Trader Noé – Analyse du 26 avril 2012

98

Avant hier, nous avions proposé un rebond suite à une prise de bénéfice.
Les résistances proposées hier sur le E-mini SP 500 ont été déterminantes pour la journée.
Les 1380 ont été franchi et à à la clôture de Wall Street l’indice E-mini SP 500 s’est rapproché des 1390 points.
Son dépassement permettrait au cours de progresser logiquement encore un peu vers les 1410 points !

Pour une vraie poursuite haussière il faudrait casser les 1423. Dans un tel contexte, le E-mini SP 500 pourrait nous narguer et se diriger vers les 1550-1560.
Surveillez donc attentivement le seuil des 1390 et les autres résistances.

Il s’agit désormais de bien différencier l’économie américaine de la nôtre. Ils peuvent progresser et nous, régresser, plombés par les mauvaises nouvelles des pays européens.

Sans fédéralisme européen, c’est le jeu de l’oie. Et la case, reculez de trois cases vous tombez dans un sinkhole pourrait être proche.

En ce qui concerne l’indice Future CAC 40, nous surveillerons donc les résistances 3200-3210 et 3240-3300 au mieux.
Pour l’indice CAC 40, nous surveillerons (pour résumer) donc le niveau de résistance des 3260-3290 points.

Nicolas Sarkozy semble remettre la patate chaude à François Hollande. A vos marques, prêts, taxez !

Concernant le pétrole Brent, le support des 117 est toujours très important. Si ce support n’est pas prochainement cassé le cours pourrait repartir fortement à la hausse très prochainement vers les 130. Au delà, nous assisterons à un arc inversé, lié probablement à des évènements géopolitiques proches (avant été) qui feraient logiquement flamber le brut vers 250-300 dollars.

Si les 117 sont cassés, le scénario de la reprise haussière sera probablement différé (légèrement) et reporté à (fin printemps – été 2012).

Les comportements de l’or et du pétrole sont étonnants et liés. Certains semblent pressés par le temps…

24 Commentaires

    • BOnjour
      le cac 40, indice regroupant 40 grandes entreprises cotées à la bourse de paris. ou l’indice sur la santé de l’économie nationale …

      le future cac 40 c’est donner une estimation de la valeur d un produit par anticipation

      bon je suis pas certain d’avoir raison a cent/cent la dessus. les corrections sont les bienvenues

    • Les data ne sont pas très bonnes pourles us. On aura probablement un autre QE. La BCE quand à elle ne sait plus trop sur quel pied danser. La montée des extrême commence à faire peur à Bruxelles. La rigueur coute que coute à ses limites. Les voix divergents dont je parlais ici il y a qq jours se font entendre de plus en plus.

  1. L’Espagne devra-t-elle être sauvée en 2013 ?
    Par Alex Korbel

    L’Espagne est de retour sous les projecteurs de la crise de la zone euro. C’est une place qui lui revient de droit à cause de la mauvaise gestion budgétaire, financière et économique du pays par l’État.

    Depuis le début de la crise des dettes publiques des pays de la zone euro, la solvabilité des États concernés a été largement déterminée par les investisseurs internationaux.

    Objectif : regagner la confiance des investisseurs

    Pour ramener le coût de l’emprunt à un niveau soutenable, l’État ibérique a besoin de regagner la confiance des investisseurs. Mais comment ?

    Après que le rendement des obligations de l’État espagnol a recommencé à croître rapidement au début du mois d’avril, Madrid a annoncé une réduction supplémentaire des dépenses de 10 milliards d’euros le 9 avril 2012. Cette mesure a été dévoilée quelques jours seulement après que le premier ministre Mariano Rajoy avait annoncé 27 milliards d’euros de hausses d’impôts et de baisses des dépenses publiques dans le cadre du budget 2012.

    Dans le contexte actuel, on voit mal comment la spirale austérité/récession pourrait être brisée.

    En effet, si le gouvernement espagnol n’annonce pas de nouvelles mesures d’austérité, les marchés estiment que celui-ci n’est pas capable d’atteindre ses objectifs budgétaires et de ramener sous contrôle sa dette souveraine. Mais si le gouvernement espagnol annonce des mesures d’austérité supplémentaires, les marchés s’effraient de ces coupes claires qui approfondiraient l’actuelle récession économique dans le pays. Bref, peu importe ce que le gouvernement espagnol annonce, les investisseurs restent sceptiques.

    Cela ne devrait pas changer au cours de l’année prochaine, à moins que l’Espagne montre des signes d’être sur la voie d’une croissance durable.

    Peut-on raisonnablement l’envisager ?

    De mauvais indicateurs économiques plus ultra*

    Le taux de chômage a atteint près de 23 % au dernier trimestre 2011 (le chômage des jeunes a dépassé les 50 % en janvier). La confiance des investisseurs espagnols est à son niveau le plus bas depuis 11 mois. Les carnets de commande continuent à s’alléger, ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir. Le marché immobilier espagnol n’a pas encore atteint son niveau plancher, ce qui va continuer à miner le bilan des ménages et des banques du pays.

    Le gouvernement met en œuvre des mesures d’austérité et des réformes structurelles substantielles mais il est improbable que celles-ci aient un impact positif sur la croissance à court terme. Il ne faut pas s’attendre à ce que les chiffres du premier trimestre 2012 rassurent les marchés lorsqu’ils seront dévoilés le 30 avril 2012.

    En outre, il y a peu de chance que l’État espagnol parvienne à réduire son déficit global à 5,3 % du PIB cette année pour atteindre 3 % du PIB en 2013.

    Les nuages noirs n’ont pas non plus disparu du secteur bancaire espagnol. Il reste une source d’incertitude totale pour les investisseurs. Le taux de chômage continuant d’augmenter et les prix immobiliers de baisser, le risque de défaut de paiement hypothécaire ne peut que se renforcer.

    Vers un plan de sauvetage ?

    Une bonne nouvelle cependant : l’État espagnol a déjà préfinancé la moitié des intérêts de sa dette publique pour l’année 2012. Même si les coûts d’emprunt deviennent insoutenables, Madrid ne sera pas à court de liquidités cette année.

    Il est presque certain que la Banque centrale européenne (BCE) va intensifier ses achats d’obligations espagnoles. En outre, la BCE pourra prendre des mesures supplémentaires pour soutenir le système bancaire espagnol.

    Ces probables interventions de la BCE pourraient donner plus de temps à l’État espagnol mais cela ne changera pas fondamentalement ses trajectoires économique et budgétaire. En l’absence de croissance économique, il est probable que le gouvernement sera finalement contraint de demander un plan de sauvetage de la part de ses partenaires européens ou du Fonds monétaire international en 2013.

    • Il va y avoir besoin d’un sacré spin doctor non pas qu’en Espagne mais dans le monde entier !

      http://translate.google.com/translate?hl=fr&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.com&sl=en&tl=fr&twu=1&u=http://usawatchdog.com/tony-robbins-dire-wake-up-warning/

      Mais ce que nous dit ici Tony Robbins en avertissant le monde de l’effroyable crise économique qui va nous arriver en pleine figure, qui ne le sait pas déjà ?

      Le problème n’est plus d’en être sûr mais d’y être préparé !

      • Les comparaisons de Tony Robbins sont hallucinantes !

        Il nous dit que durant 200 ans, c’est à dire du président Washington à Reagan, la dette américaine était arrivée à 2,2 trillions de dollars. Mais que durant ces 24 derniers mois, elle avait augmentée de 2,95 trillions !

        2.950.000.000.000 dollars

        Si un dollar équivaut à une seconde, 1 million de secondes c’est 12 jours. Donc 1 billion de secondes c’est 32 années. Et 1 trillion de secondes c’est 31 688 années.

        Bref, on pourrait tapisser entièrement deux fois le sol américain de billets d’un dollar !

        Ce qui est incroyable, les USA continuent à emprunter, donc à s’enfoncer encore plus ! Pour chaque dollar utilisé, 0,40 sont empruntés !

        Comment vont-ils s’en sortir ? Peut être qu’en s’emparant de toutes les sources pétrolières de la planète, arriveront-ils à créer un monopole, leur permettant de les faire payer très cher au reste du monde ?

    • Nos deux sionistes, Nicolas Sarkozy et François Hollande sont d’accord sur l’essentiel : sur les règles bureaucratiques de l’Europe de Bruxelles, sur la soumission des lois françaises aux juges des Cours européennes de Strasbourg et de Luxembourg, sur l’intégration militaire à l’OTAN, sur l’acceptation des règles du libre-échangisme mondial voulu par l’OMC, sur l’abandon de la souveraineté monétaire à la Banque centrale européenne.

      L’électeur n’est donc plus là pour choisir le président de la République. Il a simplement pour rôle d’apporter une légitimité démocratique à un candidat jugé acceptable par la superclasse mondiale pour représenter ses intérêts en France.

      Et Sarkozy et Hollande sont interchangeables aux yeux des grands lobbies financiers ou communautaires : Lors de son dîner annuel, tenu en présence des 1000 plus grands oligarques français, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a fait de Sarkozy son invité d’honneur… tout en se préparant à accueillir Hollande l’année prochaine. Où serait le changement ? La présidente du MEDEF a, elle, fait un pas de deux : au final, Hollande lui paraît aussi patrono-compatible que Sarkozy. Et le lobby homosexualiste s’est vu promettre le mariage gay par Hollande dès 2013, pendant que Sarkozy lui demandait simplement d’être un peu plus patient… bref, d’attendre 2014. Quant à l’enseignement de la théorie du genre à l’école, rien à craindre de Hollande : Sarkozy l’a déjà mis en œuvre !

      Le 6 mai prochain, « faire son devoir électoral » reviendrait donc à cautionner une tromperie. En s’abstenant, on refuse d’apporter la légitimité de son vote à des candidats dont les priorités réelles sont nuisibles aux intérêts du peuple français, à sa substance, à son identité et à sa dignité.

    • Les mondialistes qui sabotent la France on les reconnait ! Comme disait Attali, ils veulent Jérusalem comme capitale du monde !

      Mais qui sont-ils en France ? Il suffit de voir votre vidéo Sevgi

      La laïcité a pris du plomb dans l’aile ! Pourquoi les Français votent-ils encore pour eux ?

      N’ont-ils pas encore compris que quand un mondialiste parle de vouloir une France forte, il faut traduire son contraire ?

      • Bonjour duc,
        soit c’est l ignorance.
        soit tout le monde s’en fout
        soit le conditionnement fonctionne parfaitement
        soit c’est la peur du lendemain qui fait que les gens n’osent pas remettre en cause les dires et les actions des mondialistes.
        soit tout le monde a digéré(accepté) le fait que nous allons vers un nouvel ordre mondial
        soit je suis dans un autre monde et je m’éloigne de plus en plus de la réalité
        J’ignore tout comme vous le pourquoi de ce “laisser faire”. je crois que plus tôt je sortirai du système mieux je me porterai.
        l’inversion des valeurs ici est évidente..et le non sens l’emporte.

        Est ce lié à l’inversion des pôles ? En tout cas la Bête avance

      • Vous broyez du noir Duc ! Distrayez vous !

        La première élection “Miss Black France” se déroulera samedi à Paris ! Sélectionnées sur casting parmi 1.000 candidatures provenant de toutes les régions françaises, dix-huit jeunes femmes noires de 17 à 28 ans sont en lice.

        http://www.youtube.com/watch?v=YMKFRkLc2W4&feature=player_embedded

        La marraine des concours de Miss : Geneviève De Fontenay :

        “La France d’aujourd’hui, c’est la mixité, et elle doit être mise en avant de toutes les manières possibles, surtout en ces temps électoraux difficiles”, estime la “dame au chapeau”.

        http://www.youtube.com/watch?v=oAVzsdw3xYw&feature=player_embedded#!

      • “Le comportement psychologique est tel par nature que ceux qui agissent sous la contrainte ont toujours l’impression qu’ils agissent de leur propre chef. La victime dont l’esprit est manipulé ne se rend pas compte qu’elle est une victime, Pour elle, les murs de sa prison sont invisibles et elle se considère comme libre.Seules les personnes extérieures remarquent qu’elle n’est pas libre. Son asservissement est strictement objectif.”……. Aldous Huxley- Brave New World Revisited 1958

  2. Plus qu’une réponse, Trader Noé, c’est encore une question… Merci pour tout…

    Donc si je comprends bien, fini la chute de l’euro face au dollar, c’est le contraire qui arrive ? L’euro va continuer à grimper, quitte à chuter très brutalement à un moment donné de l’été ?

  3. Concernant le pétrole Brent, le support des 117 est toujours très important. Si ce support n’est pas prochainement cassé le cours pourrait repartir fortement à la hausse très prochainement vers les 130. Au delà, nous assisterons à un arc inversé, lié probablement à des évènements géopolitiques proches (avant été) qui feraient logiquement flamber le brut vers 250-300 dollars.
    Si les 117 sont cassés, le scénario de la reprise haussière sera probablement différé (légèrement) et reporté à (fin printemps – été 2012).
    ——————–
    aujourd’hui, il est a 120,,,,,, cela voudrait-il dire qu’il va continuer a monter ?
    – (je ne comprends pas le terme: “si les 117 sont cassés”

  4. Les comportements de l’or et du pétrole sont étonnants et liés.
    ………………………………………………….
    EN EFFET, en superposant les graphiques,,,, on contaste” que les courbes se superposent, a la limite !!!!!!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici