Trader Noé – Analyse du 19 avril 2012

161

Le point de résistance des 1390 sur le E-mini SP 500 a bien fonctionné. Tant que le cours évolue en dessous la correction peut se poursuivre.

De même, le Future CAC 40 évolue sous la résistance des 3370 points et l’indice pourrait poursuivre sa correction vers les supports évoqués.

Concernant les bancaires, les points qui pourraient présenter une accélération en cas de rupture sont:

16.8 euros pour Société Générale. Dans ce cas, nous surveillerons les supports à 14-10 euros qui sont proches.

29 euros pour BNP. Dans cas cas, nous surveillerons les supports à 27 et 23 euros.

3.7 euros pour Crédit Agricole. Dans ce cas, nous surveillerons les 2 euros.

Pour Air France nous surveillerons le support important des 3.4 euros.

EDF se rapproche du support proposé en mai 2011, soit les niveaux des 13-11.9 euros.

Tant que le cours évolue sous les 0.82, la tendance sur EURGBP peut s’accélérer en cassant les 0.819. Dans cette situation nous regarderons les supports 0.77 et 0.725.

14 Commentaires

    • il ne semble pas y avoir de doute quand au nom de notre futur président dans ce document, mais quel arrogance de la part de ce sinistre personnage…

  1. Intervenant BFM Business : Aimeric Diday, gérant Pictet et cie : ” Nous avons des chiffres qui commencent à faire peur.” En parlant des dettes souveraines Italiennes et Espagnoles.

  2. La France, championne du monde des défaillances d’entreprises

    Selon une étude de l’OCDE, le nombre de faillites enregistré dans l’Hexagone est quasiment identique à celui observé…aux États-Unis. Et il est bien plus faible au Royaume-Uni et en Italie. En cause, la faible capacité d’autofinancement des entreprises tricolores.

    Deux ans après le pic de la crise économique et financière qui a secoué la plupart des économies industrialisés, l’OCDE dresse un bilan plutôt intéressant, au-delà des commentaires classiques sur le resserrement de l’accès au crédit des PME pendant cette période tourmentée. Ainsi, selon la publication intitulée « Le Financement des PME et de l’entrepreneuriat : tableau de bord de l’OCDE » publiée ce jeudi, 115.813 entreprises, essentiellement des TPE et des PME, ont mis la clé sous la porte en France en 2009 et en 2010, soit un tout petit moins qu’aux Etats-Unis (117.119), pays qui compte qui près de 7 millions de sociétés employant des salariés, contre un peu moins de 2,5 millions en France.

    Les taux de marge sont trop faibles en France

    Si l’on compare la France avec des économies qui lui ressemblent davantage, l’écart est également flagrant. De l’autre de la Manche, « seules » 35.122 ont disparu. En Italie, le nombre de défaillances s’élève à 20.718. Si le nombre de faillites est assez comparable en Allemagne, il faut rappeler que l’on y recense 3,5 millions d’entreprises.

    Comment expliquer ces différences ? Par l’efficacité des plans de relance nationaux ? Peut-être, mais la comparaison est assez délicate.
    Le niveau de l’autofinancement est une autre piste. Selon une étude du cabinet Altares, l’autofinancement des entreprises britanniques et allemandes est double de celui des entreprises françaises, ce qui représente un écart de trésorerie d’environ 110 milliards d’euros par an.

    Un autofinancement qui s’explique essentiellement par des taux de marge supérieurs à ceux observés en France. « En 2012, le taux de marge dans l’industrie européenne a quasiment retrouvé son niveau de 2007, mais reste encore inférieur de 5 points en France », explique l’institut COE-Rexecode. Il s’élevait à 38,3% en 2011 en zone euro, à 34,4% en Allemagne et 29,9% en France

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/20120419trib000694447/la-france-championne-du-monde-des-defaillances-d-entreprises.html

  3. Cinq valeurs du Cac 40 au plus bas historique…

    Les rumeurs d’une dégradation de la note souveraine de la France et plus globalement la résurgence des craintes en zone euro ont occasionné des dégâts dans les rangs du Cac 40
    . Cinq valeurs de l’indice phare de la place parisienne ont touché aujourd’hui un plus bas historique. Il s’agit de France Télécom, Vivendi, Peugeot, Crédit Agricole et EDF.

    France Télécom est tombé à 9,883 euros,
    Vivendi à 12,50,
    Peugeot à 9,512,
    Crédit Agricole à 3,663
    et EDF à 15,315.

  4. groupama, MMA sont extremement fragiles. depot de bilan en vue avec cession de leur actif quasi obligé.

    les banques ont peur pour la fin de l’année y compris pour elles que pour leur placements. la planche a billet va continuer a tourner car ce n’est pas l’endettement n’est pas leur probleme mais celui du citoyen qui seserera la ceinture.
    vague de licenciement massif en plein été.
    Economiser et faites des provisions car savoir que l’on peut faire de l’or ne veut pas dire que l’on peut changer la société en un clin d’oeil. meme si c’est par là que se trouve la faille a exploiter il faudra du temps et il vous faudra tenir par vos propre moyens
    .°.
    ,

  5. 0255
    En l’an qu’un oeil en France regnera,
    La court sera à vn bien fascheux trouble:
    Le grand de Bloys son ami tuera:
    Le regne mis en mal & doute double.

    Depuis 2010 la glnf a des soucis. Cette fm gouverne la france depuis le temps de pompidou et elle est en profonde difficulté. la glnf s’est vue les portes fermées des autres obédiences etrangeres avec leur gm stiffani au commnade.
    Comme toujours il maque dans chaque quatrain de nostradamus un evenement ou un elemeent important. Ici il manque le mobile, le pourquoi du comment.
    Stiffani a fait rentrer en 1994 un certaim Marcel la salade, un caid de la mafia italienne.Ce marcel la salade s’appelle Marcel G.°. O.

    On ne peut pas preter sermont a 2 rituels de magie differents et le plus ancien l’emporte sur le second.
    Cette GLNF reste le support de travail du gouvernement actuel et de sarko par la meme occasion. sarko perdra donc le elections futures de part l’isolement de sa racine.
    .°.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici