La déconstruction nécessaire de la mondialisation pour un “triage social”

97

Pour le moment, les analystes sont de plus en plus nombreux à s’interroger sur l’effet dévastateur de cette pandémie sur le système financier. Les marchés sont ébranlés quasiment quotidiennement et la situation actuelle peut être comparée à l’effondrement de Wall Street durant la crise de 2008. Parallèlement, nous assistons à une chute époustouflante des bons du Trésor à 10 ans. Un plongeon ou un jeu de massacre qui a fait dire au président de la Réserve fédérale de Boston, Eric Rosengren, qu’il fallait prochainement se tourner vers “l’argent hélicoptère” – une formule rappelant la politique des injections massives pratiquées sous le président de le Fed, Ben Bernanke.
CLIQUER pour lire la suite
On découvre aujourd’hui la pandémie et le blocage des livraisons en provenance de Chine, l’importance de produire “local”. Comment se fait-il que l’on n’y ait pas pensé plus tôt? En réalité, les dirigeants du monde de l’entreprise ne sont pas stupides. Ils ont suivi la vague des architectes de la mondialisation et ont cherché à gagner toujours plus d’argent.
Même les politiques ont eu un comportement incompréhensible… sauf si on prend en considération que les grands magnats de l’industrie comme leurs amis de la politique sont corrompus et achetés par des sociétés secrètes qui imposent un type/modèle de société dont on voit régulièrement la déviance vers une dictature de type communiste. Pour y parvenir, il faut ruiner les gens et au préalable leur faire peur afin de mieux les manipuler et les contraindre à accepter de TOUT PERDRE.
En fait, c’est la politique imposée par des entités supranationales comme le FMI et la Banque mondiale, visant à réduire la consommation alimentaire et énergétique, ainsi que les dépenses de santé dans les pays en développement, qui sont responsables de la situation présente. On a créé le cadre manifeste pour une propagation de maladies diverses.
Quel sera le prix à payer pour une remise en route normale du système économique?
Ne risque t-on pas une politique de TRIAGE SOCIALE au nom de la pandémie du coronavirus, dont on sait qu’elle n’est pas NATURELLE. Nous avons démontré (LISO et le prochain numéro de la lettre LIESI) qu’elle était annoncée, souhaitée et que les communicants de la mondialisation agissaient selon un AGENDA bien déterminé.
Tandis que la mondialisation détruisait les mœurs des pays occidentaux et les rendait dépendants, les politiciens ont entretenu la consommation à outrance au moyen de la dette perpétuelle. Tout cela a aussi été réalisé en même temps que la destruction des conditions sanitaires. Les hôpitaux paient un lourd tribu de la politique néolibérale des politiciens dits de droite comme de gauche.
Que deviendront les personnes âgées quand nous franchirons les étapes supérieures du processus de pandémie et que le nombre de structures de soins intensifs disponibles s’avérera insuffisant?
Que deviendront des populations comme celle de l’Iran, faisant l’objet de sanctions où l’on empêche la livraison de fournitures médicales ?
Il faut vraiment être aveugle pour ne pas percevoir la perfidie des architectes de ce processus EUGÉNIQUE.
Les peuples occidentaux n’ont pas voulu du Bon Dieu et lui ont préféré les acolytes de Mammon. Ils vont progressivement découvrir la cruauté de ce monde démoniaque, qui réclame sa livrée de sacrifices humains dans des cercles secrets dont les membres sont des gens bien connus de la Haute finance et de la politique….

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES