Le grand désordre ‘sous contrôle’ est en marche…

134

Après lecture et analyse de la presse économique de ces dernières 24h00, quelques infos importantes :

* Georges SOROS donne 3 jours au Vieux Continent pour trouver une solution ; il y a 3 semaines c’était 3 mois…
http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/soros-donne-aux-europeens-trois-jours-pour-reagir-232611

* Et la Grèce s’enfonce et s’enfonce toujours plus avec un ministre des Finances qui jette l’éponge ; info peu reprise…
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/25/20002-20120625ARTFIG00740-le-nouveau-ministre-des-finances-grec-jette-l-eponge.php

Le clan US attaque violemment les monnaies des BRICS qui ont perdu pas loin de 10% à 12% face au dollar US surtout sur juin (suivez mon regard)…
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/25/20002-20120625ARTFIG00677-les-brics-voient-leurs-monnaies-s-effondrer.php

* Si Moody’s a dégradé hier soir 28 banques espagnoles, S&P s’occupe du secteur des assurances en France avec Groupama :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/26/20002-20120626ARTFIG00340-moody-s-degrade-encore-les-banques-espagnoles.php
http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/standard-poor-s-jette-une-ombre-sur-groupama-232757

* Le piège s’ouvre pour les épargnants français avec le doublement du plafond du Livret A : quand ils auront confié un maximum d’argent, l’Etat pourra le nationaliser quand il le faudra…

http://www.lefigaro.fr/placement/2012/06/25/05006-20120625ARTFIG00684-une-mesure-tres-attendue-par-les-epargnants.php

* Avec le début de la rigueur qui s’annonce en France : risque de la hausse de la TVA pour les services à la personne souhaitée par Bruxelles. Certes cela concerne très peu de gens ; le plus important n’est pas dans le montant que cela rapportera mais dans le principe : Bruxelles commence à imposer ses vues au nouveau Gouvernement. Attendons de voir ce que fera ce dernier. On peut cependant s’attendre, malheureusement, qu’il suive les recommandations bruxelloises.
http://www.lefigaro.fr/impots/2012/06/25/05003-20120625ARTFIG00709-services-a-la-personne-le-risque-d-une-hausse-de-la-tva.php

L’affaire est quasiment entendue au regard de la future mesure qui devrait être adoptée à l’automne (voire avant). Cela obligera le Gouvernement français à présenter en amont à Bruxelles ses choix budgétaires…
http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/06/25/01039-20120625ARTFIG00756-bruxelles-va-pouvoir-surveiller-de-tres-pres-le-budget-francais.php

Sympathique tout cela non ?

49 Commentaires

  1. Mardi 26 juin 2012 :

    L’Espagne et l’Italie ont réussi à emprunter mardi respectivement 3 et 3,9 milliards d’euros, mais à des taux d’intérêt en très forte hausse.

    L’Espagne a emprunté 3,077 milliards d’euros à 3 et 6 mois, légèrement au-dessus de la fourchette visée, au moment où le pays est soumis à de vives tensions sur les marchés après la demande d’aide à ses banques.
    Le taux a presque triplé sur l’échéance à trois mois, passant à 2,362%, contre 0,846% lors de la dernière émission similaire le 22 mai.
    Le taux a presque doublé sur l’échéance à 6 mois, à 3,237%, contre 1,737% le 22 mai.

    L’Italie a de son côté emprunté 3,9 milliards d’euros, un montant légèrement inférieur à son objectif maximum de 4 milliards, a annoncé la Banque d’Italie.
    Dans le cadre de sa principale émission, le Trésor italien a emprunté 2,99 milliards d’euros de certificats du Trésor zéro coupon à échéance 2014 à un taux de 4,712%, contre 4,037% lors de la précédente émission le 28 mai.
    L’Italie a émis en outre 626 millions d’euros de bons du Trésor indexés sur l’inflation à échéance 2016 à un taux de 5,20%, contre 4,39% le 28 mai.
    Enfin, l’Italie a émis 290 millions de bons indexés sur l’inflation à échéance 2026 à un taux de 5,29%, qui n’est pas comparé par la Banque d’Italie à celui d’une opération précédente.

    (Dépêche AFP)

  2. Bonjour,
    Je viens de communiquer l’adresse du site via facebook à un ami.
    Est apparut alors le logo de liesi plus grand que sur le site.
    On peut y voir comme en « filagramme « un petit diable et d’autre symboles ronds indéchiffrables.
    Une petite explication ? Merci

  3. un des rond représente la faucille et le marteau russe je crois, et le “petit diable” n’en est pas un (je crois), je sais pas ce que cela représente mais oui une petite explication svp !!!

  4. Selon les données Worldscope, 184 milliards d’ euros ont été retirés des principales banques Françaises cotées, dont 33 milliards du Crédit Agricole et 82 milliards de BNP paribas. Les deux banques Belge, Dexia et KBC, ont vu le montant de leurs dépôts chuter de 120 milliards d’ euros. Les craintes de l’ éclatement de la zone Euro ont également provoqué des retraits de 30 milliards d’ euros dans les banques Italiennes. Les banques Hélleniques ont perdu 72 milliards d’ euros de dépôts depuis le début 2010. Les grandes banques grecques ont enregistré pour 37 milliards d’ euros de sortie de dépôts sur l’ année 2011.
    Quand on regarde les données économiques cela ne devrait pas être meilleur en 2012.

  5. Nouveau ministre des Finances en Grèce

    L’économiste et ex-banquier Yannis Stournaras, 55 ans, ministre intérimaire sortant du Développement, a été nommé au ministère clé des Finances, ont annoncé les services du premier ministre Antonis Samaras.

    “A la suite d’une décision de M. Samaras, Yannis Stournaras, professeur d’économie à l’Université d’Athènes et directeur du centre de recherches du patronat grec (Iove), est nommé ministre des Finances”, selon ce communiqué.

    Yannis Stournaras, proche du camp conservateur, fut président de la Banque commerciale grecque (Emporiki bank) entre 2000 et 2004 avant son rachat par le groupe français Crédit agricole.

    Stournaras, un banquier et économiste de 55 ans, remplace Vassilis Rapanos, qui a démissionné hier en raison de problèmes de santé.

    AFP

    Un autre banquier qui remplace un banquier… Tout est dit …

    En espérant que ce celui-ci ne soit pas pris ” de maux de ventres subits ” 🙂

  6. La revue de presse de monsieur Jovanovic est intéressante cette semaine, bientôt la révolte dans nos rues du type Argentine ?

    • @Clavreul
      Je suis d’accord avec certains intervenants ici: Jovanovic a tendance à faire une généralité de l’exception. Mais là j’avoue que ça commence à faire beaucoup. Si l’on ajoute les “pannes informatiques” anglaise… il y a de quoi se poser des questions.

      • Dommage la fin est coupée, on a l’impression qu’il découvre. Quoi de mal à venir réciter une prière (probablement pour un défunt) dans une synagogue?
        Quoi qu’il en soit ses convictions religieuses m’importent peu tout comme le personnage m’importe peu. Seules les idées comptent.

      • et alors… J’y suis bien allée, moi catholique, à la synagogue, et avec grand plaisir et sans motif particulier sauf celui de pans foi communs… une belle religion, des croyants fervents et touchants… Rien à voir avec la politique d’Israël menée par ces mécréants qui n’ont de juif que le nom. Faut faire attention de pas mélanger politique et religion. Israël fait beaucoup de tort à ses juifs (et à nous)

      • Voilà une belle réflection que je rejoins Jozecat, par ailleur la politique sioniste n’ a rien à voir avec le peuple juif. Les Sionistes alimentent la haine, le peuple juif veut vivre en paix.

  7. Selon Jérôme Cahuzac, le gouvernement va geler 1 milliard d’ euros de dépenses avant la fin de l’ année. Pierre Moscovici a annoncé que la France devait trouver 7 à 10 milliards d’ euros pour tenir le déficit budgétaire à 4,5% du PIB en 2012.

    • @ quidam

      Le problème c’est qu’ il se dit catholique et pour réciter le kaddish ( prière des morts ) il faut être juif…
      C’est ” troublant ” non ?

      • @Zapatta
        N’est-il pas possible de réciter si l’on est pas juif en hommage à un juif? c’est une question, je ne connais pas la réponse

  8. Je devine comment l’oligarchie va opérer :
    Si les Etats ne veulent pas appliquer la politique d’étranglement économique (austérité), la menace de l’arrêt de l’économie (chaos économique) à cause des banques défaillantes est mise en place.
    En jouant sur ces 2 leviers (la fausse carotte et le bâton), l’oligarchie espère faire avancer les ânes à l’abattoir.

    • Le problème c’est que la France paye déja 50 milliards d’euros d’ intérêts aux banksters, à cela il faut que la gouvernement trouve entre 8 et 11 milliards d’euros supplémentaires dans les six prochains mois. 13,5% de Français se trouvent déja sous le seuil de pauvreté, le secteur public est ravagé ( écoles, hôpitaux… ), le secteur privé va mal à l’ image des licenciements et des fermetures d’ entreprises qui s’ intensifient, ( pour l’ économie JFK, le mal est déja fait ). Les carottes sont cuites !

  9. Les marchés adressent un message de défiance aux élites européennes

    26 juin 2012 | Philippe Béchade

    ▪ La chute de 2,6% des places européennes ce lundi… nous ne l’avons pas vue venir !

    Ce qui ne nous empêchait pas de nous demander depuis mardi dernier pourquoi le CAC 40 se maintenait à l’équilibre, alors qu’il avait toutes les raisons de revenir tester la zone des 3 000 points.

    Maintenant que c’est chose faite, il est temps de s’interroger sur les causes de ce sell-off.

    Les explications idiotes ne manquent pas et cela nous fait du bien de rire un peu de la naïveté de nos faiseurs d’opinion. L’un des motifs avancés concernant le CAC 40 serait que la cassure des 3 050 points aurait déclenché une vague de ventes automatisées dont la brutalité apparente résulte surtout du manque de contrepartie à l’achat ; et l’attraction exercée par le gap des 3 035 points aurait fait le reste !

    ▪ Les lundis se suivent et se ressemblent
    Cela ne répond pas à la question de fond : pourquoi les indices ont-ils chuté aussi rapidement de 1% alors qu’une quasi-stabilité était anticipée peu avant la reprise des cotations ?

    Cela ressemble presque à un gag mais les indices boursiers ont systématiquement rechuté de 2,5% à 3% par rapport à leurs niveaux de pré-ouverture les lundi 11 et 18. Ce lundi 25 illustrerait donc la fameuse règle du “jamais deux sans trois”.

    Cela aussi peut sembler également une explication idiote… mais elle ne l’est peut-être pas tant que cela !

    Si nous nous faisons abstraction de l’actualité du jour — c’est quasiment un préalable puisqu’elle ne contenait rien de pire que vendredi — nous observons que la chute du CAC 40 présentait hier exactement les même caractéristiques (vague pour vague) que celle des deux lundis précédents.

    Au-delà de l’intensité, ce sont exactement les mêmes trading programs à l’oeuvre depuis la mi-mars qui ont été réactivés. Les robots matraquent la même liste de valeurs, avec le même acharnement cybernétique. Ils épargnent celles qui sont outrageusement surachetées et qui continuent de battre des records historiques (Essilor, CFAO, Virbac et quelques autres).

    Plus les cours sont idiots plus le marché amplifie les mêmes excès dans les deux sens. Certains traders ont une explication qui tient apparemment la route mais qui fait froid dans le dos.

    ▪ Il n’y a plus que des robots sur les marchés
    Il n’y a plus que des robots qui tournent le papier entre eux et qui multiplient les transactions fictives, ce qui marginalise puis finit par démobiliser (faute de contrepartie réelle) les rares opérateurs susceptibles d’adopter une attitude contrarienne.

    Personne n’a plus d’argent pour acheter des titres bradés, personne ne possède plus les titres hors de prix (sauf à les vendre à découvert).

    Dans un marché totalement déserté et archi-dominé par les fonds spéculatifs long short (stratégie qui consiste à déshabiller Paul pour habiller Jacques) qui disposent d’une puissance de feu informatique incomparable, les indices boursiers deviennent aisément manipulables.
    Cela permet soit de gagner de l’argent à partir de rien (simplement en prenant le consensus, quel qu’il soit, à contrepied, comme ces 15 derniers jours), soit d’envoyer un message aux autorités monétaires, de stress ou de satisfaction.
    Ce lundi, ce fut clairement un message de défiance adressé aux élites européennes, et au couple franco-allemand en particulier.

    ▪ Tensions entre Paris et Berlin
    Les marchés redoutent de voir le sommet européen du 28 et 29 juin se solder par une maigre moisson de compromis sans impact concret en matière de consolidation du système bancaire. Pendant ce temps, l’harmonie au sein du couple franco-allemand semble au plus bas.

    Les désaccords entre Paris et Berlin sur les causes et les moyens de résoudre la crise ont ressurgi au grand jour au sommet du G20 de Los Cabos. Ce sont ces dissensions, quasi-philosophiques, qui expliquent la rechute de l’euro sous les 1,25 $.
    Ce qu’espèrent secrètement les marchés, c’est que, conscients de la difficulté de restaurer la confiance par un accord à 16 ou 17 — les Grecs seront pratiquement absents des débats pour cause d’ennuis de santé au plus haut niveau de l’exécutif –, les Européens donneront carte blanche à la BCE. Cette dernière actionnera les extincteurs en attendant que Berlin et Paris s’entendent sur la couleur des uniformes des pompiers et la longueur de la grande échelle.

    Si la BCE calme l’incendie qui fait rage (tout comme l’a fait la Fed en septembre/octobre 2008), les renforts n’auront plus qu’à venir étouffer les dernières braises et s’atteler tranquillement à la construction d’un pare-feu.

    Il est peut-être un peu excessif d’évoquer une situation incontrôlable en Espagne et prématuré d’anticiper sa mise sous tutelle. Mais si rien ne change du côté du MES (qui n’a pas le levier ni le statut ad hoc pour secourir les banques ibériques) l’Europe court tout droit vers sa dislocation.

    Cette journée de lundi n’a rien enclenché d’irréversible sur le front des Bourses occidentales mais une rechute de 1,6% du S&P et de 2% du Nasdaq doit être prise au sérieux.

    Tout comme la glissade du CAC 40 sous les 3 030 points, laquelle débouche sur le retracement des 3 007 points, c’est-à-dire son plancher de clôture du 18 mai dernier. En cas de rupture des 2 990 points, la situation se dégraderait dangereusement, avec les planchers de novembre 2011 en ligne de mire.

  10. faudraït rappeler les consequence s d une nationalisation pour le petit epargnant et son livret a ,la garantie de l etat : c pas mieux que celle du credit agricole ??

  11. ils n auront pas besoin de tirer, la pilulle va passer…. comme toujours…
    ils en ont encore sous le pied pour nous enfoncer. Et puis finalement, ils ont raison d essayer, les milliards coullent à flot depuis quelques années. Mettez vous à la place d’un banquier… gentil et raisonnable comme ils sont…
    D’autant plus que les politiques continuent a jouer le jeu….

    • Tant qu’il y aura à manger dans le frigo et de l’essence à mettre dans la voiture,le jeu se poursuivra…!

      A part ça,Angela a dit et répété “nein” aux Eurobonds et ce tant qu’elle vivra…..Attention angie,à accident est si vite arrivé…. 🙂

      A 48 heures du Conseil européen de Bruxelles, la chancelière allemande Angela Merkel a vivement réaffirmé mardi son opposition aux euro-obligations (eurobonds) destinés à mutualiser les dettes souveraines européennes. Il n’y en aura pas “aussi longtemps que je vivrai”, a-t-elle lancé, selon un député allemand qui rapportait ses propos.

      Mme Merkel s’exprimait devant les députés du Parti libéral-démocrate (FDP), partenaires de la coalition au pouvoir en Allemagne avec l’Union Chrétienne démocrate (CDU) de la chancelière. Un autre responsable du FDP a confirmé la teneur de ces propos, salués par “des applaudissements”.
      Afp

  12. Augmentation du SMIC de 21 euros net par mois à partir du premier juillet, cette augmentation est indexée sur une inflation de 1,6% annuelle ! Excellent !!! Page n° 116 : ” Pawns in the Game ” de l’ auteur William Guy CARR ( 1895 – 1959 ). Il faut rappeler que cette ouvrage a été édité en 1954. 21) ” La guerre économique. On discuta des plans qu’ il fallait mettre en place pour dérober au Goyim leurs propriétés terriennes et leurs industries. On recommanda la combinaison d’ împots élevés et d’ une concurrence déloyale afin d’ amener la ruine économique des Goyim, celle de leurs intérêts financiers nationaux et de leurs investissements.” Page 117 ( Pour en revenir à l’ augmentation du SMIC, attachez vos ceintures ) : ” L’ agitation entretenue parmi les travailleurs en vue de la diminution des heures de travail et d’ une paie plus élevée, ( travailler plus pour gagner plus ! ) ( … ) Le conférencier ( Mayer Rothschild ) avertit ses conspirateurs associés qu ‘ils devraient s’ occuper de ces matières et contrôler la situation pour que ” LES AUGMENTATIONS DE SALAIRE OBTENUES PAR LES TRAVAILLEURS NE LEUR SOIENT EN RIEN PROFITABLES.” Je comprend maintenant pourquoi il a fallu attendre 40 ans pour voir l’ ouvrage du Commodore William Guy Carr traduit dans notre langue.

  13. Je vais vous dire qui est mon adversaire, il n’ a pas de NOM, il n’ a pas de VISAGE, cet adversaire c’ est le monde de la finance.” François Hollande, le Bourget 22/01/2012. Secrétaire adjoint à l’ Elysée : STEPHANE MACRON ( banque Rothschild ). Il faut se souvenir des slogans de Arnaud de Montebourg lors des présidentielles. Directeur de cabinet du ministre Montebourg, ” le redressement productif ??? ” : STEPHANE MACRON ( banque Rotschild ). Ca non plus ça n’ est pas dans le Figaro Astimer !

  14. @ Clavreul

    Bonsoir

    Tu sais que j’apprécie tes commentaires mais mets des liens s’il te plait… 😉

    Bien à toi…

  15. Bonjour,

    Comme le demande Ziap, quelles seraient les conséquences d’une nationalisation de son argent pour un épargnant lambda? (ref à votre article, paragraphe sur le livret A)

    Aussi, que se passerait-il pour les personnes remboursant un prêt dans une banque qui ferait faillite peu de temps plus tard?

    Merci!

  16. Pour ceux qui veulent se faire une idée contre la propagande officielle:
    Vous y verrez que par exemple que la communauté juive vie tres bien en Iran, que Téhéran compte plus d’une vingtaine de synagogue, et que l’art de porter le voile la bas y est plutot sympa, tout le contraire de l’opinion que j’en avait à travers le mainstream…

    http://www.dailymotion.com%2Fvideo%2Fxrqhzi_ne-dites-pas-a-bhl-que-j-aime-l-iran-1-4_news&ei=0MjqT6qNJ4nJ8gPd5YHIBQ&usg=AFQjCNGbt2lmSa9CeNDk47fg1kM05dvFnA

  17. Je re-poste ce commentaire:

    Michèle DRAYE 26 juin 2012 at 17 h 53 min

    Le savez-vous ?

    Banque Populaire et Qatar Islamic Bank s’unissent pour la Finance Islamique en France
    (mars 2010)

    La Banque Populaire, filiale du deuxième groupe bancaire français – Banque Populaire Caisse d’Epargne (BPCE) – et Qatar Islamic Bank (QIB) on conclu un accord en vue de créer une structure conjointe qui développera et commercialisera des produits bancaires Charia compatibles en France.

    Est-ce de ça qu’ils ont parlé le 22 avec Hollande:

    Comment l’émirat s’est rapproché du PS 23/6/12

    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/06/23/comment-lemirat-sest-rapproche-du-ps/#comments

    un commentaire récent nous informait qu’il était question de s’attaquer à l’épargne le 22 juin 2012
    (frère Hervé)

    Curieux la similitude de date.

  18. ” Le piège s’ouvre pour les épargnants français avec le doublement du plafond du Livret A : quand ils auront confié un maximum d’argent, l’Etat pourra le nationaliser quand il le faudra…”
    Faut qu’on m’explique, parce que la : no comprendo ! En quoi c’est un piege ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici