L’Oligarchie place des ‘serial killer’ à la tête de l’Occident pour préparer “sa guerre” – Partie II

98

À chaque fois que des crimes sont nécessaires à ce réseau nauséabond -qui mène et entraîne le monde vers un chaos inextricable, dont le Moyen-Orient doit être le catalyseur-, on colle l’étiquette de « terroriste » à tout « ennemi » du nouvel ordre mondial en gestation. Le dernier ennemi en date de cette mouvance (qui ne se gêne nullement pour manifester son culte à Satan), n’est autre que le général d’armée iranien, chef des gardiens de la révolution, assassiné le 3 janvier dernier. Le général Qassem Soleimani qui par l’influence de son réseau était parvenu (avec des alliés et notamment russes) à déstabiliser la progression des djihadistes de l’État islamique en Syrie, est subitement devenu le terroriste le plus vilipendé de la terre. Il fallait l’abattre comme un chien.
CLIQUER pour lire la suite
Pour quel motif ?
« Nous l’avons pris en flagrant délit et nous l’avons abattu », a expliqué Donald Trump aux citoyens américains.
En agissant comme il l’a fait, en disant un énorme mensonge pour couvrir sa lâcheté, Donald Trump ne pourra plus se dire le défenseur des valeurs conservatrices des États-Unis.
En agissant comme il l’a fait, Donald Trump a démontré qu’il était lui aussi le chien de guerre de l’oligarchie, un larbin prêt à commettre un crime dès lors que le réseau de la City qui l’a porté au pouvoir l’exigeait.
Le général iranien a sauvé la vie de nombreux chrétiens des djihadistes musulmans, tandis que Donald Trump continue à fréquenter la psychopathe Hillary Clinton impliquée dans le soutien à l’Etat islamique. Il n’hésite même pas à passer du bon temps avec le prix Nobel Barack Obama, qui fut très généreux avec de vrais terroristes iraniens… Nous verrons tout cela dans le N° de LIESI du 31 janvier prochain.
Souvenez-vous encore, il y a quelques mois, de l’impunité dont a joui le prince saoudien « MBS » alors que toutes les preuves de son crime sanguinaire contre l’un de ses opposants avait fait l’objet d’une reconnaissance, y compris de la part de nombreux membres du congrès américain. Aucune sanction.

Donald Trump n’a pas dit : « Nous l’avons pris en flagrant délit et nous l’avons abattu » Pourtant, MBS finance les djihadistes qui égorgent les chrétiens que prétend être Donald Trump…
Que dire aussi des réseaux pédophiles démocrates entourant les Clinton ? Aucune sanction.
Quand on voit cet aréopage de personnalités corrompues, dirigeant l’Amérique, on ne peut que souhaiter un bon courage à tous ceux qui n’ont pas la foi chevillée au corps pour espérer un monde meilleur grâce à l’action de la Providence.
 

Conclusion

Un mieux dans la vie de chacun et un espoir pour la génération qui suit, ne viendront certainement pas des guignols que la haute finance apatride fait sortir des urnes… Eux sont chargés de nous enfoncer dans les abysses de l’Enfer et ils y parviennent sans se forcer, tant la pente est devenue glissante et les cerveaux de nos contemporains ramollis par les heures passées devant ces écrans mortifères sans en tirer le moindre esprit critique.
Faut-il alors s’étonner de ce que l’on voit en France avec le clone du parti national socialiste ? Les politiques entendent liquider les enfants anormaux, interdisant à leurs parents de les aimer ? Ces insensés si cupides ne voient même pas l’épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Que dire du dramatique avenir qui les attend ? Qu’ils relisent la fin terrible des despotes cruels qui les ont précédés… Au moins pourraient-ils y discerner matière à réflexion. En sont-ils seulement capables tant la haine les submerge ?
Ils admirent la nouvelle technologie sans prendre la mesure des millions d’emplois que les robots font déjà disparaître. Les experts annoncent à l’unisson que les pertes d’emploi vont exploser dans les prochaines années. Les industriels cherchant à réduire les coûts, mieux vaut remplacer un être humain par un robot. Les salaires ne vont pas grimper mais stagner avant que la panique frappe à la porte des nations apostates. (Vous lirez attentivement le début du numéro 438 de LIESI). Il va donc y avoir de nombreuses bouches “inutiles” pour l’Elite qui adore ouvertement Satan. Alors, faut-il s’étonner de la guerre qu’ils préparent au Moyen-Orient ?
Voyez aussi les volcans qui s’allument… C’est un début… le feu des enfers remonte à la surface d’une terre sans pitié pour l’innocent. Dans la grande majorité de l’Occident, les habitants de la Terre sont les complices de ces criminels, refusant de voir et de conclure.
Nous ne prenons aucun risque en concluant que les Etats-Unis et la France vont connaître le pire du pire… Vous êtes aux premières loges pour voir ce que le monde de demain comparera au Déluge d’hier.