Ces fameux géocroiseurs… que l’on ne doit pas oublier

347

hdwallpapers45-copie-1
2012 DA14 est un astéroïde géocroiseur d’un diamètre d’environ 57 mètres avec une masse de l’ordre de 120.000 tonnes. Il a été découvert en février 2012 par l’Observatoire astronomique de Majorque (OAM)-La Sagra à Puebla de Don Fadrique, en Espagne.
Les simulations orbitales montrent que, le 15 février 2013, la distance entre cet astéroïde et la Terre sera de 0,07 à 0,09 distance lunaire (27 000 km).
DA14 passera au plus près à 0,000181 UA (27 100 km) du centre de la Terre en-dehors de l’atmosphère, mais plus près que les satellites artificiels en orbite géosynchrone.
S’il venait à percuter la Terre, on estime qu’il aurait un impact similaire à celui de la Tunguska… (Source)
Normalement il n’y a pas de souci, mais personne ne peut prévoir si des explosions solaires massives surviendront d’ici là… sans quoi il faudrait revoir les calculs. Un lecteur astrophysicien suit cette affaire.

36 Commentaires

  1. « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »
    L’université anglaise de l’Essex a réalisé en 2006 une synthèse sur 57 pays et 37 millions d’hectares. Elle conclut que les rendements sont 79% plus élevés en agri
    culture bio dans les zones tropicales. Le Programme des Nations unies pour l’environnement évaluait en 2008 que le passage en bio en Afrique permettrait de doubler les rendements. Olivier de Schutter, rapporteur des Nations unies pour le droit à l’alimentation, écrivait en 2010 : « Pour nourrir le monde, l’agroécologie surpasse l’agriculture industrielle à grande échelle. » Un bémol cependant : en 2006, l’université américaine du Michigan montrait que la conversion intégrale en bio de l’Amérique du Nord et de l’Europe ferait chuter leurs rendements de 5% à 10%. Car il s’agirait, dans ce cas, de faire du conventionnel sans chimie, de la monoculture. Mais à long terme, si l’on répand les techniques de cultures associées, on peut penser qu’il y aura une amélioration. Et puis, comme dans les pays tropicaux les rendements augmenteront énormément, à l’échelle planétaire, tout ira bien ! On peut nourrir 10 milliards d’humains sans défricher un hectare de plus. D’un point de vue agronomique, c’est indéniable.
    Article complet : http://www.terraeco.net/On-peut-nourrir-10-milliards-d,47024.html

    • Merci pour cette info que j’ai relayé sur mon blog.
      Je suis morte de rire, quand je le disais qu’on pouvait nourrir la palnète avec du bio on m’a traité de je cite; terroriste, intégriste et sectaire du bio.
      C’est pas beau la vie, puis on m’a traité de folle alliée.
      Alors je leur ai dit, j’aime ma folie, elle m’a permis de sortir d’un cancer sans traitements.
      Encore un grand merci

      • Désolé, mais le bio a aussi parfois ses limites….
        l’intoxication alimentaire qui a envoyé 18 personnes dans les services d’urgence des hôpitaux de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, entre le 21 septembre et le 10 octobre 2012, provient bien de farine de sarrasin bio, contaminée par du datura, une plante sauvage connue pour sa forte teneur en alcaloïdes toxiques. (…)
        Ce n’est pas la première alerte au sarrasin bio contaminé par du datura. Lors du 18e Congrès annuel de la Société française de toxicologie, qui s’est tenu à La Rochelle en juin 2009, le Dr Alain Baert, du Centre Antipoison et Toxicovigilance de Rennes, avait déjà fait état de résultats d’enquêtes qui avaient mis en évidence une intoxication similaire à Rennes, en décembre 2007. Parmi les sept personnes intoxiquées figurait une femme qui fabriquait régulièrement son pain bio avec de la farine de sarrasin. Mis sur l’affaire, les services de la répression des fraudes avaient réussi à retracer l’origine des contaminations grâce aux analyses effectuées sur différentes farines commercialisées en Bretagne. Sur 28 échantillons analysés, 19 contenaient des atropines et des scopolamines – deux toxines naturellement présentes dans le datura – , à des teneurs variant de 1 à 1000 μg/kg. Or, la dose toxique pour l’enfant est estimée à 100 μg/kg !
        http://www.agriculture-environnement.fr/actualites,12/intoxication-a-la-farine-bio-des-controles-mal-effectues,833.html

  2. Je sais que chez certains la science et eux ça fait deux mais à 27000 km c’est très proche.
    Le périmètre équatorial de la Terre est de 40 007,864 km / 2 reste 7000 km.
    Si ça passe si près on va voir gros truc fuser, à une hauteur d’Everest ..

    • Hé bien vous ne relevez pas le niveau scientifique.
      Si ça passe à 27000 km du centre de la Terre il faut soustraire le rayon (environ 6300km)
      Donc cet astéroide passerait à environ 20700km de la surface terrestre, il y a encore de la marge pour l’Everest ^^

  3. Oui c’est à surveiller, d’autant plus qu’avant l’avertissement, nous devrions voir une comète qui fera très peur, parce qu’elle menacera de percuter la terre tellement elle sera près, hors il n’en sera rien.
    (Prophéties de la Fraudais)

    • Je ne sais pas qui est “de la fraudais”, mais l’Apocalypse 6:13 nous prévient du contraire :
      et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes.

  4. Les grandes entreprises rattrapées par la crise
    INFOGRAPHIE – Le nombre de défaillances de sociétés réalisant plus de 2 millions de chiffre d’affaires est en forte hausse.Les secteurs de la construction, des transports, de l’immobilier et les restaurants souffrent particulièrement.
    2012 sera une nouvelle année sombre pour les défaillances d’entreprises qui «demeurent à un niveau élevé», explique Maxime Lemerle, responsable des études macroéconomiques chez l’assureur crédit Euler Hermes.
    D’après ses calculs, 60.881 sociétés ont en effet jeté l’éponge entre octobre 2011 et octobre 2012. Les experts du concurrent Coface tablent quant à eux sur environ 60.000 défaillances. Soit une hausse de 4 % par rapport à 2011.
    Ce niveau est certes inférieur aux 64.110 comptabilisés en 2009, année proche du record historique de 1993 (64.814 défaillances) mais de nouvelles tendances, pour le moins inquiétantes, se dessinent.
    D’abord, de plus en plus d’entreprises importantes jettent l’éponge. Selon Euler Hermes, les défaillances ont progressé en un an de plus de 29 % pour les sociétés réalisant plus de 15 millions de chiffre d’affaires.
    De plus de 23 % pour les sociétés entre 5 et 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. Quant à celles qui réalisent entre 2 et 5 millions de chiffre d’affaires, les défaillances ont bondi de plus de plus de 13 %. Le fabricant de carrosserie SEG qui employait 358 personnes en Vendée et la société de services informatiques Alpes Software (677 salariés) en Isère ont ainsi fait faillite. En région parisienne, la défaillance de Game France, filiale d’un groupe britannique de jeux vidéo, a, quant à elle, touché près de 500 personnes.
    15.200 défaillances en un an
    Ces noms s’ajoutent à une liste déjà longue comprenant Neo Security (sécurité et gardiennage), Mory Team (transport routier) et Petroplus, dont le tribunal de commerce de Rouen a annoncé mardi qu’il déciderait dans deux jours s’il autorise ou non la prolongation d’un mois, jusqu’au 16 janvier, de l’activité.
    Cette proportion croissante de grandes entreprises défaillantes explique pourquoi le tribut payé à l’emploi est si élevé cette année: 225.471 salariés touchés entre octobre 2011 et octobre 2012, alors que 200.000 sont en moyenne détruits chaque année depuis 2000, exception faite du pic de 2009 (255.000 emplois).
    Quelques secteurs souffrent plus que d’autres. Les transports, l’immobilier, les services aux entreprises, les cafés, les hôtels et les restaurants affrontent la tempête. La construction qui représente un quart des défaillances connaît un léger répit. Mais les sinistres dans ce métier demeurent à un niveau élevé avec 15.200 défaillances en un an contre une moyenne de 6000 à 7000 en période normale. La distribution subit également de plein fouet la montée en puissance du commerce électronique tandis que l’agroalimentaire est pénalisé par la hausse des prix des matières premières.
    Et après une baisse des défaillances en mai et juin comme l’a constaté mardi l’Insee, le rythme des faillites qui s’est accéléré depuis quelques mois devrait se poursuivre dans les prochaines semaines.
    «Novembre et décembre sont traditionnellement des périodes où les défaillances sont importantes avec environ 5500 défaillances par mois», constate Jennifer Forest, de la direction de la recherche économique groupe de Coface. Touchées une première fois par la crise de 2009, les entreprises les plus fragiles n’ont pas réussi à restaurer leur situation financière. N’étant plus assez profitables, elles sont à la merci d’un fournisseur incapable de payer. «Les entreprises qui sont touchées, sont notamment celles qui exportent sur le marché européen. Elles ont du mal à supporter de nouveaux chocs économiques», observe Maxime Lemerle.
    Les premiers mois de 2013 s’annoncent donc difficiles. «Je ne prévois pas de retournement de tendance avant le deuxième semestre 2013», assure Jennifer Forest.
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/12/04/20002-20121204ARTFIG00679-les-grandes-entreprises-rattrapees-par-la-crise.php

  5. USA: le gouvernement propose une hausse automatique du plafond de la dette
    Washington (awp/afp) – Le gouvernement américain a proposé mercredi la prolongation d’un amendement qui permettrait un relèvement quasi automatique du plafond de la dette publique américaine dans les semaines qui viennent.
    Cet “amendement McConnell”, du nom de Mitch McConnell, chef du groupe républicain (minoritaire) au Sénat, “a été conçu pour préserver au Congrès son pouvoir de refuser une hausse de la limite légale de la dette, tout en rendant possible que les relèvements nécessaires de cette limite entrent en vigueur”, écrit le département du Trésor dans un communiqué.
    “Le gouvernement soutien la prolongation du mécanisme de M. McConnell afin d’empêcher une répétition de l’épreuve liée au relèvement du plafond de la dette en 2011 et afin de faire disparaître la menace d’un défaut de paiement des Etats-Unis qui mettrait en danger l’économie et la crédibilité du pays”, ajoute le texte.
    Le communiqué fait référence au psychodrame de 2011, où, après plusieurs mois de blocage, démocrates et républicains n’étaient parvenus à un compromis permettant le relèvement de la limite légale de la dette qu’à la dernière minute, début août, juste à temps pour éviter au Trésor de se retrouver en situation de défaut de paiement partiel.
    Les atermoiements des élus avaient néanmoins valu aux Etats-Unis de perdre quelques jours plus tard leur “triple A”, la meilleure note de solvabilité possible, auprès de l’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s et avaient provoqué de graves tensions sur les marchés financiers mondiaux.
    L’amendement McConnell avait pour but d’éviter que la question du relèvement du plafond de la dette ne vienne empoisonner la vie politique jusqu’aux élections présidentielles et législatives de novembre. Il fait partie de l’accord d’août 2011, qui a été inscrit dans la loi.
    Il a été utilisé à deux reprises depuis l’été 2011 pour relever sans heurt la limite légale de la dette, aujourd’hui fixée à 16’394 milliards de dollars.
    Selon le Trésor, ce seuil doit être atteint d’ici à la fin du mois.
    rp
    (AWP / 05.12.2012 18h14)

    • après le qe à l’infini, voici le droit à l’endettement infini, et bien sur celui de le rembourser à l’infini ! comme dans leurs films, ils font jamais dans la dentelle aux us !

  6. Un caillou de 54 m qui passe à 20 000 km,c’est assez proche.La lune est à environ 384 000 km…
    la comete de halley 300 fois plus grande passe à quelques millions de km…une collision avec notre satellite est elle possible?Avec la terre ça ne semble pas etre le cas,mais la simulation de la trajectoire de cet astéroide est impressionnante…
    http://www.youtube.com/watch?v=XW__1B85pjQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici