Par Menthalo – ENFER A DENVER IV

287
A Moscou, Kyril Danielovitch avait eu une journée difficile. Depuis la décision de Poutine en juillet 2010 d’augmenter le nombre d’abris atomiques dans les grandes villes russes et de rénover ceux construits dans les années cinquante, il était écrasé de travail. L’architecte en chef, choisi par le Premier Ministre-Président, avait délégué le travail à un groupe restreint de cabinets d’architectes, qui eux-mêmes faisaient faire le gros du boulot d’expertise et d’évaluation à leurs chefs de chantier. Kyril était de ceux-là. Depuis 30 mois, il avait visité et évalué plusieurs centaines de tunnels, hangars souterrains et abris militaires, tous dans un état de délabrement avancé. Les murs ruisselaient d’humidité et les poutrelles métalliques étaient rongées par la rouille. Depuis la fin de la guerre froide, seuls quelques explorateurs urbains comme le groupe WATO appréciaient ces ruines pour y organiser des fêtes décadentes pour la jeunesse dorée. Il était plus facile de construire du neuf que de restaurer ces bunkers décrépits, d’autant que le cahier des charges ne demandait pas de creuser à 40 mètres sous terre, 15 mètres suffisait. Lorsqu’il avait été question de commander les gaines d’air conditionnée et les filtres NBC (nucléaire bactériologique et chimique), les responsables des achats s’étaient rendu compte que quelqu’un était passé avant eux pour vider les stocks. Renseignements pris, des firmes américaines sous-traitant usuels de l’armée avaient commencé à acheter des quantités industrielles de matériel pour rénover les abris anti-atomiques US. Les villes souterraines creusées dans les montagnes du Colorado du Nébraska, ou de Virginie, comme le célèbre Mount Weather, à une heure à peine de Washington, avaient été réhabilitées sous Georges Bush, dés 2002. Elles étaient aujourd’hui pleinement opérationnelles du fait de la diligence de la FEMA et des crédits illimités dont semblait disposer cette organisation.
Alors que Kyril était obligé de bricoler, les Américains utilisaient des tunneliers géants dés 1982 pour relier leurs cités d’apocalypse entre elles. Ces machines creusent 5km en une heure avec des lasers à très haute température qui font fondre la roche, créant d’emblée un tunnel vitrifié. Des dizaine de milliers de km de tunnels ont été créés avec cette technologie, dans le plus grand secret.
La Chine, elle aussi, a  créé sa “Grande Muraille souterraine“, un réseau de tunnels de 5000 km reliant des cités souterraines secrètes.
Le tovaritch Poutine, pas plus que ses prédécesseurs, n’avait révélé à la presse occidentale l’équivalent militaire russe. Il avait seulement parlé des 5.000 abris à créer pour la population avant la fin de 2012.  Kyril Danielovith recevait la lettre de Jim Willie grâce à l’obligeance d’un de ses amis. Dans le dernier numéro d’avril 2012,  un consultant était mentionné. Ayant toute la confiance de Boris Eltsine, il avait visité les chambres fortes de la Russie. Il parle de trésors séculaires en or dans des galeries datant du temps des tsars, de réserves de lingots représentant infiniment plus que celles officiellement déclarées. Il parle d’un réseau souterrain de plusieurs kilomètres, rien que pour Moscou.
Bref Kyril ne travaillait pas pour la défense militaire ou les apparatchiks du système, qui, ici comme ailleurs, avaient leur place retenue pour eux et leur famille, dans ces villes souterraines, il travaillait pour que le petit peuple russe puisse lui aussi s’abriter en cas de malheur, qu’il vienne des hommes ou du ciel.
Au Pentagone, les analystes financiers avaient découvert un nouveau signal très inquiétant, qui venait étayer les craintes de l’Etat Major du CENTCOM. Grâce à une équipe de hackers momentanément débauchée du département cyber-war de la NSA, ils avaient réussi à craquer les codes d’accès du Financial Stability Board, découvrant un graphe très effrayant.
Le FSB a constitué une liste de 30 institutions, banques et compagnies d’assurance, considérées comme ayant une importance systémique en cas de crise financière. Un programme informatique décortique leurs en-cours, swaps et autres données financières et dresse un tableau, tenu à jour en permanence. Le tableau se traduit automatiquement en graphe, qui permet une lecture immédiate du niveau de risque à un instant donné.
Comme l’avait pressenti le pool des officiers supérieurs du CENTCOM, l’ensemble du système était sur la corde raide.
Le graphe, que les hackers avaient récupéré, s’arrêtait fin avril. D’après leurs analyses, le niveau de la mi-mai devait avoir rejoint celui de fin novembre 2011 et apparemment la température continuait de monter, au-delà de toutes les cotes d’alerte.
Les hommes réunis dans la salle de conférence avaient tous eu à un moment ou à un autre les plus hautes responsabilités dans les services de renseignement, l’armée voire la finance. Ils connaissaient le dessous des cartes, les acteurs qui tiraient les ficelles derrière les différentes factions de l’oligarchie et leurs desseins. Cette assemblée cherchait à s’opposer aux plus noirs desseins des kaballistes. Or tous savaient que lorsque le système s’écroule, que ce soit de lui même ou parce qu’il a été volontairement miné, cela menait inévitablement à une guerre de grande envergure. Ce graphe montrait que le niveau de risque systémique justifiait parfaitement DEFCON4.
Le niveau porté à DEFCON3 au début du week-end.
La violente attaque portée la veille au soir sur les métaux précieux, qui avait amené l’Argent à 26,90 et l’or à 1528$, à trois points de son plus bas du 29 décembre, montrait bien que les Banksters usuels cherchaient à faire douter les petites mains pour qu’elles lâchent leurs positions et qu’ils testaient les résistances avant le dernier grand Raid. De toute évidence, ils allaient pouvoir revenir sur ces niveaux et déclencher une attaque massive. Chaque fois qu’ils passeraient un support en force, les ordres-stop loss des traders amplifieraient la vente alors qu’eux mêmes passaient acheteur jusqu’à l’approche du prochain niveau de support. L’attaque aurait probablement lieu après le fixing de Londres, de façon à ne pas avoir à livrer le métal.
Les Chinois étaient des alliés de poids. Ayant parfaitement compris les systèmes occidentaux du Comex et du LME, ils jouaient de l’un et de l’autre. Ils vendaient sur le Comex pour acheter des métaux précieux à moindre prix à Londres.
Dans la salle, tous savaient que cette consolidation de l’or, trop longue et trop profonde, annonçait une hausse aussi vertigineuse que brutale, attendue avant la réforme monétaire. Il savait aussi que pour accélérer la hausse, un prétexte était nécessaire et que celui-ci serait le déclenchement d’une guerre.
L’ambiance était lourde.
Le pétrole avait nettement cassé le support des 110, pour atteindre 107. La prochaine étape amènerait les cours à 102, voire à 100, le fond de cette tasse avec anse. C’était pour l’oligarchie un levier pour manipuler les marchés dans un sens ou dans l’autre. Et là, elle poussait très sérieusement à la baisse.
La chute du pétrole entrainait les valeurs pétrolières qui avaient un poids énorme dans les indices. Total représente 12% du CAC par exemple et était prêt de casser le support, qui l’amènerait aux plus bas niveaux de fin 2008 ou de l’automne 2011.
Certaines valeurs s’effondraient comme AREVA, qui avait perdu 23% en 5 jours, contre 24% pour VALLOUREC ou 16% pour EIFFAGE et EURAZEO. Le CREDIT AGRICOLE avait perdu 13%. Les bourses européennes étaient au bord du chaos.
Tout était lié. Beaucoup plus que ce que la plupart des gens pensait. Le shadow banking faisait que si une banque sombrait, elle entrainerait les autres avec elle, à plus ou moins courte échéance.
Troisième vendredi du mois… les vendeurs à découvert devront racheter leurs positions. La journée devrait être électrique.
Il était évident pour l’ensemble des observateurs au Pentagone ou dans les salles de marché, que si les Banques Centrales n’ouvraient pas de nouveau en grand les robinets de la pompe à phynances, la crise bancaire allait s’accélérer. Malgré la pression sur les médias pour taire le sujet, le Bank-run aux guichets des banques grecques et espagnoles faisait le buzz d’internet jeudi 17 mai. Les banques étaient à court de liquidités et harcelaient Bruxelles tous les jours. La chancelière allemande avait du lâcher du lest et accepter un nouvel assouplissement monétaire, renforçant l’opposition chez elle. Si l’Eurozone ne pouvait pas faire autrement et si les banquiers allemands et la population ne voulaient pas vivre à nouveau le cauchemar de Weimar, il n’y avait qu’une seule solution: quitter l’euro.
Cette explosion-là allait amplifier le désordre.
A Ispahan, dans son bureau de l’usine de retraitement d’uranium, Darius, penché sur son ordinateur, étudiait les cours d’AREVA et se posait des questions. La bourse révélait parfois des surprises. Le vendredi 16 mars avait été ce qu’on appelle le jour des 4 sorcières. Les acheteurs ou vendeurs d’actions et d’options à découvert devaient régulariser leurs positions en bourse, acheter pour les vendeurs à découvert ou vendre pour les autres. Alors qu’il ne se traitait que 22.000 actions en moyenne, le 15 mars, 119.000 actions avaient été échangées et 161.000 le lendemain sur AREVA. Il est vrai que la société avait vendu ce jour-là sa participation de 26% dans ERAMET au fond souverain français (FIS), mais depuis AREVA était passée de 20 euros à moins de 9€ en seulement deux mois.
S’il y a 383 Millions de titres, le capital d’AREVA est essentiellement entre les mains de l’Etat français par le biais du Commissariat à l’énergie atomique (73%), l’Etat (10%), la Caisse des Dépots (3,32%), EDF (2,24%) et Total (1%), les actions disponibles pour les actionnaires représentaient à peine 10%. Qui jouait la chute de l’énergie atomique française et pourquoi ?
Darius avait constaté que TEPCO, le consortium énergétique japonais propriétaire des centrales nucléaires japonaises, avait chuté de 2121 à 190 en moins de deux mois, à la suite de la catastrophe de Fukushima. Il avait essayé de faire des recherches, mais en vain, pour savoir si comme pour le 11 septembre 2001, quelques insiders avaient joué la chute à l’avance en vendant l’action à découvert. Il faudrait qu’il demande à des amis traders de faire des recherches à ce sujet. La chute d’AREVA annonçait elle une nouvelle catastrophe dans son domaine d’activité ?
A Genève, Benjamin jubilait. Une fois de plus, ce vieux renard d’Oncle David avait acheté aux meilleurs cours. JPM recherchait désespérément du physique, tant en or qu’en argent, mettant les deux métaux précieux en backwardation. Dimon était en difficulté. Les CDS qui avaient fait l’opulence de la banque ces dernières années, se retournaient contre leurs créateurs. Il sourit en imaginant Dimon poignardé et s’exclamant “tu quoque mi fili”. Le sénat lui demandait des comptes, le bon petit soldat de l’Empire allait être chargé de tous les maux. C’était le moment de dire: “La Roche Tarpéienne est proche du Capitole”.

70 Commentaires

  1. J’ai regardé le débat de Obama et Hollande. J’ai trouvé Obama trés tendu ne regardant presque pas Hollande et Hollande glacial.Je vous assure Obama tournée constament la tête sur le coté. Regardez le sur BFM news Obama fait une tête non habituel.

    • Je n’ai vu que des extraits où ils se marraient ensemble. Par contre j’ai appris sur itélé que Merkel suggère un référendum aux grecques sur la sortie de l’euro en même temps que les législatives. C’est “retour vers le passé sans sarko” ! Lol !

  2. Les banquiers de Wall Street constitueraient secrètement la plus grande armée privée au monde.
    Trad:
    http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fblog.alexanderhiggins.com%2F2012%2F05%2F16%2Fguess-buying-americas-firearms-bullet-manufacturers-133981%2F
    Original:
    http://blog.alexanderhiggins.com/2012/05/16/guess-buying-americas-firearms-bullet-manufacturers-133981/

    Avec achat de firmes d’armement , de sociétés de mercenaires , des fabricants de munitions.

    En face , il y aura des braves .
    Car un jour , nous aurons tous à choisir , accepter le NOM ou le combattre.

    • Il faudra le faire comme le font les combattants de la liberté, le coeur fier, libéré, la bataille sera certe incertaine, mais croyez que ce qui importe c’est de ne pas accepter l’inacceptable et ne pas laisser faire. De vrais combattants rejoindront nos rangs ceux qui auront à coeur de défendre la liberté et de rétablir une paix durable, rétablir la vérité, reprendre goût en l’avenir, Je serais ce chef, pour le moment dans l’ombre, ce chef à mon niveau, mais comme chacun de vous, nous serons des millions à nous dresser contre la folie d’un petit nombre.

    • Il faut toujours avoir présent à l’esprit, ce qui constitue la force principale du NOM.

      Cette force, c’est le SECRET…

      Quand le NOM sera arrivé au sommet du pouvoir,que sa puissance sera éclatante, et évidente pour tous, il aura perdu sa force principale : le SECRET

      (Comme Samson perdit toute sa force quand Dalila lui eu rasé les cheveux)

      Actuellement vous ne pouvez rien contre le NOM, parce que trop peu de gens connaissent son existence. Toutes vos actions sont vouées à l’échec, parce que personne ne vous suivra.

      Pour le moment la seule chose à entreprendre, c’est de parler du NOM et de réunir des preuves de son existence. Internet est parfait pour cela (tant que cette liberté de communiquer existe)

      • @Robert “Raide et fort” (SIM!!)

        Certains prétendus “replis identitaires” ne sont en fait que des formes de résistance en incubation.
        Je vois déjà des drapeaux palestiniens, basques bretons, alsaciens, occitans, savoyards et corses flotter aux côtés du tricolore. Ce dernier reprendra des couleurs quand il aura redécouvert l’art de fédérer.

  3. Fitch abaisse la note de cinq banques grecques

    L’agence de notation financière a annoncé vendredi avoir abaissé la note de la dette de cinq banques grecques à «CCC» contre «B-» auparavant, après avoir abaissé la veille la note de la Grèce de la même façon.

    Les notes d’émetteur à long terme des banques National Bank of Greece, EFG Eurobank Ergasias, Alpha Bank, Piraeus Bank et Agricultural Bank of Greece ont été abaissées, a indiqué Fitch dans un communiqué.

    Cette annonce intervient au lendemain de l’abaissement, également de «B-» à «CCC», par l’agence de notation de la note souveraine de la République hellénique. Fitch a invoqué jeudi le risque croissant de voir le pays sortir de la zone euro.

    D’après elle, le succès des partis anti-austérité aux élections législatives grecques du 6 mai et l’échec des négociations en vue de la formation d’un gouvernement de coalition soulignent le manque de soutien public et politique au programme de redressement budgétaire exigé par les créanciers internationaux d’Athènes.

    REUTERS

  4. même si un pays utilise la bombe atomique, je ne pense pas que l’oligarchie souhaite une guerre nucléaire mondiale car nous vivons tous sur la même planète et elle en serait autant victime que nous ! par contre si on veut couler la france qui est une puissance nucléaire pour qu’elle ne fasse pas partie d’un euro du nord et la réduire à un pays tiers mondiste, attaquer areva pour la désarmer et lui faire perdre sa puissance en plus de s’attaquer à ses banques est une solution efficace et indolore !

  5. Les Plunge Protection Team ont du sauver le Nasdaq à 17H56
    Grosse panique
    Cela peut être quelque chose à voir avec les problèmes de lancement de Facebook, qui a commencé par chuter lourdement de 40 à 38$

    Même minute JPM plongeait à son plus bas de l’année et se relève par miracle …

    • Ce ne sont pas les seuls… Après la cloture, le CAC future a continué a baisser fortement. Je me demande ce qui se prépare pour lundi.
      Excellent ton roman Menthalo, et toutes ces allusions a des trucs rééls, génial… Il faut que tu nous ponde un truc genre “divina insidia” ou de ce genre… 🙂

  6. quelqu’un a t il pu vérifier l’information selon laquelle Marc Zuckerberg – face book- serait un petit fils de Nelson Rockfeller et dont le vrai nom serait Jacob Greenberg ?

    L’info venant de wikistrike est sujette à défiance

  7. Nous y voilà: Backwardation in Gold And Silver

    ZeroHedge
    Definition:
    Qu’est ce que le phénomène de backwardation ?

    Pour simplifier, ce phénomène apparait quand le cours spot de l’or (ou de l’argent) est supérieur au cours des contrats futurs > les investisseurs préfèrent payer plus cher pour obtenir tout de suite de l’or physique plutot que d’attendre 1 ou plusieurs mois pour être livrés : le cours spot devient plus élevé que le cours “futur”.
    Cela traduit une tension importante sur le marché du “physique” et donne un signal haussier important sur les deux métaux.
    (texte tiré de Agoravox)

    La Bankrun galope. Le bund allemand sur 2 ans affiche -43% aujourd’hui, il est descendu à 0,04% alors que les CDS sur les banques explosent. Les indices boursiers se promènent quelquepart entre -1 et -2%, EUR-USD occille autour de 1,2720.

    Les pertes (officielles) de courtage de JPMorgan passeraient de 2 à 3 milliards de dollars.

    La panique généralisée et la fermeture des banques ne peuvent plus etre bien loin ….
    Attendons le short squeeze qui va achever JP Morgan et co.

    QE3 attendu en juin. Brace Yourself For More Fed Easing In June, Goldman Sachs Says Forbes

    Fitch abaisse la note de la Grèce’ de B- à CCC à cause du risque de sortie de l’euro.

    Possible que les banques grecques soient très bientot fermées, si j’en crois un témoignage … tout le mode retire son pognon, des filiales sont à court de billets.

    Les retraits des banques ne touchent pas que la Grèce ZoneBourse

    http://mahamudras.blogspot.fr/2012/05/nous-y-voila-backwardation-in-gold-and.html

  8. J’ai lu que le président Iranien voulait assister aux JO de Londres pour soutenir les sportifs de son pays malgré la réticence affichée des autorités britanniques.
    En repensant au fameux jeu de cartes des Illuminatis de Steve Jackson ans qui prédirait un cataclysme lors des JO de Londres, l’idée m’est venue que le président Iranien à l’instar de l’archiduc François-Ferdinan il y a presque un siècle, risquerait de subir le même sort funeste, en se faisant assassiner par des opposants iraniens manipulés, de type “Joundallah “.
    Dès lors, une escalade militaire s’en suivra dans le Golfe persique entre la flotte américano-britannique et les gardes côtes iraniens qui culminera avec le naufrage d’un navire de guerre britannique et la mort de centaines de marins chose qui déclenchera le conflit majeur tant redouté.
    Qu’en pensez-vous menthalo ? 😉

    • @mdesouche;

      Peu probable ce scénario car Ahmadinedjad que je soupçonne avoir un fil à la patte vis à vis de certaines officines US ne va pas être sacrifié aussi vite. Je pense plus à un bis-repetita des jeux de Munich en 72. Seul problème, ont-ils trouvé un remplaçant à la taupe-mercenaire CARLOS ?

      • Ma fille qui habite l’Angleterre depuis des années et travaille notamment pour la sécurité de JO m’a dit qu’il y avait des lance-missiles au-dessus du stade des jeux Olympiques, elle a ajouté heureusement nous serons en France à cette date…

  9. la bce et le fmi ont lâché la grèce en attendant les élections de juin, les agences de notations descendent sa note au plus bas et si tf1 a révélé le bank run grec au public alors la sortie de la grèce ne devrait plus être très loin ! tf1 a aussi parlé de l’espagne en se voulant rassurant mais voici un article du monde sur le bank run espagnol
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/05/17/les-clients-de-bankia-on-retire-plus-d-un-milliard-d-euros_1702609_3234.html
    jpm va se faire bouffer par ses concurrents à cause de ses pertes, 2 milliards + 1 et c’est que le début !
    mais pas de krach grâce à l’introduction de facebook, attendons nous peut être à un lundi noir !

  10. Le pétrole en baisse à New York

    Les cours du pétrole ont poursuivi leur recul aujourd’hui à New York, tombant à un plus bas depuis fin octobre, dans un marché toujours pénalisé par la crise grecque et les risques de contagion en zone euro, qui alimentent les craintes sur la vigueur de la demande en brut.

    Le baril de “light sweet crude” (WTI) pour livraison en juin a abandonné 1,08 dollar par rapport à jeudi, et terminé à 91,48 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

    AFP

  11. Sur France 2 (20 heures) ils viennent de nous montrer des sociétés de trading (Londre, Paris,..) qui ont réintroduit la Drachme, dans les logiciels de cotations ce qui veut dire que tout est prêt pour la sortie de l’euro de la Grèce.

    • la grece ne sortira jamais de l’euro car c’est un pilier en premeire ligne pour repousser les immigrations arabes a cause de la famine a venir.idem pour espagne et portugal.
      le bloc europeen est une forteresse comme le futv il y a tres tres longtemps la muraille de chine.un rempart aux invasions de gens mourrant de faim.
      .°.

      • Intéressant !! Sauf erreur de ma part, c’est la première fois qu’Imotus donne une prévision vérifiable facilement. Tout le reste n’était daté, au mieux, qu’en 2167 ou de ce genre.
        On va donc être fixés rapidement. Mais c’est de plus en plus bizarre que Liesi cautionne Imotus, s’il commence à donner ce genre d’infos qui va à l’encontre de la ligne éditoriale…

  12. Hollande favorable à la recapitalisation des banques espagnoles

    François Hollande s’est déclaré favorable vendredi à ce que les banques espagnoles en difficultés soient recapitalisées et que cette injection de capitaux puisse se faire au niveau européen.
    “Il serait sûrement souhaitable qu’il y ait une recapitalisation”, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse organisée à Washington après sa rencontre avec le président américain Barack Obama.
    Il a également indiqué qu’il pourrait être nécessaire que cette opération puisse se faire “par des mécanismes de solidarité européenne”.
    Cette déclaration intervient alors que le taux de créances douteuses figurant dans les portefeuilles de prêts des banques espagnoles s’est élevé à 8,37% en mars, son niveau le plus élevé depuis août 1994.

    Priée par l’Union européenne d’assainir son secteur bancaire, l’Espagne va nommer des experts indépendants pour mesurer avec précision l’étendue des créances douteuses et des actifs immobiliers de ses établissements du crédit, afin de déterminer le montant des capitaux frais nécessaire.

    REUTERS

  13. Moody’s abaisse la note du Crédit immobilier de France

    LONDRES (Reuters) – Moody’s a mis fin à des jours d’interrogations sur la santé de la Caisse centrale du Crédit immobilier de France (3CIF) en abaissant jeudi soir sa note de solidité financière à E/Caa1, faisant allusion à une possible nationalisation du spécialiste français du financement du crédit immobilier.

    L’agence de notation, qui maintient les notes de crédit court et long terme sous surveillance négative, estime que le Crédit immobilier de France n’est désormais plus viable sans soutien financier, n’ayant désormais qu’un accès très limité aux marchés privés du refinancement.

    Moody’s remarque dans le même temps que la note long terme de la banque intègre désormais un potentiel d’amélioration de 12 crans en prenant en compte l’hypothèse d’une aide des autorités françaises à la liquidité du CIF à court et à moyen terme.

    Ces dernières semaines, des banquiers ont redouté que le CIF ne soit contraint à une nationalisation à défaut de pouvoir trouver un repreneur. La banque, qui n’a pas d’activités de dépôts, est entièrement tributaire des marchés pour se financer et une dégradation de sa note de crédit par Moody’s mettrait sa capacité à se refinancer à rude épreuve.

    En début de semaine, la Banque de France a assuré que l’établissement avait une solvabilité satisfaisante. Son gouverneur Christian Noyer a néanmoins indiqué que les autorités françaises s’efforçaient de lui trouver une “solution pérenne”.

    UN TEST POUR HOLLANDE

    Le scénario d’une nationalisation du CIF n’a jamais été formellement démenti par les autorités françaises. Un sauvetage serait en tout état de cause un sérieux coup dur pour le système bancaire français et un test grandeur nature pour le nouveau gouvernement.

    Le président François Hollande a promis pendant sa campagne électorale de rendre le système bancaire plus sûr pour éviter aux contribuables de devoir payer la facture en cas de sauvetage d’une banque.

    L’Autorité des marchés financiers (AMF) a confirmé le 9 mai à Reuters qu’elle avait demandé au groupe de suspendre les transactions sur certaines obligations sécurisées.

    Plusieurs sources du marché ont dit que cette décision avait été prise parce que 3CIF n’avait pu déposer ses comptes avant la date limite du 30 avril.

    Selon la presse française, la banque britannique HSBC a été mandatée pour trouver un repreneur au CIF. La piste d’un adossement à La Banque postale est évoquée.

    La filiale bancaire de La Poste s’est toutefois refusée vendredi à tout commentaire, tandis que personne n’était joignable au Crédit immobilier de France pour une réaction.

    Le groupe BPCE (Banque populaire – Caisse d’épargne), maison mère de Natixis, a démenti la semaine dernière tout intérêt pour un rachat du CIF.

    “3CIF n’a pas d’autre choix que d’être nationalisé”, explique un haut responsable d’une banque française. “Le groupe a déjà fait le tour des banques françaises et il semble que personne ne soit intéressé pour le racheter.”

    Une intervention de La Banque postale reviendrait alors à une nationalisation indirecte mais présenterait l’avantage de ne pas obliger l’Etat à intervenir directement.

    Des banquiers considèrent par ailleurs qu’un soutien des pouvoirs publics permettrait à 3CIF de revenir sur les marchés pour se refinancer via une structure bénéficiant d’une note “double A”, voire “triple A”.

    Le groupe 3CIF est toujours noté “triple A” par Fitch. Standard & Poor’s a arrêté en novembre 2011 la notation du groupe à la demande de l’émetteur.

    Aimee Donnellan, Matthieu Protard pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

    source : nouvel obs

  14. Wall Street finit en baisse, Facebook finit à 38,23 dollars

    18/05 | 22:09

    Les valeurs américaines ont à nouveau fini en baisse vendredi, les investisseurs se montrant prudents avant le sommet du G8 sur la crise de la zone euro et après les premiers pas en Bourse mitigés du réseau social Facebook.

    L’indice Dow Jones a perdu 0,59% ou 73,11 points à 12.369,38 points. Le Standard & Poor’s, plus large, est passé sous les 1.300 points. Il a cédé 0,74% ou 9,64 points à 1.295,22 points tandis que le composite du Nasdaq abandonnait 1,24% ou 34,90 points, à 2.778,79 points.
    Ces données sont susceptibles de varier encore légèrement.

    Facebook a fini pratiquement à son cours d’introduction, à 38,2318 dollars, en hausse de 0,61%.

    REUTERS

    C ‘est loin des 20 % à 30 % de hausse ” attendu ” par Goldman Sachs et Morgan Stanley
    En considérant que certains ont acheté au plus haut à 45 $ ils ont déjà perdu 20 % ….

    • la face de bouc dechante, non elle a raflé 100 millions de dollars sur un coup de marketing et ce sont les enfants a papa qui lui ont servit sur un plateau cet arnaque a l’eurotunnel.De la pure manipulation mentale ochestrfée avec beaucoup de soin ce qui en dit long sur la façon ou demain ils nous saigneront a blanc .
      .°.

      • Tu n’as pas tord, on parle beaucoup du fait que l’action n’a pas explosé vers les sommets, moins qu’ils ont réussi à arnaquer 100 millions…

  15. TRICHET PROPOSE D’ABOLIR LA DEMOCRATIE POUR SAUVER L’EURO

    Article paru dans les echos.

    L’ancien président de la BCE estime que l’Union européenne doit pouvoir prendre en charge le budget d’un Etat membre en cas d’impasse.

    Jean-Claude Trichet a proposé jeudi que l’Union européenne soit habilitée à prendre en charge le budget d’un Etat membre s’il constate son incapacité à mettre de l’ordre dans ses finances, dans le cadre de mesures pour préserver l’euro des conséquences de la crise grecque.

    L’ancien président de la Banque centrale européenne, dont le mandat s’est terminé en novembre, préconise, en l’absence d’une union fédérale politiquement difficile à appliquer, l’activation d’un mécanisme fédéral exceptionnel, quand la politique budgétaire d’un pays menace l’ensemble de l’union monétaire.

    « Le fédéralisme d’exception me semble non seulement nécessaire pour garantir une solide union économique et monétaire, mais il pourrait aussi s’adapter à la véritable nature de l’Europe sur le long terme. Je ne crois pas que nous aurons un grand budget (centralisé) de l’UE », a-t-il déclaré dans un discours devant l’institut Peterson d’économie internationale à Washington.

    Jean-Claude Trichet a noté que les éléments de ce mécanisme étaient déjà en place, les pays membres ayant accepté, dans le pacte budgétaire européen, de surveiller leurs budgets respectifs et de sanctionner les déficits excessifs.

    La prochaine étape, selon l’ex-patron de la BCE, serait de placer un pays sous administration européenne quand son gouvernement ou son parlement ne sont pas en mesure d’appliquer des politiques budgétaires approuvées par l’UE.

    • trichet tu est trou d.°. c.°. et si tout le monde savait pour l’or et sa fabrication tu serais sur une potence toi et tous les autres. La bonté divine a ses limites face a des gens de ton espece.

      • @Ann;

        Il aurait suffisamment d’éléments pour soupçonner que de l’or artificiel, en fait issu de transmutations, va amplifier, voire accélérer la fin d’un cycle. En l’occurrence celui de la suprématie du nomade sur le sédentaire et du court-terme sur le long-terme.
        Ce n’est pas impossible.

      • Ann, je t’en suplie, ne rallume pas le sujet, Imotus nous a déjà abreuvé de ses élucubrations alchimistes, des pages et des pages… si vraiment tu veux lire ça, retourne de quelques semaines en arrière.
        Si on pouvait fabriquer de l’or, croyez vous vraiment que les Chinois ou les Russes se feraient c…. à racheter tout ce qui passe à leur portée?

    • @ algay imotus marc153

      L ‘introduction de Fessebouc a ” permis de capitaliser celui-ci à 104 milliards $
      Les cours on été manipulés l’action est descendu au dessous de 30 $ et ” a été remonté au cric”

      : « Morgan Stanley a acheté toutes les actions échangées autour de $38 dans les dernières 20 minutes de la journée, il aurait dépensé près de 2 milliards de dollars. » La première défense de $38 ? En d’autres termes : afin de rendre quelque 67 millions de dollars pour son unité de services bancaires d’investissement, MS dut manger perte plusieurs centaines de millions de ses ventes et trading division juste afin d’éviter la recherche comme assureur des pire au monde jamais ? Nous ne savons pas pendant un certain temps, mais dans l’intervalle, Voici un résumé visuel des événements clés au cours de l’IPO beaucoup moins historique d’hier.

      Il se pourrait que JP Morgan et Goldman Sachs soit aussi de la partie en autre….

      Entre temps l’action Zynga le titre de jeux qui ” tire l’essentiel des recettes de Facebook ” a dégringolé de 13.42 % à 7.16 $ les cotations on été suspendues 2 fois

      Linkedin a cédé 5.65 %

      GSV capital un véhicule d’investissement qui avait acheté des actions Facebook avant l’ introduction a dégringolé de 18 %

      Voir le Très bon article de Zerohedge qui montre ( graphiques à l ‘appui ) le déroulement : …

      http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.zerohedge.com%2Fnews%2Ffacebook-complete-forensic-post-mortem

      A mon humble avis ça sent mauvais pour Lundi….

      A suivre…..

      Menthalo si tu lis j’aimerais avoir ton avis….

  16. Vendredi 18 mai 2012 :

    L’Espagne revoit à la hausse son déficit public 2011 à 8,9% du PIB.

    Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi qu’il révisait à la hausse son déficit public 2011 à 8,9% du Produit intérieur brut, contre 8,51% prévus jusqu’à présent, en raison du dérapage budgétaire de certaines régions espagnoles.

    Le ministère des Finances estime que les dernières données fournies par les Communes autonomes (régions) ont eu un impact de 0,4 point dans les comptes publics ce qui porte le déficit à 8,9% du PIB, indique un communiqué.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___L_Espagne_revoit_a_la_hausse_son_deficit_public_2011_a_89_du_PIB_42180520122316.asp

  17. 3 commentaires (repris par l’AFP) qui en disent long sur le mega-bide de l’IPO de FB. Ces analystes espéraient se gaver et encaisser du +25% sur la journée, FB cloture avec 0,6% de hausse….les gogo ne sont plus là.
    Valoriser FB à 100x les bénéfices et 25x chiffre d’affaires, faut vraiment être débile pour plonger !

    “L’IPO de Facebook n’a pas reçu le coup de pouce déclencheur que tout le monde attendait et certainement ses débuts ont été moins impressionnants” que prévu ”

    “la réaction (du marché) est un peu moins bonne que nous l’avions espérée”,

    “La performance de Facebook manque d’éclat”

    • le fameux pdg de face de bouc, est le fils de chercheurs de la nasa.Une facon elegante de leurer les jeunes aux manipulations de comptes plus que douteuses.
      vous connaissez le cheval de troyes? bon alors vous avez compris mais trop tard pour ce qui se sont jetés sur ce truc qui vaut rien sauf l’image que les jeunes ont voulu en faire comme une alternative de communication.
      900 milloins de comptes…900 millions d’idiots et d’imbéciles
      .°.

  18. voci les effets des predictions qui ont été faites ici au cours de janvier::
    1/ moins d’agriculteurs qui auront fait faillites en 2012? qu’ils soient francais ou non un agriculteur en moins c’est de la nourriture en moins.
    2/ etes vous prets a payer vos fruits francais 35E le kilo demain?en avez vous deja les moyens?
    Ces conséquences climatiques se poursuivront l’année prochaine encore et tant que l’intensité des taches solaires sera active et dynamique.
    3/ pour les cereales le schema directeur est le meme, petite production mondiale et hausse des frais de cultures de 11% en moyenne.Attendez vous a payer votre baguette de pain plus cher qu’un litre de gas oil.
    .°.

  19. @ Methalo ou toute autre personne ayant des connaissance sur le sujet

    Quelle serait la conséquence à court terme d’une mise en place d’euro obligations?
    Personnellement, je pense que les eurocrates vont forcer la main aux allemands pou y aller tout droit….et ce après les élections de juin

    • Je suis pas un spécialiste de ces eurobonds, mais ça ne me semble pas aller dans la direction actuelle. Ils veulent casser l’EUR, et vite semble t’il. Les Eurobonds achéteraient du temps, mais ne changeraient pas l’inéluctable, EUR cassé au moins en 2 ou 3 monnaies.
      Le but ultime c’est une monnaie mondiale, avec rien en dessous capable de supplanter l’hégémonie. Comme le temps presse, je crois que ces eurobonds n’existeront jamais. Mais je peux me tromper sur le timing bien sur…

  20. A) au sujet d’une affirmation plus haut sur la ligne éditoriale de LIESI
    Y’a Jacques, Trader Noe, le Banquier anonyme, Menthalo et peut être d’autres petites mains.
    Nous avons un tronc commun d’analyses … mais pas de liturgie dogmatique…
    Dans le tronc commun, il y a la famine… mais elle ne se cantonnera pas aux pays de l’autre côté de la méditerranée, elle sévira ici.

    B) je ne suis pas non plus un spécialiste des eurobonds.
    Ce que j’en lis, c’est que l’Europe en tant qu’entité politique n’est pas endetté et peut donc emprunter sans problème. Connerie.
    L’Europe n’est que la somme des nations qui ont accepté d’en être. L’Europe est donc la somme des dettes de l’ensemble de ses membres. Ce qui n’est pas rien.
    L’Eurobonds est un truc pour essayer de remplir la baignoire plus haut que le bord, pour mieux noyer les nations sous les dettes.
    Comme on l”a vu avec la déclaration de Trichet, ces zombies décervelés apatrides ne sont que des totalitaristes qui vont jusqu’au bout du bout de leur concept économico-politique, sans jamais tenir compte de la réalité de leur faillite. Ces zombies dont le coeur a été arraché à leur naissance, et le cerveau remplacé par une puce défaillante, se sont donnés comme mission d’entrainer le plus de monde possible avec eux.
    Qui lancera le mot pour bloquer le système ?

  21. ALERTE !

    un évènement géophysique majeur dans les prochain jours et ce dès le 20 mai.

    voici les informations que j’ai recoupées:

    d’une part il y a l’éclipse annulaire demain 20 mai 2012

    voici son trajet sur la terre : ça commence au sud de la Chine
    -ensuite sur le japon (Tokyo sera à 10klms au nord de la ligne centrale)
    -le pacific nord
    -l’alaska
    ensuite l’ouest des E-U (Oregon du sud ,Californie du nord,Nevada,Utah Arizona,albuquerque)
    fin au Texas.

    http://eclipse.gsfc.nasa.gov/OH/OH2012.html#SE2012May20A

    d’autre part ,le professeur Meyl dans ses travaux en est arrivé à déduire que “le dégagement d’énergie produit par le noyau terrestre devait être particulièrement intensif lors des éclipses de soleil.En effet ,lors des éclipses ,la lune positionnée entre la terre et le soleil jouerait le rôle d’une lentille concentrant les neutrinos qui se déplacent en faisceau.L’intensité du phénomène serait telle qu’il pourrait provoquer une modification de la vitesse de rotation terrestre.” (source Magazine Top Secret, si quelqu’un peut trouver des sources plus sérieuses et scientifiques merci de laisser un post)

    toujours d’après cet article il a été établi des corrélations entre tremblements de terre et éclipses .Ainsi en 1999,lors de la grande éclipse visible à travers tout le bassin méditerranéen,les sismographes ont enregistré en Turquie quelques secousses telluriques au moment même où l’ombre de la lune traversait le pays.

    Si l’on voit le trajet plus haut l’eclipse passe par des zones sismiques majeures….

    Ainsi vu les mouvements de troupe au USA en ce moment,les exercices de simulation (http://www.conscience-du-peuple.blogspot.fr/2012/05/le-norad-la-defense-aerienne-de.html)
    des attentats pourraient être provoquées parallèlement à des catastrophes ou mieux ces catastrophes pourraient être imputées à des attentats ,en effet le 2 avril 1997 ,William Cohen,secrétaire d’etat à la Défense américaine disait ” d’autres terroristes sont engagés dans un type d’action “écologique où ils peuvent altérer le climat ,déclencher des tremblements de terre ,des éruptions volcaniques en utilisant des ondes électromagnétiques .”

    Bien sûr celà serait un false flag ,Ron Paul qui a quitté la course à la Maison blanche avait averti l’opinion américaine de ce risque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici