Bug de Blogspot

359
LIESI n’est pas responsable de l’impossibilité de commenter les articles, c’est un bug de blogspot.
Après avoir essayé de longues minutes de me connecter sous mon pseudonyme habituel “menthalo”, j’ai fini par renoncer et j’ai testé l’entrée par face-book.
Cela marche. Donc à vous de déjouer l’adversité en ouvrant si nécessaire un compte face-book ou twitter.
Entre-temps, j’ai reçu par email de nombreuses plaintes disant qu’il était impossible de se connecter. Le nombre de commentaires aujourd’hui montre que le problème est général. A vous d’être réactif et inventif dans l’adversité !
Bonne chance.

26 Commentaires

  1. Ca fait un pt’it moment que ça bug ça fait cinq, six jours que j’ai du mal à répondre ” à mes réponses de mes commentaires ”
    Quand je poste au moment de valider ” le commentaire ” ça me fait sauter la page et je me retrouve avec ” oup’s votre page est introuvable “… ça vous le fait aussi à vous ?

  2. Ca devient dangereux pour les Députés de l’UMP ???

    **
    Une député UMP menacé de mort

    Le député UMP de la Creuse, Jean Auclair a déposé plainte contre X pour menaces de mort après avoir reçu hier à la mairie de Cressat (Creuse), dont il est maire, une lettre anonyme lui promettant “le même sort que Yann Piat”, la députée (FN puis UDF) assassinée, a-t-il indiqué aujourd’hui.

    Selon l’élu, dans cette lettre, l’auteur, qui utilise des formules injurieuses, se félicite que Nicolas Sarkozy et sa femme ont été “dégagés” et dit que “ça sera pareil” pour le député, candidat à sa propre succession dans la deuxième circonscription de la Creuse. Ces menaces sont “complètement liées à (s)a candidature” aux législatives, selon Jean Auclair. Il estime qu’il y a “des similitudes troublantes et des éléments de langage communs” entre cette lettre et plusieurs tentatives d’intimidation de la part de membres de la fédération PS de la Creuse, dont il avait fait l’objet en 2002 et 2007.

    “En tant qu’élu de la République, je trouve qu’il s’agit là de manoeuvres pitoyables. Hollande avait promis la République apaisée, mais je ne peux m’empêcher de penser que la République socialiste est la plus sectaire qui existe”, a-t-il ajouté.

    L’enquête a été confiée à la gendarmerie de Guéret.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/12/97001-20120512FILWWW00389-une-depute-ump-menace-de-mort.php

  3. DCRI / DGSE – Le changement des directeurs se confirme..

    Il semble qu’i y ait une urgence dans le camp de F. Hollande pour remplacer Bernard Squarcini l’actuel directeur de la DCRI à la DGSE aussi mais ils prendront leur temps !

    Je cite (s’agissant de la DGSE) : “Mais le temps presse peut-être un peu moins, aux yeux de l’entourage de François Hollande”

    – Ici sous entendu que pour Bernard Squarcini DCRI (affaires Mehra, les Fadettes, etc..),
    c’est l’urgence absolue..

    **
    Qui pour remplacer les chefs de la DCRI et de la DGSE ?

    Bernard Squarcini à la DCRI et, dans une moindre mesure, Érard Corbin de Mangoux à la DGSE sont sur un siège éjectable. Revue des candidats à leur succession.

    “Concernant la DGSE, le remplacement du préfet Érard Corbin de Mangoux est, lui aussi, programmé. Mais le temps presse peut-être un peu moins, aux yeux de l’entourage de François Hollande, qui a remarqué que le service a traversé sans remous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.”

    (Le Point.fr – Publié le 12/05/2012)
    http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/qui-pour-remplacer-les-chefs-de-la-dcri-et-de-la-dgse-12-05-2012-1460822_53.php

    • Fichier géant : le cadeau de départ de Claude Guéant

      Peu avant de faire ses cartons, le ministre de l’Intérieur a fait publier en urgence deux décrets majeurs sur le fichage des individus en France.

      Claude Guéant veut laisser son empreinte avant de quitter la place Beauvau. Afin que la très controversée loi sur la sécurité Loppsi 2, voulue par Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux, ne reste pas au fond des tiroirs – comme beaucoup de lois votées -, le ministre de l’Intérieur a fait paraître au Journal officiel du 8 mai le décret d’application d’une des mesures phares de la Loppsi 2, le “fichier d’analyse sérielle”. Derrière cette dénomination barbare se cache une véritable arme atomique contre la vie privée, puisqu’il s’agit ni plus ni moins d’exploiter ensemble toutes les données dont disposent l’État et ses services sur un individu. Cela inclut les données qui peuvent être réclamées à des entreprises, par exemple l’ensemble de l’activité sur Facebook, les communications par email, les sites web consultés depuis un abonnement à Internet, etc.

      Ce n’est pas le seul cadeau de départ de Claude Guéant. La Loppsi 2 prévoyait déjà de fusionner les fichiers de police (Stic) et de gendarmerie (Judex), et de conserver des données jusqu’à quarante ans, grâce à un décret lui aussi paru très opportunément au JO, dimanche 6 mai, jour de l’élection de François Hollande. La loi permet donc désormais aux policiers et aux gendarmes des recoupements beaucoup plus précis, y compris avec des informations biométriques. Les abus dans les accès aux fichiers de police étant nombreux, y compris au profit d’officines extérieures à l’État, les défenseurs de la vie privée ont exprimé leurs plus vives inquiétudes.
      Consensus à droite et à gauche

      Le fichier d’analyse sérielle peut exploiter des photos permettant l’identification des individus, via l’empreinte de leur visage (distance entre les yeux, courbes, positionnement du nez, etc.). Couplé au réseau national de caméras de vidéosurveillance (ou de vidéoprotection, leur appellation officielle), l’État dispose d’une arme redoutable contre les criminels, mais aussi contre l’ensemble de la population. Et c’est bien ce que dénoncent aussi les défenseurs de la vie privée pour qui, une nouvelle fois, au nom de la lutte contre le terrorisme, l’exécutif réduit drastiquement l’application de certaines libertés fondamentales.

      Via ce nouvel outil, officiellement à la disposition des forces de police sous certaines conditions (de gravité de l’affaire, notamment), l’État se dote d’un arsenal de surveillance inquiétant. D’autant plus que, si certains décrets et lois devraient disparaître avec l’arrivée d’un gouvernement de gauche, les questions de sécurité ont toujours fait en France l’objet d’un consensus surprenant.

      Le plan Vigipirate, qui prévoit un État d’exception (étape intermédiaire avant l’État d’urgence et l’État de siège) et donc des dérogations à la Constitution, est en vigueur depuis le milieu des années 1990. Des gouvernements de droite et de gauche se sont depuis succédé, sans jamais le remettre en question. Il est donc peu probable qu’un changement de gouvernement remette en cause les “acquis” des lois sécuritaires face aux libertés fondamentales. On est bien loin de l’Allemagne, où le souvenir de la Gestapo puis de la Stasi a rendu les institutions allergiques à toute forme de fichage massif des citoyens.

      http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/fichier-geant-le-cadeau-de-depart-de-claude-gueant-10-05-2012-1460063_506.php

      • Pour le bien être de tout le monde, j’espère sincèrement que François Hollande va supprimer toutes les lois scélérates et les fichiers liberticides voir discriminatoire de l’UMP et des sionistes..

        Puisqu’il parait que grâce à Sarko les fichiers bancaires et des voyageurs “par avion” sont transmis à Israël et aux USA par l’UE !!!

  4. Le patron de la Deutsche Bundesbank s’en prend à François Hollande

    Pacte fiscal européen, inflation, aides à la Grèce: le président de la Deutsche Bundesbank Jens Weidmann a recadré fermement samedi ceux qui ont pu laisser penser à un infléchissement de sa doctrine d’orthodoxie. Il a aussi lancé des mises en garde au président français élu François Hollande.

    http://www.romandie.com/news/n/Le_patron_de_la_Deutsche_Bundesbank_s_en_prend_rans_Hollande_RP_120520121655-25-177755.asp

  5. Etats-Unis: les démocrates tentent de profiter des déboires de JPMorgan

    Les démocrates américains ont tenté vendredi de profiter électoralement des pertes sur les marchés de la banque d’affaires JPMorgan Chase, qui selon eux illustrent les méfaits du programme libéral du candidat républicain à la présidence Mitt Romney.

    Les deux milliards de dollars perdus sur le marché des dérivés par la banque new-yorkaise ont poussé les sénateurs démocrates Jeff Merkley et Carl Levin à s’en prendre nommément à M. Romney.

    “Nous avons un candidat à la présidence qui veut effacer toute la loi” de réforme de la régulation financière de 2010 (Dodd-Frank), a dit à la presse M. Levin, considéré comme interventionniste en économie. “Mitt Romney ne veut pas simplement créer un vide juridique […] Il va bien au-delà. Il abrogerait Dodd-Frank”, a-t-il ajouté.

    L’intéressé, en campagne en Caroline du Nord (Sud-Est), est resté muet.

    Chez les républicains, le sénateur Bob Corker, un modéré, a appelé à une audition parlementaire sur l’affaire JPMorgan, pour comprendre si les finances publiques sont protégées d’une éventuelle faillite de banque, et quelles défaillances ont mené à de telles pertes.

    Pour les démocrates, JPMorgan est une cible idéale. Depuis le vote de la loi Dodd-Frank, son directeur général Jamie Dimon s’est posé en champion du laissez-faire dans la finance, critiquant plusieurs aspects de l’oeuvre des parlementaires démocrates en termes crus.

    Le représentant Barney Frank, qui a donné son nom à la loi, a sauté sur l’occasion. “JPMorgan Chase, sans aucune aide de l’Etat, a perdu dans cet ensemble de transactions cinq fois le montant qu’il prétend que lui coûte la régulation financière”, a-t-il ironisé dans un communiqué.

    M. Levin a stigmatisé les prises de position politiques de M. Dimon.

    “Il est en faveur de l’abrogation de Dodd-Frank. Il ne veut pas que les dérivés soient régulés. Il ne veut pas que les activités des banques comme JPMorgan soient régulées. […] Et ces trois positions qui sont les siennes se sont, je pense, révélées spectaculairement erronées avec cette perte de deux milliards”, a-t-il dit.

    Pour son collègue Jeff Merkley, “c’est un cas d’école illustrant les raisons pour lesquelles nous avons besoin d’un pare-feu solide avec la réglementation Volcker”.

    Cette disposition de la loi de 2010, toujours pas entrée en vigueur, interdit aux banques de spéculer pour leur propre compte sur les marchés financiers.

    Mais un ancien conseiller du président Ronald Reagan en matière financière, Peter Wallison, a contesté l’idée que ce texte aurait empêché la bévue de JPMorgan. “La règle interdit aux banques les transactions en compte propre, mais autorise expressément les opérations de couverture”, or “JPMorgan a accusé ces pertes en ayant une stratégie de couverture”, a-t-il noté.

    Simon Johnson, un ancien économiste en chef du Fonds monétaire international qui a écrit un livre sur la montée des banquiers au sein du système politique, s’est inquiété d’une “faille fatale dans la pensée de Washington”: les erreurs imprévues qu’aucun régulateur ne peut prévenir.

    “Au printemps, JPMorgan a réussi haut la main les derniers tests de résistance” imposés par la banque centrale (Fed), mais “de telles banques sont devenues trop grandes et trop complexes pour contrôler ce qui s’y passe”, a-t-il déploré. Il défend l’idée que “les grosses banques soient forcées de devenir plus petites: assez petites et assez simples pour faire faillite”.

    AFP

  6. Message à ceux qui n’arrivent pas à se connecter et qui n’ont pas de compte Facebouc ou Twitter passez en validant vôtre compte WorldPress

  7. “Rocard n’a “aucune mission” en Iran, selon l’entourage de Hollande (lemonde 12/05)

    Michel Rocard est arrivé vendredi soir à Téhéran pour une visite privée de trois jours durant laquelle il devait rencontrer plusieurs responsables iraniens, avait-on appris vendredi de source diplomatique. Il pourrait notamment rencontrer le ministre iranien des affaires étrangères Ali Akbar Salehi, ainsi que le négociateur iranien pour les questions nucléaires Saïd Jalili, selon le quotidien Le Figaro citant son entourage.”
    ministre des affaires étrangères, non “essayiste”..

  8. La chienlit ne vous veut plus .
    Dérangeant sont vos remarques et autres conseils judicieux sur l’avenir.
    La solution ouvrez vous un site et cela sera réglé.
    Nous en savons trop sur leur agissement. Nous avons du changer plus de 20 fois, remettre en ligne toutes nos publications plusieurs fois, se faire censurer souvent, subir les attaques des guignols band’s. Bref, on continu.
    Petit conseil, sauvegarder votre blog, puis resauvegarder sur un rapidshare qulconque en le compactant et mettant sous trois formats différents.

    Sainte Parano est avec nous et nous a permis de mieux gérer les attaques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici