UN CALME BIEN “TRUMPEUR”

79

Tandis que la France glisse dans une violence (du fait notamment de sa politique migratoire) que les autorités souhaitent cacher en supprimant l’accès à certaines statistiques (comme l’Obervatoire de la délinquance), l’économie mondiale s’enfonce… Voici ci-dessus la mise à jour du Baltic Dry Index. Dans ce contexte de tension et d’incertitude géopolitique, l’Arabie Saoudite a suspendu le transit de ses pétroliers via le détroit d’Ormuz.
CLIQUER POUR LIRE LA SUITE
Quelques heures après, la télévision russe citait des sources gouvernementales européennes et américaines estimant que l’Iran avait volontairement cherché à éviter des pertes militaires américaines lors des frappes en Irak la nuit dernière. Des informations ayant permis aux marchés financiers de reprendre de la hauteur sur les points bas atteints. La reprise a même été très violente et a permis de stopper la progression, visiblement jugée trop rapide, des métaux précieux.
Cela dit, la production automobile en Allemagne vient de chuter à son plus bas niveau depuis 23 ans. Le nombre de voitures produites dans les usines allemandes par Volkswagen, BMW et Daimler est le plus faible depuis 1996. Cette situation est la conséquence d’une moindre demande des marchés internationaux, des scandales sur le diesel et du ralentissement économique allemand. Dans cette situation, les économistes s’attendent à des suppressions d’emplois dans le cadre d’une transition vers les véhicules électriques.
Revenons quelques instants sur la crise iranienne. Dans le prochain numéro de la lettre partielle nous donnerons la véritable raison pour laquelle l’establishment néoconservateur américain a décidé l’assassinat du général iranien, numéro 2 du régime.
Hier, lors de son intervention télévisée, le président Donald Trump a annoncé de nouvelles sanctions économiques contre le régime iranien, mais n’a pas fait référence à d’autres actions militaires. Il a même surpris en disant que les Etats-Unis étaient ouverts au dialogue. Cela confirme absolument cette véritable raison du meurtre du général Qasem Soleimani dont nous parlerons dans la lettre confidentielle.
Très concrètement, nous avons affaire à des pions sur l’échiquier qui ont encore besoin de temps.
D’où la folle reprise des marchés financiers américains. Mais il est noter que cette reprise s’est réalisée avec une hausse des taux. On doit raisonnablement admettre qu’un plancher a été atteint au cours de l’été dernier. Depuis, les taux à 10 ans et à 30 ans aux États-Unis sont sur une trajectoire ascendante et le mouvement de reprise semble être extrêmement solide. Voir le graphique ci-dessous.

Pour les analystes, nous avons là une figure de retournement traduisant une poursuite de la hausse des taux cette année… nous assistons même à un resserrement de l’écart entre les rendements des obligations américaines et allemandes. Si la croissance économique ne revient pas dans une telle configuration, nous risquons de connaître de nouveaux dérapages au Moyen-Orient. Car les banquiers internationaux ont toujours eu les mêmes réflexes lorsque les empires s’effondrent. La marche vers la guerre est devenue irréversible…

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES