E. Macron se positionne comme leader mondial du Nouveau Monde

301

Selon une partie de la presse de l’establishment américaine, le président français Emmanuel Macron se positionne pour reprendre le flambeau du leadership mondial longtemps réservé aux anciens dirigeants de la Chine, de la Russie ou surtout des Etats-Unis. Elle juge qu’il n’y a pour l’instant pas de véritable challenger. CNN relève particulièrement « la proposition de Macron pour un cessez-le-feu mondial – une trêve partout, de l’Afghanistan à la Syrie, l’Irak et le Yémen ».
CLIQUER pour lire la suite
Rappelons qu’il y a cinq membres permanents au Conseil de sécurité des Nations unies (France, Chine, Russie, Grande-Bretagne et Etats-Unis) et quatre des cinq s’accorderaient avec E. Macron. Ce dernier dit espérer obtenir l’accord du dernier membre, le russe Vladimir Poutine, dans les heures qui viennent.
Quant au secrétaire général des Nations unies, António Guterres, il a déjà appelé à un “cessez-le-feu immédiat et global”, en expliquant que “la fureur du virus illustre la folie de la guerre”.
On mesure ainsi combien cette communication ne relève d’aucune surprise mais que les consignes dictées par des conseillers discrets du Pouvoir de l’ombre sont suivies. Il va de soi, en effet, que les architectes de ce coup d’Etat en Occident ont besoin d’être concentré sur leur scénario, notamment quand les banlieues françaises manifestent leur ras le bol du camp de concentration « local ».
Vous remarquerez en passant que le brave peuple va ainsi admettre que le président Macron illustre la thématique bien connue des mondialistes : plus d’esclavage et de paix en échange de plus de sécurité.
De toutes les façons, les grands pays opposés à l’Occident n’ont absolument pas le désir de partir dans une guerre aujourd’hui.
Le président syrien continuera à défendre son pays, les milices soutenues par l’Iran continueront leurs opérations en Irak, malgré la situation désespérée de l’Iran face à la pandémie. Les navires de guerre chinois continueront à patrouiller dans la mer de Chine méridionale afin de consolider leur emprise sur les îles longtemps disputées de cette voie d’eau stratégique. Etc.
En attendant, le banquier mondialiste E. Macron, qui n’a visiblement pas assez de la com’ avec les avions déplaçant quelques patients au lieu d’utiliser des hôpitaux privés où les infirmiers passent leur journée à faire des mots croisés, va essayer de surfer sur la série « Je suis indispensable ».
Récemment, le président français a lancé l’idée d’un moratoire sur tous les paiements de la dette des pays africains comme moyen d’aider à contrôler ce qui promet d’être potentiellement la cible continentale la plus dévastatrice du coronavirus en raison du manque de ressources. Mais son collègue banquier de la Banque de France affirme que le brave peuple de moutons français devra payer la dette de sang du Covid-19… et les dettes exponentielles récemment demandées par un pouvoir aux abois.
Cela dit, est-ce que Donald Trump va laisser E. Macron tirer la couverture pour son ego ? Le président américain est d’autant plus mal vu de l’establishment qu’il a récemment supprimé toutes les subventions à l’Organisation mondiale de la santé.
Pour la presse américaine de l’establishment, « l’initiative de Macron ne pouvait pas arriver à un moment plus opportun pour l’Europe ». « Le monde a besoin d’un nouveau leader en cette période de crise, un leader qui soit prêt à faire passer les intérêts mondiaux avant l’expansion personnelle ou politique. Comme les Etats-Unis ne sont pas prêts à offrir un tel individu, ce vide pourrait être comblé par la jeune et fraîche voix de la France : Emmanuel Macron ».
Et ce n’est pas un poisson d’avril !

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES