Trader Noé – Analyse du 2 juillet 2012

159

Jeudi dernier nous avions annoncé un lapin. C’était un gros lapin !
Nous avions précisé que pour valider la poursuite de la baisse il fallait casser le support phare des 1300 et surtout 1285 environ.

Dans le cas contraire, nous avions précisé que la rupture des 1315 puis 1330 nous emmènerait à 1355 points.
Ce qui a été fait dans la phénoménale remontée de vendredi. L’indice E-mini SP 500 a bien atteint les 1355 points.

Désormais si les 1355 sont cassés prochainement pour le SP500, la hausse pourrait se poursuivre vers 1385 voir 1415 points.

Le non franchissement des 1355 rendrait le dernier sommet incertain et la consolidation pourrait se faire entre les points précédents 1290-1355. De toutes les façons, tant que les 1285 ne sont pas cassés il ne se passera rien d’intéressant !

Il semblerait (peut être) que le scénario proposé la semaine dernière se mette en place.
Le marché pourrait poursuivre sa hausse, le temps que les agences de notation dégradent massivement l’Espagne, l’Italie, le Portugal.

Entre le foot, les JO, les marchés montent pour bien dissimuler le cheval de Troie.

Les dégradations de l’Allemagne et de la France pourraient accentuer la crise.

D’ailleurs, l’agence Egan Jones a dernièrement dégradé l’Allemagne.

Plus qu’à attendre afin d’y voir plus clair.

13 Commentaires

  1. FLASH : Coup de théâtre en Allemagne
    -> UNE PARTIE DE L’OPPOSITION ET 12.000 CITOYENS ALLEMANDS SAISISSENT LE TRIBUNAL CONSTITUTIONNEL FÉDÉRAL DE KARLSRUHE POUR QU’IL DÉCIDE QUE LE PACTE BUDGÉTAIRE ET LE MES VIOLENT LA DÉMOCRATIE ET LA CONSTITUTION ALLEMANDE.

    –> DU COUP, M. JOACHIM GAUCK, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE, VIENT DE DÉCIDER DE REPORTER LA RATIFICATION DU PACTE BUDGÉTAIRE ET DU MES.

    –> TOUT PEUT DÉSORMAIS ARRIVER.

    http://www.crashdebug.fr/index.php/international/5017-flash-coup-de-theatre-en-allemagne

    • Dès hier nous nous en sommes réjouis 🙂
      Tout n’est pas joué mais ils savent faire dans l’arbitraire (je parle du Clan) attendons la contre-offensive
      affaire à suivre

  2. Eh oui, comme prévu le soufflé va donc retomber.
    Au jeu de dame Merkel, souffler n’est pas jouer !

    « FLASH : Coup de théâtre en Allemagne
    lundi 2 juillet 2012 04:57
    Mis à jour le lundi 2 juillet 2012 06:21

    –> UNE PARTIE DE L’OPPOSITION ET 12.000 CITOYENS ALLEMANDS SAISISSENT LE TRIBUNAL CONSTITUTIONNEL FÉDÉRAL DE KARLSRUHE POUR QU’IL DÉCIDE QUE LE PACTE BUDGÉTAIRE ET LE MES VIOLENT LA DÉMOCRATIE ET LA CONSTITUTION ALLEMANDE.
    –> DU COUP, M. JOACHIM GAUCK, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE, VIENT DE DÉCIDER DE REPORTER LA RATIFICATION DU PACTE BUDGÉTAIRE ET DU MES.
    –> TOUT PEUT DÉSORMAIS ARRIVER. »

    (crashdebug.fr)

  3. Je vois que nous étions plusieurs sur le coup.

    ——————————————————————-
    QUE VA-T-IL SE PASSER MAINTENANT ?
    ——————————————————————-
    Le précédent du traité de Lisbonne et de l’arrêt du 30 juin 2009 doit nous inciter à envisager ce qui suit :

    —————————————————————-
    A) – DE LONGS DÉLAIS QUI VONT RELANCER TOUTES LES INCERTITUDES SUR LA SURVIE DE L’EURO
    —————————————————————-

    Le Tribunal Constitutionnel Fédéral de Karlsruhe pourrait faire durer sa réponse, au minimum plusieurs semaines, et probablement pendant plusieurs mois.

    Pendant ce temps, toute la procédure du TSCG et du MES va donc se trouver suspendue, et cela alors même que les marchés financiers brûlent de décisions prises en 24 heures !

    Les bourses qui étaient “euphoriques” vendredi 29 juin 2012, auraient donc de bonnes raisons de retomber dans la déprime au cours de la semaine qui s’ouvre.

    Suite sur crasdebug

  4. Chypre vient en aide à une banque

    Les autorités chypriotes ont annoncé lundi avoir contribué à hauteur de 1,79 milliard d’euros à la recapitalisation de la Popular Bank, à la veille de l’arrivée sur l’île d’une mission du Fonds monétaire international (FMI).

    Popular Bank avait jusqu’au 30 juin pour trouver 1,8 milliard d’euros afin de répondre aux exigences de recapitalisation des autorités de régulation bancaires européennes.

    La banque a particulièrement souffert de la crise financière en Grèce en raison de l’ampleur dans son portefeuille de titres de dette souveraine grecque.

    Le gouvernement chypriote doit trouver au minimum 2,3 milliards d’euros, y compris le 1,79 milliard, pour aider à la recapitalisation des deux principales banques du pays, Popular Bank et Cyprus Bank.

    Une mission de représentants de la Commission européenne, du FMI et de la Banque centrale européenne doit arriver mardi sur l’île méditerranéenne pour évaluer la situation budgétaire et financière du pays, qui a pris le 1er juillet la présidence semestrielle du Conseil des ministres de l’UE.

    Cette mission devra notamment établir les mesures d’austérité que doit réaliser le gouvernement, dirigé par le président Demetris Christofias (communiste), pour ramener son déficit budgétaire sous la barre des 3%. Il dépasse actuellement les 6%.

    La République de Chypre ne peut plus emprunter sur les marchés internationaux de la dette et les trois principales agences de notation ont ramené sa note au niveau “spéculatif”.

    Elle était toutefois parvenue à obtenir fin 2011 un prêt à taux bonifié de 2,5 milliards d’euros pour 2012 auprès de la Russie et serait en train d’en négocier un deuxième.
    Selon certains analystes, le montant total de l’aide dont aurait besoin Chypre pour à la fois venir en aide à ses banques en difficultés et pour équilibrer ses finances publiques serait de l’ordre de 10 milliards d’euros.

    AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici