35 Commentaires

    • Ca fait froid dans le dos –

      Sans réactions populaires, nous serons réduits à l’état de bétail mais le problème est que la plupart des gens trouve cette puce pratique et n’ont pas compris ce qu’il y a derrière

      D’ailleurs elle est présentée comme telle et bien sûr le troupeau s’engouffre dedans

      Il faut comme d’autres sujets d’ailleurs en démonter les effets pervers et faire comprendre que c’est une enième étape de l’avancée du NOM

  1. Le plus croustillant, c’est lorsqu’ils commenceront à se dire des vérités entre écolos . Vu le naufrage électorale et idéologique de ces néo-gauchistes, je pense que les règlements de comptes ne sont pas loin . Après ça, ils pourront toujours aller faire du fromage de chèvre bio, dans la haute Ardèche .

    • Le front israélien est ouvert !, par Pierre Dortiguier

      IRIB- Ce à quoi chacun s’affère est arrivé, savoir le son du canon du régime sioniste.

      En ce 11 novembre, où M. Mélenchon profite de cette date d’armistice, pour ranimer les esprits contre la crise du capitalisme liée –ceci dit pour les sourds, qu’en nouveau Messie, il fait entendre,- à «l’arrogance du gouvernement allemand», la guerre se développe, par le tir de semonce, sur le plateau du Golan ! Preuve que le régime sioniste est du parti des Démocrates et tyrannicide ! Ceci, pour la guerre réelle. La guerre psychologique, non moins inquiétante, se poursuit contre l’Iran, par la projection du film «Argo», dont le journaliste parisien, Léon Camus, peut écrire, avec raison : «une fort habile œuvre de propagande destinée :1. à donner un visage repoussant, mais non essentiellement caricatural, de l’Iran révolutionnaire (un formatage de l’opinion, utile en période de pré-guerre potentielle ; 2. donner de l’Amérique et de ses superpouvoirs, une image grandiose (l’Amérique des héros), qui ne correspond, nullement, à la réalité vraie». («Rivarol», 9 novembre 2012 p.7», La crise des otages américains d’octobre 1979, revue et corrigée made in Hollywood»)

      Le thème du film est l’extraction d’Iran de six employés du service consulaire, réfugiés à l’ambassade du Canada, et qu’un spécialiste de la CIA, en cette matière, «toujours vivant», précise Léon Camus, Antonio Joseph Mendez, hispano-américain, camoufla en «membres d’une équipe venue tourner un film, dans le bazar de Téhéran» ! C’est le réalisateur du film Benjamin Affleck, qui tient son rôle !

      Léon Camus note que le sortie de ce film de propagande, le 7 novembre, coïncide, à la fois, avec la publication des résultats de l’élection présidentielle US et l’anniversaire –à quelques jours près-, du démarrage d’une «crise des otages» de 444 jours, cependant que la libération des diplomates otages suivra de 12 minutes, le premier discours présidentiel de Ronald Reagan, favori du régime de Tel-Aviv, mais ceci est une autre histoire ! Le 27 janvier, les libérés dont nous parlons assisteront au discours d’investiture !

      Serait-ce à dire que la France mélanchonesque ou hollando-fabusienne soit va-t-en guerre , et que nous soyons en train de verser sur notre Golan occupé, c’est-à-dire sur l’esprit national français, médiatiquement, bombardé – une drogue hallucinogène, pour que l’on oublie notre descente dans le paupérisme et que l’on fixe, hypnotiquement, l’Iran, présenté comme la mère de tous les tyrans, l’antithèse du laïcisme maçonnique, plus agressif contre nos alliés méditerranéens que ne le fut jamais un Luther fustigeant ceux qui mentent plus que d’autres ?

      Le mercredi 31 octobre, Hollande a déclaré, devant un Netanyahu qui était aux anges, «qu’un Iran doté de l’arme nucléaire serait une menace qui ne serait pas acceptable, pour la France , mais aussi, pour l’ensemble de la région» (entendons par là, non la Syrie populaire, mais la crème de l’opposition réunie à Doha, et tous leurs mercenaires assassins, et, bien sûr, toutes les dynasties du golfe Persique, qui émeuvent nos Républicains maçonnisés !).
      Ne croyons pas un instant que cette défense des droits de l’Homme, qui était à ses côtés, ait été l’effet de cette atmosphère de meeting politique, dont a cru, habilement, devoir se plaindre le Président de la République, pour apaiser sa «gauche» ; car à Jeddah, où trône l’Esprit Saint du mondialisme de la finance, -celle qui étrangle l’Iran et fait saigner sa monnaie- il est redit, sous le signe des trois couleurs (sur la signification desquelles il y aurait à dire !) que «la volonté de Téhéran d’accéder à l’arme nucléaire est perçue comme une menace, pour toute la région et tout le monde».

      L’on relèvera la propension socialiste contemporaine à assimiler à une cause humanitaire, à universaliser les intérêts particuliers de Tel-Aviv et de Jeddah, et que si l’on oppose des griefs à l’injustice des deux parties de ce Proche-Orient, la dialectique fabioso -hollandienne agite sous nous yeux leur poupée du monde, dont l’étendue ne doit pas dépasser la longueur parisienne de Neuilly/Seineau Boulevard Saint Germain !

      Nous nous permettons de reprendre les termes de Léon Camus, car il ne semble pas que l’hebdomadaire –qui en sera, bientôt, à son 4.000ème numéro- «de l’opposition nationale et européenne», «Rivarol» se trouve, dans les salles de presse de nos Ambassades, ni commenté dans les «Alliances françaises» : «Infatuation et emphase mises au service de la diplomatie israélienne, la France se faisant, une fois de plus, le porte-parole et le petit coursier du maître israélien».
      Ce que reconnaissait Netanyahu, se félicitant (citons et retenons ses paroles) de «la position extrêmement importante sur l’Iran adoptée par le président français» !

      Chacun peut dessiner la situation locale –non mondiale, ceci dit, pour corriger Hollande- d’une coalition formée contre la nation iranienne, dans laquelle est comprise la lutte anti-syrienne ! Il s’agit de faire changer l’Iran de politique indépendante, tout comme cela se produit, en Syrie, et au Maghreb, hier, en Libye, bientôt, en Algérie (comme le laisse supposer cette explosion, en plein vol, au dessus du désert de la Lozère de l’avion cargo transporteur de billets à imprimer par la Banque d’Algérie !) ! Et – nous le redisons encore- de fermer la Méditerranée à tout ce qui n’est pas contrôlable par le leadership US, dont la base russe syrienne de Tartous !

      Dans ce jeu, l’entité sioniste a pour mission apparente de tonner pour signaler, non pas le danger syrien, qu’elle agite, traditionnellement, mais plus précisément, le moteur de celui-ci, l’Iran, qui ne menace que le monopole de l’exportation et de l’exploitation du pétrole et du gaz ! Et cela laisse augurer d’un engagement plus fort, maintenant que –élu sans crainte de bilan à produire aux naïfs qui le croient purs- Obama est sans scrupule, capable de faire, ouvertement, ce qu’il taisait, mais que Romney dit tout haut !

      A cet égard, la pauvreté de la mémoire politique a fait oublier que le méthodique conseiller aux Affaires étrangères du Président Carter, Brzezinski, avait discuté –comme le cite Léon Camus- à Amman, en juillet 1980, avec Saddam, «les voies et les moyens par lesquels les Etats-Unis et l’Irak pourraient lutter ensemble, de façon coordonnée, contre l’Iran».
      Ce n’est pas un Faucon, ou un excité, en matière de politique étrangère, (car ils sont assez raisonnables ou de bon sens, sur le plan intérieur) des Tea parties, mais un soutien – surtout, par son fils – d’Obama, qui parlait ainsi. Et donc, il faut ouvrir les yeux sur, non pas, les capacités ou les intentions du président américain, mais sur le plan, constamment, soutenu, par l’équipe démocrate, notamment, (avec les réserves de Carter, sur le nécessaire règlement de la question palestinienne, qui ont causé sa chute) et la projection du film «Argo» relève de cette mise en scène ou –pour user d’un terme français excellent, créé par les mensonges de guerre des Mélenchon de l’époque :!- d’ un «bourrage de crâne» !

      Nous pouvons déjà déduire des propos du «guide» actuel, locataire de l’Elysée, et qui joue le rôle de Rodrigue devant la Chimène du Likoud, – que l’engagement français sera complet, sur tous les fronts. Et que cette identification de nos intérêts avec un monde imaginaire, produit, en effet, par la magie sioniste disposant des postes clefs de l’information et d’autres domaines vitaux, aura un contrecoup dans le pays ; et pourrait, liée à la réaction contre le paupérisme ambiant, causer une difficulté aux stratèges, mais, certainement, aussi, renforcer une Europe, qui répugne à tirer les marrons du feu, pour les Etats-Unis et son camp retranché sioniste.

      L’ouverture d’un front ou la participation israélienne au blocus militaire syrien est certainement vécue, par notre diplomatie, comme une occasion de batailler, mais il serait plus sage, pour elle, d’y voir une sorte de suicide français, car le mépris dans lequel nous tiendraient les alliés, du Qatar aux USA, n’en serait que plus durable ! Quant à l’arrogance allemande, dont parle, ce jour de souvenir militaire, Mélanchon, elle deviendrait une ignorance de tout poids européen de la France ! Nous serions dans cet état du criminel, dans «l’Enfer où il ne meurt, ni ne vit» (verset 74, Sourate 20 Ta-Ha)

      • N’en dépalise à vos théories, il n’y aura jamais de conflit généralisé . L’arme nucléaire rends cette éventualité improbable . Nous continuerons à avoir des puissances, qui se feront une guerre par procuration, en utilisant de petits pays . Pour le reste, et avec des moyens plus conventionnels, la guerre est permanente . Mais de nos jours, ça s’appele de l’économie . Un seul exemple . Regardez comment les USA étouffent l’Iran, rien qu’en faisant préssion sur sa monnaie . A quoi bon envoyer des soldats se faire tuer là-bas, quand on peut affamer son énnemi ?

      • comme vous avez raison alex du 57,
        ca pourrait même se passer en Afrique,
        et il y a plusieurs raisons,même si une seule suffirait à comprendre tout ce qui pourrait y arriver :
        la chine et son taux de pénétration

  2. Joli tableau de famille comme on dit. Et après? C’est comme ça depuis 40 ans….ou 4000 ans.
    Et puis les Veaux ont choisi.
    A l’école on nous apprenait déjà le système: toute la classe payait pour celui/ceux/celle qui faisait des bêtises.
    Souvent, je préférerais être con et ignorant, ce que je suis sans doute, mais pas assez.

  3. Si Aurélie Filippetti cherche quelqu’un pour lui administrer une fessée, qu’elle sache que je suis disponible . Son gros défaut est d’être socialiste, sinon elle est charmante .

  4. Faut-il avoir peur de l’aluminium contenu dans les vaccins ?
    L’aluminium est utilisé comme adujvant dans certains vaccins pour en augmenter l’efficacité. Mais pour certains chercheurs, ce métal serait responsable de troubles neurologiques. Ils ont envoyé une lettre ouverte à Marisol Touraine et convoqué une conférence de presse ce lundi.

    http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/faut-il-avoir-peur-de-l-aluminium-contenu-dans-les-vaccins-799623-2012-11-12

  5. A partir de perles entendues chez les libraires l’expression littéraire de cette galerie de portraits :

    – « Le Zorro et l’infini » d’Arthur Koestler
    – « Les Fourberies d’Escarpin » de Molière
    – « Le Zoo de Hurlevent » d’Emily Brontë
    – « Antigone de la nouille »

    Et pour les deux mémères du bas de liste :

    – « Vipère au poing » d’Hervé Vagin

    (Extrait d’humour involontaire de J.L.Chifflet)

  6. Ça prouve juste que là où il y a la soif de pouvoir il n’y a pas la vergogne.
    Enfin s’ils se contentaient de phrases assassines on pourrait rigoler le seul problème c’est
    que leur soif de pouvoir fait aussi couler le sang…

  7. International | 12/11/2012 – 12:51
    Bruxelles : polémique autour du sapin de Noël

    La décision des autorités de Bruxelles de remplacer cette année le traditionnel sapin de Noël de la Grand-Place de la capitale belge par une “structure électronique” de 24 mètres de haut a déclenché une vague de protestations en Belgique aux relents islamophobes. La polémique est née d’une déclaration d’une élue locale du parti chrétien-démocrate flamand CD&V, qui avait évoqué des motifs religieux pour expliquer l’abandon du sapin “naturel” qui orne chaque année la Grand-Place, l’une des principales attractions touristiques de Bruxelles.

    “Qu’arrivera-t-il ensuite? La suppression des oeufs de Pâques parce qu’ils se réfèrent à Pâques”, avait demandé dans une interview la conseillère municipale Bianca Debaets.

    Une pétition lancée samedi sur internet et intitulée “Pour un véritable sapin de Noël sur la Grand-Place de Bruxelles et le respect de nos valeurs et de nos traditions” avait déjà recueilli plus de 9.500 signataires lundi matin.

  8. @ alex du 57,

    Je vous trouve bien affirmatif en disant qu’il n’y aura jamais de conflit généralisé alors que toutes les religions monotheistes la prevoient ! .

  9. Les religions le prévoient, mais DIEU décide et encore, l’homme conservant son libre arbitre, rien n’est écrit. Le penser, c’est renier l’existence même de DIEU

    • Croire que tout est écrit apporte un certain confort intellectuel . Il invite à penser que c’est Dieu qui se chargera de tout . Ca donne bonne conscience à certains pour leur passivité, présente et à venir . Je pense que si Dieu s’est donné deux mille ans ans pour nous juger, ce sera surtout sur nos actes, pas sur nos déclarations d’intentions .

      • ok les gars, bien envoyé …….mais bon la guerre mondiale , on semble y aller à moyen ou long terme ……..mais je veux bien concevoir que rien n’est écrit ………mise à part le jugement de nos actes , je le conçois fort volontiers
        !

      • 2000 ans ? l’espèce humaine à 2000 ans ? son histoire commence avec le Christ ? ou c’est l’existence de Dieu qui commence il y a 2000 ans ? je ne saisis pas bien le concept là…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici