Un agenda se fait-il jour de la part d’Israël pour attaquer l’Iran ?

253

Lors de sa visite à Londres le 30 août, le chef d’état-major de l’Armée américaine, le général Dempsey, a fermement exprimé son opposition à toute frappe israélienne contre l’Iran et à l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne en Syrie. Quelques jours après la déclaration du général Dempsey, le Pentagone a fait savoir que les manœuvres américano-israé­liennes conjointes prévues en octobre seraient de dimension et d’ampleur plus modestes que prévu. Dans le même temps et depuis plusieurs mois, la quasi-totalité des dirigeants militaires et des forces de sécurité israéliens ont exhorté le gouvernement Netanyahu à ne pas attaquer l’Iran. On apprend que suite aux demandes du Premier ministre israélien, les élections à la Knesset d’OCTOBRE 2013 sont devancées à JANVIER 2013… juste au moment de l’ouverture du nouveau mandat présidentiel américain.

Faut-il spéculer sur cet agenda ?

De son côté, le Kremlin a annoncé son intention de mo­derniser l’ensemble de son arsenal nucléaire. Les forces armées russes ont mené des exercices de commandement en vue, selon le ministère de la Défense, d’améliorer « les objectifs de dissuasion nucléaire dans l’éventualité d’un conflit armé im­pliquant la Russie ». Plusieurs généraux russes sont récemment montés au créneau pour affirmer l’intention des dirigeants russes de mo­derniser l’ensemble de l’arsenal nucléaire du pays.

36 Commentaires

  1. Qui peut me dire quelles sont les positions d’Obama et de Romney par rapport a une attaque de l’Iran? Lequel serait pour et eventuellement lequel serait contre?

  2. Le navire finlandais Estelle pour Gaza attaqué par la marine israélienne

    JERUSALEM – Le navire finlandais Estelle, avec à bord des militants pro-palestiniens qui tentent de forcer le blocus de la bande de Gaza, a été attaqué samedi matin par la marine israélienne, a déclaré une porte-parole des organisateurs à l’AFP.

    Estelle est attaquée en ce moment, je viens de recevoir un message (des passagers du bateau) à l’instant par téléphone, a affirmé Victoria Strand, porte-parole du mouvement Ship to Gaza Sweden (Un Bateau pour Gaza – Suède), basée à Stockholm.

    Ils (les passagers) nous avaient dit auparavant qu’ils étaient suivis par des bâtiments militaires (israéliens), a précisé Mme Strand.

    Interrogée par l’AFP, une source militaire israélienne a de son côté indiqué que la marine a noué contact avec le navire pour lui intimer l’ordre de rebrousser chemin, sans confirmer que le bateau ait été abordé ou arraisonné.

    Le navire était parti le 6 octobre de Naples (Italie) et avait été ravitaillé mardi dernier dans les eaux internationales au large de la Crète.

    Il transporte cinq députés européens: Ricardo Sixto Iglesias (Espagne), Sven Britton (Suède), Aksel Hagen (Norvège), Vangelis Diamandopoulos et Dimitris Kodelas (Grèce), ainsi que l’ancien député canadien Jim Manly.

    L’Estelle, en provenance de Suède, était arrivée le 4 octobre à Naples après un tour d’Europe qui l’a conduit en Finlande, en France et en Espagne.

    L’Estelle, une goélette à trois mats bâtie en 1922, transporte principalement des Occidentaux, mais aussi deux Israéliens selon les organisateurs. Il compte débarquer des fournitures scolaires et médicales et des matériaux de construction.

    Le blocus terrestre, aérien et maritime de la bande de Gaza a été imposé au territoire palestinien en juin 2006 à la suite de la capture d’un soldat israélien, et a été renforcé lors de la prise de contrôle par le Hamas.

    (©AFP / 20 octobre 2012 11h18)

    • En somme, ils ont le droit de bafouer les résolutions de l’ONU et son Conseil de Sécurité, de piétiner des populations et de les enfermer dans un camp de concentration, de pratiquer et d’initier des actes de terrorismes, de provoquer et de menacer de faire des guerres en totale contravention avec la Charte de l’ONU (Kadhafi avait bien eu raison de la jeter à terre), de faire des actes de pirateries, de cracher à la face du monde et ce dernier, leur trouve toujours des excuses et des passe-droits qu’aucun autre peuple et encore moins un citoyen n’a.

      Foutu monde de lavettes, qu’il soit donc englouti.

    • @klip. En somme, il faut fermer sa gueule devant toutes ces dérives, ne rien dire sur Israël et encore moins sur les juifs sionistes sinon on est taxé d’antisémite.

      Au lieu de porter la contradiction arguments à l’appui, vous faites la victime.

      Qui plus est que signifie antisémite, vous n’allez pas encore accaparer ce nom au seul profit des juifs, les arabes aussi, sont un peuple sémite.

      • Bonsoir Nenuphar
        …et 95% des israéliens ne sont pas sémites mais d’origine Kazhars , de la descendance de Japhet donc en réalité non Juifs.

  3. l’attaque sur l’iran a été retardé mais elle se passera l’hiver prochain, d’ailleurs jacques attali mondialiste corrompu dans un débat avec juppé en janvier ou février 2012 sur bfm tv avait annoncé que l’attaque n’aurait pas lieu là mais après les élections américaines, il a dit je pense l’attaque sur l’iran aura lieu en “décembre, janvier ou février 2013”

    • Brillant comme intervention, vraiment brillant. Et puis on sent toute la morale et le sens profond d’humanité qui se cache derrière de telles réflexions.
      On peut commencer à se poser des questions je pense. Surtout vous mon “ptitpere”, très petit d’ailleurs.

    • Après l’esclavage, le 17 octobre 1961… La coupe de la repentance déborde ! (Bernard Lugan)

      Après l’esclavage, le 17 octobre 1961… La coupe de la repentance déborde !

      Par Bernard Lugan

      En reconnaissant la responsabilité de l’Etat et en rendant hommage aux « victimes » de la manifestation interdite du 17 octobre 1961[1], François Hollande s’est comporté en militant sectaire, non en président de tous les Français. D’autant plus que, pour les historiens de métier, les prétendus « massacres » du 17 octobre 1961 constituent un tel exemple de manipulation qu’ils sont étudiés comme un cas exemplaire de fabrication d’un mythe ; comme Timisoara en Roumanie, comme les « couveuses » au Koweit ou encore comme les « armes de destruction massive » en Irak !!!

      Tout repose en effet sur des chiffres gonflés ou manipulés et sur des cadavres inventés. Dans une inflation du nombre des morts, les amis du FLN algérien et les porteurs de valises communistes ont ainsi joué sur les dates, additionnant aux 3 morts avérés du 17 octobre ceux des jours précédents ainsi que les décès postérieurs. Pour eux, tout Nord Africain mort de mort violente durant le mois d’octobre 1961 est forcément une victime de la répression policière…même les victimes des accidents de la circulation.

      Il est possible d’affirmer cela sans crainte d’être démenti car :

      – En 1998, le Premier ministre de l’époque, le socialiste Lionel Jospin, constitua une commission présidée par le conseiller d’Etat Dieudonné Mandelkern qu’il chargea de faire la lumière sur ces évènements. Fondé sur l’ouverture d’archives jusque là fermées, le rapport remis par cette commission fit litière des accusations portées contre la police française[2]. Or, ce rapport consultable sur le net n’a visiblement pas été lu par François Hollande.

      – En 1999, Jean-Paul Brunet, universitaire spécialiste de la période, publia un livre extrêmement documenté qui démontait la thèse du « massacre » du 17 octobre (Brunet, J-P., Police contre FLN. Le drame d’octobre 1961.Paris).

      – En 2003, le même Jean-Paul Brunet publia un nouveau livre (Charonne, lumière sur une tragédie.Paris) dans lequel il démontrait que le prétendu « rapport de police » faisant état de 140 morts le 17 octobre, document qui sert de point de départ à J.L Einaudi, auteur du livre sur lequel repose toute la manipulation (Octobre 1961, un massacre à Paris), n’a jamais existé.

      Reprenant la liste des morts donnée par Einaudi, il montre également que la majorité des décès remonte à des dates antérieures au 17 octobre et il prouve que ce dernier a manipulé les chiffres, additionnant les cadavres non identifiés reçus à l’Institut Médico Légal au nombre des disparus et même (!!!) à celui des Algériens transférés administrativement en Algérie après qu’ils eurent été arrêtés le 17 octobre. Il montre enfin qu’Einaudi a compté plusieurs fois les mêmes individus dont il orthographie différemment les noms…

      Monsieur Hollande pouvait-il ignorer tout cela ? Si oui, la nullité ou l’aveuglement militant de ses conseillers laisse pantois.

      Quel est donc le vrai bilan de cette manifestation ?

      – Le 17 octobre 1961, alors que se déroulait dans Paris un soi-disant massacre, l’Institut Médico Légal (la Morgue), n’a enregistré aucune entrée de corps de « NA » (NA= Nord Africain dans la terminologie de l’époque).

      – Le 17 octobre 1961, de 19h30 à 23 heures, il n’y eut qu’une seule victime dans le périmètre de la manifestation et ce ne fut pas un Algérien, mais un Français nommé Guy Chevallier, tué vers 21h devant le cinéma REX, crâne fracassé. Par qui ?

      – En dehors du périmètre de la manifestation, « seuls » 2 morts furent à déplorer, Abdelkader Déroues tué par balle et retrouvé à Puteaux et Lamara Achenoune tué par balle et étranglé, gisant dans une camionnette, également à Puteaux. Rien ne permet de dire qu’ils furent tués par les forces de l’ordre.

      Le 18 octobre, à 04 heures du matin, le bilan qui parvint à Maurice Legay le directeur général de la police parisienne fut donc de 3 morts. Nous sommes donc loin des dizaines de morts et de « noyés » auxquels l’actuel occupant de l’Elysée a rendu hommage !!!

      Certes, nous dit-on, mais les cadavres ont été déposés à la morgue les jours suivants. Faux, car ce n’est pas ce qu’indiquent les archives de l’Institut Médico Légal de Paris puisque, entre le 18 et le 21 octobre, « seuls » 4 cadavres de « NA » furent admis à la Morgue :

      – Le 18 octobre, Achour Belkacem tué par un policier invoquant la légitime défense et Abdelkader Benhamar mort dans un accident de la circulation à Colombes.

      – Le 20 octobre, Amar Malek tué par balles par un gendarme.

      – Le 21 octobre Ramdane Mehani, mort dans des circonstances inconnues.

      Nous voilà donc bien loin des 100, 200 ou même 300 morts « victimes de la répression » avancés par certains et pour lesquels M. François Hollande a reconnu la responsabilité de la France !!!

      D’autant plus que le « Graphique des entrées de corps « N.A » (Nord-africains) par jour. Octobre 1961 »[3], nous apprend que du 1° au 30 octobre 1961, sur les 90 corps de « NA » entrés à l’Institut Médico Légal, la plupart étaient des victimes du FLN.

      Plus encore, pour toute l’année 1961, 308 cadavres de « N.A » entrèrent à l’IML, la plupart ayant péri dans la guerre inexpiable que le FLN menait contre ses opposants partisans de l’Algérie française ou du MNA de Messali Hadj. Ainsi, au mois d’octobre 1961, sur les 34 cadavres de « N.A » retirés de la Seine ou de la Marne, notamment aux barrages de Suresnes et de Bezons puis conduits à l’IML, la quasi totalité étaient des harkis, des partisans de la France ou des membres du MNA, une des méthodes d’assassinat du FLN consistant à noyer ses opposants. La police française n’est pour rien dans ces noyades.

      François Hollande devra donc rendre compte au tribunal de l’Histoire car il a couvert de son autorité un mensonge, une manipulation, un montage grossier qui va être utilisé contre la France par ceux que son ministre de l’Intérieur a qualifiés d’ «ennemis de l’intérieur ».

      Pour en savoir plus :

      – Brunet, J-P., (2002) « Enquête sur la nuit du 17 octobre 1961 ». Les Collections de l’Histoire, hors série n°15, mars 2002.

      – Brunet, J-P., (2008) « Sur la méthodologie et la déontologie de l’historien. Retour sur le 17 octobre 1961 ». Commentaire, vol 31, n°122, été 2008.

      – Brunet, J-P., (2011) « Combien y a-t-il eu de morts lors du drame du 17 octobre 1961 ? ». Atlantico, 17 octobre 2011.

      Bernard Lugan

      17/10/12

      [1] Voir à ce sujet le dossier spécial de l’Afrique réelle, novembre 2011 intitulé Pour en finir avec le mythe du « massacre » des Algériens à Paris le 17 octobre 1961.

      [2] « Rapport sur les archives de la Préfecture de police relatives à la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre 1961 ». Rapport établi à la demande du Premier ministre, M. Lionel Jospin et remis au mois de janvier 1998 par M. Dieudonné Mandelkern président de section au Conseil d’Etat, président ; M. André Wiehn, Inspecteur général de l’administration ; Mme Mireille Jean, Conservateur aux Archives nationales ; M. Werner Gagneron, Inspecteur de l’administration. En ligne.

      [3] Voir l’Afrique réelle, novembre 2011.

      Source: http://bernardlugan.blogspot.fr/2012/10/apres-lesclavage-le-17-octobre-1961-la.html

      • L’usure talmudique en Algérie

        Les Mozabites et les Juifs sont les seuls marchands, les seuls négociants, les seuls êtres industrieux de toute cette partie de l’Afrique.

        Dès qu’on avance dans le sud, la race juive se révèle sous un aspect hideux qui fait comprendre la haine féroce de certains peuples contre ces gens, et même les massacres récents.

        Les Juifs d’Europe, les Juifs d’Alger, les Juifs que nous connaissons, que nous coudoyons chaque jour, nos voisins et nos amis, sont des hommes du monde, instruits, intelligents, souvent charmants. Et nous nous indignons violemment quand nous apprenons que les habitants d’une petite ville inconnue et lointaine ont égorgé et noyé quelques centaines d’enfants d’Israël. Je ne m’étonne plus aujourd’hui ; car nos Juifs ne ressemblent guère aux Juifs de là-bas.

        À Bou-Saada, on les voit, accroupis en des tanières immondes, bouffis de graisse, sordides et guettant l’Arabe comme une araignée guette la mouche. Ils l’appellent, essaient de lui prêter cent sous contre un billet qu’il signera. L’homme sait le danger, hésite, ne veut pas. Mais le désir de boire et d’autres désirs encore le tiraillent. Cent sous représentent pour lui tant de jouissances !

        Il cède enfin, prend la pièce d’argent, et signe le papier graisseux.
        Au bout de trois mois, il devra dix francs, cent francs au bout d’un an, deux cents francs au bout de trois ans. Alors le Juif fait vendre sa terre, s’il en a une, ou sinon, son chameau, son cheval, son bourricot, tout ce qu’il possède enfin.

        Les chefs, Caïds, Aghas ou Bach’agas, tombent également dans les griffes de ces rapaces qui sont le fléau, la plaie saignante de notre colonie, le grand obstacle à la civilisation et au bien-être de l’Arabe.

        (…) Le Juif est maître de tout le sud de l’Algérie. Il n’est guère d’Arabes, en effet, qui n’aient une dette, car l’Arabe n’aime pas rendre. Il préfère renouveler son billet à cent ou deux cents pour cent. Il se croit toujours sauvé quand il gagne du temps. Il faudrait une loi spéciale pour modifier cette déplorable situation.

        Le Juif, d’ailleurs, dans tout le Sud, ne pratique guère que l’usure par tous les moyens aussi déloyaux que possible ; et les véritables commerçants sont les Mozabites. Quand on arrive dans un village quelconque du Sahara, on remarque aussitôt toute une race particulière d’hommes qui se sont emparés des affaires du pays. Eux seuls ont les boutiques ; ils tiennent les marchandises d’Europe et celles de l’industrie locale ; ils sont intelligents, actifs, commerçants dans l’âme. Ce sont les Beni-Mzab ou Mozabites. On les a surnommés les « Juifs du désert ».

        Guy de Maupassant – Au soleil (1881)

  4. Compromis franco-allemand sur la supervision bancaire
    François Hollande et Angela Merkel ont arraché un accord européen sur la surveillance centralisée des 6.000 banques européennes. La BCE devrait les superviser début 2014.

    François Hollande et Angela Merkel ont arraché au petit matin un accord qui permet à chacun de clamer victoire, tout en repoussant à plus tard les choix cruciaux sur l’enjeu du sommet européen: la surveillance centralisée de 6.000 banques européennes, clef de voûte d’une architecture resserrée de l’euro. En pratique, le compromis franco-allemand retarde de plusieurs mois – et peut-être jusqu’à l’élection d’un nouveau Bundestag, en septembre 2013 – la mise en œuvre effective de cette «supervision» décidée en juin par le sommet précédent. La chancelière récolte ainsi les fruits de la guerre à retardement lancée depuis la rentrée. Angela Merkel parle d’une «montée en puissance de la supervision au cours de l’année prochaine» avant d’ajouter que «cela prendra du temps».

    Formellement pourtant, le calendrier arrêté en juin par les dix-sept pays de l’euro est respecté. François Hollande décrivait dans la nuit un «bon accord» qui «confirme et précise ce que nous avions décidé en juin». Le président obtient en particulier satisfaction sur la date-butoir qu’il avait fixée au sommet: le cadre politique et légal de la supervision sera établi d’ici le 31 décembre, même si la chancelière continue d’y voir un objectif «ambitieux». Un an plus tard comme prévu, au 1er janvier 2014, que la BCE devrait avoir sous sa responsabilité la totalité des banques européennes, allemandes comprises, malgré les réticences de Berlin et de la Bundesbank.

    Mais entre ces deux dates, le dérapage est implicite. L’Espagne devrait attendre plusieurs mois de plus pour demander la recapitalisation directe de ses banques, promise au début de l’été par les pays de l’euro. Le préalable à cette démarche est une supervision «qui fonctionne», insiste Angela Merkel. Les délais qui s’allongent pourraient même amener Madrid à y renoncer complètement, si l’on en croit un diplomate espagnol cité par l’AFP. La question d’un renflouement en bonne et due forme de l’État espagnol risquerait alors de se poser plus crûment.

    En marge du sommet, les dirigeants de la zone euro ont salué les progrès de la Grèce et du gouvernement Samaras pour «remettre sur les rails» le programme de redressement. Sans se prononcer sur le fond, les dix-sept annoncent que l’Eurogroupe «prendra les mesures nécessaires». Athènes attend le déblocage urgent d’une tranche d’aide de 31,5 milliards d’euros.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/19/20002-20121019ARTFIG00005-compromis-franco-allemand-sur-la-supervision-bancaire.php

  5. Simone Wapler: L’or en vogue pour 2013

    2013 un nouveau départ pour l’or ?

    Le 1er janvier 2013, tout sera en place pour que l’or reprenne une partie de sa place perdue dans le système financier. L’or sera considéré comme un actif AAA, avec un énorme avantage sur ses autres concurrents : sa note ne sera délivrée par aucune agence de notation. Sa note est intrinsèque.

    la suite ici :
    http://argent-or.blogspot.fr/2012/10/simone-wapler-lor-en-vogue-pour-2013.html

  6. Attentat de Beyrouth, signé régime israélien (analyste américain)

    IRIB- Un analyste américain a présenté le régime sioniste comme l’auteur de l’attentat terroriste et l’explosion meurtrière, à Beyrouth, la capitale libanaise.

    C’est ce qu’a évoqué, vendredi, Ralph Shuenman, analyste politique, à Berkeley, en Californie, à l’antenne de Presse TV. “Il s’agit d’une opération classique, de la part de l’appareil d’espionnage d’Israël, le Mossad”, a-t-il souligné.

    Lors de l’explosion, survenue, vendredi, à Beyrouth, au moins, 8 personnes, dont Vassam Hassan, chef du bureau de renseignement des forces sécuritaires libanaises, ont perdu la vie, tandis que des dizaines d’autres étaient blessées. Vassam Hassan avait démantelé, ces derniers temps, un réseau d’espionnage israélien, au Liban.

  7. Alerte mondiale : les États-Unis mettent à « exécution » leur stratégie du chaos ! par Elisabeth Studer

    IRIB-Nous y sommes !! Le plan « mijoté » par les États-Unis …

    ….pour dominer le monde que présentent Michel Collon, Grégoire Lalieu dans leur livre « la Stratégie du Chaos – Impérialisme et Islam « semble désormais être mis en action.

    Alors que Égypte, Tunisie, Libye, Turquie, Iran, Arabie saoudite, Somalie, Soudan, Afghanistan, Pakistan s’embrasent dans un « arc d’instabilité » , lequel relie l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et la Corne de l’Afrique jusqu’à l’Afghanistan et a Chine, certains seraient tenter de croire et d’autres de nous faire croire que tous ses bouleversements sont liés à une confrontation de courants sociologiques, historiques et religieuses indépendants les uns des autres … sans aucune relation ou presque avec un quelconque intérêt économique et financier. Certains évoquant un « péril musulman », un choc des civilisations, d’autres les retombées des conflits coloniaux.

    Mohamed Hassan, interrogé par les deux auteurs fournit la clé de ce puzzle. Lequel prend tout son sens quand on saisit la stratégie globale des États-Unis face aux autres puissances : Europe, Russie, Chine et les forces émergentes du Sud.

    Après Tunisie, Libye, Égypte – ne rêvons pas, les printemps arabes ne sont pas arrivés par hasard, la démocratie étant un terme plus que galvaudé dans ce ce bas monde – c’est aujourd’hui le Moyen-Orient et l’Afrique toute entière que le pays de l’oncle Sam souhaiterait embraser.
    Son objectif – non affiché – bien sur : mener une sorte de politique de la terre brûlée.

    Je m’explique : se voyant incapable de maîtriser financièrement l’exploration et la production des ressources en matières premières de la planète … tout en se montrant incapable de maîtriser le budget US, soit dit en passant, les deux étant intimement liés – les lobbies pétrolier, bancaire et militaire US semblent vouloir passer à la vitesse supérieure … les trois parties ayant intérêt à provoquer le chaos autour d’eux.

    Le lobby pétrolier pour empêcher que les concurrents européens, russes, canadiens et chinois ne raflent la mise sur des pays aussi prometteurs en terme de gaz et de pétrole que sont la Mauritanie, le Mali, la Libye, l’Égypte et la Tunisie, les pays du Golfe n’étant pas en reste.

    Le lobby militaire ayant tout à y gagner pour booster son chiffre d’affaires en semant le chaos de part le monde, notamment en Irak, en Turquie, voire en Géorgie et en Birmanie … le tout sous une forte odeur de guerre des pipelines …

    Le lobby pharmaceutique n’étant pas en reste quant à lui … alors que l’Afghanistan – pays de l’opium – constitue avant tout un hautement stratégique pour la culture du pavot, et que l’Iran dispose désormais d’entreprises aux premiers rangs pour le développement des produits cancéreux.

  8. Mr Pierre Hillard est docteur en science politique 1 et essayiste français. Il a fait des études d’histoire, de sciences politiques et d’études stratégiques 2. Spécialiste du « mondialisme », il critique ce qu’il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d’unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux »

    http://www.youtube.com/watch?v=I2n9qIq71YQ

  9. Information importante:

    L’intervention militaire Israélienne sur les centrales nucléaires Iraniennes aura lieu au début du printemps 2013 ( mars ou avril) avec l’ aval de Barack Obama qui aura été réélu Président des USA!

    Cette intervention entraînera un conflit régional dévastateur aux conséquence géo-politiques mondiales non mesurables à ce jour!

    + d’infos : http://vigiinfos.canalblog.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici