Par Menthalo – ENFER A DENFER (suite) : DEFCON4

77

DEFCON4

A Fort Carson, les hommes s’étaient levés à l’aube. Le ciel de nuit, sans nuages, avait amené une relative fraicheur. De 8° la température monterait rapidement à 15 lorsque le soleil illuminerait le désert au pied des contreforts des Rocky Mountains. Alors que Boris Yagounov, les spetnatz et les bérets verts s’entrainaient à la prise d’assaut d’immeubles construits à l’identique de ceux de Denver, l’amiral Bill Fallon mettait son réseau en DEFCON4.
En 2007, William Fallon avait opposé une fronde de l’ensemble de l’Etat-Major de l’armée des Etats-Unis, menaçant le Président Bush d’une démission en bloc de tous les officiers du CENTCOM. Bush, Cheney et les néocons avaient voulu envoyer la Ve Flotte dans le Golfe Persique, avec comme seul objectif de créer un nouveau Pearl Harbour, justifiant l’entrée en guerre des Américains contre l’Iran, voire ses alliés russes et chinois. Les jeux de guerre de “Millenium Challenge” avaient démontré que quelle que soit la stratégie employée par les Américains, les porte-avions et leurs escortes positionnés dans le Golfe Persique seraient coulés. L’exercice, qui devait durer deux semaines, a été arrêté à la fin du deuxième jour, la Marine avait perdu sa flotte et 20.000 marins. L’Etat-Major ne voulait pas sacrifier des milliers d’hommes et la force de frappe américaine à la folie hégémonique des faucons au pouvoir. A la fin de sa présidence, George Bush Jr n’était plus maître des forces armées de son pays. En mars 2008, le Secrétaire de la Défense Robert Gates avait donné le coup de pied de l’âne en annonçant la démission de Fallon pour avoir pris publiquement des positions contraires à celles du gouvernement. Trop tard…
Le Haut Etat-Major avait constitué un réseau de “stay-behind”, des hommes fidèles à leurs valeurs communes, qui étaient prêts à s’opposer aux fauteurs de guerre lorsque le moment serait venu. Obama a envoyé dans le Golfe Persique deux porte-avions et leurs escortes. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’à bord des officiers sont prêts à tout moment à prendre le commandement, non pas pour soutenir le raid de l’aviation américaine, mais au contraire pour l’arrêter par tous les moyens à leur disposition. L’amiral Mike Mullen*, le chef des Etats Majors américain,  lors de sa visite  en Israël le 27 juin dernier, avait, hors micro, mis en garde son homologue israélien, Gaby Ashkenazy, et le Ministre de la Défense d’Israël Ehoud Barak, que le Pentagone ne laisserait pas Israël déclencher une guerre ouverte contre l’Iran, quitte à s’y opposer par les armes.*
L’aéronavale américaine était donc dans le Golfe pour protéger l’Iran et maintenir la paix dans la région, malgré les propos va-t’en-guerre de la presse. Depuis l’appel de Bill Fallon à 9h, heure de Washington, ces forces étaient en alerte DEFCON4.
DEFCON3 avait été enclenché lors du onze septembre 2001 et le niveau DEFCON2 n’avait été instauré qu’une fois, lors de la crise des missiles cubains.
Bill Fallon et ses alter-ego comprenaient parfaitement que le rôle des Armées américaines consistait à appuyer la politique monétaire hégémonique de Washington, mais il se refusaient à déclencher ou laisser enclencher une guerre mondiale nucléaire pour cela.*
Voir la note d’explication en fin d’article pour les affirmations ci-dessus, marquées d’un (*).
Pendant ce temps, aux quatre coins des Etats-Unis, des équipes d’analystes surveillaient les écrans d’ordinateurs, cherchant des signaux avant-coureurs, que donneraient les marchés avant l’attaque israélienne, si tant est que celle-ci soit réellement programmée. Plusieurs scénarios étaient sur la table. L’un d’eux était à très court terme, il fallait rester sur le qui-vive. Lorsque certaines valeurs touchaient des supports importants, des bips sonores se déclenchaient automatiquement, qui se transformaient en sons continus, lorsque les supports étaient cassés. La journée avait été tendue, les signaux d’alerte s’étaient multipliés, mettant à rude épreuve les oreilles et les nerfs des analystes.

EURO

L’euro avait atteint le support attendu depuis plusieurs semaines à 1,2790 tandis que le Dollar prenait de la vigueur. A peine quelques heures plus tard, l’Euro faiblissait à nouveau passant un palier à 1,2760, avant de toucher les 1,2730. La figure formée par le rallye haussier depuis le 16 janvier venait de se terminer.
Cette hausse de l’Euro, qui avait surpris quelques analystes et fait perdre un minimum de 2 Milliards de Dollars à Bruno Iksil de JPM, avait été permise par les largesses de la FED, ouvrant un SWAP de grande ampleur avec la BCE pour éviter le krach européen de fin 2011. Ce krach, essentiellement bancaire, était du à l’arrivée à échéance de produits financiers liés aux subprimes américains, comme on le voit sur ce graphe.
L’Euro, qui vient de terminer cette figure que nous surveillions depuis plusieurs semaines, devrait continuer à la baisse.
Si on prend un peu de recul et que l’on regarde les cours, non plus en jours, mais en semaines, on constate qu’ils forment une figure en E.T.E. commencée à la mi-2010.
La première étape de la descente de l’Epaule droite devrait ramener l’Euro sur la ligne de cou vers 1,25.
La base de l’ensemble de la figure ramènera les cours vers 1,16 dans le meilleur des cas, plus probablement vers 1,14.
En regardant les figures similaires de 2007 à 2008 ou de 2009 à 2010,  cette descente vers la base pourrait prendre entre 1 et deux mois.

GOLD

Les cours sont actuellement en dessous d’un support très important, qui avait soutenu les cours lors de la grosse attaque des 26 et 27 septembre dernier.
C’est un de ces signaux graphiques que les équipes des analystes militaires guettent très attentivement.
Deux clôtures sous la valeur clé de 1562$ amèneront une baisse quasi certaine à 1525$ voire 1486$.
Vous l’aurez compris cette forte baisse sera le signe avant-coureur d’une hausse plus violente encore, qui amènera les cours à 3500$ et à la réforme monétaire attendue. La remontée sera d’autant plus forte qu’un conflit aura probablement été déclenché.
C’est pour cela que les analystes des forces armées américaines surveillent les cours de l’Or.

SILVER

L’Argent casse ses résistances les unes après les autres. Il pourrait tester le 16 mai le support des 26,44.
Si la journée est fortement baissière sur l’Euro et les marchés actions, l’argent pourrait avoir une journée spectaculaire.

CAC

A la croisée des chemins, le CAC pourrait être vu avec un œil haussier pour les éternels optimistes. En effet, le CAC a clôturé sur une valeur très importante, le retracement de Fibonacci de 61,8% de tout le rallye haussier depuis novembre. Certains pourraient donc y voir un signe pour entrer dans le marché anticipant un retournement. C’est d’ailleurs le discours que Goldman Sachs tient à ses clients.
Dans cet esprit, on peut observer le Dow Jones en constatant qu’il vient de consolider 23,6% de sa dernière jambe de hausse.
Néanmoins, si on compare les 3 bougies mensuelles du sommet de 2007 avec celle du sommet de 2012, mises en exergue sur le graphe ci-dessous, on peut s’attendre à une baisse plus profonde. Les conditions économiques actuelles ne devraient pas amener les investisseurs à se ruer sur le papier.

En conclusion

DEFCON4  confirmé par la hausse du Dollar, la baisse de l’Or et de l’argent et la baisse des indices boursiers, qui s’amplifient en fin de séance de WS.
La journée du 16 pourrait montrer une accélération de la baisse sur tous les marchés surveillés.
Relisez le chapitre 1 de “ENFER A DENVER” …
En Euro, les plus bas de l’or sont derrière nous, puisque la BCE est en train de dévaluer la monnaie européenne.
————————
Nota Bene: 
Si l’histoire de l’amiral William Fallon est exacte, celle de ses réseaux n’est qu’une rumeur et la thèse que les forces américaines dans le Golfe sont là pour empêcher Israël de déclencher la troisième guerre mondiale est une thèse contrarienne que je défends, comme l’un des scénarios possibles.
De la même façon, je prête à l’Amiral Mike Mullen des propos et des intentions uniquement dans l’esprit de cette thèse.
Le 26 avril 2012 “L’Iran se dirige étape par étape vers le moment où il sera en mesure de décider de fabriquer une bombe nucléaire. Il n’a pas encore décidé s’il fallait franchir le pas”.  Général Beny Gantz, chef d’état major de Tsahal.
Le 29 janvier 2012, le secrétaire à la Défense Léon Panetta a confirmé à 6o Minutes (CBS) que l’Iran n’avait pas décidé de se doter de la bombe.
Le 31 janvier 2012, le directeur national du Renseignement US, James Clapper, a réitéré cette affirmation par écrit devant la Commission du Renseignement du Sénat

52 Commentaires

  1. Mercredi 16 mai 2012 :

    Retraits massifs dans les banques grecques.

    Devant l’incertitude politique et économique, les Grecs ont procédé à des retraits massifs sur leurs comptes en banque et si les autorités n’évoquent pas de “panique bancaire” à ce stade, elles reconnaissent un sentiment de “peur qui pourrait évoluer en panique”.

    D’après la transcription des discussions que le président Karolos Papoulias a eues mardi avec les chefs de file des partis politiques grecs, 700 millions d’euros au moins ont été retirés aux guichets pour la seule journée précédente, lundi.

    “M. George Provopoulos (ndlr, gouverneur de la banque centrale grecque) m’a dit qu’il ne s’agissait pas de panique, mais d’une grande peur qui pourrait évoluer en panique”, a dit le président Karolos Papoulias à ses interlocuteurs.

    “Les retraits et les sorties à 16h00, lorsque je l’ai appelé, excédaient les 600 millions d’euros et atteignaient les 700 millions d’euros. Il s’attend à des sorties totales de l’ordre de 800 millions d’euros”, a ajouté le président grec.

    Les législatives du 6 mai dernier n’ont pas permis de faire émerger une majorité stable et Karolos Papoulias, qui n’a pu convaincre les partis de former un gouvernement de coalition, a été contraint d’en appeler à de nouvelles élections législatives, qui devraient avoir lieu dans le courant du mois de juin.

    De nombreux Grecs redoutent désormais que leur pays soit contraint de quitter la zone euro, et craignent une dévaluation rapide d’une nouvelle drachme.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00443909-retraits-massifs-dans-les-banques-grecques-324019.php

  2. Le CAC après avoir ouvert à 3015 est allé chercher les 2998, avant de faire une jambe de hausse pour fermer le “gap” entre la clôture de mari et l’ouverture de mercredi matin.
    France Telecom a touché son support à 9,87 avant de rebondir. L’opérateur téléphonique devrait casser son support pour aller visiter 9,28 8,63 et 6. Y’a de la friture sur la ligne.
    Credit Agricole, après une chute de 6,97% hier, essaye de se rattraper aux branches. Mais pour la banque verte, ça sent le sapin.
    AREVA ce matin perd 9% C’est la valeur qui tire la bourse vers le fond.
    SAFT perd 8% et se dirige à pas de géant vers ses plus bas de 2009.
    Globalement…. relisez le chapitre un de ENFER A DENVER …
    on est très proche d’un KRACH

  3. Mercredi 16 mai 2012 :

    Dette : les taux espagnols et italiens grimpent avec la crise grecque.

    Les rendements des obligations espagnoles et italiennes grimpaient mercredi après l’annonce par la Grèce de la tenue de nouvelles élections législatives, les investisseurs redoutant qu’elles ne débouchent sur une sortie d’Athènes de la zone euro.

    Une sortie grecque de la monnaie unique établirait un précédent susceptible d’influencer le sort d’autres pays membres lourdement endettés, et les inquiétudes se cristallisent sur l’Espagne et l’Italie, respectivement quatrième et troisième économies de la zone euro.

    Le rendement des obligations espagnoles à 10 ans progressait de 14 points de base à 6,51% dans la matinée, sa plus forte hausse depuis fin novembre.

    Le rendement de la dette italienne de même échéance gagnait 12 pdb à 6,15%, son plus haut niveau depuis fin janvier.

    En Grèce, où les tractations entamées après les législatives du 6 mai en vue de la formation d’un gouvernement ont échoué, un gouvernement chargé des affaires courantes sera nommé dans la journée. Un nouveau scrutin législatif devrait se dérouler en juin.

    http://www.20minutes.fr/ledirect/935337/dette-taux-espagnols-italiens-grimpent-crise-grecque

    • @ Jean

      Ca fait un moment que les ” vrais traders Gold ” achètent au cul du camion ” c’est à dire les productions des mines aurifères et la prime est de l’ordre de 30 %

      Les ETF c’est pour le commun des Mortels…

      Cordialement

    • Sauf qu’une des deux au moins, Claire Séverac en l’occurrence, est la charmante dame qui a dépouillé Denissto de son bouquin…
      Mauvaise pioche, mon ami ; ce livre n’est pas d’elle et dénonce ce qu’elle ne comprend même pas.

  4. Mercredi 16 mai 2012 :

    Les responsables politiques grecs se refusent pour l’instant à parler de bank run, c’est-à-dire d’un vrai mouvement de panique bancaire. Ils reconnaissent un”sentiment de peur qui pourrait évoluer en panique”. Pourtant, ça y ressemble de plus en plus.

    Jusque-là, les retraits s’étaient étalés dans le temps. Les Grecs ont retiré 60 milliards d’euros depuis le début de la crise, en 2009. Ce qui représentait déjà près d’un tiers du PIB grec. Le mardi 15 mai, 700 millions d’euros ont été retirés des banques en une seule journée.

    Ce rythme pourrait encore s’accélérer si l’hypothèse d’une sortie du pays de la zone euro se faisait plus vraisemblable. L’échec des négociations en vue de former une coalition gouvernementale et la tenue de nouvelles élections n’ont de ce point de vue rien de rassurant.

    Les Grecs craignent en effet que leur pays ne soit forcé de quitter la zone euro, et anticipent une dévaluation rapide de la nouvelle drachme, qui les appauvrirait encore plus. Ce qui expliquerait leur souhait de récupérer leurs dépôts en euros.

    Plus largement, ce mouvement pourrait se propager à tous les autres pays fragiles économiquement qui font partie de la zone euro. Certains économistes redoutent un scénario noir de contagion, dans lequel les épargnants portugais ou encore espagnols iraient massivement retirer leurs dépôts.

    http://www.bfmbusiness.com/article/1/les-retraits-bancaires-sintensifient-en-gr%C3%A8ce-155881

  5. Menthalo,
    si la banque verte doit baisser le rideau, quel peut être l’impact immédiat sur l’ex-banque du Lyon (LCL)……Merci de vos analyses, et votre “distrayant” polar

  6. potin HS (peut-être réchauffé, désolé) mais c’est toujours bon d’enfoncer le minable BHL…. :

    François Hollande a rencontré BHL dans un restaurant gastronomique des Champs-Élysées.

    Le fameux épisode de Sarkozy au Fouquet’s le soir de son élection est l’un des hauts arguments de la campagne socialiste de 2012. Pourtant, plusieurs médias ont fait état d’une indiscrétion qui aurait pu amener François Hollande à donner raison à Christian Estrosi, qui traitait l’établissement des Champs Elysées de “brasserie populaire”.
    Le candidat socialiste a en effet déjeuné, le 31 janvier dernier avec le philosophe-star des médias Bernard-Henry Lévy, dans le très prestigieux restaurant gastronomique “Le Laurent”, près des Champs. Objectif de la rencontre : ramener la brebis égarée BHL dans le camp socialiste, après qu’elle se soit un temps perdue dans les pâturages sarkozystes. Une salade à 140 €
    Mais voilà : avec son menu unique à 165 €, “Le Laurent” fait partir de ces établissements dont la carte devient rapidement hors de prix.
    Malgré un menu léger pour Hollande et BHL, la note n’en est pas pourtant pas moins lourde pour la carte bleue… et l’image du candidat PS. Selon le site 24heuresactu, les deux convives dégustèrent en entrée une salade de mâche aux truffes pour 140 €, suivie d’un carré et selle d’agneau à 92 €, avant de clore leur repas sur un ananas rôti à 30 €.
    Soit une modeste note de 262 € par personne. Une note largement supérieure à celle du Fouquet’s, dont le menu complet est facturé aux alentours de 130 € !

    http://24heuresactu.com/2012/02/02/peuple-de-gauche-dejeuner-4-etoiles-pour-hollande-et-bhl/

    • Mais comme le signale Samuel Laurent, du Monde.fr, sur son compte Twitter, cette histoire a une autre source, plus ancienne : elle a été mentionnée dans un confidentiel du Parisien, le 31 janvier. Mais jamais le quotidien n’a donné de détails sur le menu des deux convives, ni sur le prix du déjeuner. Il n’est nulle part écrit qu’ils ont opté pour la “salade de mâche” à 140 euros (prix extrêmement élevé dû au fait que le plat consiste en fait en une dégustation de truffes noires). D’autant que selon l’intitulé de la carte, ces prix sont pratiqués le soir au restaurant, et non le midi…
      http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=13308

  7. Le livre je l’écris pour vous au fil de la plume 😉
    Mais je vends sur mon site, un gros pavé que je viens d’écrire sur
    “l’or, l’argent et la réforme monétaire” …
    dans le prix, vous recevez mes analyses en avant-première avec mes abonnés…
    et je réponds à vos questions ….
    Le livre est sous la forme d’une série de pdf…
    Je suis fauché et je ne pourrais le sortir en papier qu’en lançant une souscription…
    Je ferais un papier sur le sujet en fin de semaine sur LIESI si l’actualité n’est pas trop chargée.
    😉

    @Alguay
    Je ne sais pas ce qui va se passer pour LCL
    mais au niveau des banques, il va y avoir de la casse, c’est certain.
    Les petits épargnants seront peut être épargnés… si l’hécatombe n’est pas générale.
    On sait qu’ils n’ont pas les moyens de dédommager tout le monde… ce n’est pas nouveau.
    Ca fait des années que c’est dit sur les forums.

  8. Hello à toutes et à tous !!
    Menthalo, pour la sortie de votre livre papier, il y a le site lulu.com. http://www.lulu.com/fr
    C’est de l’impression de livre en ligne. Il y a un coût c’est sûr mais on peut faire de petites quantités (à l’unité même) et le diffuser sur leur plate-forme. C’est vraiment très bien, simple et efficace à utiliser. Voilà, c’était juste une petite info en passant. A +

  9. Mercredi 16 mai 2012 :

    Game Over.

    Voilà que la sortie grecque – ou plutôt son éviction ! – devient quasi chose faite. Citibank l’évalue à 75%, tandis que les bookmakers anglais ne prennent plus aucun pari tant l’affaire semble « pliée »…

    Les Grecs sont d’une part complètement saturés d’austérité sachant que, par ailleurs, les Allemands (en tout cas Madame Merkel, son ministre Schauble et leurs suivants) ne donneront plus leurs sous sans davantage de régime minceur grec. Certes, de nouvelles élections grecques sont agendées au 17 Juin prochain, mais pourquoi les résultats seraient-ils foncièrement différents des précédentes ? De fait, ils le peuvent, mais dans le sens inverse que celui attendu car celles et ceux ayant protesté par leurs suffrages contre la rigueur se mobiliseront – et mobiliseront – indubitablement davantage. Attendons-nous, en d’autres termes, à l’affaiblissement supplémentaire des partis de gouvernement grecs et à une installation des extrêmes, donc des partis contestant l’austérité imposée par Bruxelles et par le F.M.I..

    Dans un tel contexte, les officiels allemands – qui se sont préparés depuis déjà plusieurs mois à l’éventualité d’une sortie grecque – familiarisent et rassurent désormais leur opinion publique en déclarant haut et fort que l’Allemagne et que l’Union Européenne s’en accommoderont sans problèmes majeurs. La presse allemande s’en fait également l’écho, voire l’espère, tant elle est exaspérée par l’insupportable fourmi grecque. Le très ironique titre du Spiegel – « Acropolis Adieu » – paru il y a quelques jours ne signifie rien d’autre…

    Les marchés tangueront, certes, mais les Allemands semblent sûrs de leur coup et sous-entendent avoir concocté un « plan Grèce » qui n’éclabousserait pas trop l’Euro. Pourtant, absolument personne – les Allemands pas plus que les autres – n’est en mesure de prévoir les ravages de la contamination d’une sortie grecque. Mais l’Allemagne se rend-elle seulement compte qu’elle joue avec le feu ?

    Elle peut ériger des protections autour de ses banques. Elle peut même augmenter le Fonds de Stabilité et se coordonner avec le F.M.I. afin que les marchés financiers ne soient pas trop sonnés. Elle peut également sommer et sermonner les Grecs. Une sortie grecque de l’Union Européenne en ce printemps ou été 2012 ne sera toutefois que le prélude à un tourbillon qui frappera d’abord le Portugal et juste après l’Espagne. A moins que cet ordre ne soit inversé, sachant que l’Italie se retrouvera à un moment donné à son tour sur un siège éjectable.

    Quelles sont les conséquences de la cassure d’une union monétaire ? Les experts allemands peuvent-ils seulement le savoir ? Intuitivement, il est possible d’anticiper une fuite cataclysmique des capitaux hors des pays à risques, et une ruée pour se désister des billets de banque espagnols et italiens. La panique est capable de bouleverser et de rendre caducs en un rien de temps l’intégralité des simulations allemandes – et elle le fera !

    Quant à la Grèce, ce qui reste de son économie et de sa société civile s’effondreront : plus de services publics, plus de soins médicaux, plus de police, plus de justice, une masse d’exilés déferlera sur le reste des pays européens qui finiront pas leur fermer leurs frontières… Nul ne peut prédire les effets dramatiques – économiques, financiers mais également politiques voire sécuritaires – d’une sortie de la Grèce. Les responsables politiques sont certes connus pour leur vision court-termiste mais il est (encore) temps pour la classe politique européenne de réagir et de raisonner le gouvernement allemand actuel. Il ne faut pas attendre les résultats des élections en Grèce car il sera alors trop tard.

    Michel Santi, économiste, analyste financier.

    http://www.gestionsuisse.com/

  10. Je pense que les marchés attendent un nouveau LTRO ou SMP de la BCE, ou encore un QE3 de la FED, sinon les marchés se seraient écroulés vu le climat actuel (cf. chronique agora+Zéro hedge). Ne pensez vous pas ?
    Ils ne savent faire que ça ! Encore une rustine ? Combien de temps tiendra t elle ? …

  11. les agences de notation aux ordres pourraient sonner la fin de partie.
    Après l’Italie, c’est au tour des banques espagnoles de prendre leurs mauvaises notes d’ici qques jours, avec des impacts importants attendus sur les banques anglaises, très dépendantes, mais aussi allemandes. Ensuite pourrait venir le tour des banques françaises et allemandes…..

  12. Bonjour Menthalo,
    Par rapport à votre fiction, j’ai un pronostic légèrement différent en ce qui concerne les dates :

    a) jeudi 17 mai, jour de l’Ascension il est possible que ce soit le jour dont parle le père Malachi Martin (qui connaissait le 3ème secret de Fatima) : “lorsqu’un jour de printemps vous verrez un signe dans le ciel, tout commencera”.

    b) vendredi 18 mai, début de la grande banqueroute. 18 est le condensé de 666

      • J’ai lu le livre de Wilkerson, “la vision”, il y a bientôt 30 ans. Cela semblait souvent de la science fiction et faisait sourire. En le relisant maintenant, on ne souris plus… plus du tout. La plupart de ses prophéties sont réalisées, la vie de tous les jours. Il en reste quelques unes qui ne sont pas encore réalisées. Je pense par exemple au “plus gros tremblement de terre que la Terre ait eu qui surviendrait aux Etats Unis, là ou on ne l’attends pas” (je pense donc plutôt à New Madrid Fault qu’à San Andreas), “peu de temps après un très violent tremblement de Terre au Japon”.
        On a eu Fukushima, le prochain…

    • c’est repartis pour un tour de prophétie a la mord moi le … par pitié imotus semble avoir disparut pas de remplaçant merci!!! “18 est le condensé de 666″…bien sur un 8 et un 1 font 3 6 …un signe dans le ciel…quel rapport avec de l’analyse financière, menthalo assume ça “fiction” lui et argumente (bien que je puisse comprendre l’absence d’argumentation dans vos propos!).
      Je suis moins sur que cela sera votre cas une fois la date passé.
      Je n’ai fondamentalement rien contre le prédicateur en tout genre ,sont en général pas bien méchant mais comprenez que pour ce genre de com il existe des forums spécialisés.

      cordialement

      • Mon pauvre ami, votre ignorance n’a d’égal que votre bêtise.
        Menthalo fait aussi des des pronostics de dates, et quand il parle du 24 mai, je sais à quoi il fait allusion.
        Argumenter ici serait fastidieux, alors on vous donne directement les conclusions, ça va plus vite.

        18, ceux qui étudient l’occultisme le savent, c’est 3 x 6 donc 666, c’est un chiffre-clé au même titre que le 11.

        On se rapproche du moment fatidique et le plus dur, c’est de savoir quand. Alors on fait des pronostics, Menthalo, Trader Noe, Imotus etc.

      • +100, mais pour Dalencourt. Les ignorants et les moqueurs ne rieront bientôt plus. Auront il le courage de l’admettre quand le moment sera venu? Il n’y aura probablement plus d’Internet de toutes façons, on ne le saura jamais…

        • Merci Marc153
          On avait déjà eu l’occasion d’échanger sur LIESI, j’avais pour pseudo “ludo” avant les problèmes informatiques. J’apprécie vos interventions.
          Prions pour eux.

      • @andthomas

        Vous non plus, vous n’êtes pas bien méchant, très certainement stupide mais pas bien méchant…

        Cordialement,

  13. Pour menthalo a 1H12 et 35minute stp… ( a voir en entier biensur pour tous !! ) Ceux qui s’interrogent sur le peu de progrès apparents de l’aventure spatiale ces dernières décennies trouveront des réponses dans cette conférence. Il est en effet difficile de nourrir longtemps une entreprise officielle de cette envergure quand celle officieuse a un siècle d’avance sur ce qui est servi aux peuples et doit composer avec les autres populations de notre univers. Bob Dean – Conférence Project Camelot « Awake and Aware » 2009 – VO sous-titrée en français – 1h 29mn 23″ http://www.urantia-gaia.info/2012/05/14/la-face-cachee-de-laventure-spatiale/#more-4549

    • oui il l’a fait mais pas dans cet espace temps 😉 faut suivre un peu.

      Sérieusement le seul (gros ) problème de toute ces prophéties c’est que le lendemain ya plus personne (heu en fait si ça se produisait non plus 😉 ) ou alors, vu la teneur des dites prophéties il serai tout aussi facile de s’en sortir par une quelconque pirouette toute aussi loufoque. J’aime bien imotus parce que lui au moins nous annonce des dates bien “barré” au delà de 2050 je crois avec des mélanges mathématico-astrologique , au début lors de ces interventions je savais pas trop comment le prendre tellement c’étais…a noter au passage que le prédicateur a des connaissances (certes il en est le seul détenteur) dans presque tous les domaines.

  14. A Menthalo…… Je suis Fauché……..Je n’interviens presque jamais sur le forum….. mais j’aime les explications et les conseils de Menthalo je suis pret a envoyer $100 euro afin d’aider Menthalo a ne plus etre fauché!!!!! (si on faisais tous un petit effort 1, 10,euro et plus) Encore Merci .(Envoyez moi un email pour savoir où envoyer mon aide).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici