LES AUTRUCHES ENTRENT DANS LE TRAIN DE LA MORT

101

Vous avez ici un graphique du CAC 40 donnant bien l’impression d’un nouveau cycle économique arrivant avec les beaux jours, et que tout va aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pourtant, regardez le graphique qui suit…

Le prochain graphique représente l’évolution de la production industrielle en Allemagne. On s’aperçoit qu’elle continue d’afficher le plus fort repli depuis la crise économique de 2007-2008 alors que le Dax vient d’exploser à la hausse, comme les autres marchés d’ailleurs, sur les promesses d’une détente des relations entre les États-Unis et la Chine… même si rien n’a été signé à ce jour.

À Wall Street, les actions grimpent également, profitant de l’argent distribué par la banque centrale américaine. Les investisseurs ont décidé d’occulter le ralentissement économique qui se fait pourtant régulièrement évident… Voyez par exemple ce beau graphique publié par JP Morgan Bank où l’on voit le PMI glisser inexorablement, annonçant des jours difficiles.

Dans ces conditions, faut-il s’étonner de la chute orchestrée des cours des métaux précieux? Nous l’avions annoncé dans la lettre LIESI et cela va durer encore un peu… Les maîtres de l’échiquier savent très bien ce qu’ils font.