Une grave maladie mentale se développe aux Etats-Unis – Partie II

81

M. Adams – De nombreuses villes américaines collectent des déchets fécaux humains toxiques avec des déchets industriels déversés dans les égouts, puis recyclés en engrais bio-solides et vendus à tous les citoyens pour une utilisation harmonieuse dans leur jardin…
Les universités américaines organisent de véritables programmes de police de la pensée, invitant les étudiants à signaler les comportements intolérants. Bien évidemment, ces gauchistes se disent tolérants et soutenir la diversité. Le Wall Street Journal dit que « le politiquement correct sur le campus a atteint le stade d’une inversion orwellienne parfaite ».
CLIQUER pour lire la suite

Combien de jeunes sont aujourd’hui capables d’intervenir dans le monde réel pour changer un pneu de voiture, planter dans un jardin ou nettoyer un fusil ? Leur existence entière est enrobée dans un faux monde, celui des médias sociaux sous le contrôle de l’empire médiatique dirigé par l’oligarchie.
La firme Disney, accusée de gérer des réseaux pédophiles, favorise le transgenre et la pédophilie dans de prochains films servis par de super-héros. Nous verrons bientôt promouvoir des supers héros pédophiles faisant la promotion du trafic d’enfants. Voilà où nous allons avec le culte du divertissement hollywoodien…
Dans les écoles et les bibliothèques on voit désormais des hommes condamnés pour pédophilie exposant leurs parties génitales aux jeunes enfants tandis que les parents progressistes observent et encouragent la diversité.
L’approvisionnement alimentaire est de plus en plus contaminé par le plomb et l’aluminium, des métaux toxiques qui interfèrent avec la fonction neurologique et provoquent des cancers, des troubles osseux et même un retard mental.
Il y a également un engouement végétalien. On consomme du soja génétiquement modifié cultivé dans d’anciennes forêts tropicales qui furent brûlées avant d’y introduire la culture du soja. On injecte dans les bœufs à consommer des niveaux élevés d’hormones féminines. D’une manière ou d’une autre, le véganisme signifie désormais manger de la mal bouffe transformée et génétiquement modifiée.
Les féministes qui défendent les droits des femmes se retrouvent désormais abandonnées par la gauche, remplacées par la mafia transgenre qui n’a plus besoin des femmes puisque des hommes biologiques peuvent concourir comme femmes dans les sports professionnels. Tous les gauchistes de la société américaine partagent cette illusion de masse selon quoi les gens peuvent magiquement transformer leur sexe comme ils le veulent. On ne veut plus d’homme Blanc et on favorise la diversité pour détruire l’identité.
L’approvisionnement alimentaire en Amérique est devenu plus toxique et plus lourdement transformé. Presque plus personne ne cuisine. On vit de la nourriture du restaurant, de la mal bouffe transformée et des ordures considérées comme de la nourriture. On se demande ensuite pourquoi les Américains ne sont pas en bonne santé ?
L’Amérique est confrontée à des centaines de milliers de vétérans américains qui vivent dans les rues en mendiant pour une assistance alimentaire ou médicale. Le complexe militaro-industriel, qui dépense des milliards de dollars, est plus intéressé par les guerres et notamment celles qui favorisent l’extinction de la population blanche.
Les universités excluent désormais spécifiquement les Blancs de nombreux événements et les films et séries télévisées décrivent de plus en plus les hommes Blancs comme des idiots ou des méchants vaincus par des femmes fortes et délicates. Il n’y a plus de héros masculins et le mâle doit disparaître. (NaturalNews)
 

DANS UN MONDE QUI S’EFFONDRE, lisez LE TRAITE DU SAINT-ESPRIT, Mgr Gaume1864 – remisé à 50%.

Extrait – Mgr Gaume semble s’être inspiré de ces belles pensées en écrivant son Traité du Saint-Esprit. Ce livre vient à son heure. A une époque où le surnaturel est méconnu, nié, blasphémé de toutes parts, il était opportun de remonter à la source même du surnaturel chrétien et d’étudier les manifestations de la grâce, dans leur cause divine, la Troisième Personne de l’adorable Trinité. La lumière de l’enseignement catholique a été tellement voilée sur ces points, par je ne sais quelles vapeurs sorties des marécages nauséabonds de la Renaissance, que les vérités rappelées par Mgr Gaume paraîtront nouvelles à beaucoup d’intelligences. Elles sont vieilles néanmoins comme le catholicisme lui-même ; et, si
jamais doctrine a pu se prévaloir d’autorités imposantes, c’est bien celle que le Traité du Saint-Esprit développe, en s’appuyant presque à chaque page sur les saintes Écritures, les saints Pères, les docteurs de l’Église et les princes de la science théologique. Les dogmes catholiques, touchant le Saint-Esprit, passent, en quelque sorte, dans l’ouvrage de Mgr Gaume comme entre une double haie d’écrivains de tous les siècles qui les acclament et les saluent.
Le Traité du Saint-Esprit par Mgr Gaume se dresse en face du naturalisme contemporain comme l’œuvre de Joseph de Maistre se dressait en face des erreurs hostiles aux droits du Saint-Siège. Une vaste conspiration semble ourdie de nos jours pour méconnaître l’action divine dans le monde. Dieu est banni du droit public des nations, il est banni de la philosophie, de l’histoire, des sciences, des arts; il est banni de l’éducation et du foyer domestique; il est banni de la religion elle-même et c’est l’opprobre de la civilisation libérale, d’avoir engendré ces sectes hideuses dont le symbole se réduit, en dernière analyse, à une formule plus ou moins brutale de l’athéisme. Des catholiques eux-mêmes se sont laissé, dans une certaine mesure, prendre aux pièges du naturalisme politique et scientifique. N’avons-nous pas vu des plumes dévouées à l’Église nous vanter intrépidement les gouvernements sans culte et sans Dieu comme les gouvernements modèles, les instruments prédestinés de la diffusion des lumières et des conquêtes du progrès ?
N’avons-nous pas vu des historiens rattachés, ce semble, au catholicisme par d’étroites affinités, vouloir effacer des annales de l’humanité les pages que Dieu y a écrites de sa main, et aller, pour courtiser les préjugés delà foule, jusqu’à  “séculariser” l’histoire?

JE COMMANDE

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES