L’establishment dollar cherche à intimider ses alliés caniches en gonflant les muscles

78

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a exhorté les dirigeants à déclarer un “cessez-le-feu mondial” et à mettre fin à tous les conflits armés afin de se concentrer sur la lutte contre le coronavirus. “Il est temps de mettre un terme aux conflits armés et de se concentrer ensemble sur le véritable combat de nos vies”, a déclaré António Guterres lors d’une conférence de presse à distance. “Le virus ne se soucie pas de la nationalité ou de l’ethnicité, de la faction ou de la foi. Il s’attaque à tous, sans relâche. Pendant ce temps, des conflits armés font rage dans le monde entier”. “Les plus vulnérables – les femmes et les enfants, les personnes handicapées, les marginaux et les personnes déplacées – paient le prix le plus élevé”, a ajouté M. Guterres. “Ils sont aussi ceux qui risquent le plus de subir les pertes dévastatrices de COVID-19”.
CLIQUER pour lire la suite
L’institution mondialiste évoque le drame des camps de réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays, de la Syrie à la Turquie, en passant par l’Irak, le Yémen et la Libye. Selon António Guterres, tous ces gens courent un grand risque d’être ravagés par le virus.
Il est vrai que les systèmes de santé de certains de ces pays se sont déjà effondrés après des années de combat. Et les tests n’ont tout simplement pas encore été effectués dans la plupart des camps, du Moyen-Orient à l’Afrique. Ces fameux tests qui manquent en France comme si les gouvernants avaient ignoré ce 11 septembre bactériologique…
Le message d’António Guterres devient donc humaniste et en faveur de « notre famille humaine ».
Restant dans la logique de ce que nous avons publié et notamment dans la série LISO 322-332, l’establishment dollar est sur le pont car le Titanic prend l’eau. Tandis que la Maison Blanche s’efforce de gérer le nombre de cas de Covid-19 aux Etats-Unis, le Département d’Etat continue à émettre des menaces quasi quotidiennes contre l’Iran. Alors que António Guterres serinait son discours humaniste, les chiens de guerre de l’establishment dollar engageaient des jeux militaires majeurs contre l’Iran avec les forces alliées des Emirat Arabes Unis dans la région désertique d’Abou Dhabi. Baptisés “Native Fury 20”, ces jeux de guerre ont impliqué quelque 4 000 soldats, ainsi que des unités blindées et des hélicoptères qui ont attaqué une ville fictive.
Pendant ce temps, l’Iran luttait collectivement pour sa survie contre l’épidémie de Covid-19.
L’exercice était d’une certaine ampleur puisque des équipements étaient déployés au Koweït et sur la base insulaire de Diego Garcia dans l’océan Indien. (Extraits source ZeroHedge)
Nous appelons les lecteurs à une certaine vigilance dans les camps opposés et proposés par l’establishment dans la question du coronavirus… La thèse et la synthèse sont nécessaires dans la dialectique hégélienne en vue d’imposer ce pour quoi cette “guerre bactériologique” a été initiée.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES