WALL STREET – UN CALME TROMPEUR

47

Selon la presse financière américaine, les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis connaissent actuellement des tensions à propos des achats de produits agricoles.
À part cela, la présidence de la banque centrale américaine estime qu’il n’y a pas d’inquiétude à manifester à propos des liquidités dans le circuit bancaire. Tout serait sous contrôle pour les banquiers centraux et le scénario de base pour l’économie américaine suit le scénario attendu… Toutefois, si la Réserve fédérale affirme que le niveau de vulnérabilité du système financier est à “un niveau modéré” et que les marchés financiers de Wall Street continuent de voler de record en record, que penser de la dernière injection d’urgence opérée par la réserve fédérale, il y a seulement quelques heures, et pour la bagatelle de 77 milliards de dollars.
[Vous verrez dans le numéro du 30 novembre ce que concoctent Ryad et Moscou et qui pourrait donner lieu à des sueurs froides à Wall Street dans quelques mois.]
Oui, peut-être que tout est sous contrôle, mais quand il faut sortir une somme de cette taille on a tout lieu de se poser de nombreuses questions…
Une publication intéressante a été faite aujourd’hui aux États-Unis à propos de l’inflation hors alimentation et énergie ; elle ressort à 2,3 % en octobre. C’est un tout petit repli mais vous remarquerez sur ce graphique que nous sommes sur les sommets de 2008. Que se passerait-il si l’inflation se mettait à revenir ? Il faudra surveiller de très près la résistance indiquée par cette ligne rouge…