Coupon alimentaire contre l’acceptation d’une technologie d’identification biométrique ?

82

Aujourd’hui, tout le monde connaît cet extrait de l’Apocalypse de saint Jean : « Et il se fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur la main droite ou sur le front et que personne ne put acheter ni vendre sans avoir la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom ».
Question qui se pose à la lumière des informations diffusées aux Etats-Unis : la crise alimentaire qui frappe les plus démunis sera-t-elle un prétexte pour condamner les pauvres au marquage s’ils veulent manger ?
puceRFIDAux Etats-Unis, des conditions drastiques commencent à être imposées pour obliger les individus voulant bénéficier d’une aide alimentaire à se faire « marquer » d’une manière ou d’une autre. Explication des autorités fédérales : la technologie d’identification biométrique permettra de réduire la fraude. Cette technologie permet d’identifier une personne sur la base de caractéristiques physiques telles que les empreintes digitales, la forme de la main, les yeux du visage, etc.
Ce sujet avait été abordé par plusieurs sites d’informations depuis de nombreuses années. On se souviendra par exemple et tout particulièrement de Serge Monast qui, dans les années 80, a compilé de nombreux documents de première main pour annoncer ce sombre futur qui tend à devenir la réalité du jour.
Selon certains sites d’informations américains, un système d’identification biométrique est actuellement mis en œuvre à un certain niveau en Arizona, en Californie, dans le Connecticut, le Massachusetts, le New Jersey et New York ainsi que le Texas : le scan du doigt. Plusieurs autres Etats s’engagent dans la mise en pratique de cette technologie. Il est cependant difficile de déterminer en l’état actuel l’évolution et les systèmes d’identification biométrique qui seront communément adoptés par les Etats américains au fur et à mesure du déroulement de la crise. D’aucuns évoquent des calendriers d’exécution en fonction de priorités et de considérations internes. Ils affirment que les processus actuellement développés de contrôle des individus ne donnent pas lieu à des problèmes particuliers et rien ne laisse donc entrevoir des objections massives à l’utilisation et au développement d’une diffusion large de la technologie RFID pour ceux qui ont faim.

23 Commentaires

  1. “La dette française intéresse plus que jamais les investisseurs. Le taux d’emprunt à 10 ans est passé pour la première fois de son histoire sous le 2 %.
    Explications ici >>
    http://bit.ly/YA5B22” dixit le Nouvelobs
    Il y a anguille sous roche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • Il serait très utile de savoir qui place à 2%. Est-ce que c’est la masse monétaire des gens relativement ordinaires, les plans d’épargne etc… et en même temps, l’argent de l’Elite est investie sur les produits de spéculation qui sont parfaitement maitrisés puisque que manipulés ?
        Si c’est bien la cas, cela veut dire qu’on continue avec ce stratagème à siphonner les comptes de la classe moyenne et aisée mais en dehors de l’Elite.

  2. La crise sociale aux États-Unis
    …”Le nombre d’Américains qui reçoit des coupons alimentaires, soit 47,1 millions, a atteint un nouveau record en août de cette année, selon les plus récentes statistiques du département de l’Agriculture. Ce nombre a augmenté d’un million par rapport à l’année dernière et de plus de 50 % depuis octobre 2008, lorsque la statistique s’établissait à 30 millions. À Washington D.C., la capitale du pays, et dans l’État du Mississippi, plus du cinquième des résidents reçoivent maintenant des coupons alimentaires.
    Une personne qui bénéficie des coupons alimentaires reçoit en moyenne l’équivalent de 130 $ par mois, ou environ 4,33 $ par jour, soit moins que le prix d’un café dispendieux dans le bas Manhattan. Néanmoins, un projet de loi qui est maintenant débattu au Sénat américain priverait ce programme de milliards de dollars sur 10 ans, ce qui précipiterait un nombre incalculable d’enfants, de personnes âgées et de malades dans la pauvreté. Quelque 50 millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire aux États-Unis, par rapport à 36 millions en 2007 ; 17 millions de ceux qui ont faim sont des enfants.
    Le taux de pauvreté officiel, qui sous-estime grandement le vrai niveau de dénuement social, a également atteint un nouveau record. Quelque 49,7 millions de gens vivent sous le seuil de la pauvreté aux États-Unis, ou 16,1 % de la population totale, selon les chiffres du bureau de recensement américain rendus publics en novembre. En 2006, 37,3 millions de personnes étaient pauvres et le taux de pauvreté officiel s’élevait à 12,5 %.”
    ……
    Tiré de cet article:
    http://www.wsws.org/fr/articles/2012/nov2012/soci-n28.shtml
    Sacrée mane pour les fabricants de puces….!

  3. Les micro puces et les étiquettes ( introduites dans les vêtements neufs, les biens de consommations courants, les automobiles etc) comprennent une antenne couplée à une puce électronique ou micro-processeur jusqu’à 512 bits de mémoire qui leur permet de réagir aux ondes radio et de transmettre des informations à distance, sans pile ni courant. Contrairement aux cartes à puces (cartes bancaires, téléphoniques…) on peut lire les informations et les mettre à jour sans besoin d’insertion dans un lecteur. Tout est rendu possible à distance par l’antenne en HF incorporée. Ces radio-puces électroniques peuvent être utilisées pour la traçabilité de personnes, ce qui inquiète d’ores et déjà les organismes de défense des libertés individuelles, CASPIAN par exemple.
    Par rapport à la puce présentée sur cette photo, la société Alien Technologie http://www.alientechnology.com/ a élaboré en 2002 une micro puce de la taille d’un grain de sable (100 microns), une technologie mise au point au Centre Auto-ID, un laboratoire installé au sein du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Recherche financée par d’importants industriels, parmi lesquels Gillette, Procter & Gamble ou Philip Morris. Il est fort probable que ce sera ce type de micro-puce qui sera implantée en sous cutané chez ceux qui attendent une aide sociale, à moins que les organisateurs s’attachent à écouler d’abord un stock de puces de plus grande taille.
    En 2013 : La loi HR3200 imposera aux citoyens nord-américains le puçage RFID pour bénéficier de la couverture santé. Les 46 millions de citoyens américains bénéficiant d’une aide alimentaire sont les mêmes qui recherchent aussi une couverture maladie gratuite.

    • Merci pour ces précisions très intéressantes .
      Pour le reste , cela reste un chantage envers les plus faibles .
      Et quelle sera la suite pour les autres citoyens ? Très dangereux , cette société hyper contrôlée !

    • Alien Technologie, c’est du hasard ou un bon foutage de gueule, style on vous dévouile la vérité mais elle est tellement grosse que vous n’allez pas comprendre que C’EST la vérité.

  4. Dans une école texane, c’est la puce ou la porte
    Une école secondaire du Texas oblige ses 4200 élèves à porter une puce électronique qui permet de déterminer leur position, une nouvelle politique qui soulève les critiques des groupes de défense des libertés individuelles, rapporte notre correspondant. La puce est minuscule, plus petite que l’ongle de l’auriculaire. Insérée dans une épinglette, elle émet un signal qui permet à la direction de l’école secondaire John Jay High, à San Antonio, au Texas, de savoir où chacun de ses 4200 élèves se trouve dans le campus.
    Implanté cet automne, le système est obligatoire. Plus tôt ce mois-ci, Andrea Hernandez, une élève de l’école, a été expulsée après avoir refusé de porter la puce sur elle pour des motifs religieux. Selon John W. Whitehead, avocat et président-fondateur de l’Institut Rutherford, qui défend les libertés civiles et religieuses, le système baptisé Student Locator Project viole le droit à la vie privée des élèves.
    « Obliger les élèves à porter une puce sur eux est un concept orwellien, a-t-il dit à La Presse. Et le refus de porter la puce est puni par l’expulsion. C’est incroyable. C’est comme si on venait d’entrer dans un univers parallèle. ».

  5. EDF : Moody’s adopte une perspective “négative” sur EDF après la décision du Conseil d’Etat
    PARIS (Dow Jones)–Moody’s a abaissé sa perspective sur la note de crédit d’EDF de “stable” à “négative” afin de prendre en compte l’annulation par le Conseil d’Etat d’une disposition sur les prix de l’électricité, a annoncé mercredi l’agence d’évaluation financière.
    La note sur la dette du producteur d’énergie est maintenue à “Aa3”.
    “Bien qu’EDF estime que cette décision ne devrait pas avoir d’impact sur ses résultats financiers, elle ajoute du point de vue de Moody’s un défi supplémentaire pour le groupe, qui fait face à une augmentation de sa dette et à des pressions sur sa rentabilité”, a déclaré l’agence de notation dans un communiqué.

  6. Le titre Apple accuse sa plus forte baisse de l’année
    L’action Apple a perdu en séance plus de 5 %. Les inquiétudes se multiplient sur la stratégie du groupe, notamment sur les tablettes.
    L’action du géant Apple enregistrait mercredi son plus fort recul sur une séance depuis fin 2011 à Wall Street, les courtiers américains perdant leur enthousiasme pour ce titre phare du Nasdaq.
    Vers 18H40 GMT, l’action perdait 4,82% à 548,10 dollars, après avoir chuté d’un peu plus de 5,25% plus tôt dans la séance, à 545,56 dollars et entraîné l’indice Nasdaq des valeurs technologiques dans son sillage.
    Il s’agit de la pire performance du titre du géant technologique depuis le 19 octobre 2011, lorsqu’il s’était incliné en cours d’échanges de 5,78%. Cette perte d’appétit était liée, selon les analystes, à un ensemble de facteurs qui rendait moins attractiF un des titres de Wall Street les plus en vogue jusqu’à septembre dernier.
    « Le titre d’Apple évolue en fonction de l’humeur des courtiers » en l’absence de la sortie de nouveaux produits ou de publications du groupe sur la performance du groupe à la pomme, a souligné Michael James, de Wedbush Securities. Or, « le très fort optimisme sur ce titre s’est évanoui au cours des deux derniers mois », a-t-il relevé.
    En recul sur les tablettes
    Les courtiers s’inquiétaient notamment, selon lui, d’un rapport du cabinet de recherche IDC publié mercredi qui fait état d’une baisse des parts de marché de l’iPad d’Apple dans le secteur des tablettes. IDC estime que la part de marché de l’iPad d’Apple devrait tomber de 56,3% en 2011 à 53,8% cette année, et à 49,7% en 2016.
    Les données pour le troisième trimestre avaient déjà montré un net recul des ventes d’iPad, mis sur le compte de reports d’achats avant la sortie d’une version « mini » de la tablette. Mais IDC estime que la tendance devrait se confirmer. Les tablettes fonctionnant avec le logiciel d’exploitation de Google Android « gagnent du terrain sur le marché » car ces produits sont « solides » et surtout moins chers que l’iPad, positionné sur le créneau haut de gamme, souligne le cabinet dans son communiqué.
    Le succès des produits Android et la demande « robuste » pour l’iPad mini a poussé IDC a relevé son objectif de ventes de tablettes pour cette année,de 117,1 à 122,3 millions d’unités, ainsi que pour 2013, de 165,9 à 172,4 millions. Il estime qu’en 2016 les ventes devraient atteindre 282,7 millions. Les tablettes Android devraient représenter 42,7% des ventes cette année dans le monde, contre 39,8% cette année, mais retomber à 39,7% en 2016.
    Déménagement de sites de production
    Trip Chowdhry, analyste chez Global Equities Research, évoque aussi pour sa part, des rumeurs sur Apple faisant état « du déménagement de sites de production » pour les ordinateurs de bureau iMac de la Chine vers les Etats-Unis, qui soulevaient des craintes sur la qualité du produit et les marges générées. « La qualité des produits Apple est phénoménale et l’on ne peut changer du jour au lendemain de site de production sans que cela affecte la qualité du produit et les coûts structurels », a-t-il estimé.
    Le 19 septembre, avant le lancement de l’iPhone 5, l’action d’Apple valait encore 702,10 dollars, son record à ce jour. Certains prédisaient alors une envolée jusqu’à 850 dollars. A la place, le titre a perdu depuis plus de 21% de sa valeur.
    Reuters

  7. Maintenant les pirates informatiques sont formés à l’université aux E.U.
    Accueil
    TECH
    BUZZ
    NEXT
    GAMES
    STYLE
    MOOV
    MISS
    DEALS
    TV
    QUIZ
    Dossier de la rédaction
    Gizmodo @ LeWeb 12
    Enquête
    .
    Sondage !
    Consultez-vous votre smartphone avant d’aller vous coucher ?
    Oui, mon smartphone a sa place dans mon lit
    Parfois
    Non, j’en fais un principe
    Non, je n’en ressens pas le besoin
    Voir les résultats
    Sondage Archive
    Offres d’emploi
    Technicien support informatique (H/F)
    chez Manpower, Tours
    .
    TECHNICIEN SUPPORT (H/F)
    chez CONNECTT, Paris
    .
    INGENIEUR SYSTEME (H/F)
    chez CONNECTT, Issy-les-Moulineaux
    .
    CONSULTANT TECHNIQUE CRM SELLIGENT (H/F)
    chez Evolujob, Paris
    .
    Technicien télécom (H/F)
    chez Manpower, Saint-Lô
    .
    » Plus d’emplois …
    .
    QUIZ
    Les derniers quiz :
    Etes-vous incollable sur les différents services de Google ?
    Que savez-vous de l’Apple TV ?
    Connaissez-vous les innovations de Windows 8 ?
    Etes-vous incollable sur Amazon ?
    Connaissez-vous la 4G ?
    Voir tous les quiz disponibles .
    L’actu Silicon
    Tony Fadell, Nest @ LeWeb 2012 La Rédaction
    Une puce ARM chez LG début 2013 ? Christophe Lagane
    Retour dans la Valley : EVault et le futur de la sauvegarde en ligne Yves Grandmontagne
    Manuela Semenzin, Business Wire @ LeWeb 2012 La Rédaction
    Joel Bloch, Tag’By @ LeWeb 2012 La Rédaction
    HP Discover 2012 : Meg Whitman pousse les solutions big data, avec Autonomy et Vertica Pierre Mangin
    Retour dans la Valley : MuleSoft, ESB open source dans le cloud Yves Grandmontagne
    Altheia propose l’Internet mobile en 2G Christophe Lagane
    Stephanie Hajjar, SFR @ Leweb 2012 La Rédaction
    Jon Oringer, Shutterstock @ LeWeb Paris 2012 La Rédaction
    Tags
    3D Android Apple appli art Chine cinéma Concept design espace Facebook Google HTC internet iOS iPad iphone iPhone 4 iPhone 5 Japon jeux vidéo Lego LG Microsoft montre Motorola NASA Nintendo Nokia pc photo piratage robot rumeur Samsung smartphone Sony Star Wars Steve Jobs tablette Twitter vidéo Windows 8 XBox 360 étude
    L’actu Itespresso
    Gmail : puissance 2.0 sur iOS
    LeWeb’12 Paris : Vidéo : Rodrigo Sepulveda : « Il se passe beaucoup de choses dans l’Internet des objets »
    Apple prend pied en Israël en reprenant des ex-salariés de Texas Instruments
    LeWeb’12 Paris : Vidéo : Bernard-Louis Roques : « Truffle Capital investit dans la technologie »
    LeWeb’12 Paris : Vidéo : Marie-Christine Levet (Jaïna Capital) : Zilok, Sensee, Devialet… Ca bouge dans le fonds de Marc Simoncini
    Articles les plus commentés
    Arabie Saoudite, un système électronique suit les femmes
    150
    La question : quel appareil photo utilisez-vous ?
    123
    Israël et Gaza bombent le torse sur Twitter
    118
    Les Nexus 4 et 10 traînent la patte derrière les iPhone et iPad
    91
    Le plus grand trou noir jamais découvert !
    77
    Agenda Gizmodo
    CES 2013
    Du Mardi 08 janvier 2013 au Vendredi 11 janvier 2013
    .
    Voir tous les événements
    Cyber Corps, la formation des futurs pirates américains
    A l’heure où l’informatique est omniprésente, la menace informatique est elle aussi très grande. Il y a quelques semaines, le Secrétaire de la Défense américain parlait d’un véritable « cyber Pearl Harbor ». Rien de surprenant donc de voir certaines universités proposer des formations de pirates informatiques.
    Fondé en 1998, Cyber Corps est un programme de formation en deux années proposé par l’Université de Tulsa. Au terme de ce cursus, les étudiants deviendront de parfaits espions: piratage de réseaux informatiques, écritures de virus, installation de micros, surveillance, etc. Tout y passe.
    Si jamais vous vous posiez la question des débouchés suite à une telle formation, la réponse est relativement simple: CIA ou NSA. Les deux plus grandes agences de sécurité américaine embauchent allègrement ce genre de profil.

  8. La Grèce à un cran du défaut de paiement total, selon Standard and Poor’s
    WASHINGTON – L’agence Standard and Poor’s (S&P) a placé mercredi la Grèce en situation de défaillance partielle, à un cran du défaut de paiement, à l’heure où le pays est engagé dans un complexe programme de rachat de sa dette visant à débloquer l’aide de ses bailleurs de fonds.
    L’agence d’évaluation financière avait déjà placé la Grèce dans cette catégorie de selective default en février avant de remonter sa note d’un cran à CCC en mai.
    En août, elle avait toutefois attribué au pays une perspective négative laissant augurer d’une possible dégradation dans les mois suivants.
    S&P n’a pas immédiatement fourni de communiqué pour expliquer ce nouvel abaissement, toutefois visible sur le site internet de l’agence.
    Le défaut partiel signifie que l’agence considère que la Grèce ne peut déjà plus faire face à ses obligations de paiement sur une partie de sa dette.
    Epicentre de la crise de la zone euro, la Grèce attend toujours le versement vital pour ses finances de près de 44 milliards d’euros d’aide bloqués depuis plusieurs mois par ses bailleurs de fonds de l’Union européenne et du Fonds monétaire international.
    Conformément au compromis arraché à Bruxelles le 27 novembre, la Grèce a lancé un programme de rachat d’une partie de sa dette afin de convaincre ses créanciers publics d’aller de l’avant. Les premiers résultats de l’opération sont attendus le 13 décembre.
    AFP
    A suivre…………….

    • @Zapatta;
      A vouloir pousser le bouchon toujours plus loin les agences de notations sont en train d’inciter les allemands a (excusez moi pour les accents je suis en californie avec un clavier yankee) renoncer au remboursement de la dette grecque et a lancer le chantier d’une Europe debarrassee des diableries britaniques comme celle des decisions a l’unanimite. Cette Europe la ne sera pas celle des etats centraux mais celle des regions. Que cela plaise ou non aux nostalgiques d’un jacobinisme aussi contre productif qu’ecule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici