Espagne : poussée du ‘souverainisme régional’

138

Selon les résultats des dernières élections espagnoles, Mariano Rajoy passe un premier examen des urnes dans le contexte de révoltes populaires. Son parti politique, le Parti populaire (PP) parvient à garder la majorité absolue en Galice. Il y a quelques jours, nombreux étaient ceux qui pronostiquaient que le gouvernement espagnol attendait ces résultats avec impatience pour lancer une demande d’aide financière à l’Union européenne.

Dans la lecture de ces résultats, il y a des éléments tendant à confirmer le programme de régionalisation des grosses têtes mondialistes pour les Etats nations à dépecer. On assiste par exemple à une percée des indépendantistes au Pays basque. Il est vrai que cette région est déjà autonome puisque les impôts y sont déjà levés sur les revenus des contribuables et des sociétés. Plus que jamais, « le pacte fiscal qui lie l’Etat central et les 17 régions autonomes (qui cumulent plus de 150,6 milliards d’euros de dettes, dont 65% provient des seules régions de Catalogne, Valence, Madrid, et d’Andalousie) inscrit dans la Constitution de 1978 est menacé de voler en éclat ». Attendons les prochaines élections du 25 novembre qui auront lieu en Catalogne. Nous verrons ce que vaut la crédibilité budgétaire entre l’Etat et la région.

39 Commentaires

  1. “Dans la lecture de ces résultats, il y a des éléments tendant à confirmer le programme de régionalisation des grosses têtes mondialistes pour les Etats nations à dépecer.”
    Ca, il fallait quand même oser l’écrire . Les régionalistes seraient donc des mondialistes déguisés . Poussons donc le raisonnement jusqu’à dire, que les volontés identitaires des peuples, sont le signe de la fin de leurs propres communautées nationales . Si demain le FN venait au pouvoir en France, comme c’est plus que probable, serait-ce pour autant la victoire de la globalisation ? Faute d’un éffondrement économique imminent, il faut bien trouver du grain à moudre . J’aime beaucoup les théories qui englobent tout et son exact contraire, c’est le meilleur moyen d’avoir toujours raison …

  2. C’est vrai que cela peut être interressant de suivre précisemment comment ils vont s’organiser entre régions riches et régions pauvres, peut être des TVA locales différentes d’une région à une autre ? c’est ce que nous aurions du faire nous en France, juste après la décentralisation de Delors

    • Le fédéralisme est la particularité d’états construits artificielement, pour servir les intérts stratégiques de puissances étrangères . Ces états on vocation à disparaître, car ils ne constituent pas une antité homogène, avec un seul peuple . C’est arrivé en Tchécoslovaquie et en Yougoslavie . C’est en train d’arriver en Ecosse, en Belgique et en Espagne . Le centralisme jacobin à la française, c’est entre-autres, la marque d’un état construit sur une nation homogène .

      • @Alex du 57;
        “Le centralisme jacobin à la française, c’est entre-autres, la marque d’un état construit sur une nation homogène .”
        Tiens-donc, en 1914 70% des soldats français ne parlaient pas la langue de Corneille. C’est d’ailleurs grâce à cette grande curie que la nation s’est définitivement réalisée. Relisez Pierre Bourdieu et vous constaterez qu’il a fallut 8 siècles de durs apprentissages pour ériger l’Etat dont nous disposons. Vous vous laissez tous entraîner vers des analyses de types binaires, la région contre la nation, la nation contre la mondialisation etc, etc…..C’est beaucoup plus subtil. Nous sommes sur des équations à plusieurs inconnues. Nous pourrions très bien imaginer une nation forte d’entités bien identifiées et parfaitement orchestrées par l’entité fédératrice, elle même partie prenante dans un ensemble aux cohérences continentales et historiques. Le tout étant de savoir si c’est sur l’autel d’intérêts à courtes vues des marchés ou plutôt sur celui d’une philosophie reposant sur des projets durables et inscrits sur le long-terme.

    • En tout cas les multinationales feront appel aux ingénieurs fiscaux pour détecter la meilleure des régions ou implanter leur production, logistique etc…

      Les politiques ne seront là que pour représenter chacune de ces régions, en terme d’image, en terme de compétitivité, etc…

      C’est bien cette voie que l’élite mondialiste a choisi pour la suite des évènements.. Les derniers résistants combattants de 14-18 se sont éteints. (paix à leur âme)….donc le processus peut s’accélérer.

      • “les multinationales feront appel aux ingénieurs fiscaux pour détecter la meilleure des régions ou implanter leur production, logistique etc…”
        c’était déjà le cas … en créant des zones franches, les japonais sont bien venus dans le nord pour cela et non parce qu’ils trouvaient nos terrils de charbon très Zolis 🙂

  3. l’ oligarchie souhaite une souveraineté régionale pour mieux déstructurer les états…

    cela n’ empêche que cette forme de résistance est légitime …

  4. La question est ? comment cet ordure peut avoir le soutient de sa region la galice derriere lui ce la parait improbable finalement.. pour moi les sondages sont bidon mais cela ne devrait etonner personne

  5. FM 101: tenir ses lunettes de la sorte signifie une demande d’instruction au supérieur hiérarchique pour la suite des évènements.

    Menthalo et LIESI sont excelent pour tout dire par une simple image.

  6. Lundi 22 octobre 2012, nous avons appris une nouvelle très importante.

    La dette publique de la Grèce a été sous-estimée.

    En réalité, la dette publique de la Grèce est encore pire que ce qu’on nous avait dit.

    Dette publique de la Grèce :
    2007 : dette publique de 107,4 % du PIB.
    2008 : dette publique de 112,6 % du PIB.
    2009 : dette publique de 129 % du PIB.
    2010 : dette publique de 144,5 % du PIB.
    2011 : dette publique de 170,6 % du PIB.

    En clair : la dette publique de la Grèce s’est emballée.

    La dette publique de la Grèce est hors de contrôle.

    Maintenant, nous savons que la Grèce va se déclarer en défaut de paiement, le deuxième en seulement quelques mois.

    Maintenant, nous savons que ce sont la BCE et aussi les Etats de la zone euro qui vont subir des pertes.

    Or, le problème est le suivant :

    la BCE n’a pas les moyens de résister au deuxième défaut de paiement de la Grèce. Et les Etats de la zone euro n’ont pas les moyens de résister au deuxième défaut de paiement de la Grèce. Car cet évènement va créer une situation de panique qui fera tomber ENSUITE les autres Etats européens surendettés.

    Il n’y a plus d’argent.

    Il ne reste plus que des dettes.

  7. L’Espagne devrait rester en récession au troisième trimestre

    La récession devrait se prolonger en Espagne au troisième trimestre. Le Pib pourrait reculer de 0,4%, tout comme au précédent, selon la Banque d’Espagne. Les chiffres officiels seront connus le 30 octobre.

    L’Espagne est encore loin d’être sortie de la crise et de la récession. Et la journée enchaîne les mauvaises nouvelles.

    Alors qu’en debut de matinee l’agence Moody’s a annonce qu’elle degradait la note de 5 regions espagnoles , c’est au tour de la Banque d’Espagne de jeter un froid dans son bulletin économique mensuel. S ‘appuyant sur les informations conjoncturelles disponibles, l’institut d’émission espagnol estime en effet que le PIB du pays devrait encore reculer de 0,4 % au troisième trimestre. C’est à dire à un rythme similaire a ce qui a été enregistré au cours des trois mois précédents.

    Bien sur, avertit la banque d’espagne, l’information conjoncturelle actuellement disponible est incomplète. Mais les éléments en sa disposition lui permettent d’avancer une estimation, une semaine avant la publication officielle de la première estimation du PIB, le 30 octobre prochain.

    La demande intérieure a maintenu « une tendance de considérable faiblesse » explique la Banque d’Espagne. Et ce en dépit d’un effet d’anticipation avant la hausse de la TVA du 1er septembre dernier. En effet pour ne pas supporter la hausse des prix induites les consommateurs espagnols ont été un peu plus dépensiers ce qui a permis à la demande d’être un peu plus vigoureuse ; elle n’a baissé que de 1,2% contre 1,4% entre avril et juin.

    Les anticipations de la Banque d’Espagne, si elle se confirment, viennent renforcer les récentes déclarations du ministre de l’économie, Luis de Guindos, qui a admis récemment que tous les indicateurs que la situation ne s’était pas aggravée au troisème trimestre par rapport aux précédents. Et pour le ministre la baisse du PIB devrait atteindre 1,5% cette année.

  8. re
    Donald Trump a quelque chose de “très gros” sur Obama

    Le milliardaire américain Donald Trump a déclaré sur Fox News qu’il lancera une “bombe” contre le président Barack Obama mercredi, mais il a refusé de révéler les détails. Il a assuré les téléspectateurs que cette nouvelle pourrait changer le résultat de l’élection présidentielle.

    Trump supporte le républicain Mitt Romney après avoir considéré être candidat à la présidence, et il a été un des américains les plus virulent parmi ceux qui doutent que Barack Hussein Obama est bien né aux Etats-Unis, une condition pour être président.

    Le magnat de l’immobilier a téléphoné à l’émission “Fox and Friends” et a déclaré qu’il a “quelque chose de très très gros en ce qui concerne le président des Etats-Unis. Ca va être gros. Je sais une chose, vous allez le couvrir d’une grande manière.”

    Trump a écrit sur Twitter : “restez à l’écoute pour ma grosse annonce sur Obama”, puis a envoyé un autre tweet, “attendez et vous verrez!”

    “C’est très gros. Plus gros que quiconque l’imagine.”

    Fox a demandé si l’annonce de Trump est personnelle ou si elle reflète sa capacité à gouverner, et il a répondu : “c’est tout en un”.

    Il a dit qu’il fera son annonce vers midi mercredi, et les medias américains seront sans aucun doute a fleur de peau, sans parler de l’équipe de campagne d’Obama.

    Il est évident qu’une possible réélection d’Obama n’est pas bonne pour Israël, pas bonne pour le Proche Orient, pas bonne pour le monde. Si Trump a effectivement quelque chose de “très gros” sur Obama, on ne peut être que dans l’attente de cette “énorme nouvelle”. Rendez-vous donc demain soir !
    Juif.org

    http://www.juif.org/politique-israel/177965,donald-trump-a-quelque-chose-de-tres-gros-sur-obama.php

  9. Et oui on sait ! Obama est le vilain islamo-communiste venu d’ailleurs et romni est l’incompétent ignorant blanchisseur de papier sale.
    Trump est un trompeur ! Les banquiers et leurs marionnettes hommes et femmes politiques corrompu(e)s sont à M. Guillotin ce que la rainette est à la mare : indissociables.
    Les Bush dégoutent, et les rotschoummes méritent le cachot.

  10. QUESTION SUR L’ARGENT

    Bonjour,

    J’aimerais savoir si laisser de l’eau pendant 12 heures dans une tasse en argent a le meme effet que la solution d’ion d’argent?

    Merci d’avance pour vos reponses

  11. bonjour et bonne journée

    ONU: la Suisse alerte des conséquences d’une guerre atomique

    La Suisse s’engage à l’ONU pour une interdiction mondiale des armes atomiques. L’ambassadeur de Suisse pour le désarmement nucléaire, Benno Laggner, a dirigé mardi à New York une réunion portant sur “les conséquences humanitaires des armes nucléaires”.

    Bien que la guerre froide soit terminée, la menace de la destruction de la planète par l’arme nucléaire continue d’exister au XXIe siècle, a déclaré Benno Laggner. Les conséquences humanitaires d’un engagement nucléaire seraient immenses, causant un grand nombre de victimes, directement et indirectement, selon lui.

    Ces craintes sont confirmées par une étude sur les conséquences d’une guerre nucléaire en terme de production alimentaire. Ira Helfand, auteure de la recherche, estime que l’engagement d’un faible arsenal de bombes nucléaires suffirait à réduire dangereusement la production mondiale de blé et de riz.

    Les prix des aliments grimperaient alors, devenant inabordables pour les plus pauvres, selon l’étude intitulée “Famine nucléaire – Un million de personnes menacées”. D’après Benno Laggner, 35 pays soutiennent la campagne pour la suppression des armes nucléaires.

    http://www.romandie.com/news/n/ONU_la_Suisse_alerte_des_consequences_d_une_guerre_atomique72241020120731.asp

  12. La décision dont vous n’avez sûrement pas entendu parler et qui annonce pourtant le retour en force de l’or comme monnaie
    Le comité de Bâle vient de décider que l’or sera dorénavant comptabilisé pour 100% de sa valeur, au même titre que les obligations souveraines notées AAA ou le cash en dollar.
    http://www.atlantico.fr/decryptage/decision-dont-avez-surement-pas-entendu-parler-et-qui-annonce-pourtant-retour-en-force-or-comme-monnaie-isabelle-mouilleseaux-520489.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici