉTEMENT et DÉFINITIVEMENT effondré, je ne ferai rien remarqué. Plus d’une fois en 4 ans (2008-2012) les cours boursiers ont subi une baisse violente pour au final se redresser spectaculairement.

  6. 500.000 euros d’amende pour BNP et SG

    L’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé à BNP Paribas et à Société générale un avertissement et une sanction de 500.000 euros chacune pour non-respect des règles applicables en matière de sondage de marché lors de deux émissions obligataires. Dans une décision publiée mercredi soir, le gendarme de la Bourse a rendu publiques ses sanctions, prononcées fin novembre, qui portent sur deux émissions réalisées pour le compte de Saint-Gobain et de Schneider Electric en janvier 2009.

    L’AMF estime que les deux banques n’ont pas respecté les règles en vigueur destinées à protéger la confidentialité des informations avant une opération à l’occasion de sondages de marché. Ces sondages consistent à tester l’intérêt des investisseurs pour un projet de transaction. “Il s’agit ici d’une insuffisance administrative qui n’a eu aucune conséquence ni sur les clients, ni sur la banque, ni sur les marchés lors de l’émission obligataire”, a déclaré une porte-parole de BNP Paribas.

    La banque prend acte de la décision de l’AMF et se réserve la possibilité de faire appel, a-t-elle ajouté. “Société Générale prend acte de la décision de l’Autorité des marchés financiers et examine les suites qu’elle entend y donner”, a indiqué de son côté la SocGen. En avril 2011, le Crédit agricole et Natixis s’étaient également vu infliger une amende par l’AMF à l’occasion de sondages de marché. A l’ouverture de la Bourse de Paris, BNP Paribas cédait 0,5% à 37,81 euros et la Société générale 1,0% à 23,95 euros, dans un marché en baisse de 0,5% environ.
    Bourse

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/03/22/97002-20120322FILWWW00442-500000-euros-d-amende-pour-bnp-et-sg.php

      • Une personne bien placer dans les métaux mais peut être une dégradation de la note? Qui sait moi j en sais pas plus…

    • Si c’est l’info dont on a déjà parlé longuement ici même, c’est prévu pour demain soir à la fermeture des marchés. J’y ai cru, mais je doute fort maintenant. La Grèce a reçu les sous de la BCE, je ne vois pas trop pourquoi elle ferait faillite maintenant. Dans quelques semaines, pourquoi pas, après le premier tour par exemple, mais demain ??

Répondre à ppradic Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici