Trader Noé – Analyse du 2 avril 2012

122

L’EURUSD consolide et s’est rapproché de son premier objectif 1.34. Désormais si celui-ci parvient à nouveau à franchir la résistance des 1.338, il pourrait progresser à nouveau et se rapprocher des 1.351.
En revanche, la rupture des 1.333 permettrait au cours de tester d’autres supports à 1.327-1.32-1.3-1.27-1.235. Pour l’instant il s’agit juste de gagner un peu de temps avant les élections dans un climat de consolidation hésitant.

La rupture des 3550 points sur le Future CAC 40 a permis au cours de se rapprocher des 3350 points. La clôture de vendredi soir s’est faite sous la résistance intermédiaire des 3440-3445 points. Tant que le cours évolue en dessous, la correction peut se poursuivre vers 3280, voire 3260 points: un support important. La rupture de ce dernier fragiliserait davantage la reprise de ce début d’année avec d’autres supports à 3170-3040 points. Surveillons bien le pivot des 3280-3260 points.

Pour le pétrole Brent, la rupture des 121.5 permettrait au cours d’aller chercher une puissante dynamique haussière en consolidant dans la zone 115-120. Si celui-ci rebondit et franchit directement les 127.5 alors le brut pourrait flamber vers 134-155.

Pour que le E-mini SP 500 décolle il faut que celui-ci franchisse la résistance des 1416 points. Actuellement la résistance des 1410 points présente déjà un frein et nous continuons à surveiller le support des 1385 points. Sous ce seuil, nous regarderons les supports 1350-1300 points.

Ce qui est intéressant de constater, c’est que c’est la bourse allemande “Eurex” qui proposera dans quelques jours des produits spéculatifs pour torpiller la France !

L’Espagne est très mal, le Portugal également avec Moody’s qui a dégradé quelques banques…Décidément notre tour arrive et nous finirons tous comme les Grecs.

45 Commentaires

  1. Juste un truc étrange ??

    – Michel Rocard (PS) (fait un AVC en Suède, jeudi 29 mars )

    – Julien Dray (PS) (malaise cardiaque, Paris, hôpital Val de Grâce, vendredi 30 mars)

    “Au QG de campagne du candidat socialiste François Hollande, où Julien Dray est en charge de la mobilisation citoyenne, on confirme son malaise et son hospitalisation, sans plus de précisions.”
    (sudouest.fr)

    – Eva Joly (Europe Écologie Les Verts) ( tombe dans un escalier et se blesse à la tête, Paris, hôpital Cochin, dimanche 1er avril)

    “Dimanche soir, en sortant d’un cinéma à Paris, Eva Joly a lourdement chuté et s’est blessée à la tête. La candidate EELV à l’élection présidentille a été hospitalisée à Cochin et devrait sortir dans la journée.”
    http://www.letelegramme.com/presidentielle-2012/presidentielle-eva-joly-tombe-dans-un-escalier-et-se-blesse-a-la-tete-02-04-2012-1655205.php

    == > 3 malaises (accidents ?) en 4 jours de personnalités, c’est presque du 100% !!!

    A qui le tour ?

  2. « Est-ce que vous saviez que cataclysme, catastrophe, apocalypse et métastase sont des mots qui viennent du grec ? »
    (Extrait de : Le pain des Français, J.L.Fournier)

    Ce qui pourrait expliquer pourquoi on les fait marcher à la baguette.

    Pour ce qui nous concerne, pressons nous d’affecter des sourires marris pour quelque temps encore, le pain des Français sera bientôt rassis.

    Avant des élections sans intérêt sinon celui d’amuser certaines foules avec pantomimes et autres bouffonneries pitoyables.

    Il est d’ailleurs étonnant de constater l’aveuglement de ces foules.
    La politique est un job comme un autre très bien rémunéré durant le mandat, assorti de rentes à vie et autres avantages à la sortie.
    Raisons pour lesquelles, toute honte bue, ils se disputent comme des chiffonniers, le bélître le disputant au paltoquet.
    Pour le reste ils n’ont aucun pouvoir décisionnel important.

    Les décisions essentielles qui nous concernent tous sont toujours de ressort économique et sont prises par les lobbies industriels et la grande finance, les politiciens de tous bords sont aux ordres et appliquent les résolutions de ces grands groupes à la toute puissance.

    Tous les Etats, c’est-à-dire nous, sont monstrueusement endettés, et attendons nous dans les mois qui suivront ces élections à de sévères mesures, sans parler des plans de licenciements actuellement en suspens, et autres restrictions qui nous seront imposées quel(le) que soit l’élu(e) avec pour seul espoir échapper au pire.
    Parce que, comme disait Tristan Bernard : « Il y a des menaces de paix, mais nous ne sommes pas prêts ».

  3. Crédit Agricole : 4,51 EUR à – 3,15%. Unicrédit : 3,64 EUR à – 2,57%. Commerzbank : 1,88 EUR à – 0,85%. Quand il va y avoir un sérieux décrochage sur les marchés, pour certains établissements financiers la cave ne va plus être très loin.

  4. Bonjour,
    Vous dites : “..et attendons nous dans les mois qui suivront ces élections à de sévères mesures,..”

    Encas de victoire de Sarko, nous serons surtout prédestinés à la guerre en Iran (Russie , Chine, Inde, Pakistan (confirmé)…USA, UK, OTAN, Israël, France..)

    Alors voilà, j’ai deux questions :
    1)
    Que risque t-on en France si des armes nucléaires (Russes et chinoises mais il peut y en voir d’autres surprises) tombent sur des centrales nucléaires ?

    Car voyez vous, en France il y a 58 centrales nucléaires !!!!
    Que deviennent les enfants et les familles ???

    == > Avez vous des enfants ??
    Si oui alors il s’agit d’y penser maintenant et de faire le bon vote !

    2)
    Donc fort du constat précédent, sachant que la France participera à la guerre en Iran vers l’automne-hiver encas de victoire Sarko (c’est en tout cas ce qui se dit partout), est ce que les étrangers sur sont sol (il y en a beaucoup) ne risque pas de quitter la France les semaines et les mois qui suivront la victoire de Sarko en raison de ses centrales nucléaires et donc une immense fuite des capitaux ?? Car la peur commence a être palpable !!!

    Car voyez vous, les étrangers ont aussi des enfants et des familles en France et à l’étranger !!!

  5. lundi 2 avril 2012
    « La Grèce met en location son célèbre labyrinthe du Minotaure »
    (Wikistrike/Irib)

    Rappelons que le Minotaure était enfermé dans un labyrinthe construit par Dédale.
    Le Minotaure fut tué par Thésée ayant pu suivre le fil d’Ariane.

    Les Chinois en seront locataires/exploitants et ont déjà invité leurs premiers visiteurs à y entrer sans tarder, Espagne, Portugal, Irlande, Italie, France qui sont les priorités, suivis plus tard par les autres pays européens.

    Aux dernières nouvelles, aux lamentations grecques les Chinois auraient répondus « Thésée vous » et auraient planqué le fil d’Ariane.

  6. Report de l’élection

    «Elle a fait une chute a priori sans gravité, mais il faut être sûrs, comme c’est un choc à la tête… Il n’y a pas de raison d’avoir des inquiétudes», avait indiqué pour sa part Cécile Duflot, secrétaire nationale d’EELV, sur i-TELE.

    La candidate écologiste, créditée d’environ 2% d’intentions de vote, devrait donc reprendre sa campagne.

    Si ce n’était finalement pas le cas, l’événement pourrait être lourd de conséquences.

    La Constitution prévoit en effet que si un des candidats «se trouve empêché, le Conseil constitutionnel prononce le report de l’élection».

    http://www.liberation.fr/politiques/01012399827-eva-joly-hospitalisee-a-la-suite-d-une-mauvaise-chute

    • Bonjour,
      “La Constitution prévoit en effet que si un des candidats «se trouve empêché, le Conseil constitutionnel prononce le report de l’élection».”

      Merci pour l’info, c’est très éclairant !!!

      • Exact ! Traduction : c’est en fait incroyablement simple de provoquer le report d’une élection. D’ailleurs, j’aimerais bien avoir des détails. Si cela se produisait, il s’agit d’un report sine die ou bien est-ce qu’il y a un délai maximal de report prévu ?

      • @Médusé,

        elle va vite se rétablir , il y aura pas de report de l’élection
        et certains seront déçus c’est sûr…
        ils devront trouver autre chose

      • @ gwendoline : je précise que je ne fais pas partie des “déçus” dont tu parles. Je posais simplement la question à titre informatif. Mais je vais faire des recherches…

      • si ont continue d’embeter cheminade sur ses relation avec son mentor lyndon larouche on est pas loin d’un AVC aussi

      • @Gwendoline Les élections tombent pendant la période des vacances, pas vraiment terrible, il risque d’y avoir d’autres “chutes” impromptues !!!

  7. Comment la Bundesbank balkanise progressivement la zone euro

    La “Buba” a annoncé qu’elle n’accepterait plus comme collatéraux pour le refinancement des banques les obligations bancaires garanties par les pays en crise de la zone euro. Un signe supplémentaire de l’éclatement progressif de l’Eurosystème.

    La Bundesbank continue son cavalier seul. Vendredi, une porte-parole de la banque centrale allemande a confirmé que l’institution n’acceptera plus à partir de mai les obligations bancaires garanties par des pays membres de la zone euro bénéficiant de l’aide européenne comme collatéral pour les opérations de refinancement. Concrètement, cela signifie qu’une banque qui souhaiterait obtenir des liquidités auprès de la Bundesbank ne pourra pas déposer comme gage à ce prêt des emprunts bancaires portant la garantie de l’Etat grec, portugais et irlandais. C’est la première banque centrale nationale à prendre cette décision.

    Montants concernés

    Les conséquences de ce choix seront assez faibles sur le plan concret. “Le refinancement des banques allemandes ne sera pas influencé par cette décision”, précise-t-on à Francfort. Jusqu’ici, la Bundesbank n’aurait, si l’on en croit la Frankfurter Allgemeine Zeitung, que 500 millions d’euros de ce type de titres dans son bilan. Mais il y aurait, en tout, sur le marché, près de 90 milliards d’euros d’obligations de ce genre. A Paris, la Banque de France se refuse à tout commentaire concernant son attitude future sur le sujet. Mais de sources financières, on assure que le volume de ces titres est “infinitésimal” en France.

    Décision du 21 mars

    Comment la Bundesbank, membre de l’Eurosystème, le système qui regroupe les banques centrales nationales des pays membres de la zone euro et la BCE, peut-elle refuser comme collatéral des titres que les autres banques centrales nationales acceptent encore ? En vertu d’une décision du conseil des gouverneurs de la BCE du 21 mars dernier qui autorisait chaque banque centrale à choisir si elle acceptait ou non ce type de collatéraux. La « Buba », on le voit, n’a pas perdu de temps.

    Balkanisation

    L’attitude de la Bundesbank est la concrétisation de son opposition à la politique de la BCE et de son inquiétude vis-à-vis de la qualité et de la taille du bilan de l’Eurosystème. Son président, Jens Weidmann, ne cache pas qu’il juge sévèrement la politique de rachat de titres des pays en difficulté, la politique généreuse de la BCE en termes de liquidités accordées aux banques ainsi que les déséquilibres du système de paiement intraeuropéen Target 2. Du reste, la Buba avait refusé d’élargir sa politique de collatéral sur les titres d’Etat, à la différence de la Banque de France ou de la Banque nationale autrichienne, par exemple. Ce qui se dessine clairement, c’est une véritable “balkanisation” de l’Eurosystème où les banques centrales nationales auraient de plus en plus d’autonomie. Or, en théorie, ces dernières ne doivent être que le bras armé de la BCE. La différence est de taille : la BCE est censée réfléchir à l’intérêt de l’ensemble de la zone euro, et non au niveau national. Progressivement, c’est donc l’existence même de la zone euro qui est mise en question.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120330trib000691226/comment-la-bundesbank-balkanise-progressivement-la-zone-euro.html

  8. Quelqu’un veut il expliquer à Barouin, que s’il veut que ces prévisions de croissance, revues à la hausse, se révèlent exactes, il a intérêt à retirer le frein à main.

    Parce que l’indice PMI de mars est encore plus mauvais que celui annoncé.

    http://bourse.challenges.fr/news.hts?menu=news_actualites&urlAction=news.hts%3Fmenu%3Dnews_actualites&idnews=FPS120402_20477077&numligne=14&date=120402

    Tant que ça permet à TF1 et à Poujadas de dire que Sarko a rétabli la croissance…

    • que voulez vous expliquer à quelqu’un qui ment consciemment puisque il sait que ce qu’il dit est faux
      baroin s’est roulé par terre pour avoir le poste,qu’il se taise ou demissionne

  9. L’ABE veut rendre les banques moins dépendantes de la BCE

    LONDRES, 2 avril (Reuters) –
    L’Autorité bancaire européenne (ABE) souhaiterait voir les banques du Vieux Continent se restructurer pour pouvoir se financer directement sur les marchés sans dépendre des liquidités à taux réduit de la Banque centrale européenne (BCE), et le régulateur entend proposer des mesures en ce sens à l’issue de ses réunions de mardi et mercredi.

    La crise de la dette a lourdement pesé sur la capacité de financement des banques européennes, ne leur laissant guère d’autre choix que de recourir massivement ces derniers mois aux deux injections de liquidités à trois ans de la BCE. Les banques espagnoles et italiennes figureraient parmi celles qui auraient le plus emprunté lors de ces opérations.

    “L’ABE discute de possibles mesures politiques qui pourraient accompagner ce processus de désendettement et de restructuration pour s’assurer qu’il se déroule de manière ordonnée et mesurée, permettant aux banques de maintenir une provision régulière de crédit pour l’économie réelle”, explique le président de l’ABE, Andrea Enria, dans un dossier présenté aux ministres des Finances de l’Union européenne la semaine dernière.

    Les régulateurs européens veulent notamment que les banques remplacent leurs financements à court terme par des financements de maturités plus longues, afin d’éviter d’avoir à faire appel trop fréquemment aux investisseurs.

    Une telle évolution aiderait aussi les banques à se préparer à l’examen minutieux de leurs modèles économiques lors d’une nouvelle série de tests de résistance (“stress tests”) prévue l’an prochain.

    L’ABE cherchera aussi cette semaine à s’assurer que les 31 banques affichant, selon ses critères, un besoin total de capitaux frais de 115 milliards d’euros prennent les mesures nécessaires pour combler ce manque d’ici au 30 juin.

    Andrea Enria a estimé la semaine dernière que le plan de recapitalisation était “sur la bonne voie” mais que certaines banques se fondaient sur des “hypothèses excessivement optimistes” quant à la façon dont elles comptent lever des capitaux.

    BANQUES ESPAGNOLES ET ITALIENNES: ATTENTION, FRAGILE

    De l’avis des analystes, la banque italienne Monte dei Paschi, devrait notamment peiner à atteindre d’ici au 30 juin l’objectif d’un ratio de fonds propres “durs” de 9%.

    L’administrateur délégué de la banque, Fabrizio Viola, a dit la semaine dernière que MontePaschi comblerait près d’un tiers de ses besoins de fonds propres – qui s’élèvent à 3,3 milliards d’euros – en convertissant des titres hybrides en actions. Les médias italiens rapportaient par ailleurs dimanche que la banque envisageait de tailler largement dans son portefeuille de dette souveraine et de fermer 150 agences.

    Certaines banques italiennes souhaiteraient voir l’ABE faire marche arrière sur ses exigences en matière de fonds d’urgence face à la crise, invoquant l’apaisement des tensions sur les marchés des dettes souveraines depuis les deux opérations de refinancement à trois ans de la BCE.

    Le gouverneur de la Banque d’Italie, Ignazio Visco, a ainsi déclaré samedi que l’ABE pourrait assouplir ses exigences en matière de fonds propres. Mais il a précisé qu’il s’agissait d’une perspective à moyen terme et que l’ABE ne devrait pas prendre de décision sur ce point lors de sa prochaine réunion.

    Les banques espagnoles sont également en ligne de mire, nombre d’entre elles pâtissant de l’éclatement de la bulle immobilière et de la détérioration de l’économie du pays.

    Au cas où certains établissements ne pourraient atteindre leurs objectifs de fonds propres d’ici à la date butoir de juin, Andrea Enria a proposé que le nouveau fonds d’urgence de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES) puisse directement injecter des fonds aux banques en difficulté à compter de sa mise en place en juillet.

    A ce stade, le MES n’est conçu que pour venir en aide aux Etats.

    Le conseil de l’ABE examinera par ailleurs les progrès réalisés par les banques dans la limitation des bonus, décidée en janvier 2011.

    Le rapport de l’ABE est attendu après Pâques. (Avec John O’Donnell à Copenhague, Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand)

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E8F248220120402?sp=true

  10. de Trader Noe:, aujourd’hui,,,,le pétrole Brent, la rupture des 121.5 permettrait au cours d’aller chercher une puissante dynamique haussière en consolidant dans la zone 115-120. Si celui-ci rebondit et franchit directement les 127.5 alors le brut pourrait flamber vers 134-155.
    ,,,,, en effet, le brent baisse depuis pas mal de temps,,,,,
    ,,, et a force de baisser, ça fini part “remonter”,,,,,, (malgré le pronostique de vendredi,)
    ,,,, donc, apres dechifrage, dois-je comprendre qu’il peut continuer a baisser,,,, ou qu’il peut monter ! ,,,,,,,,
    – en effet,,,, soit que ça monte,, ou que ça decend,,! c’est le “yo-yo”,, (jeux que j’avais autrefois,,)
    – ça me fait aussi penser a madame soleil,, si ç’est pas ça qui arrivera, ce sera ça !,,,,
    cordialement

      • Dans ce cas, la perspective d’utiliser les ressources stratégiques est un peu vaine, non ? Elles pourraient absorber temporairement la hausse, mais ça m’étonnerait que l’Etat y passe ses trois mois de réserve (d’ailleurs, ces trois mois sont-ils théoriques ou bien réels ?).

      • N’oubliez pas fibo que l’Espagne, le Portugal, la Grèce et l’Irlande sont à l’heure actuelle dans une difficulté insurmontable. ” L’Europe n’a pas les moyens d’une nouvelle crise,” ( N.Sarkozy ). Nous sommes proche d’une situation absolument incontrôlable fibo, restez vigilant sur le cours de l’euro, les résultats économiques comme ceux que Menthalo et trader Noé nous font parvenir. Surveillez de près les tensions géopolitiques, à tout moment il peut y avoir une accélération des évènements.

  11. Les économistes sont-ils des imposteurs ?

    C’est la thèse que développe Laurent Mauduit dans un livre où il attaque personnellement une poignée d’experts français très médiatisés. Voici les pièces de l’accusation et les réactions des intéressés

    Les économistes sont-ils malhonnêtes, sous influence de la finance, coupables de conflits d’intérêts… voire corrompus ? La question a d’abord été posée aux Etats-Unis, à travers le remarquable documentaire “Inside Job”, de Charles Ferguson.

    Il a notamment dévoilé les rôles de Lawrence Summers, ex-conseiller de Barack Obama, qui s’est farouchement opposé, sous Bill Clinton, à la régulation des dérivés financiers, alors qu’il a touché beaucoup d’argent de fonds spéculatifs.

    En France, le débat s’est développé, dans la mouvance idéologique d’Attac, sur le blog de l’économiste lillois Jean Gadrey, dans le film “les Nouveaux Chiens de garde”, puis dans “le Monde diplomatique” sous la plume de Renaud Lambert. Tous mettent en cause l’indépendance des médias et des experts économiques, trop perméables aux intérêts de l’establishment capitaliste.
    Des questions légitimes

    Cette semaine, Laurent Mauduit lance un nouveau pavé dans la mare, avec “les Imposteurs de l’économie” (1). Le journaliste pose de bonnes questions. On ne peut plus, après la double crise des subprimes et des dettes publiques, dont les peuples paient l’addition, éluder les sujets de transparence et d’éventuels confits d’intérêts des économistes.

    Et, sur des sujets aussi complexes que la régulation financière, il est crucial – tant le lobby bancaire est puissant – de disposer d’une expertise indépendante. C’est notamment le travail salutaire de l’ONG Finance Watch.
    Des griefs contradictoires

    L’enquête de Laurent Mauduit s’attaque cependant à des cibles très hétérogènes, avec des griefs parfois contradictoires, et sur un ton polémique amplifié par son sous-titre : “Comment ils s’enrichissent et nous trompent !”

    Il reproche aux médias (à commencer par “le Nouvel Observateur”) de trop donner la parole à l’ex-patron des salles de marché Marc Fiorentino, qui a eu des démêlés avec l’Autorité des Marchés financiers (AMF). Mais l’extrader est justement l’un des observateurs les plus critiques sur le comportement des banques !

    Mauduit accuse l’économiste Patrick Artus, de la banque Natixis, de s’être “trompé” en annonçant la fin de la crise, juste avant la faillite de Lehman Brothers en 2008… Reste à prouver qu’Artus – qui joue le plus souvent les Cassandre – était, cette fois-là, trop optimiste, précisément parce qu’il travaille pour une banque.
    La pensée unique

    L’auteur dénonce aussi les “liaisons dangereuses” de Christian de Boissieu, Daniel Cohen, Elie Cohen, Jean-Hervé Lorenzi et Olivier Pastré notamment qui, outre leur casquette académique, collectionnent les missions auprès de banques ou de groupes industriels. Le journaliste cible, par ailleurs, Alain Minc et Jacques Attali, qui font chacun l’objet d’un chapitre. Mais eux sont des cas à part, de toute évidence davantage conseillers d’intérêts politiques ou privés et essayistes… qu’économistes.

    In fine, pour Laurent Mauduit, seuls les économistes qui ont résisté aux sirènes du privé – les enseignants-chercheurs, ou bien ceux qui travaillent pour un organisme public – seraient légitimes pour nourrir le débat public. Parce que, n’ayant pas de “fil à la patte”, ils peuvent briser la pensée unique. Mais une connaissance intime des objets d’étude – marchés financiers, banques ou entreprises – n’est-elle pas, parfois, utile pour élaborer des réformes qui marchent ? Dès lors, où fixer la limite déontologique pour prévenir ce que l’économiste américain Paul Krugman a appelé la “corruption douce” ?

    Un débat dépassionné sur ces sujets s’impose afin que s’élabore un code déontologique de la profession. L’Association américaine d’Economie vient de décider que les auteurs d’articles publiés dans les revues scientifiques qui lui sont affiliées devraient publier en détail leurs intérêts privés (tout montant supérieur ou égal à 10 000 dollars versé par les “parties intéressées”). Une piste de réflexion pour l’Association française de Sciences économiques ?

    Voir les réponses :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120401.OBS5185/les-economistes-sont-ils-des-imposteurs.html#xtor=EPR-3-%5BActu17h%5D-20120402

    • Les écolos sont un des idots utiles du système.
      Hillard le démontre fort bien.

      Faites des recherches sur les origines du WWF et sur qui finance greenpeace.

      Et si les écolos cherchaient eux aussi un petit peu, il tomberait sur Nicolas Tesla et le résulats de ses recherches.

      Il n ‘y a pas de camps: gauche, droite, écolo, etc…

      Il n’ y a que de bonnes ou de mauvaises idées pour l’Homme.

      Là encore, le divisé pour régner.

      C’est tellement évident quand on comprend le système et son mode opératoire.

  12. les jeux sont faits…humainement parlant c’est cuit …

    notre seul espoir c’est DIEU…le reste est illusoire….on ne fait pas le poids…les forces sont déséquilibrées….certes ils sont obligés de mentir pour gérer le troupeau…c’est une marque de faiblesse …mais peu de veaux sont prêts à s’informer…et la page de l’homme se termine ….le “trans homme” est sur les rails….et je ne vois pas comment quelques brebis éveillées de bonne volonté pourraient faire dérailler le train…

    DIEU est le seul maître du jeu…je lui fais confiance …même au prix de souffrance ….qui certes ne me réjouissent pas trop……naître vivre et mourir….préparons nous à mourir dignement.

    que DIEU vous bénisse et vous garde et n’oubliez pas de prier.

  13. Bonsoir,

    Ils n’en sont pas à “une marque de faiblesse” prêt, à une approximation prêt. Le seul défaut dans tout cet engrenage, et pas des moindre, est le choix que nous avons tous de décider par nous-même. Le lavage des cerveaux est très sophistiqué, toujours plus profond; ils cherchent à nous asservir par la manipulation “au marteau-piqueur”, la peur, la tentation, l’illusion.
    Nous n’avons que notre Foi, cette minuscule étincelle qui jaillit de notre conscience d’être humains et qui nous donne la confiance en la vie, la véritable vie.
    Ce n’est pas la première épreuve que subit l’humanité, les hommes ont toujours relevé le front, fixé le regard sur le chemin et , par l’aide de Dieu, continué d’avancer!

  14. Il n’ y a pas le camps des ” méchants et celui des gentils”.

    Les agenturs ont infiltrés les 2 camps: le Bilderberg et le Bloc de commandement.

    La dernière étape pour établir leur Nouvel Ordre Mondial Luciférien est après la destrcuction de la Chrétienté, c’est maintenant au tour de l’Islam.

    Et ça se passe sous nos yeux.

    Mes ref: Pierre Hillard / comprendre par la la science politique l’établissemnt du NOM; Scheikh Imaran Hussein / comprendre l’eschatologie islamique. le Père Regimbald / comprendre la destruction de la chrétienté par les iluminés de bavières (la touche finale, du moins) et les sociétés secrètes qui s’y rattachent.

    Il n’ y a que le camps de Lucifer et celui du Créateur Tout Puissant

    J’ai fait mon choix: je leur laisse Lucifer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici