TENIR LES POPULATIONS EN LAISSE

132

Tandis que les politiciens sont contraints de lâcher un peu de pression sur les populations vivant en des camps de concentration MODERNES, le battage des réseaux impliqués dans le coup d’Etat revient afin de préparer la suite des grandes manœuvres. C’est ainsi qu’une étude prévoit une fin extrêmement désastreuse pour l’épidémie de coronavirus.
Cette information est passée sous silence car la bataille ouverte pour l’heure présente est celle consistant à savoir s’il faut rouvrir immédiatement ou attendre quelques semaines de plus… les camps de concentration moderne individuels.
CLIQUER pour lire la suite
Pourtant, une étude du Midwest a prévu que le virus pourrait se propager pendant encore deux ans et que l’épidémie ne se calmera pas tant que plus de 60% de la population mondiale ne sera pas immunisée. Ceci a été rapporté par Bloomberg.
CLIQUER pour lire la suite
Selon les recherches du Center for Infectious Disease Research and Policy de l’université du Minnesota, la pandémie de coronavirus pourrait donc durer encore deux longues années et ne serait pas contrôlée tant que les deux tiers de la population mondiale ne seront pas immunisés. Croyez-les sur parole !
Ce rapport a été rédigé par Michael Osterholm, directeur du CIDRAP, Kristen Moore, directrice médicale, John Barry, historien de la santé publique de l’Université de Tulane, et Marc Lipsitch, épidémiologiste de Harvard, dont le nom figure sur d’autres recherches et commentaires importants sur les coronavirus.
En outre, il est dit que comme un grand nombre de personnes infectées par le virus sont asymptomatiques, les mesures de confinement et autres mesures agressives pourraient ne pas suffire à l’éradiquer complètement ! C’est cette “invisibilité” qui fait du CoV-2 du SRAS un virus si difficile à contenir… explique t-on aux guignols de la politique dont le sale boulot consiste à faire semblant de se soucier des peuples alors qu’ils sont contraints à assumer un AGENDA eugénique de forte réduction de la population.
Selon les chercheurs, le virus continuera probablement à arriver par vagues, peut-être jusqu’à la fin de 2022, voire plus longtemps encore, alors que les sociétés pharmaceutiques s’efforcent de mettre au point un vaccin ou un remède.
En raison de sa capacité à se propager d’une personne à l’autre sans la présence de symptômes, le virus sera probablement beaucoup plus difficile à contrôler que la grippe… assure t-on. Le virus est également commenté comme plus mortel que la grippe, et certaines souches mutées se sont avérées beaucoup plus virulentes.
Selon ce même rapport, les gens pourraient en fait être au plus fort de la contagion avant même que les symptômes ne commencent à apparaître.
Comme il y est dit très explicitement : “Les messages de communication des risques des responsables gouvernementaux devraient intégrer le concept que cette pandémie ne sera pas terminée de sitôt”, “et que les gens doivent être préparés à d’éventuelles résurgences périodiques de la maladie au cours des deux prochaines années”.
Cette information va parfaitement dans la suite de l’agenda que nous développerons dans une prochaine série LISO.
[En attendant, la consigne est GONFLER les chiffres des décès Covid : “Le covid peut être mis sur le certificat de décès selon la balance des probabilités cliniques, sans test.”]

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES