74 Commentaires

    • C’est difficile à dire… C’est probable que cela retombe comme après le plan Sarkozy, dès lundi et qu’à la fin de la semaine prochaine, le soufflet soit totalement oublié. Mais… cela peut également continuer à monter. .Les cours de bourse ne sont plus que du court terme et tout peut arriver.

    • Le privée qui prête aux états pour se financer ne sont pas stupide, ils savent que la plupart des pays EU ne peuvent plus s’auto- financier par l’argent du public juste pour payer les intérêts de leurs dettes pourries. Les trader et compagnies vont encore spéculer à mort. je pense comme d’habitude que cela va chuté.

  1. Ce sommet c est de l enfumage pour esperer faire redescendre les taux italiens et espagnols et piéger les derniers gogos attirés par l explosion des valeurs bancaires de la bourse de vendredi(je serais quand même curieux voir la vrai quantité d actions qui a été achetée et les volumes échangés)

    ; mais le problème des banques espagnoles n est toujours pas réglé ; il faut tout de suite à minima 70milliards(cache misère) (en fait besoin de 500 milliards), le MES n est pas activable avant un moment(3semaines pour l Allemagne le plus gros contributeur(j espère que la cour va le déclarer non constitutionnel)) la quantité d argent prévue au pot n est pas augmentée et n est pas suffisante à lheure actuelle et vendredi soir il n a été nullement d étendre sa puissance de feu en terme d oseille

    Alors je pense que le soufflet va retomber, attendre 3 semaines pour le s marchés c est une éternité surtout quand les stats eco qui vont tomber seront semble-t-il calamiteuses( dixit Bechade sur Chronique Agora)

    • @ nonolexpat
      j’ai même entendu sur BFM business que le retournement des marchés n’était qu’un “pétard mouillé” – alors si même eux le disent!!!!

    • @nonolexpat

      Très d’accord avec vous de plus par leur plan à la con de la croissance à 120 milliards sans déjà financer toute ses banques au bord du suicide et les dettes des états.

  2. En attendant :

    La redevance pourrait s’étendre aux PC

    Aurélie Filippetti a annoncé aujourd’hui que le gouvernement examinerait en 2013 une possible extension de la redevance audiovisuelle aux écrans d’ordinateur afin de sécuriser les moyens alloués à l’audiovisuel public. Cette taxe ne s’appliquerait qu’aux foyers n’ayant pas de télévision et ne viendrait pas s’ajouter à la redevance déjà existante, a précisé sur RTL la nouvelle ministre de la Culture.

    “Est-ce qu’il faut étendre la redevance à des écrans (d’ordinateur) quand on n’a pas de télévision ? C’est une question qui se pose, mais ça serait une redevance évidemment par habitation, on ne paiera pas une redevance (en plus) si on a un ordinateur et une télé”, a-t-elle ajouté. Elle a indiqué que cette question serait posée dans le cadre d’un débat pour 2013.

    La redevance audiovisuelle, désormais appelée “Contribution à l’audiovisuel public”, finance les organismes publics de télévision et de radio parmi lesquels France Télévisions ou encore Radio France. Chaque foyer fiscal propriétaire d’une ou plusieurs télévision en paye une, quel que soit le nombre d’appareils. Elle est aujourd’hui de 125 euros en France métropolitaine, et de 80 euros dans les départements d’outre-mer.

    REUTERS

  3. En ce moment sur Arte : le siècle des lumières

    Résumé :

    Le siècle des lumières remet en cause la monarchie absolue, questionne les dogmes de l’Eglise, formule les principes démocratiques et jette les bases de l’ Etat moderne .

  4. Finalement d après les commentaires et posts sur les premières analyses tirées du sommet que j ai pu lire un peu partout

    je crois que le soufflet va être en fait un retour de flamme conséquent et le marché est déjà en train de réaliser qu il s est fait couillonné

    Attention au selloff

    auxinfosdunain

    http://auxinfosdunain.blogspot.fr/2012/06/sur-le-conseil-europeen-et-le-rebond.html

    (…)
    Ça ne va pas prendre longtemps avant que les marchés ne se rendent compte qu’il ne va pas y avoir de versements sérieux d’argent aux banques espagnoles avant l’année prochaine, et encore, sous les conditions les plus strictes.

    Il n’y a pas 24 heures que j’ai écrit ma première réponse au Conseil Européen, pour me retrouver immédiatement fermement contredit par le torrent des médias. Mais maintenant, nous avons un commentateur dans le Spiegel qui revient sur ses réflexions.

    Il s’agit de Christian Rickens, chef du département économie au Spiegel Online, qui a passé en revue les idées reçues, et décidé que la “défaite” de Merkel n’en est pas du tout une. C’est bien, décide-t-il, une “victoire tactique”.

    Permettre les prêts directement aux banques Espagnoles, affirme-t-il, est une concession raisonnable, puisque ça n’a vraiment aucun sens de prêter de l’argent bon marché à l’Espagne pour sauver ses banques, alors que ça ne ferait qu’augmenter la dette souveraine du pays, et ferait monter les taux d’intérêts que devrait payer Madrid pour émettre de la nouvelle dette.

    Mais il relève également ce qui n’était évident que pour ceux qui avaient réellement lu la déclaration, “que l’aide commencera seulement à couler en direction des banques quand un mécanisme de supervision bancaire européen effectif, sous les auspices de la BCE, aura été mis en place”. Et, écrit Rickens, “ça va prendre du temps”.

    Avec une évidente compréhension de la politique, Rickens observe ensuite que Monti et Rajoy sont les alliés de Merkel pour sécuriser les réformes, à tel point qu’ils font face à une forte résistance à la maison. En Italie, cependant, les élections sont prévues pour le printemps prochain. De ce fait, il était vital que Merkel laisse Monti porter un coup ou deux.

    De ce fait, la “victoire” de Monti était du théâtre pour les masses, et comme les sots ignorants et crédules qu’ils sont, les journaleux sont tombés dans le panneau, ayant avalé l’hameçon, la ligne et le bouchon. Le parallèle avec le football était l’appât, et ils ont mordu sans que le moindre neurone ne s’allume en eux.

    Graduellement, certains commentateurs commencent à réaliser qu’ils se sont fait avoir. Ça ne va pas prendre longtemps avant que les marchés ne se rendent compte qu’il ne va pas y avoir de versements sérieux d’argent aux banques espagnoles avant l’année prochaine, et encore, sous les conditions les plus strictes.

    D’autres vont alors réaliser, comme c’est déjà le cas de certains, que les fondamentaux n’ont pas le moins du monde changé, et que les “collègues” ont vendu le passe-partout, en esquivant le fait de pousser des mesures qui auraient exigé un changement des traités.

    Ensuite, les marchés vont se réveiller, et nous serons de retour dans la spirale de la mort dont Herman Van Rompuy dit essayer de sortir, sans rien faire de réel pour améliorer la situation.

    • Très bon commentaire… Après, la bourse et les fondamentaux, cela fait longtemps que cela ne fait pas bon ménage. Et c’est là où Trader Noé et Menthalo peuvent avoir raison, à force de monter sans raison, il pourrait y avoir un vrai crack de comme on en a jamais vu.

    • @ Geraldine

      Il était hier sur BFM Business ou il prônait ” le fédéralisme Européen ” …

      Merci pour les liens

  5. Quittons un peu l EURSS

    Vla ti pas que les ricains retournent leur veste? Poutine a du sortir les crocs à Hillary pour une telle volte face

    WSJ 30/06/12(désolé pour googletranslate)

    Font douter de la Turquie Histoire de Jet
    US Intelligence, Contredisant Ankara, Indique avion a été abattu par la Syrie dans son propre espace aérien, disent les officiels

    Services de renseignement américains indique que un avion de guerre turc abattu par les forces syriennes a été la plus probable frappé par basés à terre canons antiaériens alors qu’il était à l’intérieur l’espace aérien syrien, les responsables américains a dit, une constatation en accord avec la Syrie compte et en contradiction avec la Turquie.

    Vous en pensez quoi? La guerre s’éloigne non.?

    En tout cas cette grosse excuse a fait pschitt,

    ça m étonnait un peu tout ces bruits de bottes si tôt ….trop en avance pour le plan

    • @nonolexpat

      j’aime bien dans l’article défaite de l’Allemagne. Dans très peu de temps l’Allemagne va leur faire un bras d’honneur. j’ai pu lie des journaux allemands et ils commencent à en avoir marre de ce cirque et ils détestent Holande.

  6. Le FESF n’a pas les moyens de sauver, seul, l’Europe

    DÉCRYPTAGE – Les pays créditeurs du fonds sont de moins en moins nombreux par rapport aux besoins des pays du Sud. Les difficultés structurelles sont trop nombreuses pour qu’il agisse librement.

    Quatre chiffres résument le nouveau problème qui se pose aux Européens au lendemain de leur sommet bruxellois: 700, 372, 255 et 288! 700 milliards d’euros, c’est le montant maximum qui sera disponible pour le futur Mécanisme européen de solidarité (MES) une fois qu’il aura fusionné avec le Fonds européen de stabilité financière (FESF).

    Sur ces 700 milliards, 288 ont déjà été utilisés pour prêter à l’Irlande, au Portugal, à la Grèce et bientôt aux banques espagnoles. Bref, il ne reste que 422 milliards théoriquement disponibles.

    Mais les choses peuvent s’analyser sous un autre angle: 372 milliards d’euros, c’est le montant de la participation de l’Allemagne, de la France et des Pays-Bas pour financer ce fonds. De l’autre côté, 255 milliards, c’est l’argent que sont censés apporter en théorie l’Espagne, l’Italie, la Grèce, l’Irlande et le Portugal, autrement dit les pays aujourd’hui – ou demain – sous assistance financière! Avec ces deux chiffres, on perçoit le fragile équilibre économique qui s’est profilé au sommet bruxellois.

    Faire du fonds de secours européen le rempart ultime pour sauver les banques et les États en difficulté est dangereux. Car ce fonds possède deux pieds en argile: moyens financiers finalement limités et handicaps structurels pour intervenir. Surtout, le sommet de Bruxelles marque dans le marbre que les pays du Nord de l’Europe sont désormais caution de ceux du Sud. En cas de défaut de remboursement de ces derniers, comment les citoyens du Nord réagiront-ils?

    Pourtant, l’argent n’est pas le cœur du problème: les sommes du FESF pourraient en théorie être complétées par la Banque centrale européenne qui a déjà acheté pour plus de 160 milliards d’euros d’obligations d’État italiennes, grecques et portugaises en fin d’année dernière. À condition que la BCE, qui n’intervient plus depuis février, accepte de revenir sur les marchés.
    Les questions structurelles sont bien loin d’être résolues

    D’abord, le FESF puis le MES ne pourront prêter aux États ou aux banques que de l’argent qu’ils auront eux-mêmes levé sur les marchés avec la garantie explicite des pays membres de la zone euro. Mais le sommet a décidé de supprimer partiellement la séniorité dont dispose ce fonds. Cette perte de séniorité, si elle se confirme, signifie que le MES ne sera pas remboursé en premier en cas de défaut de l’un de ses créanciers. Comment les investisseurs réagiront-ils lorsqu’on leur demandera de prêter de l’argent au fonds de secours européen pour que ce dernier prête ensuite à l’Espagne sans être certain de récupérer sa mise? Cela revient à dégrader la qualité de crédit du fonds et donc à renchérir ses coûts d’emprunt.

    Ensuite, les délais de mise en œuvre de ces décisions s’annoncent bien plus longs que ne le pensent les marchés. D’abord parce que sept pays seulement ont jusqu’à présent ratifié le MES, l’Allemagne s’apprêtant à le faire ce vendredi après-midi. «Mais ils l’ont ratifié sous réserve que le MES soit créditeur senior, souligne Laurence Boone chef économiste Europe de Merrill Lynch Bofa. En d’autres termes, faudra-t-il changer les traités?» Ensuite le MES ne pourra recapitaliser les banques que lorsqu’un superviseur bancaire européen aura été mis en place, ce qui signifie pas avant la fin de l’année.

    Bref, les décisions nocturnes de Bruxelles ont permis peut-être d’acheter un peu de temps. Mais très peu.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/29/20002-20120629ARTFIG00483-le-fesf-n-a-pas-les-moyens-de-sauver-seul-l-europe.php

    Si c’est le Figaro qui le dit…. 🙂

  7. @Hervé

    en fait je me suis mal exprimé

    je suis de La Réunion et suis installé en Métropole depuis 6 ans

    La réunion est surpeuplée on y circule mal oui e elle est belle oui

    mais les gens tristes??!! pas d accord avec toi

    la crise, tout ce dont on débat ici c ‘est loin tout ça pour la quasi totalité des réunionnais le soleil ça impacte beaucoup l humeur

    Si tu vas dans le métro de temps en temps surtout en automne hiver, là les tronches font peur à voir

      • Ciao Zapatta,
        En effet, tu es attentif… 😉
        Je suis en vacances, et un des enfants est tombé malade, hospitalisation, etc… pas le calme habituel en gros, moins de temps pour suivre mon blog préféré… 😉
        Mais je lis tout quand même 🙂

    • Le problème de la Réunion et de la plupart de ce type d’ïle c’est que 90% de la nourriture est importée (idem pour tout un tas d’autres produits), et en cas de crise systémique de grosse ampleur, ce manque d’autosuffisance pourrait vite transformer ces petits paradis en véritable enfer.

  8. Bravo Menthalo pour ce cycle d’enfer ! ! !
    🙂
    Ah, heureusement que les Lumières ont inventé le gouvernement parfait.
    Merci Arte ! ! ! La comedia dell’ Arte

    • Est ce que Liesi peut supprimer les “Publicommentaires” de Figarofinn? C’est un site de marketing qui surf sur la vague alarmiste…… Pathétique

  9. entre “elle” et “même”, faut mettre un trait d’union, mais c’est un symbole que de l’oublier ? Je m’appelle Gros minet, et j’ai faim

  10. Genève : le discours de Lavrov censuré !

    IRIB- A l’issu de la conférence de Genève les dirigeants occidentaux ont participé à une conférence de presse et leurs propos ont été rapportés entièrement ,ce qui n’a pas été le cas de M Lavrov. Les médias occidentaux ont décidé de censurer ses propos et de ne pas en diffuser qu’une partie. CNN, BBC, Euronews ont tous participé à cette censure collective. Dans son point de presse d’une extrême importance, Lavrov avait critiqué les médias précités pour avoir pris l’habitude de diffuser des reportages par téléphone ou des images tournées par portable, soit “autant de documents qui ne sont guère fiables”. BBC a interrompu le discours de Lavrov et a diffusé une flash météo tout comme CNN qui a préféré de projeter des images du grand incendie du Colorado.

    http://french.irib.ir/info/international/item/197799-gen%C3%A8ve-le-discours-de-lavrov-censur%C3%A9

    Où est le pluralisme de l’information , l’éthique des journalistes , seraient-ils tous payés comme des putes ?
    C’est scandaleux .

    • Bonjour, l’Ami,

      C’est le procédé propagande (..de guerre).
      Meyssan l’explique très bien: diffuser de fausses informations & en // censurer toute info contradicatoire.
      Et oui, tous des catins !
      En fascisme, ça n’a rien de scandaleux…

      • Bonjour l’Ami,
        Effectivement la propagande de guerre bat son plein.
        Les déclarations sur le départ d’Assad qui aurait été décidé lors de la conférence de Genève sont contradictoires et notre sinistre de la défense d’afficher la stratégie future des sbires otanesques des banquiers rothshildiens :

        Conférence sur la Syrie: l’accord sous-entend le départ d’Assad (Paris)
        …Les ententes intervenues lors de la conférence de Genève sur la Syrie impliquent le départ du président Bachar el-Assad, a déclaré le chef de la diplomatie française Laurent Fabius lors d’une interview accordée à la chaîne française TF1.

        “Il est dit que (ses membres) feront l’objet d’un consentement mutuel. Jamais l’opposition ne va accepter Bachar el-Assad. Donc, ça signifie implicitement que Bachar el-Assad doit partir. Bachar el-Assad, à terme, c’est fini”, a indiqué le ministre.

        “Si ce que nous avons décidé (samedi à Genève) n’est pas suffisant, nous retournerons au Conseil de sécurité des Nations unies et nous demanderons l’application du chapitre VII” de la Charte de l’ONU, a poursuivi M. Fabius, “c’est à dire l’obligation d’appliquer ces décisions et l’obligation peut recourir à toute une série d’éléments, notamment des éléments militaires”.

        Ces déclarations entrent en porte-à-faux avec celles réalisées plus tôt dans la journée par le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, selon lequel aucun départ d’Assad n’est mentionné dans les ententes de Genève…

        http://fr.rian.ru/world/20120701/195214914.html

        Pour servir leur maître qui demande plus de guerre , plus de mutilations et de larmes et pour finir par détruire la civilisation qui les fait vivre et eux avec.
        Les politiciens au pouvoir sont des monstres imbéciles et psychopathes.

  11. Fréquence de censure en augmentation sur LIESI.
    Voulais te laisser un lien, mais impossible.
    Essaie de voir la vdo de Meyssan sur le massacre perpétré par les sbires de l’OTAN dans les locaux d’un chaine tv syrienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici