Trader Noé – Analyse du 12 septembre 2012

221

Dans la logique, la BCE fonctionne à plein régime pour éviter l’écroulement immédiat des marchés européens, mais également pour obtenir probablement en garantie l’or des pays de la zone Euro (en échange de monnaies). Ceci prend du temps.
Il faut garder la vitrine et l’organisme supranational pourrait naître prochainement. MES ou autre ? Peu importe.
Cela reflète le discours de Soros ; pour résumer : l’Allemagne doit suivre ou quitter la zone euro !

Depuis fin juin, nous avions précisé pas de catastrophisme tant que les marchés n’ont pas cassé les supports importants (soit 1275-1280 points pour le E-mini SP 500).
Comme évoqué par l’équipe LIESI dans leur lettre, le marché a bien progressé jusqu’à la mi août et vue la hausse des marchés US il n’y a pour l’instant aucune raison d’avoir un QE 3 (logiquement).

Aujourd’hui est une journée très importante (décision de la cours de Karlsruhe, FOMC…). Nous remarquons que l’indice Future CAC 40 a atteint son seuil de résistance proposé à 3550-3580 points.

L’absence supposée de QE 3 immédiat pourrait permettre au marché de corriger.

Nous regarderons ainsi deux seuils pour connaître le sens à venir : 1435-1440 (résistance sur le E-mini SP 500) et 1410 points le support proposé dernièrement.

On peut supposer l’accord pour le MES et l’absence de QE3. De toutes les façons et même en supposant que la hausse se poursuive grâce aux injections, l’indice E-mini SP 500 présente une série de résistances très importantes 1475-1535 (environ), ce qui laisserait un potentiel réduit (6-7 %).

57 Commentaires

  1. Le raisonnement d’une zone euro sans l’Allemagne est stupide . De qui serions nous alors solidaires ? Des seuls pays ruinés qui sont contraints d’y rester ? Du coup, la France serait le garant de remplacement . Autant revenir au franc tout de suite . par-contre, la logique du complot induit beaucoup de suppositions . Si ma grand-mère en avait … Et si chacun éssayait simplement de gagner du temps, parce qu’en attendant, ça gagne . Il fait aussi du temps pour se désengager, pour que le soufflet ne retombe que sur les petits porteurs, comme d’habitude . A mon avis, là où vous voyez des complots partout, il n’y a que de l’opportunisme, permis par un entrisme travaillé de longue date . De plus, les grandes banques présentées comme le diable, sont toutes au bord de la faillite . Quand PSA aura déposé son bilan, présenterez-vous encore les Peugeot comme de grands capitalistes complotistes ? Pendant des années, ils ont utilsé leurs dividendes pour racheter leurs propres actions, afin de rester majoritaires dans le groupe. Leur problème est celui du déclin d’une entreprise, dont l’argent n’a pas servi à investir .

    • N’est ce pas ce qui est prévu à terme ? Deux zones euros?La France sera le garant des pays ruinés du sud.
      Pour PSA je ne suis pas si catégorique que vous sur le réel déclin de l’entreprise, je pense que c’est une manipulation stratégique. En France c’est certain que ça fait mal, mais cela fait plus de deux ans que les fermetures de sites étaient prévues, bien avant qu’on en parle dans la presse. Par contre il semblerait que l’entreprise se soit repositionné dans les pays, dit émergent en forte demande comme le Brésil et puis j’avais aussi entendu parler d’une alliance avec Général Motors.

      • A peine la fermeture de l’usine d’Aulnay avait été annoncée, que des gens se sont exprimés à ce sujet . Ils ont dit que le site, leur avait déjà été proposé de longue date . Ils veulent y monter un pole aéronautique . Les socialistes font mine de le découvrir . Quant à GM, ils ne sont qu’à 6% du capital . Quant à deux zone euro, je dis non . Autant les pays du nord ont intérêt à rester avec l’Allemagne . Autant nous avons intérêt à reprendre notre liberté . A moins que vous ne souhaitiez payer des impôts, pour d’autres dettes que les nôtres, jusqu’à la fin de votre vie .

    • Je vous rejoins sur cette histoire de complot. Par contre les capitaux d’entreprises nationales ou de bien patrimoniaux, sont aujourd’hui, très souvent détenus en majorité par des actionnaires étrangers de pays dis “émergent”. Et ils préfèrent retirer leur billes d’un bien qu’ils jugent “moins rentable” qu’un autre en développement dans leur propre pays “plus rentable”. Sachant que qui dit développement, dit pétrole et nous savons tous que nous ne pouvons fournir en terme d’extraction tous les pays à taux égal de celui des pays occidentaux dont la “croissance” se meurt.

      Alors oui, nous avons des fondamentaux, mais ils ont presque tous étés financé par crédit.
      Des écritures comptables hors bilan, ont créées des bien physiques.

      Nous ne sommes donc pas dans une histoire de complot, mais dans une histoire de connivence d’intérêts, au dépits de tiers personnes ou gouvernements.

  2. Je pense que le Dollars peut encore supporter un point de contraction d’environs 6 mois, et donc pas de QE3 avant Avril/Mai prochain amha.

    • Quand les vrais besoins espagnols se seront faits jour, quand ce sera le tour de l’Italie de demander de l’aide, nous reparlerons de ces quatre vingt dix milliards . La questions n’est plus de savoir si ces gesticulation servent à gagner du temps, mais pourquoi . A mon avis, cela doit permettre aux gros de se désengager des marchés, ainsi que de ramasser le restant d’or qu’ils peuvent trouver . Quand il ne restera plus que de petits porteurs, le soufflet retombera sur eux, comme d’habitude . Certains doivent encore posséder de l’Eurotunel, de l’empreint russe, ou des subprimes .

  3. La Cour constitutionnelle allemande dit oui au mécanisme de sauvetage de l’euro (MES)

    KARLSRUHE, Allemagne (Sipa) — La Cour constitutionnelle allemande a refusé de bloquer mercredi la ratification du nouveau fonds de secours permanent de la zone euro, contesté notamment par des députés conservateurs du parti d’Angela Merkel. Le fonds n’aurait pas pu fonctionner sans l’Allemagne.

    Des eurosceptiques avaient demandé à la Cour de Karlsruhe de rejeter le futur Mécanisme européen de stabilité (MES), doté de 500 milliards d’euros, au motif qu’il constitue une violation de la souveraineté budgétaire de l’Allemagne. Le président allemand peut désormais signer le texte de loi, adopté à l’été par le Parlement.

    (Sipa / 12.09.2012 10h26)

  4. De mémoire, la dette de la seule Grèce se situe entre 300 et 400 milliards d’euros . Le MES devrait être doté de 500 milliards d’euros . Sous peu, nous ferons l’addition des besoins grecs, italiens, plus ce qui a déjà été versé et donc déductible de ce montant . Je crois que nous sommes très très loin du compte . De plus, ces 500 milliards vont-ils être versés cash, ou ne constitueront-ils que des droits ? Renseignements pris, il s’agirait d’un droit à lever des fonds sur les marchés . De plus, si le FESF était limité à la zone euro, le MES couvre toute l’union européenne . De plus, voici la liste des contributeurs, par ordre d’importance: Allemagne, France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique, Grèce … Alors, on se fout de nous ? La question n’est plus de se demander si c’est du piprau, mais pourquoi, et surtout pour qui . Là j’ai ma reponse . Pour sauver les banques en nationalisant leurs dettes, sans nationaliser les entreprises, car le MES est supranational et ne peut nationaliser au non de quelque état que ce soit .

    • Ca évitera ainsi aux actionnaires, d’avoir à les racheter un jour . Pour ce qui est du contribuable, pour peu que l’argent soit rembourser, il n’aura plus qu’à se taire .

  5. Il faudra demander à Moscovici, si notre participation au MES sera incluse dans la prochaine loi de finance . Certains vont nous dire que c’est un prêt, que ça va peut-être même rapporter . Mais nous savons tous que personne ne remboursera jamais rien .

  6. Zone euro: la Grèce restera dans zone euro si elle tient engagements (Barroso)

    Strasbourg (awp/afp) – La Grèce restera dans la zone euro si elle tient ses engagements et applique les réformes promises, a déclaré mercredi le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, estimant que l’automne devrait marquer “un tournant” pour Athènes.

    “Nous avons une chance d’arriver cet automne à un tournant si les pays (de la zone euro) lèvent leurs doutes; et si la Grèce tient ses engagements elle devrait rester dans l’euro”, a affirmé M. Barroso dans son discours de l’état de l’Union, prononcé mercredi devant le Parlement européen.

    La troïka des créanciers de la Grèce, constituée de la BCE, du Fonds monétaire international et de l’Union européenne, doit rendre début octobre son rapport, très attendu, sur l’état de l’économie grecque.

    Ce rapport est la condition préalable au versement d’une nouvelle tranche d’aide de 31,5 milliards d’euros à Athènes, en échange d’une réduction de ses dépenses de 11,5 milliards d’euros. De ce versement dépendent donc l’avenir et le maintien de la Grèce dans la zone euro.

    La troïka a demandé lundi au gouvernement grec d’intensifier ses efforts pour finaliser d’ici la fin de la semaine les nouvelles économies budgétaires.

    Lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro qui se tiendra vendredi à Chypre, “la Grèce doit présenter un projet final des mesures pour 2013 et 2014”, a indiqué une source du ministère grec des Finances.

    (AWP / 12.09.2012 10h52)

  7. vlà les requins ki s’amènent dans la zone balnéaire d’Athènes :
    DETTE/La Grèce relance son programme de privatisations

    Athènes (awp/afp) – L’Agence grecque des privatisations (Tapeid) a relancé mercredi après cinq mois d’inertie le programme de cessions censé aider au redressement du pays, centré dans l’immmédiat sur des projets fonciers touristiques.

    Au cours de sa première réunion depuis mai dernier, à l’entrée du pays dans un feuilleton électoral qui l’a privé d’exécutif jusqu’en juin, l’Agence a présélectionné quatre candidats pour l’aménagement du site d’Hellenikon, dans la banlieue balnéaire d’Athènes.

    Les prétendants sont l’indien Elbit Cochin Island, le grec Lamda Development, ainsi que le qatari Diar Real Estate et le britannique London and Regional Properties, a précisé l’Agence dans un communiqué.

    NCH New Europe Property Fund et NCH Balkan Fund sont, eux, en lice pour l’exploitation du terrain en bord de mer de Kassiopi, dans le nord de l’île de Corfou, a ajouté l’Agence.

    Lamda Development et London and Regional Properties figurent aussi avec quatre autres groupes sur la liste des présélectionnés pour la mise en valeur touristique d’un autre site, incluant un golf, sur la côte d’Afantou, à Rhodes.

    L’Agence a par ailleurs avancé les procédures en vue de la privatisation de la compagnie publique de gaz Depa.

    Cette relance d’un programme censé rapporter 19 milliards au pays d’ici 2015 mais qui a pris d’importants retards intervient alors que la Grèce négocie pour obtenir l’aval de la troïka représentant ses créanciers de l’UE et du FMI à ses efforts de redressement en vue de la reprise du versement des prêts internationaux la gardant de la cessation de paiement.

    Sous pression de ses partenaires et prêteurs, le gouvernement grec a aussi promis l’annonce d’une importante privatisation d’ici l’hiver, même si les obstacles politiques et juridiques restent nombreux.

    La liste grecque inclut notamment la bénéficiaire Agence de partis sportifs (Opap), des ports et aéroports, les chemins de fer et la société d’électricité DEI, et la caisse d’épargne.

    mm

    (AWP / 12.09.2012 10h31)

  8. Les allemands sont vraiment de fins diplomates, chapeau bas . D’un côté ils disent oui au MES, afin de ne pas déjuger Merkel . Il n’y a qu’en France, que de passer pour des cons, ne dérange personne . De l’autre, ils ne donne pas à ce MES les moyens d’exister . C’est pas neu-neu et sa clique de socialo-ringards qui auraient trouvé ça . Il suffit maintenant à Rajoy ou Monti, de demander l’impossible, aux autres pays ruinés d’en vouloir autant, et le MES est enterré .

  9. L’élection américaine est-elle déjà pliée ? Les Obama seraient sur le point de vendre leur maison de Chicago et en chercheraient une à Hawaï pour emménager début 2013.

    http://hillbuzz.org/the-obamas-already-preparing-for-move-to-hawaii-in-january-2013-hyde-park-neighbors-talking-about-chicago-house-being-sold-soon-63935

    Une propriété de Hawaï remplirait tous les critères :

    http://www.honolulumagazine.com/Honolulu-Magazine/Real-Estate/July-2011/As-seen-on-Hawaii-Five-0-Fantastic-Kailua-estate/

    • Myret Zaki est obsédée par son tropisme anti-américain et pro-européen. Elle oublie de dire que le rachat d’obligations pourries par la BCE aura des conséquences funestes sur le bilan de celle-ci ! Ce bilan de la BCE qui est déjà plus dégradé que celui de la Fed…

      Or qu’est-ce qui est prévu par les traités européens ? Que les Etats (càd nous, les contribuables) devront recapitaliser la BCE.

      Mais nous n’avons plus d’argent. Donc soit il faudra en emprunter encore sur les marchés, soit si ceux-ci ne veulent plus ou nous prêtent trop cher, la BCE devra faire tourner la planche à billets.

      La boucle sera alors bouclée.

    • biensûr la BCE est différente par rapport à la FED car elle va racheter des obligations des pays (par le second marché) et détruire en contre-partie de la monnaie pour la même valeur : cependant ou va t elle trouver la contre partie?

      • Pour racheter sur le marché secondaire la dette des Etats, les banques centrales, notamment la FED, sont amené à faire marché la planche à billet, pour avoir les fonds nécessaires à l’achat des emprunts souverains.

        Cet argent créé à partir de rien est injecté ensuite dans le circuit financier. Le risque, à la longue, est donc de générer de l’inflation.

        Le mandat de la BCE lui interdit expressément de mener la moindre politique susceptible de provoquer des tensions inflationniste. C’est une des principales raisons pour lesquelles l’Allemagne s’oppose farouchement à un plan de rachat d’obligations massif et illimité de la part de la BCE.

        Mais cela n’empêche pas la BCE de racheter des obligations d’Etats européens en difficulté depuis 2010. Pour ce faire, la Banque centrale européenne a pour habitude de « stériliser ses achats ».

        La stérilisation permet de faire en sorte que les achats d’obligations ne soient pas inflationnistes.

        Concrètement, la BCE, lorsqu’elle rachète à une banque commerciale des obligations d’Etats, elle propose à cette dernière de déposer les fonds versés dans les coffres de la banque centrale, en leur proposant des billets de trésorerie émis à des taux attractifs.

        Pour la banque commerciale, l’opération est très lucrative puisqu’elle transforme une créance sur un état en une créance sur la BCE. Une créance bien plus sûre, moyennant un taux avantageux. La BCE, elle, se retrouve contrainte de payer cher cette opération mais en contrepartie elle retire du marché la somme créé pour racheter les obligations d’Etat.

        La stérilisation permet, in fine, de ne pas accroître la masse monétaire en circulation, donc théoriquement de faire en sorte que la politique de soutien de la BCE aux marchés des obligations d’état ne génère pas d’inflation.

        Par contre, sans injection de liquidité, il ne s’agit pas d’un véritable plan de relance comme les QE américain, qui ne permettrait pas de doper les marchés et l’économie. Toutefois, ces rachats permettent de rassurer le marché des dettes souveraines et font baisser les taux des emprunts espagnols et italiens.

        Conclusion : En fin de compte, le but de la manoeuvre est de nettoyer le Bilan des banques en transférant le risque de défaut à la BCE.

        Elle est pas belle la vie ?

  10. Alep : l’ASL fusille un bébé de 10 mois !
    IRIB- Les salafistes de l’ASl commettent un nouveau crime dont l’atrocité est indescriptible. A Rif d’Alep , ils ont fusillé une famille de quatre personnes dont un efant de 10 mois répondant au nom de Masas Chabough.
    la famille vivait dans le village d’Orum Kobra à Rif de Damas. Elle était partie se promener dans la banlieu du village quand elle s’est trouvé en face des terroristes. Apeuré l’enfant se met à pleurer ce qui provoque la colère des terroristes qui ouvre sans pitié le feu.

  11. Bonjour,
    Merci Trader Noé pour vos anticipations. Il est clair que l’ “on” cherche à focaliser l’attention sur l’économie et ça marche! On y rajoute beaucoup d’insécurité et c’est le paternalisme qui reprend le dessus!
    L’Allemagne, dernier(?) rempart contre la financiarisation finale des peuples est tombée. Pas si étonnant et pourtant elle aurait pu résister..
    Nous sommes désormais seuls face aux décisions arbitraires et partiales

    • Trader Noe, je ne vous ai pas cité pour aller sur le site de P Jorion; j’ai eu droit à 2 réponses…

      « Alors que Mario Draghi évoquait dans son discours son intention de racheter les obligations de manière “illimitée”, la Cour Constitutionnelle Allemande vient de redéfinir les limites de l’illimité. La participation de l’Allemagne ne pourra pas dépasser les limites précédemment fixées de 190 Milliards d’Euros, dont seuls 168,3 Milliards d’Euros sont appelables, le solde n’étant qu’une sur-garantie.

      D’après le document présenté au Sénat, en année 1, le MES sera globalement limité à 16 Md€, ceci étant la somme des versements que l’on peut demander aux pays membres de la zone euro en 2013. Voilà donc les limites de l’illimité de Draghi pour résoudre la crise en 2013.
      16 Milliards d’euros. Cela peut sembler un peu riquiqui à première vue, mais chut, il faut rester positif … »

      Si c’est exact, le vote de la Cour se comprend mieux…
      Répondre

      Renard
      12 septembre 2012 à 21:37

      @ dany

      je crois que vous confondez BCE et MES. Et quelques autres choses.
      Répondre
      Pol
      12 septembre 2012 à 21:41

      Dans cette kolossale foire d’empoigne européenne, l’avis de la cour a autant d’intérêt qu’un pet de lapin !

  12. La sortie d’un film américain islamophobe par un américano-isréalien déclenche une vague prévisible de violence dans le monde musulman avec l’assassinat de l’ambassadeur américain en Libye dans un tir de rockets et l’envahissement de l’ambassade américaine en Égypte.
    Tout ce scénario rejoint les analyses du Sheikh Imran Hosein qui a prévu que l’occident allait mettre en place des régimes d’islamistes extrémistes au moyen-orient pour qu’après, il soit plus simple pour Israël de déclarer une guerre préventive contre ses voisins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici