LIESI – Publication du numéro 266

102

Numéro 266                         15 novembre 2012       Les grandes manœuvres commencent en vue de 2013 – Eviter une crise géopolitique dans le contexte actuel – Scénario des initiés – Qui est LE MARCHÉ ? – Laisser du temps au temps – Quand les choses deviendront-elles difficiles ? – Le politique au service de son maître – Moyen-Orient : aveuglement des Occidentaux.

Source

Extraits –

François Hollande, le pantin de la Haute finance anonyme et vagabonde, parle de « fin de crise » : « La sortie de crise de la zone euro est tout près », affirmait-il le 17 octobre 2012 dans un entretien avec plusieurs journalistes européens. Dans le même temps, tandis que Mario Draghi travaille au projet européen d’union bancaire pour Goldman Sachs (une pièce du cartel), on constate que les dix plus grands fonds monétaires américains ont augmenté leur exposition aux banques de la zone euro. Selon l’agence Fitch, c’est le troisième mois consécutif que ces fonds (ils gèrent 646 milliards de dollars d’actifs) augmentent leur exposition aux banques de la zone euro. D’aucuns pourraient être troublé sur les raisons de ces investissements, mais la réponse est très probablement liée à l’histoire même de la finance américaine par rapport à l’euro.

Ces trois dernières années, les financiers américains n’ont eu de cesse de soutenir l’euro. Ils font tout pour éviter l’éclatement de l’euro… n’hésitant pas à menacer les Allemands. A. Merkel joue d’ailleurs un drôle de jeu dans cette affaire. C’est bien pourquoi depuis quelques mois des sommités allemandes de la finance ou de l’économie, voire de l’industrie, placées à des postes importants au sein des structures emblématiques de l’Union européenne, démissionnent depuis quelques mois ou contestent sérieusement les exigences de l’establishment de New York, parvenu à asseoir LEUR représentant à la tête de la BCE : Mario Draghi. Cet homme va mener des centaines de millions d’européens à la ruine et à la famine par sa politique monétaire criminelle. […] Le 31 octobre 2012, le quotidien allemand Bild (plus gros quotidien du pays) interroge : La France est-elle la nouvelle Grèce ? Le journaliste dresse ce constat : « Sans le tandem Allemagne-France, rien n’est possible en Europe, mais la France est sur le déclin avec de mauvais chiffres, une confiance en baisse et un François Hollande qui ne répond plus ». […]

[…] Le 25 octobre 2012, lors de la rencontre avec les membres du Club Valdaï, Poutine a dit : « La crise est en réalité bien plus profonde qu’une crise de la dette. Nous savons, par l’expérience, que l’accumulation d’une dette n’est qu’un symptôme. Les gouvernements et les institutions de la zone Euro ont commis une grave erreur en prenant la crise de l’Euro par la question de la dette. La crise de la zone Euro est bien plus grave et bien plus profonde que la crise de la dette. […] Quand la crise a éclaté, les réponses ont été inadaptées. On n’a traité que les symptômes de la crise, un pays après l’autre, et sans plan organisé. Cela ne peut que conduire à l’échec. […] Je ne vois aucune coordination réelle par le passé ni dans l’avenir, à bien lire les différents accords qui ont été signés. […] » [Cf. Hors série Russie d’octobre 2012.] […]

ABONNEMENT OU ACHAT AU NUMERO (cliquer)

30 Commentaires

  1. Crime organisé : fraude fiscale, drogue et trafic d’armes chez HSBC
    La plus importante banque de Grande-Bretagne est actuellement poursuivie pour blanchiment et fraude fiscale. HSBC aurait ouvert des milliers de comptes dans des paradis fiscaux pour recycler l’argent de ses clients impliqués dans le trafic d’armes et de drogue. Évidemment, ce n’est pas la plus grande chaîne de désinformation de France qui vous montrera cette info.

    http://goldup.fr/2012/11/crime-organise-hsbc.html#sthash.WMdpFTAa.dpbs

    • Sans les marcchés, il faudra réquisitionner l’épargne des français
      Est-ce donc ce qu’a laissé entendre en filigrane Hollande ?

      Ceux qui ont des économies à la banque feraient bien d’y penser ! et de faire passer le message

  2. Les contrats d’assurance vie bientôt saisissables ?

    Le gouvernement parle d’évasion fiscale pour justifier sa mesure

    Intégrer les contrats d’assurance vie dans Ficoba
    Bercy vient d’annoncer que le gouvernement souhaite créer un fichier centralisé des contrats d’assurance-vie. L’argument avancé est que cette proposition vise à lutter contre l’évasion fiscale. Le projet consiste à élargir aux contrats d’assurance-vie la liste des produits du Fichier des comptes bancaires et assimilés (Ficoba) qui recense déjà les comptes bancaires, les comptes d’épargne, les livrets et les comptes-titres. Le Ficoba est consultable par la Direction générale des finances publiques (DGFIP), les douanes ou encore la cellule de coordination chargée du traitement du renseignement et de l’action contre les circuits financiers clandestins (Tracfin). Bercy souhaite soumettre cette idée à la profession lors d’une phase de concertation préalable, afin de déterminer « les conditions et les délais nécessaires à la mise en place de ce fichier« .

    Vous remarquerez que la concertation ne concerne pas la pertinence du projet, mais ses modalités de mise en application!

    Quelle évasion fiscale?
    Il convient de se demander quelle forme d’évasion fiscale est réalisable via un contrat d’assurance vie. Toutes les compagnies éditent chaque année un IFU, la réglementation les oblige à enregistrer une déclaration d’origine des fonds lors d’un dépôt, il n’est plus possible de déposer des espèces sur un contrat d’assurance vie français…

    Revenir sur l’insaisissabilité des contrats d’assurance vie
    Derrière cette fausse barbe de l’évasion fiscale, notion qui rassemble toutes les bonnes âmes citoyennes, se profile la remise en cause d’une disposition particulière des contrats d’assurance vie: Ils sont insaisissables. Eh oui, il demeure en France un espace de protection contre l’ogre, le contrat d’assurance vie. Pour peu que vous l’ayez ouvert avant le début du contrôle et que les sommes s’y trouvant y aient été versées avant la première notification de redressement, votre capital placé sur un contrat d’assurance vie n’est actuellement pas saisissable par le fisc!

    Il ne fait aucun doute que le projet d’intégrer les contrats d’assurance vie à Ficoba est un premier pas vers la remise en cause de cette disposition. La dernière protection du contribuable français face à la toute puissance du fisc est en passe de tomber.

    http://maviemonargent.info/2012/les-contrats-dassurance-vie-bientot-saisissables/

  3. Les contrats d’assurance vie étrangers sont visés

    Les sommes investies sur des contrat d’assurance vie étrangers seront taxées à 60% par défaut. A vous d’en justifier la provenance

    A priori taxés à 60%
    Le quatrième projet de loi de Finances rectificative (PLFR) a été présenté le 14 novembre en conseil des ministres. Le texte prévoit plusieurs mesures de lutte contre la fraude fiscale qui rapporteront, parait il, 1 Md€ à l’Etat.

    Entre autres dispositions, les contribuables seront « incités » à dévoiler l’origine de fonds placés à l’étranger, comme des contrats d’assurance vie souscrits à l’étranger par des résidents français. Faute de faire preuve de coopération avec le fisc, ces sommes seront présumées provenir d’une donation et taxées automatiquement à 60%.

    Les contrats luxembourgeois vont coûter plus cher
    Par ailleurs, le texte prévoit d’harmoniser les règles applicables en matière de taxe spéciales sur les conventions d’assurances (TSCA) aux assureurs étrangers établis dans un autre État membre de l’espace économique européen et qui opèrent en France en libre prestation de services (LPS).

    http://maviemonargent.info/2012/les-contrats-dassurance-vie-etrangers-sont-vises/

  4. leadimg

    ▪ Notre vieil ami Marc Faber passait sur la chaîne de télévision CNBC plus tôt dans la semaine. Il a déclaré qu’il fallait se préparer à “un effondrement massif des marchés”.

    Evidemment, Marc se prépare à un effondrement massif des marchés depuis des années. Nous aussi. De sorte que lorsque nous répétons nos prédictions, nous avons l’air un peu idiot.

    Et plus le marché dure sans s’effondrer, plus nous avons l’air idiot… jusqu’à ce qu’il s’effondre. Nous les oiseaux de mauvais augure, nous avons toujours tort ; et soudain, nous avons raison.

  5. Alex Jones, 15.11.2012 – FAIRE SÉCESSION AVEC LE NOUVEL ORDRE MONDIAL (Extrait)

    Alex Jones dans ce qu’il décrit comme son speech le plus important en 17 ans de carrière, extrait et traduction (1h10)

    « Permettez-moi d’énumérer quelques faits de base ici avant d’entrer dans le plan de bataille de la guerre de l’information. Et l’ennemi va sans aucun doute tenter une descente physique sur nous, mais cela fait partie de la marée historique. Et c’est un autre aspect de notre victoire. Les 1,6 milliards de cartouches, les checkpoints, les troupes étrangères, l’armée avouant l’existence des camps de rééducation. C’est un signe de faiblesse de l’Etat collectiviste des banksters. Le poison qu’ils ont répandu sur nous, leur venin, qui était destiné à paralyser ceux d’entre nous qui aiment la liberté n’a fait que nous stimuler tout en paralysant et embuant leur propre vision. Ils sont confondus. Ils sont confus. Ils croient en leur propre propagande et leurs propres mensonges. Mais je vois dans leurs yeux, les graines de leur destruction et de leur échec. »

    http://www.infowars.com/transcript-alex-jones-secede-from-the-new-world-order/

  6. Etait-il dans le plan de Dieu, dans les desseins arrêtés de sa Providence, que Jérusalem redevienne
    un jour la capitale d’un État juif reconstitué ? La clef de la question sioniste est là. Or la réponse est totalement
    négative !
    Le sionisme, loin d’être voulu par Dieu est ainsi une chimère sanglante.
    Les textes bibliques annonçaient-ils, et, par conséquent, permettaient-ils d’espérer le
    rétablissement d’un État juif avec Jérusalem pour capitale ? Absolument non !
    Le royaume d’Israël que Jésus-Christ est venu établir, celui qu’il a annoncé et prêché aux foules
    qui venaient l’écouter, Juifs et Gentils, est un royaume spirituel ! C’est le royaume des âmes, le royaume des cieux,
    le royaume de Dieu.
    L’Evangile n’en annonce pas d’autre – telle est la Bonne Nouvelle ; et dès lors il n’y en aura pas
    d’autre. Ce qui signifie qu’il n’y aura plus, et ne doit plus y avoir de royaume Juif temporel !

    Ainsi donc, instruite de cette perspective toute spirituelle des prophéties et de leur nature
    non charnelle, l’Eglise d’avant Vatican II, malgré les assurances que Theodor Herzl apportait à saint Pie X quant
    au statut des Lieux saints, opposera toujours le fameux « Non Possumus ! » qui fut la réponse catholique
    traditionnelle dans son attitude face au sionisme et à l’Etat d’Israël ; une attitude antisioniste fondée sur le refus
    théologique durable d’un retour des Juifs sur leur terre ancestrale obtenu, certes sans le concours de la Divine
    Providence par l’utilisation de moyens inacceptables et des méthodes en contradiction complètes avec les lois de
    Dieu, dont les terribles effets n’ont de cesse de produire les fruits pervers dont une constante actualité nous
    montre les redoutables conséquences, mais surtout en contradiction absolue avec toute la perspective des
    Ecritures.
    Ceci explique en quoi Jérusalem ne doit plus jamais être juive, mais est appelée à devenir la
    cité commune des enfants de Dieu, dans laquelle ne se reconnaissent pas les distinctions d’origine terrestre, de
    race ni de peuple, montrant en quoi également il faut donc traiter de chimère sanglante et anti-chrétienne toute
    espérance, toute tentative qui aurait pour objet la restauration d’une Jérusalem terrestre, destinée à devenir la
    capitale d’un nouvel État Juif.

    http://www.histoireebook.com/index.php?post/Zacharias-Le-caractere-satanique-du-sionisme

  7. Syrie : Le trajet des gazoducs qataris décide des zones de combat !

    Selon toute vraisemblance, le dossier du gaz est « l’arrière plan » essentiel de la guerre contre la Syrie et plus particulièrement de la guerre qui frappe la région de Homs. Le quotidien Al-Akhbar a obtenu des informations en provenance de sources sûres qui se résument à dire qu’il existe un plan qatari, approuvé par l’administration US, dont l’objectif est la mise en place d’un nouveau gazoduc destiné au transport du gaz qatari vers l’Europe ; la Turquie et Israël étant parties prenantes.

    http://www.mondialisation.ca/syrie-le-trajet-des-gazoducs-qataris-decident-des-zones-de-combat/5311934

  8. Nethanyahu a lancé le démarrage des hostilités contre l’Islam et les frères musulmans sont chargés du travail

    Le puzzle se met en place

    et Georges Soros qui est partout soutien à l’aide de sa fondation l’Open Society en finançant le CCIF et a eu cette admirable citation :

    “”Je veux que le réseau de ma Fondation soit la conscience du peuple”””” tout est dit

    A propos, n’oubliez pas que G.Soros soutient aussi les indignés aux E.U.

    http://litinerantcitoyen.wordpress.com/2012/11/15/israel-vient-de-declencher-officiellement-la-guerre-occidentale-contre-lislam/

  9. L’Europe est commercialement le partenaire le plus important du monde nord-américain des affaires. Ce partenariat représente plus d’un million d’emplois pour le seul État de Californie. Inversement, les investissements européens au Texas dépassent l’ensemble des investissements américains au Japon. Au total, plus de 12,5 millions de salariés dépendent des liens économiques transatlantiques. Ceci semblerait être le moyen d’assurer la stabilité économique mondiale au travers de la sécurité économique de 800 millions d’individus.

    C’est sur ce socle économique que sont investis préférentiellement les fonds de pension US. Fin septembre 2012, les titres des banques de la zone euro représentaient 10,6 % du total des actifs des fonds monétaires américains, soit une hausse de 16 % par rapport à fin août. Cependant il faut noter que le niveau de 10,6 % est inférieur de 70 % à celui de mai 2011. À cette période qui précédait l’aggravation de la crise grecque, les dirigeants de ces fonds craignaient des conséquences néfastes sur les banques, lesquelles de ce fait ont eu à subir un manque de liquidité sans précédent. Source la Tribune.

    Si maintenant ces fonds font un petit pas en avant, c’est seulement parce que la zone euro est très provisoirement consolidée par l’initiative de la BCE de racheter en illimité la dette des Etats en difficulté, d’où par voie de conséquence bénéfique la sécurisation des banques impliquées par la dette souveraine.

    Du point de vue de l’agence Fitch, si l’exposition des fonds US aux banques de la zone euro est toujours aussi faible, ce n’est pas seulement du fait de la prudence décisionnelle des gérants de fonds, mais surtout parce que les banques européennes se sont organisées pour pouvoir se passer d’eux en réorientant, recherchant et diversifiant des sources de financement parmi les plus stables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici