Un gouvernement socialiste qui fonce vers le mur

257

oligo
Non seulement les prévisions économiques ne sont pas rassurantes, mais les perspectives sur le chômage sont très inquiétantes.Le matraquage opéré sans discernement pour satisfaire la technocratie bruxelloise a laminé la croissance, réduit le pouvoir d’achat et surtout précipiter l’évasion fiscale. Les cabinets fiscalistes ‘spécialisés’ pour réagir à des politiques gouvernementales nihilistes sont débordés par les projets d’évasion fiscale. Même les classes moyennes veulent dégager ou sauver ce qui peut l’être car les mesures de 2012, très amères, ne sont qu’un avant-goût de ce qui va suivre. Il faut être candide pour croire en la parole d’un socialo-mondialiste.
Faut-il croire ce que des fonctionnaires nous écrivent au sujet de discussions sur la suppression des allocations familiales à partir d’un certain revenu ?
532milliards-paradis-fiscauxLa dernière étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) démontre l’échec du gouvernement Ayrault. Non seulement les technocrates socialistes sont incapables de redresser la situation économique du pays, mais les mesures prises vont l’aggraver. On fera un constat très amer à la fin du premier semestre 2013, nous assurent les économistes que nous estimons… et ils sont peu nombreux.
Le budget 2013 établi par le gouvernement Ayrault est fondé sur une croissance qui ne sera pas au rendez-vous. Là où il fallait du doigté, les socialistes sont venus avec leurs gros sabots donner des leçons aux entrepreneurs, accuser du doigt ceux qui travaillent, ceux qui ont réussi et souhaitent récolter les fruits de longues années de travail. Ils reviennent à leur politique de lutte sociale, idéologique, signes annonciateurs de leur échec patent à faire ce qu’ils ont promis.
Les Français reçoivent les impôts, les charges, etc., tout augmente alors que les chiffres d’affaires des PME PMI plongent et que les banques ne prêtent pas.
Les donneurs de leçons sont pris en flagrant délit de magouilles fiscales après avoir protégé l’ancienne équipe dont ils partagent les mêmes objectifs mondialistes : faire de la France une petite province du village global.
Les gens aisés dégagent de la France comme l’ont fait les grosses fortunes en Grèce et en Espagne avec le racket fiscal. L’austérité, l’absence de croissance, vont conduire à la chute des recettes fiscales. Alors ?

Qui paiera en France quand les gros s’en vont ?

Qui va satisfaire le Marché quand il décidera de faire remonter les taux d’intérêt ?
Qui peut croire que dans les temps prochains il n’y aura pas plus de nouvelles mesures d’austérité ?
La parole des politiques ? Ils parlent de la demande intérieure mais elle est de plus en plus déprimée. L’INSEE révèle que le pouvoir d’achat des ménages enregistre l’une de ses chutes les plus spectaculaires de ces dernières années.
Les élites qui gouvernent en apparence ont décidé de réaliser l’ajustement demandé par la Haute finance du point de vue salarial. Seul un gouvernement socialiste pouvait faire cela. D’aucuns peuvent l’interroger sur la manière dont il entend soutenir le séisme social. S’il a accepté le pouvoir, il faut logiquement conclure qu’il n’en sait strictement rien… Il continuera à manger dans la main de ceux qui l’ont placé là… aux commandes d’un pays qui n’a plus que des prétentions mais aucune direction. Même l’armée est en train d’être décapitée avec le fameux logiciel Louvois. Comment faire quand on ne reçoit pas de salaire mensuel ? Des milliers de militaires sont concernés avec leurs familles ! C’est une honte qui favorise le programme mondialiste d’extinction des armées NATIONALES. On aimerait voir un tel logiciel fonctionner pour l’Otan… mais cela a peu de chance de se vérifier.
Ce n’est pas pour autant que l’avenir de la France est “décapitée”. Elle renaitra, sûrement, mais à l’heure de la divine Providence. En attendant, il va falloir supporter les marionnettes de l’oligarchique apatride.

47 Commentaires

  1. 1er juillet 2012 – 31 décembre 2012 : Chypre assure la présidence de l’Union Européenne.
    1er janvier 2013 – 30 juin 2013 : l’Irlande assure la présidence de l’Union Européenne.
    Or Chypre et l’Irlande sont deux Etats qui sont en faillite !
    Quel symbole hilarant !
    Chypre et l’Irlande viennent de déclarer qu’ils sont incapables de renflouer leurs banques privées en faillite.
    Chypre et l’Irlande viennent de déclarer qu’ils sont incapables de rembourser leur dette.
    Enfin, Chypre et l’Irlande sont incapables de se financer en lançant des emprunts sur les marchés internationaux.
    Vendredi 21 décembre 2012 :
    Six mois après avoir sollicité le sauvetage financier de l’Union européenne (UE), Chypre est au bord du défaut de paiement.
    L’agence de notation Standard & Poor’s a abaissé vendredi – pour la troisième fois en cinq mois – de deux crans la note souveraine de Chypre, gratifiée d’un « CCC+ ».
    Reste que les pays européens rechignent à porter secours à un quatrième État membre après la Grèce, l’Irlande et le Portugal.
    Les tractations vont se poursuivre. Jean-Claude Juncker espère avoir «pratiquement fini» de s’occuper de Chypre pour la réunion de l’Eurogroupe du 21 janvier, avant l’élection présidentielle chypriote du 17 février. Le temps presse. L’État chypriote en est déjà réduit à puiser dans des fonds de pension pour payer ses fonctionnaires.
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/12/21/20002-20121221ARTFIG00625-toujours-pas-d-aide-pour-chypre-au-bord-de-la-faillite.php
    Samedi 8 décembre 2012 :
    L’Irlande ne peut pas rembourser comme prévu les 85 milliards d’euros du plan de sauvetage : “le délai de remboursement devrait être considérablement allongé” annonce Patrick Honohan.
    L’Irlande “a besoin de plus de temps” pour rembourser l’argent utilisé pour renflouer ses banques, a réclamé aujourd’hui dans la presse allemande le gouverneur de la Banque centrale d’Irlande, Patrick Honohan.
    “Le gouvernement essaie de regagner la confiance des marchés financiers et le plan de remboursement actuel complique cela”, a estimé M. Honohan, dans un entretien au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.
    L’Irlande, dont les banques avaient été durement frappées par la crise financière, avait dû demander fin 2010 une aide à l’Union européenne, à la Banque centrale européenne (BCE) et au FMI. Ce plan de sauvetage prévoyait 85 milliards d’euros d’aides sur trois ans en échange de la mise en oeuvre de douloureuses mesures d’austérité.
    “Cet argent sera assurément remboursé, mais cela doit s’opérer sur une période plus longue”, a affirmé M. Honohan. Interrogé sur le délai supplémentaire nécessaire pour rembourser, le gouverneur de la Banque centrale d’Irlande a plaidé pour la recherche d’une “solution durable”, qui n’aurait pas à être de nouveau modifiée par la suite.
    “En conséquence, le délai de remboursement devrait être considérablement allongé”, a-t-il ajouté, sans donner aucune autre précision.

  2. Questions :
    l’argent planqué dans les paradis fiscaux, est-il des chiffres virtuels sur des ordinateurs ou est-il dans du tangible ?
    Et si il y un bug informatique mondial sera-t-il protégé ?

  3. “L’austérité, l’absence de croissance, vont conduire à la chute des recettes fiscales.”
    Alors ?
    c’est simple, réduction des prestations sociales santé, famille, chômage, invalidité…ect.
    Cela n’est pas imaginable!!

    • l’économiste atterré et indigné ”
      nous voulons tordre le cou à l’idée que la crise est la conséquence de dépenses publiques liées à une politique sociale trop dispendieuse. Il s’agit d’une mystification. Ne nous trompons pas de crise. La dette est intégralement provoquée par la spéculation financière »
      « C’est le coût de la crise financière qui” nous a mis en difficulté et a fait éclater la dette souveraine », ajoute l’économiste Coriat.
      « Il est donc aberrant de taper sur les politiques sociales. Cette folie sur les cures d’austérité ne va pas nous faire sortir du trou financier. En 2011, les entreprises du Cac 40 (indice boursier parisien) ont distribué 37 milliards d’euros sous forme de dividendes.
      En regard, le coût de la dette publique en France est de 45 à 48 milliards d’euros. On appréciera!
      Ici l’économiste outré a parfaitement raison, l’assistance sociale prodiguée aux banques et aux boursicoteurs à coups de milliards de fonds publics a été le vecteur qui a provoqué l’éclatement vertigineux de la dette souveraine (auxquels s’ajoutèrent les dépenses militaires débridées).
      http://www.mondialisation.ca/la-crise-de-la-dette-et-la-r-duction-des-recettes-de-l-tat/28727?print=1

  4. Et pendant ce temps, au lieu de les payer décemment, le gouvernement va offrir aux militaires en Afganistan 8000 crèpes pour la saint sylvestre. Au nutella j’imagine….

  5. le temps est encore lointain vers le 25 septembre 2478, le soleil brulera saturne,jupiter et mars en lion.Un fait rarissime car il annonce la chute des empires en place comme en l’an 800 avec charlemagne qui en a bien profité pour imprimer le christianisme sur la planete. Et encore 800 ans avant et plus precisement vers l’an -5 de JC, notre jesus est né pour corriger une civilisatgion qui se perdait avec les frasques de caligula et d’oeunuque en tout genre.Cette date est donc tres redoutée pour une autre raison aussi car elle marquera le ciel d’une etoile nouvelle visible annoncant la naissance d’un enfant liberateur. Le temps est don compté pour controler tout sur terre afin de le trouver avant qu’il prenne de la force et de la puissance.
    le camp des FM est cette preparation, pour ceux qui se disent pure chevalier kadosh. Faudra qu’ils fassent le menange chez eux avant.
    Le capricorne est un signe de terre,controlé par saturne.Disons que le taureau est une terre legere aerée humifere et donc forcement grossiere que la vierge est une terre fine et sableuse a tel point que mars en son signe provoquera des accident violent et tranchant par le verre(puisque le verre est fabriqué par du sable) et enfin notre capricorne terre encore plus fine et pulverulente que l’on nomme gentillement la cendre.De couleur grise ou noire comme l’antimoine, un sel donc benefique puisque de lui peut renaitre une culture apres que l’on ait brulé la terre.
    Tout le monde sait cela que sur la cendre on peut faire pousser une culture mais elle est fragile et peu vigoureuse,elle demandera donc a etre fortifiée et cela se fera en sagittaire . Tout ceci arrivera dans les 4000 ans qui vont suivre.Mais d’ici là la terre passera par les ravages du verseau.
    On ne peut que se dire que cela arrivera selon un ordre établi et que le mal n’est qu’un outil. jamais une truelle n’a fait partie de l’oeuvre,elle est une science necessaire et douloureuse si on ne la maitrise pas.C’est ce que vivront les generations qui vont arriver.
    .°.

  6. L’optimisme sur l’évolution de l’économie qu’a manifesté récemment Jacques ATTALI http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202470766704-jacques-attali-optimiste-pour-2014-et-2015-524081.php peut sembler surprenant par rapport au thème de son dernier livre ” Tous ruinés dans 10 ans “.
    Un tel revirement, observable parmi quelques experts en économie, dans un contexte de crise sans précédent est d’une certaine façon un signe avant-coureur. Il se rapporte à l’effet général qu’aura sur l’ensemble des gouvernements et des populations du monde le prochain traité international qui annoncera à grand renfort de propagande la totale refonte du système financier et économique.
    Car au fond, tous les gens sont comme ATTALI, ils attendent qu’une solution globale puisse se profiler le plus vite possible. À commencer par la mise en place d’un nouveau système censé jeter les bases d’une économie sociale stable et profitable à tous en matière de formation, d’emploi, de retraite, de logement, de santé et d’environnement. Quoi de plus légitime en somme.
    La question est de savoir si l’on peut porter crédit à cette perspective ? C’est là l’épineux problème qui se pose à tous ceux qui n’étudient pas les origines de l’actuelle crise majeure. Ceux qui se contentent jour après jour de glaner quelques informations ici et là, sans avoir en main les éléments de connaissance qui leur permettraient de savoir vraiment ce qui se tisse en dessous dans les coulisses de la scène mondiale et ce vers quoi cela va réellement déboucher.
    Quant aux pays européens, ils sont la proie du montage initial de l’Europe de l’après-guerre et de l’influence incessante de la Commission européenne elle-même sous la coupe de l’ERT. Avant que la crise majeure ne se déclare, la structure économique dépareillée des pays adhérents, notamment les pays dits du Sud (Grèce, Portugal..), ne pouvait qu’aboutir à un total déséquilibre économique et social.
    Pour le cartel mondialiste, l’entrée en crise majeure serait assurément, avec la montée de l’endettement, une condition de totale dysfonction pour tous les pays de la zone euro. Il était évident pour eux que la faiblesse des uns précipiterait la chute de tous. Exactement comme un alpiniste placé en tête de cordée, étant relié au reste de la cordée par un filin d’acier, finira par chuter dans le vide lorsque les autres affaiblis par la rudesse du parcours dévissent.
    Il s’agit aujourd’hui, et demain plus encore, de la conséquence économique qu’ont à subir ces nations piégées par l’entrelacement du montage de l’imbroglio politicoéconomique élaboré en phases de plus en plus contraignantes par les esprits supérieurs. Un piège présenté comme une formidable opportunité d’essor économique et social pour les peuples d’Europe, mais que ni Jacques DELORS, ni les chefs d’État successifs n’ont pas su discerner.
    Depuis 2008, c’est désormais un processus que personne ne peut stopper. Une vague d’ondes partie des pays du sud qui par circonvolutions concentriques ébranle tout sur son passage, jusqu’à créer la brèche du robuste réservoir franco-allemand.

    • Rectification du sixième paragraphe :
      Pour les membres du cartel mondialiste, l’entrée en crise majeure (…). Il était évident pour eux (les membres du cartel) que la faiblesse des uns précipiterait la chute de tous les autres.

    • Paul Jorion: “Il faut un défaut général de la zone euro”
      http://www.lecho.be/dossier/2012/Paul_Jorion_Il_faut_un_defaut_general_de_la_zone_euro.9282890-7126.art?ckc=1
      Paul JORION, promu d’ Attali, est bien aussi … le fils de son père (chef de cabinet adjoint de Paul-Henri Spaak, ancien président du mouvement européen en 1950, financé par la CIA, comme l’ont révélé les documents Secrets défense du gouvernement américain déclassifiés en 2000….. :
      “Un défaut généralisé de la zone euro, comme je le propose, c’est un sauvetage de l’euro, le seul qui soit encore faisable ” (dernière phrase de l’article :
      Le père de Paul JORION était chef de cabinet adjoint de Paul-Henri Spaak, ancien président du mouvement européen en 1950, financé par la CIA, comme l’ont révélé les documents Secrets défense du gouvernement américain déclassifiés à l’été 2000
      Le 19 septembre 2000, le journal Daily Telegraph de Londres, par la voix d’Ambrose Evans-Pritchard, annonce que les archives déclassifiée de l’administration américaine pour les années 1950 et 60 montrent que Paul-Henri Spaak, Robert Schuman et d’autres personnalités importantes dans les origines de la construction européenne étaient employés par les services américains. Le journaliste explique que les Américains ont camouflé leur action et ont fait transiter des fonds par le biais des fondations Rockefeller et Ford. Spaak a toujours soutenu qu’il n’avait servi que d’intermédiaire en faisant transiter les fonds vers des associations et des groupes de pression qui en avaient besoin pour soutenir l’idée européenne.
      Extrait : « The leaders of the European Movement – Retinger, the visionary Robert Schuman and the former Belgian prime minister Paul-Henri Spaak – were all treated as hired hands by their American sponsors. The US role was handled as a covert operation. ACUE’s funding came from the Ford and Rockefeller foundations as well as business groups with close ties to the US government »

  7. VIDEO / Paul JORION, promu d’ Attali : Dès le début, Attali explique avoir travaillé avec Jorion qui lui expliquait le danger de la crise qui arrivait … ce qui lui a permis d’écrire son livre, ” Une brève histoire de l’avenir “… en 2006. ( ?
    puis, plus loin (notez l’instant si, svp) Attali dit carrément qu’il a PROMU Jorion. (il n’a pas pu s’empêcher de le dire)
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=12775
    Blog de Paul Jorion » Public Sénat, « Bibliothèque Médicis », vendredi 11 juin à 18h30
    http://www.pauljorion.com
    L’émission de Jean-Pierre Elkabbach a été enregistrée mercredi après-midi, elle passe pour la première fois vendredi. Il y aura ensuite de multiples occasions de la revoir.

  8. Vous rigolez ? Ce gouvernement n’a rien à voir avec le socialisme.
    Par contre cet article à tout à voir avec le libéralisme débridé. On croirait lire du Nicolas Doze et de la soupe BMFTV !

    • C’est vrai c’est du canadry ce gouvernement qui n’a que le nom de socialisme! Mais au fait c’est quoi le socialisme, je veux dir ele vrai, le bon? En quoi cela consiste t il? Certainement à prendre aux riches pour donner aux pauvres ! faire de la jusitice sociale ! Donner les bonnes règles pour distribuer avec justice les bananes de notre république ! Personne, jamais personne n’a été foutu de définir ce qu’était un pauvre ou un riche, pas plus que le bonheur ou le malheur, et encore moins le (bon) travailleur ou le profiteur (peut être Lafontaine dans le corbeau et le renard !)
      Socialoperie nous devrions dire pour être poli !
      Nous sommes tous responsables de ce qui va arriver, mais nous avons toujours les bonnes raisons (peut être socialistes !) de penser que c’est la faute du salaud de voisin.

      • Pour avoir une idée de ce qu’est le socialisme il faut regarder à la source : les maisons du peuple, leur raison et leur fonctionnement.
        Sinon gauche droite centre et les extrêmes c’est de la merde en boite, un spectacle de marionnettes de mauvaise facture.
        Pour ma ma part je pense que je ne suis pas sur terre pour m’épuiser dans un boulot à la noix, ou pour enrichir quelques uns ou pour m’enrichir moi même au dépend des autres. Ce modèle économique et social basé sur les principes de l’esclavage me sort par les yeux. Il faut penser autrement maintenant.

  9. Osez lire ! lisez ! le savez-vous encore ?
    ________________________________
    Yann Moncomble – Du viol des foules à la Synarchie ou le complot permanent
    1983
    Bien que beaucoup — intentionnellement ou non clament partout que la synarchie n’est qu’un « mythe » ou une « fable », nous n’hésitons pas à affirmer le contraire et nous démontrons que la synarchie, doublée du viol psychique des foules par la propagande politique, est toujours là, tapie dans l’ombre et bien plus puissante que jamais.
    Qu’elle plaise ou non, l’histoire est l’histoire et, comme le dit très justement Raymond Abellio :
    « Notre époque de mass-média transforme la subjectivité de l’histoire, qui ne fit longtemps problème que pour les philosophes, c’est-à-dire le petit nombre, un instrument universel de viol et de façonnement de la conscience des foules et par conséquent en facteur politique essentiel et même primordial. »
    Cette étude est donc une tentative historique visant à replacer le phénomène synarchique dans son véritable contexte, contexte qu’avait fort bien compris Roger Mennevée, le premier homme à avoir étudié sérieusement la synarchie, lorsqu’il écrivait en 1948 :
    « La mort de M. Coutrot permet de couvrir bien des responsabilités et de dissimuler une activité nouvelle actuelle qui ne tend plus à conquérir le pouvoir en France, puisqu’on l’a, mais à étendre sa domination sur l’Europe et sur le monde, sous les masques d’un Fédéralisme Européen ou d’un Gouvernement Mondial. »
    http://www.the-savoisien.com/blog/index.php?post/Yann-Moncomble-Du-viol-des-foules-a-la-Synarchie-ou-le-complot-permanent

  10. @ Astimer
    Je serai tenté d’adhérer à votre définition qui rejoint davantage les idées libertariennes que socialistes dont je n’ai toujours pas compris le principe ou peut être trop bien !
    Tout à fait d’accord et j’ai aussi une nausée de ce système basé sur l’esclavage.

  11. On a l’habitude d’entendre : ” Concrètement, les actifs payent les pensions des retraités” …. mais très bientôt “les retraités vont payer les salaires des actifs”. Nous avons déjà touché le fond … qu’y a t-il après ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici