Trader Noé – Analyse du 6 juin 2012

109

L’indice E-mini SP 500 est revenu sur son point de résistance à proximité des 1295-1300 points. Les points de résistance importants dont nous parlions cette semaine.

Nous attendrons les résultats de la FED pour y voir plus clair. Si la résistance des 1310 points venait à être franchie alors l’indice pourrait à nouveau se rapprocher des résistances 1330-1360-1380 et 1410 points.
En revanche, un non franchissement des 1300 points nous inciterait à revoir le support des 1260 points.  La rupture de ce seuil déclencherait une nouvelle tendance baissière avec accélération probable.

Nous surveillerons donc très attentivement la résistance pivot des 1300 points.

59 Commentaires

  1. Mercredi 6 juin 2012 :

    L’Espagne va devoir s’adresser au FESF, estime un proche de Merkel.

    Le chef de file des députés conservateurs allemands, Volker Kauder, a estimé mercredi que l’Espagne devait demander de l’aide au fonds de secours européen FESF, à cause de ses banques.

    « L’Espagne va devoir prendre une décision, et je pense qu’elle doit se placer sous la protection du FESF à cause de ses banques », a dit dans une interview télévisée M. Kauder, un proche de la chancelière Angela Merkel qui dirige le groupe parlementaire des Unions chrétiennes CDU/CSU.

    http://www.romandie.com/news/n/_L_Espagne_va_devoir_s_adresser_au_FESF_estime_un_proche_de_Merkel_RP_060620120849-11-190680.asp

    Le FESF va devoir intervenir pour sauver l’Espagne. Mais qui est derrière le FESF ?

    Réponse :

    1- L’Allemagne apporte au FESF une garantie de 211,045 milliards d’euros, soit 27,06 % du FESF.

    2- La France apporte au FESF une garantie de 158,487 milliards d’euros, soit 20,32 % du FESF.

    3- L’Italie apporte au FESF une garantie de 139,267 milliards d’euros, soit 17,85 % du FESF.

    4- L’Espagne apporte au FESF une garantie de 92,543 milliards d’euros, soit 11,86 % du FESF.

    En clair : pour sauver l’Espagne, le FESF va intervenir et va lui prêter 50 milliards d’euros.

    Mais le FESF est une coquille vide. Comme le FESF ne possède pas ces 50 milliards d’euros, le FESF va devoir les emprunter sur les marchés internationaux, pour pouvoir ensuite les reprêter à l’Espagne !

    L’Espagne est écrasée sous des montagnes de dettes. Et donc on va empiler des montagnes de dettes supplémentaires sur les montagnes de dettes qui existent déjà !

    Et on va continuer à croire que ces montagnes de dettes peuvent monter jusqu’au ciel !

    • Vous dites que pour sauver l’Espagne le FESF va devoir lui verser 50 milliards d’euros
      Je crains que nous soyons loin,très loin du compte
      En effet selon un calcul fort simple divulgué par Olivier Delamarche (platinium gestion),nous avons en Espagne trois millions de logements neufs inoccupés et forcément construits à crédit .Si nous attribuons une valeur de 150 000€ / logement nous obtenons la modique somme de 450 milliards d’euros de dépréciations à passer dans le bilan des banques
      Les 50 MILLIARDS FONT PALE FIGURE

    • Selon le scénario du pire l’ Espagne aurait besoin de 200 milliards d’ euro pour ses banques. Alors Espagne + Portugal + Grèce = Il va vite y avoir un problème !

  2. Bonjour a tous, voila 1 an que je lis LIESI chaque jours et me renseigne sur la situation économique et politique mondial de façon intensive sur le net,

    je possède 140Kg de le pates/riz, 1 petit potager plus un puit dans une maison en bretagne, je pense etre bientot pret pour le pire,

    je voudrais vous demandez a tous, quand pensez vous a “peu pret”, que l’évènement majeur qui changera radicalement nos vie arrivera ? et surtout de quel façon? crash économique ou guerre mondial avant?

    je sais bien que c’est pas évident comme question et que tout le monde se la pose, mais ceux qui disposent d’un cheminement qui permet une bonne analyse de la situation peuvent’ ils m’aiguiller?

    Merci d’avance.

    • je pense qu’il faut faire son jardin pour plusieurs raisons :
      – c’est une facon saine de vivre (on connait la valeur de ce que l’on mange)
      – on sait ce que l’on mange
      – on sait le “vrai gout” des aliments
      – on apprend a etre autonome dans une certaine mesure

      cependant je ne pense pas qu’il faille tomber dans la paranoia a stocker et stocker le plus possible. Certes c’est un confort si jamais le sénario du pire devait se produire (ce que je ne nie pas comme possibilité) mais je ne suis pas completement convaincu que ce soit ni suffisant ni nécessaire. Je suis pense qu’une très bonne forme physique est une priorité plus importante (de plus ca ne fait pas de mal pour vivre mieux) car un stock, aussi gros soit il, peut etre “perdu” (d’ailleurs plus il est gros et en un seul endroit, plus cette probabilité augmente), peut attirer la convoitise (si réellement ca part en sucette). De plus un stock de mon point de vu sera de nature à vous inciter à vivre en otarcie, point qui est rédhibitoire pour moi (question de tempérament).

      Voila pourquoi je ne fais pas de stock démesurés. Le seul vrai stock que je réalise est un stock personnel de savoir/connaissance, car ca a toujours été un besoin pour moi d’apprendre et comprendre.

      Maintenant en ce qui concerne précisément votre question, ca renvoie directement à la théorie du “choc”, et donc quel sera ce “choc”. Pour ma part je ne suis pas un adepte de cette théorie, je pense si la situation devait converger vers quelque chose d’abominable, cela se passerait au contraire par une lente désagrégation de la socièté, en quelque sorte par une socièté ultra-dépressive qui n’aura plus envi de survivre.

      • Je rejoints Yann sur le stock “de connaissances”, bien plus indispensable qu’un gros stock de nourritures (pour les mêmes raisons).
        Ce qui est souvent oublié, c’est le stock de matériel, outil, matériaux et des connaissances ne serait-ce que minim sur la santé (jardin du curé…)
        L’aspect psychologique est souvent négligé, car même si on se prépare “au pire”, on envisage difficilement la portée que peux avoir la “descente” de notre société (si elle devait arriver)

        La date importe peu, et je prie pour que cela n’arrive jamais. Se préparer au pire sans connaître de date butoir est le meilleur chemin, car les implications sont différentes, et les chemins alors empruntés plus “sûr” dans le long terme.

        Etes-vous pret à rejeter certains membres de votre famille trop faible, ou qui n’apporte rien? de renvoyer vos amis qui viendraient “profiter des stocks”?
        La bise venu, beaucoup connaissent l’adresse de la fourmi. Surtout les boulets.

        En cas de crise, je pense que la préparation psychologique et intellectuel est au moins aussi importante qu’une bonne préparation matériel.
        Et donc, finalement, la date importe peu, quand on est prêt.

    • Je suis également en Bretagne ou es tu ici? Si tu n’est pas trop loin, il pourrait être intéressant d’échanger sur nos préparations et solutions.

    • il y en a qui se pose la même question depuis 30 ans.
      Au lieu de vous demander quand le pire arrivera; profitez de votre maison et de votre vie au lieu d’attendre un évènement supposé changer le monde. (comme certains depuis 2000 ans )
      De toute façon si un chaos digne de films hollywoodien devait se produire, ce sera la loi de la jungle et il y aura des mecs armés qui viendront vous les prendre vos 140 kg de riz.

      • @ jean

        nous somme a boulversement majeur de notre société fermer les yeux n’est pas pour moi,
        j’ai un enfant en bas age je veux lui offrir la sécurité pour les années a venir

        je ne peu pas me permettre d’etre négligeant, j’ai tous ce qu’il faut pour protéger ce stock de nourriture (arme) je ne souhaite pas m’en servir mais je protege ma famille avant tout, ma maison est un blocos,

        étant donné la gravité de la situation mondial il faudrait vraiment etre idiot pour ne pas prendre de précautions….

        cela ne m’empeche pas d’etre heureux de vivre et de profiter un maximum, je sais relativiser ;p

    • Freeman,
      La réponse à votre question est super simple: demain ou dans dix ans ou plus!
      Il y a dix vingt trente ans, et même avant on nous annonçais l’Apocalypse pour demain!
      Il me semble même que les Apôtres l’attendaient déjà!
      Ceci dit la situation ne s’arrange pas, c’est évident!
      Maintenant, vous aurez toujours des gens plus intelligents que les autres, ou soit-disant mieux renseignés, pour vous dire que “la fin du monde” est imminente.
      Et rien ne vient!
      Ceci dit à force cela viendra bien un jour, mais quand?
      La seule solution: être prêt matériellement, mais surtout spirituellement à tout et continuer à vivre de la manière la plus normale!
      Pour ceux qui n’ont pas d’or de coté, qu’ils ne s’inquiètent pas: avoir de l’or est une chose, pouvoir s’en servir en est une autre
      De toute façon, cela ne se passera jamais comme on l’attend ni quand on l’attend!

      On relira tous les psaumes et particulièrement le psaume 27:
      http://www.mespsaumes.net/pdf/027.pdf

      • c’est la voix de la sagesse, Ragnar….moi aussi je crois que ça peut durer encore comme ça des décennies. C’est très discuté dans notre milieu. Par exemple mon confesseur, lui, pense que non, et qu’on risque de voir l’antéchrist de notre vivant. Moi j’ai des doutes : même si le monde dans lequel on vit est déjà abominable, on est encore loin d’avoir touché le fond de l’apostasie et de la dépravation morale qui sont les précurseurs direct de ” l’homme de péché”.

    • Si on entend l’enseignement de TN dans cet article comme : si ça monte, ça monte et si ça baisse, ça baisse. On peut prédire que si “l’évènement majeur” que tu attends arrive, il arrive et que si il n’arrive pas, il n’arrive pas. 😀
      Sans rire, c’est à mon avis la meilleure position à adopter. En outre on peut considérer que l’accumulation de réserves dans l’attente d’une catastrophe soit interprétée par les “instances supérieures” comme un voeu ou une prière. Ne dit-on pas que dieu exhausse nos prières pour nous punir ?
      Cultives avec soin et profites de ton jardin intérieur et extérieur. C’est le plus important. 😉

    • Si nous avions tous vécu raisonnablement le problème ne se poserait pas
      Autrefois ,par sagesse et précaution les gens de la campagne creusaient un puits ,stockaient de la nourriture pour l’hiver,mettaient de l’argent de côté ,abattaient du bois pour plusieurs années d’avance (le bois sec brule mieux et chauffe mieux)
      Sans se soucier des évènement politiques,financiers et climatiques ils étaient toujours prêts à affronter le pire
      Profitez donc du chant de vôtre coq à 6H30 le matin, de vos pommes de terres nouvelles de début juin ,des champignons et des châtaignes que vous irez glaner dans les bois au mois d’octobre et de la patinoire gratuite que vous offrira une mare près de chez vous cet hiver
      Laissez les gens des villes profiter du bonheur à crédit

      • c’est exactement ma façon de vivre 🙂 en montgne tout le monde stock sa nourriture en cas de neige trop haute on est bloqué de toute façon, mais on a le grenier plein de nourriture desfois trop qd la prochaine récolte se termine on a pas fini de manger la première. On se distribue ce qui restent entre voisins vu qu’on ne fait pas les mêmes stock en produits.

    • Ahhhh, la Bretagne ! perso je suis plus montagne, mais, depuis 7/8 ans, je fais des séjours dans le golf du Morbihan ( presqu’ île de Rhuys ) et nous u avons attraper un sacré virus : celui du reviens-y !!

      Retraité dans le Nord, j’ avoue qu’ une petite maison dans ce coin ne me déplairai pas, mais c’ est dur pour moi de quitter la terre de mes ancêtres ( depuis 1640 ! )

      Bonne santé à tous !

      • La Bretagne est la region de France la plus accueillante et conviviale bien qu elle soit plombé depuis quelques années par la crise.
        Le plus important étant qu il n y apas de centrale nucleaire sur cette terre benie et que les bretons sont trés solidaires et pas seulement entre eux. Originaire de Paris et depuis trés longtemps en Bretagne j y ai été accueilli et accepté comme comme nul part ailleurs en France où les parigos sont moqués et non intégré. Vive la Bretagne!

  3. C’est la valse des milliards, l’Europe craque de partout ! Pour Simone Wapler, “L’ardoise du jour (lundi) s’élève à :
    • Grèce : 18 milliards d’euros pour les banques. Le plan de recapitalisation des banques prévoit 50 milliards d’euros au total ;
    • Dexia : 55 milliards d’euros de ‘garantie’. La vieille garantie n’était que de 45 milliards d’euros ; elle a été consommée ;
    • Bankia : 24 milliards d’euros de recapitalisation ;
    • Catalogne : 13 milliards d’euros de besoin de financement.

    Total du jour = 50 (Grèce) + 10 (Dexia) + 24 (Bankia) + 13 (Catalogne) = 97 milliards d’euros.

    Nous progressons, nous progressons. Au début de la crise, 1 kerviel (5 milliards d’euros) mettait la finance à feu et à sang. Nous en sommes à 20 kerviels…

  4. Bientôt il faudra faire un jeu concours et offrir un lot pour qui viendra ici avec une bonne nouvelle.

    Belle rafale de titres de télégraph laissant comprendre que la crise c’est comme si c’était pire…

    Le strip-tease des banques continue, moody’s dégraffe, euh, dégrade, six banques allemandes

    Les banques anglaises se sont assises sur 40 milliards de pertes non déclarées…ils découvrent ça maintenant ? c’est étrange la réactivité des chaines infos qu’elles ont de couvrir des braquages de quelques millions en envoyant sur place, du matériels et des envoyés spéciaux. Par contre, des banques qui font des pertes par milliards, c’est aussi banales que des couches remplies de nouveaux nés.

    Aussi ce titre : L’espagne est en urgence totale,…

    Conclusion : soit la presse anglaise est alarmiste et fait tout pour titiller les zones eurogènes, soit la presse française fait preuve d’un flegme tout britannique et ne comprend tout simplement pas la situation !

    http://www.telegraph.co.uk/finance/?source=refresh

  5. j’ai trouvé une bonne nouvelle !

    http://www.romandie.com/news/n/BOURSESMarches_europeens_optimisme_avec_l_espoir_d_un_geste_de_la_BCE37060620120936.asp

    la BCE va peut être baisser son taux directeur, de 1% à 0.75 %, puisque le prix du pétrole chute et que le risque d’inflation recule…

    Elle le fera peut être aprés le 17/06…ou en juillet…

    Autant dire que vu la manière dont la situation se dégrade, la mesure prendra effet quand tout sera écroulé…

    Il faut savoir aussi qu’avec les taux bas, avec le temps, contribuent systématiquement à l’aggravation des déséquilibres financiers en conduisant les banques et les investisseurs à rechercher le rendement”, a-t-il ajouté.

    comme dirait ce monsieur qui parle :

    “Je suis persuadé que maintenir les taux à des niveaux artificiellement bas pendant de longues périodes encourage les bulles, car cela favorise la dette par rapport au capital et la consommation par rapport à l’épargne”, a expliqué M. Hoenig.

    “Même si nous ne savons pas où émergera la bulle, ces conditions, si on les laisse inchangées, créeront une explosion du crédit et, inévitablement, une explosion”, a-t-il considéré.

    bref, reculer pour mieux exploser…

    Finalement, ce n’était pas une bonne nouvelle !

  6. @freeman
    pensez un jour à une coupure d’électricité général.beaucoup de chose sont dépendante de celle-ci

    • @ppradic

      oui je dispose dun stock de bougie, lampe torche a dynamo, poele a bois, 2 bouteille de gaz pour la gaziniere, je pense pouvoir vivre sans ce systeme pendant 5 ou 6 mois de façon aisé,

      mais je demande souvent si c’est un crack économique qui va en premier lieu nous tomber dessus ou une la 3eme guerre mondial

      nous suivons le plan PIKE à la lettre mais dans quel ordre et surtout quand les évènements sont ils sensé se produire?? cela reste flou pour moi

      voila pourquoi j’aurais aimé avoir l’avis de personnes plus avisé que moi sur le sujet

      • Le plan Pike est une chose, le Plan de Dieu en est une autre je suppose!
        Quoi qu’il en soit, si vous avez la Foi cela se terminera bien pour vous, dans le cas contraire quoi que vous fassiez vous ne pourrez pas vous en sortir: au point de vue strictement humain, c’est foutu, il n’y a aucune solution possible.

      • Il est aussi possible que tout ceci soit un écran de fumée, pour cacher la fin du pétrole facile.
        Sans électricité, c’est difficile, sans pétrole, il n’y a plus rien. (pour notre société actuel, s’entend)

  7. Mercredi 6 juin 2012 :

    Espagne : la production industrielle poursuit sa chute en avril, de 8,3%.

    La production espagnole a poursuivi sa chute en avril, enregistrant un recul de 8,3% sur un an alors que le pays est empêtré dans la récession, selon les chiffres publiés mercredi par l’Institut national de la statisique (Ine).

    Cet indicateur, calculé en données corrigées des variations saisonnières, avait accéléré sa chute en mars (-7,5%) après avoir déjà enregistré une baisse de 5,3% en février, tandis que, sur l’ensemble de 2011, la production industrielle espagnole a baissé de 1,8% par rapport à 2010.

    En avril, la baisse est particulièrement prononcée dans les biens de consommation durable (-16,7%) et les biens d’équipement (-14,9%).

    Les biens intermédiaires sont également dans le rouge (-8,5%), de même que les biens de consommation non durables (-6,7%).

    Seule l’énergie reste stable (-0,1%).

    Ces mauvais chiffres surviennent alors que l’Espagne, qui a renoué avec la récession au premier trimestre 2012, est chahutée sur les marchés, certains investisseurs étant convaincus que le pays devra faire appel à un plan de sauvetage.

    La tension actuelle lui ferme l’accès aux marchés financiers et place l’Espagne “dans une situation d’extrême difficulté”, a admis mardi le chef du gouvernement Mariano Rajoy.

    Ces tensions compliquent les plans d’austérité du pays, qui s’est engagé à ramener le déficit public de 8,9% enregistré fin 2011 à 5,3% cette année.

    Après une faible croissance, de + 0,7%, en 2011, le gouvernement conservateur a prévu un recul de 1,7% du PIB en 2012.

    http://www.romandie.com/news/n/Espagne_la_production_industrielle_poursuit_sa_chute_en_avril_de_8371060620121000.asp

  8. INFO SUR 24HGOLD

    L’indicateur garantissant la poursuite de la hausse de l’or
    Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles l’or est, encore aujourd’hui, mon investissement favori – depuis la peur de l’inflation et de la crise de la dette jusqu’aux problèmes économiques systémiques. Mais regardons les choses comme elles sont : le prix de l’or augmente depuis maintenant onze ans, et seuls les investisseurs les plus imprudents ne s’inquiètent pas de savoir quand son marché haussier prendra fin.
    Est-il temps d’envisager quitter le marché de l’or ? La réponse est non. En voici la raison :
    Il existe un indicateur fiable qui nous permet de déterminer que le marché haussier de l’or n’est à l’heure actuelle pas encore terminé – et que nous pouvons encore espérer une augmentation du prix de l’or. Cet indicateur, ce sont les taux d’intérêts réels négatifs.
    Le taux d’intérêt réel est simplement le taux d’intérêt nominal moins inflation. Par exemple, si un investissement vous rapporte 4% et que l’inflation est de 2%, votre retour réel est de +2%. Inversement, si votre investissement vous rapporte 1% mais que l’inflation est de 3%, votre intérêt réel est de -2%.
    Ce calcul reste le même, peu importe l’importance des deux autres taux : un taux d’intérêt de 15% et une inflation de 13% vous rapporteront 2%. C’est pourquoi des taux d’intérêts élevés n’ont pas nécessairement un impact négatif sur l’or ; c’est le taux d’intérêt réel qui influence directement le prix de l’or.
    Ce que nous dit l’Histoire
    Le graphique ci-dessous présente le taux d’intérêt réel, c’est-à-dire le taux d’intérêt nominal des obligations du Trésor sur 1 ans moins inflation. Les zones en gris représentent les périodes durant lesquelles le taux d’intérêt réel était inférieur à zéro. Comme vous pouvez le voir, au cours de toutes ces périodes, les performances de l’or ont été positives.
    l indicateur garanti
    La raison N° 1 pour laquelle le marché de l’or va rester haussier
    Le prix de l’or augmente lorsque le taux d’intérêt réel est bas ou chute, alors qu’un taux d’intérêt réel en hausse a un impact négatif sur le prix du métal jaune. C’était vrai dans les années 1970, et ça l’est encore aujourd’hui.
    Une étude plus approfondie de ce graphique nous prouve qu’il existe un taux d’intérêt réel précis ayant un impact majeur sur le prix de l’or. Jetez un œil au graphique ci-dessous, et vous vous apercevrez de la manière dont se comporte le prix de l’or lorsque le taux d’intérêt réel passe en-dessous de 2%.
    l indicateur garanti
    L’or monte lorsque les taux d’intérêts réels passent sous les 2%
    La raison à cela est très simple. Lorsque les taux d’intérêts réels sont nuls ou légèrement inférieurs à zéro, les instruments de la dette (tels que les obligations) cessent d’être efficaces, dans la mesure où ils offrent des rendements inférieurs à l’inflation. Cela signifie que ces investissements perdent de leur pouvoir d’achat – et ce peu importe les intérêts nominaux qu’ils rapportent. Lorsqu’une telle chose se produit, les investisseurs se tournent vers des actifs capables de leur offrir des retours supérieurs à l’inflation… ou du moins vers des actifs grâce auxquels leur investissement puisse conserver sa valeur. L’or est l’un des actifs les plus efficaces dans ce type de scénario.
    Les hommes politiques des Etats-Unis, d’Europe, et d’autres pays, maintiennent les taux d’intérêts très bas. Malgré un indice des prix à la consommation faible, ces taux d’intérêts nominaux très bas poussent les taux d’intérêts réels en-dessous du niveau zéro. A l’heure actuelle, les devises et les obligations sont de grands perdants. L’or permet non seulement aux investisseurs de maintenir leur pouvoir d’achat, son prix en constante hausse leur permet également des retours bien plus importants que toute autre forme d’actif.
    Voici une autre manière de confirmer cette théorie. Comme le montre le graphique suivant, de janvier 1970 à janvier 1980, l’or a offert un intérêt de 1832,6%. Ce pourcentage était bien plus important que le taux d’inflation sur la même période, qui s’élevait à 105,8%.
    l indicateur garanti
    Hausse de l’or et indice de l’inflation US
    Au cours du marché haussier actuel, l’or a gagné 556,3% depuis 2001, alors que l’inflation de ces dix dernières années s’élève à 30%.
    l indicateur garanti
    L’or baisse lorsque les taux d’intérêt réels sont positifs
    Notons également que lorsque les taux d’intérêts étaient positifs, les performances du prix de l’or n’ont pas été très bonnes. Vous pourrez apercevoir ceci dans le graphique ci-dessous :
    l indicateur garanti
    L’or n’est pas un bon investissement lorsque les taux d’intérêts réels sont supérieurs à l’inflation
    Le prix de l’or a fluctué entre 300 et 500 dollars au cours des vingt années durant lesquelles les taux d’intérêts réels étaient positifs. Ceci prouve que les marchés haussiers –même celui de l’or – ont une fin, et que nous aurons un jour à vendre le nôtre afin d’en tirer un maximum de profit.
    Si les performances de l’or sont positives lorsque les taux d’intérêts réels sont négatifs, et négatives lorsque les taux d’intérêts réels sont positifs, alors nous pouvons nous poser la question suivante…
    Combien de temps seront encore maintenus les taux d’intérêts négatifs ?
    Ben Bernanke, directeur de la Réserve Fédérale des Etats-Unis, déclarait en janvier dernier qu’il comptait préserver les taux d’intérêts proches de zéro ‘au moins jusqu’en 2014’. Sa politique a pour objectif de ‘supporter la relance de l’économie et réduire le taux de chômage’. Dans le même temps que cette stratégie peut être contestée, elle implique également que l’inflation maintiendra les taux d’intérêts réels en-dessous de zéro, et que l’or demeurera encore quelques temps dans un marché haussier.
    Que se passera-t-il si la situation économique s’améliore ? Après tout, certaines données pourraient laisser espérer que l’économie soit sur le point d’être relancée, et que les taux d’intérêts soient augmentés avant 2014, voire même cette année. En se basant sur les données présentées ci-dessus, la réponse à la question est donc : ‘Que fait l’inflation ?’. En d’autres termes, les fluctuations des taux d’intérêts à elles seules ne sont pas importantes. Ce qui importe, c’est la manière dont les taux d’intérêts et l’inflation interagissent entre eux. Si l’inflation augmente et que les taux d’intérêts demeurent négatifs, alors le marché haussier de l’or devrait se poursuivre.
    Compte tenu des quantités de monnaie ayant déjà été imprimées, une augmentation de l’inflation est quasi-certaine, et ce même si l’impression monétaire venait à cesser subitement. C’est pourquoi je suis d’avis que nous ne soyons pas prêts d’assister à la fin du marché haussier de l’or pour le moment.
    Dernière chose. Les graphiques présentés dans cet article prouvent que la tendance ne se renverse jamais subitement. Il faut des mois, voire des années, aux investisseurs pour se débarrasser de leurs investissements papier et investir sur les métaux – et vice versa. Plus la tendance perdure, plus le changement se fait lentement. Les taux d’intérêts réels sont aujourd’hui négatifs depuis plus d’une décennie, et compte tenu l’étendue de l’investissement institutionnel en or, il semblerait que nous ne soyons pas encore sur le point d’assister à la fin de son marché haussier.
    Qu’est-ce que cela implique pour les investisseurs
    Armé de ces données, vous êtes désormais capable de prendre des décisions quant à votre investissement :
    Vous pouvez acheter de l’or aujourd’hui. Tant que les taux d’intérêts réels seront négatifs, le marché de l’or ne pourra pas s’achever. Si vous possédez déjà de l’or, demandez-vous si vous en possédez assez. N’oubliez pas que la monnaie que vous conservez dans votre compte en banque perd de sa valeur de jour en jour.
    N’ayez pas peur d’une hausse des taux d’intérêts nominaux. Observez simplement le comportement des taux d’intérêts réels.
    Selon moi, les taux d’intérêts réels demeureront négatifs pour la bonne et simple raison que je pense que l’inflation continuera encore de grimper. Posez-vous la question suivante : la Fed décidera-t-elle d’augmenter les taux d’intérêts à tel point qu’ils puissent contrebalancer l’inflation ? Un jour, peut-être, mais certainement pas aujourd’hui…
    Lorsque les taux d’intérêts réels seront à nouveau positifs, ou supérieurs à 2%, il sera peut-être temps pour vous de vendre votre or. Il vous sera alors nécessaire d’observer ce qu’il se passe dans le monde. Si une crise financière semble sur le point de se développer, le prix de l’or continuera certainement de grimper. Et si ce n’est pas le cas, n’oubliez pas que le prix de l’or fluctue chaque jour. Les investisseurs ne vendront pas leur or en une nuit. Vous aurez le temps de savoir quand vendre avant qu’il ne soit trop tard.
    Il existe de nombreuses raisons de posséder de l’or, et je suis certains que nous en rencontrerons d’autres avant que le temps de vendre ne soit venu. Entretemps, réconfortons-nous à l’idée que, comme nous le prouvent clairement les indicateurs historiques, le marché haussier de l’or ait encore des années devant lui.
    Carpe aurum.

  9. si je devais faire un pronostic (qui n’engage que moi), je dirais que l’effondrement aura lieu cet été.
    Le systême est mort, ça craque de tous les côtés!!

    • Disons……….que c’ est le commencement de la fin et qu’ il faut dès à présent se préparer sérieusement ( attention, la panique n’ est pas bonne conseillère ! ) . Mais, nous somme tellement conditionnés, que peu de gens ne peuvent et/ou ne veulent admettre ces perspectives peu réjouissantes. Il faut vraiment ” quitter le troupeau ” des optimistes béats, pour arriver par soi-même, à extrapoler les divers scénarios possibles et tenter d’ y trouver des solutions. A moins d’ être à la tête d’ une grosse fortune, auquel cas, les dispositions sont prises depuis pas mal de temps, le Français, disons moyen, a peu de ” marge ”. Bon d’ accord, ceux qui en ont les moyens peuvent acheter des métaux, des terres ou une maison à la campagne avec un puits et des poules autour….Mais je ne pense pas que celui qui est actuellement entrain de rembourser un crédit, aura, ne serait-ce l’ idée, d’ acheter de l’ or ou de l’ argent…au prix actuel, même en étant certain que cela va durer encore quelques temps !

      Une grosse majorité des gens non pas un minimum de culture financière et économique, et de toute façon cela ne les intéressent pas, du moment qu’ ils peuvent continuer leur petit ” train-train”, auto, vacances, foot à la Tv, etc…et bientôt les jeux olympiques à Londre !! tout un programme !

      La cigale ayant chanté tout l’ été, se trouva dépourvue quand la bise fut venue….etc…etc… ( LA FONTAINE http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/cigale.htm

  10. Pas sûr pour un effondrement cet été, les marchés attendent une grosse planche à billets US et divers gestes de la BCE. Si cela se confirmait, les marchés pourraient repartir pour un tour sur plusieurs mois.

    • Depuis trois ans ils font des planches à billets de 1000 milliards d’euro pour soutenir l’ économie nous disent t’ils. Il suffit de regarder le bilan du cinéma, l’hyperinflation c’est la perte de confiance dans un système qui ne métrise plus la situation.

      • Il n’y a pas d’hyperinflation c’est bien là le problème. Delamarche l’explique très bien. Les japs ont tentés de provoquer de l’inflation pour réduire leur dette et ils n’y sont pas parvenus. L’inflation ne se fabrique pas plus que la croissance. Lâcher du fric dans le système est une chose mais qu’il circule là ou il faut pour provoquer de l’inflation en est une autre.

        Tu crois franchement qu’ils n’ont pas tenté de créé de l’inflation pour faire fondre la dette ?? ça fait 3 ans qu’ils essayent.

      • Je n’ai pas dis qu’il y a de l’hyperinflation mais qu’il y allait en avoir c’est inévitable, quand ? je ne sais pas. Il n’ y a pas d’inflation ! regardez l’évolution du prix du kilo de patates depuis l’année 2000 jusqu’ à aujourd’hui. Ca n’est pas dans l’intéret de Delamarche de voir les gens acheter des métaux précieux, lui même évolue sur les marchés financiers, c’est son business !

      • L’inflation dont tu parles par rapport au kilo de patates n’est en rien de l’inflation liée à une dévaluation ni une augmentation de la masse. Elle est survenu bien avant. Dès le passage à l’euro les prix se sont envolés et à cette brusque augmentation de départ est venue s’ajouter l’inflation réelle. Je me souviens à 00h dans un bar en espagne quand on a basculé en euro en 2001 je crois, la conso à presque doublé instantanément comment t’expliques ça ? La bce n’avait pas imprimé 1000 milliard en 30 secondes.

      • Il faut comprendre que le marché interbancaire est bloqué. La liquidité ne va pas ou elle devrait aller. Elle se stock dans des poches diverses et éparpillées sur lesquelles personne n’a de control. C’est en partie pour cette raison qu’à un moment la commission à commencé à se demandé ou etait passée la liquidité de injections de la bce vers les banques.

        Le système est devenu une telle usine à gaz que plus personne ne sait réellement comment il fonctionne. C’est pour ça qu’on assiste à n tentatives pour le maintenir. En réalité quand ils mettent un plan en place, personne ne sait vraiment quel en sera le résultat.

      • Pas de dévaluation monétaire : euro / dollar 1,45 le 1 / 7 /2011. Euro / dollar 1,24 le 7 / 6 / 2012. Depuis la création de l’ euro nous avons perdu 40% de notre pouvoir d’achat. Prix moyens mensuels de vente de pommes de terre nouvelles au kilo : Janvier 2003 : 1,16 euro / avril 2012 : 2,29 euro soit + 80% ces 8 dernières années alors que la mise en circulation de l’ euro c’est effectué il y a 12 ans : le 1 janvier 2002.

  11. Tant que toutes les classes moyennes n’auront pas été lessivées, ils balanceront du fric à coup de lance pour empêcher l ‘effondrement. Cela peut durer encore pas mal de temps.

  12. Merci pour vos commentaires et conseils ! le Brent vient de repasser la barre des 100…que nous conseillez-vous, de conserver les positions à la vente ou de les clôturer et d’acheter ?

  13. Le député Jacques Myard a été verbalement agressé, dans les Yvelines, à Sartrouville :

    “Certains d’entre vous m’ont fait part de leur soutien à la suite d’un incident de campagne survenu sur le marché des Indes à Sartrouville le Mercredi 30 Mai 2012, afin que les choses soient claires je prends la liberté de vous préciser les faits .

    Dans le cadre de la campagne des législatives Mercredi dernier je me suis rendu sur le marché des Indes en compagnie de Jacky Colonges , maire- adjoint de Sartrouville , Moïse Bangoura et Jean-René Clausier , conseillers municipaux de Sartrouville . Arrivés à 11 H nous garons la voiture et commençons à parler de manière très conviviale avec des passants et riverains, au bout de quelques minutes un jeune adulte en djellaba conduisant un scooter s’approche de nous et nous invective :

    ” Vous n’avez rien à faire ici, ici c’est une terre arabe, c’est une terre appartenant aux musulmans, ce n’est pas une terre française. Vous êtes des racistes, des sionistes, vous devez partir .”

    Il ajoutait à l’adresse de ceux qui me serrait la main ” Ne lui serre pas la main il fait voter des lois contre les Arabes – allusion directe à mon action pour interdire le niqab ou la burqua – , si tu la lui serres la main je viendrai te bruler ”

    Après un essai pour essayer d’établir un dialogue , mais en vain , nous avons continué à distribuer notre journal de campagne , cet individu continuant à nous insulter , à nous invectiver et à menacer les commerçants qui nous faisaient bon accueil ; de plus il insulta Moïse d’origine africaine en le traitant d’esclave. Il convient de relever que nombre de personnes d’origine maghrébine baissaient les yeux face à ses invectives et menaces , à l’évidence elles avaient peur !

    A aucun moment nous n’avons répondu à ses provocations , tant il est vrai qu’il recherchait l’affrontement , mais bien évidemment il n’était pas question de céder face à cet individu. A 12 heures après avoir distribué plus d’une centaine de journaux , nous sommes repartis suivi par cette personne qui continuait à vociférer .

    Il allait de soi que nous ne pouvions laisser passer ces menaces et ces propos qui s’inscrivent dans les dérives communautaires islamistes radicales inadmissibles sur le territoire national ! Nous avons en conséquence porté plainte ; grâce aux indications fournies aux service de police , l’individu a été arrêté le soir même , le lendemain nous l’avons formellement reconnu.

    Le parquet l’ a présenté au tribunal en comparution immédiate , l’avocat de la défense a demandé un renvoi du procès au 15 juin , renvoi qui a été accordé par le tribunal , mais il a été incarcéré .

    J’entends bien évidemment continuer à me rendre dans ce quartier où je suis allé à de très nombreuses reprises . Il n’est pas question qu’un quartier de la circonscription me soit interdit par quiconque !”

    http://www.jacques-myard.org/

  14. Les marchés obligataires signent une crise économique mondiale

    6 juin 2012 | Philippe Béchade | Chronique Agora

    ▪ Deux jours de congé pour les financiers installés sur le bord de la Tamise et une atmosphère de vacances se répand sur le continent.

    Etrangement, pas une seule rumeur (fallacieuse ou simplement idiote) n’a circulé sur les marchés ces dernières 48 heures alors que nous avions assisté à un véritable festival de mercredi à vendredi dernier.

    La volatilité a brusquement rechuté de part et d’autre de l’Atlantique. On a constaté beaucoup moins d’ouvertures de positions sur des put et autres turbos put à Paris, et un net repli (-4%) du VIX — baromètre du stress associé au S&P 500 — à Wall Street.

    Il faut que la peur ou l’euphorie concerne tout le monde… sinon, la partie est remise au lendemain.

    C’est peut-être aussi une question de profondeur de marché car si la liquidité n’est pas optimale, personne ne prend le risque de jouer du directionnel.

    ▪ Londres est en vacances donc les marchés aussi !
    Le risque devient vite trop grand de ne pas trouver les contreparties adéquates pour se couvrir (en cas de contrepied) alors que 90% de l’activité de market making se fait à Londres.

    Cela revient à faire du trampoline avec les trois quarts des crochets détachés du châssis, ou à disputer un tournoi d’escrime sans plastron : un accident stupide est trop vite arrivé !

    Les marchés se contentent donc de sautiller gentiment d’un pied sur l’autre ou de faire de petits moulinets avec leur épée sans croiser le fer avec un autre tireur.

    Chacun a pu faire un peu ce qu’il voulait sans rencontrer d’opposition. Paris a clôturé en hausse de 1,07% à 2 986 points (soit précisément le zénith de la veille) dans des volumes anémiques de 2,2 milliards d’euros. Voilà le genre de reprise qui ne convainc pas grand-monde !

    D’autant plus que l’Euro-Stoxx 50 n’a grappillé que 0,4% alors que Francfort terminait en territoire négatif (-0,15% à 5 969 points). Madrid et Bruxelles affichaient quant à eux 0,3% en moyenne.

    ▪ La Bourse d’Athènes clôture au plus bas depuis… 20 ans !
    Assez curieusement, personne ne s’est ému du fait que la Bourse d’Athènes plongeait de 5%, inscrivant sa pire clôture des 20 dernières années.

    Au fait, c’était comment la Grèce en 1992 ?

    Si vous prenez les quatre chiffres et les placez dans un ordre différent, cela donne 1929 !

    Eh bien c’était exactement le contraire d’un pays en crise, avec une croissance voisine de 1% après une belle année 91 se soldant par un PIB en hausse de 3% (malgré l’invasion de l’Irak qui était survenue 11 mois plus tôt).

    Les places européennes auraient fort bien pu finir en baisse hier, y compris le CAC 40. Selon la dernière enquête publiée hier par Markit, l’activité dans le secteur non manufacturier de la Zone euro (le PMI) a connu en mai son plus fort repli depuis juin 2009.

    Après un chiffre déjà en baisse de 45,2 points en avril, l’indice PMI Markit de l’activité des services en France a reculé en mai à 45,1 points, son plus bas niveau en sept mois.

    D’autre part, le volume des ventes du commerce de détail continue de chuter à pic, avec un score de -1% dans la Zone euro et de 1,1% dans l’UE en avril 2012. Cela confirme l’atonie de la consommation malgré le recul du prix des carburants depuis un mois).

    Les commandes à l’industrie allemande ont quant à elles reculé plus lourdement que prévu en avril 2012 : de 1,9%, d’après le ministère fédéral de l’Economie et des Technologies. C’est d’ailleurs ce ministère qui symbolise encore aux yeux de beaucoup de responsables européens l’épicentre de la réussite germanique.

    ▪ Les marchés obligataires auraient dû mettre la puce à l’oreille des stratèges
    Mais le temps des succès qui s’enchaînent à perte de vue semble révolu, sous l’effet combiné du ralentissement marqué de la croissance dans les pays émergents et de la récession chez les partenaires européens.

    De cela, les marchés obligataires nous préviennent depuis longtemps au Japon, aux Etats-Unis et dans les pays du nord de l’Europe.

    Certes, les Bunds allemands et leur rendement surnaturel de 1,2% à 10 ans sont un cas à part –qui découle d’une fuite éperdue vers la sécurité depuis fin avril. Cependant, le mouvement de détente des taux longs de part et d’autre de l’Atlantique se nourrit depuis plusieurs mois du constat d’une dégradation mondiale de la conjoncture.

    C’est ce que beaucoup de stratèges n’ont pas voulu voir ou pas voulu comprendre, parce que le prétexte du LTRO permettait de jouir du spectacle de la chute des rendements obligataires sans se poser de question sur la réalité de la croissance sous-jacente ou anticipée.

    Le comportement des bons du Trésor japonais aurait dû les alerter ; idem pour celui des T-bonds — même si une fois encore la baisse de leur rémunération coïncidait avec une hausse symétrique de la valeur du dollar (6% en un mois face à l’euro).

    En ce qui concerne les Bunds et plus encore les OAT, le recul spectaculaire de leur rendement équivaut à une baisse de 50 points de base du taux directeur de la BCE en une semaine !

    Pourvu que M. Draghi n’annonce pas d’initiative en la matière ce jeudi… car à moins de réduire brutalement le loyer de l’argent de 75 points de base, les marchés seraient déçus !

  15. Frère Hervé

    6 juin 2012 at 14 h 06 min

    @thehawk

    Je ne cautionnerai jamais quoi que ce soit d’injuste. Si, du reste, je me trouve dans une situation d’isolement complet, c’est précisément pour m’être élevé contre ce que je croyais être une injustice. Pour moi, la plus grande injustice qui soit sur Terre, c’est de voir chaque jour de petites créatures humaines se révolter contre leur Créateur ou vivre comme s’Il n’existait pas. Pour le reste, mon ami, je vous laisse à vos convictions intimes, espérant pour vous qu’elles soient de bonne foi…

    @Jean

    Tu ne devrais pas blasphémer avec tant de légèreté. Dieu est amour, avant tout. Mais il n’en demeure pas moins juste. « Punir est un mot en contradiction flagrante avec ce que je suis. C’est avec douleur que je rends justice » (Message de l’Amour miséricordieux aux petites âmes, 21.05.1966)…

    @jozecat et La Mésange

    Quoique je considère mes prières comme bien peu de chose, eu égard à la majesté divine et à ma propre indignité, en priant pour tous les administrateurs et intervenants de ce blog, toutes confessions confondues, je vous y ai, bien sûr, inclus, ainsi que toutes vos intentions… Mais, comme dit saint Augustin : « Dieu, qui t’a créé sans toi, ne te sauvera pas sans toi »… Bien à vous !

    @michel

    Merci pour votre délicate attention…

    @sullymorlandinus et usum

    J’ai pu effectivement, non sans une certaine tristesse, assister impuissant à vos combats fratricides de Basques bondissants, ha, ha, ha ! Heureux pour vous que le climat se soit apaisé. J’aime à redire souvent cette belle invocation : Mon Dieu, faites l’unité des esprits dans la vérité, et l’union des cœurs dans la charité. Très efficace ! Hélas ! on en est encore bien loin…

    @anne

    Je respecte votre souffrance. Il n’en demeure pas moins que votre approche de Dieu et de la religion est faussée quelque part… « Dieu n’abandonne personne, si on ne l’abandonne le premier » (saint Augustin)…

    @emigrdsouche

    Merci, frère musulman ! Ton âme est droite, comme beaucoup d’autres sur ce blog. Si je puis me permettre, veille à ne pas t’emporter trop vite ! ;’)

    @castelcerf

    D’autres, que je remercie, vous ont répondu à ma place. Je regrette franchement de n’avoir pas le temps de le faire plus amplement. Il me semble que, si Dieu parle, et que sa doctrine est confirmée par des miracles incontestables, je ne me pose pas tant de questions : je L’écoute. « Crois et tu comprendras ; la foi précède, l’intelligence suit » (saint Augustin).

    @Alemic

    Bonne réponse de La Mésange…

    @michel49

    L’acte fondateur de l’Église, un bain de sang ? Vous ne croyez pas si bien dire, mais vous vous trompez d’époque : ce fut sur le Calvaire, arrosé du sang d’un Dieu… Je n’ai malheureusement pas le temps de répondre à vos contre-vérités historiques, ne m’en veuillez pas….

    @Dies Irae, librezen, marc153

    Holà, mes amis ! La tâche m’effraie et vous risqueriez d’être fort déçus. Merci quand même pour vos attentions !

    • frere hervé:
      tu ne connais la verité de dieu que celle que tu as pu lire ici ou là ou par d’autres pretes guere plus instruits que toi.
      il net’ai jamais venu a l’idée que le monde des esprits etaient un peu plus compliqué et moins hollywoodien que ce que tu penses? si il suffisait de donner de l’amour pour etre dans la voeie de dieu alors le lion te lecherait les pieds et le lezard te donnerait sa peau pour que te fasses des chaussures. LOL pas sûr que ces races se mettent a ramper à tes pieds.
      faut arreter de croire pauvre frere que ta tete est la seule que dieu connaisse.
      amuse toi a chercher sur les photos de MARS et trouves les tetes qui conviennet a t’elever
      .°.
      .°.

      • @ imotus
        Sans être un professionnel du clavier ni un grand spécialiste de l’orthographe, j’essaie de faire des efforts pour pouvoir être facilement lu et compris!
        Je sais bien que vous ne parlez que pour les initiés, ou plutôt de pseudo-initiés, mais franchement pas un civilisé, ni même un sauvageon ne peut vous comprendre!
        Je trouve bien du mérite à Frère Hervé de prendre le temps de vous répondre et je m’amuse de la manière qu’il vous traite!
        Je ne pourrais que lui conseiller effectivement un grand exorcisme à votre égard, et ce, tous les jours pendant au moins trois mois!
        Décidément, la pollution la plus dangereuse est spirituelle!

      • A Ragnar,
        A ce stade et vu que la possession éventuelle est apparemment volontaire, je ne crois qu’on puisse faire quelquechose pour ce pauvre gars.
        J’ai failli mourir de rire en lisant :

        “tu ne connais la verité de dieu que celle que tu as pu lire ici ou là ou par d’autres pretes guere plus instruits que toi.”

        on a touché le fond, je crois…

    • Tu peux te permettre Frère Hervé, c’est tout à fait juste, j’ai trop tendance à m’EMPORTER un chouia.

  16. @imotus

    Es-tu bien certain, triste sire, de ne t’être pas trompé de blog ? Sauf bévue de ma part, L.I.E.S.I. ne signifie pas : Lettre d’Infestation de l’Enfer au Satanique Imotus, non ? Les sites et autres blogs dévolus au « Père du mensonge » pullulant sur la Toile, tes élucubrations fantasmagoriques y auront, ce me semble, la place qui revient de droit aux dévoués fils d’un tel père. En attendant, Imotus chez L.I.E.S.I., ça évoque plutôt le « lupus » dans la bergerie…

    À ce sujet, ton pseudonyme aurait-il quelque lien avec Imhotep, mage noir de l’ancienne Égypte ? Tes commentaires ésotériques, tous truffés de hiéroglyphes inextricables, inoculés de références sataniques et couronnés du paraphe maçonnique ne laissent pas de supputer, hélas ! une si obscure parenté spirituelle. Je crains fort, dans ce cas, que ce soit d’un grand exorcisme dont tu aies grandement besoin, et pas que d’un petit. Nous verrons alors si Jésus-Christ, simple « homme médecin », comme ton positivisme négationniste le prétend, n’est pas autrement, en toute vérité, le « Dieu sauveur ». Tu relèves le défi ?

    Oh ! bien sûr, m’objectera-t-on, tout ce que tu débites n’est pas faux ! Et c’est précisément la grande habileté du démon et de ses sbires que de masquer les haillons de l’erreur et du mensonge sous les habits étincelants de la vérité et les dehors avenants de la sincérité, vu que le mal absolu n’existe pas davantage que l’erreur absolue. Mais, tôt ou tard, le subterfuge finit par poindre. Et, comme Socrate disant au philosophe Antisthène qui affectait de vivre pauvrement : « Je vois l’orgueil percer à travers les trous de ton manteau », quel homme de simple bon sens ne finirait-il pas par te dire, ô divin Imotus : « Je vois les ténèbres percer à travers les trous de tes prétendues lumières » ? Puisse donc le Christ te libérer à jamais de l’esclavage du Prince des ténèbres ! C’est tout le « mal » que te souhaite un prêtre du Très-Haut…

    • je pense qu imotus ne veut pas se moquer il explique à sa façon comment il voit les choses, chaque personne les voit différemment, s’il ne croit pas en dieu il ne croit pas en satan non plus, (enfin je me trompe peut être, je le connais pas, mais je le ressent comme ça).

    • Cher Père, il faut vous faire à l’idée qu’il y a des mécréants haineux sur ce blog. Il y en a plein des sympas, mais quelques-uns sont bêtes et méchants (et imotus n’est pas le pire, loin de là ! si vous voulez une idée du fin fond de la fosse septique il faut aller lire le commentaire de Bluezy, en bas de cette page : http://liesidotorg.wordpress.com/2012/06/05/par-menthalo-le-crepuscule-des-dieux/#comment-57476 )
      Pour ma part je ne réponds même plus, il y a un degré de stupidité, d’ignorance et de méchanceté auquel il n’y a malheureusement plus de réponse possible !

  17. Imotus, sur la forme, je te trouve agressif et peu respectueux.
    Sur le fond, je ne vois rien dans ce que tu écris, Mars et les ET, en l’occurence, qui pourrait démentir à l’existence de Dieu…
    Sûr, bien des connaissances nous sont cachées, mais rien qui ne peut s’opposer de façon catégorique, formelle, sans équivoque possible à la foi en un Dieu Unique.
    Ca n’a pas de sens, me diras-tu, puisque pour affirmer qu’il n’y a rien qui ne peut s’y opposer, c’est déjà connaitre le tout, mais celui qui me dira le tout, comment savoir si c’est le tout si je ne sais rien.
    Les ET, connaissent-ils le tout ?
    S’ils connaissent le tout, alors ils se sont créés eux-même à partir de rien.
    Bah ça j’y crois pas.
    Je trouve bien plus sensé et logique d’avoir la Foi en un Dieu Unique.

  18. Le groupe Surcouf est à vendre

    Le groupe de distribution high-tech Surcouf, en redressement judiciaire, est désormais entièrement à vendre après l’échec d’un projet de cession de trois de ses magasins, a-t-il indiqué ce soir dans un communiqué.

    La “dégradation du chiffre d’affaires, impactant directement la trésorerie, additionnée à la non réalisation des cessions partielles, nécessite de mettre en place une procédure de cession totale de l’entreprise, validée par le Tribunal de Commerce ce mercredi”, a expliqué l’enseigne, propriété de Hugues Mulliez.

    Le groupe avait d’abord envisagé la cession de trois de ses magasins à Paris (Haussmann), Bordeaux (Mérignac) et Lille (Molinel). Mais “malgré de nombreux contacts et échanges avec de potentiels repreneurs, le délai court imparti et la complexité des cessions de baux n’ont pas permis de répondre à nos attentes notamment en terme de préservation d’emplois”, a expliqué Hugues Mulliez dans le communiqué. “Cette opération de cession de l’entreprise a pour objectif de faire réussir le projet Surcouf en choisissant le meilleur repreneur pour l’entreprise”, a ajouté M. Mulliez, se disant convaincu que “le concept Surcouf a sa place dans le paysage de la distribution de produits technologiques”.

    Les repreneurs ont jusqu’au 5 juillet pour formuler leurs offres qui seront étudiées le 26 juillet par le tribunal de Commerce de Lille, selon le groupe. Il avait été placé en redressement judiciaire fin février. En 2010, il avait affiché une perte nette de 20 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros, conduisant à la mise en oeuvre d’un plan social et à la fermeture de deux de ses magasins.

    AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici