LE TEMPS QUI SE DÉTRAQUE

91

En Alsace, par exemple on note un déficit de près de 50%, tandis qu’il est de 40 à 45% à Châteauroux et à Clermont-Ferrand, un secteur riche en élevage laitier et en viande.
Le nord-est de la France a connu une pluviométrie suffisante, voire excédentaire par certains endroits. Par contre, le centre Val de Loire et l’Auvergne sont toujours déficitaires.
La question est déjà lancée faut-il s’attendre à une importante sécheresse cette année ?
Onze départements font déjà état de mesures de restriction d’eau. Le nord de la France, pourtant une région arrosée en hiver, vient d’émettre une alerte sécheresse depuis le début avril.
De nombreuses réunions sont déjà organisées, ici ou là, mais il est évident que des récoltes insuffisantes provoqueraient une inflation des prix, ce qui sera le thème abordé dans le prochain numéro de la lettre confidentielle LIESI.
Il faut se souvenir que les bouleversements climatiques sont souvent à l’origine de bouleversements religieux, sociétaux et politiques, sans oublier économiques.
Bien au-delà de la France, une partie des Etats-Unis et du Canada, sans oublier la Russie, ont connu un froid intense par rapport aux précédentes années. Des tornades et des intempéries violentes ont déjà provoqué des conséquences durables sur certaines récoltes aux Etats-Unis.
Les signes de profonds bouleversements dans tous les domaines ne cessent donc de se manifester et il convient de les étudier avec circonspection afin de se préparer au monde de demain…
Les écologistes, environnementaux marxistes, ne parlent plus de réchauffement climatique mais de bouleversements climatiques. Ils sont en train d’étudier toute une série de mesures au nom de l’écologie, du bien-être et de l’égalitarisme. Plusieurs dizaines de propositions sont faites en vue d’une étatisation et d’une confiscation de nos libertés, confirmant par là même qu’ils sont les nouveaux bolcheviks de l’écologie. Contrôle des loyers et du prix des logements ; et surtout… une spoliation des propriétaires, ne sont que quelques propositions que ces rouges déguisés en vert préparent avec leurs grands amis de la Haute finance cosmopolite.