Toute honte bue…

449

En 2005, bien avant la crise des subprimes… bien avant la faillite de Lehman Brother… bien avant que le scénario suivant devienne le problème de l’endettement des ETATS NATIONS… et avant celui de la RUINE de ces Etats nations, l’un des conseillers du parti Socialiste, s’exprimait sur l’EURO et… la Grèce.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=EOGGHctrpIA&feature=player_embedded]

C’était avant que des petits malins ne se lancent dans un montage destiné à torpiller la Grèce autour d’une grosse banques d’affaires que beaucoup de gens connaissent un peu mieux depuis un certain reportage sur ARTE, diffusé il y a quelques semaines… le 4 septembre 2012. [Cette vidéo a été effacée afin de rendre plus crédible la notion de “liberté d’information”.]

M. Elie Cohen a toutes les raisons de figurer parmi les meilleurs conseillers d’un gouvernement français. Il est en effet très compétent pour conseiller un gouvernement socialiste à sortir d’une crise qui n’a pas encore commencé.

43 Commentaires

  1. Lundi 29 octobre 2012 :

    La troïka aux créanciers publics de la Grèce : «prenez vos pertes !»

    Selon l’édition de ce lundi de Der Spiegel, la troïka, composée de représentants de la Commission européenne, de la BCE et du FMI, serait parvenue à la conclusion qu’on ne pourra pas éviter une nouvelle coupe dans les créances helléniques. Et cette fois, la troïka demande de ne pas se contenter, comme en mars dernier, de mettre les créanciers privés à la peine, mais exige une contribution des créanciers publics.

    Selon le Spiegel, les représentants de la troïka ont présenté leurs conclusions jeudi dernier aux collaborateurs des ministres des Finances de la zone euro. Ce serait la première fois que la crise grecque coûterait effectivement de l’argent aux contribuables européens. En mai 2010, les pays de la zone euro avaient accordé 53 milliards d’euros à la Grèce sous la forme de crédits bilatéraux. Par la suite, 74 milliards d’euros ont été versés par le FESF (avec la garantie des Etats de la zone euro) à Athènes. Le FMI, lui, a déboursé 22 milliards d’euros pour Athènes. De son côté, selon le Spiegel, la BCE détiendrait par ailleurs 40 milliards d’euros de dette hellénique rachetée sur les marchés. En tout, 136 milliards d’euros de dettes grecques seraient entre des mains publiques.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20121029trib000727686/la-troika-aux-creanciers-publics-de-la-grece-prenez-vos-pertes-.html

    Lors du premier défaut de paiement de la Grèce, 107 milliards d’euros avaient été effacés : ces pertes avaient concerné les créanciers privés.

    Lors du deuxième défaut de paiement de la Grèce, les pertes vont maintenant concerner les créanciers publics. « En tout, 136 milliards d’euros de dettes grecques seraient entre des mains publiques. »

    Contribuables, préparez-vous à payer.

    Contribuables, préparez-vous à payer pour le deuxième défaut de paiement de la Grèce.

  2. Grèce: les résultats du deuxième trimestre des banques reportés d’un mois

    ATHENES – La publication des résultats du deuxième trimestre des banques grecques a été reportée d’un mois, au 30 novembre, en raison du retard pris par le processus de recapitalisation lié à la poursuite des négociations du pays avec UE et FMI, a indiqué lundi le ministère des Finances.

    Un délai d’ici au 30 novembre a été accordé pour la publication des résultats semestriels des banques, a indiqué un communiqué ministériel à l’issue d’une réunion entre le ministre grec des Finances Yannis Stournaras, le président de l’Union des Banques grecques Georges Zanias et d’autres banquiers.

    Cette réunion portait sur les conditions de la recapitalisation des établissements financiers du pays, qui a pris un énorme retard, dépendant du versement de la prochaine tranche du prêt UE FMI au pays, repoussée depuis juin.

    La recapitalisation des banques, qui ont essuyé d’énormes pertes dues à la restructuration de la dette souveraine du pays en février, est l’un des principaux dossiers que le gouvernement veut faire avancer pour parer au manque de liquidités sur le marché et tenter de favoriser une relance en Grèce, frappée par la crise de la dette depuis 2010.

    Lors de cette réunion, la possibilité d’échanger les obligations grecques détenues par les banques par des obligations du Mécanisme européen de stabilité (MES) a été exclue, souligne ce communiqué, ce qui a provoqué un important recul de la Bourse d’Athènes.

    L’indice Athex lâchait 5,88% vers 14H20 GMT, poussé par la dégringolade des actions bancaires.

    Cette réunion intervient alors que le gouvernement tente de boucler avec la troïka des créanciers, UE-BCE-FMI, un paquet de nouvelles économies de 13,5 milliards d’euros controversées que le pays est contraint de faire en 2013 et 2014.

    Ce nouveau train de rigueur est une condition préalable pour que les créanciers versent à la Grèce une tranche de 31,5 milliards d’euros du prêt UE-FMI, attendue depuis juin par le pays et dont une grande partie est destinée à la recapitalisation des banques, comme le prévoit le plan de redressement de l’économie, dicté par l’UE et le FMI.

    Selon ce plan, les banques grecques doivent recevoir environ 50 milliards d’euros du Fonds européen de stabilité financier (FESF, remplacé par le MES – mécanisme européen de stabilité), dont une première tranche de 25 milliards d’euros avait déjà été versée en mai, dont 18 milliards sont allés aux quatre grandes banques grecques et 7 au Fonds hellénique de stabilité financière, chargé de leur recapitalisation, pour la banque ATE.

    Toutefois le renforcement des banques a pris du retard en raison de longues négociations entre le gouvernement et ses créanciers sur les nouvelles économies que la Grèce doit faire pour redresser ses comptes.

    Ces négociations, qui durent depuis quatre mois, butent surtout sur les exigences des créanciers pour davantage de flexibilité sur le marché de travail, à laquelle s’oppose le petit parti de la Gauche démocratique Dimar, l’un des trois alliés du gouvernement de coalition, dirigé par le Premier ministre conservateur Antonis Samaras.

    AFP

    A suivre……………..

      • en effet redamex, cet aveu constitue une volonté d’entreprise terroriste, donc mr Kissinger aurait du à l’issue de cet interview être arrêté par les forces de l’ordre et jugé pour ces propos et intentions.,,,,,ou alors …..ou alors je n’y comprend rien

      • @Sand
        Tout à fait d’accord avec vous.
        Sauf que Kissinger fait partie du gouvernement secret des USA, et qu’il a un poste de premier plan dans le nouveau gouvernement mondial.
        Si Dieux lui prête vie…
        C’est donc un ´intouchable ´

  3. LE VORTEX EST A L’EAU CE QUE L’ANTI GRAVITE EST A LA LUMIERE ET CE QUE LE VIDE EST AUX ONDES;

    EAU-FEU-AIR, bleu blanc rouge.

    le point commun est l’ENERGIE LIBRE, soit l’energie liberée de ses contraintes.

    Une TRINITE partielle malgré tout car dieu ne se limite pas A 3 POINTS

    .°.

    *ah il devrait neiger a ALEP en meme temps qu’en provence cet hiver.Affaire a suivre mais on est bien pari,bien que se soit la lune croissante qui a fait son oeuvre pour le moment.*

  4. L’Etat japonais proche de la banqueroute faute de financement

    Le Premier ministre a indiqué que sans émission de nouvelles dettes rapidement, l’Etat cesserait de fonctionner.

    Le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a prévenu lundi 29 octobre que l’Etat pourrait cesser de fonctionner rapidement faute de financement, en raison d’un blocage politique qui empêche l’adoption d’une loi autorisant le gouvernement à émettre des obligations.

    “Si la situation continue, les services administratifs vont se retrouver à l’arrêt, ce qui pèsera sur la vie quotidienne des gens et entravera la reprise économique”, a déclaré Yoshihiko Noda devant la chambre des députés.

    Une loi purement technique permettant au gouvernement de centre gauche d’émettre des obligations est actuellement bloquée au Sénat, à cause de l’opposition du principal mouvement de droite, le Parti libéral-démocrate (PLD), qui exige de Yoshihiko Noda la dissolution de la chambre des députés et l’organisation d’élections législatives.

    40% du budget annuel financé par la dette

    L’émission de nouvelles obligations d’Etat doit couvrir environ 40% du budget d’avril 2012 à mars 2013. Conséquence du blocage, des dépenses gouvernementales, notamment au profit des collectivités locales, ont déjà dû être différées.

    “Allons-nous retourner à nos futiles querelles politiciennes (…) ou allons-nous nous concentrer sur le fond des débats ? Le test ultime réside dans l’adoption de la loi spéciale sur l’émission d’obligations”, a souligné Yoshihiko Noda devant les députés à l’ouverture d’une session extraordinaire d’un mois du Parlement.

    Il a appelé à “des discussions franches entre la majorité et l’opposition” et à “cesser d’utiliser la loi d’émission des obligations comme carte politique”.

    Impopularité de l’exécutif

    Le Parti démocrate du Japon (PDJ, centre gauche) de Yoshihiko Noda est majoritaire à la chambre des députés mais minoritaire au Sénat, dont l’accord est nécessaire pour l’adoption de cette loi budgétaire.

    Début août, Yoshihiko Noda avait promis au PLD de dissoudre la chambre des députés “dans un proche avenir”, en échange de son soutien au passage d’une loi d’augmentation de la taxe sur la consommation.

    La signification concrète de ce “proche avenir” est au coeur de la paralysie actuelle du système politique. Les élections législatives doivent être organisées au plus tard à l’été 2013 mais la droite voudrait un scrutin anticipé au plus tôt afin de bénéficier dans les urnes de l’impopularité actuelle de l’exécutif.

    AFP

  5. Pour qui souhaite voir ou avoir la video de la 7 sur G0ldmansax il y a des hard copies qui tournent, mais vous pouvez aussi la trouver sur rutube avec une search query du nom de la banque. Il faut faire sans google (ce n’est pas un mal) et apprendre à maitriser les proxies et vpn.

    • [Cette vidéo a été effacée afin de rendre plus crédible la notion de “liberté d’information”.]
      Tout est visible ici :
      Les conflits d’intérêt sujet tabous à la Banque Centrale Européenne ?
      Le 1er novembre 2011, Mario Draghi a succédé à Jean-Claude Trichet à la tête de la Banque centrale européenne (BCE). Seulement voilà : Mario Draghi a été, de 2002 à 2005, vice-président de la branche européenne de la banque d’affaires américaine Goldman Sachs. D’après Marc Roche, journaliste et coauteur du documentaire dont il est question plus loin, « l’une de ses missions est [alors] de vendre le produit financier “swap” permettant de dissimuler une partie de la dette souveraine, qui a permis de maquiller les comptes grecs ». Qui peut douter qu’il y ait là un léger problème ? Or, le 4 septembre 2012, sur Arte, était diffusé un (très bon) documentaire : « Goldman Sachs : la banque qui dirige le monde ».
      Pour voir ce fameux documentaire en entier, cliquez sur ce lien :
      http://interobjectif.net/goldman-sachs-la-banque-qui-dirige-le-monde/ (71 mn 39)
      Vers la 64e minute, on pouvait voir et entendre cet échange délicieux et édifiant :
      Le journaliste :
      « Au sujet de Mario Draghi [président de la BCE], ses critiques montrent du doigt son passage chez Goldman Sachs, en disant : “Il y a là des questions éthiques qui se posent.” »
      Jean-Claude Trichet (ancien président de la BCE) :
      « Stop ! Je réfléchis… Je ne m’attendais pas à cette question. »
      Le journaliste :
      « Prenez tout votre temps… »
      Jean-Claude Trichet :
      « Oui mais moi je ne veux pas répondre, donc vous ne me posez pas la question. On est bien d’accord ? Vous ne me posez pas la question. »
      Le journaliste :
      « D’accord. »
      …Mais l’échange a été enregistré et diffusé. Bien vu, bien fait ! Voici une vidéo qui restitue le passage dans son contexte…
      Pour voir cette vidéo, cliquez sur le lien ci-dessous :
      http://www.acrimed.org/article3888.html (1 mn 34)

  6. On s’en fout de Cohen: on sait ses compétences.

    Ce qui m’interpelle en ce moment c’est la concomitance de Sandy avec la fin de la campagne US.
    Ca, ça m’interpelle beaucoups !

  7. Tout de même, on fête le 83 anniversaire du krack de new york de fin octobre 1929 en fermant la bourse de wall street. J’y vois un signe.
    Les sorcières jouent-elles de la haarp? Les séismes semblent prendre en frequence autour de la colombie britannique et alaska… Il parait que les relevés de l’antenne ce week end étaient importants. Parait-il aussi que 16 serveurs aux usa sont en échec.. L’ouragan sandy, ou sn day, jour saint chez les occultistes?, se dirige vers la région des centrales nucléaires du nord est américain : pleine lune, forte marée, conjonction de divers paramètres aggravant pour la tempête du siècle… Surprise d’octobre, te voilà! Juste à temps!

  8. Mardi 7 août 2012 :

    France : le Parlement s’inquiète de l’accumulation des engagements pris pour soutenir la Grèce.

    Dans son rapport, le député Christian Paul (PS) chiffre à 50,8 milliards d’euros les prêts à la Grèce devant être garantis par la France dans le cadre du Fonds européen de stabilité financière ; « il ne s’agit pas de prêts, mais bien de pertes que les Etats de la zone euro acceptent de consentir vis-à-vis de la Grèce ».

    Source : lesechos.fr, mardi 7 août 2012.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202205724179-le-parlement-s-inquiete-de-l-accumulation-des-engagements-pris-pour-soutenir-la-grece-351001.php

    Contribuables français, préparez-vous à payer.

    Contribuables français, préparez-vous à payer pour le deuxième défaut de paiement de la dette grecque.

    • Haarp peut aussi avoir été utilisé pour détourner sandy sur new york, ou pour atténuer la tempête… Il semble seulement que les relevés aient été très importants.

    • Je suis donc un débile mental, merci Pierrot, comme ça je sais de quoi je souffre.
      Le tsunami japonnais aussi c’était de la débilité mentale? 911 jours aprés un 11/9? et le ministre japonnais qui en a parlé officiellement dernièrement était aussi un débile mental probablement.
      Pierrot, reste bien dans tes certitudes, c’est plus confortable intellectuellement.

  9. Des banques réclament 150€ pour un dossier de succession
    “Quand on meurt, mieux vaut ne pas avoir été client d’ING, de Belfius ou de Banca Monte Paschi Belgio”, explique mardi Kristof De Paepe, du site Guide-epargne.be, dans le journal Le Soir. En effet, ces banques facturent 150 euros (ou même un peu plus dans le cas d’ING) pour établir un dossier de succession.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1537/Consommation/article/detail/1525797/2012/10/30/Des-banques-reclament-150euro-pour-un-dossier-de-succession.dhtml

  10. A tous ceux qui cherchent des éléments sur l’ouragan anniversaire de new york, la palme est décernée à conscience du peuple :
    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2012/10/un-exercice-de-simulation-dun-ouragan.html
    Un exercice de simulation d’un ouragan a été mené le long de la côte est en 1997 et son nom était SANDY…

    Si on traduit cette phrase de l’article original:
    We named the simulated hurricane after Sandy, who incidentally was nine years old during the real Hurricane of 1938.
    1938-9= 1929!!!!! Bon anniversaire wall street!!!!

  11. Moins burlesque : voici le dossier gouvernemental sur le risque d’ouragan sur new york sorti en 2008;
    http://www.dhses.ny.gov/oem/mitigation/archive/documents/S3.B-Hurricane-Hazard-Profile.pdf

    Il y a la liste des ouragans : classe 3 le 22 septembre 1929, un autre classe 3 en 1938, mais d’autres classe 4, et Katrina 5. Enfin celui-ci peut être le pire au-dessus de New York en étant seulement class3.
    On voit les couts engendrés par ce type de catastrophes en fin de document. Variable selon la trajectoire.

  12. Et finalement ce n’était qu’un ouragan de classe 1 qui ne coutera pas 20 milliards de dollars… Excessive excitation médiatique et ridicule offensive nazie 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici