LE technocrate italien du cartel décide de quitte le poste de commandement de Rome

307

Le 8 décembre 2012, le technocrate Mario Monti, l’homme des sociétés secrètes qui a ruiné des millions d’italiens pour satisfaire Marché S.A., a confirmé ce que nous disions dans l’un des précédents numéros de LIESI : à savoir sa démission. Les excuses rapportées par le technocrate officiant pour le cartel bancaire sont un prétexte.
mario monti goldman sach
“J’ai mûri la conviction qu’on ne pouvait pas continuer à aller ainsi de l’avant”, a-t-il confié au directeur du plus grand quotidien italien, le Corriere della Sera. Le journal italien rapporte que le pauvre technocrate a été « particulièrement offensé par les déclarations du secrétaire général du PDL, Angelino Alfano, lorsque ce parti a décidé de ne pas voter le texte (budget) s’attaquant aux coûts de la politique en Italie.“Nous n’aimons pas le chemin qu’a pris notre économie”, avait notamment déclaré M. Alfano. Pour M. Monti, même si ce parti s’est seulement abstenu, il s’agissait d’une véritable motion de défiance à son égard. “Je me suis senti profondément indigné de lire ces paroles”, a-t-il dit ».
Ces jérémiades sont pour le petit écran et la presse propagandiste. La réalité, comme nous le rapportions il y a plusieurs semaines dans la lettre LIESI, est que Mario Monti entend dégager avant le paradigme qui sera introduit après mai-juin 2013 par les forces faisant le Marché.
Le vide politique ouvert en Italie a permis à Silvio Berlusconi de s’engager dans la course pour occuper la place. Le célèbre politicien qui rêve de revanche ferait mieux de réfléchir à deux fois au coup que lui préparent ceux qui l’ont évincé il y a quelques mois. Les propos rapportés par la presse européenne donnent le futur prétexte pour couler l’Italie… face à la TEMPÊTE.
navireitalietempete
“Le pire qui puisse arriver à l’Italie serait de retomber dans une crise politique qui briserait l’élan des réformes engagées par Mario Monti. Ce risque, la Botte le doit ironiquement à celui (Berlusconi) que les marchés financiers ont chassé du pouvoir en novembre 2011.” (Les Echos)
“Le nouveau coup du Caïman pourrait faire monter la température sur les taux italiens et pénaliser un pays qui avait su donner des gages sérieux pour écarter les dangers d’une dérive à la grecque”, déplore Christophe Lucet dans Sud-Ouest.
“Avec Berlusconi, l’Italie reviendrait allonger la liste des grands sinistrés après la Grèce, l’Espagne et le Portugal”, ajoute Ivan Drapeau dans La Charente libre.
 

BANCO POPULARE et les métaux précieux

En attendant BANCO POPULARE donne des signaux plutôt inquiétants… Et pourquoi pas de nouvelles dégradations pour l’ITALIE de la part des agences de notation travaillant pour MARCHE S.A ?
En attendant, il se passe quelque chose sur les métaux précieux… certaines mains sont contraintes de racheter des positions short. Ce qui s’est passé vendredi après-midi est intéressant.
A l’examen de certains graphiques des quatre plus grosses banques d’affaires américaines, quelques explications pourraient être trouvées. Surveillons et attendons…

98 Commentaires

  1. “Mario Monti entend dégager avant le paradigme qui sera introduit après mai-juin 2013 par les forces faisant le Marché.”
    Quel paradigme?

  2. Lundi 10 décembre 2012 :
    Italie : Mario Monti quitte le pouvoir, et il laisse derrière lui une Italie en ruines.
    Italie : recul de 1,1% de la production industrielle en octobre sur un mois, recul de 6,2% sur un an.
    La production industrielle a reculé de 1,1% en octobre par rapport à septembre en Italie, selon des chiffres diffusés lundi par l’Institut de statistiques Istat dans un communiqué.
    Sur un an, la production industrielle est en recul de 6,2%, selon le communiqué.
    Les analystes de la banque Intesa Sanpaolo s’attendaient à une baisse de 0,5% et vu les résultats du trimestre précédent, ils s’attendent à ce que le dernier trimestre de l’année finisse également dans le rouge.
    La baisse mensuelle de l’indice se retrouve dans tous les secteurs, notamment les biens intermédiaires (-8%), les biens de consommation (-5,5%) et l’énergie (-4,4%).
    Sur les dix premiers mois de l’année, la production industrielle a baissé de 6,5% par rapport à la même période en 2011.

  3. Grèce Georges et Lia, deux ans de crise et de descente aux enfers
    Lia Tsouvalakis et sa fille Angelina dans le petit deux-pièces rudimentaire
    qu’elles habitent dans un quartier défavorisé près du port du Pirée, à Athènes, le 22 novembre 2012
    “Certains mois, je gagne 400 euros, d’autres rien du tout”: Georges Tsouvalakis, 31 ans, charpentier, n’a plus pour vivre que la vente d’objets en bois qu’il fabrique ou de métaux récupérés. Avec sa femme, Lia et leur petite Angelina, ils font face à un avenir plus qu’incertain.
    Il y a deux ans, au début de la crise de la dette en Grèce, Georges était charpentier dans le bâtiment, avait deux voitures et une moto.
    Sa descente aux enfers est parallèle à celle de la Grèce, touchée à la fois par la crise financière et les plans d’austérité qui se succèdent.
    Aujourd’hui, le pays est en dépression. Le chômage touche un tiers des moins de trente ans, et un quart de la population active, alors que le taux général était de 11,8% au deuxième trimestre 2010.
    Pour Georges, la crise et tous ses maux ont fauché tout espoir de vie meilleure. Les chantiers de construction ont disparu. Avec Lia, 30 ans, qui était vendeuse dans une boutique de vêtements, ils gagnaient à eux deux plus de 2.500 euros par mois.
    George Tsouvalakis fabrique de petits objets en bois dans son appartement, à Athènes, le 22 novembre 2012
    Aujourd’hui, comme beaucoup de Grecs, les deux trentenaires n’ont même pas droit à des allocations chômage, ni eux ni leurs employeurs n’ayant alors cru bon de cotiser à l’assurance-chômage. Et survivent grâce à leur famille.
    “En 2011, nous avons quitté notre maison, car nous ne pouvions plus payer le loyer. Nous sommes venus ici en espérant que ce serait pour un dépannage, mais nous y sommes toujours” dit Georges en montrant le petit deux-pièces rudimentaire qu’ils habitent dans le quartier défavorisé de Palia Kokinia, près du port du Pirée.
    Pour ce logement sombre appartenant à la mère de Georges, le jeune couple ne paie pas de loyer, et partage les charges d’eau et d’électricité avec le frère de Georges qui habite juste à côté, avec leur mère.
    La pièce commune est égayée par les seuls jouets de leur petite fille Angelina, deux ans, née avec la crise. Sur un meuble, un portrait de Georges en militaire entoure les icônes, de rigueur dans la plupart des salons grecs.
    Lia Tsouvalakis et sa fille Angelina dans le petit deux-pièces rudimentaire
    qu’elles habitent dans un quartier défavorisé près du port du Pirée, à Athènes, le 22 novembre 2012
    Mais le réfrigérateur est vide. On ne trouve que des glaçons. Un plat de pois chiche en salade constitue le repas ce jour-là. Pour la sortie de la journée à l’épicerie du coin, Georges n’a que 10 euros. De quoi acheter un paquet de couches et du lait. Le reste attendra.
    “Parfois, nous bénéficions de distributions gratuites de nourriture faites dans les paroisses, la plupart du temps mes parents nous aident” dit Lia. Mais son père, retraité, a également vu sa pension diminuer avec les mesures d’austérité. Aujourd’hui, elle est tombée à 370 euros.
    Le couple se dit très déprimé, et n’a envie de rien, sauf de partir. Loin. “Je crois qu’on recherche des charpentiers à l’étranger, en Australie, en Norvège, et en Suisse” espère Georges à voix haute. Les Grecs ont déjà connu plusieurs vagues d’émigration au cours de leur histoire tumultueuse, et la crise accélère les départs.
    Mais pour Georges et Lia, impossible de réunir l’argent d’un billet d’avion.
    “Il n’y a pas d’avenir ici” lâche-t-il, “pas pour ma génération, ni la suivante”. “Ce qui me manque est de retrouver nos rires, notre sourire, notre optimisme. Je ne veux pas vivre ce que je vis” ajoute Lia.
    Toute vie sociale a disparu. Georges passe ses journées à errer dans les rues à la recherche de matériaux à recycler ou revendre. Lia s’occupe de sa fille.
    “Je vais chez ma belle-mère jouer aux cartes, nous regardons un film. Nous sommes prisonniers de la maison. Nous ne pouvons plus rien faire” dit Lia, qui a renoncé depuis belle lurette aux sorties au cinéma et au restaurant.
    “Mes parents nous aident autant qu’ils le peuvent, mais ils ont aussi leurs propres problèmes. Ils ne savent pas ce que va devenir leur pension, s’ils vont continuer de la toucher ou non”.
    Copyright © 2012 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

    • @elle court…
      merci pour le lien.
      amusant,
      déplorable,
      écoeurant.
      Peut-être que ces châteaux du mouvement syndical ont été financés avec l’argent récupéré via l’Iumm ?
      Va savoir Charles..
      Cela serait amusant non ?
      On rachète le chateau à la famille d’un riche industriel, qui maintenant vit entre Monte carlo, Gstaad, et son ile privée du pacifique sud
      Riche industriel qui verse sa cotisation entrepreneuriale à la caisse de L’iumm, lui demandant de ne pas oublier le syndicat XYZ, qui, en remerciements, achètera la vielle Bâtisse inchauffable dont il faut malheureusement refaire la toiture en ardoises…
      Quel monde merveilleux et bien “Huilé”…

      • Il serait bon de sortir du 57….quelle vision simpliste , étriquée et malodorante..Le monde ne tourne pas autour de la celle “planete france” …. et nos problemes qui sont les miens aussi ne peuvent justifier des propos aussi débiles et abjectes…les “africains ” resteraient volontiers chez eux si nous n’avions pas tout sabotés durant toutes ces années de colonialisme….

    • Pour rappel,
      le dernier chef d’état ayant menacé de vendre son pétrole en Or est Saddam Hussein.
      Kadhafi en menaçant de vendre son pétrole en Or (Gold Dinar) aurait tout simplement diminué drastiquement la demande en dollars, ce qui aurait eu des répercutions sur le cours du dollars, provoquant sa chute et accélérant la chute du système monétaire actuel.
      http://www.internationalnews.fr/article-libye-le-principal-motif-de-l-agression-contre-la-libye-lle-dinar-or-vostf-82307466.html

    • Vous devriez éssayer Marc Touati, c’est encore plus tordant . Comme quoi qu’on peut avoir un bon job, faire un gros salaire, tout en étant un con fini .

    • encore un guignol qui ne comprends rien à l’or
      il ose dire que l’or est un mauvais placement !!!
      quand je vous dis que c’est un guignol
      l’or n’est pas un placement
      l’or EST la monnaie
      tout le reste n’est que DETTE
      point barre

      • L’or n’est pas la monnaie. La monnaie est l’expression d’une valeur. Vous pouvez définir les noyaux de cerise pour monnaie si vous le désirez. Il en faudra tout simplement plus en volume et en poids pour payer votre baguette, c’est tout.
        Le système de création monétaire qui a été imposé dans l’intérêt de l’Elite fait que maintenant la création monétaire se fait sous la forme de dettes. Ceci leur a permis de posséder le levier de création monétaire et donc de s’accaparer les richesses des collectivités : les biens publics par l’endettement des Etats, la force de travail par l’endettement des populations, les forces de production par les spéculations et les crises.
        L’intérêt de l’or en tant que référence monétaire est le fait que ce métal est inaliénable et que les réserves semblent être finies. Donc effectivement, au premier abord, on peut se dire que l’or est fort intéressant en tant que définition de la monnaie. La seule chose que vous oubliez, c’est que les points forts de l’or en tant que référence monétaire peuvent être aussi pour nous les points plus que dangereux.
        Comme l’or est inaliénable, vous pouvez le stocker sans perte de valeur. Or, l’accumulation du capital, sans modification des systèmes politiques entraine que celui qui va détenir le capital va détenir l’or et donc le pouvoir. Les dés sont suffisamment pipés pour que la sélection ne se fasse pas naturellement mais que comme par hasard, les Elites actuelles soient les grands détenteurs futurs des réserves (si ce n’est déjà le cas). Ce ne seront pas vos petites pièces qui changeront la donne, bien au contraire, des lois vous empêcheront de les utiliser. La monnaie sera basée sur l’or mais le fait d’en avoir ne vous servira à rien. La nouvelle carte bancaire d’un pays de l’ex URSS peut très bien être le symbole de ce futur. Vous posséderez de l’argent uniquement via carte bleue ou électroniquement. Cette valeur sera basée sur l’or. L’or sera détenu par l’Elite.
        L’autre intérêt, les réserves sont finies, permet de bloquer le système.
        N’oubliez pas que les Elites ont plusieurs coups d’avance. Elles créent des crises sur un système qu’elles ont mis en place pour simplement passer à l’étape supérieure de leurs objectifs. Le système basé sur la création monétaire en forme de dettes a rempli ses objectifs pour l’Elite. Il est temps pour eux de passer à autre chose. Et ils sont d’autant plus content que c’est vous qui demandez à ce que la nouvelle étape soit franchie.

        • certes ,mais n’oubliez pas que nos anciens ont eu cette monnaie (or) pendant des millénaires et que le commerce et les échanges basés sur cette monnaie ont été prospère très longtemps
          et si l’on est passé à la réserve fractionnaire ,ça était pour le malheur de tous

      • @Krik,
        Nous ne sommes plus dans la même situation qu’il y a 500 ans. La population mondiale a fortement augmenté et de plus, le système monétaire ne concernait pas le monde entier.
        J’ai mentionné la raison pour laquelle l’or est intéressant en tant que référence monétaire mais aussi quels en sont les dangers.

  4. Bonjour;
    je pense que cet article est en grande partie dans l’erreur . Pour moi, depuis plusieurs années, il n’y a plus de pilote dans l’avion . C’est le chacun pour soi . Les riches, apatrides et cosmopolites par nature, s’en sortent simplement mieux que les autres, mais qui aurait pu en douter un instant ?
    J’ai écrit que les marchés sont maintenus, ainsi que les monnaies, le temps que chacun sorte de ses positions CDS au plus vite . En deux ans et au niveau mondial, le montant total de ces engagements a été divisé par plus que dix . Ainsi on évitera une catastrophe, qui serait de nature à empécher définitivement, le redémarrage de la machine économique . Ensuite, le défaut généralisé aurait lieu . Ce sont nos créanciers, pays émmergents et pétromonarchies qui seront passés par pertes et profits . Comment pouvait-on imaginer que la suprématie occidentale pouvait être mise à mal, par quelques économies faites de bric et de broc, reposant sur la délocalisation des produits bas de gamme ? De plus et comme par hasard, l’occident découvre ce dont il a besoin pour son indépendance énergétique . Ainsi le tiers monde retournera au tiers monde … Elle est pas belle la vie ?
    Le départ de Monti démontre juste que nous sommes arrivés au terme de ce procéssus de retrait . Les différents QE ne servent qu’à apporter des liquidités aux banques, pour faire face au déclanchement des CDS qui sont en cours .
    Pour ce qui est du nouveau paradigme, de sérieuses pistes se déssinent . Relocalisation de la production Imac, ainsi que du processeurs Iphone aux USA, Test de l’idée de nationalisations en France, Fiat arrête son usine en Pologne pour revenir en Italie… tout nous indique le sens à prendre . Reste juste à mettre en place les partis nationalistes (par exemple ceux de la coalition de Berlusconi)suffisement crédibles aux yeux du peuple pour mener à bien cette politique . Il faut arrêter avec la fameuse main anonyme des marchés, cela relève de la légende urbaine . En tous cas, le modèle ultralibéral est bien mort, ses dépositaires le seront certainement aussi sous peu .

    • Bonjour,
      oui, le modèle ultralibéral est mort mais cela fait belle lurette! Ce modèle du self-made-man (parti de rien, arrivé à tout..) n’a été qu’un miroir aux alouettes dès le début. Ceux qui parvenaient à entreprendre, construire, développer, ont été systématiquement rachetés ou détruits ou les deux.
      Non, ce que nous allons voir éclore est bien plus préoccupant, puisque d’une “liberté” faussement érigée comme fondement, nous rentrons dans l’ère de “justice” humaine.
      Ceux qui font allégeance aux théories du genre et à la prédestination vont oeuvrer pour une “socialisation carcérale” où les droits ne seront que des devoirs.
      La bête à dix cornes, l’Europe actuelle, est le fer de lance de ces idéologies non pas athées mais bien religieusement orientées vers une apostasie pour le culte de Lucifer.
      Et ce ne sont pas des théoriciens radicaux nietzschéens ésotériques comme soral et sa clique qui vont nous en sortir, bien au contraire!

      • Bonjour michel;
        Vous savez comme moi que le vrai libéralisme n’a jamais éxisté . C’était “faites ce que je dis, mais pas ce que je fais” . De même la bourse, sensée financer l’activité réelle, n’a servi aux anglosaxons qu’à s’approprier nos industries . Tout peut s’acheter dit l’adage, c’est juste une question de prix . il n’y a donc aucun problème pour qui détient la planche à billets . Mais bon, face à l’empire menaçant, il n’y avait peut-être pas d’autre solution que de faire l’idiot utile . Ce sont quand même les seuls qui soient capables de vous balancer deux bombes, malgré que la rédition soit acquise, juste pour faire peur au camp d’en face . Concernant le reste de votre propos, voici l’une des nombreuses pistes, pour répondre à votre questionnement .
        http://www.laportelatine.org/
        Remettons d’abord les choses à l’endroit du point de vue religieux et culturel, ensuite nous avancerons . Quant au groupusculaire Soral, pour finir, il disparaîtra avec la prochaine activation de la chasse d’eau, qui nettoiera les écuries d’Augias . L’histoire est pleine de ces illustres inconnus, dont aucun manuel ne retient jamais le nom .

      • Merci pour le lien, je connaissais. Il y a bien longtemps, j’ai reçu l’onction du Sacrement de la Confirmation des mains de Mgr Lefebvre. J’avais suivi la récollection où il nous avait impressionné par son charisme et sa simplicité; moments de prière et de sanctification avec ce grand prélat très ferme dans sa foi et son amour pour les autres en Jésus-Christ.
        le Saint Esprit est toujours présent pour nous guider dans les bonnes actions, biens rares pour moi depuis cette époque; néanmoins, je conserve en mon coeur cet attachement au Christ comme soldat de son armée

      • Salut michel,
        L’idéologie libérale n’est pas une fin en soi mais, selon moi, le moyen de mettre à bas la dignité de l’homme, sa dignité spirituelle (par exaspération de l’égo), dans le but de placer dans ce vide de sens et de l’être, ce dont elle est porteuse.
        Le modèle économique libéral (le libre-échange) n’est qu’un domaine d’application du libéralisme.
        Ce dernier n’est pas mort, seules les dernières briques sont en cours de collage: moeurs, social, sociétal, en occident (reste à conquérir la planète, de gré ou de force).
        L’outil sera rangé quand les têtes seront vide de sens et pleines de chaos (où le sens de l’existence sera rendu inaccessible), prêtes à recevoir.
        Enfin, s’ils y parviennent.
        Par ailleurs, le Système a le don de l’inversion: libéral, pour carcéral; émancipation de l’homme, pour chosification de l’homme.
        L’enfer est glacial.

  5. Je recopie Wikipedia, article “Mario Monti” :
    Avant sa nomination comme président du Conseil, Mario Monti était président de l’université Bocconi de Milan, membre du præsidium de Friends of Europe un think tank influent basé à Bruxelles, et un responsable de Bruegel, un think tank européen fondé en 2005.
    Dès 2005, il est « International Advisor » pour Goldman Sachs.
    Le 13 novembre 2011, au lendemain de la démission de Silvio Berlusconi, Mario Monti est chargé par Giorgio Napolitano, le chef de l’État italien, de former le nouveau gouvernement.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Monti
    En décembre 2012, Mario Monti quitte le pouvoir, et il laisse derrière lui une Italie en ruines.
    Deuxième trimestre 2012 : la dette publique de l’Italie atteint 1982,239 milliards d’euros, soit 126,1 % du PIB.
    Selon les calculs du FMI, la dette publique de l’Italie sera de 127,8 % du PIB en 2013.
    Lundi 10 décembre 2012 :
    Italie : recul de 1,1% de la production industrielle en octobre sur un mois, recul de 6,2% sur un an.
    La production industrielle a reculé de 1,1% en octobre par rapport à septembre en Italie, selon des chiffres diffusés lundi par l’Institut de statistiques Istat dans un communiqué.
    Sur un an, la production industrielle est en recul de 6,2%, selon le communiqué.

    • Pour battre le Japon, les italiens vont devoir faire un effort supplémentaire . Au rythme où l’ISDA reconnaît les défauts, il faudra au moins atteindre les 250% di PIB pour y être .

  6. Pour les USA c’est juste du déclaratif . C’est le seul pays développé qui refuse d’être audité depuis des lustres . A mon avis, à fort Knox on surveille des entrepôts vides, histoire de donner le change . Le pays est désindustrialisé, sa dette est impossible à rembourser, sa monnaie vaut le prix du kilo de papier, sa finance est ruinée, que voulez-vous qu’ils fassent d’autre ?
    L’empire romain avait commencé par frapper des pièces d’or, puis de cuivre, enfin de métal ordinnaire . Ils croyaient aussi que tous accépteraient éternellement tous ces métaux à valeur identique . L’histoire nous a démontré qu’il n’en fut rien .

  7. “Le quotidien espagnol El Pais a appelé lundi le gouvernement à demander « sans attendre » l’aide financière de l’Union européenne, estimant que repousser la décision ne ferait qu’aggraver la récession et le niveau du chômage dans le pays.”
    Rajoy fait son boulot les gars!! oh! il est chèrement payé pour ça!
    Quand le pays sera dans le trou, là il demandera à l’union de l’aide en contrepartie de mesures drastiques.
    Souvenons nous qu’il s’agit d’une pièce de théatre, on ne joue pas le 2éme acte avant d’avoir joué le 1er!!

    • Rajoy ne prend pas le risque de la troika parceque le franquisme n’est pas si vieux que ça. On entend de plus en plus en espagne qu’on vivait mieux sous le régime de franco avec la peseta. Si rajoy veut faire exploser le pays il faut qu’il demande l’aide à l’UE.

  8. Michel Sardou s’en est pris avec virulence à Jean-François Copé et François Fillon qui se disputent la présidence de l’UMP.
    Interrogé par le quotidien français, Le Parisien, Michel Sardou n’y est pas allé avec le dos de la cuillère en évoquant la crise de l’UMP. « C’est n’importe quoi! Qu’ils fassent deux groupes et qu’ils aillent se faire foutre », lance-t-il en s’adressant à Jean-François Copé et François Fillon.
    Et le chanteur d’ironiser sur la situation. « Si j’avais été député de gauche, j’en aurais profité pour voter la retraite à 47 ans. Les autres étaient tellement pris dans leurs affaires internes, qu’ils n’auraient rien vu! ».
    Michel Sardou évoque d’autres sujets sensibles comme l’islam. « On ne va pas se jeter à la gueule des idées toutes faites comme musulman = méchant », dit-il. « Arrêtons les amalgames, j’en ai assez souffert moi-même. Les gens ne le savent pas, mais j’ai été décoré commandeur du Croissant d’or à la Grande Mosquée de Paris. Moi qui, selon certains, serais raciste et de droite! Aujourd’hui, je ne suis ni de droite ni de gauche, mais chanteur populaire ».
    Le chanteur veut, en effet, se distancier de son étiquette « de droite ».
    « J’ai voté blanc », explique-t-il en évoquant la présidentielle française.
    « Je n’aimerais pas être à la place de François Hollande », poursuit-il. « Il n’y a plus de sanctuaire France. Aujourd’hui, tu dépends d’un connard qui est à l’autre bout du monde, qui fait faillite et d’un seul coup 5.000 mecs en Provence sont au chômedu! Je n’aime pas cette mondialisation. Et le président ne peut pas y faire grand-chose ».
    Source: 7sur7

  9. Flamby ne vit définitivement pas sur la même planète que la notre et dire qu’il en reste encore pour le croire…!!!
    Le président français François Hollande a affirmé lundi à Oslo que la crise de la zone euro était derrière nous, relevant tous les efforts faits pour régler les problèmes.
    La crise de la zone euro, je l’ai déjà dit, elle est derrière nous. La Grèce, nous avons enfin apporté les fonds qu’elle attendait. L’Espagne, nous avons permis au secteur bancaire d’être renfloué. L’Italie, même s’il y a une incertitude politique, je suis sûr que les Italiens vont y répondre, comme il convient, a affirmé M. Hollande à la presse.
    …….
    http://www.romandie.com/news/n/_Hollande_a_Oslo_la_crise_de_la_zone_euro_est_derriere_nous16101220121720.asp

  10. Le chef du Mécanisme européen de stabilité (MES) s’inquiète de la situation politique en Italie où le chef du gouvernement Mario Monti a annoncé sa démission imminente et Silvio Berlusconi s’est dit prêt à revenir gouverner le pays, dans un entretien au Süddeutsche Zeitung lundi.
    http://tinyurl.com/cv2sr3m

  11. La démission de Mario Monti affole les taux en Italie
    Les marchés s’inquiètent des élections anticipées en Italie, avec le retour éventuel de Silvio Berlusconi. Les taux d’intérêt se tendent sur la dette italienne et la Bourse de Milan chute nettement.
    La crise politique engendrée par la démission de Mario Monti après le retrait du soutien parlementaire de Silvio Berlusconi au gouvernement italien, préoccupe les marchés.
    Alors que M. Monti était très apprécié à l’international, le bilan économique catastrophique de son précédésseur, âgé de 76 ans, fait figure d’épouvantail.
    Sur le marché secondaire de la dette, le taux italien à dix ans remonte à 4,8084 %, contre 4,5185
    % vendredi, et celui de l’Espagne atteint 5,5362 %, contre 5,4384 % en fin de semaine dernière.
    Sur le marché des changes, l’euro piétine à 1,2927 dollar.
    L’Italie inquiète les marchés financiers mais Paris termine en hausse
    La Bourse de Paris a clôturé en timide hausse lundi, franchissant un nouveau plus haut annuel, peu
    affectée par la crise politique en Italie qui pourrait n’avoir que peu de conséquences sur la mise en place des futures réformes économiques, aux yeux des investisseurs.
    Le CAC 40 a grignoté 0,18% à 3.612,10 points, dans un volume d’échanges d’à peine deux milliards d’euros.
    LES BANQUES À LA PEINE
    Le compartiment financier est celui qui subit le plus fort recul.
    Crédit Agricole abandonne 2,59 % à 5,951 euros, Société Générale 1,57 % à 28,815 euros et BNP Paribas 1,90 % à 43,195 euros. Cette dernière a augmenté, pour un montant tenu secret, sa participation dans Bank of Nanjing de deux points pour la porter à 14,7 % du capital.

  12. Le Portugal au bord du désespoir
    Débâcle salariale, explosion des impôts, du chômage et de la pauvreté…
    Trahis par leur classe politique, soumise à la troïka, les Portugais sont eux aussi gagnés par le désespoir.
    Certains partent pour le Brésil ou l’Angola, les anciennes colonies…
    « En fait, cette crise a tout simplement effacé la classe moyenne dans ce pays ».
    Quant aux jeunes, ils n’y croient plus : « L’émigration est la meilleure solution ».
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_OS9OkPZ7Ms
    http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2012/12/10/le-portugal-au-bord-du-desespoir/
    « En fait, cette crise a tout simplement effacé la classe moyenne dans ce pays ».
    C’est bien le but non ? Bientôt chez nous…….

  13. Les primes de Najat Vallaud-Belkacem
    En tant que ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem dispose d’une enveloppe spéciale pour les primes de ses collaborateurs.
    Pour les primes de ses collaborateurs, Najat Vallaud-Belkacem bénéficie d’un budget de 552 001 euros pour 2012.
    Najat Vallaud-Belkacem travaille avec une équipe de 47 collaborateurs, dont 13 membres de cabinet.
    Entre le 15 mai et le 21 décembre 2012, Najat Vallaud-Belkacem aura utilisé 396 112 euros pour le primes de ses collaborateurs, soit 72% du budget total dont elle dispose.
    Najat Vallaud-Belkacem est ainsi la ministre ayant le plus dépensé pour les primes de ses collaborateurs.
    source: journaldunet.com
    http://www.impots-economie.com/les-primes-de-najat-vallaud-belkacem/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Impots-Utiles-com-Actualites-Des-Impots-Fiscalite-pression-fiscale+%28impots-economie.com%2C+actualit%C3%A9+des+imp%C3%B4ts%2C+argent+public+%29
    Le changement c’est maintenant……..

    • Les primes de Jean-Marc Ayrault
      Comme tous les ministres du gouvernement, Jean-Marc Ayrault bénéficie d’une enveloppe spéciale lui permettant de distribuer des primes à ses collaborateurs de Matignon.
      Jean-Marc Ayrault dispose d’un budget de 5,85 millions d’euros pour les primes de ses collaborateurs, soit le budget primes le plus important du gouvernement.
      Jean-Marc Ayrault bénéficie d’un budget primes plus important que les autres ministres à cause du nombre important de ses collaborateurs ( 456 dont 53 membres de cabinet).
      Néanmoins, Jean-Marc Ayrault n’a pas dépensé la totalité du budget primes qui lui est attribué pour ses collaborateurs.
      Jean-Marc Ayrault aura dépensé 58% de l’ enveloppe destinée aux primes de ses collaborateurs au 31 décembre 2012.
      source: journaldunet.com
      http://www.impots-economie.com/les-primes-de-jean-marc-ayrault/
      Le changement c’est maintenant………………………

  14. Combien coûte le dispositif policier de Notre-Dame-des-Landes ?
    Le dispositif policier mis en place à Notre-Dame-des-Landes pour déloger les squatteurs a déjà coûté plus d’ 1 million d’euros.
    L’ Etat a envoyé dans les environs de Notre-Dame-des-Landes 4 compagnies de CRS ( 320 hommes), et plus de 10 escadrons de gendarmerie mobile ( plus de 730 militaires). Mais pour les premières expulsions du mois d’octobre, l’ Etat a doublé ces effectifs. Ce sont ainsi plus de 2200 hommes qui ont été déployés à Notre-Dame-des-Landes pour le dispositif de sécurité.
    Des compagnies mobilisées pour 1 ou 2 journées ont dû être hébergées à Angers, à Vannes et à Rennes, faute de logement disponible dans la région nantaise.
    Le syndicat Unité SGP pour les CRS reconnait que l’action du dispositif policier de Notre-Dame-des-Landes est limité : « Nous sommes habitués à intervenir en urgence, mais ici, on n’est plus dans l’urgence.
    Cela fait déjà un mois et demi que ça dure et on n’en voit pas la fin. Et nous avons d’autres missions. Il ne faudrait pas qu’il y ait d’autres gros événements de ce type en France ou des manifestations dans tout le pays, prévient un autre policier. Il n’est pas possible de tenir dans la durée et de fixer autant d’effectifs sur un seul site. Déloger, on peut faire. Mais tenir, c’est impossible. On ne peut pas empêcher les gens de revenir le lendemain ou la nuit« .
    Un dispositif de sécurité inutile donc, et coûteux. Le coût de mobilisation d’une compagnie de CRS (salaires, primes et heures supplémentaires) est estimée à 13 200 euros par jour.
    Depuis le 9 octobre dernier, le dispositif policier de Notre-Dame-des-Landes a déjà coûté plus d’ 1 million d’euros en seuls frais (hébergement, restauration, transport, indemnités de déplacement et heures supplémentaires) des CRS affectés à la mission. Sans compter leurs salaires ainsi que les frais de gendarmes mobiles… Quand cessera donc le gaspillage de Notre-Dame-des-Landes ?
    source: letelegramme.com
    http://www.impots-economie.com/combien-coute-le-dispositif-policier-de-notre-dame-des-landes/

  15. Syrie : Les coulisses parisiennes du conclave de Doha (qatar) !
    Échec de l’option française
    Suite à la Conférence de Doha, il y a eu des critiques, et même au sein de l’Elysée…
    Hollande qui avait déclaré reconnaitre la Coalition « comme la seule représentante du peuple syrien et gouvernement provisoire de la Syrie démocratique permettant d’en terminer avec le régime de Bachar al-Assad » !
    – De sources diplomatiques, Hollande aurait donné trois raisons qui l’ont poussé à ainsi se distinguer, alors que Londres et Washington s’étaient abstenus de reconnaitre la Coalition en ces termes.
    La première en conséquence d’un engagement personnel qu’il s’était promis de respecter, sitôt l’annonce faite (ben voyons)…
    La deuxième du fait de sa conviction personnelle qu’il fallait accélérer le mouvement militaire et diplomatique pour ne pas couper l’élan d’un accord d’unification réussi à Doha, au prix de maintes difficultés.
    La troisième en rapport avec son désir de voir Paris, à l’avant-garde sur la scène internationale, répétant en Syrie le rôle joué en Libye.
    Tout comme M. Sarkozy …
    Londres et Washington en seraient restées à leurs exigences premières : unifier l’aide humanitaire et rassembler, sur cinq fronts, des combattants qui leur seraient dévoués et non inféodés aux groupes extrémistes ( des cellules d’Al-qaïda et salafistes).
    … s’attendent au déclenchement d’une guerre entre salafistes et musulmans qualifiés de modérés. Autrement dit, ils s’attendent à une deuxième guerre superposée à celle qui est en cours, et qui se déroulerait sur le sol syrien !
    À ce propos, il n’est pas inutile de rappeler l’ouverture d’un bureau de renseignement britannique dans la capitale jordanienne, chargé d’exercer un rôle logistique direct à l’intérieur du territoire syrien.
    http://www.mondialisation.ca/syrie-les-coulisses-parisiennes-du-conclave-de-doha/5314957

  16. @NimoisNiToi
    Réaliste comme l’exploitation des richesses naturelles en Afrique et les dizaines de futs radioactifs jetés sur les cotes somaliennes qui poussent les pecheurs a prendre les armes et rançonner les cargos blindés de bouffe….il est bon de remettre les choses dans leurs contextes et d essayer de faire la part des choses …reprenez votre histoire et pas seulement celle de France cher ami…

  17. et je ne parle meme pas des centaines , des milliers d hommes , de femmes et d ‘enfants qui meurent noyé comme des chiens lors de traversées en quete d’une vie meilleure…alors que leurs pays sont riches en ressources…pilliées par les multinationales protégées par des pantins macabres installés par nos élites pour mieux les servir….je les connais ceux qui meurent, je les ai cotoyés il y apeu encore et croyez moi je suis loin de leur dresser un portrait idyllique de notre vieux continent et même si il est vrai que l europe ne peut acceuillir toute la misere du monde , regardons svp dans la bonne direction , on sait tous qui sont les vrais responsables n est pas liesi?

  18. Ma femme m’a dit : “Hollande dit que la crise de la zone euro est derrière nous”. Je lui ai répondu : “Chérie, tu as mal lu”. Elle m’a dit : “Mais non, c’est écrit là, c’est sous mes yeux”. J’ai répondu : “Encore de la désinformation, les j
    ournalistes sont prêts à tout pour vendre du papier… ou des pubs”. Elle m’a dit : “Non, viens voir, l’information est officielle, c’est sur plusieurs sites”. Et là, j’ai été pris d’une peur incontrôlable ” Comment ? Il a osé dire CA ? Est-il fou ? Cet homme nous dirige, et nous guide…” Mais oui, un crétin est aux affaires, et il s’occupe des nôtres… AU SECOURS !
    http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/crise-de-la-zone-euro-derriere-nous-pour-hollande-merkel-plus-7721122.html

  19. ” Cash is trash ” : Les soldes positifs des comptes de dépôt sont pénalisés
    La crise de la dette n’est pas de tout repos non plus pour les pays qui en sont épargnés. Les pays refuges comme la Suisse et le Danemark sont devenus très prisés par les investisseurs qui recherchent la sécurité pour leur argent. En conséquence, ces pays reçoivent des afflux massifs de capitaux qui ont tendance à faire monter la parité de leur devise, et qui menace à terme leur compétitivité à l’exportation. Pour s’en protéger, ils n’hésitent pas à prendre des mesures inhabituelles.
    http://www.express.be/business/fr/economy/icash-is-trashi-les-soldes-positifs-des-comptes-de-depot-sont-penaliss/182166.htm

  20. La Berd finance son premier projet au Maroc, à destination des PME
    RABAT – La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), qui étend
    actuellement ses interventions à quatre pays arabes, a annoncé lundi le lancement de son premier projet au Maroc, un prêt de 20 millions d’euros à destination des PME du royaume.
    La Berd a signé aujourd’hui (lundi) sa première ligne de crédit au Maroc avec Société Générale Maroc (SGMA), accordant ainsi un prêt de 20 millions d’euros pour rétrocession à des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) du pays, est-il indiqué dans un communiqué.
    Offrir aux MPME un meilleur accès au financement est l’un des éléments essentiels de la stratégie de la Berd au Maroc, est-il encore précisé.
    L’institution a par ailleurs ajouté qu’un mécanisme de financement des échanges d’un montant de cinq millions d’euros avait également été signé avec la SGMA pour soutenir les activités de commerce international de ses clients.
    Fondée à l’origine pour favoriser le passage des pays de l’ex-bloc soviétique à l’économie de marché, la Berd, dont le capital est détenu par 63 pays et deux institutions intergouvernementales, s’est dotée en mai d’un fonds spécial d’un milliard d’euros pour étendre, dès cette année, ses opérations à quatre démocraties arabes émergentes, l’Egypte, la Tunisie, le Maroc et la Jordanie.
    Son conseil d’administration a déjà donné son feu vert à trois projets, en Jordanie, en Tunisie et au Maroc. Quant à l’Egypte, il devrait être lancé avant la fin de l’année.
    D’ici 2015, la Berd estime qu’elle sera en mesure d’investir jusqu’à 2,5 milliards d’euros par an dans cette nouvelle zone d’intervention.
    Son président, Suma Chakrabarti, s’était rendu au début du mois au Maroc, où il avait notamment rencontré le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.
    AFP
    Et en attendant, on laisse crever les nôtres de PME…….

  21. Gérard Depardieu abandonne le vin pour… la bière !
    Le plus acteur français a acheté une maison à Néchin, en Belgique
    Ainsi donc, les informations qui circulent depuis un mois se confirment. Gérard Depardieu aurait élu domicile en Belgique. C’est ce qu’affirme la RTBF ce dimanche, indiquant que l’information « a été confirmée par le bourgmestre de la commune d’Estaimpuis, Daniel Senesael. » L’acteur ce serait ainsi installé dans le petit village Néchin, à un kilomètre seulement de la ville française de Roubaix« .
    Qui peut en vouloir à Obélix d’aimer la cervoise? Voyons voyons, avec sa fortune, ses revenus, ça fait combien de manque à gagner pour Bercy, ça? (la courbe de Laffer, je vous dis, moi…) Il faut dire que le meilleur défenseur des traditions pinardières françaises a longtemps résisté. Alors que l’immense majorité de ses collègues acteurs aux gros revenus sont depuis longtemps domiciliés hors de France, notre héros de l’exception culturelle à la française résistait et payait… Mais là, probablement que trop c’est trop… A moins, bien sûr, que ce ne soit pas fiscal et que le fait que la maison qu’il a choisie soit sur le côté belge de la rue ne soit qu’un hasard… Ah! comme le hasard fait bien les choses… Un côté de rue qui vous met à l’abri de l’ISF, qui réduit considérablement l’imposition de vos professionnels et qui vous met à l’abri de la confiscation de tous vos revenus au delà d’un million!!!!
    Gégé, quel farceur tu fais, tout de même! Mais, dis, tu vas quand même continuer à boire du vin, hein, tu ne vas tout de même pas te mettre à la bière!
    Enfin, cette commune belge doit avoir un sacré micro-climat, tout de même, pour accueillir bon nombre de fortunes françaises. Il paraît 27% des habitants sont Français, dont les Mulliez, propriétaires d’Auchan et Décathlon. Eh, Gégé, tu pourrais peut être leur parler de ton vin, ce serait chouette si il était distribué par Auchan, non
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=hhSIkypAQ7Q
    http://maviemonargent.info/2012/gerard-depardieu-abandonne-le-vin-pour-la-biere/

  22. Qu’il s’agisse d’un homme initié à la cause universaliste de la véritable gouvernance mondiale comme MONTI en Italie, d’un sympathisant, dévoué à cette cause comme SARKOZY, ou d’un routier de la politique classique comme RAJOY en Espagne, non inféodé… Aucun d’eux ne peut faire varier le cours des évènements économiques et sociaux, consécutivement aux effets délétères de la crise majeure enclenchée dans les années 1980, suramplifiée dès 2008.
    Comment pourrait-il en être autrement puisqu’à l’origine de la structuration de l’Union européenne l’on trouve les membres centraux du cartel mondialiste, le prince BERNHARD et David ROCKEFELLER. Lesquels ont tout d’abord influencé les hauts fonctionnaires français à l’origine du fondement de l’Europe des nations, MARJOLIN et surtout Jean MONNET l’un des pères fondateurs de l’UE.
    Puis, ils ont insufflé chacune des avancées de cette structuration : 1962 l’union économique et monétaire (UEM). 1968, le mémorandum pour une action communautaire dans le domaine monétaire.1969, Raymond BARRE, futur premier ministre de la France (1976 – 1981), membre de la Trilatérale et ami proche de MARJOLIN, prépare son propre mémorandum, en allant bien au-delà des prescriptions du mémo de 1968. 1985 Jacques DELORS après avoir influencé MITTERRAND entreprend le tournant libéral, etc.
    Au plan mondial, en 1971 ce fut l’abandon de l’étalon or adossé au dollar, la fin des accords historiques de Bretton Woods et conséquemment la fin des trente Glorieuses. En 1999 l’abandon du steagall Act. http://fr.wikipedia.org/wiki/Glass-Steagall_Act
    En 1994 l’inauguration de l’organisation du commerce mondial (OMC).Juste après son inauguration, dans le Wall Street Journal d’août 1994 Kenichi OHMAE, réformateur politique japonais, la qualifiait de troisième pilier du nouvel Ordre mondial. Ceci conjointement aux trois autres piliers que sont le Fonds Monétaire international (FMI), la Banque Mondiale (BM) et les Nations Unies (ONU), etc.
    En conclusion, tout a été organisé et verrouillé de telle sorte qu’aucun des chefs de gouvernements nationaux, quelle que soit son appartenance politique ou mystique, ne puisse parvenir à la moindre embellie économique et sociale durable au sein de son pays ou au sein de la communauté européenne. En l’état, les conditions ne cesseront de se dégrader, jusqu’au moment où… http://www.youtube.com/watch?v=hnIRVXIfNEo
    Il serait donc naïf de s’attendre à ce qu’il en soit autrement dans la courte période à venir, tout comme il serait plus que simpliste et dangereux de croire à l’ultime solution universelle qui sera prochainement proposée…

  23. Lutte contre la fraude aux allocs : l’Inde montre l’exemple
    Le 1er janvier 2013 l’Inde lancera la mise en place d’une gigantesque réforme du versement de ses allocations sociales : 29 prestations différentes, comme les bourses d’étudiants, les retraites, les allocations aux handicapés, les subventions pour l’énergie ou la nourriture… seront remplacées par un seul versement direct périodique sur les comptes bancaires des allocataires.
    La réforme est progressive : elle démarre le 1er janvier dans 16 Etats comme Tripura, dont 90 % des 3,7 millions d’habitants utiliseront le nouveau système. Tous les Etats seront couverts à la fin de 2013 et dès 2014 la moitié des allocataires, soit 300 millions d’Indiens, recevront ainsi leurs allocations.
    Le but est de réduire les gaspillages et les coûts de distribution, et de vérifier que seuls les bénéficiaires pauvres en profitent. L’ancien Premier ministre Rajiv Gandhi estimait que 85 % des allocations indiennes étaient gaspillées.
    Le moyen est d’abord la distribution à la population indienne concernée par ces allocations de cartes d’identité biométriques enregistrant les empreintes digitales. 210 millions de cartes ont déjà été distribuées et des lecteurs de ces cartes, connectés à des fichiers centraux, ont été fournis aux autorités qui doivent les émettre et les contrôler.
    Une société française, Morpho, filiale de Safran, un leader mondial dans ce domaine, est d’ailleurs l’un des principaux fournisseurs de ces cartes.
    Il faut ensuite que les bénéficiaires ouvrent un compte bancaire et puissent l’utiliser. Dans un pays à 30 % illettré, à 70 % rural, où la plupart des villages n’ont pas l’électricité, le problème n’est pas simple. Mais l’usage des téléphones mobiles, rechargés sur les batteries des camions, se généralise. C’est par eux que seront utilisés la plupart des comptes bancaires.
    Les problèmes à résoudre sont colossaux. Mais les dirigeants politiques indiens, conscients de l’importance des fraudes et gaspillages, n’ont pas eu peur de s’y attaquer.
    Une leçon pour nos dirigeants ( le député Dominique Tian a évalué la fraude aux prestations et cotisations sociales à près de 20 milliards d’euros par an, ndlr) pour qui la mise en place d’un tel système serait beaucoup plus facile qu’en Inde.
    Alain Mathieu, président de Contribuables Associés
    http://www.lecri.fr/2012/12/10/lutte-contre-la-fraude-aux-allocs-l%E2%80%99inde-montre-l%E2%80%99exemple/37753

  24. @bayeuro;
    Quels que soient vos revenus, vous en prendre 75% comme le fait Hollande, c’est du vol . Ca consiste à travailler jusqu’au jeudi soir pour l’état . De plus, avec notre dette, nous savons que cela risque de durer très longtemps, comme ce fut le cas avec les 90% de Roosevelt aux USA . Enfin, je doute que tous ces riches soient responsables de ce qui ruine notre pays, j’ai nommé le socialisme . Mais comme nous avons choisi d’écouter les crétins qui nous disaient que tous les riches sont des salauds … Bientôt, la France pourra passer au véritable socialisme car il ne restera plus que ça . On nous montrera comment, avec trois boites nationalisées et une multitude de scops, on crée une grande puissance économique .
    N’oublions jamais que si les riches sont riches, c’est d’abord parce qu’ils ont su le devenir, en dehors de tout jugement sur leurs comportements . Autrement dit, ils savent faire ce dont très peu de gens sont capables . Ce qui nous est très précieux . Mais conbien de français sont capables de reconnaître, que c’est grâce à leur patron qu’ils font trois repas par jour ? Maintenant, on peut toujours être gauchiste, et croire que la nature nous a tous fait égaux en intélligence, mérite, chance, opportunisme …On peut aussi croire au père Noël . J’éspère juste que nous aurons la même chance que l’Espagne . Qu’il y aura un Franco pour nous éviter le communisme …

  25. Le système se nourrit du désordre, et chacun – chaque égo – apporte sa pierre à son édification…
    Partant de là, de la promotion de l’illusion de soi, l’évolution vers le désordre est inéluctable.
    Le nombre de configurations est quasiment incalculable (le nombre en hypothèse basse dépasse déjà l’entendement) tant chacun à une idée sur tout et pour tout (y’a qu’a voir le nombre collosal d’informations qui circule).
    Ca promet.
    Chacun, plutôt que de chercher à l’extérieur l’information qu’il lui convient à lui (à ce qu’il croit être), doit s’attacher à chercher en lui l’Information qui fait de lui ce qu’il Est.
    Cette Information en réalité partagée de tous et par tous.
    Cette Information qui nous lie tous à Dieu, pour l’Eternité.

  26. Une autre “célébrité mondiale” va aussi quitter son poste en janvier prochain pour arrêter définitivement la politique, c’est la grande fouteuse de m…. Hilary Clinton : http://www.romandie.com/news/n/_Clinton_annule_un_voyage_au_Maghreb_et_a_Abou_Dhabi_pour_raisons_de_sante70111220120549.asp?
    Extrait : “Compte tenu de sa très grande popularité internationale et aux Etats-Unis, la presse américaine spécule sur sa candidature pour la présidentielle de 2016. Mais l’épouse de l’ancien président Bill Clinton assure qu’elle aspire à arrêter la politique et à retrouver une vie privée.’
    En attendant, elle fini son malodorant mandat en apothéose puisque elle souffre d’un virus gastrique, autrement dit : “la chiasse” !
    “Désencyclopédie” (qui est mon site de chevet désormais) nous donne multiples causes à cette maladie, mais celle qui est la plus valable pour cette personne semble être celle-ci : La troisième cause la plus importante de chiasse est la pédanterie : ” les individus pédants sont alors qualifiés de “trous du cul”, du fait de la dilatation sans fin de leur anus.”.
    A moins que ce ne soit tout simplement une bonne vieille “trouille”, cause bien connue et qui expliquerait bien d’avantage son retrait de la vie POPOlitique. Enfin j’espère… 😀
    Bonne journée à tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici