ENTRE ESPOIR ET ANGOISSE

82

Les places financières ont ouvert la semaine en hausse en prenant compte des nouvelles encourageantes sur le front sanitaire dans plusieurs pays européens. Tandis que des collabos médicaux de Big Pharma annoncent l’apocalypse pour les Etats-Unis, ce sont désormais les conséquences économiques de cette grippe qui deviennent préoccupantes.
On a récemment assisté à une dégradation marquée de l’emploi aux Etats-Unis, et on vient d’apprendre que les commandes à l’industrie en Allemagne ont baissé en février. C’était avant même les mesures de confinement décidées en Europe, sous la pression de l’Oligarchie Big Pharma qui veut la mort des peuples et pour ce faire dispose d’esclaves serviles dans les gouvernements qui se transforment en criminels d’une manière de plus en plus révoltante.
CLIQUER pour lire la suite
Les analystes vont continuer à scruter s’il y a « des progrès dans les discussions entre les Etats de la zone euro sur la mobilisation de crédits supplémentaires pour soutenir l’activité et les finances publiques ». “Le vrai test pour le marché cette semaine sera la réunion de l’Eurogroupe mardi soir qui devrait conduire à la mise en œuvre de divers mécanismes pour soutenir les Etats dans la phase de reconstruction”, estime ainsi Christopher Dembik, responsable de l’analyse Macro chez Saxo Bank.
Le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire (voir la dernière série de LISO pour découvrir les maîtres qu’il sert) réclame un fonds de solidarité pour éviter une explosion de l’Union européenne. “Demain (mardi) à l’occasion de la réunion des ministres des Finances européens, il doit y avoir un paquet global qui comprend à la fois des mesures immédiates et également ce fonds de solidarité, ce fonds d’investissement de long terme qui marquera à la fois la solidarité des pays européens et notre capacité à relancer l’économie après la crise”.
Résultat – Les ministres des Finances de l’Eurogroup n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur des mesures économiques à l’échelle européenne. La réunion devrait reprendre jeudi. En attendant, l’euro qui avait bien progressé pique violemment du nez ce matin dans les premiers échange.
Il est à craindre que les mesures totalitaires durent encore même si le mal souhaité par une partie du club mondialiste est déjà fait. On assiste déjà à un jeu de massacre dans le milieu des petites entreprises, asséchées dans leur trésorerie, tandis que les aides seront longues et difficiles à obtenir. D’une part, les beaux parleurs de la politique sont bien souvent ignares du monde réel entrepreneurial, et leur boulot ne consiste pas à redresser l’économie mais à exécuter l’agenda des maîtres qui les place au sommet du pouvoir “apparent” en vue d’imposer un Nouveau Monde… avec moins de gens.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES