ISOLEMENT DIPLOMATIQUE DES ETATS-UNIS

43

Tandis que l’on parle de Nouvel Ordre Mondial, les Etats-Unis sont de plus en plus isolés sur le plan diplomatique. Prenons l’exemple du Venezuela. Dès que D. Trump a appelé à un changement de régime au Venezuela, la Russie ne s’est pas gênée pour y envoyer des troupes en vue d’y protéger les richesses pétrolières de la nation socialiste. Quelques temps après, la Chine a dépêché des soldats en mission humanitaire sur l’une des bases militaires du Venezuela.
Aujourd’hui, Donald Trump entend menacer ses partenaires en leur interdisant de commercer avec le pétrole extrait d’Iran.
Les Etats-Unis se retrouvent isolés non seulement face à la Chine, mais encore face à l’Inde et à la Turquie, au Japon et à la Corée du Sud.
Une tension régionale provoquerait une flambée des prix du pétrole alors que D. Trump a, il y a à peine un mois, tweeté que « le monde ne peut pas se permettre une hausse du prix du pétrole ».
En cas de tensions commerciales prolongées entre Pékin et Washington, les analystes du secteur pétrolier envisagent un plongeon possible à 50 $ le baril, mais il serait automatiquement suivi d’une remontée au-delà de 100 $ le baril du fait de l’absence des investissements des multinationales du pétrole, après des années de cours jugé très bas.
Donald Trump est également en conflit avec l’Europe. Non seulement pour des questions douanières, mais aussi sur le plan géopolitique en critiquant vertement l’Italie qui a exprimé sa volonté d’adhérer à la Nouvelle Route de la Soie, conduite par Pékin. Ce projet vise à financer la construction de plusieurs infrastructures sur une route impliquant plus de 80 pays, dont l’Eurasie, le Moyen-Orient et l’Afrique.
L’Italie est le premier pays du G7 à rejoindre six pays de l’UE à adhérer à ce projet faramineux, malgré les pressions de Washington. Pour l’équipe Trump, c’est une alliance menée par la Chine contre les Etats-Unis.