ONU : la pandémie de coronavirus pourrait menacer l’approvisionnement alimentaire mondial

69

Alors que la nouvelle pandémie de coronavirus entraîne la fermeture d’entreprises dans le monde entier et le verrouillage de pays entiers, les perturbations menacent de couper les chaînes d’approvisionnement et d’accroître l’insécurité alimentaire.
“Les rayons des supermarchés restent bien garnis pour l’instant”, a déclaré l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un récent rapport.
CLIQUER pour lire la suite
“Mais une crise pandémique prolongée pourrait rapidement mettre à rude épreuve les chaînes d’approvisionnement alimentaire, un réseau complexe d’interactions impliquant les agriculteurs, les intrants agricoles, les usines de transformation, le transport maritime, les détaillants et plus encore”. Le problème n’est pas la pénurie alimentaire – du moins, pas encore. Il s’agit plutôt des mesures drastiques prises par le monde des politiques en réponse au méchant virus.
Les fermetures de frontières, les restrictions de mouvement de population et les perturbations dans les industries du transport maritime et aérien ont rendu plus difficile la poursuite de la production alimentaire et le transport des marchandises à l’échelle internationale, ce qui fait courir un risque élevé notamment aux pays ayant peu de sources alimentaires alternatives.
Les compagnies aériennes ont cloué au sol des milliers d’avions et les ports ont fermé leurs portes, bloquant des conteneurs chargés de nourriture, de médicaments et d’autres produits.
L’instabilité accrue de l’approvisionnement alimentaire mondial affectera surtout les citoyens les plus pauvres, a averti le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) des Nations unies dans un document publié le mois dernier.
Même les entreprises et les organisations privées ont appelé à une action immédiate pour faire face à la catastrophe alimentaire imminente.
“Les gouvernements, les entreprises, la société civile et les agences internationales doivent prendre des mesures urgentes et coordonnées pour éviter que la pandémie de COVID ne se transforme en une crise alimentaire et humanitaire mondiale”, a déclaré une lettre ouverte aux dirigeants du monde entier, signées par des scientifiques, des hommes politiques et d’entreprises comme Nestlé et Unilever.
Voilà sans doute la raison de mettre un frein à la période de confinement. Les disettes ne sont pas encore programmées, mais elles arriveront à un certain moment, croyez-le bien. Autrement dit, tant que les peuples resteront passifs devant ce coup d’Etat en vue d’instaurer le communisme planétaire, les lucifériens poursuivront leur programme eugénique.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES