L’AGENDA DES MAITRES DE MARIO DRAGHI – Partie 1

51

Mario Draghi fait-il partie de ces initiés qui ont soldé tous leurs portefeuilles actions avant la grande lessive? A vous de répondre… en fonction de ses antécédents, de vos connaissances et celle des sociétés discrètes qu’il fréquente. Dans LIESI, nous avions averti depuis bien longtemps que sa démission surviendrait quelques mois avant la grande débâcle. Et il est parti quelques semaines avant le feu d’artifice tiré par les globalistes… avant le 11-Septembre bactériologique chinois.
CLIQUER et lire la suite
Nous ne nous étions pas trompés, comme pour l’annonce de cette crise grippale, laquelle n’est qu’une étape avant des événements sans commune mesure avec ce que vous voyez. Tout cela n’est que le hors d’œuvre des sicaires de Lucifer. Voilà pourquoi il est urgent de prier pour la conversion des âmes.
Venons-en à l’un des prophètes de Mammon… qui expose sa vision des choses au Financial Times.
Mario Draghi dit que le défi auquel nous sommes confrontés est de savoir comment agir avec suffisamment de force et de rapidité pour empêcher que la récession ne se transforme en une dépression prolongée, aggravée par une pléthore de défaillances laissant des dégâts irréversibles.
Pourquoi dit-il cela ? Pour faire croire que les mesures déjà cataloguées seront le fruit du bon sens alors qu’elles vont se traduire par la perte des libertés et la préparation d’une autre étape de l’agenda.
Il est déjà clair que la réponse doit passer par une augmentation significative de la dette publique. La perte de revenus subie par le secteur privé – et toute dette contractée pour combler le déficit – doit finalement être absorbée, en tout ou en partie, dans les bilans des gouvernements. Des niveaux de dette publique beaucoup plus élevés deviendront une caractéristique permanente de nos économies et s’accompagneront d’une annulation de la dette privée.
De la dette encore et toujours. Mais pourquoi ? Pour RUINER les Etats, les mettre à genoux et rendre acceptable la réinitialisation. Qui avait dit : Le verrou qui sauter c’est la nation ? Un vieil homme dont la famille impose les directives aux guignols des banquiers centraux et don nous parlerons dans le prochain numéro de la lettre confidentielle LIESI.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES