La révolution numérique est en marche – Partie 1

81

Comme chacun sait, la Suède a été choisie comme pays d’expérimentation pour l’abandon du cash. Un choix étonnant dans la mesure où la Suède a été le premier pays européen à émettre des billets de banque modernes, en 1661. Aujourd’hui, les billets et les pièces représentent moins de 1% de l’économie suédoise. Les panneaux ‘‘Pas d’argent accepté’’ sont désormais la norme dans de nombreux magasins à travers l’ensemble du pays. Les paiements s’effectuent numériquement et via les mobiles.
Désormais, les Suédois sont de plus en plus nombreux à vouloir passer au niveau supérieur, en utilisant la technologie des IMPLANTS.
Ces implants micro-puces permettent aux personnes d’effectuer des transactions financières, de surveiller leur santé et même de remplacer des cartes d’identité ou autres, professionnelles, afin d’accéder à leur bureau ou à des bâtiments réservés. Nombreux sont les experts qui s’accordent à reconnaître que c’est là la prochaine étape logique d’une société numérique où les populations sont heureuses de renoncer à la confidentialité pour des raisons pratiques. Est-il besoin de rappeler que l’argent liquide est l’un des derniers vestiges de l’anonymat ? Avec chaque transaction numérique, un enregistrement est consigné, analysé et stocké pour toujours.
Pourtant, le gouvernement suédois recommande à ses citoyens de stocker quelques coupures d’argent cash en cas d’urgence, comme des pannes de courant, des piratages informatiques ou peut-être quelque chose même de plus grave… Vous devinez sans doute de quoi il s’agit…
Devenant ainsi totalement dépendante de l’électronique, de l’informatique, la Suède est un pays capable de sombrer du jour au lendemain dans un chaos inextricable si sa population ne dispose plus d’argent cash pour réaliser la moindre transaction… en cas de problème. Car, comme nous ‘lavons déjà exprimé dans la lettre confidentielle LIESI, nous pouvons assurer que les sources bancaires qui informent la rédaction sur l’agenda des banquiers de Satan adulent le cash au même titre que les métaux précieux.
Un jour l’une de ces sources à qui nous évoquions l’expérimentation en cours en Suède, nous avait répondu : « Mais pourquoi pensez-vous qu’ils veulent interdire le cash alors qu’eux-mêmes en sont gavés à leur domicile?…»

Vous trouverez ICI de nombreux documents sur ce thème