L’avenir politique de Trump influera t-il sur le destin de l’Ukraine ?

136

Un gouvernement ukrainien a été installé par un coup d’État réalisé en 2014 par l’establishment du complexe militaro-industriel américain. Ce gouvernement avait notamment été choisi par la secrétaire d’Etat Victoria Nuland, l’ambassadeur américain Geoffrey Pyatt et le vice-président Joe Biden sous l’administration de Barack Obama. Quelques ONG furent également financées à hauteurs de 5 milliards de dollars en vue de couvrir favorablement les événements.
Ce réseau s’est allié avec des groupes ouvertement néo-nazis, imposant un régime de terreur pour les opposants et notamment les alliés de la Russie. Moscou a alors réagi immédiatement en intervenant en Crimée et également sur le sol ukrainien de manière discrète. A l’époque, ces principaux groupes néo-nazis agitaient des portraits de Stepan Bandera, le collaborateur d’Adolf Hitler en Ukraine pendant la Seconde Guerre mondiale. Les politiciens occidentaux et les sionistes n’ont pas empêché le soutien de ces forces… bien au contraire !
Cela devrait logiquement impliquer une certaine réflexion chez les personnes qui font l’autruche. Ceux qui voudront prolonger liront la brochure sur VLADIMIR JABOTINSKY.
On peut voir un parallèle entre la déstabilisation de l’Ukraine (révolution de couleur) qui visait la Russie, et aujourd’hui la déstabilisation de Hong Kong qui menace la Chine.
Ces événements ont détruit économiquement l’Ukraine, mais trois ans après, éclatait la crise financière américaine. Combien de temps entre le chaos généré à Hong Kong et la crise 2007-2008 à la puissance dix?
Les manœuvres de l’establishment du complexe militaro-industriel américain ont finalement transformé l’Ukraine en un champ de guerre qui a rapidement réprimé toutes formes d’opposition (c’est la définition rêvée de la démocratie selon l’Oncle Sam) et ruiné l’économie ukrainienne. Le pouvoir d’achat des citoyens ukrainiens s’est effondré.
C’est précisément un scénario identique que ce groupe souhaite imposer en 2019-2020 dans plusieurs pays d’Amérique latine, actuellement à feu et à sang.
À cette époque, les forces actives au sein de l’administration Obama se sont alliées avec celles du renseignement britannique et quelques éminences du conseil de sécurité nationale de l’ONU pour se servir de l’Ukraine comme fer de lance de l’OTAN contre la Russie.
Mais lorsque la marionnette ukrainienne, installée à la présidence, a perdu les dernières élections, face à un candidat qui s’est élevé contre la corruption et qui souhaite mettre un terme à une guerre avec la Russie, Volodymyr Zelensky, les activistes du coup d’État ukrainien de 2014 ont décidé de renverser Donald Trump. Ce qui fait dire à certains proches du nouveau président ukrainien que les opposants de Trump veulent une guerre avec la Russie.

Image source

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES