LE BATEAU COULE TRANQUILLEMENT ET SANS PANIQUE POUR LE MOMENT

401

Le 19 novembre, l’association allemande BDI de l’industrie déclarait s’attendre à une baisse de 4% de la production manufacturière dans la plus grande économie d’Europe cette année, les exportations allemandes globales n’ayant progressé que d’un demi-point en 2019 en raison d’une demande étrangère plus faible.
«Après six années consécutives de croissance, le secteur industriel allemand est en récession depuis le troisième trimestre de 2018», a déclaré Joachim Lang, directeur général de BDI, dans un communiqué.
Tout cela va fragiliser le gouvernement alors que le cours de la DEUTSCHE BANK descend inexorablement… vers les abysses sans inquiéter pour autant les détenteurs de comptes bancaires en Europe.

L’Espagne est également dans le doute du fait de la problématique catalane qui suscite désormais des inquiétudes à cause de son impact sur l’activité économique.
Mais on veut se rassurer comme on peut. Des économistes font valoir que la récente remontée des taux à 10 ans aux Etats-Unis (ce qui provoqué un recul des métaux précieux et donné une raison fantasmagorique pour une nouvelle flambée des indices financiers de Wall Street) est une bonne nouvelle pour l’avenir. En effet, les taux 2 ans et 10 ans US ne sont plus inversés.
Pas de chance! Si on regarde ce graphique, on s’aperçoit que les trois dernières récessions (en gris) sont survenues “sur une repentification de la courbe post inversion”.
 

Le moment arrive ou un certain nombre de personnes vont finir par se rendre compte que les banques centrales sont absolument incapables de stimuler la croissance économique. Bien sûr, un tel aveu n’est pas attendu de la part des banquiers centraux, mais leur pression sur le politique pour augmenter ou faire exploser les politiques budgétaires est un indice de circonstance manifestant leur impuissance.
Imaginez ce que pourrait traduire une telle incapacité dans le cortex cérébral des acteurs majeurs des marchés… Une nouvelle ruée sur l’Or débuterait…
En attendant, Christine Lagarde sait qu’elle ne peut poursuivre la politique monétaire de Mario Draghi qui a causé réticence de la part des Allemands. Elle doit donc trouver ou établir un consensus avec les politiciens de la zone euro afin de conclure à des changements de politique fiscale. Elle se contente seulement d’affirmer que la BCE dispose des outils nécessaires pour faire face à une prochaine récession et qu’elle est prête à les utiliser. On connaît la solution puisque c’est celle qu’a imposé Mario Draghi durant une décennie pour aboutir à des taux négatifs. Toutefois, la récession qui arrive sera sans commune mesure avec celle de 2008 et les solutions apportées à cette époque se sont avérées un terrible échec. Les défis de la BCE vont donc être absolument colossaux…
Ajoutons pour terminer, que les politiciens vont être confrontés à des mouvements sociaux monstrueux, comme c’est déjà le cas en France. Les épisodes à répétition des Gilets jaunes ont déjà démontré l’incapacité totale du gouvernement français à faire front face à un tel mouvement. Un mouvement qui est d’ailleurs en train d’être récupéré par les Anarchistes, financés par les banquiers de Satan, en vue de détruire complètement l’État français…

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES