François Hollande découvre que les roses ont des épines

371

Lors du fameux débat télévisé entre François Hollande et le candidat Sarkozy dont le parti est largement financé entre autres par Goldman Sachs, l’actuel président nous a assommés à quinze reprises de « Moi président… je… » Et maintenant ?

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=EmUuTkiWYkU]

Hier, François Hollande niait la crise économique du bout des lèvres. Depuis cinq mois, son bilan s’explique (dit son service de communication) du fait des épines laissées par l’équipe précédente.

La gauche et la rose ?

C’était le bon temps. Aujourd’hui, c’est ceinture… S’il n’y a pas la queue devant les banques, les gens n’ont plus confiance et retirent des milliards de certains pays en situation de faiblesse avérée. Les cabinets fiscalistes ont du pain sur la planche. De toutes les façons, les hommes à la rose rouge, eux, ont pris les devants et ont déjà réalisé les montages fiscaux qui s’imposaient pour faire payer la classe moyenne et les plus pauvres.

François Hollande ne pensait pas qu’en martelant, « Moi président… je… » il verrait sa cote de popularité plonger aussi vite que le pouvoir d’achat des Français. Il a aujourd’hui trouvé une parade : son travail et le redressement se feront dans la durée du quinquennat. En tout cas, ses meilleurs amis socialistes pensent déjà à une autre personnalité pour les présidentielles de 2017… Celle que les médias encensent actuellement dans son gouvernement… l’homme de « la sécurité » dans un monde où règne de plus en plus l’insécurité. Il est à l’Intérieur comme Sarkozy l’était… Mais soyons prudents ! Le changement dans la bouche de ces politiciens, c’est à tout moment, selon la direction du vent.

François Hollande se cantonne pour le moment à suivre les pas de N. Sarkozy en devenant le caniche de Washington dans un travail délétère consistant, selon W. Engdahl,  à fournir des armes aux terroristes et assassins d’enfants en Syrie : ces soldats de la liberté pour une Syrie libre.

Elle a bon dos « la liberté » dans le jargon des maçons de la nouvelle Babel qui ont le Prince de ce monde pour leader et se fichent royalement du bien commun, de la défense de la veuve et de l’orphelin.

70 Commentaires

  1. Un aéroport italien en l’honneur de Mussolini ?
    Un homme d’affaires italien a proposé de rebaptiser un aéroport local du nord du pays. Actuellement en difficultés, l’aérodrome pourrait connaître une meilleure visibilité s’il était directement associé au nom de Benito Mussolini, estime l’homme d’affaires. Une proposition qui fait grand bruit en Italie.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1517536/2012/10/15/Un-aeroport-italien-en-l-honneur-de-Mussolini.dhtml
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1483550/2012/08/09/Des-bouteilles-de-vin-a-l-effigie-d-Hitler-en-Italie.dhtml
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1530/Tetes-Couronnees/article/detail/1312891/2011/09/01/Une-princesse-belge-aurait-couche-avec-Mussolini.dhtml

      • PhiliP toujours aussi prompte à reprendre les autres sur leur niveau linguistique (surtout me concernant, il s’en était fait une spécialité) nous sort relaiement. Excellent.

      • Lors de l’étude d’un poème (en cours de français), nous étions tombés sur un mot que la prof reconnaissait comme non-existant. La qualité du poète n’était plus à faire mais, cette histoire remontant à Mathusalem, je ne me souviens ni du poète, ni du titre du poème…

        Bref, la prof avait dit que, si le mot ne comportait pas de faute orthographique manifeste et, qui plus est, qu’il était compris, alors, il était possible, pas académique mais possible, possible donc d’inventer des mots…

        Vous ne contestez pas avoir compris le sens de ma phrase…

        Vous répétez bêtement, ne faites aucune expérience par vous-même…De là à dire que vous n’êtes qu’un suiveur….! Allez, je n’en suis pas sûr !

      • D’autant que, je suis prêt à faire amende honorable mais, sans changer un autre mot dans ma phrase, quel alternative pouvez-vous proposer ?

  2. Vous connaissez tous les fameux 3% du PIB qui sont unanimement retenus comme le déficit maxi admissible… C’est un ancien fonctionnaire du budget, Guy Abeille qui a pondu ça en 1981 à la demande de son directeur pour satisfaire une demande de Mitterrand…
    Il voulait une règle commode et opposable aux ministres qui réclamaient du fric.
    3% parce que c’est plus raisonnable que 1 ou 2, et du PIB parce que c’est le repère économique habituel.
    Bref: la règle d’or qu’il faut absolument imposer à toute l’Europe repose sur une énorme supercherie.

    source le canard enchaine 3/10/12

  3. Attention ! Je relaie cette info importante :
    http://myriamir.wordpress.com/2012/10/15/appel-urgent-de-marie-rose-mystique-a-lhumanite-recu-le-13-octobre-2012-par-enoc-le-cavalier-de-la-famine-est-entrain-de-venir-pour-verser-sa-coupe-sur-les-habitants-de-la-terre/

    Bien sûr, les apparitions et prophéties de ce genre sont à prendre avec la plus extrême prudence, car elles ne sont ni vérifiées ni confirmées, mais ce n’est pas la première fois qu’on évoque la nécessité de stocker de l’eau et des provisions.

    Ceci juste pour nous rappeler à tous que lorsque les évènements arriveront, ils seront probablement beaucoup plus soudains qu’on ne le pense, et on aura alors très peu de temps (voire pas du tout) pour se retourner.

  4. H.S. : une importante baisse sur les métaux précieux. Cela est dû à quoi à votre avis ?
    Cette baisse va-t-elle se poursuivre ?

    • Il y a toujours de la manipulation avant pour limiter les prochaine hausse, qui seront inévitables.

      plafond de la dette US atteint encore une fois, la guerre après les élection US et Israélienne, imprimerie draghi en surchauffe pour arroser les banques espagnole et portugaise et bien d’autre évènement à venir qui ne feront que pousser les métaux à la hausse.

  5. La question à se poser par rapport à Hollande c’est de savoir combien de temps il va rester à l’Elysée aux vues de l’effondrement de sa courbe dans les enquêtes d’opinion ?

    Hollande à l’Elysée dans 5 ans, vous y croyez ?

    • Oui, vu le nombres de français à se déplacer aux urnes tout les 5 ans, ça montre que le peuple croit encore au vote et donc au quinquennat, ils attendront 2017 comme les doux agneaux qu’ils sont (pour rester poli).

      Ceux qui disent qu’ils ne tiendra pas sont seulement impatient que les Français ouvrent les yeux, mais leur rêve et la réalité sont bien différent.

  6. FRANCE

    Etat d’alerte sur l’aide alimentaire

    Les principales associations caritatives françaises ont lancé ce lundi un appel à la mobilisation pour défendre le Programme européen d’aides aux plus démunis en sursis jusqu’à fin 2013.

    Les associations caritatives françaises tirent à nouveau la sonnette d’alarme sur l’avenir du Programme européen d’aides aux plus démunis (PEAD).
    Le sursis qu’elles avaient arraché l’an dernier pour conserver les 500 millions d’euros inscrits dans le budget européen arrive en effet à échéance fin 2013. Au-delà, c’est à dire pour la période budgétaire 2014-2020, la pérennité de cette aide n’est pas assurée.

    Les dirigeants de la Croix Rouge, des Restos du Coeur, du réseau des banques alimentaires et du Secours populaire redoutent que les crédits du PEAD, dispositifs créé dans le cadre de la politique agricole commune (PAC), ne soient noyés dans le fonds de cohésion sociale européen. L’enveloppe des moyens alloués passerait à 360 millions d’euros.

    Campagne participative

    Actuellement, 18 millions de personnes sont concernés par les aides du PEAD.
    En France, entre 30 et 40 % des denrées alimentaires distribuées relèvent de ce dispositif.

    Ce lundi, les quatre associations ont appelé les chefs d’Etat ou de gouvernement à voter un nouveau programme avant décembre 2012. Ils invitent l’opinion publique européenne à se mobiliser en faveur de cette cause dans le cadre d’une campagne participative sur Internet et les réseaux sociaux (theairfoodproject.com).

    Avec un regard appuyé en direction des pays dont les gouvernements sont opposés à la reconduction du PEAD.
    Tout particulièrement de l’Allemagne qui avait réclamé la fin de ce dispositif, arguant que l’aide sociale relevait des seuls Etats.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Z4i-34r9urs

    Dites oui à la reconduction de l’aide alimentaire européenne.
    Rejoignez le mouvement et devenez un Air Fooder ! :

    http://www.theairfoodproject.com/

    Montrez votre soutien et sauvez 18 000 000 d’européens de la faim !
    Faites tourner……..

  7. Portugal : la colère monte contre le matraquage fiscal

    Le projet de budget 2013 augmente les impôts sur le revenu de 30 % en moyenne. La contestation s’organise.

    Le budget 2013 infligera aux Portugais une augmentation des impôts «énorme». L’appréciation ne vient pas de l’opposition, mais du ministre portugais des Finances, Vitor Gaspar. Au moment où le FMI ouvre la porte à un rééchelonnement des objectifs de déficit public et plaide pour un allégement des cures d’austérité dans les pays du sud de la zone euro, le gouvernement conservateur de Pedro Passos Coelho, lui, enfonce le clou.

    L’exécutif présentait ce lundi soir le projet de budget 2013 à l’Assemblée de la République, la Chambre basse portugaise. Le texte validé en Conseil des ministres lundi matin prévoit une hausse de l’impôt sur le revenu de 30% en moyenne, soit l’équivalent de deux à trois mois de salaire pour un contribuable moyen. La formule envisagée réduirait de huit à cinq le nombre de tranches d’imposition… et reverrait à la baisse chacun des seuils concernés. Ainsi, la tranche maximale s’appliquera dès 80.000 euros annuels, au lieu de 153.500 jusqu’alors, et passera de 46,5% à 48%.

    Le texte prévoit également de baisser le niveau des retraites supérieures à 1350 euros (entre 3,5 et 10%) et de soumettre les chômeurs aux cotisations sociales (6%), une charge qui leur est aujourd’hui épargnée.

    Le budget fédère toutes les oppositions. Le Parti socialiste (PS) dénonce une «bombe atomique fiscale» tandis que les communistes parlent d’un «désastre» national. Le principal syndicat du pays, la CGTP, a convoqué une manifestation le 31 octobre, jour du vote du budget. Une grève générale est également prévue le 14 novembre.
    Atteinte à la Constitution?

    Les magistrats rentrent eux aussi en résistance: l’Associaçao Sindical dos Juizes a promis un contrôle de la constitutionnalité du texte «s’il reste en l’état». Selon les juges, le budget porterait atteinte au principe de «capacité contributive», garanti par la Constitution. Même le président de la République, pourtant du même parti que Passos Coelho, a critiqué la course à la rigueur.

    Pour sa part, le mouvement des indignés a invité ses sympathisants à «entourer» dès lundi le Parlement, suivant le même mot d’ordre lancé en Espagne. Sur Facebook, plus de 4000 personnes avaient annoncé leur intention de participer à la manifestation.

    Passos Coelho, toutefois, reste droit dans ses bottes; même les avertissements électoraux semblent sans effet. Malgré la victoire du PS dimanche dernier lors des élections régionales aux Açores, le premier ministre refuse de bouger d’un millimètre. «Les élections régionales ne vont certainement pas compromettre la stratégie nationale», a-t-il indiqué.

    Cette stratégie de l’austérité à tous crins ne convainc pourtant plus grand monde. Lisbonne prévoit une contraction de 3% de son PIB en 2012. Le FMI lui-même a revu, à la hausse, les effets pervers des coupes budgétaires sur la croissance. «Il est parfois mieux, étant donné les circonstances et le fait que de nombreux pays ont mis en place les mêmes instruments de politique économique pour réduire leur déficit, de se donner un peu plus de temps», a ainsi estimé Christine Lagarde jeudi dernier. La directrice du FMI avait même cité explicitement les cas du Portugal, de la Grèce et de l’Espagne.

    • J’ai vu le tableau des taux de testostérone dans le sang en fonction de l’age et du sexe…Les femmes en ont beaucoup beaucoup moins que les hommes..La testostérone conditionne la libido semble t’il….Peu de libido mais….elles compensent :D…

    • Des bêtes à la curée ! De pauvres âmes perdues sur le chemin de la perdition/consommation du seigneur et maitre de nos sociétés de consommation : dajal le maudit ! le cornu ! mamon le “dieu” argent !

  8. Le Qatar derrière la tentative d’assassinat du président mauritanien?

    IRIB- Les analystes voient les mains du Qatar derrière la tentative d’assassinat du président maurtanien :

    le président a eu le courage de bouter hors de son pays l’emir au cours de sa dernière visite en Mauritanie , visite où l’emir se serait ingéré dans les affaires intérieures mauritaniennes. en effet Al Thani aurait demandé au président de renoncer à soutien verbal au régime d’Assad. le président mauritanien a été attaqué par balle à Nouakchott mais depuis son hôpital parisien où il a refusé reconnaitre avoir fait l’object d’une tentative d’assassinat.

    Francophonie : l’entrée du Qatar comme membre associé fait polémique

    Source : lemonde.fr

    La Francophonie s’est élargie, samedi 13 octobre à Kinshasa, en accordant à l’Arménie le statut de membre à part entière de l’organisation, celui d’observateur à l’Uruguay et en faisant entrer le Qatar directement comme membre associé, ce qui a fait polémique, a-t-on appris de sources concordantes. L’OIF compte désormais 57 membres – dont 3 associés – et 20 observateurs.

    Ces décisions, prises lors du 14e sommet de l’organisation qui se tient samedi et dimanche à Kinshasa, n’ont pas fait l’objet d’annonces publiques. “L’Arménie est passée du statut de membre associé à membre à part entière”, a indiqué une source au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), selon laquelle “l’Uruguay qui avait demandé à devenir observateur l’est devenu”.

  9. *Je m’inquiète du sort des paradis fiscaux si la france legalise le chichon , que vont devenir toutes ses banques qui comptaient sur tant de biftons …
    les socialistes vont mettre les banksters au chomage ?

    Et puis en fait non, Hollande a rassuré toute la mafia, leur activité continuera à être protégée …
    les blanchisseurs d’argent sales peuvent dormir tranquille, l’état veille sur eux …
    le changement ? c’est vraiment pas maintenant !

    • Flower-power
      ????? S’il y avait une réelle volonté de protéger la jeunesse et assainir la banlieue le ménage serait déjà fait.
      Et c’est pas en légalisant qu’on améliorera la situation.
      Si c’était légalisé (la mafia sortant de l’ombre) l’état (l’autre mafia de la même pièce), donc les banques, s’en gaverait de taxe d’argent propre tout en dévoyant encore plus la société.
      Vraiment là tu déconnes.
      Et on ne peut pas ériger le changement en principe: changer pour faire quoi, d’abord ?

      • Faudrait déja que les consommateurs de cannabis fument du cannabis et non 90% de tabac et 10% de cannabis quand on sait que la température d’un pétard monte à plus de 600° et que les principes actifs s’en trouvent d’autant détériorés. En résumé le tabac leur fait beaucoup plus de mal. La cannabis ça se fume pur, en pipe ou en vaporisation pour en apprécier toutes les richesses aromatiques. Jamais vu un type mettre de l’eau de son vin. La fumette sert avant tout l’industrie du tabac. 90% de tabac et au maximun 10%de cannabis( dont un fort pourcentage de matière végétale non psychoactive). En gros ils aromatisent leur tabac pourri…

        Légalisé ou pas le cannabis aujourd’hui se vend et s’achète c’est un fait pas des mots. Et toutes les 4 minutes en France un “usager-détenteur” est arrêté par la police, les douanes ou la gendarmerie.Ce qui fait un peu plus de 120 000 interpellations et environ 60 tonnes de cannabis saisi sur une année, soit 0.5 gramme saisi en moyenne par usager interpellé.Sachant le coût d’une procédure, le salaire des fonctionnaires de police, de gendarmerie ou des douanes, le coût de la formation du maître chien, le coût des papiers pour la procédure, le coût de l’essence pour les véhicules des fonctionnaires utilisés lors des interpellations, le coût des communications, sans compter le budget de lutte contre la toxicomanie (MILDT) de prés de 24millions d’euros pour l’exercice 2012…le prix du demi gramme de cannabis saisi est exorbitant et avoisine largement la centaine d’euros !Mais c’est pas grave c’est avec l’argent de nos impôts.

        Ma proposition : des petits planteurs déclarés qui etablissent un contrat avec un coffee-shop pour qu’il leur achète leurs productions, toutes les quantités sont évidemment consignées, l’acheteur et le producteur tiennent une comptabilité déclarée et les échanges sont évidemment taxés.UN quota de Haschich importé (uniquement du Hascich) est imposé aux coffee-shops,si possible en contrat directement avec le producteur local (Maroc, Inde, Tibet,Afghanistan…). L’objet est d’éviter les intermédiaires et de favoriser la production locale ou “partenariale”. Promotion dans les coffee shops des méthodes de consommation saines (vaporisation) par le jeu d’un crédit d’impôt sur l’investissement des vaporisateurs.Dans les coffee-shops il sera interdit d’y consommer tabac ou alcool ou tout autres “drogues”.
        Les petits producteurs seraient encouragés via le crédit d’impôt à cultiver biologiquement sans engrais chimique et sans l’utilisation de pesticides et d’éviter aux maximum les cultures hydroponiques anti-écologiques par essence. Les petits planteurs peuvent être déclarés à temps plein ou en activité complémentaire mais une surface maximale de culture devra être définie.Tout une classification de crus peut être mise en place également et sera précisé les taux des deux principaux cannabinoïds : thc et cbd. La vente sera interdite aux mineurs sauf à partir de seize ans accompagnés d’un adulte.(proposition sujet à controverse, la question à résoudre étant avant tout pourquoi les jeunes se défoncent de plus en plus tôt?)…
        Mais ce genre de proposition n’est pas possible, l’interdiction a plus d’intérêt pour les élites alors qu’une légalisation irait dans le sens des intérêts de la collectivité et responsabiliserait tous les acteurs de la filière.

      • dans le protocole des patients atteints de cancer , le Royaume Uni leur a bien légalisé cette consommation, pourquoi en France cela n’est pas le cas ?

        Je maintiens ce que j’ai dit, et précise que dans un cadre strict, il y a matière à reflexions !

      • A flower-power: cf le Docteur Gernez, mieux vaut prévenir que soigner (les soins, c’est à vie, guérir c’est autre chose…).
        Et puis entre-nous, le RU en référence, pour faire court: sans commentaire.

        A Namasté: non, l’intérêt des élites est encore plus grand à le dépénaliser ou le légaliser.
        C’est pas une question de fric, mais de guerre contre le peuple.
        Dans les tiroirs, y’a aussi coc, héro, etc…Génial !
        Et tu n’arrêtes pas de parler oseil, de taux de THC, etc…Moi je te parle santé physique et mental.

      • à emigrdesouche :
        à la fin la quantité de morphine rend le patient totalement endormi comme assomé, aucune communication possible avec son entourage extérieur,
        c’est gentil de nous amener sur le sujet de comment éviter la fin,
        seulement actuellement les gens en fin de vie n’ont pas ce choix,
        le cancer leur est tombé dessus,
        et à part la morphine en intraveineuse, aucune alternative,
        alors dans ses longs couloirs de ses centres de fin de vie, on croise autant de regards desespérés de savoir que leurs proches vont partir, vraiment,
        et pire qu’ils sont privés de toute communication avec ce dernier …

        namasté je suis entièrement d’accord avec toi, mais uniquement sur des protocoles médicaux …

      • mais non tu l’as bien dit toi-même prévenir plutôt que guérir,
        et moi je demande quand guérir quand c’est pas possible, on fait quoi ?
        on met sous le tapis, et on espère que la génération après nous fera mieux ?
        comme la dette, comme l’économie, comme le chomage, ect …

      • Catherine j’aime mieux que flower-power.

        J’ai écrit prévenir plutôt que soigner.
        Soigner ne guérit pas mais ça rapporte beaucoups d’oseille aux labos, etc…
        Guérir ils ne veulent pas.
        Ils ne font que soigner, pas guérir…

        Et je ne dis pas qu’il ne faut rien faire pour aider, je ne mets rien sous le tapis, c’est limite procés d’intention.
        Je dis simplement qu’il faut s’attaquer aux causes, c’est de l’ordre du bon sens tu ne crois pas ?

      • sur ce principe de remplacer un produit tel la morphine par une plante naturelle, alors ?
        j’aurais préféré la voir sourire, lui causer deux trois mots vers sa fin,
        avant sa fin, seulement les litres de morphine l’ont assomé, jusqu’à la rendre totalement alitée, endomie, comateuse …
        dans leur protocole de fin de vie, le patient ne souffre pas,
        il est écouté, et respecté,
        et puis surtout isolé des siens par cette médication,
        seulement c’était interdit, alors même si on le lui avait proposé dès le départ, elle nous aurait envoyé boulé,
        sauf si c’était un médecin qui lui avait expliqué que durant un temps elle aurait pu avoir ce choix entre fumer un peu, ou se faire assomer par une molécule chimique,
        je n’ai pas la prétention d’affirmer que la douleur est retiré avec le canabis,
        seulement dans les protocoles de soin en Angleterre il est permi, proposé,
        alors merde pourquoi pas en France ?

        http://www.parl.gc.ca/Content/SEN/Committee/371/ille/presentation/kalant-f.htm

        “Pour toutes les utilisations actuelles et futures, les cannabinoïdes purs, administrés par la bouche, le rectum ou par la voie parentérale, se sont avérés efficaces et ne présentent pas de risque d’une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires ni d’un cancer des voies respiratoires supérieures, ces maladies associées à l’inhalation de la fumée du cannabis brut. L’inhalation de la fumée peut être justifiée pour des motifs de compassion chez les malades en phase terminale déjà habitués à consommer le cannabis de cette façon. Les recherches futures produiront probablement de nouveaux analogues synthétiques comportant une meilleure séparation des effets thérapeutiques de la psychoactivité indésirée et des autres effets secondaires, ainsi que des propriétés, en matière de solubilité, qui pourraient permettre une administration topique dans l’œil ou une inhalation par aérosol pour un effet systémique rapide sans les risques associés à l’inhalation de la fumée.”
        en plus c’est un site canadien !

      • Canadien ou Québecquois ?
        (et tu pars de plante naturelle pour finir au synthétique)

        Mais Catherine, je ne dis pas qu’il ne faut pas accompagner, je dis qu’il faut aussi s’attaquer aux causes de ces souffrances.
        D’ailleurs, faudrait peut-être aussi les sortir de ces mouroirs et les laissser vivre leur dernier souffle chez eux, entourés de leur famille: quoi de plus digne ?

        • D’ailleurs, faudrait peut-être aussi les sortir de ces mouroirs et les laissser vivre leur dernier souffle chez eux, entourés de leur famille: quoi de plus digne ?

          Justement la dignité c’est de respecter leur choix …
          et parfois leur choix c’est ce protocole d’accompagnement proposé par le centre des soins paliatifs, parfois ils n’ont plus le choix de choisir, j’ai eu ce cas aussi, de celui qui par sa tumeur au cerveau n’a pas eu le temps ni de comprendre quelle genre de maladie il avait, ni vers quelle fin il allait , encore moins de choix possible …
          on est tous différents , je ne suis pas arrivée à retrouver ce témoignage dont je voulais laisser le lien ici, un patient atteint et d’un cancer et d’une forme de douleur à la tête, due à un autre problème,et que seul la prise aérienne de la molecule contenue dans le canabis faisait s’atténuer,

          la police ayant découvert son plan de culture dans la cave, parce qu’un voisin un peu beaucoup trop con l’avait dénoncé, mais elle avait été totalement compréhensive, malgré tout l’apprehendé, la justice lui fut clémente, car il était accompagné par son médecin, et encouragé par lui, qu’il attend ait désormais sa prochaine récolte,
          et l’article était fort, car ses témoignages là sont courageux et rares .
          *Mais ils existent. Et l’état ne pourra plus longtemps les ignorer. Dépénaliser pour les protocoles de soin, c’est accepter que chacun puisse gérer son mal en toute liberté sans nuire à la société, aux autres, c’est redonner de la dignité à des patients parfois condamnés par une médecine moderne.

      • Non, justement je n’ai pas compris.
        Bien pour cela que je te relance.
        Car quand je ne comprends pas, je continue jusqu’à comprendre enfin, pour penser puis agir en conséquence.
        Et parfois il faut m’expliquer longtemps jusqu’à parvenir à changer mon mode de réflexion ou faire abstraction de mes références qui peuvent être tous deux des obstacles sur le chemin de la compréhension.
        Voilà mon ami…

      • @emigrdesouche

        Et bien reprends donc la lecture de tout ce que j’avais précédemment écris et cette fois-ci jusqu’à comprendre.
        Si à l’époque, tu avais réellement fait preuve de la sagesse que tu prétends suivre aujourd’hui, tu aurais déjà compris, mon ami…

      • Dommage que tu fasses usages de ce doux mépris au lieu de ta sévérité coutumière.
        C’est pas du meilleur cachet et un peu moins respectable, mon ami…

      • Tu as sans doute raison.
        Je substitue donc peu de respect au doux mépris.
        Je garde le reste.
        Quant au mérite, il s’acquière par ses efforts; nous verrons bien pour mon cas.
        Et toi, quel est ton mérite au regard de tes possibilités ? Mérites-tu le respect que tu pourrais susciter ? Comment considères-tu les posteurs, ici ? Où te places-tu ?

      • @ emigrdesouche

        C’est donc pour toi faire preuve de peu de respect ou pire encore de mépris que de rappeler à son prochain que la réponse à ses questions, se trouve ironiquement à l’endroit même où celui-ci a au préalable, pêché par négligence, indifférence, vanité ou autres tentations du genre.
        Voila donc ton principal problème.

        Quant à mon mérite personnel, il serait bien évidement inconvenant que ce soit moi qui le qualifie et d’autant plus que tu en connais déjà la nature et cela malgré le fait que tu sois pourtant bien loin de pouvoir l’admettre. Tes contradictions, toujours tes contradictions…
        Voila ton problème secondaire.

        Et toi, que sais-tu de ce que j’ai pu entreprendre ou pas au regard de mes possibilités ?

        As-tu réellement le sentiment que je sois respecté et cela quoique je suscite ?

        Es-tu aveugle à ce point là ?

        Tes trois réponses à mes trois questions tracent la forme de ton problème accessoire.
        Tu joues parfois à l’âne et tu arrives très souvent à le devenir…

        Et avant tout, je vous considère tous.
        Je vous considère tous comme des enfants. Plus ou moins habiles, plus ou moins honnêtes, plus ou moins généreux mais manifestement tous immatures et perdus…

        Et enfin,
        Je me place naturellement là où je suis………………………..

      • C’est la forme employée pour me renvoyer à tes postes antérieurs que je discute: va me voir là, j’y suis encore. Si tu ne vois pas ça…

        Et par négligence, je peux l’admettre.

        Pour ce qui est du questionnement sur ton mérite, tu l’interprètes ainsi car précisément tu penses avoir identifié chez moi un je ne sais quelque chose: je connais mes numéro de siège et rangée.
        Mais cette méprise trouve sans doute son origine à mes débuts négligents.

        Je ne sais pas ce que tu as entrepris et portes mais j’ai bien mesurer tes possibilités.

        Sur ma cessité, oui, c’est vrai, elle n’a pas de sens cette question.
        On ne peut pas en effet ne pas mériter ce qu’on et quoiqu’on ait fait naître.

        Le petit de l’âne est l’ânon.
        Tu me tends la perche.
        C’était vraiment pas nécessaire d’employer ce terme; t’es maladroit dans ta pédagogie, si c’en est, mais je préfère le voir ainsi.

        Que tu nous considères tous, tu ne serais à l’évidence pas là dans le cas contraire: c’est sympa de ta part.

        Maintenant, naturellement placé où tu es (humilité, ou fausse modestie ??), en étant que sévére et exigent, qu’à tu as dire, pour essayer de nous extraire de cet état d’immaturité et d’errance, d’autres en complément de la lucidité que tu proposes par ailleurs ?
        Gagner en lucidité, oui, mais encore faut-il maitriser les outils de compréhension pour pouvoir voir clair. Que proposes-tu ? Et comment l’être à un point tel sans virer à la lucidité froide systématique ?
        Comment évites-tu cet écueil ? Où t’a-t-elle menée ceyye lucidité ? Et que t’a-t-elle amenée à faire ?

        Si tu veux bien répondre.

      • @ emigrdesouche

        Voici un des outils de compréhension.

        Rien de ce qui peut être dit ne pourrait de toute façon changer quoique ce soit ;
        alors que ce qui peut être réalisé, rien ne pourrait le changer.

        La lucidité n’est pas l’idée de lucidité.
        La lucidité, c’est manifestement chaud tout en restant froid
        et assurément froid tout en restant chaud.

        La lucidité c’est avant tout, et bien et mal et après tout, ni bien ni mal……….

        Comment éviter un écueil qui n’existe pas et cela malgré le fait que celui-ci puisse tout de même devenir sensible ?
        Simplement en le reconnaissant.

        Et pour répondre à tes deux dernières questions.

        La lucidité mène finalement au bord des deux extrêmes, le meilleur comme le pire mais tout en permettant ainsi de les reconnaître directement comme les deux impostures qui engendrent réciproquement le poison de l’illusion du devenir.

        Reconnaître le poison, c’est également reconnaître que ce qui a commencé sans finir,
        peut aussi finir sans recommencer…………………………………………………………

        Et enfin, comment pourrais-tu critiquer ma pédagogie sans avoir l’air d’un âne alors que tu ne connais manifestement pas le sens de la leçon ?

      • Nous ne faisons que dénoncer ce qui a été fait et est fait et dire ce qu’il faudrait faire; nous ne changeons rien, dans les faits, à ne que dire ou dénoncer.
        Parce que dire n’est pas faire ou défaire.
        Nous nous illusionnons à vouloir produire du changement par la parole, alors que celle-ci n’a qu’une existence virtuelle.
        Tandis que ceux que nous dénonçont n’en disent pas ou peu mais ont fait et continuent de faire, se procurant ainsi une probabilité infiniment plus élevée de voir réaliser leur objectif.
        Ce qui reste de son passage, c’est l’empreinte de ses actions, qui priment sur ce qu’on a pu dire; ce qui est fait ne peut être refait ou défait, aussi sûrement qu’on ne peut remonter le temps.

        Ce qui compte donc, c’est que faire maintenant pour construire le temps à venir ?

        Mais pour savoir quoi faire de possible, il faudrait déjà reconnaître la situation et connaitre ses possbilités.
        La lucidité permet de se placer en position subjective (le chaud ?) et objective (le froid ?) par rapport aux évènements, aux autres et soi-même évidemment, pour ensuite agir, ou pas, d’ailleurs.
        Mais ça ne peut se faire que par aller-retour, subjectif-objectif, non ?
        Ou alors tour à tour dans son apprentissage puis simultanément l’apprentissage acquis ?
        Elle est neutre et pas neutre à la fois ?

        La lucidé ne serait pas qualifiable intrinsèquement mais seulement quantifiable.
        On en fait preuve ou pas; elle n’est pas dans le jugement de valeur mais dans la pure analyse mais pas que.

        La lucidité qui est du domaine de la raison, => n’est-ce pas le coeur et l’intuition qui permettent de reconnaître cette limite marquée par l’écueil, écueill précisément qu’elle ne contient pas ?
        Pour moi, tout n’est pas que raison…

        La lucidité mène au meilleur comme au pire: les 2 extrémités de la même spirale.
        Elle permet de les qualifier d’imposture dans le sens ou l’un ne peut exister sans l’autre: la dualité, le poison de l’illusion ?

        Et merci de ta mansuétude et voire compliment venant de toi: avoir l’air d’un âne !

        La leçon, je m’y risque: la lucidité a de plus que l’objectivité qu’elle borne la limite de ce qui est de l’ordre du possible et impossible à atteindre en fonction de ses moyens.
        Elle fait voler en éclat nos illusions pour nous faire atterrir en douceur, violemment ou nous écraser.
        C’est selon.
        Et dire n’est pas agir sur les évènements; ce qui compte c’est ce qui est fait.
        La dualité n’existe pas; n’existe que la complémentarité qui est le véritable équlibre: l’harrmonie.

        Bon, je pense, si tu dois me repondre, que tu le feras en reprise de volley.
        Mais nul besoin pour cela de titiller mon amour-propre; je connais ma place et ne fonctionne donc pas ainsi.

        Ah, une question stp: la transcendance, tu y crois ?
        Au cas où: c’est pas une question de croyance béate mais de démarche logique,de bon sens, pour moi.

        Merci !

      • @ emigrdesouche

        Là mon ami, tu m’étonnes et c’est peu de le dire…
        Je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment mais je tacherai de te répondre dès demain.

        En passant, la transcendance, c’est ma raison d’être…

      • @ emigrdesouche

        La lucidité telle que je l’entends est cette raison du cœur que seule l’idée de raison peut trahir et corrompre. Il y a raison et idée de raison et cette distinction là est bien la distinction dans tous les sens du terme.

        La dualité n’existe absolument pas, elle devient relativement perceptible au moyen des sens de ce qui existe tout en ne réalisant manifestement pas sa propre nature.
        La dualité est l’épreuve de discernement, le tremplin vers la transcendance de l’illusion manifeste.
        Il n’y a pas d’obstacle sans dépassement et réciproquement. C’est bien entendu une question de bon sens.

        Et tu remarqueras que dans le bon sens, chacun se relie naturellement sans devoir être bouleversé dans son amour propre…

      • Dans le bon sens, oui, assurément, l’amour-propre s’efface sans pour autant disparaitre.
        Je n’ai pas de souci avec ça.
        Pour aller plus loin: la plus grande difficulté est de rendre l’évidence perceptible par-delà l’égo;
        ce poison du coeur et de la raison, si bien doser en ce monde, qui mène pour le pire au déni de réalité à s”enfermer à jamais dans la prison de ses illusions et dont ne peut sortir, pour autant qu’on le peuve, que par abondon (tuer…) de tout ce qu’on était – ça suppose là d’être déjà sur le chemin de quelqu’un d’autre – et la réestimation de ce qu’on a et fait.
        Grâce à Dieu, par nature je me remets en question constamment car je sais que je sais infiniment peu de chose en regard de certains, vivants ou autre, et surtout en et au regard de toute la création pour ce qu’il en est de percebtible par mes sens classiques et autre comme l’intuition du coeur; je n’ai qu’à tourner les yeux vers le ciel pour revenir sur terre et me dire pour autant que je fais sens avec le cosmos.

        J’essaierai d’assimiler et d’interpréter de ce que tu as écrit dernièrement.
        Je suis un laborieux.
        C’est dans le labeur que je trouve la rigueur nécessaire mais je ferai de mon mieux pour ne pas tarder.

  10. Mardi 16 octobre 2012 :

    Un risque d’insurrection pan-européenne.

    Les grandes manoeuvres de la Suisse.

    Face à cette montée des tensions sociales et à l’inquiétant accroissement des inégalités dans l’Europe Club Med qui, on l’oublie un peu vite, a été précédée de brusques poussées de fièvre ponctuelles en Angleterre et de ce côté-ci de la Manche, le tout accompagné d’une résurgence du risque terroriste, et craignant sans doute leur extension à l’ensemble du continent, les Suisses qu’on ne prend jamais au dépourvu, s’organisent tranquillement.

    Forte de son armée de 200 000 hommes, elle a organisé du 6 au 21 septembre 2012, un exercice militaire désigné sous la charmante appellation de « Stabilo Due » destiné à vérifier « sa disponibilité opérationnelle ».

    Y ont participé comme l’indiquait le 11 septembre Daniel Reist, le responsable de la communication de la Défense : « …le chef de l’armée et son état-major militaro-stratégique, l’Etat-major de conduite de l’armée (échelon opératif), les commandants et les états-majors de la région territoriale 4, la brigade d’infanterie 5, la brigade blindée 11 ainsi qu’une formation d’engagement ad-hoc des Forces Aériennes et le commandement des Forces Spéciales (échelon tactique)… »

    Stabilo Due, l’entraînement à la contre-insurrection helvète.

    Au ministère, désigné chez nos amis helvètes comme le « Département Fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports » on ne faisait nul mystère que « …le concept d’exercice STABILO DUE repose sur un scénario supposant l’instabilité d’une partie de l’Europe spécialement délimitée pour l’occasion. La Suisse connaît également des troubles, des attentats et des actes de violence. Ce scénario de situation extraordinaire vise notamment à vérifier l’appui fourni aux cantons dans le domaines des engagements subsidiaires ainsi que la conduite et l’engagement de la réserve opérative de l’armée, en l’occurrence de la brigade blindée 11 ».

    Vu de l’autre rive de l’Atlantique par John R. Schindler, qui enseigne les affaires de sécurité nationale à l’Ecole Navale de Guerre US, le jeu de rôle helvétique était récemment expliqué en ces termes :

    « Les exercices militaires suisses de septembre désignés sous le nom de Stabilo Due reposent sur l’hypothèse que l’instabilité de l’Union Européenne devienne incontrôlable. Les suisses sont restés hors de l’Union Européenne – une chose de plus dont ils se félicitent ces temps-ci – et la dernière chose qu’ils souhaitent c’est que les problèmes de l’Union débordent dans leur petit pays pacifique »

    Entrant dans le vif du sujet il ajoute : « Il est communément admis par les spécialistes européens de la sécurité que si le prochain Anders Brievik s’attaquait à des musulmans, les choses prendraient une très sale tournure dans des proportions inimaginables. Il est difficile d’imaginer que les modestes armées européennes puissent faire face à des troubles civils massifs… »

    Le savoir faire français.

    Comme en écho aux propos de Schindler, la communauté des experts en sécurité intérieure US manifeste un regain d’intérêt pour l’ouvrage du Colonel Philippe Coste, publié en avril 2010 sous le titre « Doctrine de Contre-Rébellion » par le Centre de Doctrine d’Emploi des Forces de l’Armée de Terre.

    Un petit ouvrage dont l’idée a du notamment prendre racine dans l’expérience des troupes françaises en Afghanistan, engagées comme chacun sait dans une guerre sans nom aux côtés d’un état fantoche qui devrait se voir attribuer le Nobel toutes catégories de la Corruption, contre un adversaire sans visage qualifié « d’insurgé » par les services de propagande des armées présentes sur place.

    Sa remarquable traduction (« Doctrine for Counterinsurgency at the tactical level ») réalisée par le colonel Antoine Treuille assisté des lieutenants-colonel Patrick du Tertre, Christian Millet et Stanislas Magnien de Magnienville), en fait un produit « vintage » que s’arrache peut être l’entourage de Janet Ann Napolitano entrée en croisade sécuritaire le 20 janvier 2009 comme Secrétaire à la Sécurité Intérieure de l’administration Obama.

    Un rapport du parlement européen sur le contrôle des foules.

    Est-t-il même utile de rappeler dans un tel contexte, que le Parlement Européen ( !) avait déjà envisagé en juin 2000 que les peuples rassemblés sous la tutelle bienveillante de l’Union puissent un jour se rebeller faute de pouvoir exprimer démocratiquement leur ras le bol.

    C’est en tout cas ce qu’il n’est pas déraisonnable de conclure à la lecture du passionnant rapport titré « Crowd Control Technologies : an appraisal of technologies for political control » qu’on traduira pour les lecteurs de Bakchich toujours fâchés avec la langue de Shakespeare par : “les technologies de contrôle des foules : passage en revue des technologies destinées au contrôle politique” …. !

    Sans commentaire…

    http://www.bakchich.info/international/2012/10/14/un-risque-dinsurrection-pan-europeenne-61812

  11. @ lodela971

    MERCI pour ces infos

    Stan Maillaud : l’avocat belge Roger Chaidron mandaté par Cineyrgie. Derniers événements http://www.cineyrgie.nl/?id=3318

    Ce qui me fait plaisir, c’est de voir se rassembler ceux qui mènent le même combat

    La disparition de STAN MAILLAUD aura fait plus pour son action (en la faisant connaître) que toutes ses années de lutte

    Je guette une preuve qu’il est toujours en vie…..?

    Michèle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici