Les rémunérations des fonctionnaires du cartel bancaire en temps de crise sont-elles indécentes ?

405

Après avoir exprimé son incompétence au grand jour lorsqu’elle était ministre des Finances de la France, Mme Christine Lagarde, annonçant une reprise qui ne pointera JAMAIS le bout du nez, devient LA présidente du FMI. Elle s’est récemment exprimée au sujet de la Grèce et ses propos ont soulevé une tempête de protestation.

Le FMI parle de la rigueur et de la nécessité de presser les peuples comme du citron afin de rembourser les intérêts des dettes contractées par des gouvernements viles au MARCHE, c’est-à-dire aux familles oligarchiques à l’origine de la création du FMI, comme de bien d’autres organisations supranationales. Toutes ces entités servent à une seule chose : entériner des décisions prises, discrètement, par des puissantes familles.

Ces entités supranationales, œuvrant à l’édification du Nouvel Ordre Mondial babélien, emploient des fonctionnaires dont les plus importants ont pour mission de faire avancer le programme des sociétés secrètes mondialistes. Ces employés de Mammon sont bien évidemment grassement rémunérés, ce qui permet d’exiger d’eux les pires décisions d’un point de vue humain.

En pleine période de crise, Mme Lagarde a donc remplacé DSK. On jugeait déjà indécent le salaire de DSK, mais le salaire de Mme Lagarde fut AUGMENTE  !

Cette politicienne, bien sûr guidée par le bien commun, n’a rien trouvé à redire. Comme bien d’autres de ses amis de la gauche caviar, elle a compris que la crise c’était pour les autres. Lors de sa prise de fonction, l’institution avait indiqué qu’elle toucherait un salaire de 551 700 dollars annuels (380.000 euros)… Soit environ 30 000 dollars de plus que le dernier salaire de DSK !

En outre, elle bénéficie d’une allocation pour frais de représentation (sans justificatifs) de 83 760 dollars par an. Jean-Luc Mélenchon, l’homme de la Haute finance au service des pauvres, s’en prend à l’Eglise orthodoxe grecque mais comme souvent, il se trompe de cible, aveuglé par sa haine de son Créateur. Qui osera remettre cette ‘grosse gueule’ à sa place, un peu comme le Vert-Rouge de Bruxelles, Cohn bendit, dont aucun journaliste n’a creusé sur des liens existant entre certains ‘services’ étrangers et le leader révolutionnaire de Mai 68. C’est comme ça, il y a des gens qui peuvent tout se permettre car ils jouissent de “protections” évidentes.

A l’heure où la présidence du FMI reproche aux Grecs de ne pas payer leurs impôts et exige d’eux qu’ils fassent encore plus d’effort pour satisfaire leurs créanciers, c’est-à-dire in fine les patrons des institutions supranationales, on rappelle que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, ne paie pas d’impôt… grâce au statut de fonctionnaire international des salariés du FMI.

« Le diable, de nouveau, le transporta sur une montagne très élevée, et lui montrant tous les royaumes du monde, avec leur gloire, il lui dit: “Je vous donnerai tout cela, si, tombant à mes pieds, vous m’adorez”. Alors Jésus lui dit : “Retire-toi, Satan ; car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que lui seul.” » (St Mat. IV, 8-10)

Rien n’a changé… Les hommes de l’ombre sont toujours prêts à payer des fortunes pour les fonctionnaires du chaos… prêts à adorer le Prince de ce monde pour des intérêts purement matériels.

111 Commentaires

  1. bigbourn
    6 juin 2012 at 20 h 06 min

    Fichtre !
    Je vais de ce pas fumer un bon pétard, n’hésites pas a me donner l’adresse de ton dealer Frere Hervé …

    @bigbourn
    Moi… hic ! un ind… hic ? Hou ! vilain… hic ! loust… hic ! À quoi… hic ! je me shoote… oups ! Au mépris… hic ! de soi et à l’amour… hic ! de Dieu, hi, hi… hic ! Très… hic ! psychédél… hic ! Ça te dit… hic ! petit hystér… hic ? À com… hic ! comique et demi… hic !

    @Aviso
    Merci pour ces bons vœux que je vous renvoie !

    @sullymorlandinus
    S’il s’était agi d’une confession privée en bonne et due forme, je vous aurais donné les avis adéquats. Là, je ne peux pas… Essayez de vous tourner vers la Très Sainte Vierge, elle est l’avocate des pécheurs, et nous le sommes tous !

    • “Essayez de vous tourner vers la Très Sainte Vierge, elle est l’avocate des pécheurs”

      Ah non merci “mon frère” ! Toujours dans l’idolâtrie…

      Alors Jésus lui dit : “Retire-toi, Satan ; car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que lui seul.” » (St Mat. IV, 8-10)

      TU NE SERVIRAS QUE LUI SEUL. C’est clair me semble-t-il !

      • Si on continue toi et moi, Frère Hervé va nous excommunier 😉 Tu ne les convaincra pas facilement, il faut l’aide du Saint Esprit…

      • Bonsoir,
        Vincit Omnia Veritas, la vénération de l’Eglise Catholique à la Vierge Marie n’est en aucun cas une adoration. Nous adorons Dieu et lui seul, la sainte Trinité.
        La Sainte Vierge Marie est une intermédiaire qui connaît nos souffrances et les prières pour son divin fils Jésus. Mère du bon secours, amour d’une mère qui a donné son fils pour nous.
        Aujourd’hui est la Fête-Dieu. Lors de cette fête les chrétiens rendent grâce à Dieu du don qu’a fait Jésus-Christ de son corps et de son sang pour le salut des hommes. Le sacrement de l’Eucharistie ou le mystère de la transsubstantiation signifie le changement de la substance du pain et du vin de l’Eucharistie en substance du corps et du sang de Jésus-Christ.

  2. Lagarde est aux ordres de l oligarchie financière apatride, elle a fait ses classes aux US , on ne mords pas la main qui vous nourrit. Bientôt la parité USD, EURO

  3. Bonjour,
    Prière de saint Ephrem; on appelait ce mystique “la harpe du Saint-Esprit” :
    “La prière, Seigneur, est comme un miroir devant ta face. Que, par elle, soient réfléchies ta beauté et ta grandeur ! Que nos pensées n’envahissent pas notre prière ! Que s’y impriment les mouvements de ton visage ; que ce miroir reproduise ta beauté !”
    Bonne journée

  4. Comme elle n’a pas la possibilité de s’offrir quelques satisfactions sexuelles comme son predecesseur, il faut bien lui donner une compensation…

  5. Un livre qui peur intéresser certains concernant le rôle de la banque mondiale et le FMI : 60 questions 60 réponses sur la dette, le FMI et la banque mondiale.

  6. @marc153 et Clavreul

    Je confirme, pour l’avoir lu dans une apparition mariale, l’équation : extra-terrestres = démons (ou OVNIs = prodiges diaboliques)….

    @emigrdesouche

    Hé, hé, je prends des risques en divulguant certains scoops. Mais le temps est compté. Bien à toi…

    • Merci Frère Hervé, pour vous il est donc impossible d’ avoir l’ existance d’ entités extraterrestres bienveillantes. Tout cela n’ est que tromperie et il faut s’ en écarter.

      • Franchement Clavreul, qu’est ce que tu croyais? Que Dieu avait créé aussi des gentils petits extra-terrestres pour venir nous aider? Ce sont les anges déchus et leurs descendants, c’est tout simple. Ils travaillent dans l’ombre pour préparer les esprits à l’avènement de l’Antichrist.
        La terre n’est en effet pas plate Clavreul… 😉

      • Salut camarade Marc, ce qui me rapproche de ce que tu dis Marc, c’est qu’en effet pourquoi parle t’ on de plus en plus des Ovni en 2012 alors que cela coïncide exactement avec l’ écroulement de notre système. Il faut bien admettre que derrière cela se cache sans aucun doute une vilaine manipulation. Malgré tout Marc qui peut prétendre savoir ce qui se passe exactement en terme de vie dans l’ étendu de l’ immense univers. En 2012 les scientifiques ne connaissent ni la réelle composition du centre de notre Terre, ni ce qui se trouve dans les grandes profondeurs de nos océans alors ! Je vais te dire comme d’ habitude Marc, je me pose des questions.

      • @marc153
        Non la terre n’est pas plate, en revanche, Dieu ( comme vous lui donner des prétentions anthropomorphisme toutes les 5 min , je vais faire de même) à donc créer un univers ayant plus de
        1 000 000 000 000 000 000 000 000 planètes, et à créer la vie sur 1 seule… C’est logique c’est pour que les humains puisses regarder le ciel et se dire c’est jolie… même si on n’en voit que quelques-unes parmi la multitude. Quant aux extraterrestres qui se manifestent.. He bien puis ce qu’il ne peut pas y avoir de vie autre part que sur la terre.. Soyons logique ce sont des démons.. D’ailleurs, regardez ce passage de la bible interprété à ma sauce le dit clairement…

        Je m’excuse pour le ton un peu caustique; mais tout comme vous disiez l’autre jour que faites-vous quand un aveugle marche au bord du précipice, he bien vous avez envie de l’aider et de lui ôter son bandeau.

        Lorsque les chrétiens comprendront réellement les paroles du Christ et d’autres prophètes nous seront sauvez, hélas oh hélas, les chrétiens croient que pour comprendre les paroles du Christ il faut lire des écrits d’homme vivant ils y a plusieurs millénaires, ayant très peu de connaissance du monde qui les entouraient et ayant servit d’interprète aux paroles.

        Puis ce que je suis d’humeur, continuons ^^…

        @hervé vous ne devriez pas vous fiez au apparitions mariale, il me serait facile de vous sortir 3 ou 4 citations de la Bible, permettant de penser que ces apparitions sont le fait du démon.

      • lire de Jean-MIchel Lesage, “le diabolique secret des OVNI” (téléchargeable sur wawa conspi, faites une recherche)
        ou le dernier bouquin de Laurent Glauzy “les ET messagers du NewAge” (faites une recherche avec ce titre sur youtube, il y a des vidéos)

      • Ce que vous oubliez de dire, c’est que les OVNIS existent depuis des siècles, on en a retrouvé diverses représentations picturales et le truc marrant c’est que… bah les OVNIS d’il y a 400 ans n’ont pas du tout la même allure que ceux de maintenant, et, fait encore plus étrange, leur évolution dans le temps correspond à l’évolution technologique de l’humanité. Bref, pas de soucoupes volantes au Moyen-Age, vu qu’on avait pas encore inventé l’avion. Mais vous avez le droit d’y croire ! hihihi

    • Cher Frère
      permettez-moi dans un souci de vérité de citer vos sources dans “apparitions mariales” mais qui ne disent pas tout à fait les mêmes choses:

      Messages donnés à Véronica Lueken (USA 1978) Jésus : Je vous avise maintenant: tous ceux-là, ce qu’on appelle des soucoupes volantes, Mes enfants, ne sont pas des soucoupes volantes. Ce sont des véhicules de l’enfer, transportant des démons de place en place. Quoiqu’ils soient des esprits, il y a un mystère du mort-vivant, que vous ne savez pas. Ils doivent être transportés; ils ne peuvent y aller par eux-mêmes. Il y a UN MYSTÈRE, pour lequel Je vous donnerai peut-être la connaissance, à l’avenir. (…)

      Messages donnés à Véronica Lueken (USA 1985) La Sainte Vierge : (…) En parlant d’agents de l’enfer, Mon enfant, Je désire aussi que tu fasses savoir qu’il n’y a pas de véhicules venant d’autres planètes, des véhicules extraterrestres. Non, Mon enfant et Mes enfants, ce sont des moyens de transports pour les agents de l’enfer. Maintenant, tu te demandes pourquoi doivent-ils être transportés si ce sont des esprits ? Eh bien ! ceci, Mon enfant, tu ne peux pas le comprendre. Ce ne sont pas des esprits ordinaires, ce sont les démons de l’enfer: des cohortes de Satan et Satan lui-même est à bord d’un de ces véhicules.

      “Il y a une raison pour qu’ils emploient les transports. Je n’élaborerai pas sur cette question en ce moment, car Je suis sûre que ceci confondrait l’esprit de tout scientifique ; pourquoi leur donnerais-Je cette information s’ils ne sont pas prêts à la recevoir ? Ils doivent découvrir quelque chose d’eux-mêmes, Mon enfant, avant que Nous les aidions à la fin de cette grande désolation sur terre. (…)

      Bien fraternellement

    • Tout à fait, Frère Hervé: extra-terrestres = démons (répété de nombreuses fois)

      Il s’agit des apparitions de la Vierge à Véronica Lueken, à Bayside (New York) dans les années 1970 à 1980 (plus de 10 ans)

    • @ Frère Hervé
      Pour faire court disons que les extras terrestres sont plutôt des intras terrestres .
      Pendant qu’on nous fait lever le nez en l’air on oublie de regarder en bas

  7. Christine Lagourde dans ses oeuvres :

    …Dans une interview au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung paru samedi, la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a appelé à une coopération plus étroite entre les pays européens pour résoudre la crise de la zone euro.

    Elle a ainsi plaidé pour une garantie commune des dettes de la zone euro qui donnerait un signal clair aux marchés: l’Europe a un projet commun et ses membres veulent le poursuivre ensemble.

    Ce qui mine actuellement les efforts pour conserver l’euro, ce sont les incertitudes et les doutes sur la vision à long terme des hommes politiques et la pérennité de la zone euro, a dit la directrice du FMI au journal.
    Dans un entretien au quotidien régional allemand Passauer Neue Presse, M. Schäuble a abondé dans son sens, plaidant pour un renforcement de l’intégration européenne afin de juguler ensemble la crise.

    C’est clair: nous devons atteindre la prochaine étape de l’intégration politique en Europe. La crise pousse à ce que les transformations nécessaires soient mises en oeuvre plus rapidement, a-t-il dit…

    http://www.romandie.com/news/n/_Juncker_appelle_a_une_resolution_rapide_de_la_crise_bancaire_espagnole95090620121059.asp

    Ce qui est clair est que les crapules ploutocrates veulent mutualiser la nouvelle dette entre les états afin… de solder l’ancienne dette augmentée des intérêts dus aux banques et des déficits annuels à répétition de chaque nation prise individuellement…

    C’est fort .

    Comme référence jusqu’alors indépassable Il y avait Ubu et le Major Camembert ,maintenant nous avons la chance de connaitre Barrosso et Van Fripouille aidés de la multitude de hauts fonctionnaires aussi incompétents qu’irresponsables , Lagourde en est un brillant exemple.

    Il est bon de rappeler que ce sont les banques privées qui inventent l’argent pour le prêter aux états nécessiteux , lesquelles banques demandent maintenant le cautionnement de leurs pertes abyssales aux gouvernements après bien évidemment sucé la substantifique moelle des résultats et distribué des milliards de dividende aux actionnaire ,les rotshildiens , et autres bonus aux dirigeants mis en place pour réaliser l’opération.

    Car les banques créent l’argent , par autorisation des traitres au pouvoir , qui ont bradés le droit régalien de battre monnaie.

    Lesquels gouvernement , ,gauche et droite confondus en une touchante communion fraternelle de politique économique , acceptent la continuation de l’arnaque, en prélevant au passage leur petite commission et augmentent les impôts pour faire payer la population.

    En réalité , nous voyons clairement émergence d’un gouvernement ploutocratique des banques, par les banques et pour les banques.

  8. @ Frere Herve,

    Bonjour,

    Avant, on avait Imotus qui faute de pertinence dans ses propos, et pas que de pertinence d’ailleurs, signait avec 3 points pour que ce qu’il dit soit pris au sérieux.

    Vous, pourquoi ne pas signer de façon plus anonyme, sans dire que vous êtes Frère. Je pense qu’ainsi, en plus de gagner en humilité (donc en humanité puisque c’est la même racine), ceux qui vous lisent vous lirez avec plus d’objectivité et donc de verité.

    Saint Augustin explique d’ailleurs qu’il ne peut y avoir d’intermédiaire entre Dieu et l’âme de l’homme. (Qu’il soit frère ou Pape). Ce que l’Islam a bien compris…

    Pour ce qui est des extra-terrestres, je donne juste mon avis. Quand on arrive à se faire une idée à peu près juste de Dieu, car cohérente et logique, grace notamment à la lecture de Saint-Augustin, Maitre Eckhart, Origène, Saint Jean de la croix, Plotin etc qu’ensuite on lit des choses sur le zen, le soufisme ou l’advaita, on se rend compte que le message est le même, mais que la compréhension intellectuelle n’aide pas beaucoup.
    Et donc dans cet enseignement, il n’y a rien qui s’oppose à l’existence de la vie en dehors de la Terre. Donc rien ne permet de nier l’existence d’OVNIs. Cependant, l’honnêteté consisterait à dire que tant qu’on a pas rencontré d’E.T , on ne peut non plus affirmer leur existence.

    • @Franck
      Si je pense qu’une vie extraterrestre soit possible quelque part dans l’univers, je m’étonne cependant que des extra-terrestres puissent être aperçus dans le ciel terrestre, laisser des traces dans les champs, sans pour autant se dévoiler.
      Soit leur technologie leur permet d’être indétectables (et dans ce cas nous ne pourrions en parler), soit leur présence est vérifiée, ils savent que nous savons, et dans ce cas on doit s’étonner de leur absence de communication.
      Par conséquent cette affaire d’OVNI présente toutes les caractéristiques de la MANIPULATION = MENSONGE = SATAN.
      Je ne suis pas fermé aux infos sur les OVNIs mais je les reçois toujours avec prudence en pensant à une possible manipulation.

      • Je suis d’ accord avec vous nobody il y a une grosse manipulation à ce sujet, beaucoup d’ Ovnis sont d’ abord le fruit de la création des dominateurs sataniques. Certains témoins ayant fait l’ objet d’ apparition d’ ovnis parlent de déplacement par dématérialisation de l’ objet aperçu. Cela ressemble à l’ idée de Marc qui parle d’ anges déchus. Malgré tout de grands chercheurs tel Jean Pierre Petit, directeur de recherche au CNRS mettent en avant un questionnement légitime qui se heurte constamment aux instances officielles qui cherchent par tout les moyens à enterrer les affaires. Où s’ arrête la manipulation ? où débute la vérité ? le temps fera certainement son oeuvre.

      • @ nobody
        Les gens aiment à se faire peur et la manip des ovnis a toute les chances de prendre sur la majorité – (je ne parle ici que des engins vus dans le ciel)

        Pour ce qui reste inexpliqué touchant à la création universelle, pour certains la religion a résolu cette énigme, pour moi je cherche et je me demande si mes neurones sont suffisamment développés pour comprendre l’Origine de l’histoire des hommes

      • Laurent Glauzy souligne qu’il faut bien distinguer les différents phénomènes : les OVNI existent, mais ne sont pas d’origine extraterrestre.
        J’aime bien, ceci étant dit, le terme de Pierre Gilbert (sais pas si c’est lui qui l’a trouvé le premier) : extra-dimensionnels.

      • A Clavreul,
        Je ne vois pas ce qu’il y aurait de bizarre, sauf que le temps n’a rien à voir là-dedans. Le temps est une création de Dieu qui ne vaut que pour l’univers visible, mais il n’existe pas dans l’univers invisible, qui lui est dans un éternel présent.

        Dans le Credo nous disons bien que Dieu créa l’univers visible et invisible, donc évidemment, l’univers invisible n’est pas dans le même “plan dimensionnel”, pour utiliser la dénomination des sciences physiques, que le visible.

        La dimension invisible, qui échappe donc à nos sens, comprend le Ciel, l’enfer, le purgatoire, et est habitée par les anges (bons et mauvais), et les âmes des humains décédés depuis la Création.
        Il est donc logique de définir en particulier les anges comme des êtres extra-dimensionnels.
        Vous ne croyez pas ?

    • @Franck;

      Le mystère bien caché par la CIA du crash de Russwell en 47 avec son corollaire sur des avances technologiques inouïes de la part des ricains laisse penser qu’il n’est pas du tout improbable que d’autres univers puissent avoir existé ailleurs et que des colonisations extra planétaires aient pu se produire par le passé. D’autres civilisations sur Terre auraient sombré avant la notre lors de cataclysmes ne laissant pas ou très peu de survivants dont quelques atlantes. Le royaume de celui de Nazareth n’était-il pas hors de ce monde ?
      En refuser net toute hypothèse probabiliste relèverait donc d’un l’aveuglement puéril.
      Affirmer qu’il ne s’agirait que d’anges déchus est tout aussi farfelu car combien n’en y a t-il pas déjà ici bas ?
      Ce n’est pas que j’y crois, je n’en écarte pas l’hypothèse, nuance majeur.

      • @ Sullymolandimus,

        Si l’existence d’OVNI est une question qui reste ouverte, la possibilité de l’âme de l’homme de s’unir a Dieu a été prouvée quasi scientifiquement, c’est-à-dire que la même expérience mystique a été partagée par des personnes vivants à des époques et dans des cultures très differentes.

        Ces hommes et femmes n’étaient pas des fous: leur niveau d’intelligence dépassait de loin celui des hommes ordinaires. La lecture d’au hasard Saint Augustin suffirait à vous en convaincre. Ainsi, quand vous écrivez: “Le royaume de celui de Nazareth n’était-il pas hors de ce monde ?” je me dis que vous n’avez tout simplement pas lu les classiques. Le royaume des cieux ne fait absolument pas reference à un monde extraterrestre, mais à celui qui uni l’âme et Dieu. Et cela, les taoistes, les boudhistes, les indouistes, les soufistes, certains “philosophes grecs”, de nombreux saints chrétiens nous l’ont répétés à travers les siecles. Ca s’appelle une preuve scientifique en quelque sorte. Je conseille la lecture de Maître Eckhart car il cite autant des Chretiens que des non Chrétiens de toutes les époques, et explique mieux que moi cela

        Les OVNI, à moins qu’un de vous en ait rencontré un personnellement et qu’il lui ait fait la preuve de son intelligence, ça reste du domaine de l’hypothèse. Et en tout cas, ca n’a rien a voir avec l’Eveille qui est le coeur de toutes les religions.

      • @Franck;

        Vite fait because Fête de Dieu habillé ici au PB. Les religions sont nées de la conciliation (en Inde sous la férule d’un chef gaulois HARAN) des deux mythes qui se combattaient à mort, solaire et lunaire. Leur raison d’être relèverait de cataclysmes pour lesquels il fallait trouver des responsables. Compte tenu que nos ancêtres étaient très attentifs sur l’impact des astres sur la vie ici bas…..
        Bien des vestiges signalent scientifiquement que nos ancêtres , eux encore, concevaient l’existence d’êtres supérieurs venus d’ailleurs. Un peu d’humilité SVP. Il y a une hypothèse, pourquoi l’écarter. Quant aux classiques, on peut avoir tout lu et rien compris, aussi!

  9. Cette évocation de la tentation au désert me rappelle cette ancienne mésaventure (+ de 10 ans en arrière).
    J’étais parti en voiture la veille d’un entretien d’embauche qui avait lieu le matin, d’où mon étape pour dormir à l’Abbaye de Solesmes afin d’arriver à l’heure et reposé. Il s’agissait d’un poste de contrôleur de gestion dans un hôpital. J’ai pris mon dîner sur place. Face à moi se trouvait un homme dont la mine, au naturel, me faisait penser que lui se rendait peut-être en entretien pour jouer le rôle d’un possédé dans un film d’horreur.
    Puis je suis parti me coucher à l’hôtellerie.
    Dans la nuit, allongé dans mon lit, je vois la cellule emplie d’un air multicolore et vibrant (comme auprès d’un feu). Devant le bureau cossu est placé un confortable fauteuil capitonné. En cet instant une puissance mauvaise veut entrer en moi et, terrorisé qu’elle y parvienne, je m’entends réciter des Ave fébriles.
    Tremblant, j’allonge mon bras et actionne l’interrupteur de la jolie lampe.
    Fiat lux ! La lampe est bien plus ordinaire qu’une seconde auparavant, le table et la chaise pauvrettes.
    Le récit authentique de cette paralysie du sommeil n’est en aucun cas une accusation, ou insinuation contre le gentilhomme de Beaucé, et je ne suis pas un héraut ! (je veux bien nourrir les chevaux)

    • Merci pour cette info quidam, tu vois hier je parlais du Moyen – Orient et de la Syrie. je ne me trompe peut être pas en disant que l’ accélération de la violence vis à vis de la Syrie pourrait coïncider avec l’ écroulement de la finance Occidentale. Nous regardions du coté Iranien mais nous pourrions bien avoir des surprises.

    • “Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a réaffirmé l’opposition de Berlin à une éventuelle intervention militaire étrangère en Syrie en mettant l’accent sur le fait que ce type de mesure risquerait d’embraser la totalité du Proche-Orient.

      Au cours d’une rencontre à Doha le 4 juin 2012 avec l’émir du Qatar, M. Westerwelle a déclaré que le plan de paix de Kofi Annan est la meilleure option pour la solution de situation créée en Syrie. Il a également exprimé l’opposition de Berlin à la position de certains gouvernement occidentaux et arabes, dont le Qatar lui-même, qui prônent l’intervention militaire en Syrie.

      « Nous nous devons d’éviter une guerre qui pourrait mettre le feu à toute la région. Vu la situation extrêmement complexe et dangereuse existant en Syrie, il ne faut pas créer de fausses perspectives et croire que nous pourrions parvenir à une solution rapide au moyen d’une intervention militaire », a-t-il déclaré avant d’entamer un périple de cinq jours au Proche-Orient.

      Après le Qatar, Guido Westerwelle s’est rendu aux Émirats arabes unis, où il a eu des entretiens avec son homologue émirati, Abdulah Shaikh bin Zayed Al Nahyan.

      À Abou Dhabi, le chef de la diplomatie allemande a mis l’accent sur l’importance de la prévention des troubles qui ont lieu en Syrie et qui commencent à déborder les frontières de ce pays. Il a rappelé notamment que les affrontements liés à l’affaire syrienne ont déjà gagné le Liban, où plusieurs personnes ont trouvé la mort au cours des heurts entre pro et anti-el-Assad.”

    • Chantage contre la Russie : les États-Unis promeuvent les massacres pour justifier la guerre contre la Syrie

      Les Etats-Unis à la Russie: Laissez tomber ou nagez dans une mer de sang syrien

      par Tony Cartalucci

      Mondialisation.ca, Le 7 juin 2012

      •Les Etats-Unis ont planifié la violence sectaire en Syrie depuis au moins 2007.

      •Les Etats-Unis arment volontairement les extrémistes sectaires afin de perpétrer la violence.

      •Les Etats-Unis utilisent leur propre violence afin de mettre les nations sous pression et qu’elles acceptent “un changement de régime”.

      Alors que des révélations émergent pour dire que la violence en Syrie a été préméditée par les planificateurs occidentaux avant même que le printemps arabe ne se déroule et alors que la façade des “aspirations démocratiques” s’effondre face au bain de sang motivé par une pensée sectaire, les officiels américains et les faiseurs de politique des think tanks occidentaux qui ont communiqués avec Bloomberg, ont dit que leur dernier message à la Russie afin de changer de régime en Syrie est en substance celui-ci: la violence sera volontairement accélérée jusqu’à ce qu’un changement de régime s’accomplisse, la Russie peut capituler maintenant et obtenir un droit de parole sur le comment la transition se passera, ou capituler plus tard en souffrant de l’exclusion comme cela fut le cas en Libye.

      Bloomberg cite des “officiels américains” qui clament avoir des réunions avec les Russes pour obtenir “une transition ordonnée”.

      Maintenant, Les Etats-Unis sont ils proches ou croient-ils être suffisamment proches de cet état de fait, demeure une question qui a des réponses variées. Ce qui n’est pas une opinion en revanche est le fait que les Etats-Unis ont ouvertement conspiré pour saigner la Syrie à blanc soit en limitant son influence géoplotique à travers le Moyen-Orient, soit éventuellement en précipitant la chute du gouvernement. Ceci a été clairement noté dans le mémo # 21 de la Brookings Institution: ”Assessing Options for Regime Change (.pdf):”

      “Une alternative demeure pour les efforts diplomatiques de se focaliser sur comment arrêter les violences et comment gagner un accès humanitaire, comme cela est fait sous la férule d’Annan. Ceci pourra amener à la création d’hâvres de paix et de couloirs humanitaires, qui devront être renforcés par une action militaire limitée. Ceci bien sûr, ne remplira pas les buts des Etats-Unis et laisserait éventuellement Assad au pouvoir. A partir de là, il est possible néanmoins qu’une coalition plus large sous un mandat international approprié puisse offrir plus d’action coercitive dans ses efforts.” -page 4, Assessing Options for Regime Change, Brookings Institution.

      Aux pages 8 et 9 le mémo déclare:

      “Les Etats-Unis pourront toujours armer l’opposition même en sachant qu’elle n’aura jamais suffisamment de puissance de feu par elle-même pour déloger Assad et son réseau du pouvoir. Washington peut choisir de faire cela sous le couvert de la croyance qu’assister un peuple opprimé en lui fournissant la capacité de résister à son oppresseur est mieux que rien du tout, et ce même si le soutien offert a peu de chance de transformer la défaite en victoire. Alternativement, les Etats-Unis peuvent calculer que cela vaut la peine de clouer le régime Assad et de le saigner à blanc, gardant ainsi un faible ennemi régional tout en évitant les coûts d’une intervention directe.”

      -pages 8-9, Assessing Options for Regime Change, Brookings Institution.

      Pour ceux qui suivent la réthorique “humanitaire” proposée par l’Occident comme étant leur motivation pour intervenir en Syrie, il est clairement inconscient de perpétrer la violence, particulièrement une violence brutale sectaire qui se déroule de manière admise aujourd’hui, simplement pour “garder un ennemi régional faible”. Et c’est de cette position de dépravation morale que l’Occident est en train de négocier avec la Russie pour une “transition” en Syrie.

      L’Occident pense qu’en continuant à faire couler le sang et en manipulant la perception publique en disant que “cela est le fait du gouvernement syrien”, “rendu possible” par les Russes, les Chinois et les Iraniens, qu’il peut faire “honte” aux opposants à leur campagne de déstabilisation en continuant de soutenir ce crime contre la paix mondiale. Quoi qu’il en soit, les médias occidentaux vacillent devant les médias alternatifs ; de plus, le public en général est fatigué de cette guerre sans fin et émet de plus en plus de suspicion quant aux motifs et à l’implication de l’Occident en Syrie. L’arnaque intentionnelle de ce qui apparaît être une atrocité orchestrée par l’Occident à Houla, n’existe seulement que dans les manips psychologiques de la presse occidentale, et ne va pas plus loin, même pas dans la section des commentaires de cet article ci-dessous. En d’autres termes, personne n’a acheté leur salade.

      Ce que la Russie décide de faire avec la Syrie va déterminer la forme du champ de bataille sur lequel ils combattront quand ils seront obliger de confronter les machinations constantes de Wall Street et Londres.

      Il ne peut pas y avoir de malentendu à ce sujet précis: ce n’est pas en apaisant l’Occident en abandonnant la Syrie, comme ce fut fait avec la Libye, que cela atténuera les ambitions hégémoniques qui motivent cet agenda en première instance. Tout comme Hitler disant qu’il n’avait aucune intention d’envahir la Russie jusqu’au jour où il lança l’invasion, Wall Street et Londres ont l’intention d’aller au bout du chemin, à Moscou et à Pékin et ce malgré la myriade d’excuses et de démentis qu’ils font chemin faisant ainsi que les démentis et les excuses qu’ils inventeront jusqu’au jour où les forces occidentales et leurs marionnettes commenceront à s’en prendre à la Russie et à la Chine.

      La Chine, de la même manière, doit faire face à un encerclement et un isolement alors que le Pentagone a déjà ouvertement déclaré décaler son attention et ses flottes vers le Pacifique. Alors que le ministre de la défense Panetta tente de “minimiser” les soucis concernant le transfert des forces américaines pour confronter la Chine, ses mots très peu crédibles sont en contradiction avec près de 20 ans de documents sur la politique américaine qui décrivent l’isolement et l’effondrement de la Chine par cette méthode de renforcer l’hégémonie américaine dans le Pacifique.

      La confrontation viendra tôt ou tard et pour ceux qui se demandent pourquoi le monde fut si apathique devant les nazis, une menace direct pour la paix mondiale a posteriori, on nous donne aujourd’hui des sièges de premier rang pour voir comment les États-Unis et le Royaume-Uni, et ceux qui gravitent dans leur orbite, violent de manière exponentielle la souveraineté et la destinée d’une nation après l’autre, aidée en cela par leurs propres populations à l’apathie et à l’ignorance sans bornes. Tout comme l’Allemagne, ce seront ces populations qui paieront le prix ultime pour leur laxisme et leur inaction devant les ambitions hégémoniques brutales et sans scrupules de leurs propres gouvernements.

      Tony Cartalucci
      http://landdestroyer.blogspot.fr/

      Article original en anglais :
      PRESSURES ON RUSSIA: US Attempts to Mass-Murder Its Way to Victory in Syria.
      US to Russia: “Give Up” or Swim in Sea of Syrian Blood
      – by Tony Cartalucci – 2012-06-06

      Traduit de l’anglais par Résistance 71

      http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=CAR20120607&articleId=31304

    • Cela rejoint l’article du site effondrements de civilisation.
      On y apprend la présence de Bassma Codmani, du conseil National de Transition syrien lors de la réunion du groupe Bilderberg !

  10. Les notes d’autres pays menacées par l’Espagne et la Grèce

    Moody’s Investors Service a déclaré vendredi que les développements dans le secteur bancaire espagnol et le risque de voir la Grèce sortir de l’Union économique et monétaire (UEM) pourraient déclencher des déclassements de notes souveraines dans d’autres pays de la zone euro.

    “Avec l’Espagne qui se rapproche du besoin d’un soutien extérieur direct venant de ses partenaires européens, le risque accru que cela pose aux créanciers du pays pourrait déclencher d’autres décisions en matière de taux”, déclare l’agence de notation dans un communiqué.
    Des sources européennes et allemandes ont déclaré à Reuters que Madrid devrait solliciter officiellement l’aide de ses partenaires européens dès ce week-end.

    “Si la Grèce devait quitter l’euro, menaçant ainsi l’existence de la zone euro, nous serions amenés à revoir toutes les notes souveraines des pays de la zone euro, y compris ceux qui ont un “AAA”, ajoute Moody’s.

    Jeudi, Fitch avait dit la même chose, annonçant qu’une sortie de la Grèce de la zone euro déclencherait le déclassement de plusieurs pays de l’Union économique et monétaire et une surveillance négative des notes de l’ensemble des membres de l’UEM.

    Comme Fitch, Moody’s a dit qu’une sortie de la Grèce de la zone euro affecterait particulièrement les notes souveraines de Chypre, de l’Espagne, de l’Irlande, de l’Italie et du Portugal.

    REUTERS

  11. Le FMI appelle à un filet de sécurité crédible pour les banques espagnoles

    La publication du rapport du FMI, mettant à jour des nécessités de recapitalisation du secteur bancaire espagnol de 37 milliards d’euros, s’ajoute à la pression exercée sur l’Espagne pour qu’elle demande l’aide européenne.

    La pression s’est un peu plus accentuée sur Madrid avec la publication, samedi à deux heures du matin, du rapport du Fonds monétaire international (FMI) appelant à la mise en place d’un filet de sécurité («backstop») crédible pour la recapitalisation des banques espagnoles les plus fragiles. Prévue de longue date, cette publication devait originellement tomber lundi. Hier encore, Madrid se refusait à donner sa décision quant au recours aux mécanismes d’aide européens avant d’avoir le rapport du FMI et celui des auditeurs externe, le 21 juin.

    L’avancement de la publication du rapport du FMI est donc perçue comme une pression supplémentaire sur l’Espagne pour qu’elle demande dès aujourd’hui l’aide de ses partenaires européens. Une conférence téléphonique de l’Eurogroupe est prévue à 16h ce samedi.

    «Il est d’une importance critique que les autorités continuent de prendre des actions décisives pour résoudre les [problèmes des] entités les plus faibles et pour restaurer la confiance des marchés dans le secteur bancaire espagnol», explique l’institution dirigée par Christine Lagarde, soulignant que les «retards pourraient exacerber la récession, éroder la confiance des marchés et porter plus gravement atteinte à la stabilité [financière]». C’est exactement le raisonnement suivi par l’Autrichien Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), qui conseillait vendredi à l’Espagne de demander l’aide avant que la facture du sauvetage ne devienne trop importante.
    Le secteur bancaire loin d’être entièrement vérolé

    L’Espagne a perdu la confiance des marchés depuis la nationalisation de Bankia, qui a été très mal gérée. Le secteur bancaire espagnol est loin d’être entièrement vérolé. Ainsi que le souligne le FMI, il compte des banques solides, dont les plus fortes puisent la majeure partie de leurs bénéfices à l’extérieur. De plus, de considérables efforts ont déjà été faits pour nettoyer les bilans bancaires de leurs actifs immobiliers les plus toxiques hérités de la bulle immobilière qu’a connue le pays dans les années 2000. «Bien que la partie la plus problématique des bilans bancaires -les prêts aux promoteurs immobiliers -semble avoir été réglée, l’ampleur et la persistance de la récession pourraient supposer plus de pertes sur le reste du portefeuille», explique ainsi le FMI. Les besoins supplémentaires du secteur bancaire espagnol, que le fonds chiffre à 37 milliards d’euros, se centreraient donc sur les prêts aux particuliers et aux entreprises.

    Reste que la facture finale, à charge des mécanismes européens si l’Espagne demande l’aide, sera plus importante. Le montant final de fonds publics sera composé de deux éléments : la part des provisions supplémentaires sur l’immobilier exigée par le gouvernement depuis le début de l’année auxquelles les banques les plus faibles ne pourront pas faire face seules ; la part des nouvelles exigences de provisions et de capital liées aux prêts aux particuliers et aux entreprises auxquelles les banques les plus faibles ne pourront pas faire face seules non plus. Car on a parfois tendance à oublier que les banques espagnoles les plus solides pourront couvrir par leurs propres moyens la recapitalisation exigée, quitte à subir des pertes cette année.

    AFP

  12. @quidam

    Bien vu… ca chauffe…
    Je sais bien que Poutine est loin d’être un exemple… mais je me laisse aller a apprecier de plus en plus les positions Russes à l international…

  13. La loi NDAA est anticonstitutionnelle: Une juge fédéral interdit à Obama de détenir indéfiniment des citoyens américains

    Mondialisation.ca, Le 8 juin 2012
    RT.com

    Désolé Mr le Président. Une juge fédérale a clarifié la situation du mois dernier avec quelques nouvelles qui sont sûres de décevoir le gouvernement Obama: la Maison Blanche ne peut pas utiliser la loi du NDAA pour détenir inféfiniment des citoyens américains sans autre forme de procès.

    La juge Katherine B. Forrest a répondu à une requête du président des Etats-Unis Barack Obama du mois dernier, demandant d’expliquer en détail la décision de justice du 16 Mai courant faite dans le district sud de New York en rapport avec la loi NDAA. Clarifiant la signification sous-jacente à son injonction, la juge Forrest confirme dans un memo de huit pages cette semaine, que la provision controversive de la loi NDAA qui permet la détention indéfinie ne peut pas être utilisée sur quelque citoyen que ce soit des Etats-Unis d’Amérique.

    Le mois dernier, la juge Forrest a rendu un verdict favorable à un groupe de journalistes et d’activistes qui avait attaqué en justice sur la constitutionalité de la section 1021 de la loi NDAA, une loi de financement de la défense du territoire signée par le président Obama a la St Sylvestre. De manière spécifique, la juge Forrest dit dans son délibéré que la loi contient des éléments qui “gèlent les droits liés au premier amendement de la constitution des Etats-Unis” et a rendu son verdict disant que non, le gouvernement ne peut pas emprisonner des citoyens américains sur la simple suspicion d’être des terroristes. “Dans le cas de ce qui pourrait être une détention indéfinie, la procédure de justice requiert plus”, a dit la juge.

    Le gouvernement Obama a répondu neuf jours plus tard en demandant à la juge Forrest de reconsidérer son jugement, ajoutant qu’entretemps, le gouvernement interprèterait l’injonction comme voulant dire que seuls les quelques plaignants ayant enregistré la procédure judiciaire serait exclus de détention indéfinie. Un des plaignants, le journaliste Chris Hedges avait au préalable déclaré : “J’ai dîné plus de fois que je ne puisse me rappeler avec des gens que ce pays classifient comme des terroristes… Cela ne fait pas de moi pour autant un terroriste.”

    En réponse à la requête de la Maison Blanche, la juge Forrest écrit dans un memo le 6 Juin: “Plus prosaïquement, l’ordre du 16 Mai ordonnait l’application de la section 1021(b)(2) contre quiconque jusqu’à plus ample avis par cette cour, une cour plus haute ou le congrès. Ce délibéré devrait éliminer tout doute quant à la portée du délibéré du 16 Mai.”

    La juge Forrest inclut néanmoins dans son jugement, que des Américains peuvent être indéfiniment détenus seulement dans le cas où le gouvernement puisse directement lier des suspects aux attentats du 11 Septembre 2001.

    L’avocat Carl Meyer représentait les défendants dans cette affaire, a dit à RT le mois dernier qu’il s’attendait à ce que le gouvernement d’Obama mette au défi la décision de la juge Forrest, mais avait averti également que “ceci ne serait peut-être pas dans leur meilleur intérêt parce qu’il y a beaucoup de personnes de tous les côtés du spectre politique qui sont opposés à cette loi.”

    Auparavant, des législateurs des états de l’Utah et de la Virginie avaient proposé des législations qui annihileraient localement les provisions de la loi NDAA.

    Artice original en anglais: http://rt.com/usa/news/ndaa-judge-obama-forrest-295/

    Traduction : Résistance 71

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=20120608&articleId=31325

    • “La juge Forrest inclut néanmoins dans son jugement, que des Américains peuvent être indéfiniment détenus seulement dans le cas où le gouvernement puisse directement lier des suspects aux attentats du 11 Septembre 2001.”

      Autrement dit rien de changé, suffit d’invoquer le 11/09… sont pas à un mensonge prêt les américains 😉

      • Cours Forrest cours…. 🙂

        Oui on peut le voir sous cet angle mais la décision du juge Forrest réduit considérablement le texte de loi initial :

        De manière spécifique, la juge Forrest dit dans son délibéré que la loi contient des éléments qui “gèlent les droits liés au premier amendement de la constitution des Etats-Unis” et a rendu son verdict disant que non, le gouvernement ne peut pas emprisonner des citoyens américains sur la simple suspicion d’être des terroristes. “Dans le cas de ce qui pourrait être une détention indéfinie,
        la procédure de justice requiert plus”, a dit la juge…..

        Auparavant, des législateurs des états de l’Utah et de la Virginie avaient proposé des législations qui annihileraient localement les provisions de la loi NDAA.

  14. Samedi 9 juin 2012 :

    Espagne : la zone euro envisage un plan d’aide jusqu’à 100 milliards d’euros.

    Les ministres des Finances de la zone euro envisagent un plan de sauvetage pour les banques espagnoles pouvant aller jusqu’à 100 milliards d’euros, a confié samedi une source gouvernementale européenne.

    La conférence téléphonique de l’Eurogroupe consacrée à l’Espagne a débuté comme prévu peu après 16H00 (14H00 GMT), selon une seconde source gouvernementale européenne.

    Il est question à ce stade d’un montant pouvant aller jusqu’à 100 milliards d’euros, mais cela n’est pas encore tranché, a déclaré cette source.

    De son côté, le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt avait indiqué un peu plus tôt qu’il était question d’un chiffre dépassant les 80 milliards d’euros, dans une interview à la radio publique SVT.

    Il s’agira en fait d’un des plus grands sauvetages financiers de l’histoire récente, avait souligné M. Reinfeldt, dont le pays ne fait pas partie de la zone euro.

    http://www.romandie.com/news/n/_Espagne_la_zone_euro_envisage_un_plan_d_aide_jusqu_a_100_mds_EUR_77090620121638.asp

  15. Espagne : l’Europe planche sur une aide pour les banques

    Depuis 16 heures, l’Eurogroupe discute d’une aide jusqu’à 100 milliards d’euros pour les banques espagnoles. L’Espagne attend les résultats de la téléconférence pour décider si elle demande cette aide ou pas.

    Depuis 16 heures, l’Eurogroupe discute en téléconférence d’une aide financière à apporter pour les banques espagnoles. Selon une source gouvernementale citée par l’AFP, la zone euro envisage un plan d’aide pour Madrid «jusqu’à 100 milliards d’euros», précisant toutefois que «cela n’est pas encore tranché». À l’issue de cette réunion, l’Espagne décidera si elle formule sa demande d’aide à l’Eurogroupe . Jusqu’à aujourd’hui, l’Espagne campait sur ses positions, à savoir ne pas demander d’aide aujourd’hui. Il y a encore une semaine, le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, arrivé au gouvernement en janvier dernier, excluait toute aide extérieur.

    Mais alors que le FMI a dévoilé hier soir ses estimations des besoins des banques espagnoles – au lieu de lundi -, le fusil devrait changer d’épaule. Après avoir effectué des tests de résistance sur les établissements bancaires du pays, le Fond monétaire international a conclu qu’elles avaient besoin de 40 milliards d’euros au bas mot. En réalité, c’est du double dont elle aurait besoin pour stabiliser le système bancaire espagnol, et éviter que l’Espagne ne subisse une attaque spéculative sur les marchés. Des estimations qui coïncident avec les évaluations de l’agence de notation Fitch, qui a tablé sur un besoin entre 50 et 100 milliards alors qu’elle dégradait la note souveraine de trois crans, et de la fourchette visée par Standard and Poor’s, entre 80 et 112 miliards.
    L’Espagne, seule contre tous

    L’Espagne est pressée de toute part pour demander de cette aide : ce matin encore, le président de la Banque centrale allemande (Bundesbank), Jens Weidmann, a recommandé à l’Espagne de demander de l’aide au fonds de secours européen FESF. «Si l’Espagne se sent dépassée par ses besoins de financement, elle doit utiliser les instruments qui ont été créés pour cela», estime-t-il. Hier soir, le président de l’Eurogroupe a jugé que «c’est à l’Espagne de décider ce qu’il est juste de faire», mais «la solution doit arriver rapidement». Peu de temps avant, la chancelière allemande Angela Merkel a de son côté assuré que «nous (l’Europe, ndlr) avons tout ce qui est nécessaire pour une évolution stable de la zone euro». Même message d’urgence envoyé hier par Barack Obama : «L’Europe a les moyens d’agir, elle sait ce qu’elle doit faire, mais elle doit le faire vite!»

    Si l’Espagne demandait cette aide, le pays serait le quatrième de la zone euro à solliciter un soutien financier, après la Grèce (240 milliards), l’Irlande (85 milliards) et le Portugal (78 milliards). Mais il semble que l’Espagne se dirige vers une autre forme de sauvetage: l’idée serait d’injecter de l’argent directement le système bancaire, sans passer par l’État. Un scénario plébiscité par l’Europe, qui préfèrerait cette fois-ci soigner les banques espagnoles avant qu’elles ne plongent l’économie toute entière dans le chaos.

    Reste à savoir comment une aide directe aux banques, sans passer par l’État – comme cela a été le cas pour la Grèce (240 milliards) ,l’Irlande (85 milliards) et le Portugal (78 milliards), peut se faire. Actuellement, les traités européens interdisent ce type de manœuvre.

    Des éléments de réponse pourront être donnés au sommet européen des 28 et 29 juin prochain, durant lequel un «plan d’ensemble» pour sauver la zone euro doit être proposé, une dizaine de jours après les résultats des nouvelles législatives grecques, qui auront lieu dimanche prochain (17 juin).

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/09/20002-20120609ARTFIG00336-l-espagne-pourrait-solliciter-l-aide-de-l-europe-aujourd-hui.php

    • @ Clavreul

      Tu ” résonnes ” comme les banksters maintenant ?
      Le vrai ” coût ” c’est 450 Milliards point barre… qu ‘ils mettent 100 ou 200 Milliards ça fera que ” reculer ” l’échéance “….

      Ah ouais ” ça va rassurer les marchés “….

      Le système bancaire est décédé on a beau ” mettre des rustines ” ça va nous exploser à la gueule…

      • Soutenir les échéances Zapatta c’est repousser la guerre, le jour ou ça n’est plus possible les canons prendront le relai. C’ est pour cela que dans l’ Apocalypse finale il faut regarder à quel moment le coureur n’ arrivera plus à franchir la énième haie qui se trouve devant lui. Sachant malgré tout que depuis 2008 il y en eu quelques unes de franchies quand même. Si tu envisages la guerre dans trois mois au lieu de trois ans cela change la donne ne serait ce que pour se préparer.

    • @ Clavreul

      La guerre ils peuvent la faire avant l’effondrement économique ils ont le choix… l’un peut entrainer l’autre et vice et versa…

      C’est pour ça qu’il faut se préparer à toutes les hypothèses sans rentrer dans la parano…

      En espérant que les peuples auront un sursaut à force de se faire ” saigner ” et comprendront enfin l’arnaque des banksters et de leurs complices les pseudos élites politico-financières ( et oui je crois encore à la nature humaine … )

      Premier verdict nos amis grecs…

      • La guerre avant l’ éffondrement économique pourquoi pas mais je n’ y crois pas beaucoup, la guerre est toujours l’ aboutissement ultime de la perte de contrôle du système. L’ histoire est là pour en attester, d’abord un QE3 et puis nous verrons.

      • @Clavreul;

        Bien vu. J’ajouterai que la guerre en question peut déboucher sur le dépeçage de l’Europe. C’est quand même extraordinaire que le jeu savant des agences de natation ait commencé avec le travestissement des comptes de l’Etat grec au moment de son adhésion à l’€….
        Delendao Cartago….

      • J’adhère, Clavreul, on ne fait pas la guerre quand des solutions subistent, le désordre doit apparaitre tel que sans solution et les antagonismes à leur paroxisme: le boulot des Agenturs.
        On y est pas encore, mais on y va, l’intention est là.
        Je parlerai alors d’une perte de contrôle apparente, puisque voulue et fruit de la manigance. l’Histoire nous le montre aussi.
        On suit Le Plan.

  16. Ben voyons

    BRUXELLES – La zone euro s’apprête à demander au gouvernement espagnol d’assainir le secteur financier en échange d’une aide à ses banques en grande difficulté, a annoncé samedi à l’AFP une source gouvernementale européenne.

    Il y a des conditions imposées au gouvernement espagnol, mais elles ne porteront que sur l’assainissement du secteur financier, selon cette source, interrogée au moment où les ministres des Finances de la zone euro tenaient une conférence téléphonique sur l’Espagne.

    (…)

    Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy semble en effet résigné à demander cette aide pour ses banques, après avoir longtemps résisté, par crainte de se voir imposer un programme comme la Grèce qui irait de pair avec des conditions strictes dictées par ses bailleurs de fonds internationaux.

    Si les conditions accompagnant le plan d’aide se limitent à l’assainissement du secteur bancaire, cela pourrait contenter le gouvernement espagnol, qui doit composer avec un chômage de masse et un dérapage des comptes publics.
    AFP

    BON BEN CA ALORS

    Quand les grecs vont voir ça… eux qui morflent comme des oufs, qui sont obligés de laisser crever de faim leurs malades dans leurs hôpitaux psy et se mettre à genoux pour obtenir 2 ou 3 petits milliards…
    Il y aurait donc un traitement de faveur pour l espagnol ??? Il n aurait qu a changer de legislation bancaire???!!!!

    On se fout de notre gueule royalement, et encore plus de celle des grecs…

    Si ça doit fonctionner comme ça pour les espagnols on peut maintenant etre sûr de la réponse apportée aux élections de dimanche prochain par les hellènes

    Fuck you l europe fuck tout ceux à qui on doit du fric

    à moins d avoir droit aussi au magot (on se demande toujours d où il vont le tirer)

    Tsiriza va exiger illico le même traitement sinon bye bye , puis le portugal idem l irlande idem et c est parti mon kiki pour la boule de neige

    Ces cons ils ont ouvert la boite de Pandore avec ce kdo aux espagnols

    Mario devra lancer sa photocopie

    • Bien vu Nonolexpat 😉

      Ca commence avec l’ Irlande :

      Dublin veut renégocier son plan d’aide sur le modèle du sauvetage espagnol (sources
      gouvernementales européennes)

      L’Irlande va demander à de voir accorder rétroactivement le même traitement que l’Espagne, qui vient d’obtenir de la zone euro un plan d’aide pour ses banques sans plan d’austérité en contrepartie, ont déclaré samedi soir à l’AFP des sources gouvernementales européennes.
      Dublin veut discuter de cette question à la prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro qui aura lieu le 21 juin à Luxembourg, ont indiqué ces deux sources, à l’issue d’une conférence téléphonique de l’Eurogroupe portant sur un plan d’aide en faveur des banques espagnoles.

      “Au cours de l’Eurogroupe (téléphonique de samedi), l’Irlande a soulevé deux questions dont une portant sur le besoin d’obtenir rétroactivement un accord similaire à celui de l’Espagne”, a affirmé une des ses sources.

      Quatrième économie de la zone euro, l’Espagne s’est résignée samedi à lancer un appel à l’aide pour ses banques et la zone euro a promis de lui prêter jusqu’à 100 milliards d’euros.
      Ce plan d’aide sera le quatrième accordé à un pays de la zone euro depuis le début de cette crise fin 2009. Il s’agira cette fois de renflouer le secteur bancaire espagnol, asphyxié par son exposition à l’immobilier.

      L’Irlande avait conclu un plan d’aide international avec l’UE et le FMI en novembre 2010, à la suite de l’éclatement de la bulle immobilière de 2008 qui a dévasté son secteur bancaire. Son déficit public avait alors atteint 32% du PIB.

      Mais à la différence de ce qui s’est passé avec Madrid, l’aide de 85 milliards d’euros de l’Irlande a été assortie de conditions draconiennes.
      Ce pays s’est plié à cette discipline budgétaire et le FMI et l’Union européenne lui ont décerné des satisfecits répétés pour son programme de redressement économique, mais leur dernière mission, fin avril, a mis en exergue la nécessité de nouvelles mesures pour encourager la croissance.

      AFP

  17. Bonjour à tous,

    Je demande un plan d’aide d’urgence pour toutes les personnes en Europe victimes de la prédation financière de toutes les grandes banques. FMI et BCE vont pouvoir donner aux citoyens des centaines de milliards d’€ CASINO. En effet, ils offrent ces gigantesque sommes d’argent au système bancaire à 1% pourquoi ne pas en faire autant pour les plus faibles et les classes moyennes.
    Je fais confiance à votre générosité mesdames et messieurs afin de relancer l’économie.
    Bien que je sache malheureusement que vous soyez plus dans la logique de crééer une nouvelle guerre, pour détourner notre attention de vos forfaits, savez-vous quand même que vous devrez rendre compte de tout cela le jour de votre jugement.
    Vous savez, il est encore temps de changer, la repentance peut vous y aider….il n’est certe jamais trop tard pour bien faire….Avez-vous cependant vendue votre âme au diable, comme beaucoup le pensent?
    La sagesse du tout puissant et sa miséricorde peut encore vous sauvez…..Mais le temps est court maintenant……

    Concernant la Syrie, il est clair que ça bouge trés fort, “Frère Hervé” parle de la date du 22 juin qui serait le début du premier “DOMINOS” siphonnage des comptes (lesquels?) pour recapitaliser les banques…..dans tous les cas faisons tous attention…..

  18. Ita misa es :
    les “arnaques pour gueux” recouvrent désormais Toutes les activités humaines.
    Combien de temps donnez vous ,dès lors que le top est donné (fusion/confusion Rock-Rotsch) ,à ces satanistes pour atteindre le stade morituri ?
    Pour ma part je penche pour moins de 3 ans et ce sera fini ,de Fini N.I -NI

  19. suite de “arrestation massive des élites” info diffuser par david wilcock paru ya quelque semaine , qui affirmait qu’une opération était en cours pour mettre fin a tout les agissement des méchant pas beau ,bankster, politique véreux , et j’en passe… en gros y dis que ça se passe pas comme y voudrais et que zon changer de méthode y vont faire ça tranquillement pour pas affoler les gens et ne pas laisser le chaos règner du au flotement qu’il pourait y avoir après leurs arrestations…bref du grand wilcock

  20. Paris, Samedi 9 juin 2012

    Edition du week-end
    Françoise Garteiser Chronique Agora

    Nous reste-t-il trois mois… ou trois semaines ?

    – Trois mois d’après George Soros… trois semaines d’après le vétéran de l’or Jim Sinclair. Le délai varie, mais une chose semble sûre : les jours de la Zone euro telle que nous la connaissons sont comptés.

    Les résultats des élections grecques pourraient être décisifs — mais il faut bien admettre qu’à ce stade, tout pourrait être décisif. Une nouvelle dégradation de l’Espagne, une adjudication d’obligations souveraines qui se passe mal, une banque qui bat de l’aile… et tout pourrait s’effondrer d’un seul coup.

    Face à ces menaces bien réelles, les autorités tentent de résister. Et comme nous l’expliquait hier Philippe Béchade, qu’il s’agisse des médias ou de l’industrie financière, on ne recule devant rien pour maintenir la hausse — pas même la manipulation pure et simple des marchés :

    “Nous adorons les circonlocutions et le langage politiquement correct utilisés ces derniers jours par les faiseurs d’opinion (chaînes TV, presse financière). Ces derniers décrivent en termes élégants et acceptables ce qui constitue à nos yeux un festival de tentatives (réussies, nous devons le concéder) de manipulation des marchés”, écrivait Philippe.

    “Puisque les raisons d’une reprise solide et durable n’existent pas, quelques petits malins n’hésitent pas à les inventer… enfin pas tout à fait, ne poussons pas la caricature trop loin. Il suffit d’assembler quelques éléments factuels concernant des pistes de résolution des difficultés du moment. Ajoutez à cela quelques pseudo-fuites orchestrées par des personnes prétendument bien informées mais qui souhaitent garder l’anonymat — comme de bien entendu !”

    “Ensuite, il suffit de balancer ce cocktail d’information/désinformation sur la toile (via un blog ou un fil d’info plus ou moins officieux d’un organisme de presse) et le tour est joué !”

    Pendant combien de temps encore ce procédé va-t-il fonctionner ? Bercer le public de fictions politiques et de fausses pistes pour nous sortir du pétrin peut faire l’affaire pendant un temps, mais les faits finiront bien par rattraper nos dirigeants.

    Et ce jour-là… ça fera mal.

    – Notre collègue Alexandre Benazzouz, de Protection & Rendements, ne dit pas autre chose :

    “Selon le directeur de la Banque de France, Christian Noyer, aucun groupe bancaire ne serait mis en difficulté par un scénario extrême en Grèce”, expliquait-il dans un article il y a quelques jours. “Le problème est qu’un scénario extrême pourrait également faire chavirer le Portugal, l’Espagne et peut-être même l’Italie. Et ce ne serait pas la même histoire”…

    “Le scénario de sortie de la Grèce se précisant, les épargnants et les investisseurs retirent leurs dépôts des banques grecques. Pour la seule journée du 14 mai 2012, ce seraient 700 millions d’euros qui auraient été retirés des banques. Cette crise de confiance serait en train de se propager au Portugal et en Espagne. Qu’adviendra-t-il si ce phénomène arrive jusqu’en France ? Quelle est la solidité mais surtout la solvabilité des banques françaises ?”, se demande Alexandre.

    Je vous conseille de lire la suite de son article pour en savoir plus… puis de prendre les quelques mesures de précaution qui s’imposent par les temps qui courent.

    http://protection-rendements.fr/2012/06/06/banques-vulnerables-oubliez-stress-tests/

    Quelles mesures exactement ? Acheter de l’or, bien entendu.

  21. L’Espagne demande l’aide de la zone euro pour renflouer ses banques

    MADRID (AFP) — Après la Grèce, l’Irlande et le Portugal, l’Espagne a confirmé samedi qu’elle allait devoir demander une aide financière de la zone euro, afin de renflouer son secteur bancaire en difficulté. L’Eurogroupe a fait savoir que Madrid pourrait recevoir jusqu’à 100 milliards d’euros, même si le montant nécessaire n’a pas encore été chiffré.

    Quatrième économie de la zone euro, l’Espagne est le pays le plus important à devoir demander l’aide de ses partenaires depuis le début de la crise de la dette.

    Mais le ministre espagnol de l’Economie Luis de Guindos a souligné que cette aide était destinée uniquement à recapitaliser les banques et ne serait pas conditionnée à de nouvelles mesures d’austérité comme cela avait été le cas pour les plans de sauvetage grecs, irlandais ou portugais.

    Le ministre n’a pas voulu préciser le montant de l’aide qui serait demandée, dans l’attente des résultats d’audits indépendants réalisés sur le secteur bancaire, qui devraient être publiés d’ici le 21 juin. Il a toutefois expliqué que Madrid demanderait de quoi permettre une recapitalisation, avec en plus une marge de sécurité “significative”. L’aide reçue sera distribuée via le Fonds de restructuration bancaire (FROB), a ajouté le ministre.

    Face aux turbulences sur les marchés, les efforts engagés par le gouvernement espagnol pour soutenir le secteur financier doivent être complétés par “les ressources nécessaires pour financer les besoins de recapitalisation”, a-t-il reconnu. “De ce fait, le gouvernement espagnol déclare son intention de demander un financement européen pour la recapitalisation des banques qui en ont besoin”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse après une téléconférence avec ses homologues au sein de l’Eurogroupe.

    Cette téléconférence des ministres des Finances des 17 pays de la zone euro était consacrée à l’éventualité d’une demande espagnole. Dans un communiqué publié samedi soir, l’Eurogroupe a fait savoir que jusqu’à 100 milliards pourraient être débloqués pour l’Espagne, soit presque le montant du premier plan d’aide accordé à la Grèce en mai 2010. L’aide proviendra des fonds de sauvegarde européens et son montant exact sera déterminée par l’audit des banques. Le communiqué mentionne lui aussi la “marge de sécurité” nécessaire.

    Vendredi, le FMI avait publié des estimations selon lesquelles les banques espagnoles ont besoin d’au moins 40 milliards d’euros pour se recapitaliser. Selon le FMI, qui a dévoilé ses estimations plus tôt que prévu, cette somme est un minimum. Il faut mettre en place un “pare-feu crédible”, dont l'”expérience montre qu’il vaut mieux le surestimer que le sous-estimer”, estime-t-il. Bankia, la quatrième banque du pays, a déjà demandé à l’Etat 23,5 milliards d’euros à elle seule.

    Il y a dix jours encore, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy assurait que le secteur bancaire n’aurait pas besoin d’un plan de renflouement.

    Le gouvernement espagnol a tenté de consolider le secteur bancaire et relancer le crédit nécessaire pour ranimer son économie en récession, alors que le chômage dépasse désormais les 24%. Mais le coût du sauvetage des banques -entre 40 et 100 milliards d’euros selon les diverses estimations- risquait de déborder les finances publiques espagnoles déjà entamées par la crise.

    Le gouvernement espagnol voulait attendre les résultats de l’audit sur ses banques avant de prendre une décision sur l’aide européenne. Des responsables et investisseurs européens ont invité Madrid à agir vite, disant redouter des troubles sur les marchés après les législatives grecques le 17 juin.

    “Ce dont nous maintenant besoin, c’est crucial, c’est de transparence et de confiance. L’incertitude supplémentaire, la spéculation sur la tournure que vont prendre les événements sont toxiques pour les marchés”, a commenté Andreas Schmitz, président de l’Association des banques allemandes. Mark Miller, analyste du consultant économique Capital Economics à Londres, jugeait lui essentiel d’évaluer d’abord les besoins exacts des banques et de ne pas se précipiter ce qui “pourrait faire empirer les choses”.

    (AFP / 09.06.2012 20h55)

    • Les émissions “Cash Investigation” d’Elise Lucet sont à ne pas manquer
      Elles peuvent etre classées “salubrité publique”
      Le sujet d’hier était particulièrement d’actualité et pouvait instruire les non initiés sur les dessous de la spéculation grace aux trading haute fréquence
      On a pu aussi apprendre que le –Crédit-impot-recherche– crée par V.Pécresse (je crois) donc un fonds public alimenté par nos impots,, est versé entre autres à des banques (BNP 180 millions par an par exemple) et sert au financement de programmes de recherches d’algorythmes
      on appréciera!!!!
      La deuxième partie de l’émission est consacrée aux lanceurs d’alerte
      Il y a deux semaines cette émission a pu faire connaitre les “Yes Men” qui évidemment étaient inconnus ici
      C’est une des rares émissions du service public qui sert réellement le public

      • a votre avis la “pertinence” de l’émission ne reflet-rait elle pas le changement de pouvoir qui vien d’avoir lieux ?

      • @ enci
        la préparation de ces émissions (je pense qu’hier c’était la 4ème) demande beaucoup de temps d’enquetes et a donc été élaboré sous Sarkozy
        Il est vrai que l’on ne nous a pas habitué à ce type d’émissions qui honorent le journalisme
        Il faut remarquer l’heure tardive qui élimine une partie des téléspectateurs mais on doit saluer le travail d’Elise Lucet mais je crains que les Lobbies ne finissent par obtenir la fin de cette émission
        Je rappelle que c’est tous les vendredis sur France 2

      • Y’a que des serviteurs du système dasn les merdias, pas un seul journaliste n’a de boulot dans les merdia prestitués..
        Si ce reportage a été diffusé c’est que ceux qui contrôlent les merdias (les zélites) l’ont bien voulu, et s’ils l’ont bien voulu c’est que ça sert leur objectif.
        Et vous le connaissez: installer le NOM.
        C’est comme les révélations sur les médicaments “tueurs”: depuis combien de temps sont-ils sur le marché et depuis combien de temps en parle-t-on ?
        La télé, c’est que de la manipulation.
        Elle n’ est pas là pour servir le public, ça se saurait nom de dieu, elle ne sert que ses maitres.
        C’est pourtant très clair.

      • @ emigrdsouche
        Il semblerait que vous n’ayez pas vu les émissions !
        Justement, la tenue d’une telle émission me fait penser qu’elle ne durera pas et je vous invite à la visionner avant de généraliser

      • Elle est là la véritable capacité des médias, à savoir fixer votre attention sur le superficiel, pour traiter notre société il faut dénoncer les véritables décideurs et pas mettre seulement les responsabilités sur les secondes mains. Les banques et le traiding haute fréquence ne sont que des outils d’ un système réfléchi par de plus haute instance. Quand les gens se suicides au boulot on fait des émissions sur la vie au travail dans le monde de l’ entreprise, très bien pas de problème après tout quand Didier Lombard disait : ” Il faut arrêter cette mode du suicide ” après la longue série de suicides chez France Télécom il faut bien que les petits capots de ce système diabolique prennent leur part. Après tout ce sont eux qui organisent sur le terrain cette politique d’ entreprise dégueulasse contre la vie de luxe qu’ ils mènent. Regardez Kerviel qui retourne SEUL devant les tribunaux, où est le reste de la bande ? Jérôme Kerviel peut se présenter devant le tribunal déguisé en fusible ça fera l’ affaire ! Pour en revenir aux multinationales Lombardesques, si vous voulez les vrais responsables il faut encore une fois se tourner du coté Bilderberg. Au début des années 70 c’est de ce groupe qu’est venu l’ idée de géré l’ économie mondiale par une poignée d’ entreprises gigantesques, à l’ époque le nombre mis en avant était de 300. Tiens !!!! mais madame Lucet et ses acolytes n’en parlent jamais de ce fait pourtant primordial pour décripter notre malaise social. Pour changer les choses il faut aller chercher les VRAIS responsables pas les fusibles. Je vous avais parlé de la mission de Jacques Delors, alors président de la comission européenne qui était à l’ origine du traité de Maastricht. Delors a certe une responsabilité en tant qu’ acteur mais Delors n’est qu’un capo, il travaillait sous la loupe du Biderberg. Tiens !!!! encore eux ! LES VRAIS RESPONSABLES MADAME LUCET !!!

      • @ clavreul
        Ne revons pas, jamais on ne verra des médias alignés nous montrer l’arrière du miroir
        Mais le fait qu’il existe une émission comme “cash investigation” a le mérite d’ouvrir les yeux à ceux qui les gardent fermés et d’éveiller les esprits sur les connivences et les lobbies et les politiques

      • @ lambda
        Nan je regarde pas la télé, ou très peu pour analyser leur combine, un petit exercice intellectuel, en somme.
        Arrivera un jour proche où je la lourderai.
        Tu penses vraiment qu’elle informe la télé ?
        Elle manipule et ment !
        T”as pas compris la manip’ alors t’es manipulé.
        Ils veulent créer du désordre et démoraliser, ça prépare au NOM !
        La télé, c’est de la merde !
        Je viens pas sur ce blog pour qu’on me dise d’aller la regarder, c’est pas télé Z, ici.

  22. A propos de ces hommes de l’ombre et de cette dictature qu’ils aimeraient bien voir en Europe, Der Spiegel nous informe du projet suivant :

    BERLIN (Reuters) – Les dirigeants des institutions européennes travaillent sur un plan d’ensemble de sauvetage de l’euro qui inclurait l’émission d’euro-obligations communes, une initiative à laquelle l’Allemagne s’est jusqu’à présent toujours refusée, rapporte Der Spiegel.

    Selon l’hebdomadaire allemand, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, celui de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker et celui de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, travaillent sur des projets en vue d’une “véritable union budgétaire” aux termes desquels les différents pays membres ne seraient plus en mesure d’émettre de nouvelles dettes indépendamment les uns des autres.

    Les gouvernements auraient seulement la capacité de décider des dépenses couvertes par leurs recettes, rapporte le “Spiegel”. Tout pays dont les besoins de financement dépasseraient ses ressources devrait le signaler à l’Eurogroupe.

    La revue cite quatre représentants de haut rang de l’UE disant que l’Eurogroupe déciderait alors quels besoins sont justifiés et dans quelle proportion, émettant ensuite des euro-obligations communes pour les financer.

    “Ce cercle fermé de ministres serait dirigé par un président à temps plein qui pourrait, par la suite, devenir un ministre des Finances européen”, selon le “Spiegel”.

    “Ce puissant groupe de ministres des Finances” serait contrôlé par une nouvelle entité européenne dans laquelle siègeraient des représentants des Parlements nationaux, poursuit le magazine.

    Les euro-obligations communes ne concerneraient que les nouveaux besoins de financement, les dettes existantes devant être supportées par chaque Etat membre.

    Erik Kirschbaum; Marc Joanny pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

  23. Moody’s: L’Allemagne dégradée via ses banques

    Mercredi, 06 Juin 2012

    Moody’s vient de dégrader les plus grandes banques allemandes. L’anniversaire du débarquement de Normandie est dignement fêté par les agences de notation. Le moteur européen vient d’être sanctionné en tentant de couler une de ses bielles. Chacun sait que ces notes sont avant tout des messages politiques. Que veut nous dire ce coup de semonce en pleine tragédie économique? 1. Allemands, bougez-vous vous n’êtes pas à l’abri. 2. Allemands ne bougez pas la cavalerie Q3 américaine arrive. 3. Les dictatures politiques ne sont pas transposables sur les plans économiques.

    L’anniversaire du débarquement de Normandie est dignement fêté par les agences de notation. Le moteur européen vient d’être sanctionné en tentant de couler une de ses bielles. Chacun sait que ces notes sont avant tout des messages politiques. Que veut nous dire ce coup de semonce en pleine tragédie économique?

    1. Allemands, bougez-vous vous n’êtes pas à l’abri.

    2. Allemands ne bougez pas la cavalerie Q3 américaine arrive.

    3. Les dictatures politiques ne sont pas transposables sur les plans économiques.

    La leçon peut sembler rude mais pour confimer le message politique les trois plus grandes banques autrichiennes ont également subi le même sort. Comprenne qui pourra mais le modèle euopéen de la rigueur vient d’être brisé.

    Les dégradations du modèle européen

    L’agence de notation Moody’s a annoncé mercredi qu’elle avait abaissé la note de la dette d’une série de banques allemandes, dont Commerzbank et plusieurs banques régionales (Landesbanken), conformément à ce qu’elle avait laissé entrevoir en février.

    La première banque allemande Deutsche Bank, pour laquelle Moody’s avait également émis un avertissement en février, ne figure pas dans la liste, car elle fait l’objet d’un examen à part.

    Les décisions annoncées mercredi reflètent le risque croissant de nouveaux chocs émanant de la crise de la dette en zone euro, commente Moody’s dans un communiqué.

    Mais pour la plupart des huit banques concernées et leurs filiales étrangères, l’abaissement de la note est limité à un cran, moins prononcé que pour d’autres banques européennes sanctionnées par l’agence ces derniers mois. Ceci s’explique, selon Moody’s, par un environnement relativement clément sur le marché domestique allemand, et les mesures déjà prises par les banques du pays pour renforcer leur situation financière.

    Commerzbank, deuxième banque allemande détenue en partie par l’Etat, a vu la note de sa dette à long terme abaissée d’un cran, et sa perspective abaissée à négative. DekaBank, la banque coopérative DZ Bank, les Landesbanken LBBW, Helaba et NordLB la filiale allemande d’Unicredit ont toutes vu leur note abaissée également d’un cran.

    La banque coopérative WGZ Bank, spécialisée dans le financement du secteur agricole, a gardé sa note, mais désormais assortie d’une perspective négative.

    Moody’s avait publié mi-février une liste de 114 instituts européens menacés d’abaissement de leur note. Au cours des semaines passées, et alors que la crise de la dette en zone euro est repartie de plus belle, l’agence a mis sa menace à exécution, abaissant notamment la note des trois plus grandes banques autrichiennes.

    COMMERZBANK

    DEUTSCHE BANK

    UNICREDIT GROUP

  24. Je ne sais pas vous mais j ai la trouille grave cela fait un an et demi que je suis lieisi

    A chaque fois on croit que c’est la bonne et… baguette magique des banksters et autres oligarques qui repousse l échéance

    Mais la poudre de Perlimpinpin est épuisée à mon avis

    les signaux d alarme du Gondor(pour les fans de Tolkien) sont allumés en rouge écarlate comme ils n ont jamais été

    Nous allons vivre à compter de lundi à mon avis( cela n engage que moi) les 15 jours les plus décisifs depuis la guerre de 45

    C ‘est flippant

    cette semaine qui vient va probablement voir régner à mon avis une cacophonie incroyable sur le plan politique et médiatique entre les uns et les autres qui vont gueuler et réclamer la meme chose: on veut du gateau nous aussi sinon…. le fesf n a que 200 milliards la moitié pour l espagne en urgence (sinon c est boum immédiat)et le reste des miettes pour les autres??? on n ira pas bien loin dans le mois avec si peu face aux reels besoins urgents des piigs
    Après le 17 c est le grand saut avec le grand S.

    L allemagne voit déjà très bien que tout le monde tape dans sa caisse

    Si Merkel est réellement du coté de la Buba elle va mettre une fin de non recevoir aux autres bailouts et sortir illico de l eu.

    Si la situation devient ingérable et que c est le merdier total qui devient incamouflable ( qui apparait en gros au jt de tf1) ,

    on pourrait nous faire un discours solennel(barrosso rompuy et sa clique) ou meme flanby:

    Mme et messieurs concitoyens de l UE, la situation et l urgence est telle qu à compter de ce jour il n y a pas d autres alternatives que mettre en place (sans votre avis) ipso facto un fédéralisme bancaire fiscal politique commandé et controlé par nos soins à Bruxelles (en attendant de prochaines elections europeenes qUI AURONT LIEU bien entendu à la saint glinglin et que vous n aurez jamais voulu)

    bref un coup d etat que beaucoup des lecteurs de liesi pressentent depuis un bon moment et qui sera présenté aux moutonsaveugles comme seule bouée de sauvetage

    Ou alors toutes les banques centrales comme en novembre 2011 où tout a failli crasher lache la bombe atomique de billets. La vrai , pas les swift de dollars de la fed dans les caisses de la bce ; pas non plus de ltro de draghi qui n avait que fait circuler le stock de monnaie stocké à la BCE non… la vrai de vrai ( il a déjà commencé selon des post récent de JP chevallier)

    au choix je préfèrerais prendre la sortie de l allemagne qui ferait exploser ce merdier qui n a que trop duré

    • Bof tout ça est quand même beaucoup moins embêtant que ces foutu limace qui m’on boulotter la moitié de mes semis de courgette… Faut savoir relativiser les choses…

    • Nonolexpat,
      Achetez quelques paquets de nouilles, placez vos éventuelles économies dans les métaux précieux, et planquez-vous au gouffre de Helm pour l’été : il n’arrivera que ce que Dieu permettra, de toute façon. Respirez à fond, ça va aller : ils ne sont pas encore à venir nous égorger, donc profitez de vos vacances !

  25. En faisant des rapprochements….

    1) Par le livre « Un quinquennat à 500 milliards » nous apprenons

    – qu’un emprunt de 130 milliards a été fait (sans compter les intérêts) en octobre 2010

    (le mois où a été décidé la guerre contre la Lybie) officiellement au nom de la CADES

    – que cet somme n’a pas été financée

    – que le remboursement doit se faire par la diminution des aides à la famille de 27 milliards dans

    les années à venir

    (la chose est actée en novembre 2011 avec l’annonce par François Fillon le 8 novembre,

    de la désindexation des prestations familiales)

    2) sur le web

    – que cette somme n’apparaît pas dans les comptes de la CADES

    – que les 2400 tonnes d’or de la France ont été mises en gage auprès du FMI

    Questions :

    Sommes-nous endettés auprès du FMI comme un pays du tiers monde ?

    Est-cela qui a mis en balance notre triple A ?

  26. Ces informations datent de juin 2010:

    La signature de la CADES est notée triple A:
    Par assimilation à celle de l’Etat Français, la signature de la CADES bénéficie des meilleures notations à court, moyen et long terme, ce qui traduit un niveau de risque minimal pour les investisseurs.
    Un ratio Cooke de 0% lui est appliqué :
    Par assimilation aux créances sur les états et sur les banques centrales de l’OCDE, les emprunts contractés par la CADES bénéficient d’une pondération de 0% au titre du ratio Cooke, comme cela a été confirmé par la Commission Bancaire et les autorités de contrôle des principaux pays de l’OCDE.

    ‹ L’Etat est responsable en dernier recours des engagements de la CADES haut définition de la solvabilité

    Le ratio Cooke est un ratio de solvabilité bancaire qui est recommandé par le Comité de Bâle dans le cadre de ses premières recommandations.
    Il fixe la limite de l’encours pondéré des prêts accordés par un établissement financier en fonction des capitaux propres de la banque. Les banques sont tenues de garder un volant de liquidité, de ne pas prêter à long terme, l’équivalent de 8 % de leurs fonds propres afin de faire face aux impondérables : retournement de la conjoncture et augmentation des impayés de la part de ménages moins solvables, retraits soudains aux guichets de la banque

    Et celles ci datent du 31 mai 2010 (donc à la même époque)

    “Maintenir la note AAA est un objectif ‘tendu’, selon Baroin”, nous apprend Le Figaro. En clair et sans langue de bois : nous risquons de perdre notre fameuse notation AAA qui nous estampille emprunteur sûr.
    > Qu’est-ce que cela signifierait très concrètement ? Que les marchés seront plus réticents à nous prêter de l’argent et surtout exigeront un taux plus important. La France aura donc plus de mal à se financer et le poids de son endettement sera de plus en plus lourd. Un pas de plus vers le défaut de paiement. Dans le dernier numéro de MoneyWeek, Arnaud Lefebvre a calculé qu’à partir d’un taux de 5,5% pour un emprunt sur 7 ans, le remboursement de la dette devient le premier poste de dépenses. Aujourd’hui, le taux à 7 ans est de 2,3%, ce qui nous laisse une marge de manoeuvre très étroite.
    La France sent passer le vent du boulet : serons-nous les prochains à voir notre note plonger ?

    Christine monte la garde…
    Vendredi dernier, c’est l’Espagne qui – après avoir publié des prévisions de croissance en baisse – a vu sa note AAA dégradée par Fitch.
    “Nous nous y attendions”. C’est ainsi que Christine Lagarde a commenté, dans Le Parisien, la dégradation de la note souveraine de l’Espagne par l’agence Fitch. Fichtre ! Si Christine le savait, c’est donc qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter, non ? Etre prévenu à l’avance vous aide-t-il à mieux supporter la douleur ? L’expérience semble prouver que non.
    Les marchés l’ont prouvé vendredi dernier en repassant immédiatement dans le rouge. Le Dow Jones a perdu 1,19% et le Nasdaq 0,91%. Quant à l’euro, il a évidemment replongé du nez, en direction des 1,22 contre le dollar.

    France : pays encerclé ?

    La question maintenant est : qu’est-ce que sait d’autre Christine Lagarde ? Que nous sommes les prochains à être dégradés ? C’est ce que tendrait à prouver la déclaration de Baroin. Et effectivement, nous avons de quoi nous inquiéter.
    Notre situation financière est à peine plus reluisante que celles de nos voisins qui ont déjà vu s’abattre la hache des agences sur leur note souveraine.
    Le déficit budgétaire atteint les 138 milliards d’euros en 2009. Et a flambé de 81,7 milliards par rapport à 2008.
    C’est un sujet que nous avons longuement évoqué par le passé dans ces lignes, le déficit de l’Etat français pâtit en outre d’un effondrement des rentrées fiscales. C’est ce qu’a confirmé la semaine dernière le président de la Cour des comptes Didier Migaud. En 2009, les recettes fiscales ont chuté de 19,1% par rapport à 2008. A noter, comme nous l’avions annoncé, la vertigineuse dégringolade des rentrées fiscales liées à l’impôt sur les sociétés (-57,5%) ! En gros, une situation plus qu’inquiétante et que nous n’avions plus connu depuis 1979.
    > Le plan de rigueur annoncé par le gouvernement pour faire passer le déficit public – qui est actuellement de 8% – à 3% en 2013 a plus inquiété que rassuré marchés et commentateurs. Soit une économie de 100 milliards d’euros. Un objectif si ambitieux qu’il risque de plomber la croissance française… Et puis n’oublions pas que notre taux de chômage de 9% va à la fois augmenter les dépenses sociales et réduire les rentrées fiscales.

    Quelle confiance accorderiez-vous à la France ?

    La France aurait donc des raisons de voir sa note dégradée. Mais il faut aussi prendre en compte un aspect plus insaisissable : l’aspect psychologique. Nous vous avons déjà parlé dans la Quotidienne, le système de notation des agences repose en grande partie sur la confiance. On peut en penser ce que l’on veut, mais c’est comme cela. Les agences essaient de quantifier la confiance que les investisseurs accordent à un pays.
    S’attaquer à une économie comme la France créerait plus qu’une panique telle que nous l’avons connue avec les récents ennuis grecs mais une véritable bérézina sur les marchés.
    Pour l’instant, les agences se sont attaqués à des “petites” économies. Pas à la deuxième économie européenne.
    D’un autre côté, il faut envisager la notation des pays comme un jeu de dominos. Avec tout au bout de la chaîne, le Japon et les Etats-Unis. Et juste un peu avant celle de la Grande-Bretagne.

    Pour résumer, les agences de notations préféreront toujours s’attaquer en premier à la notation de la France plutôt qu’à celle de l’Angleterre, qui serait la porte ouverte à la dégradation des Etats-Unis… et la fin du monde économique tel que nous le connaissons, ou presque !

    Mon commentaire:

    La France n’est pas en faillite, elle est pillée

    La CADES n’a rien à voir avec les aides sociales, elle ne sert qu’à rembourser leurs colossaux détournements d’argent.

    En 1996, elle a été crée pour rembourser l ’emprunt Baladur, volatilisé , d’un montant de 110 milliards de francs (137 milliards avec les frais et les intérêts)

    Par ailleurs, en 2006, ils se sont octroyé, par décret, le droit de prêter de l’argent liquide (donc caché) à un autre pays d’Europe (lequel?)

    Et surtout: A QUELLES FINS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici